Vendredi 18 Août 2017

Le Nigéria exportera du cajou transformé à grande échelle d’ici 2019 (Ogbeh)

Le Nigéria exportera du cajou transformé à grande échelle d’ici 2019 (Ogbeh)
(Agence Ecofin 16/03/17)

D’ici 2019, le Nigeria commencera à exporter à grande échelle du cajou transformé, annonce le ministre de l’agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh.

Le responsable qui a révélé cette intention jeudi dernier, en marge de la première edition de la First Bank Agric Expo, a indiqué qu’actuellement la tonne de cajou transformée se négocie à 10 000$ à l’exportation, contre 1 200$ seulement pour le même volume de cajou brut.

M. Ogbeh a expliqué qu’il serait donc profitable que le pays exporte la matière transformée plutôt que brute. « D’ici les deux prochaines années, nous n’exporterons plus de cajou brut. A la place, nous exporterons des noix grillées qui seront vendues à 10 000$ la tonne », affirme le ministre.

L’incapacité du Nigéria à transformer l’anacarde en quantité importante aurait coûté au pays un manque à gagner de 1,4 milliard $ en 2016.

Pour rappel, le Nigéria est le quatrième producteur d'anacarde en Afrique et le sixième dans le monde, avec une production annuelle de 160 000 tonnes qui n’a rapporté que 300 millions $ en 2016.

Ce volume est projeté à 500 000 tonnes d’ici 2020. Le pays exporte principalement la noix vers l’Europe, l’Inde et les Etats Unis.

Schadrac Akinocho

Commentaires facebook