Lundi 22 Mai 2017
(AFP 13/06/13)
NANTES, 13 juin 2013 (AFP) - Les familles des quatre otages français enlevés au Niger et détenus au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont franchi jeudi le cap des mille jours de détention de leurs proches, entre inquiétude et colère. Le 16 septembre 2010, sept personnes - cinq Français dont une femme, un Togolais et un Malgache - pour l'essentiel des collaborateurs des groupes français Areva et Satom, sont enlevées à Arlit, site d'extraction d'uranium dans le nord du Niger. En février 2011, la Française, le Togolais et le Malgache sont libérés. Mais Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand sont toujours retenus dans le Sahel. "Nous sommes exaspérés par cette situation et les familles, toutes,...
(Le Pays 13/06/13)
D’où venaient-ils ? Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Et quand tout cela prendra-t-il fin ? Telles sont les redoutables et angoissantes questions auxquelles, chaque citoyen nigérien tente, depuis deux jours, d’apporter des réponses rationnelles. Une fois de plus, dans la nuit du 11 juin, des terroristes, bien renseignés et déterminés ont attaqué à Niamey, un camp de gendarmerie. Et, selon les autorités nigériennes, on ne déplore aucune victime, ni du côté des forces de la gendarmerie, ni du côté des terroristes. Au moment où les attaques terroristes d’Agadez et d’Arlit continuent de hanter la conscience du peuple nigérien, l’Etat nigérien découvre, à l’instar d’autres Etats de l’Afrique subsaharienne, qu’il n’est décidément pas bien préparé pour affronter, avec une efficacité...
(Le Pays 13/06/13)
L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le Japon ont organisé, le 11 juin 2013 à Ouagadougou, une réunion de haut niveau dans le cadre du renforcement de leur coopération douanière. Une réunion qui a connu la participation des hautes autorités de l’administration douanière des Etats membres de l’Union, du Ghana et du Nigeria, de la coopération japonaise ainsi que des représentants des organisations internationales compétentes. C’est le conseiller technique du ministère de l’Economie et des finances, Paténéma Kalmogo, représentant son ministre, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Comment faire preuve d’une plus grande intelligence et de vigilance pour contrecarrer les méthodes de plus en plus sophistiquées des fraudeurs et criminels ? Comment développer de meilleures capacités de gestion des...
(Nigerdiaspora 13/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a reçu mardi après-midi à son cabinet, les cinéastes nigériens ayant participé à la première édition du Grand prix africain du cinéma, de la télévision et des TIC (GPACT) à Abidjan en Côte d'Ivoire du 5 au 9 juin dernier. Nos représentants, Moussa Hamadou Djingarey, et Sani Magori sont revenus avec deux trophées. Au sortir des compétitions, Moussa Hamadou Djingarey a reçu le prix du meilleur scénario pour son film «Mon retour au pays» alors que Sani Magori a obtenu le prix spécial du jury pour son film «Kukan Kurcia ou le cri de la tourterelle». En recevant les trophées, le ministre de la Jeunesse, des...
(AFP 12/06/13)
Moins de trois semaines après les premiers attentats suicide de son histoire, le Niger a été secoué dans la nuit de mardi à mercredi par de nouveaux troubles, avec l'attaque d'un commando non identifié contre un camp de la gendarmerie à Niamey. L'attaque a été perpétrée par des "hommes armés" venus à bord de plusieurs véhicules mais a pu être repoussée, et "il n'y a eu ni blessé ni mort", a affirmé à l'AFP le ministre de la Défense, Karidjo Mahamadou. "Tout se passe bien, on les a repoussés, pas de blessés ni de morts", avait indiqué un peu plus tôt un gendarme. Equipé d'un gilet pare-balles et d'une kalachnikov, il était posté devant le camp, voisin du quartier Koïra-Tégui,...
