Mardi 26 Septembre 2017

Niger

(Le Sahel 10/08/17)
Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, assurant l’intérim du Premier ministre a présidé hier matin à l’Académie des Arts Martiaux de Niamey, l’ouverture des travaux du 3ème Forum international des jeunes sur la paix, la sécurité et l’immigration irrégulière. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des députés nationaux, de plusieurs membres du Gouvernement, des membres du Corps Diplomatique et des organisations internationales accréditées au Niger, du Secrétaire Exécutif de la CONFEJES, du Secrétaire Exécutif du G5 Sahel et des autorités régionales et communales de la Région de Niamey, du Président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ), Vice-président de l’Union Panafricaine de la Jeunesse et de plusieurs invités. Deux jours durant, participants, des jeunes...
(Le Sahel 10/08/17)
Le Président du Conseil Economique et Social (CESOC), M. Moussa Moumouni Djarmakoye, a reçu, hier matin, à son cabinet, SE. Abdoul Khadir Agne, Ambassadeur du Sénégal au Niger. Cette visite de courtoisie entre dans le cadre des échanges entre les institutions et au-delà entre les deux pays dans le but de renforcer davantage les liens d'amitié et de coopération qui existent déjà entre le Niger et le Sénégal. A l'issue de leur entretien, l'ambassadeur du Sénégal au Niger a souligné que cette visite s'inscrit dans le cadre de visite qu'il mène au niveau des institutions de la République du Niger. «Le CESOC faisant partie de ces grandes institutions de la République, il était question pour nous de venir saluer le...
(Le Sahel 10/08/17)
Dans le cadre de la célébration du 2ème anniversaire de sa création le bureau politique national de l'Alliance des Mouvements pour l'Emergence du Niger (AMEN-AMIN) a rendu publique hier dans l'après-midi à son siège principal à Niamey une déclaration. Dans cette déclaration lue par, M. Gérard Delanne membre du bureau politique en présence de M. Omar Hamidou Tchiana, président du parti, le bureau politique à procédé une analyse de la situation socioéconomique et politique nationale et internationale. Par la même occasion, le parti a réaffirmé son appartenance à la majorité présidentielle et œuvre loyalement à la réussite du second mandat de SE Issoufou Mahamadou. Créé dans un contexte historique et politique marqué par les soubresauts de 2013 ayant découlé de...
(Reuters 10/08/17)
PARIS (Reuters) - Les centres d'examen des demandes d'asile qu'Emmanuel Macron souhaite voir implantés en Afrique pour enrayer les flux de migrants qui traversent la Méditerranée ne seront pas installés en Libye mais au Niger et "peut-être" au Tchad, a déclaré mercredi la ministre chargée des Affaires européennes. "Ça n'est évidemment pas aujourd'hui en Libye, compte tenu de la situation qui prévaut dans ce pays, qu'on va pouvoir le faire dans des conditions de sécurité et de respect de la personne satisfaisantes", a dit Nathalie Loiseau sur franceinfo. "L'idée, c'est de le faire au Niger, peut-être au Tchad." Le président de la République avait annoncé en juillet son souhait d'ouvrir ces centres de tri entre migrants économiques et réfugiés "afin...
(Xinhua 10/08/17)
Un Forum international des jeunes, regroupant des centaines de jeunes du Niger et d'autres pays du continent, axé sur la paix, la sécurité et l'immigration irrégulière en Afrique de l'Ouest et au Sahel, se tient mercredi à Niamey. Organisée par le Bureau régional Afrique de l'Ouest de l'Union panafricaine de la Jeunesse en collaboration avec le Conseil national de la Jeunesse du Niger, la rencontre sous-régionale a pour objectif d'accompagner la mise en œuvre de la Résolution 2250 des Nations Unies sur les jeunes, la paix, la sécurité adoptée par le Conseil de Sécurité de décembre 2015. Elle met l'accent sur la prévention, la participation et le partenariat avec les jeunes dans toutes les initiatives de résolution des conflits. Il...
(Le Point 10/08/17)
Régulièrement, Le Point Afrique vous propose une revue de presse africaine. Distance oblige, c'est par le prisme de la presse en ligne que s'effectue cette moisson d'opinions et d'analyses de journalistes du continent autour d'un même fait d'actualité. Or, sur plus d'une cinquantaine de titres répertoriés, force est de constater que certains médias sont plus fréquemment cités que d'autres. Ils sont bien souvent béninois (Bénin Monde Infos, La Nouvelle Tribune), burkinabés (Aujourd'hui au Faso, Fasozine, L'Observateur Paalga, Le Pays) ou guinéens (Le Djely, ex-Guinée Conakry Infos). Au-delà de la pertinence de leurs analyses, cette surreprésentation tient surtout à la place et au traitement « maison » qu'ils accordent à l'actualité panafricaine et internationale, quand d'autres sites sont plus focalisés sur...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(AFP 09/08/17)
La France, qui a l'intention d'ouvrir au Niger et au Tchad des centres d'examen pour les candidats à l'asile, fera des "propositions" "à la fin de l'été", a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. "Nous sommes en réflexion pour vérifier le côté opérationnel de centres d'orientation que nous mettrions en place à la fois au Tchad et au Niger pour contribuer à maîtriser les flux de migrations", a-t-il affirmé en réponse à la questions d'un député. "Cela devrait nous amener à avoir des propositions d'action (...) à la fin de l'été", a-t-il ajouté. Paris étudie la question "en relation étroite avec les autorités nigériennes et tchadiennes, avec le Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies,...
