| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Agence Ecofin 28/02/17)
(Agence Ecofin) - Deuxième activité après l’agriculture, l’élevage constitue une source notable de revenus des populations nomades de la région d’Agadez (nord du pays). Raison pour laquelle les autorités de la région veulent profiter de nombreuses aires de pâturage dont dispose cette partie septentrionale du pays afin qu’elle devienne un pôle d’attractions socioéconomiques et culturelles ouvert sur le monde. Pour y arriver, le Conseil régional prévoit de mettre en œuvre le Pdr (Plan de développement régional) avec l’aide du partenariat public privé. Une somme de 105 milliards de Fcfa permettront de financer la première manche du Plan notamment la préservation du potentiel productif agro-sylvo-pastoral et d'irrigation...
(Les Afriques 28/02/17)
Suite aux attaques sanglantes de groupes jihadistes à la frontière ouest avec le Mali, le Niger est en train de recevoir un Détachement de liaison et d’assistance opérationnelle (DLAO) de la France, pour soutenir l’armée nigérienne. C’est à partir de la base de Niamey au Niger, d’où opèrent les soldats français de l’opération Barkhane (force de 4 000 hommes aux opérations transfrontalières sur 5 pays sahéliens, avec 4 Mirage 2000, 5 drones Reaper…), que la nouvelle a été dévoilée par Jean-Yves Le Drian. Précisant qu’entre 50 à 80 hommes, des forces spéciales notamment, doivent être déployés sur la position de Tillabéri, à environ 100 km au nord de Niamey, il a soutenu que cette assistance est consécutive à la demande du...
(Courrier International 28/02/17)
Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a effectué, ce week-end, une tournée au Mali, au Niger et au Tchad. Il annonce un nouveau déploiement de l’armée française dans l’ouest du Niger. Bamako, Gao, Niamey et Faya-Largeau. La dernière tournée de celui que certains observateurs surnomment “le ministre de l’Afrique” aura été au pas de charge. Une tournée “pour remonter le moral des troupes et surtout aussi dire adieu à ce Sahel qu’il aura marqué de son empreinte, à son corps défendant à la limite, puisque ce sont les partisans des guerres asymétriques qui l’ont contraint”, écrit Aujourd’hui au Faso. Et jusqu’au bout, Le Drian aura continué à engager la France sur le terrain sahélien. En effet, comme...
(Agence Ecofin 28/02/17)
(Agence Ecofin) - La Commission européenne prévoit de mobiliser une aide humanitaire de 105 millions d'euros au profit des populations de la région du lac Tchad cette année. Le Commissaire à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, a fait cette annonce lors d'une conférence internationale à Oslo, en Norvège. « Nous allouerons 105 millions d'euros d’aide humanitaire pour combattre la crise. Ces fonds aideront à répondre aux besoins vitaux des populations touchées. Il est essentiel d'assurer un accès rapide et sécurisé des aides aux personnes qui sont dans le besoin», a déclaré Stylianides. Le financement permettra de répondre aux besoins dans les domaines de l'alimentation, de la nutrition, de la santé, de la protection, de l'eau...
(RFI 28/02/17)
Depuis un mois, Moussa Faki Mahamat préside la Commission de l’Union africaine, et c’est Hissein Brahim Taha, l’ancien ambassadeur à Paris, qui lui succède à la tête de la diplomatie tchadienne. Quelles sont ses priorités ? Le nouveau ministre tchadien des Affaires étrangères s’exprime pour la première fois depuis sa prise de fonction. De passage à Paris, entre Oslo et Ndjamena, Hissein Brahim Taha répond aux questions de Christophe Boisbouvier. « Il y a quelques années, on a cru que la menace jihadiste était complètement enrayée. Mais on les voit agir. Voyez l'attentat de Gao, les actions au sud du Mali... Il faut que l'on se mette tous ensemble pour combattre ce phénomène. »
(Autre média 28/02/17)
Jean Yves Le Drian, le ministre français de la Défense a achevé dimanche au Tchad sa tournée d’adieux au Sahel, un déplacement qui l’avait mené également au Mali et au Niger, et qui a valeur de symbole au moment où les pays de la région sont constamment secoués par les attaques sanglantes des groupes terroristes. Si la tournée au Sahel du ministre français est à inscrire dans le contexte de l’approche de la fin de mandat du président François Hollande et des élections présidentielles de mai prochain, elle est aussi destinée à rassurer les troupes françaises déployées dans la région dans le cadre de la Force Barkhane. Cette visite au goût mélancolique a également été l’occasion pour Le Drian de...
(Xinhua 27/02/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- La France va déployer très prochainement un contingent composé d'environ 80 militaires, dont des membres des forces spéciales, pour appuyer l'armée nigérienne dans sa lutte contre les groupes terroristes dans l'ouest du pays, près de la frontière malienne. L'annonce en a été faite par le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au sortir d'une audience samedi soir avec le président nigérien Mahamadou Issoufou à Niamey. Cette annonce intervient trois jours après une attaque d'une position des forces de sécurité nigériennes par des éléments terroristes venus du Mali, près de Tiloua (ouest), qui a fait 16 morts et 18 blessés parmi les militaires.
