Samedi 24 Juin 2017
(Xinhua 16/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, devant la persistance des coupures intempestives d'électricité, malgré la mise en service d'une nouvelle centrale à Gorou Banda, près de la capitale, Niamey, et en dépit de toutes les promesses des autorités nationales, la population, désenchantée, exprime son ras-le-bol, constate-t-on à Niamey. En effet, pour remédier au problème grave de la fourniture d'électricité dans la capitale et ses environs, le président nigérien Mahamadou Issoufou avait procédé le 2 avril dernier à l'inauguration d'une centrale thermique de 100 mégawatts à Gorou Banda, sur la rive droite du fleuve Niger, dans la banlieue de Niamey. Alors que la population se croyait à l'abri de ces désagréments, l'espoir fut de courte durée. Le calvaire est de retour, et...
(RFI 16/05/17)
Au Niger, un activiste du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme, Abdourahmane Insar, également secrétaire général du CRI, le collectif pour le renouveau et l'innovation, a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche dans un bar à Agadez. On lui reprocherait de l'incitation à la violence en raison d'écrits sur les réseaux sociaux. Il aurait notamment fustigé le manque de détermination de la société civile à manifester pour que la lumière soit faite sur « l'uraniumgate ».
(APA 16/05/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Université de Diffa, ville située à plus de 1300 km, à l’extrême Est de Niamey, organise depuis lundi matin un symposium international sur la déradicalisation des jeunes et la réinsertion des repentis de Boko Haram. Trois jours durant, les participants à cette rencontre internationale, en l’occurrence, des chercheurs, des membres du gouvernement les députés de la région et autres responsables diplomatiques, auront à échanger sur les pratiques de résolution de conflits, la déradicalisation et la réinsertion des ex-combattants dans les pays du Bassin du Lac Tchad. Ils auront aussi à plancher sur les exemples de déradicalisation en Afrique et dans le monde de même que la problématique du développement dans la région de Diffa et dans le...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Les autorités parlent d’un accord historique à la signature de cette convention judiciaire à Niamey hier jeudi. Le but est de renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières par le partage d’information, l’inculpation des terroristes et trafiquants transfrontaliers. Par cette convention, les frontières physiques entre les trois pays n’existent plus en matière judiciaire, selon le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou (photo) pour qui l’entraide sera totale : « Si nous pouvons faire extrader un détenu là où on peut mieux le juger, là où on a plus d’information, c’est déjà bien. S’il y a des avis de condamnation, on sait qui séjourne dans quel pays, les échanges de casiers judiciaires ». « Concrètement aujourd’hui, nous irons plus...
(Agence Ecofin 16/05/17)
(Agence Ecofin) - L’Allemagne et l’Italie veulent freiner la migration irrégulière vers l’Union européenne. Dans une lettre datée du 11 mai 2017 et adressée à la commission européenne, les ministres de l’Intérieur des deux pays demandent une mission européenne résidente dans la région (frontière entre le Niger et la Libye). Objectif, contrôler et endiguer le flux des migrants qui font de cette zone la plus privilégiée pour atteindre les côtes italiennes. Pour l’Allemagne, cette lettre est la preuve d’un soutien à l’Italie, porte d’entrée de la plupart des migrants vers l’Europe. L’Italie préconise de son côté que cette mission de surveillance sollicitée devrait s’accompagner d’initiatives pour le développement de l’Afrique. L’Italie a reçu plus de 42 000 migrants depuis le...
(Africa Top sports 16/05/17)
A l’image du premier match de ce groupe B de la CAN 2017 entre le Mali et la Tanzanie (0-0), le Niger et l’Angola se sont neutralisés lundi au stade de l’Amitié à Libreville. Mais le mena cadet peut se mordre les doigts. Que de regrets pour le Niger. Après une belle entame, Abdoul Karim grâce à son doublé permet à son équipe de mener à la pause. Au retour des vestiaires, l’Angola le bout de son nez et fini par réduire le score par Melono Dalla. Puis en fin de partie, Gelson égalise. A la fin du match, le Mena cadet éclate en sanglots. Demain, jour de relâche sur la CAN U17. Le groupe dispute ses matchs de la...
