Mercredi 18 Octobre 2017
(Le Monde 04/09/17)
Les soignants font face à des cas de conscience, à l’insécurité et aux pressions des autorités dans toute la zone d’action de la secte djihadiste, expose notre chroniqueur. Faut-il soigner sans état d’âme un élément de la secte djihadiste nigériane Boko Haram blessé au combat ? Le personnel soignant doit-il en référer, avant de lui prodiguer des soins, à l’autorité administrative ou militaire ? Peut-on demander à un médecin ou à un infirmier de dénoncer aux forces de l’ordre tout patient soupçonné d’appartenir à Boko Haram ? Abordées dans le confort d’Abuja, N’Djamena, Niamey, Yaoundé ou Paris, ces interrogations paraissent purement théoriques, voire philosophiques. Et pourtant, au sud-est du Nigeria, à l’est du Niger, au nord Cameroun et dans le...
(AFP 01/09/17)
Quelque 1.029 Nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont des femmes et des enfants, ont été reconduits vers leur pays la semaine dernière, a indiqué vendredi le gouverneur d'Agadez (nord du Niger). "Nous avons reçu samedi dernier une vague de 1.042 personnes dont 1.029 Nigériens", tous rapatriés de l'Algérie voisine, a déclaré à la télévision d'Etat, Sadou Saloké, le gouverneur d'Agadez, vaste région désertique du nord du Niger, proche de l'Algérie. Douze ressortissants du Nigeria et un Soudanais figurent également parmi ces rapatriés, a précisé la télévision.
(APA 31/08/17)
APA-Niamey (Niger) - Un groupe d’associations islamiques du Niger, à travers une déclaration rendue publique mercredi, a apporté son soutien au Conseil islamique national (CIN) et du coup a confirmé la date du 2 septembre, soit samedi, pour la célébration de l’Aïd-el-adha au Niger. Cette démarche met ainsi fin à une polémique qui avait enflé, jusqu’à pousser certains oulémas à appeler ouvertement les fidèles à fêter la Tabaski 1er septembre. Le CIN avait, le 23 août, annoncé comme de coutume dans un communiqué, la date du 2 septembre pour la célébration de l’Aïd. Une annonce qui a immédiatement fait l’objet de contestations sur les réseaux sociaux, notamment de la part de plusieurs oulémas...
(RFI 31/08/17)
Le Niger est touché par des pluies torrentielles qui ont tué au moins 44 personnes selon un nouveau bilan, tué du bétail et détruit des maisons. Plus de 70 000 autres personnes sont sinistrées. RFI a joint un habitant de Gabagoura qui témoigne. Dans le seul village de Gabagoura, particulièrement touché, 239 maisons en banco se sont effondrées. Saleh Amadou, un résident de cette localité à l'ouest de Niamey, a lui-même perdu trois maisons. Il explique la situation à RFI. « Nous avons pu recaser certaines familles dans des écoles… Nous avons aussi fait appel à des personnes généreuses qui ont bien voulu accepter...
(Xinhua 31/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les pluies torrentielles qui ont durement frappé le Niger ont occasionné, à la date de mercredi 30 août, 44 morts et quelques 77.225 sinistrés sur toute l'étendue du territoire, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par la direction générale de la Protection civile à Niamey. En outre, selon le directeur général de la Protection civile, Bako Aboubacar, on dénombre 9.523 ménages sinistrés, des milliers d'hectares de cultures fluviales dévastés, plus de 4.360 têtes de bétail décimées et des magasins, des vergers et des routes détruits par les eaux. Il a précisé que 41 des victimes sont mortes dans l'effondrement de leurs maisons et les trois autres par noyade. La région la plus touchée reste la capitale Niamey,...
(Le Monde 31/08/17)
D’ex-combattants de la secte djihadiste racontent leur engagement. Si certains confient leur honte, la plupart ne réalisent pas l’ampleur du désastre auquel ils ont contribué. Baba Gana, 32 ans, dresse un bilan sévère de ses années Boko Haram. « J’ai plus appris à tuer qu’à lire le Coran », dit-il, reconnaissant avoir rejoint les rangs djihadistes par appât du gain. Il y a trois ans, des combattants de la secte ont attaqué le camion de ce transporteur, originaire d’une petite ville nigériane frontalière du Niger. Il a suivi son véhicule confisqué et a fini par s’enrôler, séduit par les promesses d’argent. « Au début, je touchais 35 000 nairas (82 euros au cours actuel) par semaine », précise-t-il, regard sombre...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(AFP 30/08/17)
Au moins 44 personnes sont mortes au Niger et plus de 70.000 autres sinistrées après des pluies torrentielles qui s'abattent depuis juin sur ce pays désertique, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par les autorités. "Nous totalisons 44 pertes en vies humaines et le nombre de ménages sinistrés est de 9.523, soit 77.225 personnes concernées", a précisé à la radio le directeur de la Protection civile nationale, Boubacar Bako. Un précédent bilan établi mi-juillet par l'ONU faisait état de 23 décès et 19.459 sinistrés. Sur les 44 morts, 41 ont péri dans l'effondrement de leurs habitations et 3 sont décédés par noyade, a déploré M. Bako. Niamey, la capitale totalise 17 morts, à majorité des enfants, selon les autorités municipales...
