Dimanche 17 Décembre 2017
(RFI 06/12/17)
Au Sahel, l'Arabie saoudite a promis de contribuer à hauteur de 100 millions de dollars à la nouvelle force du G5 Sahel. C'est le ministre des Affaires étrangères malien qui s'en fait l'écho, au retour d'une mission à Riyad. Le plaidoyer d'Emmanuel Macron auprès de l'Arabie saoudite semble avoir fonctionné. Les autorités françaises ont largement incité Riyad à se montrer généreux envers la force conjointe anti-terroriste du G5 Sahel. Le chef de la diplomatie malienne, le ministre Abdoulaye Diop, était justement en Arabie saoudite il y a quelques jours. Il en est revenu avec cette annonce de contribution et espère que cela va en entraîner d'autres : « Cela nous rapproche encore un peu plus de l’objectif des 423 millions,...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(Agence Ecofin 04/12/17)
La Société Islamique pour le Développement (ICD), la branche de la Banque Islamique de Développement en charge du secteur privé, a signé un accord de 9 millions d'Euros avec la Banque Sahelo-Saharienne pour l'Investissement et le Commerce (BSIC) du Niger, afin d'accompagner des petites et moyennes entreprises de ce pays. « Cet accord nous permettra d'établir un réseau financier intégré afin d'apporter un soutien aux PME locales désireuses de développer leurs activités dans le pays », a fait savoir Khalid Al Aboodi (photo), le Directeur Général de l'institution financière islamique. Techniquement, la collaboration dans ce cadre prendra la forme de ce qu'on appelle en finance islamique le Wakalah, une collaboration dans laquelle, BSIC Niger engagera des fonds, mais pour le...
(Jeune Afrique 04/12/17)
S’il n’en parle pas à tout bout de champ, Emmanuel Macron a une préoccupation constante : donner au G5 Sahel les moyens de lutter contre les jihadistes. Face au refus de Donald Trump de voir l’ONU financer cette force multinationale, la France multiplie les démarches. Le 15 juin, au terme d’un long entretien téléphonique, le ministre Jean-Yves Le Drian a réussi à convaincre Rex Tillerson, son homologue américain, de faire adopter au Conseil de sécurité une résolution de principe, la 2359. Le 6 octobre, lors d’un coup de fil avec Trump juste après la mort de quatre soldats américains au Niger, le président français a remis cette question sur la table. Aujourd’hui, Nikki Haley, l’ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU, déclare...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée. Avec cette future structure, qui devrait voir...
(RFI 04/12/17)
La Jordanie, petit pays du Moyen-Orient, s'intéresse de plus en plus aux pays africains, y compris les pays d'Afrique de l'Ouest. Le roi Abdallah II de Jordanie recevait en cette fin de semaine, sur la mer Rouge, les présidents nigérian, guinéen, nigérien et malien. Ces rencontres d'Aqaba doivent permettre à ces pays d'échanger des informations pour la lutte contre le terrorisme. La Jordanie, qui a l'expérience de la lutte contre les groupes islamistes, espère développer de nouvelles relations commerciales en Afrique. Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski Les marchés africains sont une nouvelle cible pour la Jordanie. Amman espère ouvrir des ambassades en Guinée et au Nigeria pour dynamiser ses relations avec l'Afrique de l'Ouest. Le président guinéen Alpha...
(Agence Ecofin 02/12/17)
La classe politique nuit aux perspectives de développement au Niger, selon la Banque mondiale. Dans un dossier spécial publié mercredi dernier dans le semestriel « Bilan économique », l’institution a fait un zoom sur les efforts du gouvernement vers la réduction de l’extrême pauvreté. Et parmi les difficultés auxquelles fait face le pays, la classe politique qui, selon la banque, ne favorise pas cette promotion à la prospérité. « La recherche de profit, le clientélisme et l’impunité sont endémiques, car ils servent à l’ambition politique et aux tractations entre les élites. », schématise l’institution de Bretton Woods. Conséquence, le modèle de développement est non inclusif, non idéologique et ne vise qu’à générer des avantages aux plus nantis. « La préférence...
