| Africatime
Lundi 16 Janvier 2017
(Le Monde 16/01/17)
Pour Michel Garenne, la maîtrise de la surpopulation, négligée au profit du développement, doit devenir une priorité. Propos recueillis par Laurence Caramel Entre 3 et 5 millions de personnes ont quitté le Sahel depuis les indépendances. Elles seront probablement autour de 40 millions d’ici à la fin du siècle. Contrairement au reste de l’Afrique, le Sahel, ainsi que quelques pays d’Afrique centrale, continue de voir sa population augmenter massivement. Le Niger détient même le record mondial de fécondité. A moyen terme, rien ne permet d’entrevoir un renversement de tendance. Cette région pauvre et déstabilisée par la poussée de mouvements djihadistes deviendra un des principaux moteurs de la croissance démographique mondiale à l’horizon de la fin...
(Jeune Afrique 12/01/17)
Depuis le 27 décembre, une cinquantaine de combattants de Boko Haram, dont deux émirs, se sont rendus aux autorités nigériennes, à la frontière avec le Nigeria. Ils ont été regroupés dans un site de cantonnement à Diffa. « Ce site n’est pas un centre de rétention », mais juste un lieu de transit, « avant la réinsertion sociale de ces hommes », explique le document-cadre de l’établissement, consulté par JA. Il est toutefois clos et sécurisé, pour éviter d’éventuelles représailles de Boko Haram à l’encontre de ses repentis. Sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, ce centre, d’une capacité de 200 à 300 places, est dirigé par un officier de la gendarmerie nationale, assisté d’un représentant du ministère de la...
(RFI 12/01/17)
2017 sera l'année du e-CFA. Le Sénégal s'apprête à lancer une version numérique du franc CFA, la monnaie en vigueur dans toute l'Union économique et monétaire ouest-africaine. Cette devise numérique sera émise par la BCEAO, la Banque centrale régionale. Si son succès se confirme, elle sera alors étendue à tous les pays de la zone UEMOA. Jonathan Dharmapalan est le fondateur d’E-currency Mint Limited. Cette start-up installée en République d’Irlande a mis au point le e-CFA. Et n’allez pas comparer...
(Jeune Afrique 11/01/17)
Conakry, Douala, Niamey et Ouagadougou... Après une première à Yaoundé au Cameroun en juin dernier, le groupe de communication et de divertissement Vivendi avance ses pions dans son plan de développement d'un réseau panafricain de salles de cinéma et de concert, CanalOlympia. Le déploiement d’un réseau de salles de cinéma et de concert que le groupe de communication et de divertissement Vivendi (Universal Music Group, Canal+, Dailymotion) veut implanter en Afrique subsaharienne — « 100 à terme » selon Vincent...
(MondAfrique 10/01/17)
« L’Afrique d’aujourd’hui est marquée par la sécheresse une année sur deux, le sous emploi des jeunes, l’insécurité alimentaire qui gagne, les conflits armés qui se multiplient et l’instabilité politique qui menace. » Ces propos n’ont pas été tenus par un opposant radical, ni par un économiste altermondialiste, mais entendus lors du très chic colloque « Crans Montana » qui réunissait à Bruxelles le 21 octobre 2016, la crème des élites africaines. On doit cette déclaration à Lalla Malika Issoufou,...
(RFI 09/01/17)
Plusieurs dizaine de milliers de sympathisants du président nigérien Mahamadou Issoufou sont descendus dans les rues hier. C'est la réponse des partis politiques de la mouvance présidentielle à l'opposition. Seyni Oumarou, l'ancien opposant qui vient de rallier le camp présidentiel était notamment de la partie. C’est à une véritable démonstration de force politique que les soixante partis de la mouvance présidentielle ont procédé, en descendant à leur tour dans les rues de la capitale et à l’intérieur du pays. Jamais...