(AFP 09/08/17)
Un millier de migrants d'Afrique de l'Ouest ont été secourus depuis avril 2017 dans le désert nigérien après avoir été abandonnés par des passeurs, a annoncé mercredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Niamey. "Au total, un millier de migrants ont été secourus" grace "aux opérations de recherche et de sauvetage de l’OIM depuis le mois d’avril" dans le nord du Niger, écrit l'OIM dans un communiqué publié sur son site. Fin juin, l'organisation onusienne faisait état de 600 migrants Africains sauvés depuis la même date, dans le cadre de son opération "Aide et secours aux migrants dans la région d'Agadez" (MIRAA)". Pour "améliorer les sauvetages", l'OIM a effectué entre les 19 et le 25 juillet, "une mission d’évaluation...
(Xinhua 09/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- La Banque mondiale (BM) vient d'accorder 20,8 millions de dollarssoit 12,5 milliards de FCFA au Niger pour le financement additionnel de la troisième phase du Programme d'Actions communautaires (PAC3), en vue d'améliorer la productivité agricole. La convention de financement a été signée lundi soir à Niamey par la ministre nigérienne du Plan Kané Aïchatou Boulama et le représentant résident de la Banque mondiale au Niger, Siaka Bakayoko. Ce financement, selon la ministre, permettra au projet de mettre plus l'accent sur l'amélioration de la productivité des cultures agricoles, d'augmenter les possibilités de générer des revenus, en particulier pour les femmes...
(Xinhua 09/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Une dizaines d'individus auteurs présumés de onze meurtres en sept mois dans la ville de Niamey viennent d'être arrêtés par la Brigade de Recherche et d'Investigation de la Police judiciaire nigérienne et présentés mardi à la presse. Selon le porte-parole de la Police, Adili Toro, de janvier à nos jours, ces individus ont causé la mort de onze personnes dont six dans le seul quartier Koira-Tégui, zone périphérique réputée dangereuse de la capitale nigérienne. Au cours des opérations de la police ayant permis de mettre hors état de nuire ces malfrats, environ 600 individus suspects ont été interpellés pendant la période. La police, selon son porte-parole, a déployé tous les moyens pour "nettoyer toutes les zones réputées...
(BBC 09/08/17)
Pour contourner les postes de contrôle, les trafiquants prennent des routes plus dangereuses à travers le désert du Sahara, loin des points d'eau et des services base. Parfois les véhicules tombent en panne ou bien les conducteurs se perdent et les migrants sont alors abandonnés dans le désert. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 1000 migrants ont été secourus dans le désert dans le nord du Niger depuis avril. De plus en plus de passeurs évitent la ville d'Agadez, considérée comme un haut lieu du trafic d'êtres humains. Cette région est un point de transit vers la Libye où plus de 600 000...
(Xinhua 08/08/17)
Le Niger, pays du Sahel subissant de plein fouet les effets pervers liés au changement climatique, envisage la tenue prochaine d'une Conférence internationale de haut niveau sur la lutte contre la désertification. L'objectif, selon le président nigérien Mahamadou Issoufou, à l'occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance du pays, est de susciter plus de soutien et d'engagements des partenaires pour des actions plus concrètes. Avec une superficie de près de 1.267.000 km², dont plus des 2/3 sont désertiques, le Niger, à l'instar des autres pays du Sahel, fait face à un défit majeur imposé par le changement...
(Afrique sur 7 05/08/17)
Le Président Mahamadou Issoufou du Niger affiche sa détermination contre Boko Haram qui vient d’enlever plus d’une trentaine de personnes durant le mois de juillet dernier. Pour le Président nigérien, l’Armée doit impérativement tout mettre en oeuvre pour libérer ces otages le plus vite possible. Le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, est en ce moment sous forte pression. En effet, les terroristes de la secte islamique de Boko Haram ont enlevé des femmes et des hommes pour servir d’otages, cachés dans leurs différentes antres. Ces personnes prises en otage par les combattants de Boko Haram sont au nombre de 39 dont 33 femmes et 6 garçons.
(AFP 04/08/17)
Trois policiers nigériens ont été retrouvés morts en plein désert après s'être égarés avec leur véhicule en tentant de se rendre à un poste de contrôle à la frontière avec l'Algérie, a indiqué jeudi à l'AFP une source sécuritaire. "Les corps de trois inspecteurs de police nigériens ont été retrouvés ce jeudi dans le désert. Leur véhicule s'est égaré depuis mardi alors qu'ils se rendaient à la frontière algérienne", a précisé à l'AFP une source sécuritaire. Leur véhicule "a perdu les traces d'un convoi" des Forces de défense et sécurité en route pour le poste frontalier nigérien d'Assamaka, proche de l'Algérie, a expliqué cette source. Le préfet d'Arlit (nord), Nafana Nayeldou, a "confirmé" sur une radio locale "la mort des...