(Le Sahel 12/06/13)
Le collège sahélien de sécurité (CSS) a tenu son conseil d'administration, hier au cabinet du Premier ministre, sous la présidence de M. Seydou Sidibé, directeur de cabinet du chef du gouvernement en présence des représentants du Mali, de la Mauritanie et du Niger, pays membres du Collège. On notait aussi celle du chef de la délégation de l'Union européenne et des représentants du corps diplomatique et de nombreux responsables des Forces de Défense et de Sécurité. Le collège sahélien de sécurité est un projet qui regroupe initialement les trois pays du Sahel dont le Niger assure la présidence pour la première année de son fonctionnement en attendant son éventuel élargissement à d'autres pays de la sous région sahélienne. Il est...
(Nigerdiaspora 12/06/13)
Moins de trois semaines après les premiers attentats suicide de son histoire, le Niger a été secoué dans la nuit de mardi à mercredi par de nouveaux troubles, avec l’attaque d’un commando non identifié contre un camp de la gendarmerie à Niamey. L’attaque a été perpétrée par des «hommes armés» venus à bord de plusieurs véhicules mais a pu être repoussée et «il n’y a eu ni blessé ni mort», a affirmé à l’AFP le ministre de la Défense, Karidjo Mahamadou. «Tout se passe bien, on les a repoussés, pas de blessés ni de morts», avait indiqué un peu plus tôt un gendarme. Equipé d’un gilet pare-balles et d’une kalachnikov, il était posté devant le camp, voisin du quartier Koïra-Tégui,...
(Nigerdiaspora 12/06/13)
L’appel des autorités nigériennes en direction de la population pour renforcer de vigilance et pour davantage contribuer à la sécurisation de notre pays, semble pour le moment n’avoir pas été entendu. En effet, après Agadez et Arlit, puis la prison civile de Niamey, c’est au tour du camp de la gendarmerie de Koiratégui de faire face à une attaque des individus arrivés dans un pickup up le mardi nuit. Il faisait noir, très noir quand des individus non encore identifiés ont ouvert le feu sur les sentinelles du camp de la gendarmerie nationale. Un groupe des assaillants à chercher à escalader le mur. Heureusement que les renforts étaient arrivés très vite et la situation a été vite maitrisée. On ne...
(Le Sahel 12/06/13)
L'état du portefeuille Niger est jugé satisfaisant, au regard des progrès enregistrés par notre pays, constatent les responsables de la banque mondiale. Aussi, plusieurs recommandations ont été formulées notamment sur l'appui budgétaire, la gestion financière, le suivi-évaluation et la dimension genre. Intervenant au cours de cette cérémonie de clôture le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Niger, M. Ousmane Diagana, s'est félicité des progrès enregistrés par le Niger. Ce dernier a souligné la nécessité pour la communauté internationale d'appuyer le Niger pour atteindre les objectifs sur la réduction de la pauvreté à des horizons relativement brefs. Le ministre d'Etat, ministre en charge du Plan, gouverneur de la banque mondiale pour le Niger, a salué la qualité du...
(Le Sahel 12/06/13)
Le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies de l'Information, a visité hier, l'Office national d'Edition et de Presse (ONEP). M Salifou Labo Bouché est allé s'enquérir des conditions de travail dans cet office qui fait face à un problème d'alimentation électrique depuis le début des délestages opérés par la Nigérienne d'électricité NIGELEC dans la région de Niamey et alentours. En effet, l'ONEP comme tout autre structure, paie les frais des coupures intempestives et éprouve quelques difficultés dans la production de ses deux publications Le Sahel et Sahel Dimanche depuis quelques jours. L'office dispose néanmoins d'un groupe électrogène d'une puissance de 125KVA, acquis il y a trois ans et qui a normalement fonctionné depuis son installation. Mais comme on...