(Xinhua 27/02/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le bilan des militaires nigériens tués dans l'attaque terroriste, mercredi soir, de leur position à Tirzawane près de Tiloua (Ouest, proche de la frontière du Mali), est passé à 16 avec le décès de ses blessures d'un soldat, apprend-on dimanche de source sécuritaire à Niamey. Une patrouille des Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes dans cette zone était tombée dans une embuscade tendue par un groupe de terroristes lourdement armés venus du Nord-Mali. Le bilan provisoire donné par le ministère nigérien de la Défense faisait état de quinze militaires nigériens tués et de 19 autres blessés.
(RFI 27/02/17)
Au Niger, un nouveau bras de fer oppose le ministre des Finances Hassoumi Massaoudou au Syndicat des magistrats, le SAMAN, autour de l'affaire Africard. Une affaire pour laquelle le Niger a été condamné à verser une compensation de plus de 16 milliards de francs CFA à la société Africard, qui s’estime lésée suite à la rupture d’un contrat de fourniture de passeports biométriques. S'exprimant il y a quelques jours sur cette affaire Africard, le ministre des Finances a laissé entendre que des escrocs libanais avaient soudoyé les juges. La réaction des juges du Niger ne s'est pas fait attendre. Dans une déclaration rendue publique, ils s'en prennent à leur tour au ministre. Ils n'ont pas hésité à demander sa démission...
(Agence Ecofin 27/02/17)
(Agence Ecofin) - La France apportera son soutien une fois encore au Niger dans son combat contre le terrorisme. L’information a été donnée samedi dernier par le ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian après un entretien avec le Président Mahamadou Issoufou. « A la demande du Président Mahamadou Issoufou, un Dlao (Détachement de liaison et d'assistance opérationnelle) est en train de se constituer à Tillabéri (ouest) au profit de nos camarades nigériens, » a déclaré le ministre français de la Défense. Une sortie qui fait suite à l’attaque armée du 22 février dernier au sud-ouest du pays (Région de Tilabéri proche de la frontière avec le Mali). Laquelle attaque a fait 16 victimes et une dizaine de blessés...
(Le Pays 27/02/17)
À Tiloa, près de la frontière avec le Mali, des combattants ont pris en embuscade une patrouille de l’armée, dans l’après-midi du mercredi 22 février. Bilan : 15 soldats morts et 19 blessés. “Certes, l’attaque, jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes, n’a pas été revendiquée, écrit Le Pays dans son édition de ce matin, mais tous les regards sont tournés vers le groupe État islamique (EI), dont la branche au Sahel est dirigée par Abou Walid Al-Sahraoui. D’abord, le modus operandi, qui consiste en un assaut rapide par surprise contre une cible, en l’occurrence des militaires, est le même. Ensuite, le nord du Niger ou a eu lieu l’attaque est considéré comme la zone de prédilection du tristement célèbre...
(Commod Africa 27/02/17)
La Banque africaine de développement (BAD), qui intervient de façon croissante dans le financement du développement agricole, en faisant une de ses priorités, a annoncé ouvrir des agences au Bénin, en Guinée et au Niger. La BAD a décidé de ceci notamment au vu des bonnes performances de ses agences ouvertes au Burkina Faso et en Angola, respectivement en 2006 et 2011. Tirant des enseignements de ces expériences, la BAD estime qu'au Bénin, d'ici 2019, son portefeuille de projets pourrait passer des $ 355 millions actuellement à $ 747 millions, avec un taux de décaissement qui pourrait atteindre 60% contre 39% actuellement et le pourcentage de projets incertain pourrai t baisser de 60% à 20%. En Guinée, où la BAD...
(Xinhua 27/02/17)
COTONOU, (Xinhua) -- Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a décidé d'ouvrir des bureaux au Bénin, en Guinée et au Niger, en vue de renforcer sa présence opérationnelle et sa visibilité et de répondre efficacement aux besoins de ces trois pays, annonce un communiqué de l'institution bancaire panafricaine, publié vendredi à Cotonou. "Conformément au plan d'action de la Banque en matière de décentralisation et à son nouveau modèle de développement et de prestation de services, cette décision met l'accent sur la nécessité d'atténuer les problèmes de fragilité, de transition et de portefeuille, de faciliter la coordination de l'aide au développement et le dialogue, de respecter les spécificités nationales, et de réduire les coûts", indique la même...
(Le Monde 27/02/17)
Quatorze pays se sont engagés à apporter une aide d’urgence au Nigeria et à ses voisins pour faire face à la plus grave crise humanitaire du continent. 2,3 millions de personnes ont dû quitter leur foyer après les attaques du groupe djihadiste Boko Haram. C’est dans un ancien sanatorium perché sur une colline enneigée des environs d’Oslo que la catastrophe humanitaire en cours dans le bassin du lac Tchad et dans le nord-est du Nigeria est peut-être sortie de l’oubli. A l’initiative du gouvernement norvégien, de l’Allemagne et du Nigeria, la conférence des donateurs organisée vendredi 24 février s’est conclue par l’engagement de 14 pays à mobiliser 458 millions de dollars (433 millions d’euros) en 2017 et 214 millions les...
