Samedi 21 Avril 2018
(Le Sahel 17/10/13)
Le Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale, le Général de Brigade Djibo Tahirou, a présidé, vendredi dernier au Groupement d'Instruction des Forces Armées Nigériennes, la cérémonie de sortie des élèves sous-officiers d'active de la 5ème promotion ''Sergent-chef Maïzoumbou Barmou''. C'était en présence du Chef d'Etat Major des Armées, le Général de Division Seyni Garba, du parrain de la promotion, le gouverneur de la région d'Agadez, le Colonel-Major Garba Maïkido, du Commandant de l'Ecole Nationale des Sous-Officiers d'Active, du Chef de Bataillon Raphiou Coulibaly, ainsi que de plusieurs personnalités civiles et militaires. En prenant la parole à cette occasion, le Chef d'Etat Major des Armées, le Général de Division Seyni Garba, a d'abord rappelé que cette cérémonie marquant la...
(Le Sahel 17/10/13)
Hier, le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou, s’est entretenu avec une délégation nigériane conduite par l’opérateur économique Aliou Dangoté. A leur sortie d’audience, l’opérateur économique nigérian a déclaré avoir présenté au Président de la République ses vœux de bonne fête de l’Aïd-El Kébir et l’avoir félicité pour le travail qu’il accomplit à la tête de l’Etat pour le développement du Niger. ‘’Nous avons aussi spécifiquement échangé avec le Chef de l’Etat sur un projet que nous comptons mettre en œuvre au Niger ; il s’agit de la construction d’une cimenterie. Au départ, nous avions prévu de produire un million de tonnes, mais nous venons d’annoncer au Président de la République que nous avons rehaussé notre...
(Le Sahel 17/10/13)
Notre pays, à l'instar de la communauté internationale, et sous l'égide de l'Organisation des Nations Unies, a célébré mardi dernier la Journée Mondiale de Lavage des Mains au Savon, sous le thème ''Le Pouvoir est dans vos mains''. A cette occasion le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, M. Wassalké Boukhari, a livré un message dans lequel il a invité les populations nigériennes à accorder plus d'importance au lavage de mains au savon afin de protéger notre société de certaines maladies auxquels les enfants sont les plus exposés. Dans son message, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, a rappelé l'immense succès de la journée mondiale du lavage des mains en 2008, au cours de laquelle plus de 120 millions...
(Le Sahel 17/10/13)
La communauté internationale a célébré, hier mercredi 16 octobre, la Journée Mondiale de l'Alimentation. A la veille de cette commémoration, la 38ème du genre, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, M. Abdou Labo, a livré un message dans lequel il a noté les réalisations faites par les autorités de notre pays en vue d'assurer une alimentation de qualité à nos populations. Dans le message qu'il a livré, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture M. Abdou Labo, a d'abord rappelé que le Niger, par l'entremise de SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, a conçu et mis en œuvre l'Initiative 3 N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens, afin d'assurer à toute la population une alimentation suffisante et adéquate...
(Tam-tam 17/10/13)
Depuis son entrée dans le processus mondial de lutte contre la criminalité internationale notamment le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le Niger affiche une réelle volonté à rattraper son retard après des hésitations au début des années 2000 où les premiers dispositifs de répression du blanchiment ont commencé à être mis sur pied. L’arrivée des nouvelles autorités politiques qui ne veulent sans doute pas être à la traine de la marche mondiale a donné un vrai coup de fouet aux activités de la Cellule nationale de traitement des informations financières, CENTIF, cheville ouvrière en relation avec la justice du dispositif de la traque et de la répression des infractions liées au blanchiment des capitaux et au financement du...
(Sidwaya 17/10/13)
Cinq chefs d’Etat de la sous-région ouest-africaine, à savoir, Blaise Comaporé, du Burkina Faso, Alassane Ouattara, de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou, du Niger, Faure Essozimna Gnassingbé du Togo et Boni Yayi du Bénin, ont échangé, hier 16 octobre 2013 à Ouagadougou, sur le renforcement de la coopération entre leur pays. Ils se sont concertés sur la construction de la boucle ferroviaire, Abidjan-Ouagadougou-Dori-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé.Les chefs d’Etat du Burkina Faso, Blaise Compaoré, de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, du Niger, Mahamadou Issoufou, du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé et du Bénin, Boni Yayi, sont engagés à relier leurs pays par le chemin de fer. Ainsi, les dirigeants de ces cinq pays, présents à Ouagadougou dans le cadre du sommet de l’Organisation pour l’harmonisation...