(RFI 04/08/17)
Le Premier ministre du Niger accepte de s’exprimer sur tous les sujets sensibles: la recherche des 39 otages de Boko Haram, le projet du président français Emmanuel Macron de bloquer les migrants au Nord-Niger et la polémique sur la démographie galopante en Afrique. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170804-niger-brigi-rafini-otages-boko-haram...
(Xinhua 04/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, pays du Sahel faisant face à défi sécuritaire majeur, "15% des ressources budgétaires sont consacrées chaque année au combat" contre le terrorisme, selon le président Mahamadou Issoufou. Il a fait cette déclaration dans un message adressé à la nation à l'occasion de la célébration jeudi 3 août du 57eme anniversaire de la proclamation de l'indépendance du Niger. Selon le président nigérien, son pays continue d'essuyer "les attaques barbares des organisations terroristes, conduites à partir de zones sanctuaires situées dans les pays voisins". "La réponse que le gouvernement apporte à cette situation revêt une dimension sans précédent, en termes d'engagement", a-t-il indiqué, précisant que les forces de défense et de sécurité sont placées "en état de...
(Xinhua 04/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les corps de trois agents de la police nigérienne, probablement morts de soif, ont été découverts mercredi et huit autres agents retrouvés vivants, très déshydratés, dans le désert nigérien, au nord de la ville d'Arlit, apprend-on de sources concordantes jeudi à Niamey. Selon une chaîne privée "Saraounia" de la capitale nigérienne, ces agents de police se sont égarés dans une tempête de sable, alors qu'ils tentaient de joindre leur poste à Assamaka, près de la frontière algérienne, pour la relève de leurs collègues. Certaines sources avaient dans un premier temps annoncé la disparition des onze policiers. Mais huit policiers ont été par la suite retrouvés vivants, mais très affaiblis. Il est souvent arrivé que des migrants perdent...
(Xinhua 04/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a lancé jeudi, à l'occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance du pays, un appel à la communauté internationale pour soutenir les pays du Sahel dans leur combat contre les forces terroristes. Il a appelé les bailleurs de fonds à se mobiliser pour doter la Force conjointe "G5 Sahel" de moyens matériels et financiers nécessaires pour l'accomplissement de sa mission. Des pays de l'espace sahélien notamment la Mauritanie, le Mali, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger ont décidé, le 6 février dernier à Bamako, de la création force conjointe du G5 Sahel dont l'objectif est de lutter ensemble contre les attaques djihadistes qui visent le Mali et gagnent les Etats voisins...

Pages

(AFP 07/07/17)
Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a inscrit vendredi la réserve naturelle du Complexe W-Arly-Pendjari, à la frontière entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, sur la liste du patrimoine mondial, à la demande de ces trois pays d'Afrique de l'Ouest. L'inscription du complexe se fait en extension du Parc national du W au Niger, déjà inscrit en 1996 sur la iste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le Complexe W-Arly-Pendjari constitue "le plus vaste continuum d'écosystèmes terrestres, semi-aquatiques et aquatiques de savanes d’Afrique de l’Ouest", souligne le Comité dans son communiqué. Il "abrite la population d’éléphants la plus grande d’Afrique de l’Ouest et la plupart des grands mammifères typiques de la région comme le lamantin d’Afrique, le...
(AFP 06/07/17)
L'armée nigérienne a tué mercredi par erreur 14 paysans dans une région instable du sud-est du pays, les prenant pour des jihadistes de Boko Haram, ont rapporté jeudi à l'AFP un élu et un journaliste locaux. "C'est une bavure militaire qui a coûté la vie à 14 personnes (...) des réfugiés et des déplacés qui étaient rentrés dans leur village près d'Abadam, qu'ils avaient abandonné à cause des exactions de Boko Haram, et qui étaient revenus pour préparer leurs champs", a déclaré à l'AFP un élu de la région de Diffa. "Ils n'avaient pas prévenu les autorités" alors que c'est une zone rouge interdite d'accès, près de la rivière Komadougou, qui sert de frontière naturelle entre le Niger et le...
(AFP 06/07/17)
La détention du journaliste Ali Soumana est légale, a affirmé jeudi le gouvernement du Niger, en réponse à des associations de journalistes qui y voient une violation de la loi sur la presse. M. Soumana, fondateur de l'hebdomadaire privé Le Courrier, connu pour ses critiques contre le régime, a été écroué lundi après plusieurs jours de garde à vue. Il est poursuivi pour "complicité de soustraction de pièces de procédure et violation du secret de l'instruction" relative à une bataille judiciaire opposant depuis 2012 le Niger et une société libanaise, indique jeudi le ministère de la Communication dans un communiqué.
