| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Agence Ecofin 03/04/17)
(Agence Ecofin) - A la veille de l’anniversaire de l’an I de son second mandat, le Président Mahamadou Issoufou a accordé, vendredi, une longue interview à la télévision nationale. L’occasion pour le numéro 1 nigérien de dresser son bilan économique parmi tant d’autres sujets abordés. Mahamadou Issoufou fait savoir d’entrée qu’il a su mobiliser pour son premier mandat 5 800 milliards de Fcfa pour mettre en oeuvre son Programme « Renaissance I » qui nécessitait 6 200 milliards de Fcfa, soit un taux d’exécution de 93%. Pour ce second mandat, dit-il, (démarré en 2016), la première année a servi à consolider les acquis de la période 2011 - 2015 face aux difficultés de l’heure : « Nous avons connu un...
(Afrique Actualité 03/04/17)
Après 4 ans d’attente, la première phase de la centrale thermique de Gorou Banda d’une capacité de 80 mégawatts a été inaugurée dimanche, à Niamey. C'est le président de la République, Issoufou Mahamadou qui a procédé à la coupure du ruban marquant le démarrage de l'infrastructure électrique qui vise la sécurisation de l'approvisionnement électrique de la ville de Niamey et des localités environnantes. D'une capacité de 80 Mégawatts, la centrale thermique diesel est construite sur un site d'une superficie de 80 hectares. Elle est située à une dizaine de kilomètres de la capitale, et réalisée sur financement de l'Etat du Niger avec le concours de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et de la Banque islamique de développement (BID)...
(BBC 03/04/17)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou a assuré qu'il ne modifierait pas la constitution pour briguer un troisième mandat en 2021. Dans un entretien à la télévision d'Etat à l'occasion du premier anniversaire de son investiture, Mahamadou Issoufou déclare qu'une de ses plus grandes ambitions, c'est d'organiser en 2021 des élections libres et transparentes et de passer le témoin à un autre Nigérien que les Nigériens auront choisi. Le Niger a besoin d'institutions démocratiques fortes a déclaré le président investi pour un second mandat le 2 avril 2016. Je suis un démocrate dans l'âme dit-il. Je n'ai pas cette arrogance de penser que je suis un homme providentiel irremplaçable a-t-il ajouté. Mahamadou Issoufou a été élu à la tête du Niger...
(Jeune Afrique 03/04/17)
Inaugurée à Niamey par le président Mahamadou Issoufou, la centrale de Gorou Banda, d'une capacité de 100 mégawatts, vise à remédier au problème des coupures d'électricité qui touchent la capitale nigérienne. Le président du Niger Mahamadou Issoufou a officiellement inauguré ce dimanche 2 avril la centrale électrique de Gorou Banda, à dix kilomètres de Niamey. D’une capacité de 100 mégawatts (MW), cette nouvelle installation vise à fournir en électricité la capitale nigérienne et mettre un terme aux délestages à répétition qui touchent ses quelque 1,3 million d’habitants. D’un coût de 75 milliards de francs CFA (115 millions d’euros), la centrale de Gorou Banda a bénéficié entre autres de financements de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) à hauteur de 15...
(RFI 03/04/17)
A l'occasion du premier anniversaire de son investiture pour un second mandat, le président du Niger Mahamadou Issoufou l'assure: il ne modifiera pas la Constitution pour briguer un troisième mandat comme certains de ses holomogues. Il l'a dit samedi soir à la télévision nationale, il l'a répété ce dimanche après-midi lors de l'inauguration d'une nouvelle centrale électrique de 100 mégawatts non loin de Niamey, à Gourou Banda.
(Xinhua 03/04/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a procédé dimanche à l'inauguration d'une centrale thermique à Gorou Banda, sur la rive droite du fleuve Niger, dans la banlieue de Niamey, construite par la société chinoise SINOHYDRO. D'une capacité de 100 mégawats, la centrale thermique diesel de Gorou Banda permet d'assurer la fourniture électrique dans la capitale et ses environs, améliorant ainsi les conditions de vie des populations nigériennes dans la zone du projet, en accroissant le taux de satisfaction de la demande d'électricité et d'atténuer les coupures intempestives de la fourniture de l'énergie électrique. Pour le président nigérien Mahamadou Issoufou, c'est un pas important vers la couverture des besoins en énergie, au-delà de Niamey, de l'ensemble du pays. Le...
