Mercredi 18 Octobre 2017
(AFP 10/09/17)
L'Autorité du bassin du fleuve Niger (ABN, neuf Etats) a mis en garde samedi contre les risques de graves inondations au Bénin et au Nigeria, deux pays traversés par ce cours d'eau qui connaît actuellement une crue en territoire nigérien. "Nous lançons un appel à tous les riverains, en aval (ndlr: du territoire nigérien) à Malanville au Bénin et au Nigeria, parce que la propagation des eaux se poursuit", a déclaré samedi soir à la télévision nigérienne, Soungalo Koné, un responsable de l'ABN. "Tout ce que nous enregistrons comme montée d'eau va se propager
(AFP 08/09/17)
Des experts nigériens et cubains ont lancé dans la capitale nigérienne, Niamey, une campagne inédite de destruction de gîtes et larves de moustiques, responsables du paludisme qui tue chaque année quelque 2.000 personnes, en majorité des enfants, dans le pays. Les opérations de démoustication visent "à détruire tout ce qui est moustiques et larves responsables du paludisme", a expliqué Iliassou Maïnassara, ministre nigérien de la Santé qui a donné le coup d'envoi jeudi. A l'aide de canons-pulvérisateurs montés sur des véhicules pick-up, des brigades de santé...
(Agence Ecofin 08/09/17)
Les femmes au Niger connaissent leur premier mariage en moyenne à 15,7 ans et elles ne sont que 12% qui utilisent une méthode contraceptive moderne. C’est dans ce contexte que les directeurs régionaux des différents ministères techniques se sont retrouvés à Dosso, pour un séminaire de renforcement des capacités sur la question du dividende démographique. Selon Hassoumi Aissa Hamma, secrétaire générale adjointe du Ministère de la Population...
(Agence Ecofin 08/09/17)
Selon le site Alwihda Info, des forces libyennes ont décidé de fermer les frontières avec le Tchad et le Niger pour une durée de trois mois. Le communiqué reçu par Alwihda précise que l'objectif de la fermeture des frontières est de combattre les trafics des armes, de la drogue et de l'immigration clandestine qui prospère dans cette zone frontalière. Selon le commandant de l'opération Soukhour Alsahra, le général Barka Chirmi, la zone est désormais militaire et la circulation de tout véhicule sans autorisation est strictement interdite. Mercredi dernier c’est le Soudan qui annonçait la fermeture de ses frontières terrestres avec le Soudan du Sud, le Tchad et la Libye. « Nous avons fermé nos frontières avec la Libye, le Tchad...
(RFI 07/09/17)
La région de Niamey, au Niger, est de nouveau menacée par les eaux. Cette fois-ci, ce sont celles du fleuve Niger qui menacent de déborder. Et dans la capitale, on prépare la riposte. Depuis quelques jours, avec la montée rapide des eaux du fleuve Niger, les riverains sont menacés. « Nous, on a peur de l’eau parce que ça menace de déborder. Ça menace, nous, vraiment on a peur et on n’a pas les moyens », confie Mokctar, un habitant. Diakité est un fonctionnaire à la retraite. Il avait le plus beau jardin à l’époque, mais aujourd’hui, avec les inondations, il crie son désarroi : « Nous sommes un peu inquiétés par la montée des eaux. La plupart des exploitants...
(Agence Ecofin 07/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Président du Niger, Issoufou Mahamadou a rencontré, le 6 septembre, les acteurs clefs de la décentralisation au Niger (Gouverneurs des Régions, Maires, Chefs traditionnels), auxquels le gouvernement vient de déléguer plusieurs de ses compétences et ressources. Cette rencontre, note-t-on, s’inscrit dans le cadre du processus d’une « décentralisation effective au Niger ». Comme l’a noté le président Issoufou, le transfert décidé ce jour concerne quatre domaines que sont l’éducation, la santé, l’eau et l’environnement. « L’éducation et la santé doivent nous permettre de nous servir de l’actif démographique que nous avons aujourd’hui », notamment la jeunesse de la population nigérienne...
(Xinhua 07/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Un enfant de dix ans a été enlevé et un troupeau de bétail emporté dans une attaque attribuée au groupe terroriste Boko Haram, dans la nuit du lundi au mardi, dans un campement peulh près de Nguigmi (proche de la frontière du Nigeria). Cette attaque intervient après une précédente attaque suivie d'une tentative d'enlèvement toujours par la secte, dans la nuit du samedi au dimanche dernier à Koutou, dans la même commune (région de Diffa). Trois des personnes enlevées ont pu s'échapper, la quatrième, un frère du chef du village, a été malheureusement tuée par les assaillants. L'enlèvement des personnes est devenu désormais la nouvelle stratégie du groupe terroriste Boko Haram. Le 2 juillet dernier, ce sont...