(AFP 12/06/13)
NIAMEY, 12 juin 2013 (AFP) - Moins de trois semaines après les premiers attentats suicide de son histoire, le Niger a été secoué dans la nuit de mardi à mercredi par de nouveaux troubles, avec l'attaque d'un commando non identifié contre un camp de la gendarmerie à Niamey. L'attaque a été perpétrée par des "hommes armés" venus à bord de plusieurs véhicules mais a pu être repoussée et "il n'y a eu ni blessé ni mort", a affirmé à l'AFP le ministre de la Défense, Karidjo Mahamadou. "Tout se passe bien, on les a repoussés, pas de blessés ni de morts", avait indiqué un peu plus tôt un gendarme. Equipé d'un gilet pare-balles et d'une kalachnikov, il était posté devant...
(Jeune Afrique 12/06/13)
Idriss Déby Itno et Mahamadou Issoufou ont beau n'avoir que peu de chose en commun, tant dans leurs itinéraires respectifs que dans leurs styles de gouvernance et leurs personnalités propres, ce qui les unit en cette mi-2013 est plus fort que ce qui les sépare. Tous deux sont intervenus au Mali aux côtés de la France, tous deux sont devenus depuis la cible des jihadistes d'Aqmi, tous deux considèrent la Libye postrévolutionnaire comme la source de leurs maux et tous deux rappellent à l'envi, sur le mode du « je vous avais prévenu », les avertissements qu'ils avaient lancés à l'époque quant aux conséquences néfastes pour la région de la chute de Mouammar Kaddafi. Rendons au président tchadien ce qui...
(RFI 12/06/13)
Au Niger, un commando a attaqué ce mardi soir un camp de gendarmerie situé au nord de Niamey, la capitale. D'après les autorités, il n'y a ni morts ni blessés dans les rangs de la gendarmerie qui a répliqué à cette attaque. Selon un gendarme présent sur zone, un seul pick-up a attaqué le camp alors que la nuit était tombée. Les assaillants ont visé à l'arme automatique les sentinelles qui ont immédiatement répliqué. Des éléments du commando auraient également tenté de grimper sur le mur d'enceinte du camp de gendarmerie, avant d’être repoussés eux aussi par les gendarmes. L’échange de tirs, d’abord nourris puis plus sporadiques, a duré près d’une heure. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130612-niger-camp-gendarmerie-attaque-niamey
( 12/06/13)
Des tirs ont été entendus dans la nuit de mardi près d'un camp de la gendarmerie situé dans le nord de la capitale Niamey. Selon un riverain joint au téléphone par la BBC, ces tirs ont d'abord résonné dans la soirée vers 21h00 heure locale et se sont répétés, avec plus d'intensité une trentaine de minutes plus tard. Les gendarmes auraient riposté à l'attaque de personnes non identifiées. Pour le moment il est difficile de dire si cet incident est lié aux attaques, qui ont récemment frappées le Niger, et qui ont fait une vingtaine de morts. Dans l'une de ces attaques, une vingtaine de détenus, dont un membre d'Al Qaeda au Maghreb islamique, se sont évadés de la prison...
(AFP 12/06/13)
Un groupe armé a attaqué mardi soir un grand camp de la gendarmerie nigérienne à Niamey mais a pu être repoussé, sans qu'il n'y ait de victimes parmi les gendarmes, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires. "Tout se passe bien, on les a repoussés, pas de blessés ni de morts", a déclaré à l'AFP un gendarme sur place. "Il s'agit bien d'une attaque d'hommes armés venus à bord de véhicules", a indiqué une autre source sécuritaire, sans plus de précision sur ce commando. "Ils ont ouvert le feu sur la sentinelle, il y a eu des échanges de tirs intenses. Mais les assaillants ont réussi à s'enfuir", a ajouté cette source. Mardi soir, des habitants du quartier Koïra-Tégui, qui jouxte...
