Vendredi 20 Avril 2018
(RFI 29/03/18)
Au Niger, la justice nigérienne a ordonné, ce mercredi 28 mars, la réouverture de la radiotélévision privée Labari, fermée dimanche soir par les autorités après une manifestation interdite qui avait dégénéré en violences avec la police. Vingt-deux personnes sur les 23 arrêtées ce dimanche sont poursuivies. Parmi elles, les leaders de la société civile. Visés par trois chefs d'inculpation, ils ont passé leur deuxième nuit en prison. Selon le mandat de dépôt, ils devraient être transférés dans des maisons d'arrêt en dehors ...
(La Tribune 29/03/18)
L’actualité de la Société de transformation alimentaire a abondamment alimenté la chronique nigérienne l’année dernière. Tension palpable entre les actionnaires, remise en cause du mode de gestion de son directeur général et procès à répétions, sont les ingrédients d’une tempête dans laquelle la STA est empêtrée depuis des mois au grand dam des enfants malnutris du pays. Entretien à bâtons rompus avec Michel Lescanne, PDG du groupe Nutriset et président du conseil d’administration de STA. LTA : Pouvez-vous nous rappeler la genèse de STA et votre arrivée dans son tour de table ? Michel Lescanne : A l'origine, STA provient d'un projet de fabrication de farine infantile qui avait été mis en place par la Caritas Niger et le Secours...
(APA 28/03/18)
APA-Niamey (Niger)- Au total, 23 manifestants anti loi de finances interpellés, dimanche dernier lors d’une tentative de manifestation, sont inculpés et placés sous mandat de dépôt par la justice nigérienne, a constaté APA. Parmi ces militants, figurent des membres de la société civile, dont les principales figures du mouvement anti loi de finances, accusés d’avoir passé outre l’interdiction de manifester des autorités de la ville de Niamey. Ils sont poursuivis pour « participation à une manifestation interdite et destruction de...
(AFP 26/03/18)
Au moins cinq civils nigériens ont été tués et "plusieurs autres blessés" en fin de semaine dans une attaque attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a appris dimanche l'AFP de sources concordantes. "Les BH (Boko Haram) sont venus sur la place du marché vendredi en début de soirée, ils ont tiré sur la foule et ont emporté des vivres", a affirmé à l'AFP un résident de Toummour, une commune de la...
(AFP 26/03/18)
Des heurts ont eu lieu dimanche après-midi à Niamey entre les forces de l'ordre et des manifestants qui voulaient braver l'interdiction par les autorités d'une manifestation contre la loi de finances 2018, a constaté un journaliste de l'AFP. Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Nouhou Arzika, trois des principales figures de la société civile ont notamment été arrêtés, a appris l'AFP auprès des organisateurs. Les échauffourées ont commencé lorsque la police a dispersé des groupes de manifestants qui tentaient de se rassembler à la Place Toumo, d'où devait partir une marche suivie d'un sit-in devant le Parlement.
(RFI 26/03/18)
Les autorités avaient interdit tout rassemblement pour raison de sécurité. L'opposition a décidé de braver l'interdiction. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre. Les services de sécurité ont également arrêté plusieurs figures de la société civile comme Moussa Tchangari. Dans le conflit qui oppose le pouvoir aux anti-loi de finance, une étape semble avoir été franchie. La tension est vite montée au moment où les policiers tentaient de disperser les premiers attroupements sur le boulevard Zabarcan. Les sympathisants...
(APA 26/03/18)
APA-Niamey (Niger)- Plusieurs membres de la société civile, dont les principales figures du mouvement anti loi de finances ont été arrêtés, dimanche à Niamey, pour avoir passé outre l’interdiction de manifester des autorités. Parmi les personnes arrêtées, figurent Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Noufou Mamadou Arzika, figures de proue des manifestations. La société civile qui voulait organiser dimanche sa 6ème Journée d’actions citoyennes contre cette loi de finances 2018, pourtant déjà entrée en vigueur, s’est heurtée aux les forces de...
(RFI 26/03/18)
Le bras de fer se poursuit au Niger autour de la loi de finances. La société civile a tenté de manifester, ce dimanche, à Niamey contre ce texte qualifié d'antisocial, malgré l'interdiction du rassemblement pour des raisons de sécurité. Au final, une télévision a été fermée et plus d'une vingtaine de leaders de la société civile et de manifestants ont été arrêtés. Ils se trouvent toujours entre les mains de la police judiciaire. Les personnes arrêtées seraient au nombre de...
(APA 24/03/18)
APA-Niamey (Niger)- La marche du cadre de concertation et d’actions citoyennes de la société civile nigérienne, initiée pour s’opposer à la Loi de Finances 2018 et prévue demain dimanche, a été annulée pour cause d’insécurité par le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey. Selon l’arrêté portant annulation de cette marche, dont APA a obtenu copie samedi, la marche de ce collectif est interdite « pour raison évidente de sécurité ». L’arrêté sous-entend, d’une part, le contexte sécuritaire actuel au Niger et dans la sous-région et, d’autre part, les récentes attaques terroristes...
(APA 24/03/18)
APA-Niamey (Niger)- La certification délivrée par l’École africaine de la météorologie et de l’aviation civile (EAMAC) et la collaboration entre les Etats membres pour la sécurité de la navigation aérienne, sont au menu de la 137ème session extraordinaire du Conseil d’administration de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), ouverte vendredi à Niamey (Niger), a constaté APA. Selon Jean François Desmazieres, président du Conseil d’administration de l’ASECNA, cette rencontre de Niamey prévue sur...
