| Africatime
Dimanche 31 Août 2014
(Les Afriques 30/08/14)
La firme française Areva et le gouvernement du Niger ont signé, le 26 mai, après 18 mois d’âpres et longues négociations, l’accord de renouvellement du contrat d’exploitation des mines d’uranium, Somaïr et Cominak, sur la base du code minier antérieur à la nouvelle loi. Areva et l’État fument, au forceps, le calumet de la paix. Pour combien de temps et à quel prix ? Face à la forte pression de la société civile et les parlementaires nigériens, le géant français du nucléaire et le gouvernement du Niger sont convenus d’appliquer la loi minière, datée de 2006, aux deux sociétés minières Somaïr et Cominak, conformément aux clauses du nouveau code qui remplace le précédent, principal point...
(Xinhua 30/08/14)
L'Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP) du Niger a annoncé vendredi des sanctions contre les compagnies de téléphonie mobile pour manquements. Toutes les compagnies de téléphonie mobile se voient infliger des amendes dont le montant varie d'une agence à l'autre. La compagnie Atlantic Télécom-Niger est condamnée à verser au trésor public plus de 537 millions FCFA (1 million USD), Airtel- Niger 3,4 milliards FCFA (6 millions USD), Orange-Niger 1,6 milliard FCFA (3,3 millions USD) et la Compagnie Sahel-Com 1,4 milliard (2,9 millions USD).
(Rim Web 30/08/14)
L’information a été confirmée, jeudi matin, par son entourage et par les autorités nigériennes : le président du Parlement nigérien, Hama Amadou, a trouvé refuge à Ouagadougou, au Burkina Faso. Cet ex-allié du président Issoufou, devenu opposant au régime en place , est soupçonné de « complicité de supposition d’enfants » dans le cadre d’un trafic présumé de bébés. Sa deuxième épouse est écrouée dans le même dossier depuis fin juin. « Nul n’est au-dessus de la loi ». Le...
(PANA 29/08/14)
Le Trésor public du Niger a enregistré un taux de couverture de 190,6392 % dans son opération d’adjudication d’obligations du trésor lancée le 21 août dernier portant sur un montant de 30 milliards de F CFA. Selon un communiqué de l’Agence régionale d’appui à l’émission et à la gestion des titres publics des Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA-Titres, AUT), cette opération d’une durée de cinq ans (21 août 2014 au 22 août 2019) a enregistré 42...
(Afrique Actualité 29/08/14)
''Si la Cour Constitutionnelle confirme le caractère légale de cette autorisation du bureau de l'Assemblée nationale, le doyen des juges va convoquer M. Hama Amadou. S'il n'est pas là, il va constater qu'il n'est pas là et émettre un mandat d'amener. » C'est la déclaration faite jeudi dernier, lors d'un point de presse, par le procureur de la République, Boukari Ibrahim Sally, relative à l'absence sur le territoire national du président de l'Assemblée nationale Hama Amadou, dans le cadre de...
(Le Sahel 29/08/14)
Le Procureur de la République, M. Boukari Ibrahim Sally, a animé, aujourd'hui dans l'après-midi, un point de presse relativement à l'évolution du dossier de l'affaire dite des ''bébés importés'', notamment la requête adressée par la justice au bureau de l'Assemblée Nationale pour la mise à sa disposition du député Hama Amadou pour être entendu. Au cours de son point de presse, le Procureur de la République a indiqué que dans cette affaire, la justice doit écouter toutes les personnes concernées...
(Le Sahel 29/08/14)
Un récent rapport intitulé ''Perspectives économiques en Afrique'', élaboré en concertation entre la BAD, l'OCDE et le PNUD, s'est penché sur la situation globale en l'Afrique de l'Ouest, en donnant les détails pays par pays. Ainsi pour le cas précis de notre pays le Niger, le rapport nous édifie sur les forces et les faiblesses de l'économie nationale, tout en augurant des perspectives encourageantes pour les années à venir. Selon les experts auteurs de ce rapport, en 2013, la croissance...
(Tam-tam 29/08/14)
Que va devenir Mahamane Ousmane ? C’est la question que se posent de nombreux observateurs de la scène politique parmi lesquels « Le Hérisson ». A quelques encablures du prochain congrès de la Convention Démocratique et Sociale (CDS Rahama) convoqué par Maidadji Allambèye qui trône désormais à la tête de l’aile Abdou Labo, l’horizon politique s’obscur- cit pour Nafarko 1er (Mahamane Ousmane). Car c’est bien de cette CDS là qui sortira du congrès les 6 et 7 septembre prochain que...
(Xinhua 29/08/14)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président de l'Assemblée nationale du Niger, M. Hama Amadou, aurait quitté discrètement Niamey, capitale nigéirenne, dans la nuit de mercredi à jeudi, par peur d' être arrêté dans l'affaire du trafic présumé des bébés Nigérians au Niger, a-t-on appris jeudi de source bien informée. Mercredi, le bureau de l'Assemblée nationale nigérienne a donné son avis favorable à la requête du ministre de la Justice demandant la mise à la disposition de Hama Amadou à la Justice...
(AFP 28/08/14)
Le président du Parlement du Niger, Hama Amadou, principal opposant au président Mahamadou Issoufou, a fui le Niger pour le Burkina Faso parce qu'il se sentait menacé par l'Etat, et non pour éviter de s'expliquer sur les accusations sur un trafic présumé de bébés, a affirmé jeudi son avocat. "Tout le monde sait dans ce pays que (les autorités) ont tenté de diverses manières de débarquer Hama Amadou : d'abord par un vote (de défiance) des députés aux deux-tiers, puis...
