Mercredi 18 Octobre 2017
(RFI 06/10/17)
Après l'embuscade tendue à des forces spéciales nigériennes et des soldats américains à la frontière du Mali mercredi 4 octobre, le bilan est désormais de cinq soldats nigériens et trois américains tués. Deux soldats américains blessés ont été évacués en Allemagne. Pas de revendication à l'heure qu'il est mais les regards se tournent principalement vers un homme : Abou Walid al-Sahraoui, un Malien, dissident du mouvement Al-Mourabitoune. Abou Walid al-Sahraoui ne revendique que très rarement ses attaques. Ce n'est pas un communicant doté d'un réseau qui fait la promotion de ses faits d'armes...
(Le Monde 06/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(AFP 06/10/17)
Quatre soldats de l'armée nigérienne ont été tués et huit blessés mercredi, aux côtés de soldats américains, lors d'une embuscade tendue par des jihadistes dans le sud-ouest du Niger, a annoncé le gouvernement nigérien jeudi soir. "Une patrouille conjointe des Forces de défense et de sécurité (FDS-Nigériennes) et des partenaires américains évoluant dans la zone frontalière Mali-Niger est tombée dans une embuscade". "Le bilan s'établit comme suit : côté FSD (soldats nigériens) quatre morts et huit blessés. Côté partenaires américains trois morts et deux blessés", selon le communiqué du ministère nigérien de la Défense lu à la télévision publique par son porte-parole, le colonel Abou Targué.
(BBC 06/10/17)
Le président nigérien Mouhamadou Issoufou a rendu hommage jeudi aux soldats tués mercredi soir dans une embuscade à la frontière avec le Mali. "Notre pays vient une fois de plus de faire l'objet d'une attaque de groupes terroristes, attaque qui s'est soldée malheureusement par un nombre important de victimes", a-t-il déclaré en marge de l'ouverture du Forum des Premières dames de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Niamey. Des soldats américains et nigériens sont morts dans une embuscade dans le sud-ouest du Niger. M. Issoufou a fait observer "une minute de silence à la mémoire des soldats tombés sur le champ d'honneur" et "à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme". Lire la suite sur:...
(Afrique sur 7 06/10/17)
Une nouvelle attaque terroriste a été perpétrée, ce mercredi, à la frontière malienne. Plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués au cours de cette attaque lors d’une patrouille conjointe. Le bilan, encore partiel, fait état de plusieurs tués et des soldats américains portés disparus. Des soldats américains et nigériens périssent dans une attaque terroriste Une attaque terroriste d’une rare violence. C’est le moins que l’on puisse dire, eu égard aux premières informations en notre possession. Des soldats nigériens du Bataillon de sécurité et de renseignement (BSR) et leurs formateurs américains sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe d’hommes armés dans la région Nord-Tillabery. Ces assaillants venus du Mali voisin ont attaqué le village de Tongo Tongo, situé...
(RFI 06/10/17)
La mort de trois soldats américains tués dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour la présence de forces armées américaines dans une région en proie à d'innombrables attaques jihadistes et qui bénéficie d'une forte coopération militaire avec les Occidentaux. C'est la première fois qu'une présence opérationnelle de soldats américains est reconnue dans la zone sahélo-saharienne. Les activités américaines y sont pourtant nombreuses depuis le début des années 2000 : l'initiative Pan Sahel Initiative (PSI) de lutte contre le terrorisme lancée en 2002, renommée en 2004 Trans-Sahara Counter Terrorism Initiative (TSCTI). Des programmes de formations, d'entraînement et d'équipement... Et, chaque année, le très conséquent et médiatisé exercice Flintock qui s'est d'ailleurs déroulé à plusieurs reprises au Niger. Voilà...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(AFP 05/10/17)
Trois soldats américains et un membre d'une "nation partenaire" ont été tués au Niger au cours d'une opération anti-terroriste, a confirmé jeudi le commandement militaire américain en charge de l'Afrique (Africom). Deux autres soldats américains ont été blessés au cours de cette opération et ont été transportés en Allemagne dans l'hôpital militaire américain de Landstuhl où ils se trouvent dans un "état stable". La nationalité du 4e militaire tué dans l'opération n'a pas été précisée par Africom. L'attaque s'est produite à quelque 200 kilomètres au nord de Niamey, dans le sud-ouest du Niger, a précisé le commandement américain dans un communiqué, soit près de la frontière avec le Mali, où des groupes jihadistes opèrent. Les militaires tués n'ont pas été...
