| Africatime
Vendredi 21 Novembre 2014
(AFP 21/11/14)
Un nouveau président sera élu lundi à la tête du Parlement du Niger pour remplacer Hama Amadou, un opposant en fuite en France après sa mise en cause dans un trafic international de bébés, a indiqué vendredi une source parlementaire. "Après la décision de la Cour constitutionnelle déclarant +vacant+ le poste, la conférence des présidents des Commissions s'est réunie ce matin (vendredi) et a fixé le lundi 24 novembre pour l'élection d'un nouveau président", a affirmé à l'AFP ce membre du bureau de l'Assemblée. La Cour constitutionnelle, plus haute juridiction nigérienne, avait...
(AFP 21/11/14)
Au moins trois soldats nigériens ont été blessés dans une nouvelle attaque sur le sol nigérien, perpétrée contre un camp de l'armée à environ 90 km de Niamey, a-t-on appris vendredi auprès des autorités locales. "Les assaillants sont venus à moto, ils ont attaqué entre 21H00 et 22H locales (jeudi 20H00 et 21H00 GMT), un camp de l'armée à 3 km de Ouallam et ont blessé trois soldats", a affirmé à l'AFP un responsable de la municipalité de Ouallam. L'identité des assaillants n'a pas été précisée et l'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Deux des blessés ont été évacués...
(AFP 21/11/14)
La Cour constitutionnelle du Niger a déclaré "vacant" le poste du président du Parlement, un opposant en fuite en France après sa mise en cause dans un trafic international de bébés, a annoncé jeudi la télévision d'Etat. La semaine dernière, des députés proches du pouvoir - majoritaire à l'Assemblée - ont saisi cette Cour afin qu'elle "constate la vacance" du poste du patron des députés, Hama Amadou, qui a quitté le pays depuis bientôt trois mois. "La Cour constitutionnelle vient...
(RFI 21/11/14)
Le poste de président du Parlement du Niger est vacant. C'est en tout cas ce qu'a décidé la Cour constitutionnelle du Niger, a indiqué hier soir, jeudi, la télévision nigérienne Télé Sahel, citant un communiqué de la Cour. Mis en cause dans le dossier de trafic présumé de bébés, Hama Amadou, le président en exercice, a fui le pays depuis le 27 août dernier. Depuis la rentrée parlementaire début octobre, c'est le premier vice-président de l'Assemblée nationale qui occupait l'intérim...
(Xinhua 21/11/14)
NIAMEY (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a procédé jeudi à Arlit (extrême nord) au lancement officiel des travaux de construction de la section nigérienne de la route transsaharienne, Arlit-Assamaka (frontière d'Algérie), longue de 223 km. La réalisation de ce tronçon, dont le coût total est estimé à plus de 63 milliards de FCFA (environ 126 millions USD), parachève ainsi la route transsaharienne (Alger-Lagos). D'une distance totale de 4.500 km, la route transsaharienne, qui doit relier Alger (Algérie) à...
(BBC 21/11/14)
Plusieurs hommes armés non identifiés, à bord de motos et d'un véhicule tout terrain ont attaqué dans la nuit de mercredi, la localité de Banibangou, située à environ 160 km au nord de Niamey proche de la frontière du Mali. Le bilan fait état d'un mort et 3 blessés parmi les forces nigériennes de défense et de sécurité. Selon des témoins joints par la BBC, après deux heures de tirs nourris, les forces armées nigériennes sont parvenues à repousser les...
(Agence nigérienne de presse 21/11/14)
Le Président nigérien Issoufou Mahamadou est arrivé ce jeudi 20 novembre 2014 au matin à Arlit, dans la Région d’Agadez (Nord du Niger) où il a présidé le lancement des travaux de construction de la route Arlit-Assamaka-Frontière de l’Algérie. Un des neuf (9) grands axes de la transsaharienne dans sa partie nigérienne, la construction de cette route était prévue pour démarrer en 2007, selon le projet de la route transsaharienne, avant qu’elle n’ait été freinée par des difficultés de financement...
(Xinhua 21/11/14)
NIAMEY (Xinhua) -- Des hommes armés venus du nord du Mali, à bord de motos, mené une attaque à Banibangou, à 90 km au nord de Niamey, dans la nuit de mercredi à jeudi, tuant un gendarme nigérien, apprend-on de sources concordantes jeudi. Les assaillants ont été repoussés par les Forces de Défense et de Sécurité après plus de deux heures de combats. Il s'agit de la deuxième enregistrée dans cette localité après celle du 30 octobre dernier, au cours...
(AFP 21/11/14)
Les experts de dix pays d'Afrique du Nord et de l'Ouest et la France vont lancer une revue électronique spécialisée sur le "terrorisme et le crime organisé", a-t-on appris jeudi au terme d'une réunion de trois jours à Nouakchott. Les experts des 11 pays (Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, France, Maroc, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tunisie) qui ont discuté du "terrorisme et du trafic de la drogue" dans cette région, ont décidé de "créer un bulletin d'information intitulé...
(Indian Ocean Times 21/11/14)
Rakiatou Mayaki est la première ambassadrice du Niger aux Seychelles. Avec un poste basé à Pretoria en Afrique du Sud, la diplomate a dernièrement présenté ses lettres de créance au président seychellois, James Michel, à la State House à Victoria, comme le rapporte Seychelles News Agency. "En tant que pays enclavé, nous avons besoin des Seychelles qui sont une île avec beaucoup de potentiels, surtout en agriculture, voire en irrigation. Nous avons également échangé, en ce qui concerne la sécurité...",...
