| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Reuters 22/02/17)
OSLO, (Reuters) - Plus de sept millions de personnes sont menacées de famine dans le nord-est du Nigeria et dans le bassin du lac Tchad, soit le plus important groupe de population dans cette situation aujourd'hui dans le monde, a déclaré mercredi un haut responsable des Nations unies. La conférence internationale des donateurs qui doit se tenir vendredi à Oslo visera à recueillir des fonds afin de trouver les 1,5 milliard de dollars nécessaires, selon les Nations unies, pour faire face aux besoins humanitaires de la région en 2017. "Le plus gros problème (de la région) c'est l'insécurité alimentaire, qui touche plus de sept millions de personnes. Ils sont au bord de la famine, et ont à peine un repas...
(Le Sahel 22/02/17)
La première édition du salon ''SahelInnov'' s'est ouverte, hier matin à Niamey sous le Haut Patronage du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou et de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), marraine dudit forum. L'organisation de ce salon est une initiative du Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises du Niger (CIPMEN) et de ses partenaires relevant de huit (8) incubateurs de sept (7) pays du Sahel. Le palais des congrès a fait salle comble pour la cérémonie d'ouverture du salon qui a enregistré la présence du Président de l'Assemblée nationale, du Premier ministre, des membres du gouvernement, des représentants des institutions nationales et internationales et de plusieurs invités. Le...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Ces dernières semaines, les pays du G5 Sahel ont annoncé la création de deux forces chargées de sécuriser la bande sahélienne, notamment les frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans leur ligne de mire, un homme en particulier : Mokhtar Belmokhtar. À la tête d’Al Mourabitoune, la plus grande katiba d’Al Qaïda au Maghreb islamique, numéro deux officieux de l’organisation, Mokhtar Belmokhtar fait peur. En acceptant en 2015 de réintégrer Aqmi, qu’il avait quittée en 2012, il a retrouvé une place de choix au sein de la nébuleuse jihadiste sahélienne. L’Algérien a développé ses alliances au Mali, autour d’Ansar Eddine et de groupes armés proches de Kidal, ainsi qu’en Libye, où se situerait son camp de...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Deux anciens ministres et un député nigériens dans le viseur de la justice. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, le pouvoir judiciaire a obtenu du gouvernement, un aval pour auditionner les présumés coupables. C’est lors du Conseil des ministres du 17 février 2017 que le gouvernement « a examiné et approuvé une requête aux fins de levée d'immunité parlementaire d'un député et deux requêtes aux fins de mise en accusation de deux anciens ministres.» Les conclusions du Conseil des ministres ont précisé transmettre ces requêtes à l’assemblée nationale sans citer nommément les présumés. Toutefois, le nom des présumés coupables reviennent souvent dans la presse locale.
(Afrique Actualité 21/02/17)
C'est lors du conseil des ministres du vendredi 17 février que le gouvernement « a examiné et approuvé une requête aux fins de levée d'immunité parlementaire d'un député et deux requêtes aux fins de mise en accusation de deux anciens ministres », indique les conclusions dudit conseil. « Ces trois requêtes seront transmises à l'Assemblée Nationale », ajoute la même source. Le gouvernement n'a pas cependant cité de noms encore moins les dossiers dans lesquels sont impliqués les mis en cause. Des personnalités de la mouvance présidentielle indexées Mais selon une source proche de l'Assemblée nationale, il s'agirait du député Sidi Lamine du PNDS, principal parti au pouvoir depuis 2011, sur qui pèseraient des soupçons « de trafic de drogue...
(Autre média 21/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - Les économies d’Afrique de l’ouest perdent environ 1,3 milliard de dollars (plus de 619 milliards de Fcfa) par an à cause du trafic de drogue. C’est ce qui ressort des chiffres de l’Office des nations unies contre la drogue et le crime (Onudc) réuni lundi à Abidjan en Côte d’Ivoire. « Les estimations financières générées par le trafic de cocaïne dans la région s'élèvent à environ un milliard de dollars américains chaque année dont environ 500 millions sont blanchis dans la région, soit près de 1,3 milliard de pertes pour les économies des pays ouest-africains dans les secteurs de la santé, du travail et autres, »...