(Autre média 27/02/17)
Au terme d’une conférence de donateurs qui s’est tenue vendredi à Oslo, pas moins de 14 pays ont décidé d’apporter leur soutien financier pour aider les pays africains impactés par les violences du groupe islamiste armé Boko Haram. En l’absence notable des Etats Unis, les quelque 14 pays donateurs ont réussi à lever 672 millions d’euros afin d’aider les victimes du groupe djihadiste au Nigeria et dans les pays riverains du lac Tchad. Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche en janvier dernier, les Etats Unis ont drastiquement réduit leur aide internationale. Le montant promis par ce groupe de pays est destiné à une région en Afrique où plus de 10,7 millions de personnes ont aujourd’hui besoin d’une...
(AFP 26/02/17)
La France va venir en aide au Niger dont 16 soldats ont été tués et 18 blessés mercredi dans une "attaque terroriste" contre une patrouille de l'armée à Tilwa dans la zone de Ouallam (ouest) près du Mali. Un précédent bilan jeudi faisait état de 15 soldats tués. Un des 18 soldats qui avaient été blessés dans cette attaque a "succombé à ses blessures", a affirmé samedi soir la télévision d'Etat. "Le ministre de la Défense, Kalla Moutari et plusieurs chefs de l'Armée ont assisté à l'enterrement des seize soldats", a précisé la télévision, qui a diffusé des images de la cérémonie. "A la mémoire" des 16 morts, le gouvernement nigérien a décrété "un deuil national de trois jours à...
(Agence nigérienne de presse 25/02/17)
Niamey, Le Directeur Général de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), M. William Lacy Swing sera du 11 au 13 mars prochain au Niger, dans le cadre d’une mission de travail. ‘’Il rencontrera les autorités nigériennes pour échanger sur les questions migratoires et éventuellement visiter certaines Régions d’intervention de l’OIM au Niger’’, rapporte une Note d’informations du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération dont copie est parvenue vendredi à l’Agence Nigérienne de Presse (ANP). Au cours de son séjour au Niger, précise la Note, l’Ambassadeur Swing’’ envisage de se rendre le 12 mars à Agadez, en compagnie du Chef de Mission de l’OIM et du Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur. La délégation rendra également une visite de...
(TamTam Info 25/02/17)
Le Directeur Général de la SOPAMIN M. Hama Zada a donne sa version des faits par rapport à la lettre de son prédécesseur sur la fameuse affaire des 200 milliards publiée par le Courrier dans son édition d’hier. Après avoir rappelé que ses propos ne visent ni à soutenir le Ministre Massaoudou ni à contredire Hama Hammadou l’ancien DG de Sopamin, M. Hama Zada a affirmé haut et fort qu’aucune trace de la lettre de l’ex DG qui remettait en cause la version de Massaoudou n’a été trouvée à la Sopamin. Il a brandi par contre des correspondances signées par l’ex DG donnant pleins pouvoirs à Massaoudou d’agir au nom et pour le compte de la société. Hama Zada pense...
(Finance News Hebdo 25/02/17)
La BAD va renforcer sa présence opérationnelle au Bénin, en Guinée et au Niger avec l’ouverture de bureaux-pays, annonce l’institution panafricaine dans un communiqué. Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre de son plan de décentralisation en cours d’exécution. Ces représentations « dotées d’une expertise adéquate » (en lieu et place de postes d’économistes-pays) devront contribuer à renforcer l’efficacité des interventions de l’institution, à améliorer son portefeuille et créer de nouvelles opportunités pour le secteur privé notamment. La BAD estime ainsi qu’au Bénin, l’ouverture du bureau devrait porter le portefeuille de projets financés de 355 millions de dollars à 747 millions de dollars, en Guinée, ce niveau devrait passer de 275 millions à un milliard de dollars d’ici 2019. Et au...
(RFI 25/02/17)
A Oslo, vendredi 24 février, 14 pays se sont engagés à financer 672 millions de dollars pour aider les victimes du groupe groupe jihadiste Boko Haram, dans quatre pays du bassin du lac Tchad (Cameroun, tchad, Niger, Nigeria). A l'origine, les Nations Unies estimaient à 1,5 milliard de dollars le montant des besoins pour ces pays. Les Nations unies sont plutôt satisfaites des promesses de dons formulées vendredi matin par 14 pays. « On est très contents dans le sens où on est au mois de février et on a déjà quelques centaines de millions de dollars pour les agences onusiennes et les ONG, qui travaillent dans le nord-est du Nigeria ou dans d’autres zones comme le nord du Cameroun,...

Pages