Jeudi 27 Juillet 2017
(IRIN 26/07/17)
Les violences de Boko Haram augmentent de manière inquiétante dans la région de Diffa, au sud-est du Niger, et viennent aggraver une crise humanitaire pâtissant déjà d’un manque de fonds. Lors de la dernière attaque en date, le 2 juillet, des djihadistes ont fait irruption à Ngalewa, près de Kablewa, où ils ont tué neuf personnes et enlevé 37 jeunes filles et adolescents. À la lueur de la nuit, les hommes armés ont pillé les réserves alimentaires du village et volé du bétail avant de s’échapper. Le 29 juin, deux femmes kamikazes se sont fait exploser dans un camp de déplacés dirigé par le Haut Commissariat des Nations Unies...
(Xinhua 26/07/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Un contingent de 850 soldats nigériens s'apprête à quitter le Niger dans les prochains jours pour le nord du Mali, dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), apprend-on à Niamey de source officielle. Ces soldats ont reçu leur certification ce week-end, à l'occasion d'une cérémonie sanctionnant la fin de leur formation au terme de dix semaines d'entraînements intenses, à Ouallam (100 km, au nord de Niamey). Cette cérémonie a été présidée par le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari, en présence du chef d'état-major des armées, le général Seyni Garba. Un premier convoi composé essentiellement de matériel logistique a déjà quitté Niamey, le reste des troupes...
(Xinhua 25/07/17)
Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris note lundi avec satisfaction de l'évolution politique positive récente dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier de la passation pacifique des pouvoirs en Gambie et de la tenue d'élections législatives libres et transparentes le 6 avril 2017. Dans une déclaration de la présidence du Conseil de sécurité adoptée lundi, les membres du Conseil de sécurité encouragent "les partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer comme il se doit les mesures prises...
(RFI 24/07/17)
La révocation du maire central de la capitale nigérienne, jeudi 20 juillet, continue de faire des vagues. En attendant l'élection du nouveau patron de la municipalité de Niamey, dans 45 jours, cette révoquation suscite des commentaires, même si on ne peut pas parler de surprise. Le président Issoufou avait laissé entendre que la ville de Niamey étouffait sous les ordures. Nombreux alors étaient les observateurs qui prédisaient que le maire central de la ville de Niamey allait être balayé, emporté...
(RFI 22/07/17)
Au Niger, la capitale, Niamey, va changer de maire. Assane Seidou a été relevé de ses fonctions, ce jeudi 20 juillet, lors d’une décision prise en Conseil des ministres. Aucune raison officielle n’a été donnée pour expliquer cette sanction, mais le maire était sur la sellette depuis plusieurs mois déjà pour sa mauvaise gestion de la ville. Cette destitution n'est pas vraiment une surprise. A plusieurs reprises, Assane Seidou a failli être renversé par son conseil municipal pour mauvaise gestion...
(Le Monde 22/07/17)
L’économiste Gilles Olakounlé Yabi analyse et s’inquiète de l’ampleur de la présence militaire et sécuritaire franco-européenne dans l’espace sahélien. De nombreuses voix africaines ont réagi aux propos du président français Emmanuel Macron tenus au terme du sommet du G20 en Allemagne. Selon lui, l’Afrique fait face à « un défi civilisationnel » et ses femmes, qui font encore « sept à huit enfants », mettent en péril l’avenir du continent en annihilant tous les efforts de développement. Les Africains qui...
(AFP 21/07/17)
Le maire de Niamey, la capitale nigérienne, Hassane Seydou, a été révoqué jeudi par un décret pris en conseil des ministres, a indiqué un communiqué gouvernemental lu à la radio d'Etat. "M. Hassane Seydou, maire président du conseil de ville de Niamey est révoqué de ses fonctions", précise le communiqué qui ne précise pas les raisons de cette sanction. Cette révocation survient une semaine après une visite de la ville par Mahamadou Issoufou, le président du Niger. A l'issue de...
(AFP 21/07/17)
Le gouvernement du Niger a affirmé vendredi qu'il "n'interférera jamais" dans une procédure judiciaire, après la condamnation d'un journaliste à deux ans de prison en début de semaine, rejetant des critiques de Reporters sans frontières (RSF). "Le gouvernement du Niger n'interférera jamais dans les procédures, ni ne commentera les décisions de justice", selon un communiqué transmis à l'AFP. "L'indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs restent des normes intangibles au Niger", a-t-il assuré. RSF a dénoncé mercredi la "condamnation inique" à deux ans de prison d'un journaliste d'une chaîne de télévision indépendante, Baba Alpha, accusé d'avoir usurpé...
(Le Monde 21/07/17)
L’annonce a été faite jeudi 13 juillet en grande pompe au palais de l’Elysée, à l’issue du conseil des ministres franco-allemand : l’Allemagne, la France et l’Union européenne ont créé une Alliance pour le Sahel. Il s’agit d’une plate-forme pour « intervenir davantage et mieux » dans la bande sahélo-saharienne, qui s’étend de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Burkina, le Mali et le Niger. « L’Alliance pour le Sahel va permettre une coordination de l’aide plus efficace,...
(Sidwaya 21/07/17)
Le président de l’Assemblée nationale nigérienne, Ousséni Tinni, est arrivé hier, jeudi 20 juillet 2017 dans l’après-midi à Ouagadougou, pour participer à un panel de haut niveau des parlementaires de la CEDEAO et de la Mauritanie pour le financement de la santé et du dividende démographique. Il a été accueilli à l’aéroport par son homologue burkinabè, Salifou Diallo. C’est à 17h15 que l’avion, Air Burkina, a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou, le jeudi 20 juillet 2017 avec à son...
