Samedi 24 Juin 2017
(La Tribune 06/06/17)
La découverte d’une version falsifiée d’un vaccin antiméningococcique en circulation au Niger a provoqué une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’après les autorités nigériennes, les investigations se poursuivent pour déterminer la provenance ainsi que la quantité des produits contrefaits introduits dans le pays. Loin d’être un cas isolé, ce nouveau scandale remet à l’ordre du jour le fléau des faux médicaments en Afrique. C'est la première alerte du genre de l'année que l'Organisation mondiale de santé (OMS) vient de faire au sujet d'un «vaccin antiméningococcique falsifié en circulation en Afrique de l'Ouest ».
(Xinhua 06/06/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou s'est félicité de ce qu'aujourd'hui la Chine est un des partenaires les plus importants du Niger, en termes d'appui au développement et d'appui aux infrastructures. Issoufou Mahamadou a fait cette déclaration au cours d'une rencontre de haut niveau, vendredi au palais de la présidence à Niamey, entre les autorités nigériennes et une délégation chinoise conduite par le Conseiller d'Etat de la République populaire de Chine, Wang Yong. Selon le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou, tirant la synthèse de ces travaux à la presse, cette rencontre a porté essentiellement sur l'excellente coopération entre le Niger et la Chine notamment les réalisations de ce pays au Niger et...
(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...
(Conakrylive.info 06/06/17)
La Banque mondiale (BM) vient d’accorder un financement additionnel de 68 millions de dollars américains à quatre pays de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a annoncé samedi la télévision guinéenne. Ce financement additionnel de la BM vise à soutenir le programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest, à travers plusieurs projets agricoles et d’aménagement du sol. Cette somme qui sera disponible dès le mois de juin est repartie comme suit : la Guinée va bénéficier de 23 millions de dollars, le Bénin obtient 20 millions, le Niger 15 millions et le Togo 10 millions de dollars L’appui de la BM mondiale aux pays africains s’inscrit dans le cadre d’un appui financier pour le secteur rural et...
(APA 06/06/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutures effectuera prochainement une visite dans les pays de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT - Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad) en guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram, a appris mardi APA de sources diplomatiques. Cette visite, soulignent les mêmes sources, devrait intervenir « bientôt », c’est-à-dire, avant la prochaine Assemblée générale de l’ONU en septembre 2017 à New-York, aux Etats-Unis. Dans cette perspective, le Cameroun abrite la 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale, une occasion pour les participants de faire un tableau préoccupant de la situation sécuritaire et géopolitique dans cette...
(RFI 06/06/17)
Les pays du G5 Sahel veulent une armée sous-régionale capable de lutter efficacement contre le terrorisme et l'insécurité en général, spécialement dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel se réunissent à Bamako ce lundi 5 juin pour une réunion, et les contours de cette force commune se précisent. L'effectif de cette force pourra aller jusqu'à 5 000 hommes avec un mandat d'un an renouvelable. Mais la véritable nouveauté c'est qu'elle sera dotée de deux composantes. Une militaire et une autre policière avec des effectifs chargés de lutter plus particulièrement contre le trafic de drogue, de biens, ou d'êtres humains. Une nouvelle manière...
(APA 06/06/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le Nigérien Haruna Mamadou a remporté, samedi, à Abidjan le concours sous régional de lecture du Coran, le livre Saint de l’Islam, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Le vainqueur de ce concours a été suivi dans le classement par l’Ivoirien Ahmed Diallo (2ème) et du Sénégalais Alhadji Sock (3ème) au terme de la 12ème édition de ce Concours organisée par la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (LIPCI). Les lauréats obtiennent respectivement comme récompenses, 250 000 frs CFA (1er et 2ème), 200 000 frs CFA (3ème) et 150 000 frs CFA pour les autres candidats en plus de nombreux lots. Sur l’importance de ce concours, le Président la LIPCI, Aboubacar Sidick...
