| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(AFP 04/03/17)
Le Niger a décrété vendredi "l'Etat d'urgence" dans plusieurs départements de Tillabéri et Tahoua, deux régions situées dans l'ouest du pays voisin du Mali et souvent victimes d'attaques terroristes meurtrières, selon un communiqué du gouvernement. "Le projet de décret (pris par le conseil des ministre) a pour objet de proclamer l'Etat d'urgence dans les départements de Ouallam, Ayorou, Bankilaré, Abala, Banibangou dans la région de Tillabéri, et les départements de Tassara et Tilia dans la région de Tahoua", précise le texte lu à la télévision d'Etat. Cette mesure accordera des pouvoirs supplémentaires aux forces de sécurité sur les théâtres des opérations dont celui d'ordonner des perquisitions à domicile de jour et de nuit.
(BBC 04/03/17)
Dans un communiqué lu à la télévision nationale, les autorités nigériennes déclarent avoir décrété l'état d'urgence pour répondre aux attaques menées récemment par des groupes armés dans les régions de Tillabéri et Tahaoua. Le Niger accuse le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest d'avoir attaqué des commissariats de police et des camps de réfugiés situés dans son territoire. L'état d'urgence accorde des pouvoirs supplémentaires de contrôle à l'armée nigérienne. Cette mesure autorise les militaires à mener des perquisitions dans les maisons à n'importe quel moment de la journée.
(APA 04/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a reçu vendredi en audience la délégation des 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU), pour la première étape de sa mission dans les pays de la zone du Lac Tchad confrontés aux affres de la secte islamiste Boko Haram. L’entretien y relatif a été qualifié de «positif et chaleureux» par les trois coprésidents de la mission que les ambassadeurs de Grande-Bretagne, de France et du Sénégal ainsi que par leur homologue des États-Unis. S’adressant à la presse à la sortie de cet entretien l’ambassadeur à l’ONU, François Delattre, a ainsi souligné l’importance de la tournée sous-régionale : «La région du Lac Tchad n’a...
(Jeune Afrique 04/03/17)
Des représentants d’associations peules du Mali, du Niger, et du Burkina Faso se sont réunis la semaine dernière à Dori, dans le nord du Burkina. Objectif de cette rencontre : mettre sur pied un réseau civil transfrontalier pour lutter contre l'insécurité grandissante dans leur région. Lassés des attaques terroristes à répétition, des violences intercommunautaires, ou encore des brimades liées à leur proximité supposée avec certains groupes jihadistes, des responsables peuls du Mali, du Burkina Faso, et du Niger se sont réunis les 23 et 24 février, à Dori, dans le nord du Burkina, aux confins des frontières entre les trois pays. Près d’une centaine de représentants d’associations peules ont répondus présents à cette rencontre, organisée sous la protection des forces de...
(AFP 03/03/17)
Les ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU ont entamé vendredi au Cameroun une mission dans les quatre pays riverains du lac Tchad afin d'attirer l'attention sur la crise dans cette région, où des centaines de milliers de réfugiés ont fui les jihadistes de Boko Haram. Les 15 ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité ont rencontré le président Paul Biya à Yaoundé, a constaté un journaliste de l'AFP, et devaient se rendre dans l'après-midi à Maroua, dans le nord du Cameroun. "Nous venons pour montrer qu'il ne s'agira plus jamais d'une crise négligée", a déclaré dans un communiqué le représentant permanent du Royaume-Uni aux Nations unies, Matthew Rycroft.
(AFP 03/03/17)
Un militaire nigérien a été tué lors d'une confrontation entre des militaires et des policiers dans la ville de Dosso, dans le sud du Niger, a indiqué vendredi le gouverneur de la région. "Il y a eu un mort par balle côté militaire et sept blessés dont quatre policiers et trois militaires", a précisé à la presse Moussa Ousmane, gouverneur de Dosso, une région frontalière du Bénin et du Nigeria. Il a précisé que deux des blessés, un policier et un militaire, étaient grièvement atteints. Selon une radio locale, une banale histoire de "contrôle routier d'un officier de l'armée" par la police était à l'origine des violences, des militaires ayant ensuite lancé une expédition punitive contre les policiers. "Des jeunes...
(Xinhua 03/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a reçu, jeudi, à Niamey, les Lettres de Créances de Marco Prencipe en qualité de premier ambassadeur d'Italie au Niger avec résidence à Niamey. Son accréditation intervient quelques semaines après l'annonce faite le 14 février dernier par le chef de la diplomatie italienne, Arthuro Luzzi, à l'issue d'une audience avec le Chef de l'Etat à l'occasion d'une visite de travail à Niamey. Le Niger étant un pays de transit par excellence pour les migrants vers l'Europe, une chancellerie italienne dans le pays permettrait à son gouvernement de mieux contrôler ce phénomène de la migration, selon certains observateurs.
