| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Le Monde 19/04/17)
Retour à Diffa (3/5). La petite équipe du Centre de santé intégré de la ville a vu exploser ses consultations en deux ans avec les vagues successives de réfugiés. A Toumour, toute petite ville à 1 500 km au sud-est de Niamey, la capitale nigérienne, le nombre d’habitants pris en charge par le Centre de santé intégré (CSI) a augmenté de 200 % en moins de deux ans, passant de 11 000 à 32 000 personnes. Nous sommes à 7 km seulement de la frontière avec le Nigeria et à environ 25 km de Bosso, sur la ligne de front de la guerre implacable que mènent les armées du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad contre le mouvement...
(RFI 19/04/17)
Au Niger, depuis quelques jours, le village de Méto, situé au sud-ouest de Zinder, fait l'objet d'une ferveur populaire dans la région. Un site montagneux à l'entrée de ce village serait prétendument truffé d'or. Des centaines de personnes se sont donc ruées sur les collines à la recherche du précieux métal, mais toujours aucune trace d'or à l’horizon. La rumeur de la présence d'or sur les collines de Méto s'est répandue comme une trainée de poudre. En quelques jours, plus de 2 000 personnes ont envahi le site. Tanimoun, habitant de Zinder, était sur place, il raconte les conditions difficiles de fouilles. « Elles se font pratiquement à la main, je veux dire avec des pioches, des pelles, des haches…...
(AFP 18/04/17)
Maïkoul Zodi, figure de la société civile nigérienne poursuivi pour concussion, a été relaxé après deux semaines de détention, la justice estimant les faits non constitués, a indiqué mardi un de ses collègues. "Notre camarade à été relaxé. Le juge vient de nous donner raison en disant que les +faits ne sont pas constitués+ et +qu'il n'y a pas matière à poursuites+", a déclaré à l'AFP, peu après le jugement, Ali Idrissa, membre du Collectif de la Société civile auquel appartient M. Zodi. M. Zodi, également responsable au Niger de la coalition internationale +Tournons la page+ pour la démocratie en Afrique, avait été arrêté le 5 avril et inculpé de concussion après que le ministère de l'Enseignement secondaire eut informé...
(APA 18/04/17)
APA-Niamey (Niger) - Trois policiers nigériens ont été arrêtés et placés en garde à vue pour avoir outrepassé leurs prérogatives en tabassant violemment un étudiant lors des manifestations scolaires du 10 avril dernier à Niamey. Selon un communiqué de la Direction générale de la police nationale reçu lundi à APA, « un groupe de policiers, au cours d’une intervention sur le terrain, a fait subir à un manifestant mis à sa disposition, un traitement contraire aux principes d’éthique et de déontologie qui gouvernent l’action de la police ». La réaction de la police est consécutive à une vidéo mise sur internet et sur laquelle on y voit un étudiant se faire tabasser à coups de matraque à l’arrière d’un véhicule...
(Le Monde 18/04/17)
Dans la capitale du Niger, Malah Bagalé a été enterré lundi en présence d’une immense foule qui a suivi sa dépouille de la morgue de l’hôpital au cimetière Yantala. Sa photo tournait en boucle sur les réseaux sociaux du Niger : visage clair et mince, fine moustache, lunettes et tenue soignée. Malah Bagalé avait 24 ans. Il était étudiant en troisième année de sociologie à l’Université Abdou-Moumouni de Niamey. Il est mort voilà une semaine pendant l’assaut de la faculté par la police, pour disperser un mouvement de protestation lycéen et étudiant et a été enterré, lundi 17 avril, au cimetière Yantala de la capitale. Dans la grande maison familiale du quartier « 105 Logements », le père et la...
(Le Monde 18/04/17)
Retour à Diffa (1/5). Mahamadou Laouali Dan Dano, le gouverneur de la région, explique sa stratégie de la « main tendue » aux terroristes repentis. Après avoir longtemps épargné le Niger, la secte islamiste Boko Haram a commis sa première attaque sur le territoire en février 2015 à Diffa, chef-lieu de la région du même nom, dans le sud-est du pays. Le groupe terroriste a ensuite multiplié ses actions au Les habitants de 211 villages, soit près de 200 000 personnes, ont dû fuir les exactions de Boko Haram sur les berges de la rivière Komadougou et dans le lit du lac Tchad pour se réfugier sur des sites spontanés le long de la route nationale numéro 1. Selon un...