(APA 06/06/17)
L’union européenne a annoncé le décaissement de 50 millions d’euros pour la mise en place et le fonctionnement de la force conjointe des pays du G5 sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Cette annonce a été faite ce lundi à Bamako par Federica Mogherini, la vice-présidente de la commission de l’union européenne en visite au Mali. La déclaration intervient alors que les ministres des Affaires Etrangères des pays du G5 du Sahel sont réunis ce lundi à Bamako pour coordonner la lutte antiterroriste menée par leurs forces armées ‘’L’union européenne, en tant que premier partenaire du G5 Sahel, peut annoncer aujourd’hui une contribution de 50 millions d’euros pour soutenir le déploiement de la force conjointe.’’ Le déploiement de...
(AFP 05/06/17)
La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, a annoncé lundi à Bamako une aide de 50 millions d'euros pour permettre aux pays du G5 Sahel de créer une force conjointe destinée à lutter notamment contre la menace jihadiste. Cette annonce a été faite dans la capitale malienne lors de la rencontre annuelle entre la représentante de l'UE et les ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). Les participants ont salué la décision adoptée au dernier sommet de l'organisation, le 6 février à Bamako, de "création immédiate de la force conjointe du G5 Sahel dont le mandat régional est de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l'immigration irrégulière", selon...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".
(AFP 04/06/17)
Les dirigeants ouest-africains se sont félicités dimanche du maintien de la paix dans la région, mais ont mis en garde contre les menaces sur leur stabilité, lors d'un sommet à Monrovia en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. A son arrivée, M. Netanyahu, qui avait effectué une tournée en Afrique de l'Est en juillet 2016, a été accueilli par la chef de l'Etat du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice sortante de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 membres). Mme Sirleaf a salué la contribution des forces de l'organisation régionale, dont "beaucoup ont fait le sacrifice ultime de leur vie", à la restauration de la paix dans son pays, ensanglanté par une terrible guerre...
(The Associated Press 03/06/17)
NIAMEY, Niger — Au moins 44 migrants qui tentaient de rejoindre la Libye, dont des bébés, sont morts de soif quand leur véhicule est tombé en panne dans le désert du Sahara, selon des responsables nigériens. Le préfet de la ville de Dirkou, Bachir Manzo, a dit jeudi qu’on compte trois bébés, deux enfants et 17 femmes parmi les victimes. La plupart étaient originaires du Ghana. Six personnes ont survécu. Les migrants originaires d’Afrique de l’Ouest qui essaient de rejoindre l’Europe traversent souvent le Niger. Par ailleurs, un représentant local de la Croix-Rouge a dit jeudi que 40 personnes, dont six soldats, ont été tuées quand des militants présumés ont attaqué le village d’Abala, le long de la frontière entre...
(AFP 02/06/17)
Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés, ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, dans le nord du Niger, sur leur route vers la Libye voisine et probablement l'Europe, ont annoncé jeudi à l'AFP des sources locale et humanitaire. Six survivants ont donné l'alerte sur le sort funeste de leurs 44 compagnons de voyage. "Le nombre de migrants morts dans le désert pour l'instant est de 44", a déclaré à l'AFP le maire d'Agadez, Rhissa Feltou, sans préciser les circonstances du drame. La Croix-Rouge, dont une équipe est sur le terrain pour "récolter des informations précises", a aussi fait état d'"au moins 44 migrants morts".
(AFP 02/06/17)
Au moins six soldats nigériens et trois soldats maliens ont été tués mercredi dans des attaques distinctes imputées à des groupes jihadistes au Niger et au Mali, a-t-on appris jeudi de sources militaires et de sécurité. Par ailleurs, plusieurs soldats français de l'opération antijihadiste Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, par des tirs de mortier jeudi sur le camp de la force de l'ONU à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, déjà frappé en mai par une série d'attaques, dont l'une a coûté la vie à un Casque bleu. L'attaque au Niger, qui n'a pas été revendiquée...
