Vendredi 15 Décembre 2017
(AFP 14/12/17)
L'Arabie saoudite a un double intérêt à aider financièrement la force conjointe du G5 Sahel: le nouveau régime a le souci de contrecarrer les accusations de financement du terrorisme, tout en consolidant son influence au Sahel, une région dans laquelle il investit depuis de longues années, selon les experts. Mercredi, Ryad a confirmé qu'il allait verser 100 millions d'euros au profit de la nouvelle force antijihadiste composée de soldats de cinq pays de la région (Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger, Mauritanie), lors d'un sommet organisé par le président français Emmanuel Macron. Pour l'heure, cette contribution fait de l'Arabie saoudite le premier bailleur de fonds de la force du G5 Sahel, dont les besoins de départ...
(AFP 14/12/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) va consacrer un sommet extraordinaire début 2018 à la confirmation de l'adhésion du Maroc, a indiqué jeudi un haut responsable gouvernemental à Rabat. "Après concertation avec le Maroc et discussions avec les Etats membres ces derniers jours, on s’oriente vers un sommet extraordinaire en début d'année prochaine, exclusivement consacré à la question", a indiqué à l'AFP ce responsable marocain qui a requis l'anonymat. Il n'a pas été possible d'obtenir des informations à ce sujet à Abuja, où les travaux préparatoires du sommet ont commencé cette semaine.
(Jeune Afrique 14/12/17)
À l’occasion de la tenue de la « Conférence de la renaissance » du Niger à Paris le 13 et le 14 décembre, la ministre du Plan Kané Aichatou Boulama annonce espérer réunir 17 milliards de dollars pour financer la stratégie de développement économique et social du pays. À la tête du ministère nigérien du Plan depuis février 2016, Kané Aïchatou Boulama chapeaute la « Conférence de la renaissance », organisée à Paris les 13 et 14 décembre, pour présenter...
(Le Monde 14/12/17)
L’Arabie saoudite a annoncé une contribution de 100 millions d’euros à la force conjointe antiterroriste, les Emirats arabes unis de 30 millions d’euros. Sortir du tête-à-tête entre la France et les pays sahéliens, et aller vite. Convoquée mercredi 13 décembre par le président Emmanuel Macron, la réunion de soutien au G5 Sahel aura tenu les objectifs fixés par l’Elysée. La force conjointe antiterroriste constituée par le Tchad, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie devrait rapidement recevoir...
(APA 14/12/17)
APA-Paris (France) - La réunion internationale sur la force commune du G5 Sahel convoquée ce mercredi à Paris par le président Emmanuel Macron a pris fin sur l’engagement, d’après le chef de l’Etat français, de l’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis d’octroyer respectivement à la dite force 100 et 30 millions de dollars. Ces enveloppes en venant s’ajouter à l’apport des cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ainsi qu’aux contributions de la ‘’coalition...
(RFI 14/12/17)
Le Niger présente depuis mercredi 13 décembre son plan de développement économique et social aux bailleurs de fonds réunis à Paris. Niamey qui souhaite porter sa croissance à 7 % par an compte sur ce plan pour y arriver. Le PDES est estimé à 17 milliards de dollars sur lesquels le gouvernement apporte 10 milliards, reste donc 7 milliards à trouver. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171214-niger-renaissance-economique-plan-de...
(RFI 14/12/17)
Il faut aller plus vite dans la mise en œuvre du G5 Sahel. C’est l’objectif de la France et le but de cette réunion mercredi 13 décembre près de Paris. Le président français a convié ses homologues des pays membres de la force conjointe. A terme, cette force antiterroriste devrait compter 5 000 hommes. Mais aujourd’hui, elle est loin d’être opérationnelle. Au château de la Celle Saint-Cloud, où s'est tenue cette réunion, les discussions ont commencé à huis clos en...
(RFI 14/12/17)
Une réunion sur le G5 Sahel s'est tenue ce mercredi 13 décembre à la Celle-Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Les cinq chefs d'Etat des pays sahéliens ont été invités par le président Emmanuel Macron. L'objectif : accélérer la mobilisation internationale autour de cette force conjointe de lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Avec au cœur des préoccupations, la question d'un financement durable de cette force. C'est avec une certaine satisfaction qu'Emmanuel Macron a annoncé deux nouveaux contributeurs financiers de la...
(Agence Ecofin 14/12/17)
La table ronde de ce mercredi tenue à Paris entre les pays du G5 Sahel, la France et les organisations partenaires, a permis de mobiliser 135 millions d’euros supplémentaires pour le déploiement de la force sahélienne. L’Arabie Saoudite a confirmé ses 100 millions d’euros promis, il y a quelques jours, les Emirats arabes unis ont contribué à hauteur de 30 millions d’euros et les Pays Bas pour 5 millions d’euros. Cette somme s’ajoutera aux 150 millions d’euros des pays du...