(Xinhua 21/03/18)
Le Niger va accueillir cette année deux rencontres internationales du monde de la francophonie, à savoir la 3ème édition du Forum international Jeunesse et Emplois verts, et la 6ème édition de la phase internationale du concours pour la Promotion de la Langue française (PROLAF), append-on mardi de source officielle à Niamey. L'information a été donnée par le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou, dans un message à l'occasion de la célébration, mardi, de la Journée...
(Xinhua 21/03/18)
Le gouvernement nigérien vient de prendre une décision interdisant toutes les évacuations sanitaires par l'Etat à l'étranger, sauf les cas qui ne peuvent pas être pris en charge au niveau de l'hôpital général de référence à Niamey. Le Niger est doté depuis août 2016 d'un Hôpital général de Référence de pointe, avec toutes les spécialités (environ une trentaine). D'une capacité de 500 lits, il est le plus grand et le plus moderne hôpital de référence de l'Afrique de l'Ouest, selon...
(AFP 19/03/18)
Le syndicat des enseignants de l'université de Niamey a annoncé qu'il avait décidé samedi de cesser la grève qui paralysait depuis un mois cet établissement qui compte 23.000 étudiants, après un accord avec le gouvernement, a annoncé le syndicat. La section de Niamey du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (Snecs) a décidé de "lever le mot d'ordre de grève à compter de ce samedi 17 mars", a annoncé son secrétaire général, Mahaman Kabir Mahaman, faisant état d'un "accord" avec le "gouvernement et le recteur".
(AFP 19/03/18)
Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, en visite au Niger, s'est rendu samedi "sur le terrain" de la crise migratoire à Agadez, aux portes de la Libye, où il a entendu les récits très durs d'hommes et de femmes cassés par leur parcours. Accueilli au rythme des chants traditionnels par des Touaregs en costumes d'apparat, le ministre s'est rendu au centre de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) où plus de 300 migrants sont accueillis, dans l'attente de leur...
(AFP 17/03/18)
Le conseil de l'université de Niamey a exclu cinq dirigeants des étudiants après "l'agression" d'un enseignant en février, qui avait déclenché une grève des enseignants qui dure depuis un mois, a-t-on appris samedi. Parmi les étudiants exclus figure Sita Diabiri, secrétaire général de l'Union des étudiants nigériens à l'université de Niamey (UENUN). La section de Niamey du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS) est entrée en grève le 20 février pour exiger "l'exclusion" des étudiants agresseurs et la "dissolution"...
(AFP 17/03/18)
Le ministre de l'Intérieur français Gérard Collomb a invité les pays africains à s'inspirer du Niger dans la lutte contre l'immigration irrégulière, vendredi à Niamey à l'issue d'une réunion UE-Afrique qui a souligné l'importance d'une action concertée régionale. Dans une déclaration en huit points, les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangère de neuf pays africains ainsi que des représentants européens (France, Allemagne, Italie, Espagne) ont acté la nécessité d'améliorer la concertation en amont de la traversée pour démanteler les filières. "C'est la première fois qu'on a une telle résolution entre pays européens et africains sur la lutte contre les passeurs", s'est félicité M. Collomb dans un entretien avec des journalistes.
(Libération 17/03/18)
En déplacement à Agadez, le ministre français de l’Intérieur compte réaffirmer sa volonté de lutter contre les réseaux de passeurs et inciter le Niger à poursuivre sa politique répressive, qui déstabilise aussi l’économie de ce vaste carrefour migratoire. La France veut affirmer sa détermination à lutter contre les réseaux de trafiquants de migrants. C’est dans le cadre de cette politique que Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, effectue depuis jeudi un déplacement au Niger. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le...
(Le Point 17/03/18)
S'en prendre aux passeurs pour contenir l'immigration des Africains vers l'Europe. C'est pour concrétiser ce principe que se sont réunis, ce vendredi, des ministres africains et européens au Niger. Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a souligné peu avant la réunion l'importance de la « lutte contre ces réseaux » et a promu une coopération « en amont » de la traversée de la Méditerranée, « au plus près des pays d'origine et de transit des migrants ». Ses...
(AFP 16/03/18)
L'opération antijihadiste française Barkhane au Sahel, qui mobilise quelque 4.000 hommes, est "une opération de longue durée" même s'il est nécessaire de "faire évoluer notre engagement", a estimé vendredi le chef d'état-major français des armées, le général François Lecointre. "Ce que je pense moi, c'est que l'opération au Sahel est une opération de longue durée pour laquelle nous sommes engagés aujourd'hui dans un appui à la montée en puissance des forces de nos pays partenaires dans la zone", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1, en référence au soutien français apporté à la force militaire du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad).
(RFI 16/03/18)
La lutte contre l’immigration clandestine est donc au cœur d’une réunion à Niamey au Niger. C’est une première sur le continent, avec cette configuration. Neuf pays africains de l’ouest du Sahel, plus quatre pays européens, treize pays au total sont présents et très concernés par les flux migratoires. Que ce soit au départ ou à l’arrivée, le but c’est vraiment de trouver des solutions adaptées pour contrecarrer les plans, les stratégies des passeurs. Le Niger, point de transit et de...

Pages