Samedi 24 Juin 2017
(Nigerdiaspora 04/07/13)
A en croire les grands défenseurs du Guri System, si il y a quelque chose qui ne va pas au Niger, il n'y a pas d'explication à chercher, le responsable c'est Hama Amadou. Partenaire, avec son parti, dans l'alliance au pouvoir, il tire des quatre fers pour que rien n'avance dans le bon sens. Ce qui oblige le président Issoufou à faire un double travail : oeuvrer pour faire du Niger un pays émergeant tout en évitant et contrecarrant les pièges, les coups bas et autres manoeuvres sournoises de son soit disant allié. Fort heureusement, le camarade Issoufou est un homme d'exception qui sait relever les grands défis sans qu'un saboteur, fusse-t-il de la trame d'un Hama Amadou, ne puisse...
(Nigerdiaspora 04/07/13)
Le Bureau Politique National du MNSD NASSARA a rendu publique le 19 juin dernier, une déclaration à travers laquelle, ce plus grand parti de l'opposition a décortiqué la situation socio politique de notre pays du moment. De la situation politique à la situation sécuritaire en passant par celle socio économique et la vie des institutions de la République, le parti de Seini Oumarou n'est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les carences du régime actuel. Concernant la situation politique, le bureau politique National du MNSDNassara a fait remarquer que depuis l'installation des autorités actuelles, le MNSD NASSARA et les Partis politiques membres de l'ARN n'ont posé aucun acte susceptible d'entraver l'action du Gouvernement, laissant ainsi aux tenants du pouvoir...
(Nigerdiaspora 04/07/13)
Depuis quelques jours, en dehors des spéculations sur le remaniement du gouvernement, le principal sujet de discussion un peu partout, est la rencontre entre l'ancien président de la République Mamadou Tandja et son ancien premier ministre Hama Amadou. Cette rencontre, pour des raisons multiples, a pris un caractère très solennel. Elle s'est déroulée, raconte-t-on, à la suite de multiples tractations et en présence des personnes très bien choisies et du côté de Mamadou Tandja et du côté de Hama Amadou ; sans oublier celle de Seini Omar qui, sans être ni dans le cercle des fidèles de Tandja ni celui de Hama, est le président en exercice de ce qui les avaient uni, le MNSD-Nassara. C'est certainement ce caractère solennel...
(Le Sahel 04/07/13)
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a regagné Niamey, hier en début de soirée, de retour de Paris en France et d'Addis-Abeba en Ethiopie. En effet, le Chef du gouvernement a pris part, à Addis-Abeba, à la rencontre de haut niveau sur le thème «Renouveler le partenariat pour éradiquer la faim en Afrique ». Il a ensuite séjourné à Paris où il devait notamment présider une réunion des hommes d'affaires Nigériens et Français sous l'égide du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF). A son arrivée à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey, le Premier ministre a été accueilli par la ministre de l'Éducation Nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Mme Ali Mariama Elhadj...
(Afrik.com 04/07/13)
La FIFA vient de dévoiler son classement mensuel des sélections nationales. Au niveau mondial, la Colombie vient chasser l’Argentine pour se glisser dans le trio de tête, juste derrière l’Allemagne (2e) et l’Espagne, toujours leader. Sur le plan africain, la Côte d’Ivoire, 13e nation mondiale, mène toujours la danse devant le Ghana (21e) et le Mali (23e). A l’issue des éliminatoires pour le Mondial 2014, mais aussi et surtout de la Coupe des Confédérations, la FIFA a dévoilé son classement mensuel des sélections nationales. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que des changements sont à noter à tous les niveaux. Car si l’Espagne reste la référence mondiale, devant l’Allemagne, la Colombie vient s’inviter sur la 3e marche du...
(Le Sahel 03/07/13)
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a participé, hier, à Addis Abeba, en Ethiopie, à la réunion des dirigeants africains et internationaux sur le thème : « Nouvelles approches unifiées pour éliminer la faim en Afrique ». Plusieurs Chefs d'Etat et de gouvernement y ont pris part, dont le Président Omar El Béchir du Soudan, Boni Yayi du Bénin, Hailé Mariam Desalegn, Premier ministre d'Ethiopie, les anciens Présidents Olusegun Obasanjo du Nigeria, John Kufor du Ghana, Lula Da Silva du Brésil et les chefs des organisations spécialisées comme le NEPAD, la FAO et le PAM. Dans une importante allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Premier ministre Brigi Rafini s'est beaucoup appesanti sur le constat fait...
(Le Sahel 03/07/13)
L'école normale Bawa Jangorzo de Maradi, a abrité, hier, la cérémonie de lancement de la journée nationale de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale. L'événement dont le lancement a été présidé par le ministre de la Santé Publique, M. Soumana Sanda, s'est déroulé en présence de la Première Dame Dr Malika Issoufou, marraine de la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale. Il y avait également au nombre des personnalités qui ont fait le déplacement de Maradi l'épouse du premier ministre, la ministre de la population, de la promotion de la femme et de la protection de l'enfant, le représentant du système des Nations Unies. La mobilisation était grande lors de la cérémonie de lancement de la campagne nationale...