(RFI 09/01/17)
C'était il y a six ans. Le 8 janvier 2011, deux jeunes Français, Antoine de Léocour et Vincent Delory sont tués au cours d'un raid français contre les terroristes d'Aqmi qui les avaient enlevés en plein Niamey la veille. La tentative de secours de l'armée termine en drame : Antoine de Léocour est abattu par les preneurs d'otages, Vincent Delory meurt brûlé et touché par balles dans un des véhicules interceptés par les forces spéciales. Six ans après, la famille...
(Afrique Actualité 09/01/17)
Le juge de référé a rendu public son verdict dans le différend qui oppose le complexe scolaire privé (CSP) BEDIR de Niamey à l'Etat du Niger. Dans cette affaire, le juge « constate qu'aucune procédure légale d'expropriation des biens publics n'a été préalablement engagée contre BEDIR ; dit que l'occupation par l'Etat du Niger du siège de l'école et l'utilisation de ses biens, meubles et corporel, en l'absence de toute décision contraire constitue une voie de fait et un trouble...
(France TV Info 07/01/17)
Vincent Delory est mort lors de sa prise d'otage au Niger par Aqmi, en 2011, en compagnie de Vincent de Léocourt. Sa famille souhaite la reconnaissance par l'État de son statut de victime du terrorisme. Les proches de Vincent Delory lancent un appel vendredi 6 janvier pour que l’État français les reconnaisse comme victimes du terrorisme. Ce dimanche va marquer les six ans de sa mort. Vincent Delory a été pris en otage au Niger par Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb...
(BBC 06/01/17)
Les autorités nigériennes annoncent la reddition d'une vingtaine de combattants du groupe Boko Haram. Cela survient une dizaine de jours après une première reddition de 31 insurgés. Pour Mohamed Bazoum, ministre nigérien de l'intérieur et de la sécurité publique, ces redditions font suite à l'évolution de la situation caractérisée ces derniers temps par un rapport de force qui a été très favorable au pouvoir. "Boko Haram est affaibli en son cœur au Nigéria. L'organisation est aussi affaiblie en sa périphérie dans les zones comme celle où se passent les combats au Niger," a poursuivi le ministre nigérien. Ces redditions se font grâce à des négociations entre le pouvoir et les combattants.
(Libération 05/01/17)
La ville qui vivait grâce au tourisme a été oubliée depuis qu’elle est entourée de régions «formellement déconseillées» à cause de la présence de jihadistes. «Libération» a pu la redécouvrir lors d’un vol symbolique organisé depuis Paris. Dès la sortie de l’avion, l’air chaud et sec claque sur les visages. Moins de cinq heures de vol depuis Paris pour se retrouver soudain sous une lumière aveuglante, dans une plaine aride balayée par un vent de sable. L’aéroport international Mano-Dayak se...
(RFI 03/01/17)
Le Niger va « accélérer » les procédures judiciaires à l'encontre d'un millier de présumés combattants de Boko Haram incarcérés depuis plus d'un an dans le pays, a assuré vendredi 30 décembre le ministre nigérien de l'Intérieur, Bazoum Mohamed. Il avait par ailleurs annoncé la reddition d'une trentaine de ressortissants nigériens combattant aux côtés des islamistes nigérians. C’est le nouveau tournant qu’a connu la guerre contre Boko Haram. La reddition de 31 personnes va permettre l’accélération des procédures judiciaires. Selon...
(RFI 03/01/17)
Dans la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier, des éléments de Boko Haram ont attaqué une position de l’armée dans le village de Baroua, à l'est du pays, près du lac Tchad. Cette attaque du village insulaire de Baroua intervient quelques heures seulement de l’appel lancé par le président Mahamadou Issoufou aux éléments de Boko Haram de désarmer et de se rendre. De source sécuritaire, on indique qu’un ratissage était en cours dimanche soir 1er janvier dans cette...