(RFI 13/05/17)
L’« Uraniumgate » fait toujours scandale au Niger. Rendue publique dans la presse locale mi-février, l’affaire concerne un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et plusieurs intermédiaires russes, libanais et nigériens. Une opération financière trouble aux yeux de l'opposition et dans laquelle un proche du chef de l'Etat est cité. Les organisations de la société civile dénoncent des pressions répétées depuis qu'elles ont demandé à ce qu'une enquête soit ouverte. La dernière en date concerne la fermeture d'un compte qu'elles avaient ouvert pour récolter les contributions...
(RFI 12/05/17)
Jeudi 11 mai dans l’après-midi, des assaillants non identifiés s'en sont pris au camp de la gendarmerie d'Ayorou, une localité située à 180 kilomètres de Niamey, au Niger. Il n'y aurait pas de victimes, mais du matériel appartenant aux gendarmes a été emporté. C’est à environ 17 h, heure locale, que des individus non identifiés ont pris pour cible le camp de la gendarmerie d’Ayorou, situé en plein centre-ville. Très vite, les assaillants ont eu le dessus sur les gendarmes. Après s’être rendus maîtres des lieux, les assaillants ont emporté cinq véhicules dont un appartenant à un particulier. Dans leur fuite, les assaillants, qui ont pris la direction de la frontière du Nord-Mali, située à une vingtaine de kilomètres, ont...
(Xinhua 12/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Des individus armés ont attaqué jeudi soir le camp de la gendarmerie nigérienne à Ayarou, dans la région de Tillabéry (ouest), près de la frontière malienne, selon une source des services de sécurité. Au moins quatre véhicules militaires nigériens ainsi que des armes et des munitions ont été emportés par les assaillants, qui se sont retirés peu avant l'arrivée des renforts. Un bus d'une compagnie privée transportant plusieurs passagers, qui assurait la liaison entre la ville malienne de Gao et la capitale nigérienne, a essuyé plusieurs tirs, ont précisé des sources concordantes à un correspondant de Xinhua à Niamey, sans toutefois donner le bilan de cette attaque. Plusieurs avions de chasse ont décollé de Niamey dans la...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(APA 12/05/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Plusieurs leaders africains dont les présidents Mahamadou Issouffou du Niger, Ibrahima Boubacar Keita du Mali et Ismaïl Omar Guelleh de Djibouti, ont pris part ce jeudi à Kigali, aux cotes de leur homologue rwandais, Paul Kagamé, à l’ouverture officielle de la troisième conférence de Transform Africa Summit, a constaté l’envoyé spécial de APA. Le thème retenu pour ce sommet est «Villes Intelligentes, Développement accéléré». La rencontre à laquelle ont assisté aussi la vice-présidente de Zambie, Inonge Wina, et le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Emery Trovoada , se veut une plateforme leader de la communauté des TIC en Afrique pour l’accélération de la révolution numérique en cours sur le continent. Un moment...
(AFP 11/05/17)
Le Niger, le Mali et le Tchad, confrontés aux attaques jihadistes et trafics de toutes sortes, ont signé mardi à Niamey un accord "historique" de coopération judiciaire, a rapporté mercredi la radio publique nigérienne. "Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n'existent plus en matière judiciaire", a commenté le ministre tchadien de la Justice, Mahamat Hassan, qui salue "un accord historique" dans "la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière". "La signature de l’accord intervient à un moment où nos Etats sont confrontés aux grands défis de l’heure, le terrorisme...
(RFI 11/05/17)
Une manifestation de la société civile a été interdite, mercredi 10 mai 2017, à Niamey. Le début du meeting et de la marche ont rapidement été dispersés par la police. Pour les organisateurs, qui avaient appelé à cette mobilisation pour défendre l'école publique nigérienne, cette interdiction de manifester est inadmissible. Pour l’organisation du rassemblement, la notification d'interdiction de la manifestation est arrivée tard mardi soir. Trop tard pour pouvoir être relayée aux manifestants.
(Jeune Afrique 11/05/17)
Agadez a beau tenter d’attirer de nouveau les touristes, sa région n’en reste pas moins celle de tous les trafics. Ainsi, le 1er mai, près d’Aderbissinat, un convoi de onze véhicules chargés de cocaïne a été pris en chasse par des combattants locaux menés par un certain Amoumane Kalakouwa, leader touareg proche du ministre à la Présidence Rhissa Ag Boula, avec l’appui de la garde nationale. L’une des voitures a été détruite, mais le reste du convoi a poursuivi sa route.