(AFP 13/12/17)
Le Niger espère lever mercredi et jeudi à Paris 17 milliards de dollars de fonds publics et privés pour doper sa croissance sur 5 ans et garantir sa sécurité, dont le coût pèse sur le budget national. Les autorités nigériennes se trouvent à Paris pour présenter leur Plan de développement économique et social (PDES) pour les années 2017-2021 lors de la Conférence pour la Renaissance économique qui se tient ce mercredi dans la capitale française et d'un forum prévu jeudi...
(AFP 13/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a déclaré mercredi que la guerre contre les jihadistes battait "son plein" au Sahel et que l'objectif était de remporter des "victoires au premier semestre 2018". "Il nous faut gagner la guerre contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne. Or elle bat son plein. Il y a des attaques chaque jour, il y a des Etats qui sont aujourd'hui menacés (...) Nous devons intensifier l'effort", a-t-il déclaré à l'issue d'un réunion internationale à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, destinée à accélérer la mise en place de la force du G5 Sahel composée de soldats de cinq pays de la région.
(AFP 13/12/17)
Au lendemain du sommet sur le climat, la France réunit mercredi une vingtaine de dirigeants pour accélérer la mise en oeuvre de la nouvelle force conjointe G5 Sahel en raison de "l'urgence" sécuritaire sur le terrain. Cette "réunion de soutien" se tient à l'initiative d'Emmanuel Macron, qui a récemment jugé "urgent de renverser la tendance" au Sahel, où "les terroristes" ont "enregistré des victoires militaires et symboliques" ces derniers mois. Pour cela, le président français a convié au château de la Celle-Saint-Cloud, près de Paris, ses homologues du G5 Sahel: le Malien Ibrahim Boubakar Keïta, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, le Tchadien Idriss Déby et le Mauritanien...
(RFI 13/12/17)
Ils étaient de milliers d’étudiants mardi 12 décembre dans les rues de Niamey, au Niger. Ils réclamaient le paiement de leurs bourses, de meilleures conditions de vie sur le campus et surtout que justice soit rendue à leur camarade tué lors de violences sur le campus. Nous avons estimé que trop c'est trop ! Pour un Etat où nous avons du pétrole, nous avons de l'uranium, etc. Nous ne sommes pas d'accord ! Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171212-niger-etudiants-manifestent-niamey-le...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq...
(RFI 13/12/17)
Les cinq chefs d'Etat du Sahel ont rendez-vous près de Paris, à La Celle Saint-Cloud, ce mercredi 13 décembre. A l'invitation d'Emmanuel Macron, les présidents du Mali, de Mauritanie, du Burkina Faso du Tchad et du Niger se retrouveront autour de la chancelière allemande Angela Merkel, du président de la Commission de l'Union africaine et de nombreux partenaires. Une vingtaine de délégations seront présentes, avec un objectif : renforcer la mobilisation internationale au profit de la force conjointe antijihadiste. Fin...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une...
(AFP 12/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne vont tenter mercredi à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, de renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel, pour accélérer son déploiement. - Pourquoi cette mobilisation? - Il s'agit de faire le point près de six mois après la décision de créer la force G5 Sahel, prise début juillet sous l'impulsion du président français par cinq pays de la région, parmi...
(Le Monde 12/12/17)
Quatre soldats américains et cinq nigériens avaient été tués début octobre dans un assaut attribué à des combattants de l’Etat islamique dans le Grand Sahara. Par Seidik Abba (chroniqueur Le Monde Afrique) Ayorou, le 2 novembre 2017. Dans l'enceinte de la gendarmerie du village qui a été lourdement attaquée et pillée le 21 octobre 2017 par un groupe djihadiste affilié à l’Etat islamique. L'attaque a fait 13 victimes du côté des gendarmes. C'est la deuxième attaque cette année. C’est un...
(La Tribune 11/12/17)
La Banque mondiale vient d'octroyer au Niger une enveloppe de 66 milliards de francs CFA au titre de son appui budgétaire pour l'année 2017. Aujourd'hui, l'institution de Breton Woods conduit une vingtaine de projets dans divers secteurs au Niger, allant de l'agriculture à l'énergie. Le Niger vient de bénéficier d'une aide de 66 milliards de francs CFA de la Banque mondiale. Selon les sources officielles, cette enveloppe a été accordée au titre de l'appui budgétaire pour l'année 2017 et dont...

Pages