| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(RFI 27/03/17)
Au Niger, l'affaire « de l'uraniumgate » est passée au crible par les parlementaires. Leur commission d'enquête commence ce lundi 27 mars plusieurs auditions sur un présumé système de vente circulaire d'uranium entre Areva et le Niger en 2011, via des sociétés russes et libanaises, qui aurait permis aux pays de gagner des centaines millions de francs CFA. Cette affaire a été révélée par la presse nigérienne le mois dernier et elle suscite des interrogations. Elle a d'ailleurs déclenché en France l'ouverture d'une enquête du parquet national financier. Impossible d’avoir la liste exhaustive des personnes qui seront entendues à huis clos ni leur ordre de passage devant les députés, mais au moins cinq personnes sont appelées à s'expliquer. Il y...
(RFI 27/03/17)
Au Niger, après quinze mois de détention, une dizaine de personnes accusées d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat ont finalement bénéficié d'un non-lieu et ont recouvré la liberté. Parmi elles, des militants et élus de l'opposition, des ex-douaniers et deux militaires. Un certain nombre de soldats restent eux détenus. Tous avaient été arrêtés dans le sillage de l'annonce d'une tentative de coup d'Etat présumée contre le président Mahamadou Issoufou en décembre 2015. Le député de l'opposition Issoufou Issaka était l'un de ces détenus. RFI l’a interrogé. Issoufou Issaka, troisième vice-président de l’Assemblée nationale du Niger, n'a pas encore décidé s'il allait porter plainte contre l'Etat pour ces quinze mois de détention abusive selon lui. Mais il se dit déçu...
(RFI 27/03/17)
Au Niger, après la libération, vendredi 24 mars, de 14 personnes incarcérées dans le cadre de l'affaire de tentative présumée de coup d'Etat de décembre 2015, plusieurs militaires et un civil restent en prison. Leurs dossiers viennent d'être transférés au tribunal militaire de Niamey. Neuf militaires et un civil sont toujours maintenus en prison par le juge du tribunal militaire. Il s’agit, entre autres, du général Salou Souleymane, ancien chef d’état-major, du colonel Idi Dan Haoua, commandant de la base aérienne de Niamey et de deux autres officiers : le commandant des Forces spéciales de lutte antiterroriste et son adjoint. Comment se porte le principal accusé de cette tentative présumée ? « Il est convaincu qu’il n’a pas agi dans...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à...
(La Tribune 27/03/17)
Les experts de la CEDEAO viennent de finaliser les travaux de structuration en partenariat public privé (PPP) ainsi que les mécanismes de garanties des projets prioritaires du Programme communautaire de développement (PCD). Il s’agit notamment de l’autoroute Lagos-Dakar, la boucle ferroviaire ouest-africaine et la création d’une nouvelle compagnie maritime régionale. La prochaine étape sera la mobilisation des financements à travers une table ronde des bailleurs de fonds pour accélérer la réalisation de ces projets stratégiques pour le renforcement de l’intégration sous-régionale. Le programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avance bien. L'organisation sous-régionale entend accélérer la mise en œuvre de ses projets prioritaires et dans ce cadre. Les experts de la...
(AFP 25/03/17)
Une dizaine de personnes détenues pour leur rôle dans le coup d'Etat présumé de décembre 2015 au Niger, dont deux proches de l'opposant Hama Amadou, ont été libérées vendredi, a indiqué un de leurs avocats. "Tout à l'heure nos clients ont été libérés (...) Les charges qui pèsent sur eux ont été à moitié suspendues, c'est à dire qu'ils ont bénéficié d'un non-lieu partiel", a annoncé Me Ali Kadri sur la télévision privée "Bonféreye". Selon l'avocat "il n'y avait pas de charges suffisantes" qui "puissent permettre (...) de continuer à les garder en prison". "Les civils dans leur totalité", ont été remis en liberté, dont des proches de l'opposant nigérien Hama Amadou: Oumarou Dogari, l'ex-maire de Niamey et Issoufou Issaka,...
