Mardi 27 Juin 2017
(AFP 27/06/17)
Porte du Sahara dans le nord du Niger, Agadez est un carrefour où se croisent des milliers de migrants pleins d'espoir de gagner la Libye et l'Europe et d'autres qui rebroussent chemin, rêves brisés. En 2016, 335.000 migrants ont été observés se dirigeant vers le nord par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui en a recensé 111.000 regagnant Agadez dans l'autre sens. Des chiffres parcellaires: l'OIM ne comptabilise que les migrants passant par ses points de suivi, sans prétendre à l'exhaustivité. Ils vont soit vers l'Algérie, soit, dans leur grande majorité, vers la Libye pour y travailler ou tenter de monter sur un bateau à destination de l'Europe. En mai 2015, le Niger a...
(RFI 27/06/17)
Au Niger, le même scénario dramatique qu’il y a une dizaine de jours dans vient de se reproduire. Dans le désert, un groupe de migrants a été abandonné par ses passeurs. 52 sont portés disparus. 23 autres ont été sauvés dans le nord-est du pays. C’est un groupe de plusieurs dizaines de migrants clandestins à bord de trois véhicules tout terrain, des pick-up, qui ont été localisés tout près du puits de l’Espoir. Un puits situé entre la ville garnison de Dirkou et l’oasis de Séguédine, plus précisément, à environ cinq kilomètres de la frontière libyenne. Sur les 75 migrants supposés être dans les trois véhicules pick-up, seuls 23 d’entre eux ont été sauvés...
(Studio Tamani 27/06/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a menacé de retirer ses troupes des opérations militaires en Afrique dans un entretien à RFI, TV5 Monde, et le quotidien Le Monde. Le président tchadien estime que son pays " n'a pas du tout été soutenu sur le plan financier, économique". Au Mali, le Tchad forme le troisième contingent le plus important de la Minusma avec 1.390 hommes. Par ailleurs, 2.000 soldats tchadiens sont engagés dans la Force multinationale mixte, créée en 2015...
(Afrique sur 7 27/06/17)
Le terrorisme en Afrique est une multinationale très engagée vu la teneur avec laquelle les terroristes se déchaînent dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. En visite d’une semaine au Burkina-Faso pour mieux comprendre ce fléau, un confrère n’avait sur la bouche que ces mots : « Ces attaques terroristes, ça commence à faire trop». Retour sur des attaques atypiques au Burkina et au Mali. Le terrorisme: la naissance d’une multinationale en Afrique Le terrorisme en Afrique semble irrémédiable au...
(AFP 26/06/17)
Vingt-quatre migrants ouest-africains, abandonnés par leur passeur sur la route de l'Europe via la Libye, ont été secourus dimanche par l'armée du Niger en plein désert du nord du pays, a annoncé lundi une source préfectorale. Les rescapés ont affirmé avoir été "70 migrants à avoir embarqué à bord de trois véhicules à partir d'Agadez" (Niger) pour la Libye, avant que "leur passeur ne les abandonne en plein désert sans eau ni nourriture". "Ils sont vingt-quatre migrants ouest-africains, qui ont été secourus dimanche après avoir été abandonnés par leur passeur"
(AFP 26/06/17)
Le Tchad "sera dans l'obligation de se retirer" des opérations militaires en Afrique "si rien n'est fait" pour aider financièrement le pays qui traverse une sévère crise économique et sociale, a assuré dimanche le président tchadien Idriss Déby Itno. "Nous n'avons pas du tout été soutenu sur le plan financier, économique. Si rien n'est fait, si ca continue, le Tchad sera dans l'obligation de se retirer" des opérations extérieures sur le continent, a expliqué le président dans un entretien à...
(RFI 24/06/17)
Au Niger les deux activistes arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi à leur domicile sont toujours en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire. Il s'agit du militant du parti Lumana, Bana Ibrahim, et de l’un des responsables du Collectif des organisations de la société civile nigérienne, Gamatié Mahamadou Yansanbou. Ils ont été interpellés suite à une dénonciation du Syndicat des magistrats qui vise, sans les nommer, ceux qui jettent le discrédit sur les magistrats...
(La Tribune 24/06/17)
L'Etat nigérien prévoit une sortie sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest-africaine le mercredi 28 juin prochain. C'est ce qu'a affirmé l'agence Umoa-Titres dont le siège se trouve à Dakar. Pour ce faire, Niamey fera une adjudication d'obligations assimilables du trésor et compte lever 40 milliards de francs CFA. Comme beaucoup de pays africains en ce moment, le Niger va aussi se tourner vers le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le pays prévoit...
(RFI 23/06/17)
Après le feu vert donné par l’ONU mercredi 21 juin, l'engagement des pays de Sahel de fournir les militaires, il ne reste plus que le financement pour mettre en place la force conjointe des pays du G5 Sahel qui aura pour mission de lutter contre le terrorisme et le trafic transfrontaliers. Financement qui est loin d’être réuni pour le moment. Un sommet des chefs d'Etat des G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) se tiendra à Bamako le 2...