(Le Sahel 03/03/17)
La carte des missions diplomatiques ne cesse de s'élargir dans notre pays. En effet, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu, hier matin, les lettres de créance de 4 nouveaux ambassadeurs accrédités auprès de la République du Niger. L'occasion a donné lieu à une série de cérémonies solennelles marquées, pour chacun des cas, par la revue des troupes, l'exécution des hymnes des deux pays, et un tête-à-tête entre le Chef de l'Etat et les nouveaux ambassadeurs. Il s'agit des personnalités suivantes : -SEM. Koussey Koumba Noël, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin auprès de la République du Niger, avec résidence à Niamey ;italie -SEM. Marco Prencipe, en qualité d'ambassadeur...
(Agence Ecofin 03/03/17)
(Agence Ecofin) - Quinze diplomates et hauts fonctionnaires au Conseil de sécurité des Nations Unies ont entamé ce 3 mars une tournée dans les pays affectés par Boko Haram en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Dans l’Extrême-Nord du Cameroun, première étape de leur tournée, les diplomates en poste au Conseil de sécurité se rendront notamment compte de la situation des quelques 80 mille nigérians fuyant les violences de Boko Haram et réfugiés dans les villages frontaliers. Tout comme ces déplacés, c’est environ 10 millions de citoyens de pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale qui sont touchés par les sévices des terroristes du Nord du Nigéria, soit à cause de leur position de communauté d’accueil, soit de leur...
(Le Monde 03/03/17)
L’impossibilité de dialoguer avec les djihadistes et la persistance des affrontements avec l’armée nigériane placent les spécialistes de l’urgence face à une situation inédite. Au pays de Boko Haram, les humanitaires sont aujourd’hui face à leur impuissance. Alors que les Nations unies viennent de lancer une alerte sur les risques de famine dans le nord-est du Nigeria, les grandes ONG spécialisées dans l’urgence sont condamnées à gérer une situation inédite. « Ce n’est pas plus dur qu’en Syrie ou qu’en Afghanistan, mais la plupart des méthodes d’intervention auxquelles nous sommes rodées ne marchent pas ici »...
(RFI 03/03/17)
Les émissaires des quinze pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU entament ce vendredi 3 mars une tournée dans les pays affectés par Boko Haram. Cette tournée débute par l’extrême nord du Cameroun. Elle devrait se poursuivre au Tchad, où la force multinationale mixte a son commandement. Puis les diplomates onusiens se rendront au Niger et au Nigeria. Cette mission du Conseil de sécurité des Nations unies intervient au moment où la crise sécuritaire posée par Boko Haram s’est transformée en une crise humanitaire inquiétante. Sur le terrain, les diplomates onusiens auront une vision concrète de l'état de dégradation de la situation socio-économique dans le bassin du lac Tchad. A cause de l'insécurité, des milliers d'habitants ont dû fuir...
(Le Sahel 03/03/17)
La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a effectué du 22 février au 2 mars 2017, une visite de travail au Royaume du Maroc. Au terme de son séjour au Royaume chérifien, la ministre a été reçue en audience par la présidente de la Haute Autorité de la Communication et de l'Audiovisuelle (HACA) du Maroc, Mme Amina Lemrini. Cette rencontre lui a permis de visiter les installations techniques de la HACA, notamment l'unité de monitoring, et de redynamiser la coopération entre cette institution marocaine et le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) du Niger. Cette visite de courtoisie à la Haute Autorité de la Communication et de l'Audiovisuelle (HACA) du Maroc, a permis à la ministre Sani...
(Agence Ecofin 03/03/17)
(Agence Ecofin) - Le chiffre d'affaires à l'export de la filiale nigériane du géant agroalimentaire suisse Nestlé a été de seulement 1,9 milliards de nairas (6 millions $ au cours actuel), au terme de l'exercice 2016. C'est un repli de près de 36,6%, comparé aux 3 milliards de nairas de ventes à l'export réalisés sur la même période en 2015. Le groupe n'a pas fait de commentaire sur cette contre-performance. Mais selon son rapport financier de l'exercice 2016 publié sur le Nigeria Stock Exchange où il est coté, la baisse des ventes au Niger y a fortement contribué. De 1 milliard de nairas en 2016, les ventes de Nestlé Nigeria y ont chuté à seulement 63 millions de nairas. Ce...
(Jeune Afrique 02/03/17)
Engagée depuis la démission du Sénégalais Cheikh Soumaré, en septembre 2016, la bataille pour la présidence de la commission de l’UEMOA se poursuit. Dans un courrier adressé fin janvier à l’Ivoirien Alassane Ouattara, président de l’organisation, le Sénégal a proposé qu’Abdoulaye Diop, son ancien ministre du Budget, soit nommé commissaire, espérant que la présidence de la Commission lui sera confiée par la suite. Mais Niamey ne l’entend pas de cette oreille et soutient que, en vertu d’un acte signé en juillet 2011 lors d’une conférence des chefs d’État de l’UEMOA, le poste devait revenir à un Nigérien à la fin du mandat courant de 2011 à 2016. « Selon cet acte, signé par les chefs d’État, aucun autre pays que...
