Jeudi 14 Décembre 2017
(TamTam Info 02/04/13)
La question fait rage dans l’actualité sénégalaise et pourrait peut-être permettre de lever un coin de voile sur certains business qui ont eu cours au Niger à certaines années. Le fils de l’ancien Président sénégalais Karim Wade est mis en examen dans une affaire d’enrichissement illicite. En tout cas, il a été mis en demeure par le procureur de la République pour justifier un portefeuille de propriété dans différentes sociétés privées qu’il détiendrait en partie ou à l’exclusivité, selon les investigations menées par l’institution judiciaire sénégalaise. Vendredi 15 mars 2013, dans les environs de 11 heures, l’ancien Ministre sénégalais du transport et fils de l’ancien Président sénégalais a comparu devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite...
(Nigerdiaspora 29/03/13)
Au cours de cette semaine, les prix moyens des céréales sèches (mil, sorgho et maïs) ont enregistré une légère hausse de 1%. Cette augmentation des prix de ces céréales s’explique par la pression de la demande en cette période de pré soudure marquée d’une part, par l’effritement de l’offre sur les marchés et d’autre part, par la poursuite des achats institutionnels et privés face à une offre globalement faible. Toutefois, le prix moyen actuel du riz importé a connu un léger fléchissement hebdomadaire de 1%. Selon le Système d’information sur les marchés agricoles (SIMA), les prix moyens actuels des céréales sèches ont connu une hausse par rapport à la même période de l’année 2012. Ainsi, le mil a augmenté de...
(Tam-tam 28/03/13)
Le remplacement de M. Salah Habi de ses fonctions de vice-président du CESOC par une militante du PNDS-TARAYYA précise désormais les choses du côté de la formation du futur gouvernement. Certes, les noms des ‘’nominables’’ et la date de la signature du décret restent encore un secret bien gardé. Pourtant, sur bien d’autres aspects, les murs ont des oreilles…qui parlent ! Les milieux politiques ne s’en cachent même plus. Le relèvement de M. Salah Habi de ses fonctions est un prélude fort quant à l’imminence d’un remaniement gouvernemental. Et à l’opinion de le compter parmi les ministrables en raison du fait qu’il est Vice-président du MODEN-FA/ LUMANA AFRICA au titre duquel il assure la présidence de la coordination de la...
(Nigerdiaspora 27/03/13)
Le Cadre permanent de réflexion et d’Action des Syndicats l’enseignement (CPRASE) est en conflit ouvert avec le gouvernement de la 7ème République. Pouvez-vous nous rappeler les principales revendications de votre mouvement ? Le respect du protocole d’accord signé le 15 avril 2012 Les pts essentiels 1. octroi de l’indemnité de craie à tous les enseignants (contractuels et titulaires) 2. le recrutement des enseignants contractuels à la fonction publique 3. le paiement des rappels salaires des enseignants engagés en 2009 4. l’octroi d’une grille spéciale à tous les enseignants 5. l’octroi des indemnités de logement et de transport aux enseignants contractuels 6. la poursuite des négociations sur le reste des points de la plateforme revendicative n’ayant pas fait objet de discussion...
(Nigerdiaspora 25/03/13)
- édifier les parlementaires sur le processus des investissements des institutions financières internationales Le Réseau Parlementaire Nigérien sur la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI) a organisé, samedi dernier, dans la salle de conférence de l’auditorium Sani Bako de Niamey, un atelier d’information et d’échanges sur l’outil d’évaluation des politiques et institutions nationales. C’est le 4ème vice-président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Ben Omar qui a procédé au lancement des travaux de cet atelier. Ce dernier vise à édifier les parlementaires sur le processus des investissements de cette institution financière internationale dans notre pays. A travers cette initiative louable, les parlementaires nigériens de ce réseau veulent aller au-delà de la ratification par l’Assemblée nationale des accords de prêt...
(TamTam Info 21/03/13)
Le jeudi 14 mars 2013, le réseau des organisations pour la transparence et l’Analyse budgétaire (ROTAB) a organisé, à son siège, une conférence de presse pour s’insurger contre les comportements inqualifiables de l’Etat du Niger et du géant nucléaire français, AREVA Il s’agit pour le ROTAB de tenir informer l’opinion nationale et internationale de la situation qui caractérise l’exploitation de des ressources naturelles du Niger, et les mesures appropriées à prendre pour tirer le profit maximum. Cette Conférence de Presse entre dans la droite ligne de la mission de la coalition nationale de « Publiez Ce Que Vous Payez» qui poursuit les deux objectifs principaux : aider les gouvernements: à bénéficier eux-mêmes d’une part équitable des revenus dégagés par les...
(Sidwaya 21/03/13)
Les responsables de la Fédération des banques et établissements financiers des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (FAPBEF-UEMOA) ont animé un point de presse le 2 mars 2013 à Ouagadougou. Une occasion qui leur a permis d’aborder avec les journalistes, les questions liées entre autres, à la bancarisation, au blanchiment d’argent et au financement de l’économie dans leur zone. Renforcer les capacités des établissements de crédit par l’organisation de séminaires et d’ateliers sur des thèmes d’intérêt pour la profession bancaire, promouvoir les systèmes bancaires de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), servir d’intermédiaire privilégié entre les établissements de crédit et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et des toutes les organisations régionales et...
