| Africatime
Jeudi 23 Février 2017
(RFI 23/02/17)
Une attaque armée a eu lieu au Niger ce mercredi soir. Un poste militaire dans le département de Ouallam, région de Tillabéri, pas très loin de la frontière malienne, a été visé et le bilan est lourd : au moins onze morts. C'est juste avant la tombée de la nuit, aux alentours de 18 heures, que le poste militaire a été attaqué. Un poste avancé qui dépend de la garnison de Tliwa. De sources militaires nigériennes et maliennes, onze soldats ont été tués, dont un officier. Les assaillants ont également volé sept pick-up et mis le feu à quatre autres véhicules, les plus gros, ceux qu'ils ne pouvaient pas emporter avec eux.
(Jeune Afrique 23/02/17)
Une attaque contre une patrouille mobile de l’armée nigérienne a fait onze morts mercredi dans la région de Tillabéri. Si l’assaut n’a pas été revendiqué, la piste terroriste est privilégiée. Selon une source sécuritaire nigérienne, onze membres des forces de défense et de sécurité (FDS) ont été tués mercredi 22 février dans l’attaque d’hommes armés contre leur patrouille mobile à Tilwa, dans la région de Tillabéri, proche de la frontière avec le Mali.
(La Tribune 23/02/17)
Le Sénégal vient de désigner l’ancien ministre du budget, Abdoulaye Diop, comme nouveau commissaire à l’UEMOA en remplacement de Cheick Hadjibou Soumaré, démissionnaire depuis le 1er décembre dernier. Abdoulaye Diop, actuel conseiller spécial du chef d’Etat sénégalais, devrait logiquement assumer la présidence de la Commission, un poste que détenait jusque-là le Sénégal mais que convoite le Niger. De quoi amplifier la tension qui prévaut depuis quelques mois au sein de l’organisation communautaire sous-régionale en raison justement de la bataille que...
(Le Monde 23/02/17)
Notre chroniqueur raconte comment le livre saint et la tradition permettent de contre-attaquer et de délégitimer l’idéologie de la secte islamiste Boko Haram. C’est une scène qui s’est souvent répétée ces derniers temps dans plusieurs villages du sud-est du Niger et du nord-est du Nigeria, épicentre des activités de la secte extrémiste nigériane Boko Haram : devant de nombreux témoins, un marabout (érudit musulman) tient un exemplaire du Coran à la main et prononce solennellement la formule d’usage. « Que...
(RFI 22/02/17)
Au Niger, des start-up africaines tiennent un forum du 21 au 23 février à Niamey. La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, l'a inauguré mardi 21 février en présence du président nigérien. « Sahel Innov » tentera d'apporter des réponses aux défis de la région du Sahel. Des jeunes entrepreneurs venus de sept pays sahéliens de la sous-région ouest-africaine rivaliseront d’ingéniosité du 21 au 23 février à Niamey, lors du « Sahel Innov ». Le but de ce forum...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Ces dernières semaines, les pays du G5 Sahel ont annoncé la création de deux forces chargées de sécuriser la bande sahélienne, notamment les frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans leur ligne de mire, un homme en particulier : Mokhtar Belmokhtar. À la tête d’Al Mourabitoune, la plus grande katiba d’Al Qaïda au Maghreb islamique, numéro deux officieux de l’organisation, Mokhtar Belmokhtar fait peur. En acceptant en 2015 de réintégrer Aqmi, qu’il avait quittée en 2012,...
(RFI 20/02/17)
Dans sa parution du 16 février, le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché près de 200 milliards de francs CFA virés sur un compte bancaire à Dubaï en 2011. Cet argent proviendrait de la vente d'uranium. Le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché 200 milliards de FCFA, qui se trouvaient sur un compte de la Sopamin, la Société du patrimoine des mines du Niger, aux Emirats arabes unis. Des informations...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Depuis les premières attaques régulières de Boko Haram en février 2015, les habitants nigériens de la zone frontalière avec le Nigeria ne sont plus les mêmes. État d’urgence, déplacements de population, effondrement du tissu économique… Voici, en quelques chiffres, comment les jihadistes ont changé la vie des habitants de la région de Diffa. Comment vit-on le long du fleuve frontière entre le Niger et le Nigeria ? On survit. Dans cette région grande productrice de poivrons rouges et où la pêche est l’autre grand moyen de subsistance, Boko Haram a porté un coup terrible aux populations locales.
(Radio Vatican 16/02/17)
Les évêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger ont tenu leur Assemblée plénière ordinaire du mois de février dans le diocèse de Manga. C’est l’OCADES diocésaine, en plein chantier d’extension, qui a abrité cette rencontre ordinaire. Avant l’ouverture solennelle de leur réunion qui a eu lieu du 6 au 11 février, les évêques ont consacré la première matinée à la méditation. M. l’abbé Jean Emmanuel Konvolbo qui a animé ce temps de resourcement spirituel, a exploité de façon circonstanciée l’Exhortation apostolique...
(Jeune Afrique 14/02/17)
Menaces sécuritaires, chute des cours des matières premières, crise libyenne, Trump… Réélu en mars, le chef de l’État s’est confié à Jeune Afrique, en marge du dernier sommet de l’UA, sur les défis majeurs auxquels il est confronté. Jeune afrique : Le Maroc fait son grand retour au sein de l’Union africaine (UA), mais, lors de ce 28e sommet, les échanges ont été houleux… Mahamadou Issoufou : C’est normal, puisque tout l’enjeu était de parvenir à prendre une décision. Mais la majorité...