(APA 18/04/17)
APA-Niamey (Niger) - Le président de la république, Issoufou Mahamadou, a rencontré samedi, le comité directeur de l’Union des scolaires du Niger (USN) en vue de trouver une solution définitives aux revendications des scolaires qui ont conduit à la manifestation du 10 avril, violemment réprimée par les Forces de l’ordre et ayant entraîné la mort d’au moins un étudiant. Au sortir de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du Premier ministre Brigi Rafini, le secrétaire général de l’USN, Soumana Sambo, a expliqué que les problèmes qui ont conduit l’USN à aller en mouvement trouveront des solutions dans les prochains jours avec la mise en place d’un comité interministériel qui dirigé par le Chef du gouvernement. Dans cette optique, poursuit...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Jeudi 13 avril 2017, les Ong One, Oxfam et Sherpa ont publié un rapport dans lequel ils concluent que les versements de l’exploitant minier Areva à l’Etat du Niger sont en deçà de l’approvisionnement en uranium dont il (Areva) bénéficie. Ceci, malgré la renégociation des contrats miniers entre l’Etat nigérien et le géant français. Dans un communiqué rendu public par la Direction de la communication d’Areva le 14 avril dernier, le groupe informe que « le chiffre avancé par Oxfam d’une baisse de 15 millions d’euros de la redevance minière est infondé. » Pour eux, la redevance au Niger est fixée par « la loi minière en pourcentage du chiffre d’affaires des sociétés minières. Ce pourcentage a...
(RFI 18/04/17)
Le calme dans le milieu étudiant va-t-il revenir au Niger ? Le campus universitaire de Niamey, le plus important du pays, a rouvert ce week-end. Il avait été fermé la semaine dernière après une manifestation qui a fait un mort dans les rangs des protestataires, des étudiants. L'Union des scolaires nigériens (USN) affirme que la victime a été touchée par une grenade lacrymogène. Les autorités parlent d'une chute, sans lien avec les opérations policières. Une enquête a été ouverte. Quoi qu'il en soit, le corps de Mala Bagalé Kelloumi a quitté la morgue de l'hôpital national de Niamey, lundi matin 17 avril pour être enterré au cimetière de Yantala. L’étudiant Mala Bagalé Kelloumi repose désormais au cimetière musulman de Niamey...
(Le Monde 18/04/17)
Retour à Diffa (2/5). Rencontres avec Magaram, Fanta, Mallam, Ari ou Wali, dont l’existence a été bouleversée par l’expansion et les exactions de la secte nigériane. Au moins 211 villages situés dans le lit du lac Tchad et sur les berges de la Komadougou-Yobé, frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria, ont été abandonnés par leurs habitants. Fuyant la secte extrémiste nigériane Boko Haram, ces Nigériens se sont réfugiés le long de la route nationale numéro un (RN 1). De Boudouri, à environ 15 km de Diffa, la capitale régionale de l’est du Niger, à Toumour, à près de 1 500 km de Niamey, dans le lit du lac Tchad, le reporter du Monde Afrique Seidik Abba, natif de...
(APA 18/04/17)
APA-Abidjan-(Côte d’Ivoire)- Des étudiants ivoiriens ont manifesté, mardi, en début d’après-midi devant l’ambassade du Niger en Côte d’Ivoire en guise de solidarité à leurs camarades suite aux événements qui ont entraîné un mort et des arrestations , à Niamey , a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Fulgence Assi, Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) également Secrétaire général de la Coordination estudiantine et scolaire d’Afrique (CESA) a demandé à cette occasion « aux autorités nigériennes de trouver des solutions aux problèmes posés par les étudiants » tout en condamnant la fermeture du campus. La CESA qui évoque un bilan de « 313 personnes interpellées dont 57 libérées, 109 blessés et 1...
(Africa Top sports 18/04/17)
Le Ghana et le Niger préparent leur participation à la CAN U17 Total, Gabon 2017. Les deux pays se sont donnés rendez-vous ce lundi à Accra pour un match amical. A l’arrivée, succès 2-0 des Black Starlets. Après 20 minutes de jeu, Sulley Ibrahim ouvre le score pour les locaux. C’est également le score à la pause. Au retour des vestiaires, les Ghanéens appuient de nouveau et inscrivent un second but par Gabriel Leveh. Les Nigériens ne reviendront pas. Les deux pays ont prévu un second match amical ce jeudi 20 avril à Accra. Au Gabon du 14 au 28 mai, le Niger figurera dans le groupe B avec l’Ethiopie, la Tanzanie et l’Angola. Le Ghana sera de son côté...