(Nigerdiaspora 20/03/13)
Le Premier ministre, chef de Gouvernement, SEM. Brigi Rafini, était les 14 et 15 mars derniers à Genève en Suisse où il a représenté le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou à la réunion de haut niveau sur les politiques nationales de lutte contre la sécheresse. Cette réunion, organisée par les Nations Unies, la FAO, l’UNCCD, l’OMM et le gouvernement suisse, s’est ténue au Centre international de Conférence de Genève (CICG). Le Niger, pays sahélien par excellence, maintes fois victime de crises alimentaires, de sécheresse et d’inondations était fortement présent à la réunion de haut niveau sur les politiques nationales de lutte contre la sécheresse à travers des structures comme le CNEED du Dr Kamayé, le...
(TamTam Info 19/03/13)
La date du 12 Mars 2012 restera longtemps gravée dans la mémoire des consommateurs nigériens avec l’arnaque perpétré le jour par le principal opérateur privé de téléphonie cellulaire. en effet certains abonnés de cette société se sont vus couper arbitrairement de 0 à 5000F par simple appel ,ce qui a agacé beaucoup d’entre eux à prendre d’assaut certaines agences de cette société surtout au niveau de la capitale en vue de manifester leur ras-lebol. En guise de réponse, les responsables de cette société ont imputé la responsabilité de ce lourd désagrément au problème technique et ont proposé de dédommager toutes les victimes dans les prochains jours. Ainsi selon nos sources ce sont au total plus de 275 000 abonnés qui...
(Nigerdiaspora 18/03/13)
C’est une véritable gifle politique que l’Alliance pour la réconciliation nationale (ARN, opposition) vient d’infliger à la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN, majorité). L’opposition a profité de la réunion du Conseil national de dialogue politique (CNDP) président par l’intérimaire du Premier ministre, président du CNDP, Abdou Labo pour faire une intervention musclée. Dans celle-ci, l’ARN a dénoncé ce qu’elle appelle la violation de la constitution et de la charte des partis politiques par le ministre de l’Intérieur Abdou Labo. Et pour joindre l’acte à la parole, les poulains de Seyni Oumarou ont évacué la salle promettant de ne jamais remettre les pieds au CNDP tant que le cas du ministre Abdou Labo n’est pas réglé. Par ailleurs, nos...
(Mediapart 18/03/13)
Depuis les fameux «accords de défense» et de coopération dans le domaine des matières premières et produits stratégiques signés à Paris le 24 avril 1961 entre la France représentée par Michel Debré, et ses anciennes colonies dirigées par Félix Houphouët-Boigny (République de Côte d'Ivoire), Hubert Maga (République du Dahomey, actuel Bénin) et Hamani DIORI (République du Niger), c’est seulement en 2005 que le Niger a commencé à manifester une certaine volonté de sortir de cette logique de culte du secret. En effet, notre pays a enregistré une avancée notoire en matière de transparence, notamment à la faveur de son adhésion à l’Initiatives pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en 2005. Mais bien que devenu pays «conforme» à la...
(Nigerdiaspora 14/03/13)
Le renforcement des capacités des députés se poursuit à l’Assemblée nationale avec la tenue hier, d’une journée d’informations parlementaires sur les lois des Règlements budgétaires. Les prérogatives constitutionnelles du Parlement de voter les lois et consentir l’impôt s’exercent spécialement à travers l’examen et le vote des lois des finances mais aussi des lois dites de Règlements budgétaires. Si, à travers les lois des finances, les députés donnent une autorisation de prévisions de recettes et de dépenses du Budget de l’Etat, de par les lois des Règlements budgétaires, les députés contrôlent et apprécient comment ces autorisations ont été exécutées. Il s’agit donc par cette formation, de donner aux députés, l’éclairage nécessaire et les moyens de pouvoir mieux examiner les projets de...
(Journal du Tchad 14/03/13)
Admis à l’hôpital national de Niamey la capitale nigérienne, ces soldats ont été blessés lors des affrontements avec des jihadistes. Les huit militaires soldats blessé par balles encore hospitalisés au Niger ont reçu le 11 mars dernier la visite de Issoufou Mahamadou, le Président de la république du Niger. 53 au départ à être arrivée au Niger, il n’en reste plus que huit. Quatre de ces soldats sont en convalescence, trois autres en salle de réveil et un autre en salle de réanimation. Le Président Nigérien est venu s’enquérir de leur état de santé, et leur apporter son soutien et ses encouragements. Au cours de cette visite, Issoufou Mahamadou a reçu d’amples explications sur les conditions de leur évacuation, mais...