(AFP 05/10/17)
La mort de trois soldats américains dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour à quel point les forces américaines sont impliquées dans la lutte contre les jihadistes dans la région. Le commandement militaire américain pour l'Afrique a confirmé jeudi matin que trois de ses hommes avaient été tués "au cours d'une opération anti-terroriste menée conjointement avec les forces nigériennes à quelque 200 kilomètres au nord de la capitale Niamey dans le sud-ouest du Niger". Ce sont les premiers morts américains au combat dans le cadre de la mission de lutte contre les groupes jihadistes dans cette région. Un militaire américain était mort dans un accident de voiture au Niger en février. Un quatrième militaire "d'une nation partenaire"...
(AFP 05/10/17)
Le Niger a été frappé par une attaque "terroriste" ayant fait un "nombre important de victimes", a déclaré jeudi le président nigérien Mahamadou Issoufou en faisant référence à l'embuscade dans lequel sont tombés mercredi des soldats américains et nigériens dans le sud-ouest du Niger. "Notre pays vient une fois de plus de faire l'objet d'une attaque de groupes terroristes, attaque qui s'est soldée malheureusement par un nombre important de victimes", a-t-il déclaré à l'ouverture du Forum des Premières dames de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Niamey. "Les femmes et les enfants paient un lourd tribu au terrorisme de manière directe comme (...) victimes innocentes et de manière indirecte en tant que mères et épouses; elles...
(AFP 05/10/17)
Des soldats ont été tués mercredi dans une attaque "probablement terroriste" contre une patrouille américano-nigérienne dans le sud-ouest du Niger, près du Mali, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. Selon des informations de presse confirmées en partie par le commandement américain pour l'Afrique (Africom), trois soldats américains et plusieurs soldats nigériens ont été tués dans cette embuscade. La source sécuritaire a déclaré à l'AFP: "Nous avons perdu des éléments dans cette attaque, mercredi, dans la zone de Tillabéri", sans préciser le nombre des victimes et les circonstances de l'attaque.
(RFI 05/10/17)
Des assaillants en provenance du Mali voisin ont attaqué, mercredi 4 octobre, le village de Tongo Tongo dans la région Nord-Tillabery, au Niger. Des hommes du Bataillon Sécurité et Renseignement (BSR) nigérien ont organisé la poursuite mais sont tombés dans un guet-apens. Le bilan - non officiel - serait lourd : plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués, d'autres sont portés disparus. Une opération de riposte est en cours. Le premier accrochage a d’abord eu lieu, mercredi 4 octobre, tout près du village nigérien de Tongo Tongo, non loin de la frontière malienne, au sud de Ménaka. Dans la poursuite engagée contre les assaillants en provenance du Mali voisin, les éléments des forces spéciales nigériennes et leurs formateurs, des...
(Le Monde 05/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(La Tribune 05/10/17)
Les armées américaines et nigériennes viennent de subir des pertes respectives de 3 et 5 morts suite à une embuscade djihadiste au Sud-Ouest du Niger. Pour l’heure rien ne filtre sur l’identité des assaillants qui sont ciblés par une opération de ratissage mêlant des éléments nigériens, américains et français. L'état-major américain chargé des opérations en cours en Afrique, plus connu sous le nom d'Africom vient de confirmer la mort de 3 membres des forces spéciales de l'armée américaine, alors que 2 autres ont été blessés au Sud-Ouest du Niger. Selon les responsables américains, les soldats d'élite blessés ont été transférés vers la capitale et seraient hors de danger. Bérets Verts et BSR au premier rang Selon Africom, les victimes étaient...