(Xinhua 21/02/17)
La Commission de la CEDEAO envisage d'organiser dans les tous prochains jours un forum sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale de lutter contre ce fléau, annonce un communiqué de l'organisation sous régionale, parvenu lundi à Xinhua à Cotonou. Selon cette même source, le président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel de Souza a fait l'annonce lundi à Abuja au Nigeria, lors de son entretien avec le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'Espagne, Ildefonso Castro. Au cours de cette rencontre, M. De Souza a déploré les exactions fréquentes commises par les djihadistes dans le nord du Mali, considérant que ce forum "permettra de réfléchir,...
(RFI 20/02/17)
Dans sa parution du 16 février, le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché près de 200 milliards de francs CFA virés sur un compte bancaire à Dubaï en 2011. Cet argent proviendrait de la vente d'uranium. Le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché 200 milliards de FCFA, qui se trouvaient sur un compte de la Sopamin, la Société du patrimoine des mines du Niger, aux Emirats arabes unis. Des informations inexactes selon le ministre des Finances, Massoudou Hassoumi, qui était directeur de cabinet à la présidence de la République à l'époque des faits en 2011. Celui-ci évoque une somme de 800 millions de FCFA qui aurait bien été versée au...
(Agence Ecofin 20/02/17)
(Agence Ecofin) - Le sujet est sur toutes les lèvres depuis l’accusation faite par le journal nigérien « Le Courrier » dans sa parution du 16 février 2017, incriminant le ministre des Finances (un document à l’appui) d’être au centre d’une affaire de virement de près de 200 milliards de Fcfa sur un compte bancaire à Dubaï en 2012. Laquelle somme résulterait, selon le journal, de la vente de 5000 tonnes d’uranium. Version des faits d’une affaire qui a connu un développement grâce à la sortie médiatique du ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou rejetant en bloc les faits à lui reprochés. Le journal « Le Courrier » parle de 200 milliards de Fcfa. Le ministre des Finances évoque plutôt 800...
(Autre média 20/02/17)
Les conflits entre agriculteurs et pasteurs sont très fréquents en Afrique notamment au Niger, où les affrontements finissent bien souvent par des morts, des blessés, sans parler des dégâts matériels. Comment on est-on arrivé là ? Et comment sortir de cette impasse ? Sources du conflit Le conflit entre agriculteurs et éleveurs est une situation qui survient lorsque les animaux en pâturage viennent brouter ou saccager les cultures avant la récolte ce qui crée des affrontements. En effet, au Niger il y a toujours eu un contrat implicite d'occupation temporaire (entre la récolte et avant la semence) entre agriculteurs et éleveurs. Cet accord permettait d’enrichir naturellement les sols des matières organiques des excréments des animaux. Cette complémentarité autrefois bénéfique a...
(Autre média 18/02/17)
Fortement dépendant de son voisin nigérian pour son approvisionnement en électricité, le Niger a annoncé cette semaine la signature d’un accord de coopération avec la France dans le cadre du projet de barrage hydroélectrique de Kandadji. Ce nouveau partenariat devrait permettre, via l’allocation d’un financement de 50 millions d’euros, de finaliser les travaux de construction du barrage et d’approvisionner la capitale Niamey. Si le Nigéria fournit actuellement plus de 60% des besoins en électricité du Niger, c’est encore insuffisant et la compagnie publique Nigelec, en charge de la production d’électricité dans le pays, n’arrive pas à satisfaire les besoins de la population.
(Financial Afrik 18/02/17)
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, effectuera une visite officielle au Niger du 18 au 22 février 2017. Durant son séjour, la Secrétaire générale procèdera le 21 février, en présence du Président du Niger, à l’ouverture officielle du Forum SahelInnov dont l’édition 2017 « Construire le Sahel de demain » rassemblera une centaine d’acteurs agissant pour l’émergence au Sahel. Marraine de l’événement, Michaëlle Jean s’adressera aux entrepreneurs, universitaires, investisseurs, financiers, et partenaires rassemblés pour l’occasion. « Je suis impatiente de rencontrer ces forces vives, ces jeunes, ces femmes qui chaque jour font preuve d’une ingéniosité remarquable pour relever le défi du changement...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Depuis les premières attaques régulières de Boko Haram en février 2015, les habitants nigériens de la zone frontalière avec le Nigeria ne sont plus les mêmes. État d’urgence, déplacements de population, effondrement du tissu économique… Voici, en quelques chiffres, comment les jihadistes ont changé la vie des habitants de la région de Diffa. Comment vit-on le long du fleuve frontière entre le Niger et le Nigeria ? On survit. Dans cette région grande productrice de poivrons rouges et où la pêche est l’autre grand moyen de subsistance, Boko Haram a porté un coup terrible aux populations locales.