(RFI 02/06/17)
Un nouveau drame de l'immigration. Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, au nord du Niger. Ils tentaient de se rendre en Libye. Mais leur voiture est tombée en panne. C'est ce qu'ont raconté les six survivants ghanéens et nigérians, qui ont été récupérés par un transporteur et acheminés avant-hier au centre de transit de Dirkou. Ils sont maintenant pris en charge par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La région d'Agadez représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe et, pour pour lutter contre les trafiquants, Niamey a voté en 2015...
(RFI 02/06/17)
Six gardes nationaux et deux gendarmes ont trouvé la mort lors de l'attaque de leur position dans la localité d'Abala, à 230 km au nord de Niamey, non loin de la frontière malienne. L’attaque a eu lieu au crépuscule, à l’heure de la rupture du jeûne du ramadan. L’état d’urgence décrété dans la zone n’a pas pu dissuader les assaillants lourdement armés de 11 pick-up dont deux munis de mitrailleuses 14,5 mm, arrivés depuis la frontière malienne pour attaquer Abala avant de repartir à la faveur de la nuit tombée. Pour tromper la vigilance des soldats nigériens, des véhicules aux couleurs de l’armée nationale pris lors de précédentes attaques ouvraient la marche de leur convoi. L’effet de surprise a bien...
(RFI 02/06/17)
Dans l’affaire du trafic de bébés nigérians, au Niger, les condamnés du 13 mars 2017 ont été laissés en liberté jusqu'au mercredi 31 mai, où ils ont été convoqués à la gendarmerie pour se voir notifier leur décision d'incarcération. Ces hommes et ces femmes sont poursuivis pour « supposition d'enfants », un délit qui consiste à s'attribuer la maternité d'un nouveau-né qui n'est pas le sien. Parmi les personnes concernées par cette condamnation figurent un ancien ministre, le chef de file de l'opposition, et leurs épouses. Condamnés à une peine d'un an, ils ont passé, mercredi 31 mai, leur première nuit en prison. Deux mois et demi se sont écoulés entre le verdict du tribunal et l'incarcération des condamnés. Il...
(BBC 02/06/17)
Six membres présumés du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) accusés d'avoir pris part mercredi à une attaque des positions militaires à Abala, dans la région de Tillabéry, ont été arrêtés. C'est une opération de ratissage menée par l'armée nigérienne qui a permis de les appréhender. L'attaque a fait six morts du côté des forces de l'ordre, trois Maliens et trois Nigériens. Depuis quelques mois, les positions militaires proches du Mali et du Burkina Faso, sont la cible d'attaques de terroristes venus souvent du Nord-Mali.
(APA 02/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Quelque 44 migrants, dont trois bébés, deux enfants et dix-sept femmes, ont été retrouvés morts en plein désert nigérien, alors qu’ils tentaient de se rendre en Lybie. Ces derniers, essentiellement des Ghanéens et des Nigérians, seraient morts de soif après que le véhicule qui les transportait soit tombé en panne. L’information a été donnée par six survivants du groupe qui ont pu marcher à pied jusqu’à une oasis d’où ils ont été récupérés, mercredi, par un véhicule de transport qui les a acheminés vers un centre de transit de migrants situé à Dirkou, à 650 km au Nord-Est d’Agadez, dans le département de Bilma. Les rescapés sont actuellement pris en charge par l’Organisation internationale pour les migrations...
(Xinhua 02/06/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement nigérien a confirmé jeudi soir la mort de six de ses soldats dans une attaque, mercredi soir, de leur position à Abala (ouest), près de la frontière malienne, par un groupe d'individus armés. Il ressort d'un compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi, "qu'hier au moment de la rupture du jeûne, un groupe d'individus armés a attaqué la position des Forces de Défense et de sécurité (FDS) à Abala". Pour mener leur opération criminelle, les assaillants sont venus à bord de cinq véhicules équipés d'armes lourdes parmi lesquels, pour tromper la vigilance des militaires nigériens, des véhicules pris à la gendarmerie au cours d'une attaque le 11 mai dernier du camp d'Ayarou, dans...

Pages