Dimanche 18 Février 2018

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria
(Le Monde 17/01/18)
Ibrahim Mustafa Magu.

Ibrahim Mustafa Magu est sans doute l’homme le plus craint de l’élite politique et économique du Nigeria. L’un des plus menacés aussi. Ce quinquagénaire vif et affable, originaire du nord-est du pays, se déclare volontiers en « croisade », insensible aux pressions liées à sa mission : lutter contre la corruption dans un pays où les détournements se comptent en dizaines de milliards de dollars.
Mi-décembre, sept bandits cagoulés ont attaqué sa résidence secondaire en banlieue d’Abuja, la capitale, tuant à l’occasion un sergent de police. Quelques mois plus tôt, en août, un commando n’avait pas hésité à lancer un assaut contre le siège de la Commission sur les crimes économiques et financiers (EFCC), qu’il dirige depuis novembre 2015. Il faut être fou ou très bien payé pour mener, sans doute pour le compte d’une personnalité visée par les enquêteurs de M. Magu, une telle opération en plein cœur de la zone administrative d’Abuja.

« Je fais peur aux criminels et j’en suis fier »
« Malheureusement, je suis en danger, ce qui veut dire que j’ai encore du travail à faire. Ici, au Nigeria, quand tu combats la corruption, il faut être prêt à mourir. Sinon, mieux vaut changer de poste, tranche-t-il, assis derrière son bureau encombré de dossiers, au troisième étage désormais ultra-sécurisé du siège de l’EFCC. Je fais peur aux criminels, qu’ils soient politiques ou patrons, ça oui, je leur fais peur et j’en suis fier. »

A la tête de cette agence gouvernementale créée en 2003, Ibrahim Mustafa Magu a imposé son style un peu shérif sur les bords. « Rien à faire de qui tu es, que je te connaisse ou pas. Si la corruption est avérée, on t’emmène devant la justice », annonce-t-il en désignant une photo du président Muhammadu Buhari, qui l’a nommé pour mettre en œuvre l’une de ses promesses de campagne.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/01/17/ibrahim-mustafa-magu-le...

Commentaires facebook