(Agence Ecofin 17/02/17)
(Agence Ecofin) - C’est le Directeur exécutif du Contre-terrorisme de l’Onu (cellule du Conseil de Sécurité), Jean-Paul Laborde qui donne l’information à l’issue d’une audience à eux accordée hier par le Président nigérien Mahamadou Issoufou. Une délégation au grand complet du Conseil de sécurité de l’Onu sera à Niamey les 04 et 05 mars 2017 pour dit-il, « appuyer les efforts du Niger dans sa lutte contre le terrorisme dans la zone du Sahel.» En audience le 16 février, c’est le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique de l’ouest, Mohamed Ibn Chambass qui a conduit la délégation. Pour lui, les questions sécuritaires ont dominé les échanges avec le Président nigérien. Il a profité pour saluer « le...
(Xinhua 17/02/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les populations de trente villages de la commune de Makalondi (sud-ouest de Niamey), ont décidé de mettre fin à la mutilation génitale féminine et à l'excision, néfastes à la santé et au bien-être de la femme et de l'enfant. Elles ont fait leur déclaration publique d'abandon de ces pratiques nuisibles à la santé au cours d'une importante cérémonie, mercredi, en présence de l'épouse du Premier ministre nigérien, représentant la première dame Lalla Malika Issoufou Mahamadou, marraine de lutte contre les mutilations génitales féminines, et des représentants des organisations internationales dont l'UNICEF, et des autorités régionales, coutumières et religieuses.
(Autre média 16/02/17)
Près de 200 migrants clandestins ont été rapatriés mardi par les autorités libyenne vers le Niger, une opération qui a été menée en coordination avec l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) et qui n’est que le début d’une campagne de retours massifs. Cette vague de rapatriements est, en effet, la première d’une série d’opérations du même genre. Les autorités libyennes, en coordination avec le gouvernement nigérien et l’OIM comptent rapatrier un total de 900 migrants illégaux dans les semaines à venir. Cette initiative intervient après la multiplication des entraves pour fermer l’accès à l’Europe face aux migrants clandestins.
(Radio Vatican 16/02/17)
Les évêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger ont tenu leur Assemblée plénière ordinaire du mois de février dans le diocèse de Manga. C’est l’OCADES diocésaine, en plein chantier d’extension, qui a abrité cette rencontre ordinaire. Avant l’ouverture solennelle de leur réunion qui a eu lieu du 6 au 11 février, les évêques ont consacré la première matinée à la méditation. M. l’abbé Jean Emmanuel Konvolbo qui a animé ce temps de resourcement spirituel, a exploité de façon circonstanciée l’Exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia du Pape François sur l’amour dans la famille, à la grande satisfaction des évêques. « Amoris Laetitia, source de vie spirituelle pour le ministère épiscopal » : tel a été le thème de cette récollection. Une fois...
(APA 16/02/17)
La 62e session ordinaire du conseil des ministres de pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) s’ouvre jeudi à N’Djaména, siège de l’organisation, en présence des délégations venues du Cameroun, du Niger, Nigéria, de la République centrafricaine (RCA), de la Libye et du Tchad, a-t-on appris à l’ouverture ce mercredi de la réunion des experts. Img : Commission bassin du lac Tchad : la 62e session du conseil des ministres s’ouvre jeudi à N’Djamena En ouvrant la réunion des experts appelés à éplucher les questions à soumettre au conseil des ministres, le ministre tchadien de l’Eau et de l’Assainissement, Sidick Abdelkerim Haggar, a révélé que ses homologues se pencheront notamment sur les défis de la sécheresse...
(AFP 15/02/17)
Le ministère nigérien de la Santé a annoncé mercredi la fin de l'épidémie de fièvre de la Vallée du Rift qui a tué trente-trois personnes depuis fin août 2016 dans la région de Tahoua, dans l'ouest du Niger. "Le dernier cas positif au laboratoire a été notifié le 25 octobre 2016 (...) nous déclarons (donc) la fin de l'épidémie de la fièvre de la vallée du Rift dans la région de Tahoua", a déclaré le ministre nigérien de la Santé Idi Illiassou à la télévision publique. Depuis l'apparition de l'épidémie, 399 malades ont été officiellement enregistrés à Tassara et Tchintabaradène, deux des zones touchées à Tahoua, a précisé le ministre. Néanmoins, "la vigilance doit être de mise" et "nous ne...

Pages