| Africatime
Vendredi 24 Mars 2017
(La Croix 24/03/17)
Le mouvement Aide à l’Église en Détresse ouvre ce le 23 mars la neuvième édition de sa « Nuit des témoins » (1), en hommage aux chrétiens persécutés. Parmi les intervenants, Mère Marie Catherine Kingbo, fondatrice de la Fraternité des Servantes du Christ, œuvre pour le dialogue interreligieux au Niger. « Fais connaître mon vrai visage à nos frères musulmans ». C’est en 2006 que Mère Marie-Catherine Kingbo entend, à 53 ans, « cet appel du Christ » à partir fonder une congrégation religieuse au Niger. Onze ans après la création de la Fraternité des Servantes du Christ, installée à Maradi, au sud du pays, elle continue d’y œuvrer quotidiennement pour l’éducation des enfants, la...
(Autre média 23/03/17)
(Niamey et les 2 jours) - 7 des 8 terroristes nigériens de Boko Haram jugés aux assises ont écopé d’une peine d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans, selon Rfi. Le procès a débuté lundi aux assises à huis clos. Pour le respect de leurs droits, des avocats commis d’office ont assuré leur défense. Le ministère public a demandé des peines de 20 ans d’emprisonnement. Une peine rejetée par le collège d’avocats commis d’office : « C’est des accusations très graves qui sont fondées sur des preuves insuffisantes, voire inexistantes.
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le 14 mars, le Niger a été débouté de sa demande de report dans la procédure qui, en France, l’oppose à Africard Cette société, qui fabrique des passeports biométriques, se fonde sur une condamnation prononcée par l’Ohada en 2012 pour réclamer à Niamey plusieurs milliards de F CFA de dommages et intérêts. Les autorités nigériennes espéraient pourtant que leur recours, déposé en janvier devant le tribunal ouest-africain, suffirait à suspendre les actions de la justice française. Le tribunal de Nanterre...
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure...
(RFI 21/03/17)
A Niamey au Niger, des assises chargées de juger des éléments de Boko Haram ayant commis des crimes dans la région de Diffa dans le lac Tchad ont débuté ce lundi. Huit premiers terroristes présumés, qui pour le respect de leurs droits ont bénéficié d'avocats commis d'office, sont à la barre. Ils sont tous inculpés pour association de malfaiteurs en rapport avec une entreprise terroriste. Pour avoir voulu planifié l’attaque de leur propre village Kilakam et la ville de Diffa...
(Afrique sur 7 17/03/17)
Le bilan à mi-parcours des crimes commis par Boko Haram au Niger, vient d’être dressé par le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA). L’on dénote déjà des centaines de morts. Le Niger continue de payer un lourd tribut en termes de morts. Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) a fait le bilan à mi-parcours du Niger au sujet des dégâts causés par la secte islamique de Boko Haram. Comme bilan à mi-parcours, l’on a noté que 291 personnes ont été tuées et 143 blessés dans des attaques perpétrées par Boko Haram dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger.
(France Info 17/03/17)
Une cérémonie militaire s'est déroulée tôt ce matin dans la cour du quartier Ruty à Besançon. L'état major de la 1ère division envoie 40 soldats au Tchad. 20 hommes partiront le 25 mars, 20 autres le 31 mars. D'autres militaires bisontins déjà sur place vont rentrer. La 1ère division de Besançon est à la tête pendant un an de l'opération Barkhane. Une opération où 4000 militaires sont déployés. Le poste de commandement inter-armées qui regroupe 300 personnes est installé à...
(AFP 16/03/17)
Un total de 291 civils ont été tués et 143 blessés dans des attaques attribuées au groupe jihadiste nigérian Boko Haram en deux ans entre février 2015 et février 2017 dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger proche du Nigeria, a rapporté mercredi l'ONU à Niamey. Dix-huit personnes ont été kidnappées et trois sont portées disparues en lien avec les raids du groupe, souligne le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) sur son site. L'agence onusienne...
(Xinhua 16/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les responsables des services de police du Niger, de France et d'Espagne viennent de parapher un accord tripartite de coopération sécuritaire destiné à combattre la migration clandestine et les trafics qui y sont associés. L'accord a été paraphé lundi en présence du ministre nigérien de l'Intérieur Mohamed Bazoum, ainsi que de ses homologues français Bruno Le Roux et espagnol Juan Ignacio Zoido, venus ensemble à Niamey dans le cadre d'une visite axée essentiellement sur la coopération sécuritaire...
(Jeune Afrique 15/03/17)
La police nigérienne a annoncé ce mercredi avoir démantelé deux réseaux de faussaires à Niamey et Dosso. Les enquêteurs de la brigade de recherche et d’investigation ont saisi une somme d’environ 2,7 millions de dollars. C’est sur un joli pactole que sont donc tombés les enquêteurs de la police judiciaire nigérienne, presque entièrement en coupures de billets de cent, agrémentées de petites sommes en euros et en francs CFA. « Il s’agit en réalité de deux réseaux distincts qui ont...
