Jeudi 14 Décembre 2017

Nigeria: test de popularité pour le président Buhari en voyage dans le nord

Nigeria: test de popularité pour le président Buhari en voyage dans le nord
(AFP 06/12/17)
Nigeria: test de popularité pour le président Buhari en voyage dans le nord

Le président nigérian Muhammadu Buhari a effectué mercredi son premier voyage en tant que chef de l'Etat à Kano, la grande ville du nord, un déplacement qui suscite des spéculations sur son intention de briguer un second mandat en 2019.

Cette visite de deux jours dans le nord majoritairement musulman du pays est aussi l'occasion, pour le dirigeant de 74 ans, de montrer qu'il a retrouvé la santé, après avoir passé une grande partie de l'année à Londres pour se faire soigner d'une maladie non révélée.

Le président n'avait pas souvent été vu en public, hormis pour des rencontres dans sa résidence d'Abuja, depuis son retour au Nigeria en août.

En novembre, il s'est toutefois rendu dans trois Etats du sud-est, une tournée que plusieurs analystes avaient interprété comme un test, avant de se lancer éventuellement dans la course électorale pour la présidentielle de février 2019.

S'exprimant depuis le palais de l'émir de Kano, M. Buhari est toutefois resté ambigu sur ses réelles intentions.

"Je connais les élections, si elles doivent être libres et équitables, si c'est une question de chiffres, s'il s'agit de permettre aux gens de faire leur choix, alors je pense que j'ai le peuple de Kano dans la poche", a-t-il déclaré.

En 2015, Buhari avait été le premier candidat d'opposition dans l'histoire du Nigeria à défaire un président sortant. Il avait récolté près de 90% des suffrages à Kano, l'un des Etats les plus peuplés de la fédération nigériane, dont l'électorat est donc stratégique pour l'emporter au niveau national.

Cette région, coeur économique et commercial du nord nigérian, n'a pas été épargnée par les violences du groupe jihadiste Boko Haram, qui mène une insurrection sanglante depuis 2009.

En novembre 2014, au moins 120 personnes avaient été tuées dans un attentat visant la grande mosquée de Kano, à côté du palais de l'émir.

Buhari, un Peul musulman originaire de Daura, dans l'Etat voisin de Katsina, a déclaré que le pays tout entier souffrait de l'instabilité dans le nord.

"C'est pourquoi la priorité du gouvernement est de s'assurer que Boko Haram soit vaincu", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas seulement pour le nord-est, c'est pour tout le Nigeria."

Il a également demandé de la patience dans la lutte contre la corruption, l'un de ses principaux engagements qui n'a pas pour l'instant débouché sur aucune condamnation d'envergure, même si environ 1.100 affaires sont actuellement devant les tribunaux.

"Les gens doivent être patients et ne pas s'attendre à ce que les choses changent du jour au lendemain", a-t-il dit.

abu-phz/cl/jpc

Commentaires facebook