(TamTam Info 03/07/13)
Une salle d’examen au jury 11 du Lycée Korombé de NiameyLes examens du Baccalauréat au titre de l’année 2012-2013 ont démarré, hier matin sur toute l’étendue du territoire national, parachevant ainsi une année de dur labeur au prix de moult sacrifices de la part des candidats. Ils sont au total 25 167 candidats à braver les épreuves, hier 1er juillet, dans l’espoir de dé- crocher le premier diplôme universitaire. Cette étape constitue l’aboutissement d’un long cursus scolaire parsemé d’obstacles et d’une année scolaire relativement calme au plan social, consé- quence des dispositions idoines prises par le gouvernement à travers le Ministère des Enseignements Moyen et Supérieur et de la Recherche Scientifique. Dans le message traditionnel qu’il a prononcé à la...
(L'Essor 03/07/13)
Le taux en glissement annuel est ressorti à 2,3% à fin mars 2013 contre 2,8% à fin décembre 2012. L’inflation se définit comme la hausse généralisée et continue du niveau des prix. Elle est calculée à partir des variations de l’indice des prix à la consommation. L’hyperinflation, elle, est une inflation extrêmement élevée (plus de 50%) échappant à tout contrôle. Elle entraîne, en général, une perte de confiance en la monnaie. La Banque centrale a notamment pour mission de définir et de mettre en œuvre la politique monétaire dont l’objectif principal est la stabilité des prix. L’inflation est mesurée à partir des variations de l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) élaboré et diffusé par les instituts nationaux de...
(L'Essor 03/07/13)
La pêche occupe une place importante dans l’économie du Mali Elle contribue de façon significative à la création d’emplois, à la lutte contre la malnutrition, à la réduction de l’exode rural et de la pauvreté Le Mali dispose d’un réseau hydrographique dense couvrant près de 4500 kilomètres et essentiellement constitué par les bassins des fleuves Sénégal et Niger et en partie par la Volta. Ce réseau entretient également un ensemble de mares et de lacs, notamment dans les régions de Kayes (lac Magui), Koulikoro (lac Wegnan), Sikasso (lac Kambo), Tombouctou (lacs Faguibine, Télé, Goubert, Kamango, Daoukiré, Daouna, Fati, Horo, Kabara, Débo, Gossi), Gao (mare d’Anderamboukane), Kidal (oueds) et Mopti (lac Débo). En plus de cet ensemble, il existe aussi des...
(TamTam Info 02/07/13)
Rappelons que deux transitaires croupissent à la prison civile de Niamey depuis plus deux ans. Ils sont gardés, selon des sources judiciaires, en attendant de voir clair dans le dossier qui oppose l’Etat du Niger à l’ancien directeur général de la Nigelec Ibrahim Foukori. Mais, aujourd’hui, après la libération de Foukori, le vendredi dernier, les deux transitaires doivent –ils continuer à garder prison. A notre avis non, car la justice doit être équitable dans le traitement des dossiers. Sans parler de la procédure par laquelle, Foukori a été libéré, les deux transitaires doivent également et nécessairement recouvrer la liberté. En tout cas, aucune raison ne semble exister pour que les deux transitaires ne puissent pas recouvrer leur liberté. Auquel cas,...
(TamTam Info 02/07/13)
Dans un article intitulé « Bitumage de la route Maradi-Madarounfa : un marché controversé de 33 005 306 807 FCFA octroyé à une entreprise chinoise » paru dans notre livraison n°264 du 13 juin 2013, nous mettions la main sur un dossier aux contours peu ou pas clairs. Dans la présente parution, nous y revoilà sur le même sujet, avec, de nouveaux éléments. Nous dénoncions dans l’article précédent de fortes présomptions de tricherie autour du marché de bitumage de la route Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigéria. Nous pointions d’un doigt l’entreprise adjudicatrice, à savoir la société chinoise CGC OVERSEAS CONSTRUCTION GROUP CO., LTD. Le 04 mars 2013, à la veille du dépouillement des offres relatives au marché dont il est ici question,...
(Nigerdiaspora 02/07/13)
Ils sont très nombreux les militants de la MRN à vouloir se faire exploser avec l’Alliance au pouvoir. Ils sont visiblement bien décidés à en découdre avec leur propre alliance. Certains diront qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. En réalité, c’est plus profond que cela : la branche que scient ces kamikazes d’Etat risque de tomber sur les 17 millions de Nigériens. Voyons qui sont-ils ? Pourquoi jouent-ils aux kamikazes ? Et quelles peuvent être les conséquences de leur ignoble entreprise ? Qui sont ces kamikazes d’Etat ? Ils sont essentiellement des militants membres des deux principaux partis de la Mouvance pour la renaissance du Niger en l’occurrence le PNDS-Tarayya et le MODEN...
