Lundi 22 Mai 2017
(RFI 28/04/17)
C'est le dernier épisiode en date du feuilleton « Uraniumgate » qui fait couler beaucoup d'encore au Niger depuis la mi-février 2017, date des révélations du journal nigérien Le Courrier. En 2011, selon cet hebdomadaire, Areva propose au Niger de participer à une opération de trading d'uranium et de gagner de l'argent au passage. L'opération suscite des soupçons d'enrichissement d'intermédiaires, nigériens notamment. En France, le parquet national financier a ouvert une enquête puisque Areva aurait perdu des millions d'euros dans cette affaire. A Niamey, une commission parlementaire a été formée pour enquêter sur le volet nigérien de l'affaire, dans lequel l'actuel ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, est mis en cause. Les députés viennent de rendre leur copie et concluent à...
(Jeune Afrique 28/04/17)
La commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur l’affaire de l’Uraniumgate au Niger a rendu son rapport au président de l’Assemblée nationale. Elle estime que Niamey a bien participé à une transaction avec Areva en 2011, sans toutefois dépenser le moindre sou. Selon les conclusions de la commission d’enquête parlementaire, qui ont été transmises au gouvernement mercredi 26 avril et dont Jeune Afrique a obtenu copie, Hassoumi Massaoudou, à l’époque directeur de cabinet du président Issoufou, a bien été sollicité en 2011 par Sébastien de Montessus, directeur de la branche Mines d’Areva. Ce dernier proposait au Niger d’intégrer, via la Sopamin, une transaction de 5,5 millions de livres d’uranium passée entre le géant du nucléaire français et la...
(Agence Ecofin 28/04/17)
(Agence Ecofin) - Le 27 avril 2017, Sani Maïgochi, le ministre nigérien de la Poste, des technologies et de l'Economie numérique était en visite à la station d'Algérie télécom satellite (ATS) de Lakhdaria. Au cours de cette descente de terrain, il a déclaré à la presse que son pays compte « sur la coopération avec l'Algérie pour tirer profit de ses expériences et ses progrès en matière de technologie de télécommunication en vue de développer et de renforcer ce secteur dans notre pays, notamment la région nord et nord-est, où une grande zone n'est pas couverte par le réseau de télécommunication ». Comme le Mali, le Niger envisage sérieusement d’améliorer l’accès à la connectivité Internet haut débit de ses populations...
(AFP 27/04/17)
A pied, à moto, à dos d'ânes ou en voiture, des centaines d'habitants, parfois des familles entières, se ruent vers les bas-fonds de Kafa-Koira, au sud de Niamey, la capitale du Niger. La raison: la fièvre de l'or. De bouche à oreille, la rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre: le site à ciel ouvert situé non loin de l'aéroport recélerait de l'or. "Je viens tenter ma chance", explique à l'AFP Kadri Issia, pioche à l'épaule, venu du quartier Dan-Zama, à une dizaine de kilomètres plus au nord. Le site est situé dans un cours d'eau desséché, protégé par des arbustes épineux, et atteignable par une piste défoncée. Habituellement désert, il s'est transformé en deux jours en un véritable...
(RFI 27/04/17)
Ce mercredi 26 avril, une séance de l'Assemblée nationale à huis clos était convoquée pour discuter du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l’« uraniumgate ». Cette affaire avait été révélée mi-février par la presse locale qui avait dénoncé un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et le Niger, via des sociétés russes et libanaises. Une opération qui aurait permis aux intermédiaires de gagner des dizaines de milliers de dollars, voire des millions pour certains. L’opposition, qui affirme avoir été écartée de la rédaction du rapport, estime que cette affaire dérange le pouvoir. La commission d'enquête chargée de travailler sur le rapport de « l’uraniumgate » était composée de dix membres dont deux députés de l'opposition qui affirment...
(Agence Ecofin 27/04/17)
Les députés de l’opposition, membres de la commission d’enquête, ont rendu leur propre rapport au Président de l’assemblée nationale nigérienne. Ces derniers se démarquent du rapport (par le reste de la commission) remis le 18 avril dernier, estimant avoir été écartés de sa rédaction. L’information a été révélée hier, mercredi, au moment où une séance de l’assemblée nationale à huis clos, a été convoquée pour discuter du rapport de la commission d’enquête parlementaire. Une session boycottée par les députés de l’opposition pour, disent-ils « ne pas légitimer le rapport remis au Président de l’assemblée nationale». « La précipitation avec laquelle un soi-disant rapport est déposé 17 jours avant le délai imparti, après un travail de la commission organisé en catimini,...
(Afrique Actualité 27/04/17)
C'est sur invitation du président de l'Assemblée nationale du Niger, Ousseini Tinni, que Fatou Bensouda s'est rendue au Niger « pour permettre aux citoyens nigériens de s'imprégner des procédures à suivre devant cette cour », a-t-il expliqué. « Notre pays, signataire du traité de Rome, fait partie de ceux dont le dépôt des instruments de ratification dans les délais appropriés a permis à la CPI de prendre le départ, » s'est réjoui Ousseini Tinni. Selon lui, le Niger resté ferme sur ses premiers engagements « partage la position commune de l'Union Africiane sur la CPI, position qui consiste à soutenir cette juridiction tout en se réservant un devoir de vigilance », a-t-il ajouté. « Ce devoir nous impose à inviter...