(RFI 25/03/17)
Après plus d’un an d’emprisonnement pour tentative de coup d’Etat contre le régime de Mahamadou Issoufou, les militants de l’opposition de l’époque viennent d’être libérés. Accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat, ils ont tous recouvré leur liberté. Trois douaniers accusés ont également été libérés. L’annonce de ces libérations par leurs proches s’est répandue comme une traînée de poudre dans la ville de Niamey. Très vite, ces libérations pour non-lieu, relayées par les réseaux sociaux, ont été confirmées par le ministre de la Justice Marou Amadou. Le parti de l’opposition, le Moden Fa Lumana de Hama Amadou, les a également confirmées à travers le député Soumana Sanda. « Tous les civils impliqués dans le présumé coup d’Etat sont libres »,...
(RFI 25/03/17)
Le Niger dispose de la plus forte croissance démographique au monde: 3,9%. Une population qu'il faut nourrir. Bien que l'économie du pays repose essentiellement sur l'agriculture. Ce secteur représente 50% du produit intérieur brut. L'agro-industrie est encore balbutiante dans ce pays sahélien. Le Niger importe donc presque tous ses produits alimentaires transformés. Une situation que voudrait changer TM Agro-industrie, une jeune entreprise locale.
(APA 25/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La campagne agricole 2016 a été satisfaisante dans les pays membres du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), a affirmé vendredi à Dakar, Mouhamadou Hamadoun, coordonnateur du Programme régional de sécurité alimentaire de cette organisation, soulignant que ce sont plus de 67 millions de tonnes qui ont été produites. "La campagne agricole a été satisfaisante. En novembre 2016, nous estimions la production céréalière à 66 millions de tonnes. Mais, le bilan définitif fait état de 67,2 millions de tonnes de céréales produites", a expliqué M. Hamadoun. Il s'adressait à la presse au terme d'une Concertation régionale sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest du CILSS...
(Agence Ecofin 24/03/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérien a autorisé la ratification, hier jeudi 23 mars, d’une série d’accords de prêt d’un montant global de 40,87 milliards FCFA (environ 67,3 millions $) pour le financement de projets d’infrastructures routières dans le pays. Il s’agit tout d’abord de plusieurs accords de financement signés avec la Banque islamique de développement (BID) relativement au projet de construction de la route de contournement du barrage de Kandadji. A savoir notamment, un accord de services « Ijara » d’un montant de 1,69 million € (1,10 milliards FCFA), signé le 07 octobre 2016 à Washington aux Etats-Unis d’Amérique. Ainsi qu’un accord « Istisna’a » d’un montant de 26 557 976,89 € (17,42 milliards FCFA), signé le 13 mai...
(Xinhua 24/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le Niger, un pays dont le sous-sol regorge d'importantes ressources minières et d'hydrocarbures, vient d'être classé à l'avant-dernier rang mondial de l'Indice de développement humain (IDH) par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans son rapport 2016. Dans ce nouveau rapport paru mardi, le Niger cède à la Centrafrique la dernière place qu'il a toujours occupée depuis près d'une décennie. Il est désormais classé 187e sur 188 pays comptabilisés, derrière notamment le Burkina Faso et le Tchad. La Norvège, l'Australie, la Suisse et l'Allemagne sont les pays où la population bénéficie de la meilleure qualité de vie dans le monde. L'IDH est un indice statistique composite créé par le PNUD en 1990 pour évaluer...
(La Croix 24/03/17)
Le mouvement Aide à l’Église en Détresse ouvre ce le 23 mars la neuvième édition de sa « Nuit des témoins » (1), en hommage aux chrétiens persécutés. Parmi les intervenants, Mère Marie Catherine Kingbo, fondatrice de la Fraternité des Servantes du Christ, œuvre pour le dialogue interreligieux au Niger. « Fais connaître mon vrai visage à nos frères musulmans ». C’est en 2006 que Mère Marie-Catherine Kingbo entend, à 53 ans, « cet appel du Christ » à partir fonder une congrégation religieuse au Niger. Onze ans après la création de la Fraternité des Servantes du Christ, installée à Maradi, au sud du pays, elle continue d’y œuvrer quotidiennement pour l’éducation des enfants, la formation des femmes et le...
(Autre média 23/03/17)
(Niamey et les 2 jours) - 7 des 8 terroristes nigériens de Boko Haram jugés aux assises ont écopé d’une peine d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans, selon Rfi. Le procès a débuté lundi aux assises à huis clos. Pour le respect de leurs droits, des avocats commis d’office ont assuré leur défense. Le ministère public a demandé des peines de 20 ans d’emprisonnement. Une peine rejetée par le collège d’avocats commis d’office : « C’est des accusations très graves qui sont fondées sur des preuves insuffisantes, voire inexistantes.