(Nigerdiaspora 02/07/13)
Pour réussir à sécuriser de manière efficace nos populations, toutes les voies qui s’y prêtent doivent être explorées et mises à contribution. Les premières attaques enregistrées sur notre territoire ont révélé un déficit de communication interne, surtout entre les populations elles-mêmes et les forces de défense et de sécurité chargées de les protéger. Les enquêtes ouvertes en cette circonstance vont très certainement démasquer des brebis galeuses qui, pour une raison ou pour une autre, ont aidé les forces du mal à frapper. On le savait depuis longtemps que notre pays ne fera pas exception quant à la collaboration de certains traîtres avec les terroristes. En effet, l’appât du gain et la mauvaise appréhension des idées erronées que véhicule leur propagande...
(Nigerdiaspora 02/07/13)
Plusieurs confrères ont consacré la Une de leur titre à l'obsession du président du Moden-Lumana, Hama Amadou, à défendre bec et ongle les 27% des nominations aux postes de responsabilités supérieurs qui reviennent, explique t-il, à son pari au nom de la fameuse théorie du partage des postes qu'il a su imposer au Président Issoufou Mahamadou, un an après l'exercice du pouvoir de la MRN. Mais ceux qui connaissent bien Hama savent qu'il n'est pas à une inconséquence près. Pendant qu'il s'agrippe à ses 27%, il laisse ses camarades qui sont à la tête des départements ministériels de faire la part belle à ses militants en matière d'attribution des marchés. Une étude réalisée, fin 2012, à la demande du Premier...
(Nigerdiaspora 02/07/13)
A partir de témoignages d’acteurs au cœur du pouvoir de l’époque et d’une documentation de première main, ce livre présente une dizaine d’affaires secrètes qui ont marqué la transition conduite entre le 18 février 2010 et le 06 avril 2011 au Niger par le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), la junte qui a mis fin au projet du président Mamadou Tandja de se maintenir au pouvoir après son second et dernier mandat. Du cambriolage commis à « la Villa verte », siège du CSRD au Conseil d’administration avorté de la Société des mines du Liptako (SML), en passant par le débarquement des troupes françaises à Niamey, le raid manqué de China international fund (CIF) sur le...
(APS 02/07/13)
ALGER - Le Groupe parlementaire d’amitié Algérie-Niger a été installé lundi à Alger pour le renforcement des relations de coopération et de bon voisinage entre les deux pays frères. Le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté de l’Assemblée populaire nationale (APN) M.Belkacem Belabbes a souligné au cours de la cérémonie d’installation le développement des relations bilatérales algéro-nigériennes et l’esprit de solidarité et de bon voisinage qui anime les deux pays. Il a également évoqué dans son allocution la conjoncture qui prévaut dans les pays du voisinage et "le phénomène de trafic d’ armes et de drogue", appelant à la conjugaison des efforts, tant de l’Algérie que du Niger, pour mettre au point...
(Xinhua 02/07/13)
NIAMEY (Xinhua) - Au total 25 167 candidats vont passer, à partir du lundi 1er juillet, les examens du baccalauréat session 2013 au Niger, à travers une soixantaine de centres d'examens sur l'ensemble du territoire national, contre 22 658 en 2012. C’est le ministre nigérien en charge des Enseignements secondaires et supérieurs, Mamadou Youba Diallo, qui a procédé au lancement officiel, lundi matin, à Tillabéry (ouest), desdits examens. Il a saisi l'occasion pour saluer l'engagement et le sens de responsabilité de toutes les composantes du système éducatif du pays qui ont, ensemble, œuvré au bon déroulement de l'année scolaire qui s'achève, et surtout encourager les enseignants et les élèves à persévérer dans ce sens. Tout en leur souhaitant bonne chance,...
(UN.org 01/07/13)
L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahel, Romano Prodi, a présenté, mercredi, au Conseil de sécurité, la stratégie régionale intégrée des Nations Unies dans cette région afin d'aider les gouvernements des États concernés à maintenir la paix et la sécurité à long terme. M. Prodi a ainsi fait état de sa vision « quatre par quatre » de la stratégie. Celle-ci, basée sur les quatre piliers de la gouvernance, de la sécurité, des besoins humanitaires et du développement, devrait être coordonnée par quatre séries d'acteurs : les gouvernements de la région, la communauté internationale, les peuples du Sahel et le système des Nations Unies. « Cette stratégie 'quatre par quatre' devrait être le fondement d'une réponse collective aux défis...
(AgoraVox 01/07/13)
Au moment où Obama fait la tournée des popotes en Afrique pour promouvoir les intérêts des multinationales états-uniennes, il est temps d'évoquer l'envers du décor, la finalité des politiques étrangères africaines de la France et des Etats-Unis mais surtout les méthodes utilisées par ces deux grandes puissances. Leurs stratégies géopolitiques, parfois en synergie ou parfois antagonistes, consistent à assurer la prédation des richesses des pays africains afin de garantir leur propre indépendance énergétique pour le XXIème siècle et conforter leurs positions de grandes puissances pour ce nouveau siècle. Les moyens utilisés ne sont plus limités à de simples réseaux (françafricains...) - l'ont-ils jamais été ? - mais sont militaires, offensifs et guerriers dans la droite ligne de la stratégie coloniale...

Pages