(La Voix de l'Amérique 27/04/17)
La procureure de la Cour Pénale Internationale, en visite au Niger, devrait rencontrer le président nigérien et d’autres personnalités mercredi, rapporte le correspondant de VOA Afrique sur place. Arrivée lundi soir, Mme Fatou Bensouda s’est entretenue mardi avec les parlementaires sur le travail de la Cour pénale internationale et ses procédures. "Beaucoup de suppositions sont faites au sujet de la CPI et sur comment la CPI marche. Il faut prendre le temps de comprendre sur quoi porte la juridiction de la cour grâce à notre site Internet ou grâce à ce genre d’interaction que j’ai eu le plaisir d’avoir avec les députés du Niger. C’est notre responsabilité car 34 pays d’Afrique sont membres de la CPI. C’est important que ces...
(Le Monde 27/04/17)
La région de Diffa est en proie aux attaques de la secte islamiste Boko Haram depuis février 2015. Le journaliste nigérien Seidik Abba, chroniqueur au Monde Afrique, est revenu sur les lieux de son enfance trente ans après les avoir quittés. Dans une série en cinq épisodes, entre enquête et voyage intime, il a décrit Diffa, la ville cible des exactions du groupe terroriste, soumise aux consignes de sécurité et à la présence massive des ONG occidentales. Il a rencontré des victimes de Boko Haram avant de partir en mission avec l’armée nigérienne et de recueillir la parole de ces paysans jadis prospères, obligés de fuir leurs champs.
(BBC 27/04/17)
Depuis le début de la semaine, un exercice militaire dénommé « Unified Focus » regroupe plusieurs centaines de militaires des états du bassin du Lac Tchad (Cameroun, Tchad, Niger et Nigéria) et leurs homologues américains. L'objectif de cette première manœuvre est d'harmoniser les efforts des forces de défense et de sécurité de ces pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. L'opération militaire "Unified Focus" est un exercice unifié. Elle est initiée par le Commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM) et se déroule sur une Base navale de Douala au Cameroun. Selon le représentant d'AFRICOM, l'exercice vise à renforcer et à optimiser la coordination des efforts nationaux et régionaux pour un meilleur résultat dans la lutte contre le...
(Autre média 27/04/17)
(Niamey et les 2 jours) - En visite de travail à Niamey, la Procureure de la Cour pénale internationale (Cpi) Fatou Bensouda s’est adressée aux responsables des institutions du pays, à l’Assemblée nationale. Sur invitation du Président de l’Assemblée nationale Ousseini Tinni, Fatou Bensouda a pris part à la journée d’information parlementaire portant sur la Cpi, à l’hémicycle. « Le Niger fait partie des Etats pionniers qui ont permis l’entrée en vigueur du Statut de Rome. Il a déposé son instrument de ratification le 11 avril 2002, soit un peu moins de trois mois avant la date de l’entrée en vigueur du Statut.», déclare-t-elle. Dans un long discours, Fatou Bensouda a retracé les objectifs de la Cpi, sa vision et...
(AFP 26/04/17)
La mauvaise qualité de l'eau et une mauvaise hygiène sont à l'origine de l'épidémie de l'hépatite E qui a déjà fait 25 morts dans des camps de réfugiés à Diffa, dans le sud-est du Niger, s'est alarmé mercredi Médecins Sans frontières (MSF). Selon un communiqué de l'ONG, des problèmes liés à "l’approvisionnement en eau et [aux] infrastructures d'hygiène et d’assainissement" expliquent l'épidémie d'hépatite E parmi "les populations déplacées et réfugiées à Diffa". Entre décembre 2016 et le 23 avril 2017, "25 femmes enceintes sont décédées" sur 135 cas d'hépatite identifiés à Diffa, déplore MSF. La région de Diffa, frontalière du Nigeria, subit depuis 2015 des attaques du groupe islamiste nigérian Boko Haram. Elle abrite plus de 300.000 réfugiés et déplacés,...
(RFI 26/04/17)
Les étudiants nigériens ont répondu à l’appel de leurs dirigeants et ont repris le chemin des cours à Niamey après une interruption des cours pendant deux semaines. Après les troubles de ces derniers jours et la mort d'un étudiant lors d'une manifestation sur le campus universitaire, cette rentrée était très attendue. Les étudiants réclamaient davantage de salles de cours et le paiement des arriérés de bourses. Un accord entre le gouvernement et les syndicats étudiants, signé vendredi 21 avril, a mis fin à la crise.