(AFP 16/10/13)
TILLABÉRI, 16 octobre 2013 (AFP) - Quelques gorgées de lait hyper-vitaminé et des piqûres ont suffit à ramener à la vie la petite Salimata, 20 mois, agonisante à son admission au centre de lutte contre la malnutrition de Tillabéri, dans l'ouest du Niger. Chétive, le souffle court, les yeux révulsés, ses petites mains restent agrippées au sein de sa mère Oumou, âgée de 20 ans, dont c'est le premier enfant. La petite se tranquillisant, Oumou, hagarde à son arrivée, se reprend à espérer et à sourire, la tête recouverte d'un voile gris fleuri, dans un coin des urgences. "C'est une rechute. Ma fille faisait déjà partie d'un programme pour malnutris", explique-t-elle en djerma, une langue locale, à l'AFP, avant de...
(AFP 16/10/13)
ABIDJAN, 16 octobre 2013 (AFP) - Plus de 2.500 enfants de moins de 5 ans sont morts des suites de la malnutrition sur les huit premiers mois de l'année au Niger, l'un des pays les plus touchés par ce fléau, a-t-on appris mercredi auprès de l'Unicef. La plupart des victimes sont des nourrissons dans leurs deux premières années, très fragiles. Le Niger n'étant pas en situation de famine, les décès liés à la malnutrition sont bien plus rares chez les enfants plus âgés ou chez les adultes. Malgré ce nombre important de décès, la prise en charge de la malnutrition a progressé par rapport à l'année précédente, remarque Guido Cornale, le responsable de l'Unicef au Niger, pays pauvre où elle...
(Tam-tam 16/10/13)
Ce n’est pas encore officiellement déclaré mais ça ne saurait tarder, annonce-t-on du côté du groupe des parlementaires MNSD favorables au gouvernement qui envisagent la création d’un groupe parlementaire qui sera distinct du groupe ARN. L’information circule dans les coulisses de l’hémicycle, l’idée de cette organisation formelle pourrait permettre aux députés MNSD de tendance Albadé Abouba, Wassalké Boukary ou Alma Oumarou de pouvoir dégager leur position en toute indépendance. Les événements politiques récents survenus suite au retrait de LUMANA de la majorité MRN, s’ils n’ont pas eu un impact sur le changement de la majorité pourraient toutefois changer la configuration du bureau de l’Assemblée Nationale. Alors que le groupe parlementaire du MODEN a fait lundi dernier sa déclaration d’adhésion au...
(Tam-tam 16/10/13)
Conciliant et à la limite de la résignation, le président de l’Assemblée Nationale s’est contenté du service minimum vendredi 4 octobre 2013 dans son allocution à l’occasion de la rentrée parlementaire. Le discours dithyrambique auquel il a habitué l’opinion a été rangé dans les tiroirs. Outre la question de la loi des finances qui doit arrêter le budget national 2014, le président de l’Assemblée Nationale et président du MODEN FA LUMANA, Hama Amadou a parlé d’une campagne agricole qu’il a jugée inquiétante, des inondations et de l’intégration africaine. Mais face à un parterre d’invités où ne figure aucun parlementaire de la CEDEAO. La crise politique qui a traversé LUMANA et la majorité n’a eu droit qu’à quelques lignes à la...
(Tam-tam 16/10/13)
Les ministres et élus du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (Moden/FA) restés du côté de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), sont à leur tour sortis de leurs silences. Ils ont rendu publique samedi dernier, une déclaration à Niamey, pour manifester leur soutien au président de la République « pour son projet d’unir le peuple nigérien ». La déclaration a été lue par le vice-président du parti, actuellement ministre de l’Urbanisme et du Logement, Habi Mahamadou Salissou, après les mots de bienvenue du secrétaire général du Moden/FA Lumana, le ministre d’Etat, ministre des Mines et du Développement Industriel, Omar Hamidou Tchiana. Le ministre de l’Urbanisme devait d’abord planter le décor en évoquant la recomposition du visage...
(Nigerdiaspora 16/10/13)
Mohamed Bazoum, le président par intérim du PNDS-Tarayya s’est prêté aux questions de Christophe Boisbouvier sur RFI. Plusieurs questions de l’heure ont été abordées sur la vie politique du Niger au lendemain de la création d’une nouvelle coalition de l’opposition dénommée Alliance pour la réconciliation, la démocratie et la république (ARDR). Une fois encore, le diplomate nigérien n’a pas mâché ses mots. Il s’en est principalement et vertement pris aux députés nationaux contre lesquels il semble avoir une antipathie que ses sorties médiatiques trahissent éloquemment. Le N° 1 du parti au pouvoir croit savoir que la plupart des élus du peuple ne font semblant de soutenir l’action du gouvernement que par crainte de voir l’Assemblée nationale dissoute par le président...
(Nigerdiaspora 16/10/13)
Le comble de la stupidité, comme dirait l’autre, c’est de faire les mêmes choses et d’espérer récolter des résultats différents. Pourtant, il a été démontré depuis très longtemps que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Quelques formes qu’ils prennent, les événements ne trahissent jamais la conscience des hommes qui les produisent et les concoctent. Ils reviennent toujours têtus et immuables, soulevant les mêmes vagues d’espoir ou de désespoir, avec plus ou moins d’effets, suivant l’acuité avec laquelle ils sont posés. Ainsi de la politique du Niger depuis la Conférence Nationale ; un éternel recommencement qui n’a jamais fait que reculer le pays, le replongeant d’où on pensait l’avoir retiré. Ceci dit, on garde encore en mémoire ces remarquables...