(RFI 03/04/17)
Mahamadou Issoufou a déjeuné vendredi midi avec son homologue François Hollande avant de partir ensuite pour Rome en Italie. Au menu des discussions, les questions migratoires, la croissance économique, le développement et la sécurité au Niger, mais en particulier dans la zone du Liptako-Gourma, région frontalière avec le Burkina et le Mali, région touchée par plusieurs attaques ces derniers mois. A cheval entre le Niger, le Mali et le Burkina, la région du Liptako-Gourma a été le grand sujet abordé entre les présidents français et nigériens ce vendredi. Car c'est là que depuis plusieurs mois se sont multipliées les attaques et les menaces sur des écoles ou des centres de santé. François Hollande a rappelé sa décision d'appuyer les armées...
(BBC 03/04/17)
Les autorités nigériennes appellent la population qui vit dans les zones proches du Mali à "collaborer" avec l'armée. Dans cette collaboration, les autorités appellent les habitants de cette zone à dénoncer tout individu suspect", a lancé Ibrahim Katchalla, le gouverneur de Tillabéri, une région proche du Mali, lors d'un meeting diffusé à la télévision d'Etat. L'objectif est de combattre les "attaques dans l'ouest du Niger, qui est sous état d'urgence depuis un mois. Selon le colonel Abou Tarka, responsable de la Haute autorité à la consolidation de la paix, "l'insécurité" à la frontière avec le Mali est causée par certains Nigériens".
(Agence Ecofin 03/04/17)
(Agence Ecofin) - Le Président Mahamadou Issoufou a inauguré ce dimanche la centrale électrique de Gorou Banda (département de Say au sud-ouest du Niger). D’un coût global estimé à 75 milliards de Fcfa (y compris la ligne de transfert de l’énergie), le site de Gorou Banda d’une superficie de 80 hectares devient le plus grand complexe électrique du Niger avec une capacité de 100 MW. Fonctionnant au diesel, la centrale thermique permettra de faire face aux problèmes de fourniture en énergie électrique auxquels sont confrontées les populations de la ville de Niamey et de ses environs surtout en période de fortes chaleurs, selon le Président nigérien. Les travaux ont démarré le 04 avril 2013 et ont été financés par l’Etat...
(AFP 02/04/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a assuré samedi soir à la télévision, qu'il ne modifierait pas la Constitution pour briguer un troisième mandat à l'issue de son deuxième et dernier quinquennat légal en 2021. "Une de mes plus grandes ambitions, c'est d'organiser en 2021 des élections libres et transparentes et de passer le témoin à un autre Nigérien que les Nigériens auront choisi", a affirmé le président Issoufou dans un entretien à la télévision d'Etat, à l'occasion du premier anniversaire de son investiture pour un second mandat le 2 avril 2016. La Constitution nigérienne limite le mandat présidentiel à deux quinquennats. M. Issoufou, âgé de 65 ans, a été réélu en mars 2016 pour cinq ans, à l'issue d'un...
(AFP 01/04/17)
Un collectif d'ONG au Niger a déposé "une plainte contre X" pour réclamer une enquête sur une vente présumée douteuse d'uranium nigérien, baptisée "Uraniumgate", a constaté vendredi un journaliste de l'AFP. Cette vente a donné lieu à un virement de 319 millions de dollars (297 millions d'euros) des comptes à Paris d'une société publique nigérienne vers un compte à Dubaï, selon ce collectif. Nous avons "décidé de saisir officiellement et directement le doyen des juges d'instruction", a déclaré à la presse Moussa Tchangari, un des dirigeants de ce collectif. "C'est une affaire grave" dont "la justice nigérienne devrait normalement (se) saisir" pour "ouvrir une enquête", a souligné M. Tchangari, également président de l'ONG Alternative espace citoyens (AEC), en promettant de...
(AFP 31/03/17)
Un militaire a été tué et onze blessés dans une embuscade de Boko Haram contre une patrouille mixte de soldats nigériens et tchadiens dans la zone du lac Tchad, dans le sud-est du Niger, a annoncé vendredi l'armée nigérienne. "Le bilan provisoire se présente comme suit: côté amis, un mort et onze blessés. Côté ennemis: trois terroristes tués", précise un communiqué de l'armée nigérienne diffusé sur la télévision nigérienne "Télé Sahel". Le communiqué ne détaille pas les nationalités, nigérienne ou tchadienne, des victimes de ce raid mené mercredi matin par "les terroristes de Boko Haram"...
(AFP 31/03/17)
Le président français François Hollande a affirmé vendredi qu'il fallait "continuer les actions" contre le mouvement jihadiste nigérian Boko Haram, à l'occasion de la réception du président du Niger, Mahamadou Issoufou, à Paris. "Nous sommes mobilisés, et le Niger est en première ligne, par rapport à Boko Haram et nous avons pu (...) infliger des pertes à ce mouvement terroriste qui s'est aujourd'hui dédoublé", a expliqué M. Hollande, dans le cadre d'une déclaration commune avec le président nigérien. "Nous devons continuer les actions", a-t-il insisté. Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram a pris les armes en 2009 pour établir un califat dans le nord-est du Nigeria...