(RFI 06/07/17)
Au Niger, au moins cinq soldats ont été tués et trois autres blessés après l’attaque qui a visé Midal ce mercredi 5 juillet au matin dans le Tamesna, non loin de la frontière avec le Mali. C’est un détachement mobile, dont la mission essentielle est de couper la route aux trafiquants de drogue, qui a été pris pour cible au petit matin alors qu'il bivouaquait ce mercredi 5 juillet. Une mission à haut risque dans cette région isolée du Niger où les narcotrafiquants et les mouvements terroristes opèrent ensemble. L’attaque a eu lieu dans la vallée de Midal à une centaine de kilomètres à l’ouest de Tasara et 30 kilomètres de la frontière malienne. Venus en surnombre, les assaillants en...
(Xinhua 06/07/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au moins six soldats nigériens ont été tués et deux autres blessés, dans l'attaque, tôt mercredi matin, de leur poste près de la localité nigérienne de Midal, département de Tasara, à 7km de la frontière malienne, a annoncé une source sécuritaire à Xinhua à Niamey. Les assaillants se sont enfuis avec quatre véhicules 4x4 de l'armée nigérienne et d'importantes quantités de minutions. La zone de Tasara n'est pas à sa première attaque terroriste. En octobre dernier, des assaillants lourdement armés, venus à bord d'une quinzaine de véhicules du Mali voisin, ont pris d'assaut par surprise le détachement militaire chargé de la sécurité du camp de Tazalit qui abrite des réfugiés maliens, tuant 22 militaires nigériens. Depuis près...
(Xinhua 06/07/17)
Plus de la moitié des 12 millions d'Africains de l'ouest et du centre qui se déplacent chaque année sont des enfants, a annoncé mercredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) dans le cadre de la publication d'un nouveau rapport, cité mercredi par l'ONU. Intitulé "A la recherche d'opportunités : Les voix des enfants en déplacement en Afrique de l'Ouest et centrale", le rapport souligne qu'environ 75% de ces enfants restent en Afrique subsaharienne et que moins d'un sur cinq prennent la direction de l'Europe. "Les enfants d'Afrique de l'Ouest et centrale se déplacent en plus grand nombre qu'auparavant, beaucoup d'entre eux étant en quête de sécurité ou d'une vie meilleure", a déclaré la directrice de l'UNICEF pour la...
(AFP 05/07/17)
Au moins cinq soldats ont été tués mercredi lors d'une attaque probablement menée par des jihadistes dans la région de Tahoua, dans l'ouest du Niger, selon des sources locales. "L'attaque a visé une compagnie militaire à Midal, près de la frontière du Mali. Des témoins ont aperçu cinq corps de soldats morts", a déclaré à l'AFP une source politique régionale. Située à 500 kilomètres au nord-est de la capitale, Niamey, Midal se trouve dans la préfecture de Tassara. Vingt-deux soldats avaient été tués en octobre 2016 dans cette région, à Tazalit, lors d'une attaque de jihadistes venus du Mali voisin.
(AFP 05/07/17)
Les forces nigériennes recherchent toujours activement les 37 personnes, "26 filles mineures et 11 garçons", enlevées dimanche par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans un village du sud-est du Niger, a assuré mercredi le gouvernement. Neuf personnes ont été tuées et 37 kidnappées dimanche à Ngalewa dans une attaque attribuée à Boko Haram par le gouverneur de la région de Diffa, Laouali Mahamane Dan Dano, qui avait annoncé la nouvelle mardi à la télévision d'Etat. "Les terroristes ont emmené avec eux 37 personnes, "dont 26 filles mineures et 11 garçons", selon le communiqué du gouvernement mercredi, un bilan qui diffère de celui du gouverneur de Diffa, qui avait fait état de "37 femmes" enlevées. "A ce jour, les forces...
(AFP 05/07/17)
Une vingtaine d'associations de journalistes du Niger ont protesté mercredi dans un communiqué contre l'incarcération "en violation de la loi sur la presse" du journaliste nigérien Ali Soumana. M. Soumana, fondateur de l'hebdomadaire privé Le Courrier connu pour ses critiques contre le régime, est poursuivi pour "soustraction frauduleuse d'une pièce", relative à une bataille judiciaire opposant depuis 2012 le Niger et une société libanaise. Il a été écroué lundi après plusieurs jours de garde à vue à la police. Au Niger, une loi a remplacé depuis 2010 les peines d'emprisonnement de journalistes pour des délits de presse...
(APA 05/07/17)
APA-Niamey (Niger) - Neuf personnes ont trouvé la mort, tandis que 37 personnes dont 26 filles mineures et 11 garçons enlevés suite à une attaque perpétrée contre le village de Ngalewa, à une centaine de km à l’Est de Diffa, annonce un communiqué du gouvernement rendu public ce mercredi dans le journal « Le Sahel ». Selon le communiqué, l’attaque a été perpétrée dans la nuit 2 au 3 juillet par un groupe composé de plusieurs dizaines d’hommes armés qui, selon certaines sources, seraient venus à dos de chameaux et sur des chevaux. A ce jour, poursuit le texte, les Forces de défense et de sécurité sont activement engagées dans la recherche des personnes enlevées Cependant, il faut rappeler que...