(AFP 10/05/17)
Les forces de l'ordre nigériennes ont dispersé à coups de grenades lacrymogènes, mercredi à Niamey, une manifestation interdite qui avait été programmée par un collectif de la société civile contre "la mauvaise gouvernance" et les pénuries d'électricité, a constaté un journaliste de l'AFP. Tôt dans la matinée, un détachement de policiers avait pris position sur une des grandes places de la capitale choisie comme lieu du rassemblement et des dizaines de personnes qui avaient commencé à se regrouper ont été dispersées. "Ils nous ont lancé des grenades lacrymogènes alors que les gens n'étaient pas informés de l'interdiction...
(BBC 10/05/17)
Un collectif de la société civile avait commencé à se regrouper Mercredi 10 mai, à Niamey, alors que des policiers avaient pris position sur une des grandes places de la capitale, où devait avoir lieu le rassemblement. Les autorités ont interdit la manifestation pour "risques de troubles à l'ordre public", a expliqué Maikoul Zodi, un des organisateurs du mouvement et membre de la campagne internationale "la page pour l'alternance démocratique en Afrique". La manifestation visait à "dénoncer la corruption, l'impunité et surtout le détournement de deniers publics" mais aussi "les pénuries d'électricité" et "la déperdition du système éducatif", a précisé Moussa Tchangari, un autre organisateur. En décembre 2016 et février 2017, la société civile avait déjà organisé, à Niamey, des...
(Xinhua 10/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président du Conseil économique, social et culturel du Niger (CESOC), Moussa Moumouni Djermakoye, s'est félicité du caractère exemplaire de la très vieille amitié entre son pays et la Chine, à l'occasion d'une audience accordée mardi à l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun. Le diplomate chinois a rendu une visite de courtoisie au président du CESOC au siège de cette institution à Niamey, six mois après sa prise de fonction dans le pays. Cette visite a permis aux deux personnalités d'échanger sur beaucoup de sujets, notamment les relations politiques bilatérales et internationales, l'importance de la discipline dans la vie d'une nation, la question de la paix et de la stabilité, conditions sine qua non du développement...
(Agence Ecofin 10/05/17)
La République du Bénin et celle du Niger, ont versé environ 159 millions $ pour importer de l’électricité du Nigéria. C’est ce qu’a révélé la Nigeria Bulk Electricity Trader (NBET) dans un communiqué rapporté par le site d’informations nigérian The Sun. Ledit communiqué a été rendu public à la sortie de la 15ème rencontre mensuelle entre le ministre de l’énergie, Babatunde Fashola, et les acteurs du secteur énergétique. « La NBET rapportant les paiements effectués par les clients internationaux a indiqué que la NIGELEC (Niger) et la CEB (Bénin) ont versés 159 773 116,61 millions $ en guise de frais d’électricité. Cette somme a été transférée aux producteurs et services ayant fourni de l’énergie aux deux nations, » indique le...
(AFP 10/05/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est devenue officiellement mardi la première organisation régionale à adopter un plan d'élimination de l'apatridie, lors d'une conférence ministérielle à Banjul, la capitale gambienne. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé en novembre 2014 une campagne pour éradiquer à l'horizon 2024 ce phénomène de privation de nationalité, qui concerne des millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, l'apatridie, due notamment à des législations restrictives en matière de transmission de la nationalité, concerne surtout la Côte d'Ivoire, où vivent de nombreux apatrides provenant du Burkina Faso. C'est d'ailleurs dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que les 15 Etats membres de la Cédéao ont adopté le 25 février 2015...
(APA 10/05/17)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre de la Justice du Niger, Marou Amdou, et ses homologues du Mali, Me Mamadou Ismael, et du Tchad le Pr Ahamat Mahamat Hassan, ont signé mardi à Niamey une convention de coopération judiciaire en vue de régir les préoccupations communes en matière d’entraide et d’échange entre les services judiciaires de leurs pays. Cet accord, dont la signature s’est déroulée en présence du ministre nigérien des Affaires Étrangères, Ibrahim Yacoubou, interviendra spécifiquement, selon le ministre Marou Amadou, dans le domaine du terrorisme, du crime organisé, notamment le trafic de drogue, la traite des personnes et le trafic des armes. Selon ce dernier, l’accord prend en compte la coopération judiciaire tant en matière pénale que civile, sociale...

Pages