(AFP 06/09/17)
Des experts en défense et sécurité ont suggéré mardi à Ouagadougou la mise en place d’un "plan Marshall" pour faire face aux défis sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne, théâtre d'une série d'attaques jihadistes. Ouvert mardi en présence de l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings, un colloque rassemble durant trois jours dans la capitale burkinabè des centaines de scientifiques, d’universitaires et de militaires venus d’une dizaine de pays africains et européens pour échanger sur leurs expériences et dégager des "pistes" contre les attentats et la criminalité transfrontalière. Notant les "insuffisances" chroniques des systèmes de défense et de sécurité
(Xinhua 06/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Face à la montée rapide des eaux dans le bassin du fleuve Niger et particulièrement à Niamey, suite aux fortes précipitations enregistrées ces derniers temps, les experts de l'Autorité du Bassin du Niger (ABN) évoquent une menace inquiétante d'inondation dans la capitale et ses environs. "La crue locale à Niamey s'est manifestée ces deux derniers jours par une montée brusque du niveau de l'eau de plus de 1 mètre ; les prévisions des trois prochains jours et les observations indiquent que l'alerte jaune sera observée pendant ces jours", annonce un bulletin de l'ABN. Cette crue locale du fleuve est provoquée, en plus des eaux de pluies, par les apports de ses principaux affluents (le Gorouol, le Dargol...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Sur les 98 000 réfugiés que l’Union européenne a décidé d’accueillir à la rentrée, 30 000 doivent être pris en charge par la France. Au mini-sommet sur la crise migratoire en Afrique et en Europe, qui s'est tenu fin août à Paris, Emmanuel Macron proposait de créer dans deux pays de transition des postes traitant les demandes d'asile : le Tchad et le Niger. Le 28 aout à Paris, à l’issue d’un mini-sommet sur la crise migratoire, auquel ont participé Mahamadou Issoufou et Idriss Déby Itno, le président Macron a renouvelé sa proposition d’identifier en amont, sur le sol nigérien ou tchadien, les personnes qui veulent demander asile à la France. Si N’Djamena se montre réticent, craignant de voir exploser...
(Xinhua 06/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- La capitale nigérienne, Niamey, va accueillir, du 5 au 8 décembre prochain, les assises du 29eme Congrès des notaires d'Afrique sur des thématiques relatives à la question du foncier immobilier en lien avec le rôle du notaire. Cette rencontre qui regroupera des centaines de participants venus des 19 Etats membres de la Commission des Affaires africaines de l'Union internationale du Notariat, sera précédée, le 4 décembre, par la 4e Conférence internationale de l'Union internationale du Titrement. Le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou a rencontré à Niamey une délégation de la Commission des Affaires africaines (CAAF) de l'Union internationale du Notariat (UINL) conduite par son président, Achite-Henni Abdelhamid, pour faire le point des préparatifs de l'organisation...
(RFI 06/09/17)
C’est une nouvelle initiative pour la surveillance du Sahel et du Sahara. Un centre militaire spécial a été inauguré ce mardi dans une base de l'Otan située à Naples dans le sud de l'Italie. Un centre qui aura des missions multiples en ce qui concerne la Libye et les pays de la zone. Selon l'Otan, ce nouveau centre militaire « South Hub », ou le centre pour le sud, aura pour mission de surveiller les pays du Sahel et du Sahara en Afrique, spécialement la Libye. Il a également pour mission de contrôler les couloirs de transport aérien et maritime dans la zone. Il devra collecter des informations et des renseignements très précis. Il est donc question du déploiement par...
(AFP 05/09/17)
L'Autorité du bassin du fleuve Niger (ABN) a lancé mardi une alerte sur des risques d'inondation dans la capitale du Niger Niamey, où des pluies torrentielles ont déjà fait 17 morts depuis juin. "Les risques de montée d'eau rapide sont réels, la vigilance doit être de mise", prévient l'ABN, qui a lancé "l'alerte jaune" (le plus bas des trois niveaux d'alerte) dans les zones riveraines du fleuve Niger, dont Niamey. "Une brusque montée du niveau de l'eau de plus d'un mètre" est observée à la station de Niamey et a provoqué déjà une "crue locale", explique l'ABN, basée à Niamey et regroupant neuf Etats.