(RFI 17/04/17)
Après la mort d'un étudiant lundi 10 avril, une vidéo circule sur les réseaux sociaux, montrant des policiers qui tabassent un étudiant dans un pick-up. La scène a été filmée par les policiers eux-mêmes qui l'ont postée sur les réseaux sociaux. Trois d'entre eux ont été arrêtés. La vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre sans ambages un groupe de policiers en train de réprimer violemment un étudiant mis à leur disposition. Les images ont choqué plus d’un Nigérien, obligeant la Direction nationale de la police à mener des enquêtes et à sévir. « Trois de ces policiers ont été identifiés comme suspectés d’avoir participé
(AFP 16/04/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, s'est entretenu samedi après-midi avec des syndicats des étudiants pour désamorcer la crise universitaire après la manifestation de lundi qui a fait un mort sur le campus de Niamey fermé depuis, a annoncé la radio publique. "Nous avons rencontré le président de la république et des engagements ont été pris pour renouer le dialogue entre l'USN et le gouvernement", a affirmé à la radio Ousseïni Sambo, le secrétaire général du syndicat l'Union des scolaires nigériens (USN). Des sanctions vont être prises à l'encontre de responsables officiels, a-t-il souligné après la rencontre avec M. Issoufou qui, a-t-il ajouté, "a donné des instructions"...
(RFI 15/04/17)
La justice nigérienne a acquitté, vendredi 14 avril 2017, 83 étudiants présentés le même jour au procureur de la République à Niamey. Tous avaient été arrêtés sur le campus universitaire de la capitale après de violents affrontements avec la police, qui se sont soldés par la mort d'un étudiant. Devant le grand portail de la justice, les premières libérations se font sous les acclamations de leurs camarades. Moussa Ibrahim fait partie du premier lot. Il sont « dix-sept à être libérés. Il y en a soixante-huit qui restent, ceux qui ont été arrêtés au niveau de l’Ecole nationale de police ». Tous sont accusés de participation à une manifestation illégale, d'entrave à la liberté de circulation et de rébellion contre...
(La Tribune 15/04/17)
A la suite du rapport publié il y a quelques jours par un collectif de trois ONG et dans lequel, les pratiques de certaines multinationales françaises opérant dans l’exploitation des ressources naturelles, dont AREVA au Niger, la firme française a rejeté en bloc les allégations portée à son encore. Dans une réponse qu’elle a apportée aux différents aspects soulevés par le rapport, l’entreprise publique française oppose ses propres chiffres et s’appuie sur d’autres arguments pour justifier le manque à gagner pour le Niger mis en évidence par l’étude. Des explications qui ne convainquent guère surtout que ce n’est pas la première fois qu’AREVA est épinglée sur sa gestion de l’exploitation de l’uranium au Niger. « Le chiffre avancé par OXFAM...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(RFI 15/04/17)
Boko Haram a kidnappé les filles de Chibok il y a trois ans. Le retentissement mondial de ces enlèvements n’a pas empêché les jihadistes de continuer à kidnapper des jeunes gens. Certains prisonniers sont libérés contre rançon, ce qui permet aux islamistes de se financer. Jusqu’à 5 000 personnes, surtout des femmes et des enfants, auraient été kidnappées par Boko Haram au Nigeria de 2010 à 2016. Qu’il s’agisse d’exploitation sexuelle, de mariages forcés ou de travail forcé, les jihadistes ont surtout besoin de jeunes. Mais les rapts permettent aussi à Boko Haram de se financer.
(RFI 14/04/17)
Des affrontements sporadiques entre policiers et scolaires se poursuivent dans la capitale du Niger, Niamey. Les manifestants exigent entre autres la libération de leurs camarades et la réouverture du campus universitaire. Avec l’absence sur le terrain des étudiants de l’université de Niamey, évacués de force du campus, ce sont les sections lycéennes et collégiennes de la capitale qui ont repris le flambeau de la lutte estudiantine. Dès les premières heures, les élèves de quelques établissements en périphérie de la ville ont érigé des barricades et mis le feu aux pneus sur plusieurs carrefours. Très vite également, les forces de l’ordre sont intervenues en les dispersant et les courses-poursuites se sont engagées pendant plus de deux heures. Ces vives tensions inquiètent...
(AFP 14/04/17)
"Des zones d'ombre persistent" dans les premières déclarations publiques des paiements d'entreprises extractives françaises aux pays producteurs, estiment les organisations non gouvernementales Oxfam, ONE et Sherpa dans un rapport publié jeudi, qui épingle notamment Total et Areva. Au total les trois ONG ont passé au peigne fin les déclarations de six groupes français - Total, Areva, EDF, Engie, Eramet ainsi que Maurel et Prom - portant sur leurs activités d'extraction de matières premières (énergies fossiles ou minerais) en 2015. Un exercice inédit, puisque ces entreprises sont obligées de publier leurs versements aux pays où elles exploitent des ressources...

Pages