(MondAfrique 20/07/17)
Un an après sa réélection à la présidence de la République lors d’un scrutin qui n’avait pas brillé par sa qualité et sa transparence, Issoufou Mahamadou fait face à une situation explosive qui appelle un sursaut national à la mesure des risques encourus par le pays. Aux risques sécuritaires de plus en plus préoccupants s’ajoute une multiplication d’affaires de corruption dont les soupçons pèsent sur des personnalités éminentes du pouvoir. Les attaques armées contre les forces de sécurité se multiplient...
(RFI 19/07/17)
Au Mali, le représentant spécial de l'ONU a présenté le contenu de la nouvelle résolution de l'ONU qui prolonge le mandat de la mission onusienne dans le pays, la Minusma. La résolution évoque, notamment, une collaboration renforcée avec la force antiterroriste du G5 Sahel. Lancée il y a quelques semaines, cette armée transnationale a bien du mal à trouver les financements nécessaires. Un peu plus de 420 millions d'euros par an, c'est ce que va coûter cette force transnationale du...
(AFP 18/07/17)
Un journaliste d'une chaîne de télévision indépendante nigérienne, Baba Alpha, a été condamné mardi à deux ans de prison, les autorités l'accusant d'avoir usurpé la nationalité nigérienne, a annoncé son avocat, Me Boubacar Mossi. "Baba Alfa et son père âgé de 70 ans ont été condamnés à deux ans de prison et à dix ans de privation de tout droit civique et politique", a annoncé l'avocat à la presse. Les deux prévenus sont également "interdits de tout emploi public" et...
(AFP 14/07/17)
Le conflit au Mali s'étend désormais au Burkina Faso et au Niger, avec une forte augmentation des attaques de groupes extrémistes dans les régions frontalières ces derniers mois, a averti jeudi le représentant spécial des Nations unies en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas. "Au Sahel, l'instabilité persistante au Mali se fait sentir jusqu'au Burkina Faso et au Niger, avec des attaques mortelles dans les zones frontalières", a déclaré M. Chambas devant le Conseil de sécurité de l'ONU...
(RFI 14/07/17)
A l'issue du Conseil des ministres franco-allemands du 13 juillet, la France, l'Allemagne ont acté leur participation à l'Alliance pour le Sahel, une initiative lancée par Emmanuel Macron lors du sommet du G5 le 2 juillet. Cette structure vise à faciliter les échanges et la mise en commun des financements entre bailleurs internationaux pour accélérer et rendre plus efficace l'aide au développement au Sahel. Les 200 millions d'euros que l'Agence française de développement doit mobiliser en 5 ans pour les...
(APA 14/07/17)
APA-Niamey (Niger) - L’opposant Bana Ibrahim et l’acteur de la société civile, Gamatié Mahamadou, interpelés il y a trois semaines, suite à des publications sur internet, ont été présentés jeudi au juge qui a délibéré et condamné le premier à 3 mois de prison, dont 2 avec sursis, tandis que le second bénéficiait d’une relaxe « pour faits non constitués ». Bana Ibrahim, militant du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA) Lumana, le parti de l’ancien président de...
(La Tribune 14/07/17)
Le «capital sympathie» de Seïf Al-Islam dépasse les frontières libyennes et même le cloisonnement tribal. Recherché par la CPI, désigné comme «l’homme-clé» pour un règlement du conflit libyen, le dauphin putatif de Mouammar Kadhafi est désormais appuyé par un comité de soutien composé des membres de la diaspora libyenne réfugiée au Niger. Le début de l’échafaudage de sa machine pour la reconquête du pouvoir en Libye ? Et si Seïf Al-Islam était l'architecte de la renaissance de la Jamahiriya en...
(Tout sur l'Algérie 14/07/17)
La situation se complique dans la région du Sahel. « Au Sahel, l’instabilité persistante au Mali se fait sentir jusqu’au Burkina Faso et au Niger, avec des attaques mortelles dans les zones frontalières », a affirmé, ce jeudi 13 juillet, le représentant spécial des Nations unies en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. La région de Liptako-Gourma, à la frontière entre Mali, Burkina Faso et Niger, “a connu une expansion significative des violences...
(AFP 13/07/17)
Un militant de l'opposition au Niger, Ibrahim Bana, a été condamné jeudi à trois mois de prison dont deux avec sursis pour des "commentaires tendant à influencer une décision d'instruction" sur les réseaux sociaux, a indiqué son avocat. M. Bana a été jugé avec Gamatié Mahamadou, un syndicaliste et membre du Collectif de la société civile, avec qui il a été arrêté le 24 juin pour des publications sur Facebook en lien avec des questions de justice. MM. Gamatié et...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Mardi 11 juillet, Amnesty International a appelé les autorités du Niger à annuler les charges retenues contre plusieurs journalistes, leaders de la société civile et activistes politiques détenus, selon l’ONG, arbitrairement, et à les libérer sans condition. Le ministre de l’Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, joint mardi 12 juillet par Jeune Afrique, soutient que chacune des personnes défendues par l’ONG a commis au moins une infraction. Jeune Afrique : Le journaliste et syndicaliste Baba Alpha, dont le procès s’est ouvert...

Pages