(Jeune Afrique 05/09/17)
La France va se doter de drones armés, a annoncé mardi 5 septembre la ministre française des Armées, Florence Parly. Cette décision devrait dans un premier temps concerner les six drones Reaper français, dont cinq sont actuellement basés à Niamey, au Niger. « En pratique cette décision concernera dans un premier temps les drones Reaper que nous avons acquis aux États-Unis. Il s’agira de les doter d’un armement guidé de précision », a expliqué la ministre.
(Xinhua 05/09/17)
Trois villageois ont réussi à s'échapper et un autre tué dans une tentative d'enlèvement du groupe terroriste Boko Haram, dans la nuit de samedi à dimanche dernier à Koutou, commune de Nguigmi (proche de la frontière du Nigeria), apprend-on lundi de sources concordantes. Selon des villageois, plusieurs éléments de la secte terroriste, venus à dos de cheval, ont réussi à s'introduire nuitamment dans leur localité, et enlevé quatre personnes. Trois ont pu s'échapper et le quatrième, un frère du chef du village, a été malheureusement tué par les assaillants. L'enlèvement des personnes est devenu désormais la nouvelle stratégie du groupe terroriste Boko Haram. Cette tentative ratée intervient trois mois après l'enlèvement, le 2 juillet dernier, de 39 femmes et enfants...
(AFP 05/09/17)
La recrudescence des attaques du groupe jihadiste nigérian Boko Haram a fait près de 400 victimes civiles depuis le mois d'avril, "soit plus du double que durant les cinq mois précédents", a annoncé mardi Amnesty International. "La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils au cours des cinq derniers mois", a précisé l'organisation de défense des droits de l'Homme dans un communiqué. "Du mois de mai au mois d'août, le nombre de victimes civiles est sept fois plus élevé qu'au cours des quatre mois précédents. Pour le seul mois d’août, on recense 100 morts parmi les civils", au Nigeria, ajoute l'ONG, soulignant toutefois...
(Agence Ecofin 05/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une mise à jour publiée vendredi, la firme exploratoire britannique Savannah Petroleum a déclaré que les travaux préparatoires pour le démarrage du forage de trois puits dans le bassin d’Agadem avancent normalement. L’équipement nécessaire a été mobilisé dans le camp de base de Jaouro à quelques encablures des trois prospects ciblés sur le PSC R3. Les travaux démarreront avec le forage du puits Bushiya une fois les autorisations obligatoires reçues. Par ailleurs, les données sismiques 3D dont l’acquisition s’est achevée en janvier dernier ont été analysées et livrées. Selon la mise à jour, « les données sont d’excellentes qualité et satisfont l’entreprise car elles mettent clairement en exergue les objectifs clés consistant améliorer l'imagerie sismique des...
(Belga 05/09/17)
La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils depuis début avril, soit plus du double que durant les cinq mois précédents, indique mardi un communiqué d'Amnesty International. 7 millions de personnes souffrent d'une grave pénurie alimentaire Selon les données recueillies par l'organisation, la forte hausse du nombre de victimes civiles est due à la multiplication des attentats-suicides attribués au groupe armé.Dans la région du lac Tchad, des millions de civils ont besoin d'une aide humanitaire de toute urgence. Au total, on recense 2,3 millions de personnes déplacées dans la région (1,6 million à l'intérieur de leur pays et réfugiées au Nigeria, 303 000...
(Le Monde 04/09/17)
Dès 2006, un religieux de Diffa a tenté de ramener les islamistes nigérians Mohammed Yusuf et Abubakar Shekau dans le « vrai chemin de l’islam ». En vain. Mercredi 9 août, une petite foule se masse devant la mairie de Kabelawa, un village à mi-chemin entre le lit du lac Tchad et Diffa, la capitale de la région du même nom, au Niger. Le gouverneur de Bol, du côté tchadien du lac, a fait le déplacement, escorté par une centaine de pick-up débordant de soldats. L’élite politique, aristocratique, religieuse et économique de cette région du sud-est du Niger se retrouve aux côtés de la société civile pour appeler à la libération des 39 personnes enlevées par Boko Haram le 2...
(Xinhua 04/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80% de la population en cas de maladie, a déclaré jeudi le ministre nigérien de la Santé publique, Idi Maïnassara Illiassoua, à l'occasion de la Journée africaine de la Médecine traditionnelle. Le Niger, à l'instar des autres pays de la région Afrique membres de l'Organisation mondiale de la Santé, célèbre jeudi la 15ème édition de la Journée africaine de la Médecine traditionnelle sous le thème "Intégration de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé : les progrès réalisés". "Nous nous devons d'intégrer cette médecine dans nos soins de santé au risque de limiter gravement l'accès des populations à une meilleure prise en charge", a...

Pages