(RFI 05/10/17)
Des soldats ont été tués, mercredi 4 octobre, dans une attaque «probablement terroriste» contre une patrouille américano-nigérienne dans le sud-ouest du Niger, près du Mali. Selon des informations de presse confirmées en partie par le commandement américain pour l’Afrique (Africom), trois soldats américains et plusieurs soldats nigériens ont été tués dans cette embuscade. Celle-ci s'est déroulée lorsque des éléments armés en provenance du Mali ont attaqué mercredi le village de Tongo Tongo, dans la région du nord deTillabéri. C'est la première fois que des soldats américains tombent dans cette région. Pour en parler, l'analyse de Jean-Hervé Jezequel, directeur adjoint du projet Afrique de l'Ouest à l'International Crisis Group. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171005-nouvelle-attaque-djihadiste-niger
(La Tribune 05/10/17)
Les autorités américaines viennent de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 30,2 milliards de francs CFA (54 millions de dollars) dans la guerre contre Boko Haram et l'Etat islamique. Plusieurs pays du bassin du Lac de Tchad et de l'Afrique de l'Ouest profiteront de cette aide, en attendant la concrétisation des engagements de l'ONU dans cette lutte. Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, Thomas Shannon, cité par la plateforme d'informations Sahara Reporters, a confirmé ce 1er octobre que l'Administration américaine vient de libérer des fonds supplémentaires au profit du Cameroun, du Nigéria, du Tchad et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, mobilisés contre les deux groupes terroristes Boko Haram et l'Etat islamique. Selon le responsable américain qui s'exprimait lundi dernier...
(RFI 04/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a affirmé mardi 3 octobre que la force du G5 Sahel allait constituer « une bonne réponse aux questions sécuritaires dans la région » avec « le soutien de la France ». Mardi matin dans la capitale nigérienne, M. Le Drian s'est entretenu pendant près d'une heure avec le président Mahamadou Issoufou et a visité le poste de commandement de la force pour la zone centre, implanté à Niamey. Ce PC devait être terminé fin septembre mais les travaux ont pris du retard. Une conférence internationale de planification des contributions pour le G5 est prévue le 16 décembre 2017...
(RFI 04/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, poursuit sa visite au Niger. Il a déjeuné ce mardi avec le président Mahamadou Issoufou. Un voyage autour de deux thématiques : la sécurité et l'immigration clandestine. Dans la matinée, ce mardi, Jean-Yves Le Drian s’est rendu au poste de commandement de la zone centre de la force conjointe du G5-Sahel. Les locaux ne sont pas encore équipés, les travaux ont pris quelques semaines de retard, mais tout sera prêt pour la prochaine opération programmée fin octobre. Le matériel commandé, notamment par la Direction de coopération de sécurité et de défense (DCSD), sera installé dans quelques jours, nous dit-on. A terme, 35 officiers et sous-officiers maliens, burkinabè et nigériens travailleront de...
(Afrique sur 7 04/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en visite au Niger. Au cœur de ces échanges avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, la force conjointe du G5 Sahel. Prévue pour démarrer ses activités d’ici à la fin octobre, elle attend toujours le financement qui devrait assurer son fonctionnement. La force du G5 Sahel opérationnelle sans financement ? La visite de Jean-Yves Le Drian au poste de commandement du secteur centre de la force du G5 Sahel à Niamey n’aura finalement rien changé à ses soucis financiers. Pourtant, la première opération de cette force devrait se tenir à la fin de ce mois. La France, partenaire principal du G5 Sahel, n’est cependant plus disposée à investir la somme...

Pages