(RFI 31/03/17)
Les grandes chaleurs riment au Niger avec la circulation du virus de la méningite : le méningocoque. Quatre morts sont déjà enregistrés sur 90 cas déclarés. Tous les districts sanitaires du pays sont en alerte. Au Niger, le seuil épidémique de la méningite n’est pas atteint et déjà les premiers morts sont enregistrés. Principale zone touchée : la ville de Niamey. « Trois quartiers de Niamey sont concernés - Foulan Koira, quartier Lazaret et Boukoki -, qui ont enregistré du 1er janvier au 28 mars 2017, 90 cas de méningite dont 4 décès », explique le ministre de la Santé publique, docteur Idi Illiassou. Dans la périphérie de Niamey, les districts sanitaires sont en alerte. Des équipes travaillent sans relâche,...
(Xinhua 31/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au moins un soldat nigérien a été tué et onze autres blessés dans une embuscade tendue par des terroristes du groupe Boko Haram, mercredi matin, non loin de Bosso, région de Diffa (extrême-est, frontalière du Nigeria), a annoncé jeudi soir un communiqué du ministère nigérien de la Défense à Niamey. Le bilan provisoire fait également état de trois terroristes tués au cours de ce violent accrochage. Cette attaque visait un détachement composé des éléments des forces armées nigériennes et tchadiennes en patrouille dans la zone de Boulatoungour, à 10 km, Nord-est de Bosso, dans le cadre des opérations en cours...
(APA 31/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Niger a collecté 19,385 milliards FCFA (environ 31,016 millions de dollars), à l’issue de la séance d’adjudication des bons du trésor sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), a-t-on appris ce jeudi, auprès de l’agence UMOA-Titres, basée à Dakar. L’Etat nigérien recherchait 30 milliards FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 67,95%. Selon l’agence UMOA-Titres, le montant global des soumissions s’est élevé à 20,385 milliards FCFA. Mais il a été délesté d’un milliard FCFA. Selon le type de titre, le montant des soumissions retenues diffère.
(APA 31/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Gouvernement du Niger met en œuvre un plan d'action national qui, à terme, doit permettre de porter l'actuel taux de prévalence contraceptive de 12% à 50% en 2020, a révélé, jeudi à Dakar, Hassane Atamo, Chef de Division Planification familiale au ministère nigérien de la Santé. « La planification familiale est encore faiblement pratiquée au Niger avec un taux de prévalence contraceptive de 12% », a déploré Atamo, expliquant que cette situation fait qu'il y a toujours des besoins non satisfaits. Il s'adressait à la presse en marge d'un atelier de restitution des résultats des "Etudes sur l’identification des lignes stratégiques pour l’implémentation de projets intégrés de Nutrition et Planification familiale au Mali (Kita) et au...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Des organisations de la société civile ont déposé plainte contre X vendredi devant le doyen des juges d'instruction du tribunal de Niamey dans l'affaire dite de l'Uraniumgate. Les cinq dirigeants des organisations de la société civile nigérienne estiment que la justice de leur pays doit se pencher sur la transaction de 5,5 millions de livres d’uranium, dans laquelle Areva, la Sopamin et le Niger sont apparus en 2011. Ils ont donc déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile dans cette affaire, vendredi 31 mars. La constitution de partie civile devrait entraîner de facto la nomination d’un juge d’instruction.
(Agence Ecofin 31/03/17)
(Agence Ecofin) - Les bons du trésor émis par le gouvernement du Niger le 30 mars 2017 ont reçu des souscriptions pour un montant de 20,38 milliards de FCFA. Cela représente un taux de couverture de 67,9% des 30 milliards de FCFA soumis en adjudication par le pays. L'opération qui s'effectuait sur un système d'enchères avec des taux d’intérêt différents, s'est soldée par des souscriptions de 11,18 milliards de FCFA pour la partie arrivant à maturité dans 182 jours, et de 9,2 milliards de FCFA pour celle remboursable au bout de 364 jours. Toutefois, les autorités nigériennes ont décidé de ne retenir que 19,3 milliards de FCFA. Ce choix n'a pas été expliqué, mais on peut noter que les taux...
(BBC 31/03/17)
Les organisations de la société civile, dite du 21 décembre 2016, ont décidé de porter plainte contre X vendredi devant le procureur de la République dans l'affaire Uraniumgate. Ce scandale tourne autour d'une sulfureuse affaire de vente frauduleuse d'uranium d'une valeur de 200 milliards de FCFA. Il implique des autorités nigérienne, française, russe et libanaise. Cette plainte met un terme aux travaux de la commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur ce scandale.

Pages