Mardi 22 Août 2017
(RFI 19/07/17)
L'affaire est loin d'être terminée mais l'Etat du Niger peut souffler. Niamey vient d'obtenir ces dernières semaines un sursis dans plusieurs procédures lancées par la société Africard, ce qui a pour effet notamment de geler les ventes des biens immobiliers du Niger saisis par la justice. Africard est cette société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. Suite à une rupture jugée abusive de ce contrat, en 2012 Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements. Niamey, décidé à ne pas payer, vient d'obtenir un répit qui n'est qu'un sursis pour l'instant...
(RFI 19/07/17)
Au Mali, le représentant spécial de l'ONU a présenté le contenu de la nouvelle résolution de l'ONU qui prolonge le mandat de la mission onusienne dans le pays, la Minusma. La résolution évoque, notamment, une collaboration renforcée avec la force antiterroriste du G5 Sahel. Lancée il y a quelques semaines, cette armée transnationale a bien du mal à trouver les financements nécessaires. Un peu plus de 420 millions d'euros par an, c'est ce que va coûter cette force transnationale du G5 Sahel, qui, sur le papier, a tout pour être un outil efficace de lutte contre le terrorisme. Mais l'ONU, sous la pression des Etats-Unis, ne donnera pas un sous à cette nouvelle armée. La résolution 23 59 ne fait...
(RFI 19/07/17)
Peine lourde pour le journaliste de la chaîne privée Bonférey Baba Alpha et son père, détenus depuis le 3 avril à la prison de Niamey. La justice nigérienne vient de les condamner à deux ans de prison pour faux et usage de faux pour la détention de faux papiers d’état civil. Ils ont aussi été déchus de leur nationalité nigérienne. A l’annonce du délibéré, la déception se lisait sur tous les visages de ceux qui sont venu soutenir la famille de Baba Alpha. Dans la cour du palais de justice de Niamey, le spectacle est saisissant : trois femmes sont à terre, elles se roulent en poussant des cris de détresse. Ecroués depuis le 3 avril à la prison de...
(APA 19/07/17)
APA-Niamey (Niger) - Le journaliste du groupe de presse nigérienne ‘’Bonferey’’, Baba Alpha, interpelé depuis le 30 mars dernier a été condamné mardi par le tribunal de Niamey à 2 ans de prison ferme et à 10 ans de privation de ses droits civils et politiques. Poursuivi pour « usage de faux », Baba Alpha est son père, qui écope de la même sanction, sont aussi astreints au payement d’une amende de 600 Fcfa, tandis que l’agent de l’état civil ayant établi les faux documents qu’il aurait utilisés pour obtenir la nationalité nigérienne est lui poursuivi pour « faux » et écope d’1 an de prison et d’une amende de 100 000 Fcfa. Baba Alpha, l’un des journalistes les plus...
(Agence Ecofin 19/07/17)
Le Niger envisage d’exporter son pétrole via un pipeline qui reliera ses bassins pétroliers et le port de Cotonou. C’est dans ce cadre qu’accompagné d’une délégation, M. Foumakoye Gado, le ministre nigérien en charge du pétrole, a effectué, du 13 au 16 juillet dernier, une visite de travail à Cotonou où il a rencontré plusieurs responsables béninois en charge du secteur. L’objectif de cette visite est, selon la délégation nigérienne, de prendre connaissance des atouts infrastructurel, économique, sécuritaire, environnemental et commercial du Bénin. Une visite au terme de laquelle le responsable nigérien s’est dit satisfait, rapporte Afrique Actualité. De son côté, Dona Jean-Claude Houssou, le ministre béninois de l’Energie a déclaré que le Bénin est le port naturel du Niger...
(Xinhua 19/07/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Un journaliste de la chaîne de télévision privée nigérienne "Bonferey", Baba Alpha et son père âgé de 70 ans, ont été condamnés à deux ans de prison ferme et une amende de 600.000 FCFA, chacun, pour "usage de faux en écriture", selon le délibéré d'un jugement rendu mardi en première instance par le Tribunal hors classe de Niamey. En outre, il a été prononcé à l'encontre des deux mis en cause, une déchéance de leurs droits civils et politiques pour une période de dix ans. Un agent d'état civil de la mairie, poursuivi pour "faux", a écopé d'une peine d'emprisonnement d'une année et 100.000 FCFA d'amende. Baba Alpha, né à Niamey, de père d'origine malienne, a été...
(AFP 18/07/17)
Le gouvernement du Niger a ordonné la fermeture définitive de plusieurs sites aurifères artisanaux disséminés dans les zones du sud-ouest du pays où travaillent des milliers d'orpailleurs nigériens et ouest-africains, a appris mardi l'AFP. "Les sites d'orpaillage du Liptako (sud-ouest) sont fermés à partir du 15 juillet 2017; par conséquent, les orpailleurs sont tenus de cesser toute activité d'exploitation et d'évacuer les sites d'extraction", a indiqué le ministère des Mines dans un communiqué lu mardi à la radio d'Etat. Au moins 20.000 personnes - Nigériens mais aussi Burkinabè, Maliens ou Sénégalais - travaillent sur ces sites, dont certains sont exploités depuis une trentaine d'années, selon des sources locales. Jusqu'à présent, l'Etat nigérien a fermé les yeux sur l'existence de ces...