(AFP 04/07/17)
Des "éléments" du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont enlevé dimanche 37 femmes et tué 9 personnes dans un village du sud-est du Niger, près de la frontière avec le Nigeria, a annoncé mardi le gouverneur de la région de Diffa (sud-est). "Les éléments de Boko Haram (...) ont égorgé neuf personnes (...) Ils ont pris des femmes, 37 femmes, et sont partis avec elles", a affirmé le gouverneur Laouali Mahamane Dan Dano à la télévision publique nigérienne. "Des poursuites sont déjà engagées par les Forces de défense et de sécurité (FDS) et nous espérons que dans les prochaines jours ces femmes seront retrouvées et seront libérées", a-t-il ajouté. Le gouverneur qui s'est rendu lundi à Ngalewa, le village attaqué,...
(AFP 04/07/17)
Le désert du Ténéré nigérien est "un véritable cimetière à ciel ouvert" pour les migrants africains sur la route de l'Europe via la Libye, ont alerté lundi une trentaine d'élus de la région d'Agadez (nord). "Le Ténéré nigérien est en train de devenir un véritable cimetière à ciel ouvert pour les bras valides d'Afrique de l'Ouest et du centre, attirés par le mirage européen", ont expliqué dans un communiqué 37 élus du conseil régional d'Agadez. Porte du Sahara, Agadez, plus grande ville du nord nigérien, représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe. Depuis le début de l'année, "des centaines de migrants ouest-Africains ont été retrouvés morts ou sont portés disparus ou sauvés in extremis...
(RFI 04/07/17)
Le désert du Ténéré nigérien est en train de devenir un véritable «cimetière à ciel ouvert pour les bras valides d'Afrique de l'Ouest et du centre, attirés par le mirage européen», ont expliqué dans un communiqué 37 élus du conseil régional d'Agadez. Porte du Sahara, Agadez, plus grande ville du Nord nigérien, représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe. Au Niger, le conseil régional d'Agadez, dans le nord du pays, a publié lundi un communiqué pour attirer l'attention de la communauté internationale, de l'Etat nigérien et des acteurs qui vivent de la migration au sujet de la situation des migrants qui meurent par dizaines dans le désert. Depuis plusieurs mois, les drames se multiplient. Des dizaines...
(AFP 04/07/17)
Le journaliste nigérien Ali Soumana, fondateur de l'hebdomadaire privé Le Courrier connu pour ses critiques contre le régime, a été écroué lundi, accusé notamment de "soustraction frauduleuse d'une pièce" relative à une bataille judiciaire opposant le Niger et une société libanaise, a indiqué son entourage. "Ali Soumana a été placé sous mandat de dépôt par un juge d'instruction pour la publication d'un réquisitoire du procureur de la République à Niamey" relatif au contentieux judiciaire entre le Niger et la société libanaise Africard, a affirmé à l'AFP la rédaction du Courrier. La semaine dernière, l'hebdomadaire avait publié "un réquisitoire introductif"...
(Agence Ecofin 04/07/17)
(Agence Ecofin) - La ville nigérienne de Diffa encore confrontée à une attaque perpétrée par des combattants présumés de Boko Haram. La nuit de dimanche, des assaillants ont fait irruption dans la localité de Ngalewa (région sud-est avec le Nigéria) entre 22 et 23 heures (Gmt+1). « Il y a eu 9 morts. Une trentaine ou quarantaine de femmes et enfants ont été enlevés par les assaillants, » a laissé entendre El Hadj Daouda, Maire de Kabalewa. Cette attaque fait suite à l’attentat suicide perpétré contre un camp de refugiés mercredi dernier à quelques kilomètres de la localité actuellement touchée. Les attaques de Boko Haram dans cette région de l’extrême sud-est du Niger ont démarré depuis 2015. Ces derniers mois,...
(AFP 03/07/17)
Au moins neuf personnes ont été tuées et des dizaines d'autres enlevées au cours d'une attaque dans le sud-est du Niger par des combattants présumés de Boko Haram, ont indiqué lundi à l'AFP les autorités locales. "L'attaque a eu lieu hier (dimanche) soir entre 22h00 et 2300 locales (21h00 et 22h00 GMT) et il y a eu neuf morts. Une trentaine ou quarantaine de femmes et enfants ont été enlevés par les assaillants", a affirmé à l'AFP, Abari El Hadj Daouda, le maire de Kabaléwa. L'attaque a visé dimanche la localité de Ngalewa, à quelques km de la ville de Kabaléwa, située au nord de la ville Diffa, la capitale du sud-est nigérian où un attentat suicide opéré par deux...
(France TV Info 03/07/17)
Plusieurs milliers d'enseignants en poste au Niger seraient détenteurs de faux diplômes. Le ministre de l’Education veut leur faire passer un test d’évaluation. De peur d’être arrêtés, 157 d'entre eux auraient déserté leurs postes. Le doute est arrivé avec le constat d’une baisse continue du niveau des élèves. Le pays n'arrive pas former et à payer correctement suffisamment d'instituteurs. En mars 2017, le ministre de l’Education primaire, Daouda Mamadou Marthé, avait annoncé devant le Parlement nigérien avoir repéré plus de 300 enseignants détenteurs de faux diplômes, dont ceux du baccalauréat et du brevet des collèges. Les écoles primaires, les collèges, les lycées et les établissements professionnels, sont concernés selon le ministre. L' évaluation des compétences des enseignants a été initiée...
