Samedi 24 Juin 2017
(AFP 15/06/17)
Les deux chaînes de télévision publiques nigériennes, Télé-Sahel et Tal-TV, ont cessé d'émettre leurs émissions depuis mardi soir, en raison de fortes pluies qui ont inondé leur locaux à Niamey, a indiqué leur direction. "C'est la catastrophe: nos locaux sont inondés, les studios sont inondés, les câbles sont sous l'eau, nous avons coupé l'électricité et du coup ça nous empêche de faire toute diffusion", a expliqué à la radio publique, Kader Cyprien, le directeur technique de l'Office de radiodiffusion et télévision du Niger (ORTN). Des dégâts ont été également enregistrés dans les bâtiments administratifs où "tous les documents comptables sont été endommagés", a-t-il déploré. "Il faut attendre que tout sèche pour redémarrer la diffusion" normalement, a-t-il espéré. Mercredi, "jusqu'à 13H30...
(AFP 15/06/17)
Parmi les dizaines de milliers de migrants traversant Agadez, porte du désert au centre du Niger, des centaines d'entre eux ont besoin de soins médicaux mais aussi d'un soutien psychologique après avoir été exposés à d'innombrables épreuves. Ibrahim Kamara, 37 ans, originaire de Serrekunda, plus grande ville de Gambie, boite en s'appuyant sur un bâton dans un "ghetto" d'Agadez, concession où résident des migrants candidats au départ. Il y a six mois, Ibrahim était à l'arrière d'un pick-up qui roulait vers la Libye. "Après cinq heures de route, raconte-t-il, la voiture a eu un accident. J'ai eu la jambe brisée". "On m'a ramené à Agadez et soigné à l'hôpital.
(Jeune Afrique 15/06/17)
Les pays membres du G5 Sahel ont annoncé début juin qu'ils allaient doubler les effectifs de leur forces conjointe, les faisant passer de 5 000 à 10 000. Leurs partenaires occidentaux se demandent où ils comptent trouver les fonds nécessaires. Le 5 juin, à Bamako, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du G5 Sahel ont annoncé que les effectifs de leur force conjointe passeraient de 5 000 à 10 000 hommes. Une annonce qui laisse leurs partenaires occidentaux circonspects. « Où vont-ils trouver ces 5 000 soldats supplémentaires ? Et, surtout, avec quels moyens ? » s’interroge un diplomate européen. Selon un ministre sahélien, le budget nécessaire est estimé à 400 millions d’euros. L’UE en a déjà promis 50. Pour le reste, les...
(AFP 14/06/17)
Une centaine de migrants ouest-africains, dont des femmes, abandonnés par leur passeur sur la route de l'Europe via la Libye, ont été secourus récemment par l'armée du Niger en plein désert du nord du pays, a rapporté mardi une source sécuritaire à l'AFP. "Environ cent migrants ouest-africains abandonnés par un passeur ont été secourus ces derniers jours par une patrouille militaire dans le désert" vers la Libye, a déclaré cette source sécuritaire sans donner plus de détails. Selon le journal en ligne Aïr Info basé à Agadez, ces migrants "ont été sauvés in extremis de la mort par les forces de sécurité" près d'Achegour...
(AFP 14/06/17)
"C'est comme si on donnait une claque à un enfant sans qu'il sache ce qu'il a fait de mal". Issouf Maha, maire de Tchirozérine, près d'Agadez, porte du désert au Niger, résume ainsi le "ressenti des populations" après la loi interdisant le transport des migrants au Niger. En mai 2015, le gouvernement nigérien a fait adopter un texte interdisant le trafic illicite de migrants. Les contrevenants risquent "de un à 30 ans de prison", "des amendes de 3 à 30 millions de francs CFA (4.500 à 45.000 euros)", ainsi que "la confiscation" des véhicules. La loi a commencé à être appliquée de "manière vigoureuse...
(RFI 14/06/17)
Au Niger, près d'une centaine de personnes viennent d’échapper à la mort. Elles ont été secourues en plein désert par une patrouille militaire, près d’un puits non loin de la ville-garnison de Dirkou. Elles cherchaient à se rendre en Libye avant de tenter la traversée vers l’Europe. Le drame collectif a été évité de justesse. Un mort est à déplorer sur l'ensemble des personnes secourues. Elle est décédée au centre d’accueil. Ces 92 migrants, qui avaient été abandonnés par leurs passeurs, ont été recueillis par des patrouilles des forces armées nigériennes en plein Ténéré, non loin de la falaise d'Achegour, à 180 kilomètres à l’ouest de la ville-garnison de Dirkou. Nous sommes dans le nord du pays, dans la région...