(Le Monde 30/08/17)
Editorial. Le mini-sommet entre des dirigeants européens et leurs pairs venus de l’Afrique sahélienne, qui s’est tenu à Paris le 28 août, montre que progressivement se met en place une politique européenne sahélienne à dimensions multiples. Le mini-sommet qui a regroupé, lundi 28 août à Paris, quelques dirigeants européens et leurs pairs venus de l’Afrique sahélienne est un symbole. L’Europe se préoccupe du Sahel. L’Union européenne désigne l’une de ses toutes premières priorités stratégiques. L’initiative en revient largement à la France – François Hollande d’abord, puis Emmanuel Macron.
(The Associated Press 30/08/17)
NIAMEY, Niger — Le gouvernement du Niger a annoncé que des pluies torrentielles avaient tué au moins 44 personnes dans la capitale et d’autres régions du pays. Le directeur général de la protection civile et de la gestion des désastres, le colonel Aboubacar Bako, a précisé mardi que des centaines de résidences avaient été détruites par la pluie près de Niamey, lundi. Il a ajouté que la pluie avait commencé à tomber samedi, dans la capitale et les secteurs avoisinants. Saley Abdouhe, qui est à la tête du village de Gabougoura, a demandé aux résidants des secteurs à risque d’évacuer les lieux et de se mettre à l’abri dans les écoles. Il a expliqué que la principale cause des inondations...
(BBC 30/08/17)
Des milliers d'habitants de Niamey, la capitale du Niger, sont appelés à quitter leurs maisons pour échapper aux inondations. Depuis quelques jours, de fortes pluies s'abattent sur la capitale nigérienne. 43 personnes ont déjà été tuées depuis juin dont 16 dans la capitale Niamey, selon le directeur de la Protection civile, le colonel Babo. Le gouvernement annonce un plan pour secourir les sinistrés, gagnés par un sentiment de désolation. Les dégâts matériels et les pertes en vies humaines sont considérables. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41082792
(Autre média 30/08/17)
Au Niger, les pluies torrentielles qui se sont déversées sur le pays au cours des quatre derniers jours, ont fait au moins 44 morts à Niamey et dans d’autres régions touchées par les inondations, qui ont également affecté des dizaines de milliers de personnes et provoqué d’importants dégâts matériels. Des pluies diluviennes avaient commencé à se déverser samedi dernier sur la capitale et ses régions. Niamey est la région la plus touchée, avec près de 100 millimètres de pluies qui y sont tombés en l’espace de quelques heures, causant la mort d’au moins 16 personnes. Les autorités ont demandé aux habitants des secteurs à risque dans la capitale de quitter leurs maisons qui menacent de s’effondrer et de chercher refuge...
(AFP 29/08/17)
Les présidents tchadien et nigérien Idriss Deby Itno et Mahamadou Issoufou ont insisté lundi sur la nécessité du développement pour lutter contre la crise migratoire et souhaité davantage de financements de leurs partenaires européens. "Le problème fondamental restera toujours le développement (...), il faut des ressources", a martelé M. Deby à l'issue d'un mini-sommet sur la crise migratoire à Paris ayant réuni les dirigeants tchadien, nigérien, libyen, français, italien, allemand, espagnol et l'UE. "On est habitué à des annonces de nos partenaires depuis des années. Nous voulons des choses concrètes"...
(AFP 29/08/17)
Identifier les réfugiés "dès le territoire africain": les Européens ont lancé une proposition peu détaillée lundi à Paris à l'issue d'un sommet sur la crise migratoire, face à des chefs d'Etat africains réclamant davantage de financements. L'idée, poussée par le président français Emmanuel Macron, est de lancer la procédure d'asile en Afrique, "dans des zones identifiées, pleinement sûres, au Niger et au Tchad, sous supervision du HCR" (Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés). Une feuille de route a été adoptée à l'issue de ce sommet en reprenant cette idée de réinstallation, mais chaque pays...