(AFP 01/07/17)
Les milliers de réfugiés et déplacés vivant dans le camp onusien de Kabaléwa (sud-est du Niger) où deux civils ont été tués mercredi dans un attentat-suicide perpétré par deux femmes kamikazes, vont être transférés dans d'autres camps, ont annoncé vendredi les autorités locales. "Nous avons demandé au Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) de terminer d'ici lundi" les opérations de transfert vers "le camp de Sayam", autre site onusien de réfugiés situé plus à l'intérieur du pays, a affirmé à la radio Laouali Mahamane, le gouverneur de la région de Diffa. Le camp de Kabaléwa, qui accueille quelque 10.000 personnes...
(AFP 30/06/17)
Deux personnes ont été tuées dans un attentat suicide perpétré mercredi soir près d'un camp de réfugiés dans le sud-est du Niger par deux femmes kamikazes qui ont également péri, a appris jeudi l'AFP de sources concordantes. Le mode opératoire est conforme à celui de Boko Haram qui est le seul groupe jihadiste connu à mener des actions dans la région où a eu lieu l'attaque, proche du Nigéria. "Les deux femmes kamikazes ont infiltré le camp de réfugiés, elles ont actionné leur charge (explosive), se tuant sur le coup et tuant deux autres civils du camp", a affirmé à l'AFP une source humanitaire. L'attaque s'est déroulée mercredi en milieu de soirée à Kabaléwa, un village situé au nord de...
(AFP 30/06/17)
Environ 600 migrants d'Afrique de l'Ouest ont été secourus depuis le mois d'avril dans le désert nigérien après avoir été abandonnés par des passeurs, a indiqué jeudi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). L'organisation a toutefois estimé que les 51 migrants portés disparus la semaine dernière, après avoir été abandonnés en plein désert sur la route de l'Europe via la Libye, étaient probablement morts. Les 51 migrants "sont (donc) présumés morts", même si "les corps n’ont toujours pas été retrouvés", a-t-elle dit. "L'opération de sauvetage de l'OIM a secouru depuis le mois d'avril 600 migrants abandonnés dans le désert du Sahara" qui ont été hébergés dans son centre du nord du Niger, dans le cadre de son projet "Aide et...

Pages

(Xinhua 23/02/17)
NIAMEY,(Xinhua) -- La Chine envisage de réaliser dans un proche avenir, dans le cadre de la coopération avec le Niger, d'importants projets dont la construction d'un nouveau pont sur le Niger à Niamey, le plus grand financé par le gouvernement chinois dans le pays. L'annonce en a été faite par l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun au cours d'une interview accordée récemment à un correspondant de Xinhua à Niamey. Situé au sud-ouest de Niamey, ce pont aura une route à quatre voies et à double sens avec une longueur de 3,7 kilomètres. Cesera le plus grand pont financé par le gouvernement chinois au Niger. Ce nouveau pont vient s'ajouter à un autre déjà inauguré en 2011, le pont de...
(La Tribune 23/02/17)
Le Sénégal vient de désigner l’ancien ministre du budget, Abdoulaye Diop, comme nouveau commissaire à l’UEMOA en remplacement de Cheick Hadjibou Soumaré, démissionnaire depuis le 1er décembre dernier. Abdoulaye Diop, actuel conseiller spécial du chef d’Etat sénégalais, devrait logiquement assumer la présidence de la Commission, un poste que détenait jusque-là le Sénégal mais que convoite le Niger. De quoi amplifier la tension qui prévaut depuis quelques mois au sein de l’organisation communautaire sous-régionale en raison justement de la bataille que se livrent les deux pays pour le contrôle du poste. C'est peut-être une manière pour le chef d'Etat sénégalais Macky Sall de « rendre la monnaie de sa pièce » à son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, lequel n'a pas respecté...
(RFI 22/02/17)
Au Niger, des start-up africaines tiennent un forum du 21 au 23 février à Niamey. La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, l'a inauguré mardi 21 février en présence du président nigérien. « Sahel Innov » tentera d'apporter des réponses aux défis de la région du Sahel. Des jeunes entrepreneurs venus de sept pays sahéliens de la sous-région ouest-africaine rivaliseront d’ingéniosité du 21 au 23 février à Niamey, lors du « Sahel Innov ». Le but de ce forum est de mettre l’innovation au service d’un développement durable au Sahel. Parmi les entrepreneurs, Adama Sawadogo est venu du Burkina Faso pour présenter l’application sur l’état civil qu’il a mise au point. « Le constat, c’est qu’en Afrique, nous avons...