(RFI 02/12/17)
Le Niger et les Etats-Unis ont signé un accord autorisant l'armement des drones américains déployés dans le pays, annonce le New York Times. Les Américains poussaient depuis plusieurs années pour que les drones soient armés, mais c'est finalement l'embuscade de Tongo Tongo, dans laquelle quatre membres de forces spéciales avaient trouvé la mort le 4 octobre dernier, qui a permis de débloquer la situation. Officiellement 800 soldats américains sont déployés sur le terrain, mais leur nombre pourrait donc augmenter, le Niger devenant le deuxième pays d'Afrique d'où les Américains pourront lancer des attaques avec ses drones après Djibouti. Depuis quelques jours, les autorités nigériennes étaient d'accord, il ne manquait qu'une signature. C'est désormais chose faite. Le Pentagone va pouvoir armer...
(Agence Ecofin 02/12/17)
La start-up allemande Africa GreenTec a mis en service son premier conteneur solaire dans la région de Tahoua, au Niger. En Afrique, les conteneurs solaires approvisionnent les villages, fermes, organismes de bienfaisance et mines, en énergie renouvelable. Le conteneur solaire d’Africa GreenTec s’appuie sur une installation photovoltaïque mobile de 41 kWp et un système de stockage d’énergie de 60 kWh. Il alimentera le village d’Amaloul Nomade qui n’est pas raccordé au réseau national. «Nous pouvons offrir aux populations locales un peu de confort, l'accès à l'éducation et au savoir et de nouvelles perspectives. Aujourd'hui, tout cela dépend d'un approvisionnement fiable en électricité», commente le PDG et fondateur de la start-up, Torsten Schreiber. La construction, le transport et l’installation du conteneur...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Une réunion internationale aura lieu le 13 décembre pour "accélérer le déploiement" de la force multinationale G5-Sahel (Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie), a-t-on appris jeudi auprès de l’Élysée. "Le président Emmanuel Macron va inviter ses homologues et des partenaires clés de la force conjointe, de l'UE, des ONU, de l'UA..." dans le but "d’accélérer le déploiement de la force du G5 Sahel", a affirmé l'Elysée en marge du 5e sommet Afrique-Europe à Abidjan. Le président français estime que la mise en place de la force "n'avance pas assez vite et que les terroristes ont enregistré des victoires militaires et symboliques notamment au Niger. Il est urgent de renverser la tendance", a précisé l'Elysée. "Ce sera une accélération du...
(Jeune Afrique 30/11/17)
Le projet de loi de finance 2018, qui a été adopté par l'Assemblée nationale du Niger le 26 novembre, prévoit une hausse de la fiscalité et une baisse de certaines dépenses. Une politique saluée par le FMI, avec pour objectif affiché de dégager des marges de manœuvre pour l'éducation et la santé, mais qui est considérée comme « antisociale » par une frange de la société civile. Le projet de loi de finance 2018 a été adopté à une très large majorité de 133 voix contre 29 (1 abstention) par l’Assemblée nationale le 26 novembre 2017. En augmentation de 2,5 % par rapport à 2017, le budget 2018 atteint 1 900,86 milliards de Francs CFA (environ 2,9 milliards d’euros). Hausse...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 30/11/17)
Une réunion en urgence se tenait mercredi soir entre la France, l'Allemagne, le Niger, le Tchad, le Maroc, l'ONU, l'Union africaine et l'Union européenne sur la lutte contre les trafiquants de migrants vendus comme esclaves en Libye, a annoncé Emmanuel Macron. "Il faut une action de protection immédiate et massive pour les populations en danger" en Libye, a plaidé Emmanuel Macron mercredi devant les quelque 80 chefs d'Etat et de gouvernement réunis au sommet Europe-Afrique d'Abidjan. Cette réunion, en marge du sommet, portera sur "l'initiative" contre les passeurs proposée par le président français mardi à Ouagadougou. La chancelière Angela Merkel y sera présente. "C'est une initiative pour lancer des actions militaires et policières sur le terrain pour démanteler ces réseaux",...