(La Tribune 14/02/17)
L'affaire de " trafic de bébés nigérians " qui agite le Niger depuis presque deux ans, est loin de connaître son épilogue. La cour d'appel de Niamey vient de renvoyer le dossier au 13 mars prochain. L'imbroglio juridique né de cette affaire empêche la justice nigérienne de trancher définitivement le litige sur fonds de scandale et d'accusation de politisation d'une affaire de trafic supposé. Retour une affaire qui continue de défrayer la chronique. C'est une ténébreuse affaire juridique ponctuée de...
(La Tribune 14/02/17)
Le débat sur l'absence du Sénégal dans le G5 Sahel s'impose de plus en plus ces derniers jours. A l'heure de mettre en place une force conjointe de la plate-forme régionale contre le terrorisme, plusieurs observateurs, notamment sénégalais, déplorent que le Sénégal n'y soit pas associé. Question épineuse, celle de l'absence du Sénégal du cadre régional que forme le G5 Sahel. Constitué du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, il a été mis en...
(La Voix de l'Amérique 14/02/17)
A l’occasion de la journée mondiale de la radio instituée par l’UNESCO célébrée chaque 13 février, VOA Afrique s'est rendu au Niger où notre correspondant Abdoul-Razak IDRISSA est allée à la rencontre des populations de Kollo, une localité située à une trentaine de kilomètres de Niamey, la capitale nigérienne, pour les entendre parler de la radio et de ce qu’elle leur apporte dans leur vie. Hadi Amadou est éleveur d’un village environnant de Kollo. Pour lui, la radio à de...
(RFI 13/02/17)
Une trentaine de prévenus en liberté provisoire étaient appelés à comparaître ce lundi 13 février dans l'affaire du trafic présumé de bébés nigérians. A la demande de leurs avocats, le procès a finalement a été ajourné au 13 mars prochain. Sitôt ouvert, le procès sur le trafic présumé de bébés nigérians a finalement été reporté. Cette affaire qui agite la vie politique nigérienne depuis deux ans implique notamment l'épouse de l'opposant Hama Amadou, exilé en france. Les avocats de la...
(RFI 13/02/17)
Au Niger, l'affaire de trafic présumé de bébés nigérians est de nouveau à la Une. Le dossier doit être jugé sur le fond à partir de ce lundi 13 février. Après de multiples rebondissements, une trentaine de prévenus en liberté provisoire sont cités à comparaître devant la cour d'appel de Niamey. Une nouvelle étape et pas la moindre, peut-être l'épilogue d'un dossier qui a agité depuis deux ans et demi la scène politique nigérienne. La majorité des prévenus appelés à comparaître ce lundi sont inculpés de « supposition d'enfants », un délit qui consiste pour une femme à s'attribuer la maternité d'un nouveau-né.
(RFI 13/02/17)
Dans une déclaration rendue publique, le parti de l'opposition de Hama Amadou, le Moden Lumana, demande une enquête parlementaire et internationale sur la libération des otages français d'Arlit.
(La Tribune 11/02/17)
Le Niger et la France viennent de signer un nouvel accord de coopération qui s’étalera sur les trois prochaines années. Le document qui a été paraphé à l’occasion de la visite que vient d’effectuer le chef du gouvernement nigérien à Paris, est doté d’un financement de plus de 60 millions d’euros en faveur notamment du projet de construction du premier barrage hydroélectrique du pays. L’occasion également pour le Niger de faire quelques emplettes auprès de certaines entreprises françaises avec des contrats pour la fourniture de matériel de défense ainsi que l’assainissement de la capitale. La coopération franco-nigérienne se porte à merveille et vient de s'enrichir de cinq nouveaux accords bilatéraux...
(Jeune Afrique 11/02/17)
En marge de la visite en France du Premier ministre nigérien Brigi Rafini, les autorités nigériennes ont signé avec le spécialiste du traitement de l’eau et des déchets un accord pour l’élaboration d’une politique de gestion des ordures dans la capitale, Niamey. Inscrit dans le cadre du programme Niamey Nyala (« Niamey la coquette »), ce projet débouchera « d’ici la fin de l’année », selon Veolia, sur une proposition de contrat pour la collecte et la construction d’un centre...
(Libération 10/02/17)
Les habitants de la ville de Goudoumaria, qui va accueillir un camp de déserteurs, sont partagés sur cette initiative gouvernementale. Le 4 × 4 accélère et vole sur le sable fin. Dans un rugissement de moteur, il bondit en haut de la dune et plonge dans une cuvette, pour s’arrêter sur une portion de sol plus dur. Ibrahim Hassan, le préfet de Goudoumaria (dans l’est du Niger) s’extirpe de la place passager. Il désigne quelques toits de tôle neufs :...
(Libération 10/02/17)
Aux avant-postes du lac Tchad, porte d’entrée de Boko Haram au Niger, la ville de Bosso voit revenir ses habitants, qui avaient dû fuir les attaques de la secte. Bosso est un thermomètre de la crise de Boko Haram au Niger. Aujourd’hui, le mercure ne monte pas trop haut. Un soldat tchadien réclame de poser pour une photo. Les enfants sortent de l’école en piaillant avec leurs sacs bleus Unicef. Des paysans courbés ramassent le poivron dans les champs alentours,...

Pages