Mercredi 25 Avril 2018

Nigeria : Teleology Holdings s'acquitte de 50 millions de dollars de frais dans l'achat de 9Mobile

Nigeria : Teleology Holdings s'acquitte de 50 millions de dollars de frais dans l'achat de 9Mobile
(La Tribune 27/03/18)

Teleology Holdings, favorite dans la course pour l'acquisition de 9Mobile, 4e opérateur télécomms au Nigeria, vient de payer les frais non remboursables de 50 millions de dollars. Afin de consolider sa position, l'entreprise annonce déjà sa stratégie de conquête du marché, conçue pour satisfaire les exigences du régulateur, la Nigerian Communications Commission (NCC).

La décision finale d'attribuer 9Mobile à une entreprise appartient à la Nigerian Communications Commission (NCC). Mais par le paiement de la taxe non remboursable, Teleology Holdings montre son engagement et renforce sa position d'entreprise favorite.

Le soumissionnaire préféré, qui avait jusqu'au 21 mars 2018 pour s'exécuter, est désormais tenu d'achever de payer les 50 millions de dollars qui constituent la valeur d'achat de l'opérateur 9Mobile. En effet, TeleologyHoldings dispose d'un délai de 90 jours pour remplir cette obligation financière, afin d'avoir droit à une prise de possession effective de 9Mobile, laquelle est aussi conditionnée par un respect des cahiers de charges imposés par la CCN. Cette dernière avait -dans une déclaration de son conseil de direction présidé par Olabiyi Durojaiye et adressée à Godwin Emefiele, gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN) -établi un ensemble de conditions à respecter par les entreprises en compétition pour l'achat de 9Mobile. Les obligations, au nombre de trois, serviront de références dans la sélection de l'acheteur.

D'abord, la CCN exige que «l'entreprise sélectionnée ait les compétences techniques, en dehors de ses capacités financières, pour renforcer 9Mobile et ne pas aggraver ses problèmes». Ensuite, l'instance de régulation demande que «le soumissionnaire dispose de fonds substantiels pour améliorer le secteur et ne pas se contenter de recycler les installations de fonds déjà dans l'économie». La dernière exigence du CCN est que «l'entreprise qui prendra le relais devrait avoir une infrastructure technique adéquate sur le terrain».

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/africa-tech/telecoms/2018-03-26/nigeria-tel...

Commentaires facebook