(AFP 18/07/17)
Un journaliste d'une chaîne de télévision indépendante nigérienne, Baba Alpha, a été condamné mardi à deux ans de prison, les autorités l'accusant d'avoir usurpé la nationalité nigérienne, a annoncé son avocat, Me Boubacar Mossi. "Baba Alfa et son père âgé de 70 ans ont été condamnés à deux ans de prison et à dix ans de privation de tout droit civique et politique", a annoncé l'avocat à la presse. Les deux prévenus sont également "interdits de tout emploi public" et leurs actes d'état civil jugés "faux" seront "confisqués et détruits". Ils doivent aussi verser chacun 300.000 francs CFA d'amende (450 euros). Baba Alfa et son père sont écroués depuis le 3 avril à la prison de Niamey, initialement pour "faux...
(Autre média 18/07/17)
(Niamey et les 2 jours) - Dans le but de vérifier la conformité aux normes des produits importés et locaux, le gouvernement nigérien a adopté un projet de décret fixant les conditions et les modalités d’inspection et de vérification de conformité des produits aux normes et règlements techniques. Par ce projet, le gouvernement dit vouloir « concilier les intérêts de l’Etat, des opérateurs économiques et des consommateurs relativement aux enjeux de développement industriel du Niger, de promotion du secteur privé à travers l’amélioration du climat des affaires ainsi que la santé et la sécurité des consommateurs». Pour mieux contrôler la qualité des produits importés et locaux, le Niger dispose d’une Agence nationale...
(AFP 17/07/17)
L'Union européenne (UE) a versé une aide de 10 millions d'euros (6,5 milliards de francs CFA) au Niger pour l'aider à juguler le flux de migrants clandestins ouest-africains vers l'Europe, selon un communiqué transmis lundi à l'AFP. "Un montant total de dix millions d'euros a été versé au Trésor nigérien au profit du budget de l'Etat 2017" la semaine passée, indique le communiqué de l'UE. Ce premier décaissement entre dans le cadre d'un programme financé sur le fonds fiduciaire d'urgence mis en place par l'UE en 2016, pour lutter contre "la migration irrégulière et le trafic de personnes", explique le communiqué.
(France TV Info 17/07/17)
La météorologie nationale enregistre régulièrement des pics de chaleur de plus de 50 degrés celcius dans le nord du pays. Ailleurs, le mercure oscille entre 30°C et 45°C à l’ombre. L’eau se fait rare. Le couvert végétal régresse. En première ligne, les paysans, menacés par la famine, fuient les campagnes. Depuis trois décennies, experts et autorités du pays s’inquiètent des brusques montées de températures dans ce pays sahélien. Le désert s’étend inéluctablement en engloutissant les rares terres fertiles. «Les quantités de pluies baissent, le couvert végétal régresse et des espèces animales s’éteignent», explique, à l’AFP, un dirigeant syndicaliste des agents de l’agriculture du Niger. La coupe sauvage de bois mise en cause Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement,...
(APA 17/07/17)
APA-Niamey (Niger) - Au total 60 000 enseignants contractuels, dits « craie en main (enseignants de terrain) », sont priés de se soumettre,durant le week end à un test d’évaluation de niveau initié par le ministre de l’Enseignement Primaire, Daouda Mamadou Marthé, et ce, malgré l’appel au boycott des syndicats de l’enseignement dans leur ensemble. Programmée puis reportée à plusieurs reprises, cette évaluation s’est avérée d’autant plus nécessaire que, selon le ministre Marthé, 11,5% des enseignants des écoles primaires avaient un niveau ‘’très mauvais’’ tandis que 50% des élèves du Cours préparatoire (CP)...
(APA 17/07/17)
APA-Niamey (Niger) - Le colonel major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé a été réélu pour un troisième mandat de quatre ans à la tête de la Fédération nigérienne de football (FENIFOOT), à la suite d’une assemblée générale élective qui s’est tenue dimanche, à Maradi, à 500 km à l’est de la capitale, Niamey. Le colonel Pelé, candidat à sa propre succession, a été réélu par 101 voix contre 26 pour son challenger, le député Salifou Mayaki au cours de cette assemblée générale élective qui s’est déroulée en présence des témoins de la FIFA et de la CAF. Cette élection met donc fin à une campagne tumultueuse qui a vu l’invalidation par la commission électorale mise en place à cet effet,...