(Afrique Actualité 22/02/17)
Organisée en marge de la première visite au Niger de Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) qui appuie financièrement cette initiative, la rencontre des jeunes entrepreneurs dénommée SahelInnov vise à soutenir et à rassembler les créateurs de petites et moyennes entreprises (PME) innovantes au Sahel. Ainsi, durant trois jours, du 21 au 23 février, des dizaines de jeunes venus du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal, du Tchad et de la Guinée vont débattre sur le thème « innover pour un développement durable au Sahel. » Il s'agit selon Almoktar Allahoury, directeur général du Centre incubateur des PME au Niger (CIPMEN), initiateur dudit forum, « d'apporter des solutions innovantes aux importants défis...
(Autre média 22/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - C’est la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) qui donne l’information avec des chiffres à l’appui. 702 institutions de microfinance ont été identifiées à fin septembre 2016 au sein de l’Union économique et monetaire ouest africaine (Uemoa). Parmi ces institutions, 144 systèmes financiers décentralisés (Sfd) réalisent environ 90% des activités du secteur, notamment en termes de dépôts et crédits. Selon la même source, l'accès des populations aux services financiers offerts s'est élargi dans l’espace communautaire passant de 15 millions à fin septembre 2015 à près de 17,3 millions à fin septembre 2016. Soit une augmentation de 2,3 millions.
(Reuters 22/02/17)
OSLO, (Reuters) - Plus de sept millions de personnes sont menacées de famine dans le nord-est du Nigeria et dans le bassin du lac Tchad, soit le plus important groupe de population dans cette situation aujourd'hui dans le monde, a déclaré mercredi un haut responsable des Nations unies. La conférence internationale des donateurs qui doit se tenir vendredi à Oslo visera à recueillir des fonds afin de trouver les 1,5 milliard de dollars nécessaires, selon les Nations unies, pour faire face aux besoins humanitaires de la région en 2017. "Le plus gros problème (de la région) c'est l'insécurité alimentaire, qui touche plus de sept millions de personnes. Ils sont au bord de la famine, et ont à peine un repas...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Deux anciens ministres et un député nigériens dans le viseur de la justice. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, le pouvoir judiciaire a obtenu du gouvernement, un aval pour auditionner les présumés coupables. C’est lors du Conseil des ministres du 17 février 2017 que le gouvernement « a examiné et approuvé une requête aux fins de levée d'immunité parlementaire d'un député et deux requêtes aux fins de mise en accusation de deux anciens ministres.» Les conclusions du Conseil des ministres ont précisé transmettre ces requêtes à l’assemblée nationale sans citer nommément les présumés. Toutefois, le nom des présumés coupables reviennent souvent dans la presse locale.
(Autre média 21/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - Les économies d’Afrique de l’ouest perdent environ 1,3 milliard de dollars (plus de 619 milliards de Fcfa) par an à cause du trafic de drogue. C’est ce qui ressort des chiffres de l’Office des nations unies contre la drogue et le crime (Onudc) réuni lundi à Abidjan en Côte d’Ivoire. « Les estimations financières générées par le trafic de cocaïne dans la région s'élèvent à environ un milliard de dollars américains chaque année dont environ 500 millions sont blanchis dans la région, soit près de 1,3 milliard de pertes pour les économies des pays ouest-africains dans les secteurs de la santé, du travail et autres, »...
(Xinhua 21/02/17)
La Commission de la CEDEAO envisage d'organiser dans les tous prochains jours un forum sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale de lutter contre ce fléau, annonce un communiqué de l'organisation sous régionale, parvenu lundi à Xinhua à Cotonou. Selon cette même source, le président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel de Souza a fait l'annonce lundi à Abuja au Nigeria, lors de son entretien avec le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'Espagne, Ildefonso Castro. Au cours de cette rencontre, M. De Souza a déploré les exactions fréquentes commises par les djihadistes dans le nord du Mali, considérant que ce forum "permettra de réfléchir,...
(RFI 20/02/17)
Dans sa parution du 16 février, le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché près de 200 milliards de francs CFA virés sur un compte bancaire à Dubaï en 2011. Cet argent proviendrait de la vente d'uranium. Le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché 200 milliards de FCFA, qui se trouvaient sur un compte de la Sopamin, la Société du patrimoine des mines du Niger, aux Emirats arabes unis. Des informations inexactes selon le ministre des Finances, Massoudou Hassoumi, qui était directeur de cabinet à la présidence de la République à l'époque des faits en 2011. Celui-ci évoque une somme de 800 millions de FCFA qui aurait bien été versée au...
(Agence Ecofin 20/02/17)
(Agence Ecofin) - Le sujet est sur toutes les lèvres depuis l’accusation faite par le journal nigérien « Le Courrier » dans sa parution du 16 février 2017, incriminant le ministre des Finances (un document à l’appui) d’être au centre d’une affaire de virement de près de 200 milliards de Fcfa sur un compte bancaire à Dubaï en 2012. Laquelle somme résulterait, selon le journal, de la vente de 5000 tonnes d’uranium. Version des faits d’une affaire qui a connu un développement grâce à la sortie médiatique du ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou rejetant en bloc les faits à lui reprochés. Le journal « Le Courrier » parle de 200 milliards de Fcfa. Le ministre des Finances évoque plutôt 800...