(RFI 03/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations de football se déroule du 14 janvier au 5 février au Gabon. Les 16 équipes en lice dévoilent progressivement les noms des joueurs qui vont participer à cette CAN 2017. Les listes de sélectionnés seront donc mis à jour progressivement sur cette page. GROUPE A GABON Gardiens de but: Anthony Mfa Mezui (sans club), Yves Stéphane Bitseki Moto (Mounana/Gabon), Didier Ovono (Ostende/Belgique) Défenseurs: Aaron Appindangoyé (Laval/France), Bruno Ecuele Manga (Cardiff City/Pays de Galles), Franck Perrin Obambou (Stade Mandji/Gabon)...
(RFI 02/01/17)
Dans la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier, des éléments de Boko Haram ont attaqué une position de l’armée dans le village de Baroua, à l'est du pays, près du lac Tchad. Cette attaque du village insulaire de Baroua intervient quelques heures seulement de l’appel lancé par le président Mahamadou Issoufou aux éléments de Boko Haram de désarmer et de se rendre. De source sécuritaire, on indique qu’un ratissage était en cours dimanche soir 1er janvier dans cette...
(Jeune Afrique 31/12/16)
Le 23 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé que son armée avait repris le contrôle de la forêt de Sambissa, bastion historique de Boko Haram. Mais cela signifie-t-il pour autant la fin du groupe islamiste ? Jeune Afrique fait le point. L’allocution du chef de l’État nigérian a fait son effet : elle a soulevé l’enthousiasme chez les ennemis de Boko Haram et maintenu l’idée d’un Nigeria en reconquête de son propre territoire. « Le chef d’état-major de l’armée m’a appris que le camp était tombé le vendredi 22 décembre et que les terroristes...
(Jeune Afrique 30/12/16)
Les réfugiés et déplacés sont toujours plus nombreux autour du Lac Tchad. Un afflux que l’État doit gérer alors que les ressources s’amenuisent. Ils viennent du Soudan, à l’est, de la Libye, au nord, de Centrafrique, au sud, du Cameroun, du Niger ou encore du Nigeria, à l’ouest. Le pays compte aujourd’hui près de 600 000 réfugiés étrangers sur son sol, en particulier dans la région du lac Tchad, où se concentre la lutte contre Boko Haram. « Nous sommes obligés...
(RFI 29/12/16)
Le gouvernement du Niger a annoncé mercredi 28 décembre le lancement d'un programme d'amnistie et de réinsertion pour les anciens combattants du groupe jihadistes Boko Haram. Cette annonce a été faite par le ministre nigérien de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Mohamed Bazoum, en visite à Diffa, dans le sud-est du pays, où une trentaine d'anciens combattants s'est rendue. Les Nigériens de Boko Haram qui décideraient de faire défection savent désormais ce qui les attend. « Nous allons leur garantir la sécurité, nous allons leur éviter la prison, nous allons leur éviter toute poursuite judiciaire.
(RFI 29/12/16)
Une trentaine d'anciens combattants de Boko Haram se sont rendus aux autorités du Niger, a annoncé le ministre nigérien de l'Intérieur Mohamed Bazoum ce mardi 27 décembre. C'est la première fois que les autorités de Niamey font état de désertions de Nigériens des rangs du mouvement jihadiste. Ils étaient 31 à être présentés, mardi 27 décembre, au ministre de l'Intérieur à Diffa, dans le sud-est du Niger. Parmi eux, 26 hommes et 3 femmes de nationalité nigérienne. Sur les images...
(RFI 28/12/16)
A l’occasion de sa récente visite aux forces françaises engagées au Sahel dans l’opération Barkhane, François Fillon, le candidat de la droite française, a rencontré les chefs d’Etat du Niger et du Mali. Le 17 décembre en fin d’après-midi, l’ancien Premier ministre français a été reçu par Mahamadou Issoufou à Niamey. Puis le 18 décembre, le député de Paris a été invité à déjeuner par Ibrahim Boubacar Keita (IBK) à Bamako. Avant ces deux rencontres, Fillon connaissait à peine Issoufou...

Pages