Mardi 24 Avril 2018

L’armée nigériane arrête trois femmes kamikazes

L’armée nigériane arrête trois femmes kamikazes
(APA 10/01/18)
Le Colonel Onyema Nwachukwu, Directeur adjoint des relations publiques de l’armée

APA-Abuja (Nigeria) - Trois femmes kamikazes soupçonnées d’avoir tenté d’attaquer Gamboru, une grande ville du nord-est du Borno, ont été arrêtées par l’Armée nigériane, a-t-on appris, mercredi de source sécuritaire.

Selon le Colonel Onyema Nwachukwu, Directeur adjoint des relations publiques de l’armée, les troupes déployées à Gamboru ont évité « ce qui aurait été un attentat suicide dévastateur majeur de trois insurgées féminines de Boko Haram ».

Les troupes en patrouille, explique-t-il, ont d’abord intercepté deux femmes kamikazes mardi alors qu’elles essayaient de s’infiltrer dans la région d’Unguwar Yobe à Gamboru vers 06h45.

Les troupes ont neutralisé les insurgés et désamorcé leurs vestes explosives attachés.

Une troisième femme kamikaze a été interceptée dans la même zone a avoué avoir été déployée mardi vers 3h30 du matin pour faire détonner sa ceinture dans la ville de Gamboru, a ajouté le Colonel Onyema Nwachukwu.

« Les engins explosifs récupérés et les kamikazes ont été placées en garde à vue pour des interrogatoires plus poussées », a-t-il souligné.

Le porte-parole de l’armée nigériane a appelé à la vigilance la population et à signaler les personnes suspectes aux forces de sécurité.

Pas moins de 10 personnes, dont un adolescent kamikaze, ont été tuées dans une attaque contre une mosquée le 3 janvier dans la même ville.

Le jeune kamikaze aurait pénétré dans la mosquée, où son père était en train de prier, et aurait fait exploser un engin explosif improvisé.

Commentaires facebook