(Agence Ecofin 16/10/13)
L’Etat du Niger bénéficie d’un appui populaire dans son bras de fer avec Areva sur la révision du contrat d’exploitation de l’uranium du pays par ce groupe français. Samedi, la Synergie des organisations de la société civile d'Arlit a organisé, dans cette ville uranifère, un meeting et une marche de soutien à l’Etat nigérien dans le cadre des négociations avec le groupe Areva. « Au moment où démarrent ces négociations, le groupe Areva et ses filiales au Niger ont, à leur actif, 50 millions de tonnes de résidus radioactifs déposés à Arlit, des rues remblayées et des habitations construites avec des matériaux radioactifs, des nappes d'eau fossiles contaminées, des familles des travailleurs des mines endeuillées par des maladies liées à...
(Xinhua 16/10/13)
Les accords dans le cadre de ce projet entre les deux pays viennent d’être finalisés et les travaux commenceront bientôt.Les travaux de construction du pipeline devant transporter le brut du Niger sur le marché international, via le Tchad et le Cameroun, vont bientôt débuter, a déclaré le ministre nigérien de l'Energie et du Pétrole, Foumakoye Gado."Nous sommes venus ici pour finaliser les accords dans le cadre de ce projet. Nous avions déjà depuis avril dernier signé un accord bilatéral avec le Tchad, nous sommes en voie de finaliser un accord bilatéral avec la République du Cameroun d'ici la fin octobre, nous l'espérons, pour pouvoir permettre le démarrage de la construction du pipeline", a indiqué M. Foumakoye Gado. Ce pipeline sera...
(RFI 16/10/13)
Des proches des otages français d'Arlit ont mené une action symbolique devant l'Elysée, ce mercredi 16 octobre 2013 dans la matinée. Ils ont déployé une banderole avec un message adressé directement au président François Hollande : « Libérez les otages ! ». Pierre Legrand, Marc Féret, Thierry Dol et Daniel Larribe, enlevés au Niger, sont retenus quelque part au Sahel depuis plus de trois ans. Les proches des otages français d’Arlit avaient fait une tentative la semaine dernière, mais la police les attendait. Cette fois, il ne fallait pas que « l'opération » soit éventée. Ils sont donc arrivés en toute discrétion devant l'entrée principale du palais de l'Elysée vers 11h ce mercredi matin. Au signal, ils se sont enchaînés...
(Sidwaya 16/10/13)
Dans la tribune qui suit, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Carlos Lopes, questionne les voies du développement du continent.Il invite à une bonne négociation des contrats miniers, afin de tirer un plus grand profit des ressources minérales.L’économie politique de l’Afrique est profondément ancrée dans l’histoire de l’exploitation et de la gouvernance ou de la malgouvernance de ses ressources naturelles et minérales. Plus de 500 ans après l’exploitation commerciale de ses ressources, le continent continue de posséder plusieurs des grands gisements inexploités de minéraux dans le monde. A titre d’exemple, l’Afrique a à son actif, trois quarts de l’offre mondiale de platine et la moitié de celle de diamant et de chrome. Elle détient près du...
(RFI 16/10/13)
Le Rwandais Donald Kaberuka est le président de la Banque africaine de développement (BAD). Il vient de participer à Paris au treizième forum de l’OCDE sur l’Afrique. A cette occasion, Donald Kaberuka fait le point sur les défis à relever par le continent, notamment ses relations avec la Chine. Le banquier rwandais réagit à l'affirmation de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, qui déclarait récemment : « La Chine s’empare de nos matières premières et nous vend des biens manufacturés. C’est l’essence même du colonialisme ! ». Donald Kaberuka s’exprime également sur le retour de la BAD à Abidjan, alors que la banque s’était délocalisée en Tunisie il y a dix ans. RFI: Quatorze millions...
(RFI 16/10/13)
C’est la journée mondiale de l’alimentation ce mercredi 16 octobre. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) un tiers de la production alimentaire mondiale est « perdue ou gaspillée », par négligence ou faute de moyens de stockage. Soit 1,3 milliard de tonnes par an. Or, 842 millions de personnes souffrent, aujourd'hui, encore de la faim dans le monde. Voici un aperçu de la situation dans plusieurs pays en Afrique. La République démocratique du Congo est l’un des pays où le taux de malnutrition chronique est le plus fort, notamment du fait des milliers de déplacés dans les conflits. Cette malnutrition touche près de 40% des Congolais. Les régions de l’Est, denses en populations déplacées sont très...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...

Pages