Lundi 25 Septembre 2017

Au Nigeria, qui veut la peau de l’émir de Kano ?

Au Nigeria, qui veut la peau de l’émir de Kano ?
(Le Monde 17/05/17)
Sanusi II, émir de Kano.

Sanusi II, monarque de l’Etat du nord du pays depuis 2014, ainsi que son conseil sont sous le coup d’une enquête parlementaire pour « détournement de fonds » publics.
C’est en tenue d’apparat violette, un peu raide, le poing levé comme il se doit, que l’émir de Kano a traversé la cour, vendredi 12 mai, du palais fendant sur sa monture royale une foule de notables et de partisans. Puis le second leader musulman du Nigeria a dirigé la cérémonie en l’honneur de quatre nouveaux membres du Conseil de l’émirat. Comme si de rien n’était.

Pourtant, dans son plus proche entourage, sous les turbans, les mines sont graves et les regards, tendus. La presse nationale et le tout-Kano commentent, amplifient ou relativisent l’enquête visant l’émir et, surtout, sa cour royale, le Conseil de l’émirat, soupçonnés de « détournements de fonds publics » et accusés de dépenses de fonctionnement et de représentation somptuaires pour un montant de 17 millions d’euros.

Deux Rolls-Royce, que le palais dit avoir reçu d’amis de l’émir, ainsi que des factures astronomiques, de télécommunications et de billets d’avions, sont dans le collimateur des huit enquêteurs qui mènent les investigations. Au début du mois, le monarque, réputé pour son train de vie fastueux et sa fortune qu’il fait fructifier par une série d’investissements, a publié sur Internet sa fiche de paie d’un montant de 1,2 million de nairas (3 465 euros) et non 12 comme les rumeurs le disent.

Commentaires facebook