(Nigerdiaspora 11/06/13)
Le refus des autorités nigériennes de remettre Saadi Kadhafi, aux mains des dirigeants libyens a de toute évidence eu un impact sérieux sur les relations diplomatiques entre le Niger et la Libye nouvelle. En témoigne les « propos révoltants » des autorités libyennes qui exigent des dirigeants nigériens l’extradition des proches de l’ancien président libyen. Cette semaine encore celles-ci sont revenues de plus bel sur leur demande d’extrader Saadi Kadhafi et Abdallah Mansour, un ex-responsable des médias sous le défunt régime. « Nous souhaitons que les autorités nigériennes comprennent la demande du peuple libyen (. . .) et que les individus se trouvant actuellement au Niger, que ce soit Saadi Kadhafi ou Abdallah Mansour, soient remis le plus rapidement possible»,...
(Nigerdiaspora 11/06/13)
Rencontré à plusieurs reprises, en l’espace d’un mois, par le chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou, le chef de file de l’opposition Seïni Oumarou semble être brusquement mis en exergue dans son rôle par le «Guri système». Ainsi, on a vu le leader de l’opposition nigérienne aux côtés du Président de la République à Agadez suite au double attentat suicide perpétré par des terroristes dans cette localité, ayant fait 24 militaires tués et un civil. Seïni Oumarou a également été très présent ce dernier temps, aux côtés du Chef de l’Etat, à chaque fois que de besoin. En tournée le week-end dernier dans la région de Tillaberi, Seïni Oumarou avait décidé d’écourter son périple de plusieurs jours, pour regagner Niamey, et...
(TamTam Info 11/06/13)
L’alternative d’un gouvernement d’ nationale proposée par le Président de la République, Issoufou Mahamadou et relayée par le Président de l’Assemblée Nationale, il y’a quelques mois, refait surface. Vendredi 31 mai 2013, après la ré du Conseil des Ministres, le Chef de l’Etat a reçu, successivement, le Chef de file de l’opposition, président du MNSD-Nassara, Seïni Oumarou et le Médiateur National, président du Rassemblement Social Démocrate (RSD-Gaskiya), Cheiffou Amadou. Avec le Chef de file de l’opposition, durant plus de deux heures d’horloge, outre la question sécuritaire sur laquelle le président de la République rend compte régulièrement au chef de file de l’opposition, l’offre d’un gouvernement d’ nationale était au menu de l’entretien entre les deux personnalités . Selon les informations...
(TamTam Info 11/06/13)
Le gouvernement a adopté en conseil des ministres du vendredi 1er juin 2013 le décret fixant les conditions d'organisation du Hadj et de la Oumra aux lieux saints de l'islam. Ce nouveau texte est la suite logique du décret portant création du Commissariat à l'organisation du hadj et de la oumra pris le 13 février 2013. Le Commissariat chargé du Hadj est une structure rattachée au cabinet du premier ministre en remplacement de l'ancienne Commission nationale de l'organisation du hadj et de la Oumra. C’est elle qui déterminera les conditions strictes de l’organisation du Hadj et de la Oumra ainsi que les sanctions à l’encontre des agences privées pour manquement aux différentes mesures. En créant cette structure, l'Etat entend mettre...
(AFP 11/06/13)
JOHANNESBURG, 11 juin 2013 (AFP) - L'hospitalisation de Nelson Mandela, admis à 94 ans dans un état grave pour une infection pulmonaire à répétition, se prolongeait mardi pour la quatrième journée consécutive dans une clinique de Pretoria désormais sous surveillance policière. Lundi soir, une cordon de police a été érigé devant l'accès principal du Mediclinic Heart Hospital, dont la présidence sud-africaine n'a pas confirmé officiellement qu'on y soignait le héros de la lutte anti-apartheid. Mais les médias du monde entier campent devant cet établissement privé en attendant des nouvelles après y avoir vu entrer plusieurs membres de la famille ces derniers jours. Depuis mardi matin, les voitures circulant aux abords de cette clinique spécialisée sont soumis à une fouille minutieuse,...

Pages