(Jeune Afrique 30/11/17)
Mercredi 29 novembre dans la soirée, une réunion d'urgence s'est tenue à l'initiative de la présidence française, en marge du sommet Union africaine-Union européenne sur la lutte contre les trafiquants de migrants vendus comme esclaves en Libye. Outre la France, l’UA, l’UE, le secrétaire général des Nations unies, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Tchad, le Niger, la Libye (représentée par le président Fayez al-Sarraj), le Maroc et le Congo-Brazzaville y ont été conviés. Lors d’une conférence de presse donnée à la résidence de l’ambassadeur de France peu après la rencontre, Emmanuel Macron a annoncé qu’une série de mesures avaient été prises. « La Libye a réaffirmé son accord pour autoriser l’accès au sol libyen afin d’évacuer les camps où ces scènes...
(Agence Ecofin 30/11/17)
Une perquisition s’est déroulée hier mardi au siège du groupe nucléaire Areva en France. L’information a été confirmée par le groupe, sans pour autant mentionner le contexte de la perquisition. Mais plusieurs sources relient cette descente de la police judiciaire à une enquête préliminaire sur une vente présumée douteuse de la vente de l’uranium nigérien. L’affaire remonte à 2012 mais a été révélée par la presse nigérienne en février dernier. Il est question de la vente de 5000 tonnes d’uranium nigérien impliquant Areva, des entreprises russes, libanaises et le ministre nigérien des Finances, Hassoumi Massaoudou, autrefois Directeur de cabinet du Président Mahamadou Issoufou. Le Parlement nigérien s’était saisi du dossier à travers une commission d’enquête, mais n’a pas donné une...
(AFP 29/11/17)
Le siège d'Areva, ancien fleuron du nucléaire français déjà au coeur du scandale Uramin, a fait mardi l'objet d'une perquisition dans le cadre d'une enquête sur une vente, présumée douteuse, d'uranium nigérien en 2011. La perquisition, qui avait débuté le matin au siège de la société dans le quartier d'affaires parisien de La Défense, s'est terminée vers 21H00, d'après une source proche du dossier. Areva "confirme une perquisition" et "collabore étroitement avec la justice", a déclaré le groupe, sans donner d'autres précisions. Cette opération porte sur une affaire de courtage d'uranium nigérien qui s'était traduite par d'importantes pertes pour Areva, ont indiqué à l'AFP des sources proches du dossier.
(La Tribune 29/11/17)
Sous la pression des opérateurs de Télécom, le parlement nigérien a supprimé ce dimanche les taxes sur les appels internationaux. Mais d’autres motifs ont été évoqués pour expliquer cette mesure qui va sans doute laisser un trou béant dans le budget de fonctionnement de l’Etat du Niger qui se prive ainsi d’une manne financière d’une vingtaine de milliards de Fcfa. Désormais, les appels internationaux entrants au Niger seront moins chers. Et pour cause, la loi de finances 2018 qui a été votée par une écrasante majorité des députés du Parlement nigérien supprime la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (Tattie). Jusque-là très décriée par les opérateurs de téléphonie mobile qui considèrent l'imposition fiscale dans le secteur national des...
(Le Monde 29/11/17)
Bruxelles et Niamey tentent d’endiguer le flux de migrants, au risque de déstabiliser une zone à laquelle ils avaient apporté paix et prospérité. C’est une fourrière géante au cœur du Sahara. Cent sept véhicules tout-terrain sont là, immobilisés, pneus enfoncés dans le sable qui monte comme une ligne de flottaison dans cette cour d’une caserne de l’armée à la sortie d’Agadez, la « capitale » du pays touareg, dans le nord du Niger. Le type pick up Toyota Hilux, à l’ample plateau arrière, domine. « Ils sont saisis et à la disposition de la justice », clame le commissaire Haro Amani, silhouette noueuse et verbe assuré. C’est un véritable butin arraché aux mains des passeurs. A Agadez, ville plate aux...

Pages