(RFI 21/11/14)
Au Niger, des éléments du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) ont attaqué mercredi 19 novembre le village de Bani Bangou, une préfecture située à la frontière malienne, à 250 km de Niamey, la capitale nigérienne. Dans leur retraite, les assaillants ont emporté leurs morts et blessés ainsi qu’un véhicule appartenant aux gendarmes. Les accrochages avec les terroristes du Mujao venus du nord du Mali ont duré presque deux heures de temps. Arrivés au crépuscule,...
(PANA 21/11/14)
Le Nigeria et les autres pays d'Afrique de l'Ouest auront besoin d'un investissement estimé à 25 milliards de dollars dans la prochaine décennie pour lutter contre l'alimentation énergétique inefficace et peu fiable, selon le ministre nigérian de l'Energie, Chinedu Nebo. Le journal privé The Guardian a indiqué que le ministre a souligné mercredi, lors de la Convention de l'industrie énergétique en Afrique de l’Ouest (WAPIC) en cours dans la ville de Lagos, que le Nigeria à lui seul aura besoin...
(Xinhua 21/11/14)
Le programme de développement culturel de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) va démarrer en 2015 pour favoriser le développement d'un marché régional des biens et services culturels, a annoncé jeudi à Cotonou Mme Béatrice Kinga, experte de l'institution sous- régionale. D'un coût estimatif de plus de 41 milliards de FCFA (82 millions USD), ce programme de développement culturel de l'UEMOA devrait contribuer à valoriser la culture comme source de création de richesse et de rayonnement de l'espace communautaire...
(AFP 20/11/14)
Une localité de l'ouest du Niger proche de la frontière malienne a été attaquée mercredi soir par des jihadistes, qui ont tué au moins un militaire nigérien, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. L'assaut a été revendiqué auprès de l'AFP à Bamako par le porte-parole du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), Walid Abou Sahraoui, mais jusqu'à jeudi en milieu de journée, aucun commentaire n'avait pu être obtenu au Niger. Mercredi soir, "des terroristes ont attaqué la localité nigérienne de Bani Bangou, située à la frontière malienne. Ils ont saboté le réseau téléphonique, tué...
(Jeune Afrique 20/11/14)
Renversé en 2010, Mamadou Tandja a été évacué d'urgence vers Rabat le 13 novembre en raison de son état de santé. Mamadou Tandja, l'ancien président nigérien renversé au début de 2010 pour avoir tenté (déjà) de prolonger son mandat à la tête de son pays, a été évacué d'urgence le 13 novembre vers Rabat, au Maroc, où il a été aussitôt admis à l'hôpital Mohammed-V. C'est à bord de l'avion présidentiel nigérien mis à sa disposition par Mahamadou Issoufou, le...
(Le Sahel 20/11/14)
Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a accordé hier, dans l’après midi, deux (2) audiences. Pour la première audience, le Chef de l’Etat a reçu le Chef d’Etat Major des Armées Françaises, le Général d’Armée Pierre De Villiers. L’audience s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France au Niger, SE. Antoine Anfré. A sa sortie d’audience, le Général d’Armée Pierre De Villiers a indiqué avoir échangé avec le Président de la République sur la coopération...
(Agence Ecofin 20/11/14)
(Agence Ecofin) - La République du Niger pourrait abandonner son projet de construction d’un pipeline, qui ralliera l’oléoduc Tchad-Cameroun, afin d’évacuer le brut produit dans ce pays vers le port en eau profonde de Kribi, révèle La lettre du continent. A l’origine des hésitations de l’Etat du Niger, apprend-on, «l’insécurité grandissante à ses frontières et la menace permanente que fait désormais peser la secte fondamentaliste Boko Haram dans la région du Lac Tchad». Les autorités nigériennes étudieraient actuellement une nouvelle...
(Le Sahel 20/11/14)
Les Chefs d’état major des pays membres du groupe de 5, le G5 du Sahel et la France se sont réunis, hier à Niamey, pour la deuxième session ordinaire. Les responsables des armées du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad ainsi que de la France, principale partenaire stratégique de l’organisation, étaient tous présents à ladite rencontre. Les Chefs d’état-major avaient dans l’agenda de leur rencontre, l’examen de la coopération bilatérale et multilatérale dans la...
(Nigerdiaspora 20/11/14)
Comme promis nous revenons cette semaine sur la répression sauvage dont la police municipale a été victime dans l’après midi du mardi 11 novembre 2014. En ce malheureux jour, le SUAPOM, Syndicat unique des agents de la police municipale mettait en exécution son préavis de grève de 48heures. Contre toute attente, les autorités de la ville de Niamey font recours à la police nationale pour venir faire les tâches des grévistes. Ces derniers, non disposés à laisser leur mouvement ébranlé...
(Le Sahel 20/11/14)
Ça bouge à l’intérieur de la majorité à l’Assemblée nationale. Des députés de cette majorité, mécontents, envisagent sérieusement de déposer une motion de censure contre le gouvernement. Ils se plaignent surtout du traitement de faveur dont bénéficient les députés dissidents ou en rupture de ban avec leur formation politique. Une manière de se faire entendre ou véritable malaise au sein de cette majorité ? Il ne faut surtout pas oublier le principal enjeu à venir : la désignation du prochain...

Pages