(La Voix de l'Amérique 14/06/17)
Ce 13 juin, c’est la journée internationale de l’albinisme. Consacrée en 2014 par l’ONU, elle vise à sensibiliser sur cette maladie qui continue d’être mal comprise en Afrique. Malgré le caractère mystérieux qui est souvent attribué à la maladie dont elle souffre, Kadidja Moumouni est bien acceptée dans son milieu de travail. La présidente de l’association nigérienne des albinos est auditrice de justice au Conseil d’Etat. "Je ne suis pas victime de discrimination", confie-t-elle à VOA Afrique "La collaboration est très franche. Nous sommes vraiment satisfaites d’elle", affirme la greffière en chef madame Abdou Ramatou Daouda. Les albinos au Niger sont relativement tolérés par la société, mais le manque de système formel de prise en charge rend difficile le suivi...
(AFP 14/06/17)
Arnaque, racket, corruption, peur, faim, soif, violence et parfois la mort: la route vers l'Europe est parsemée de difficultées souvent sous-estimées par des migrants ouest-africains, aveuglés par leur rêve. - Départ Gambie, Côte d'Ivoire, Sénégal, Nigeria... Tout commence dans le pays d'origine avec les "coxeurs" comme on dit dans le jargon: des intermédiaires ou des rabatteurs qui sont censés organiser le voyage. Leur honnêteté et les prix varient. Le candidat au départ est souvent leurré sur l'accueil en Europe. Beaucoup de migrants, sans papiers dans leur pays d'origine (administration déficiente), ne comprennent pas le statut de clandestin en Europe. Les "coxeurs" se gardent bien de leur dire que l'image d'une Europe où l'argent coule à flots est un mirage. Malgré...
(RFI 14/06/17)
La force militaire africaine chargée de combattre le terrorisme au Sahel n’est pas encore opérationnelle. Elle attend le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette force devrait compter à terme 10 000 hommes. La France soutient cette initiative de cinq pays, dénommés G5 Sahel, composé du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso. Les Etats-Unis sont encore réticents à la financer. Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui participait mardi à Berlin à la Conférence sur le partenariat du G20 avec l’Afrique, appelle à un soutien international du G5 Sahel. Je reviens d'une visite d'une semaine dans les pays du G5 Sahel, qui font face au terrorisme et...
(Agence Ecofin 13/06/17)
(Agence Ecofin) - La conférence G20-Afrique a démarré, hier, lundi, à Berlin en Allemagne, avec pour ambition de définir les contours d’un nouveau cadre d’investissement en Afrique. Durant son intervention, le Président nigérien a fait une proposition allant dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant entre l’Europe et l’Afrique. Pour Mahamadou Issoufou, les besoins d’investissement de l’Afrique sont évalués à 600 milliards de dollars par an, jusqu’en 2030. Cela représente environ 1% du Pib des pays du G20 ou 1,5% de celui des pays du G7. Au vu de ces chiffres, le Président nigérien propose d’autres sources de financement pour faire face aux besoins de redressement du continent ; l’aide publique accordée à l’Afrique « étant seulement de 50 milliards $.»...
(AFP 13/06/17)
Passeur: le terme est commun au monde du foot comme à celui des migrants qui tentent de rallier la Libye et l'Europe en passant par Agadez: un des clubs de la ville du Nord nigérien accueille les plus talentueux au sein de son équipe. Ça tombe bien, Bachir Ama, président du Club Nassara Agadez est aussi celui des "ex-passeurs", association regroupant environ 400 personnes qui transportaient les migrants vers la Libye et qui ont officiellement dû cesser leur activité en raison de l'interdiction de ce trafic par le gouvernement nigérien, adoptée en 2015. "Ce que l'Europe a fait en Afrique (en voulant interdire l'immigration), c'est un crime contre l'humanité," assène le dirigeant. "C'est dans ça (le transport des migrants) que...
(Commod Africa 13/06/17)
Les stylistes Pathé’O -Burkinabè d'origine et Ivoirien d'adoption et Sidahmed Alphadi -Nigérien, créateurs de mode de renommée internationale, ont plaidé mercredi la cause du coton africain. Dans le cadre de ses 52è assemblées annuelles, la Banque africaine de développement (BAD) avait dédié une session au secteur africain du textile-habillement, session intitulée "Fashionomics". Le secteur représenterait un marché de $ 31 milliards en Afrique subsaharienne. C’est le deuxième secteur le plus important en terme d’emplois dans les pays en développement, après l’agriculture, selon la BAD. "L’Afrique produit du coton, mais ce coton ne reste pas chez nous", a déploré Pathé’O. "Nos pays producteurs exportent tout et il ne nous reste rien. Croire que l’industrie de la mode, ce sont les autres,...
(RFI 12/06/17)
Le Niger a annoncé, ce samedi 10 juin, avoir rappelé son ambassadeur à Doha, au Qatar. Une décision solidaire avec l’Arabie saoudite et ses alliés arabes mais aussi africains qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec l'émirat gazier. Ils accusent le Qatar de soutenir certains groupes islamistes radicaux, ainsi que l'Iran. C’est sur son compte Twitter que le ministre nigérien des Affaires étrangères, Ibrahim Yacouba, a annoncé la nouvelle : « Suite aux récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe, le Niger décide de rappeler en consultation son ambassadeur au Qatar », a-t-il écrit. Toujours dans la même annonce, le gouvernement du Niger exprime sa solidarité à l’Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis, à Bahreïn et à l’Egypte. Le...
