Samedi 21 Octobre 2017

Brexit : le Nigéria à l'affût des opportunités

Brexit : le Nigéria à l'affût des opportunités
(La Tribune 18/05/17)

Alors que le processus de sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne (UE) bat son plein, le Nigéria est en train de se préparer à saisir les nouvelles opportunités qu’offrent la reconfiguration qui s’annonce sur le marché européen. Le pays est en effet l’un des premiers partenaires africains de la Grande-Bretagne et entend consolider ses relations économiques avec l’ancienne puissance coloniale. Les défis ne manquent pas certes mais d’après les prévisions, les échanges commerciaux entre les deux pays pourraient connaitre une hausse assez significative à la faveur du Brexit.

C'est dans les moments d'incertitude qu'on déniche les meilleures opportunités. Cette recommandation que certains analystes érigent en véritable stratégie dans le monde des affaires, le Nigéria semble la faire sienne dans le cadre des défis et opportunités qu'engendrent, le « Brexit ». Alors que le processus de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE) est enclenché avec toutes les incertitudes qu'il suscite sur les marchés internationaux, les autorités nigérianes se positionnent pour en saisir les opportunités. « Il est important que le Nigéria se positionne dès à présent en ouvrant des négociations avec le gouvernement britannique pour consolider ses relations économiques mais aussi identifier de nouvelles pistes pour renforcer les relations commerciales à la fin du processus de sortie de l'UE qui offre certainement de opportunités pour les échanges bilatérales » explique Opeyemi Abebe, conseiller commercial au niveau du secrétariat général du Commonwealth. L'organisation qui regroupe les anciennes colonies de l'empire britannique accompagne en effet les autorités nigérianes, à travers le Conseil de promotion des exportations (NEPC), à cette échéance et dans ce cadre, une rencontre de haut niveau s'est tenue il y a quelques jours à Abuja sur les défis et opportunités du Brexit pour le Nigéria.

Selon les estimations faites par le secrétariat général du Commonwealth, les échanges entre le Nigeria et le Royaume-Uni pourraient passer de 3,7 milliards de dollars actuellement à 4,5 milliards de dollars après la fin du processus. A condition toutefois que le pays intensifie ses efforts pour diversifier son économie en misant surtout sur les secteurs à haute valeur ajoutée notamment les produits agricoles et les services.

Commentaires facebook