(Le Monde 29/08/17)
Face aux dirigeants tchadien, nigérien et libyen, hostiles à la création de « hotspots » d’enregistrement sur leur territoire, le président français a préféré parler de « missions de protection ». La question migratoire est un défi commun. « Nous devons agir tous ensemble, les pays d’origine en passant par les pays de transit en premier chef la Libye, pour mener une action efficace, c’est un défi aussi bien pour l’Union africaine que pour l’Union européenne », a souligné le président français Emmanuel Macron, lundi 28 août, en conclusion du mini-sommet des chefs d’État ou de gouvernements européens et africains qu’il avait convoqué à l’Elysée. La rencontre franco-germano-italo- espagnole avec la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre espagnol Mariano...
(APA 29/08/17)
Les chefs d’Etat du Niger Mahamadou Issoufou et Idriss Déby Itno du Tchad ont insisté lundi à Paris, au cours d’un sommet sur la crise de la migration vers l’Europe, sur l’urgence de financer le développement des pays frappés par ce fléau. Pour le président tchadien, « le développement restera toujours le problème fondamental. Nous voulons des choses concrètes, on est habitués à des annonces de nos partenaires », a déclaré le président tchadien. Lui emboitant le pas, le président Issoufou a lui aussi abondé dans le même sens, plaidant pour le développement comme solution à long terme de cette crise migratoire. Il a fait remarquer à ce propos que les mesures répressives du phénomène de la migration ne suffisent...
(RFI 29/08/17)
Les deux côtés de la Méditerranée réunis à Paris pour parler migrations. Un mini-sommet à l'Elysée a rassemblé dirigeants européens – français, italien, espagnol, allemand – et dirigeants africains – nigérien, tchadien et libyen. L'idée est de mettre en place une feuille de route sur la question des migrations, alors que 140 000 personnes ont perdu la vie en Méditerranée depuis 2014. Il s'agit aussi de s'atteler aux différentes étapes de cette migration, des pays de départ à ceux de passage jusqu'aux pays de destination. Emmanuel Macron a évoqué un plan d'action en trois points. ► Premier point : lutter contre les réseaux de passeurs. A ce sujet, Emmanuel Macron a précisé que la France avec l’Europe allaient renforcer leur...
(Agence Ecofin 29/08/17)
(Agence Ecofin) - C’est l’essentiel de ce qu’il faut retenir du mini sommet organisé hier par la Présidence française. En présence des premières autorités allemande et italienne, Emmanuel Macron a fait part de sa volonté de mieux contrôler les flux migratoires venant de l’Afrique. Une résolution qui passera, selon lui, par le traitement des dossiers de demande d’asile déjà sur le territoire africain (Niger et Tchad). « L’idée est d’identifier des zones sûres au Niger et au Tchad sous la supervision du Hcr» pour le traitement des dossiers d’asile et « pouvoir offrir cet asile en commençant la procédure dès le territoire africain», explique le président français qui a pris le soin d’esquiver le terme décrié de « hotspot »...
(Jeune Afrique 29/08/17)
À l'issue du mini-sommet de lundi à Paris entre des chefs de gouvernements européens et des dirigeants africains sur la crise migratoire, le président français Emmanuel Macron a proposé d'identifier dès le Niger et le Tchad "les ressortissants qui ont droit à l'asile". Lundi 28 août, à l’issue d’un mini-sommet à Paris entre Africains et Européens sur la crise migratoire, le président français Emmanuel Macron a proposé d’identifier dès le Niger et le Tchad les ressortissants qui ont droit à l’asile pour « les mettre en sécurité le plus rapidement » possible. « Cette procédure, qui permettra de donner cet asile en commençant dès le territoire africain, sera menée dans des zones identifiées pleinement sûres au Niger et au Tchad,...
(African Manager 29/08/17)
L’Algérie a décidé d’octroyer une aide humanitaire au profit du Niger, frappé par un déficit alimentaire causé par une crise pastorale aiguë, rapporte APS. Cette aide humanitaire, “qui intervient en cette veille de célébration de l’Aïd El Adha, s’ajoute aux multiples actions de solidarité que l’Algérie a manifestées à l’égard de ce pays frère et voisin, y compris pour le soutenir dans la gestion des flux humains sur son sol, induits par la lutte contre les groupes terroristes et suite à la détérioration de la situation sécuritaire dans la région du Sahel, souligne la même source. Cette aide qui sera cheminée dans les prochains jours, constitue également une mesure immédiate d’accompagnement des opérations de rapatriement de ressortissants nigériens en situation...

Pages