(RFI 28/08/14)
L'information a été confirmée jeudi matin par son entourage et par les autorités nigériennes : le président du Parlement nigérien, Hama Amadou, a trouvé refuge à Ouagadougou, au Burkina Faso. Cet ex-allié du président Issoufou, devenu opposant au régime, est soupçonné de « complicité de supposition d'enfant » dans le cadre d’un trafic présumé de bébés. Sa deuxième épouse est écrouée dans le même dossier depuis fin juin. Les autorités burkinabè ont averti dès mercredi soir leurs homologues nigériennes de...
(AFP 28/08/14)
Le président du parlement Hama Amadou, dont les pairs ont autorisé mercredi l'audition par la justice au sujet d'un trafic présumé de bébés du Nigeria, a quitté "discrètement" le Niger pour le Burkina Faso, a indiqué un responsable de l'opposition. "Je peux vous dire qu'il a quitté discrètement le pays et est actuellement à Ouagadougou au Burkina Faso, dont les autorités ont confirmé la présence", a déclaré à l'AFP un responsable de l'opposition nigérienne, confirmant une information de la télévision...
(Afrique 7 28/08/14)
La télévision d’Etat, une chaîne privée ainsi que l’opposition nigérienne affirment que le président du Parlement Hama Amadou a discrètement fui le pays pour le Burkina Faso après que ses homologues parlementaires ont autorisé son audition par la justice au sujet d’un trafic présumé de bébés au Nigéria. Mercredi, le bureau politique de l’Assemblée nationale nigérienne a autorisé l’audition de Hama Amadou par le juge d’instruction en charge du dossier. La demande en a été faite mardi par le conseil...
(BBC 28/08/14)
Le président du parlement Hama Amadou, dont l'audition a été autorisée mercredi par la justice aurait quitté le Niger. Le président du parlement, en attente d’être interrogé sur un présumé trafic de bébés du Nigéria,est au Burkina Faso. "Je peux vous dire qu'il a quitté discrètement le pays et est actuellement à Ouagadougou au Burkina Faso, dont les autorités ont confirmé la présence", a déclaré à l'AFP un responsable de l'opposition nigérienne, confirmant une information de la télévision d'Etat et...
(La Voix de l'Amérique 28/08/14)
Au Niger, le bureau politique du Parlement a autorisé l'audition, réclamée par le gouvernement, de son président Hama Amadou . C’est dans le cadre d'une enquête sur un trafic présumé de bébés venant du Nigeria. La levée de l'immunité parlementaire de Hama Amadou n'est pas encore requise à ce stade de l'enquête, selon Mohamed Ben Omar, député proche du pouvoir et troisième vice-président du Parlement. Le conseil des ministres avait transmis mardi une requête du ministre de la Justice pour...
(Afrique Actualité 28/08/14)
Sept des treize membres du bureau de l'Assemblée nationale viennent de donner leur quitus pour de mettre le président de cette institution, Hama Amadou, à la disposition de la justice. La décision a été prise, suite à une réunion présidée par le vice-président du parlement nigérien, Boubacar Mamadou Marthé, et boycottée par les députés de l'opposition. Elle fait également suite à la requête du gouvernement nigérien, transmise mardi, au bureau de l'Assemblée nationale aux fins exclusives de mettre un député...
(Xinhua 28/08/14)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le bureau de l'Assemblée nationale (Parlement) du Niger a autorisé mercredi l'audition par la Justice de son président Hama Amadou, cité dans l'affaire du trafic présumé des bébés nigérians, apprend-on de source parlementaire à Niamey. Cette autorisation répond à la requête du ministre de la Justice transmise mardi à l'Assemblée nationale. En juin dernier, la police nigérienne a mis à nu un réseau de trafic de bébés nigérians et procédé à l'interpellation d'une trentaine de personnes, dont...
(APA 28/08/14)
Le bureau de l’Assemblée nationale nigérienne a autorisé mercredi la mise à la disposition de la justice de son président, Hama Amadou, réclamée par le gouvernement, dans le cadre de l’affaire du trafic de bébés du Nigeria vers le Niger. Une dizaine de personnes impliquées dans ce dossier, dont l’ex-ministre d’Etat en charge de l’agriculture Abdou Labo et son épouse, sont écrouées dans différentes prisons du pays. Hama Amadou a saisi la Cour constitutionnelle pour interprétation de l’article 88 de...
(RFI 28/08/14)
Dans le scandale du présumé trafic de bébés nigérians au Niger, l'immunité parlementaire d'Hama Hamadou, chef de l'opposition et président de l'Assemblée nationale est levée. C’est la décision du bureau du Parlement à Niamey. Il pourra donc être entendu par la justice. L'une de ses épouses est actuellement en prison dans le cadre de cette affaire. Mercredi soir, on a appris qu'Hama Hamadou avait quitté le Niger pour le Burkina. C’est à l’unanimité que les sept membres du bureau présent...
(APA 28/08/14)
La demande du gouvernement portant sur la mise à la disposition de la justice du Président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou, est une double violation du règlement intérieur de l’instance parlementaire et de la constitution du Niger dans la mesure où on n’a pas procédé à la levée de l’immunité du concerné, a déclaré, mercredi à Niamey, maître Souley Oumarou. Selon l’avocat de Hama Amadou qui parle d’une affaire purement politique, aucune plainte n’a à l’heure actuelle été déposée contre...

Pages