(Autre média 15/03/17)
Les conséquences de la vague de sécheresse qui sévit dans le Sahel a eu des impacts au niveau de plusieurs secteurs de l’économie nigérienne, mais pas seulement puisque le système scolaire public subit également de plein fouet cette crise climatique. Le bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU à Niamey (Ocha) a en effet confirmé cette semaine que plusieurs écoles situées dans le milieu rural ont fermé leur portes par manque d’élèves. En cause, la sécheresse qui a forcé...
(RFI 13/03/17)
Au Niger, c'est ce samedi 11 mars que s'est terminée la première session organisée pour juger les personnes arrêtés dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Une centaine de prévenus poursuivis pour des délits ont été jugés. Une nouvelle session doit avoir lieu le 20 mars pour juger ceux qui sont accusés de crimes. La plupart des personnes jugées dans cette première session n'avaient pas d'avocat. En matière de délit, la présence d'un conseil n'est pas obligatoire. Mais...
(RFI 13/03/17)
Des dizaines d'écoles sont fermées ou partiellement fermées, dans plusieurs régions du Niger, à cause de la sécheresse. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU à Niamey, 33 000 enfants d'éleveurs ont abandonné leur scolarité pour suivre leur parents à la recherche d'aires de pâturages. Les zones les plus affectées sont Zinder avec plus de 17 000 abandons d'élèves et Tahoua avec 12 000 élèves concernés selon l'ONU. Des zones particulièrement frappées par le manque de fourrage...
(Agence Ecofin 13/03/17)
(Agence Ecofin) - C’est un bulletin du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu (Ocha) qui donne l’information. Beaucoup d’écoles du Niger sont fermées en raison de la crise de fourrage due à la sécheresse. Cette situation inconfortable pousse des familles entières d’éleveurs à migrer avec bêtes et enfants à la recherche d’aires de pâturage. « Dans les régions de Maradi et Zinder (centre-est), Agadez (nord) et Tahoua (ouest), on signale la fermeture de plusieurs écoles et un taux...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts...
(AFP 11/03/17)
De nombreuses écoles du Niger sont fermées en raison de la crise de fourrage due à la sécheresse qui pousse des familles entières d'éleveurs à migrer avec bêtes et enfants à la recherche d'aires de pâturage, s'est alarmé vendredi l'ONU. "33.000 enfants d’éleveurs ont déjà abandonné l’école pour suivre leurs parents à la recherche de zones de pâturage favorables", souligne dans son dernier bulletin le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU à Niamey. "Dans les régions de...
(Agence Ecofin 11/03/17)
(Agence Ecofin) - Le procès des présumés combattants de la secte islamiste Boko Haram a débuté le 2 mars 2017 à Niamey, sous haute surveillance. 1300 hommes aux arrêts sont concernés par ce procès qui livre déjà des condamnés. Le procès se déroule par vagues de 250 à 350 combattants dans la discrétion et sous une grande surveillance policière. L’objectif des autorités judiciaires est de désengorger les prisons de haute sécurité du pays. « Je pense que les dossiers sont...
(Le Monde 11/03/17)
La région sahélo-saharienne est au bord d’une explosion de violences sans précédent, décrypte le journaliste mauritanien Mohamed Fall Oumère, spécialiste des mouvements terroristes. L’image postée sur les réseaux sociaux le 2 mars a de quoi inquiéter les états-majors de la France et de ses alliés au Sahel : Iyad Ag-Ghali, le chef incontesté du mouvement Ansar Eddine, entouré par les représentants de quatre autres organisations djihadistes actives au nord du Mali et dans le Sahel en général. A sa droite,...
(Le Monde 11/03/17)
Le géographe Christian Seignobos publie un beau livre, à la fois scientifique et poétique, qui réunit textes et dessins produits durant cinquante ans d’études de la région. Par Joan Tilouine Plus que le coopérant qu’il fut à ses débuts ou que le chercheur qu’il restera jusqu’au bout, Christian Seignobos est de ces hommes qui prennent le temps d’en consacrer à ceux qu’il rencontre. Et notamment aux peuples du bassin du lac Tchad, un territoire auquel ce géographe a dédié plus...
(Xinhua 11/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les autorités nigériennes viennent de lancer une vaste campagne de vaccination gratuite du cheptel sur tout le territoire national, apprend-on vendredi au ministère en charge de l'Elevage à Niamey. Selon le directeur national de la santé animale, M. Abdoul Malick Haido, cette campagne est faite contre la fièvre des petits ruminants et la péripneumonie contagieuse bovine avec pour objectif, cette année, de toucher 100% de bovins et de petits ruminants éligibles. En plus de l'Etat nigérien, la...

Pages