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le 14 mars, le Niger a été débouté de sa demande de report dans la procédure qui, en France, l’oppose à Africard Cette société, qui fabrique des passeports biométriques, se fonde sur une condamnation prononcée par l’Ohada en 2012 pour réclamer à Niamey plusieurs milliards de F CFA de dommages et intérêts. Les autorités nigériennes espéraient pourtant que leur recours, déposé en janvier devant le tribunal ouest-africain, suffirait à suspendre les actions de la justice française. Le tribunal de Nanterre en a décidé autrement.
(AfricaNews 22/03/17)
C’est reparti pour une nouvelle saison de l‘état d’urgence au Niger. Décrété le 3 mars pour une période initiale de 15 jours, l‘état d’urgence dans la région ouest du pays a été renouvelé ce lundi, cette fois pour une période de trois mois. La mesure couvre les départements de Ouallam, Ayorou, Bankilaré, Abala et Banibongou (Tillabéry) et de Tassara et Tillia (Tahoua), à la limite de la frontière malienne où des attaques djihadistes se font régulières ces derniers mois. Plusieurs dizaines de soldats nigériens y ont notamment été tués dans des assauts souvent attribués à des groupes djihadistes maliens liés au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) La menace est d’autant plus pesante qu’il y...
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure relativement calme au Tchad, en dépit des opérations en cours, mais celles-ci pourraient avoir un impact sur l'accès humanitaire dans les semaines à venir", affirme le document d'OCHA. La communauté humanitaire se prépare à de potentiels nouveaux déplacements de populations...
(RFI 21/03/17)
A Niamey au Niger, des assises chargées de juger des éléments de Boko Haram ayant commis des crimes dans la région de Diffa dans le lac Tchad ont débuté ce lundi. Huit premiers terroristes présumés, qui pour le respect de leurs droits ont bénéficié d'avocats commis d'office, sont à la barre. Ils sont tous inculpés pour association de malfaiteurs en rapport avec une entreprise terroriste. Pour avoir voulu planifié l’attaque de leur propre village Kilakam et la ville de Diffa (région frontalière avec le Nigeria), en cachant des armes dans leurs domiciles, les huit accusés reconnus pour leur appartenance à la secte Boko Haram ont tous plaidé non coupables. Devant les trois juges, ils ont nié toutes leurs déclarations antérieures...
(Xinhua 21/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement nigérien vient de décider de proroger de trois mois l'état d'urgence dans les régions de Tillabéry et de Tahoua (à l'ouest, près de la frontière malienne), annonce un communiqué du gouvernement paru lundi dans le quotidien national Le Sahel. L'état d'urgence a été initialement proclamé le 3 mars dernier dans cette partie du Niger, pour une durée de 15 jours. Cette durée étant arrivée à terme, le gouvernement a jugé nécessaire de le proroger pour trois mois, en raison de la résurgence de l'insécurité dans la zone.
(Xinhua 21/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement chinois a offert au Niger une aide de 50 millions de yuans, environ 4,4 milliards de FCFA, constituée de 5.547 tonnes de riz, a constaté un correspondant de Xinhua lundi à Niamey. Le don a été officiellement réceptionné au cours d'une cérémonie des mains de l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun, par le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou. Selon le diplomate chinois, ce don fait suite à l'appel des autorités nigériennes adressé à la communauté internationale pour une aide alimentaire d'urgence. Pour le ministre Ibrahim Yacoubou, ce geste témoigne de toute la reconnaissance du gouvernement et de celle du peuple chinois...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - Plusieurs accords ont été signés dans divers domaines durant les travaux de la Commission nigéro-algérienne pour renforcer la coopération bilatérale. Parmi ces accords, la commission s’est accordée sur la création d’un Conseil des affaires nigéro-algérien. Les Chambres de commerce des deux pays joueront un rôle crucial pour faciliter les occasions d’affaires entre les opérateurs économiques. Outre ce Conseil, un mémorandum a également été signé dans des domaines comme la sécurité, les Tics, les télécoms, l’emploi. Pour le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, ces jours de travaux prédisent « un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées. » « A présent, les regards sont tournés vers nos deux pays, car c’est une grande responsabilité de traduire dans...

Pages