Dimanche 19 Novembre 2017

Le Nigérian Emmanuel Maya remporte le prix du meilleur journaliste d’investigation

Le Nigérian Emmanuel Maya remporte le prix du meilleur journaliste d’investigation
(APA 14/11/17)

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le journaliste nigérian Emmanuel Maya remporte ‘’le Sebgo d’or’’, la prestigieuse récompense du «prix international Norbert Zongo du journalisme d’investigation», à l’occasion de la 7e édition du Festival international de la liberté d’expression et de la presse (FILEP) qui vient de refermer ses portes à Ouagadougou.

En plus du ‘’Sebgo d’or’’, le journaliste d’investigation nigérian, Emmanuel Maya, a également remporté le prix d’excellence dans la catégorie presse écrite.

Selon le président du jury, Arsène Evariste Kaboré, le lauréat s’est distingué par son courage et la pertinence du sujet abordé.

En effet, il ressort que le reporter, avec la complicité d’une taupe au sein des services de sécurité de l’Etat, a pu se procurer un document authentique sur la coordination des services de sécurité pour massacrer les séparatistes Biafrais.

«Emmanuel Maya est entré en contact avec des officiels des forces de sécurité, des ONG, des personnes affectées et dans un travail de vérification, de recoupe des sources et dans un excellent travail d’écriture journaliste, il a exposé un complot qui s’apparente à un nettoyage ethnique à Onidja, fief des Biafrais», rapporte-t-on.

Représenté à la cérémonie, M. Maya a reçu un trophée, une attestation, plus une enveloppe d’un million de francs CFA pour son prix d’excellence, un trophée et une enveloppe d’un million de francs CFA pour le ‘’Sebgo d’or’’.

La soirée de récompense a été également une occasion de décerner le prix de la meilleure journaliste burkinabè, revenu cette année, à Habibata Wara du mensuel Carrefour africain.

La 7e édition du FILEP s’est tenue du 8 au 11 nombre 2017 autour du thème : «Défis sécuritaires en Afrique: Rôles et responsabilités des médias».

Plus de 250 journalistes, défenseurs des droits humains, des étudiants des universités et établissements supérieurs de formation en journalisme, des représentants d’organisations de la société civile, des institutions et structures de l’Etat ont pris part à ce festival.

Commentaires facebook