Le Nigeria mise sur la filière coco | Africatime
Jeudi 30 Mars 2017

Le Nigeria mise sur la filière coco

Le Nigeria mise sur la filière coco
(AfricaNews 18/03/17)

Le Nigeria veut miser sur la culture de la noix de coco pour stimuler son agriculture et son économie fortement dépendante de la production de pétrole. Un rideau de cocotiers visibles à des kilomètres, un décor assez fréquent dans les régions côtières du Nigeria. C’est même devenu un nouveau défi économique pour les Nigérians de plus en plus attirés par la culture de la noix de coco. Au moment où le gouvernement s’active pour stimuler le secteur agricole, les acteurs de la filière coco veulent en faire un symbole de la renaissance agricole du pays qui traverse une grave crise économique depuis plusieurs mois.

Aujourd’hui, les Nigérians espèrent surtout produire plus pour freiner l’importation de produits alimentaires. De fait, les analystes plaident pour un financement plus conséquent du secteur agricole d’une manière générale, pour offrir plus de possibilités aux acteurs de la filière. « Nous ne pouvons pas continuer d’importer des aliments. Nous devons tendre vers l’autosuffisance. Nous devons tendre vers l’autosuffisance donc quelque chose doit être fait dans le financement de l’agriculture de sorte que les gens qui veulent vraiment s’orienter vers le coco se disent : ‘‘OK, il y a certainement des perspectives, il y a le marché’‘ », pense Jibril Adisa, analyste agricole.

Nous devons tendre vers l’autosuffisance donc quelque chose doit être fait dans le financement de l’agriculture de sorte que les gens qui veulent vraiment s'orienter vers le coco se disent : ''OK, il y a certainement des perspectives, il y a le marché''.
Une filière aux potentiels énormes…

Le marché justement s‘élargit de plus en plus. Une expansion favorisée surtout par le développement des entreprises de transformation des produits agricoles. C’est le cas de Green Spout industries, un des start-ups qui se positionnent pour donner un coup de pouce au secteur agricole du Nigeria. Mise sur pied il y a environ un an par deux amis, cette entreprise nichée au centre de la capitale économique Lagos s’est lancée dans la transformation de la noix de coco pleine de promesse. « Au cours des deux dernières années, nous avons vu une floraison de sous-produits de la noix de coco, nous voyons des huiles de coco partout, nous voyons des gens faire des savons à partir d’huiles de coco et puis nous voyons l’eau de noix de coco sur le marché, donc je pense qu’il va certainement se développer », soutient Ese Aigbogun, co-fondatrice de Green Spout industries.

…Mais peu exploités

Un optimisme justifié, d’autant que la filière coco du Nigeria renferme des potentiels encore inexplorés. Par exemple, sur 1,2 million d’hectares de terres arables disponibles, seuls 36.000 sont actuellement exploités. Mais, le gouvernement, qui est bien conscient de la situation, compte bien profiter des potentiels qu’offre le secteur. Il a annoncé la distribution prochaine de graines hybrides capables de produire des noix dans moins quatre ans pour aider les producteurs à donner plus de poids à leur production.

Commentaires facebook