(Xinhua 12/03/13)
NIAMEY (Xinhua) - Le président nigérien Mahamadou Issoufou, accompagné de son ministre de la Santé Soumana Sanda et du chef d'état-major des Armées du Niger, le général Seyni Garba, a rendu visite lundi aux soldats tchadiens blessés au cours des combats dans le Nord-Mali, admis à l'hôpital national de Niamey. Ces soldats ont été blessés lors des violents affrontements le 22 février dernier entre les terroristes et les troupes tchadiennes près des grottes de l'Adrar des Ifhogas, dans l’extrême nord malien. 53 militaires tchadiens blessés avaient été admis dans divers hôpitaux de Niamey. Actuellement, il n'en reste que huit encore aux soins à l'hôpital national de Niamey. Le président Issoufou a déclaré qu'il est venu saluer ces braves soldats blessés...
(TamTam Info 12/03/13)
Depuis quelques temps, la rumeur faisait rage en ville, les deux principaux partis de la majorité actuelle au pouvoir, à savoir le PNDS et le LUMANA, seraient en désaccord, l’alliance ne tenant plus qu’à un fil. Chaque jour apporte son lot de spéculations les unes plus folles que les autres pour rendre dramatique la situation sociopolitique du Niger à un moment où la sérénité et la sagesse devraient l’emporter sur les jeux d’ambitions égoïstes afin de permettre au pays d’amorcer son décollage économique pour le bonheur du peuple entier. La plupart des manchettes de la place ont fait leurs choux gras de cette espèce d’atmosphère électrique qui semblait régner au sein de l’alliance stratégique PNDS/LUMANA. A en croire ces journaux,...
(La Tribune 11/03/13)
Areva a annoncé vendredi avoir versé 35 millions d’euros au Niger. Objectif affiché : aider le gouvernement à sécuriser ses sites d‘uranium. Le groupe nucléaire démentant totalement que le versement de cette « offre » ait pour but de compenser le report de l’exploitation de la mine géante d’Imouraren, l’ouverture de cette dernière ayant du être repoussée en 2015. En tout état de cause, cette annonce de la générosité du groupe d’Areva aura été quelque peu discrète, faite sur la télévision publique nigérienne, alors que la présence du géant français du nucléaire au Niger est à l’origine à plusieurs polémiques tant environnementales que politiques et économiques, certains analystes considérant même que l’action militaire française au Mali est fortement liée aux...
( 08/03/13)
La production d'uranium de la mine d'Areva à Imouraren, dans le nord du Niger, ne débutera pas avant la mi-2015, a annoncé jeudi Olivier Wantz, directeur général adjoint du groupe nucléaire français chargé de l'activité minière. "Nous commencerons la production de minéraux de la mine d'Imouraren à la mi-2015", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Niamey. La production devait initialement commencer en 2012 mais la date a été repoussée à plusieurs reprises. Considérée comme la plus importante mine d'uranium à ciel ouvert d'Afrique de l'Ouest et la deuxième au monde, la mine d'Imouraren doit permettre au Niger de porter sa production annuelle d'uranium de 3.000 à 8.000 tonnes et de se hisser ainsi au deuxième rang mondial des...
(TamTam Info 07/03/13)
Ouf ! Le crash longtemps prédit et entretenu à dessein entre le PNDSTARAYYA et le MODEN-FA/ LUMANA AFRICA n’aura pas lieu. Que n’a-ton pas entendu ? En effet, tout avait été dit dans le secret dessein de créer le doute, la méfiance au sein du Mouvement pour la Renaissance du Niger. L’objectif étant de provoquer une rupture en leur sein avec tout son cortège d’instabilité. Aux dernières nouvelles donc, les deux grands partis de la majorité présidentielle auraient scellé une paix. Une paix de braves, somme toute, puisqu’il s’agit d’écrire l’histoire de cette alliance sur une nouvelle page sans déchirer la précédente. C’est donc tant mieux pour le Niger et son peuple. Des défis autrement plus exaltants attendent l’avenir de...
(Nigerdiaspora 06/03/13)
Le président de l'Assemblée nationale du Niger, Hama Amadou, s'en est violemment pris à des journalistes nigériens qu'il a qualifiés de "mercenaires de plume", et appelle à un assainissement du secteur. M. Hama Amadou a tenu ces propos à l'occasion de l'ouverture officielle de la première session ordinaire au titre de l'année 2013 du parlement nigérien à Niamey. Selon lui, "sous prétexte d'une liberté de presse sans aucun garde-fou, certains médias s'autorisent à désinformer et désintoxiquer délibérément les citoyens, à diffamer aussi sans retenue et sans précaution aucune des hommes politiques". Pour lui, "tout se résume à la rumeur publique et aux écrits pernicieux de quelques plumitifs de nos médias en mal de sensationnel, ou des propos de ces mercenaires...
(Africatime 05/03/13)
Le président de l’Assemblée nationale, SE Hama Amadou a présidé, hier après midi, la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2013. La cérémonie a enregistré la présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des présidents des institutions de la République, du président de l’Assemblée nationale du Togo, SE Elh Abass Bonfoh, des 1ers vice-présidents de l’Assemblée nationale du Sénégal et du Ghana, SE Mme Awa Gueye et SE. Ebo Barton Odro, des députés nationaux, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités au Niger, des chefs coutumiers et religieux ainsi que plusieurs invités. Dans leurs interventions, le président de l’Assemblée nationale du Togo, SE Elh Abass Bonfoh,...

Pages