(Financial Afrik 26/04/17)
Défendu par l’avocat François Serres, l’opposant nigérien Hama Amadou, a décidé de saisir la Cour de justice de la CEDEAO. Dans un communiqué parvenu à Financial Afrik, l’avocat évoque une “immunité parlementaire violée, une arrestation illégale, un emprisonnement arbitraire, des accusations imaginaires, une instruction à charge et, entre autres, une condamnation pour un crime inexistant en droit sous fond de pressions de l’exécutif sur les tribunaux et de l’absence de recours devant des juridictions indépendantes”. Pour Me Serres, il s’agit là du calvaire subi pendant plus de trois ans par le chef de file de l’opposition nigérienne. Le 13 mars 2017, à la suite de ce que Me Serres qualifie “d’un faux procès” , Hama Amadou est condamné à un...
(Xinhua 26/04/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le Niger, pays sahélien, vaste de plus de 1.267.000km2, dispose d'un réseau électrique constitué d'à peine 800km de lignes de transport et de 2.700km de lignes de distribution. La quantité d'électricité produite par la NIGELEC (la société nigérienne d'électricité) est nettement en deçà des besoins nationaux. Ce qui conduit à une couverture électrique extrêmement faible avec un taux d'accès au réseau électrique national de 6,5%. Pire encore, l'interconnexion haute tension, qui fournit depuis le Nigeria voisin plus de 80% du courant électrique consommé au Niger, est constamment en panne. Pour atténuer les coupures intempestives d'électricité dans la capitale et ses environs, le président nigérien Mahamadou Issoufou avait procédé le 2 avril dernier à l'inauguration d'une centrale thermique...
(Afrik.com 26/04/17)
Immunité parlementaire violée, arrestation illégale, emprisonnement arbitraire, accusations imaginaires, instruction à charge, violation des règles du procès équitable, condamnation pour un crime inexistant en droit, pressions de l’exécutif sur les tribunaux, absence de recours devant des juridictions indépendantes... Voici en résumé, le calvaire subi pendant plus de trois (3) ans, par le chef de file de l’opposition nigérienne, Hama Amadou, indique son avocat Me François Serres, dans un communiqué. Le 13 mars 2017, poursuit le communiqué, à la suite d’un faux procès, le Président Hama Amadou est condamné à un an d’emprisonnement pour un crime imaginaire. Pire encore pour exercer son droit de recours devant la Cour de cassation, il devrait accepter son incarcération dans une prison, où sa santé...
(Afrique sur 7 26/04/17)
Étrange que de constater que la provision en riz destinée au Niger vient de disparaître du Port de Cotonou, au Bénin. Ce sont 5 000 tonnes de riz destinés au Niger dont on ne retrouve aucune trace sur ce Port du Bénin. Le Niger a reçu en paroles une provision en tonnes de riz qui devait transiter par le Port de Cotonou au Bénin, grâce à la générosité de la République Islamique du Pakistan qui épaulait ainsi le Niger pour soulager ses populations en proie à l’insuffisance alimentaire et à l’aide humanitaire, à cause de Boko Haram. Mais, fait étrange, le Bénin lui-même aurait préféré que ces 5000 tonnes de riz lui soient donnés pour résoudre le même besoin que...
(APA 26/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Des militaires américains et leurs homologues des pays du Bassin du lac Tchad participent actuellement à des exercices effectués dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, notamment celui venant de Boko Haram, a constaté APA mercredi sur place à Douala. Baptisée « Unified Focus », cette opération militaire en cours à la Base navale de Douala est un exercice unifié, le premier du genre, initié par le Commandement militaire américain pour l’Afrique (AFRICOM). Selon le représentant d’AFRICOM, le Général de brigade Kenneth Moore Junior, l’exercice vise à renforcer et à optimiser la coordination des efforts nationaux et régionaux pour un meilleur résultat dans la lutte contre le terrorisme. « Nous sommes rassemblés pour...
(APA 26/04/17)
Les importations commerciales entre les pays de l’espace de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’élèvent entre 10 et 15 milliards de dollars US, représentant 10% des importations globales de la sous-région, a révélé, mardi, Salifou Tiemtoré, Directeur des Douanes de la Commission de la CEDEAO. Img : CEDEAO : les échanges commerciaux inter-Etats s’élèvent entre 15 et 20 milliards USD par an (Officiel) M. Tiemtoré co-animait un panel sur ‘’les forces motrices du commerce intra-régional en Afrique de l’Ouest’’ à la faveur du Dialogue régional multi-acteurs organisé à Abidjan par le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (CACID). ‘’Les importations commerciales de la CEDEAO s’élèvent, annuellement entre 100 et 150 milliards de...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Alors que la justice française a accordé la dernière manche à Africard, Niamey ne cède pas et espère toujours remporter la partie et éviter de payer les millions d'euros réclamés par la société de production de documents biométriques. Malgré le fait que la justice française ait débouté, mi-mars, le Niger lors de sa dernière tentative devant le tribunal de Nanterre, dans le litige qui l’oppose à Africard, Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances, rejette toujours tout accord à l’amiable. Il espère encore obtenir la levée des saisies que la société de production de documents biométriques a opérées en France...

Pages