(AFP 15/07/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a affirmé vendredi que Niamey, la capitale de son pays, "étouffait sous les déchets" et a accusé les autorités municipales "d'insouciance" face à l'insalubrité de la ville. "La ville de Niamey étouffe sous les déchets, il y a des ordures un peu partout et qui bouchent les caniveaux en provoquant des inondations", en cette période de fortes pluies, a dénoncé le président Issoufou qui a effectué plusieurs visites de la ville. "Il y a une insouciance incompréhensible des responsables locaux", a relevé le président devant des journalistes. C'est "nuitamment hier" que "des travaux de nettoyage ont été faits", après que "les autorités ont été informées de ma visite", a-t-il observé. "Ce n'est pas le...
(AFP 14/07/17)
La citée minière d'Arlit, où le groupe français Areva exploite de l'uranium, est isolée du reste du Niger, après l'effondrement d'un pont sur la route d'Agadez, causé par de fortes pluies dans cette zone entièrement désertique, a appris vendredi l'AFP. Le pont s'est "effondré comme un château de cartes" la semaine dernière après de fortes pluies qui ont provoqué une crue du Kori-Telwa, le cours d'eau au-dessus duquel il a été érigé, a expliqué l'AFP Moussa Hassane, un résident d'Agadez, la grande ville du nord du Niger. Le pont avait été construit en 2013 pour remplacer un autre ouvrage qui avait déjà été détruit l'année précédente par le même torrent, a-t-il précisé. Les autorités d'Agadez entreprennent régulièrement des travaux pour...
(AFP 14/07/17)
Le conflit au Mali s'étend désormais au Burkina Faso et au Niger, avec une forte augmentation des attaques de groupes extrémistes dans les régions frontalières ces derniers mois, a averti jeudi le représentant spécial des Nations unies en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas. "Au Sahel, l'instabilité persistante au Mali se fait sentir jusqu'au Burkina Faso et au Niger, avec des attaques mortelles dans les zones frontalières", a déclaré M. Chambas devant le Conseil de sécurité de l'ONU...
(RFI 14/07/17)
A l'issue du Conseil des ministres franco-allemands du 13 juillet, la France, l'Allemagne ont acté leur participation à l'Alliance pour le Sahel, une initiative lancée par Emmanuel Macron lors du sommet du G5 le 2 juillet. Cette structure vise à faciliter les échanges et la mise en commun des financements entre bailleurs internationaux pour accélérer et rendre plus efficace l'aide au développement au Sahel. Les 200 millions d'euros que l'Agence française de développement doit mobiliser en 5 ans pour les pays du G5 devraient transiter, au moins en partie, par cette nouvelle plateforme. Mais les annonces des autres partenaires sur les fonds qu'ils comptent mobiliser se font attendre. La création de l'Alliance pour le Sahel part d'un constat bien connu...
(APA 14/07/17)
APA-Niamey (Niger) - L’opposant Bana Ibrahim et l’acteur de la société civile, Gamatié Mahamadou, interpelés il y a trois semaines, suite à des publications sur internet, ont été présentés jeudi au juge qui a délibéré et condamné le premier à 3 mois de prison, dont 2 avec sursis, tandis que le second bénéficiait d’une relaxe « pour faits non constitués ». Bana Ibrahim, militant du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA) Lumana, le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale Hama Amadou, a été interpelé le 22 juin dernier et Gamatié Mahamadou, secrétaire général du Syndicat des conducteurs de taxi (SYNCOTAXI), principal syndicat de taximan du Niger, deux jours plus tard. Ces derniers avaient fait des commentaires sur...
(La Tribune 14/07/17)
Le groupe bancaire marocain BCP a enfin finalisé le processus de rachat de la BIA-Niger, deuxième établissement bancaire du pays. A travers cette opération annoncée depuis plusieurs années, le deuxième groupe bancaire qui dispose déjà d’une filiale dans le pays, la Banque atlantique, s’érige en leader sur le marché nigérien. Avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire stratégique, l’Etat se désengage de la BIA qui connaît ces dernières années de grandes difficultés financières, mais aussi de gouvernance. «La Tribune Afrique» vous dévoile, en exclusivité, les coulisses de ce long feuilleton qui a connu plusieurs rebondissements, ainsi que les acteurs clés du processus. La BIA Niger est enfin, et cette fois pour de bon, dans le giron de la Banque Centrale Populaire (BCP)...
(La Tribune 14/07/17)
Le «capital sympathie» de Seïf Al-Islam dépasse les frontières libyennes et même le cloisonnement tribal. Recherché par la CPI, désigné comme «l’homme-clé» pour un règlement du conflit libyen, le dauphin putatif de Mouammar Kadhafi est désormais appuyé par un comité de soutien composé des membres de la diaspora libyenne réfugiée au Niger. Le début de l’échafaudage de sa machine pour la reconquête du pouvoir en Libye ? Et si Seïf Al-Islam était l'architecte de la renaissance de la Jamahiriya en Libye ? Hors des frontières libyennes, la popularité du second fils de Mouammar Kadhafi grimpe. Au Niger, des réfugiés libyens ont monté un comité de soutien au nom du second fils de Mouammar Kadhafi. Ils sont soutenus par des Nigériens,...

Pages