(Le Sahel 02/03/17)
La Banque mondiale vient de mettre à la disposition de notre pays un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit environ 25 milliards de FCFA, sous forme de don, au titre de l'année budgétaire 2016 dans le cadre du Programme des crédits d'appuis aux reformes des investissements publics (CARIP II). Pour matérialiser cet acte, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Bakayoko, ont paraphé les documents y afférent, hier matin dans les locaux du Ministère du Plan à Niamey. Pour la ministre du Plan, cet appui illustre parfaitement l'excellence des relations multiformes entre notre pays et le Groupe de la Banque mondiale. Il vient conforter également la position...
(Le Sahel 02/03/17)
La laitière du sahel, une unité de transformation de lait au Niger a dix ans d'activités. La célébration de cette journée anniversaire a eu lieu, lundi dernier, dans son nouveau siège sis à la zone industrielle, ex SONICERAM. Cette cérémonie inaugurale s'est déroulée sous les auspices du ministre de l'Industrie M. Abdou Mamane en présence de plusieurs membres du gouvernement, du président de la Chambre de Commerce, d'Industrie du Niger M. Moussa Sidi Mohamed, de nombreux invités et proches de la Directrice générale. La Laitière du sahel emploie 86 agents (plus de 50% sont des femmes) actuellement contre huit (8) seulement lors de sa création en 2006. Cette société produit et met sur le marché des produits laitiers de qualité...
(AFP 02/03/17)
Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino, a inauguré mardi à Niamey un Centre technique, en présence du président du Niger, Mahamadou Issoufou. Bâti sur douze hectares le Centre financé par la Fifa est notamment composé de trois stades, d'un complexe hôtelier, d'une infirmerie, d'une salle de musculation, des dortoirs et des bungalows. Arrivé lundi après-midi à Niamey, M. Infantino a visité le siège de la Fédération nigérienne de fooball (FENIFOOT) construit par FIFA, et a eu un entretien avec le président du Niger. Mardi, il a été décoré par le président Issoufou pour "les efforts" de la FIFA "au profit du Niger".
(Le Sahel 02/03/17)
La journée du 1er mars est une journée dédiée à la lutte contre la discrimination par l'ONUSIDA ou «Journée mondiale zéro discrimination liée au SIDA». A l'occasion de cette journée de lutte qui vise à sensibiliser et à éveiller les consciences sur le mal de la discrimination, la Première Dame Aissata Issoufou, Marraine de lutte contre le VIH/SIDA a livré un message. Les personnes vivant avec le SIDA continuent à subir une discrimination qui se présente sous diverses formes bien que le SIDA reste une maladie comme les autres. La discrimination contre les personnes malades constitue un véritable fardeau parfois plus lourd à porter que la maladie elle-même ; elle blesse les individus porteurs et même leurs proches. Ayant érigé...
(Agence Ecofin 01/03/17)
Agence Ecofin) - Giani Infantino, le Président de la Fifa en séjour à Niamey depuis lundi, a participé à l’inauguration de l’hôtel du Centre technique de la Fenifoot que l’institution qu’il dirige a financé à hauteur d’un milliard de Fcfa. Pour le ministre nigérien des Sports, Moctar Kassoum, le centre est « un joyau architectural doté de toutes les commodités requises pour l’amélioration des performances de nos athlètes,» saluant au passage le lieu de la cérémonie qui représente à ses yeux, l’une des vitrines du football nigérien. « Ce que j’ai vu me fait espérer beaucoup de choses dans l’avenir,» commente Giani Infantino, Président de la Fifa, allusion faite au Centre technique de la Fenifoot qui doit être selon lui,...
(La Voix de l'Amérique 01/03/17)
Depuis le 21 février, Gianni Infantino a parcouru plusieurs pays d'Afrique, notamment l'Afrique du sud, le Zimbabwe et le Rwanda, avant de finir par le Niger et la Mauritanie. C’est en compagnie du président Issoufou Mahamadou que le patron du football mondial a inauguré un centre d’une douzaine d’hectares comptant trois pelouses, un complexe d’hébergement, un bâtiment administratif, un hôtel ayant une capacité d’accueil de quarante-cinq personnes, un restaurant et un cybercafé. Le montant global investi est d’un peu plus de 2,6 millions dollars américains dans le cadre du projet de Goal de la FIFA. "Ce centre magnifique est un exemple pour le monde parce que ce n’est pas facile de mettre sur pied une infrastructure pareille", a déclaré le...

Pages