(Apa 12/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Bank Of Africa (BOA) Niger, filiale du groupe bancaire du même nom, procédera le 26 juin prochain à l’augmentation de son capital par incorporation de primes d’émission et l’émissions d’actions gratuites pour un montant de 3 milliards FCFA (environ 4,800 millions de dollars), a appris dimanche APA auprès de cet établissement bancaire basé à Niamey. Cette opération entrainera la création de 300.000 actions nouvelles d’une valeur nominale de 10.000 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Ces valeurs mobilières seront attribuées gratuitement aux actionnaires à raison de trois actions nouvelles pour dix actions anciennes. La date de jouissance des actions nouvelles créées est fixée rétroactivement au premier janvier 2017. Au 31 décembre 2016, la BOA Niger...
(APA 12/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé les pays du Bassin du lac Tchad à «axer leurs efforts sur l’élimination des causes profondes qui, au -delà de la dimension militaire, ont contribué à l’émergence de la crise provoquée par Boko Haram». Dans son dernier rapport relatif à la situation en Afrique centrale, dont APA a obtenir copie, samedi, il met l’avènement de la secte islamiste sur le compte des «besoins politiques et socioéconomiques des personnes situées dans des zones marginalisées». Antonio Guterres appelle aussi à traiter, sans tarder et conformément aux normes internationales, la situation d’anciens membres de Boko Haram détenus, nationaux ou étrangers qui se sont rendus et se trouvent en détention. Selon...
(APA 12/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Le MENA du Niger a été contraint au nul vierge (0-0) par le Swaziland, en match comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019 joué, samedi après-midi, au Stade Général Seyni Kountché de Niamey. L’équipe nigérienne, sans aucune inspiration, a laissé l’initiative du jeu aux Swazis qui se sont procurés les meilleures occasions du match par leur capitaine, Mxolisi (7-ème minute), puis par Sabelo Ndzinisa (13-ème) et Felix Badenhorst (29-ème). Malmenés dans tous les compartiments par une séduisante équipe du Swaziland, le MENA n’a eu sa première occasion de but qu’à la 42-ème minute sur une frappe de Mohamed Wonkoye. Ce match nul blanc est perçu par les supporters comme une défaite car leur...
(AFP 10/06/17)
Le Niger a décidé de rappeler son ambassadeur au Qatar "pour consultations" à la "suite des récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe", a appris l'AFP samedi de source diplomatique nigérienne. "Suite aux récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe, le gouvernement du Niger décide du rappel en consultation de son ambassadeur au Qatar", précise un tweet de Ibrahim Yacoubou, le ministre nigérien des Affaires étrangères. Cette décision intervient après un entretien jeudi, entre le président du Niger, Mahamadou Issoufou et l'ambassadeur d'Arabie saoudite au Niger, Turki Bin Naji Al Ali, selon la télévision nigérienne. A l'issue de l'entretien, le diplomate saoudien
(AFP 10/06/17)
La France cherchait vendredi à convaincre les Etats-Unis, très réservés sur sa requête selon laquelle l'ONU pourrait appuyer politiquement et financièrement une force militaire africaine anti-jihadistes dans le Sahel. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée de cette mission. La France a présenté un premier projet de résolution mardi selon lequel cette force militaire pourrait "utiliser tous les moyens nécessaires" pour "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes".
(APA 10/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Le Niger a annoncé dans un communiqué publié ce vendredi le rappel de son ambassadeur au Qatar pour consultation et ce, eu égard à la situation qui prévaut dans la région. À travers ce communiqué du ministère des Affaire Étrangères, Niamey dit exprimer ainsi sa solidarité à l’Arabie Saoudite, aux Émirats Arabes Unis, au Bahreïn et à l’Égypte, des pays qui ont rompu leurs liens diplomatiques avec le Quatar accusé de ''soutenir des organisations terroristes''. Le Niger appelle les pays concernés à poursuivre le dialogue en vue d’un règlement rapide de cette crise.
(RFI 10/06/17)
Paris espérait pouvoir voter rapidement une résolution pour donner un soutien politique et juridique à l'envoi d'une force antijihadiste de 5000 hommes au Mali, dite du G5 Sahel. C'était sans compter l'opposition des Américains et des Britanniques qui reconnaissent l'importance de lutter contre le terrorisme au Sahel, mais refusent pour l'instant de mettre la main au portefeuille. Paris a proposé un nouveau texte vendredi 9 juin, qui précise les groupes terroristes visés par cette force et reconnus par l'ONU. Les négociations continuent en coulisse. La France espère toujours un vote en début de semaine prochaine. Pour une fois, les rapports de force sont inversés au Conseil de sécurité. Les Chinois, les Russes, les membres africains et européens soutiennent le texte...

Pages