(Agence Ecofin 23/06/17)
(Agence Ecofin) - 40 milliards de Fcfa. C’est le montant que le Niger compte lever sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), à travers une adjudication d’obligations assimilables du trésor programmée pour le mercredi 28 juin prochain, apprend-on de l’agence Umoa-Titres, basée à Dakar, au Sénégal. La valeur nominale unitaire de chaque titre est de 10 000 Fcfa avec un taux d’intérêt unique, la valeur du taux étant de 6,00%. L’opération va durer 60 mois...
(Le Monde 23/06/17)
Depuis 2015, les attaques djihadistes se sont étendues au centre et au sud du Mali, et le phénomène gagne les pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger. Emmanuel Macron arrivera le 2 juillet à Bamako pour le sommet des chefs d’Etat du « G5 Sahel » – Mauritanie, Niger, Tchad, Mali et Burkina Faso – auréolé d’une timide victoire diplomatique. La France est parvenue à faire voter au Conseil de sécurité de l’ONU et à l’unanimité, mercredi...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Grâce au partenariat engagé en 2012 avec l'Union européenne dans le cadre de l'Eucap Sahel Niger, la police technique et scientifique (PTS) nigérienne a été réorganisée et modernisée. Son laboratoire et ses agents, qui bénéficient de formations de pointe, sont devenus une référence en Afrique de l’Ouest. Dans la salle de classe, une vingtaine de gendarmes et de policiers nigériens en uniformes écoutent avec attention les recommandations d’un de leurs compatriotes formateur. La plupart prennent des notes. Des questions sont...
(Le Point 23/06/17)
Ce spécialiste en développement analyse les méfaits d'une aide internationale vouée aux urgences sécuritaires dans ces pays où les fragilités structurelles s'aggravent. Ces cinq pays que sont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, regroupés au sein du cadre institutionnel baptisé G5 Sahel dont le but est d'apporter une réponse régionale aux défis sécuritaires, n'ont bien entendu rien de commun sur les plans géographique, historique ou culturel, mais ils partagent depuis une dizaine d'années d'importantes...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Il y a encore un an, Les Filles de Illighadad chantaient dans la brousse, entre Tahoua et Agadez. Aujourd'hui, les trois musiciennes touarègues font la tournée des plus grands festivals européens. Quoi de plus naturel, pour un groupe de musique issu d’un peuple nomade, que de vous donner rendez-vous dans un aéroport ? Dans le hall, Les Filles de Illighadad sont assises à côté de leurs instruments, attendant patiemment leur vol pour Casablanca, avant de prendre leur correspondance pour le...
(Agence Ecofin 23/06/17)
Feu vert pour l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel. Le Conseil de sécurité de l’Onu vient d’adopter un texte saluant le déploiement des forces sahéliennes dans la lutte contre les groupes djihadistes dans la région. Toutefois, ce vote ne donne pas un mandat de l’Onu (qui serait synonyme d’un appui matériel et financier) à la force sahélienne. Dans un communiqué dont Niamey et les 2jours a obtenu copie, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves...
(AFP 21/06/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mercredi à l'unanimité une résolution saluant le déploiement d'une force africaine pour combattre les jihadistes dans la région du Sahel. Le projet de résolution élaboré par la France a été accepté par la totalité des quinze membres du Conseil, après que Paris et Washington soient parvenus à trouver un accord sur son contenu. Le texte salue le déploiement du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina Faso), mais sans toutefois délivrer...
(AFP 21/06/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se prononcer mercredi sur un projet de résolution présenté par la France ouvrant la voie au déploiement d'une force africaine pour combattre les jihadistes dans la région du Sahel, ont annoncé des diplomates. Le vote est prévu à 14H00 GMT, ont-ils précisé mardi. Après plusieurs jours de discussions, la France et les Etats-Unis sont tombés d'accord sur ce texte qui salue le déploiement du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina Faso)...
(RFI 21/06/17)
Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit voter mercredi matin à New York une résolution qui permet le déploiement d'une force anti-jihadistes dans la région du Sahel. Washington s'était violemment opposé à tout texte. Mais la France -qui porte la plume sur ce sujet- et les Etats-Unis sont finalement parvenus à un accord. C'est néanmoins un texte édulcoré qui devrait être adopté. Le texte qui sera soumis au vote est un texte de consensus qui permet à Paris d'obtenir...
(AFP 21/06/17)
La création d'une force conjointe des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), sur laquelle le Conseil de sécurité de l'ONU doit se prononcer mercredi, vise à enrayer l'expansion des groupes jihadistes dans la région. - Quelle est la genèse de cette force ? - La décision initiale remonte au sommet du G5 Sahel en novembre 2015 à N'Djamena, mais le projet a été réactivé récemment, en raison notamment de la dégradation de la situation dans le...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux...

Pages