(Autre média 18/02/17)
Fortement dépendant de son voisin nigérian pour son approvisionnement en électricité, le Niger a annoncé cette semaine la signature d’un accord de coopération avec la France dans le cadre du projet de barrage hydroélectrique de Kandadji. Ce nouveau partenariat devrait permettre, via l’allocation d’un financement de 50 millions d’euros, de finaliser les travaux de construction du barrage et d’approvisionner la capitale Niamey. Si le Nigéria fournit actuellement plus de 60% des besoins en électricité du Niger, c’est encore insuffisant et la compagnie publique Nigelec, en charge de la production d’électricité dans le pays, n’arrive pas à satisfaire les besoins de la population.
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(APA 16/02/17)
La 62e session ordinaire du conseil des ministres de pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) s’ouvre jeudi à N’Djaména, siège de l’organisation, en présence des délégations venues du Cameroun, du Niger, Nigéria, de la République centrafricaine (RCA), de la Libye et du Tchad, a-t-on appris à l’ouverture ce mercredi de la réunion des experts. Img : Commission bassin du lac Tchad : la 62e session du conseil des ministres s’ouvre jeudi à N’Djamena En ouvrant la réunion des experts appelés à éplucher les questions à soumettre au conseil des ministres, le ministre tchadien de l’Eau et de l’Assainissement, Sidick Abdelkerim Haggar, a révélé que ses homologues se pencheront notamment sur les défis de la sécheresse...
(Agence Ecofin 15/02/17)
(Agence Ecofin) - Boubacar Sidiki Traore, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) en Algérie, a déclaré le 13 février 2017 que l’institution financière a approuvé le financement du projet de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique (DTS) qui doit interconnecter l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad. Il s’exprimait, lors de la Conférence africaine sur la Gouvernance de l'internet qui s’est tenue, lundi dernier, à Alger, en Algérie. Au-delà de cette interconnexion, Boubacar Sidiki Traore a ajouté que la BAD compte également « accompagner et appuyer les pays respectifs à renforcer et améliorer la résilience et la diversification de leur économie, notamment à travers la mise en place des infrastructures et applications TIC tout...
(Afrique Actualité 14/02/17)
Lampes solaires, panneaux solaires et accessoires, chargeurs de téléphones portables fonctionnant à l'énergie solaire. Autant d'appareils chargeables à l'énergie solaire auxquels les populations de la capitale et d'autres régions du Niger font recours pour faire face au problème d'électricité. Du reste, le marché des appareils fonctionnant à base du solaire connait de plus en plus un essor dans la capitale. Aux côtés des grands magasins spécialisés dans la vente des panneaux solaires et accessoires, plusieurs Nigériens se lancent dans ce business. Très abordables d'un point de vue prix, les appareils fonctionnant à base du solaire envahissent les marchés et les revendeurs se réjouissent. « Actuellement sur le marché, je ne vois pas une activité qui marche plus que la vente...
(Agence Ecofin 13/02/17)
(Agence Ecofin) - La France et le Niger se dotent d’un nouveau document d’accord de coopération pour les trois prochaines années. Lequel document laisse entrevoir un financement de plus de 39 milliards de Fcfa (environ 60 millions d’euros). Le document a été paraphé à Paris durant le séjour français du Premier ministre Brigi Rafini du 07 au 10 février 2017. Sur cette somme, près de 50 millions d’euros seront consacrés à la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji. Les objectifs de cette centrale, lancée depuis mai 2008, sont, entre autres, de sécuriser l’agglomération de Niamey en fourniture d’eau potable, de produire de l’électricité avec une puissance de 125 MW ou encore d’assurer un début d’étiage de 120 m3/ seconde sur...
(Agence Ecofin 13/02/17)
(Agence Ecofin) - Mallam Mohammed Lawal, un haut responsable de la société publique nigériane du pétrole a réitéré l’attachement du gouvernement nigérian au projet d’acheminement du brut du bassin du Rift, au Niger, vers la raffinerie pétrolière de Kaduna (KPRC) au Nigéria. Dans des propos rapportés par le Guardian, le responsable a exposé tous les avantages du projet pour l’industrie pétrolière du Nigéria. «Si nous raffinons le brut acheté au Niger à la KPRC, nous allons satisfaire la demande à Kaduna et dans tout le Nord […] Nous allons également tirer des recettes importantes de la commercialisation de ces produits pétroliers», a expliqué M. Lawal. En effet, la KPRC fonctionne de façon irrégulière, à cause des attaques perpétrées contre les...
(La Tribune 11/02/17)
Le Niger et la France viennent de signer un nouvel accord de coopération qui s’étalera sur les trois prochaines années. Le document qui a été paraphé à l’occasion de la visite que vient d’effectuer le chef du gouvernement nigérien à Paris, est doté d’un financement de plus de 60 millions d’euros en faveur notamment du projet de construction du premier barrage hydroélectrique du pays. L’occasion également pour le Niger de faire quelques emplettes auprès de certaines entreprises françaises avec des contrats pour la fourniture de matériel de défense ainsi que l’assainissement de la capitale. La coopération franco-nigérienne se porte à merveille et vient de s'enrichir de cinq nouveaux accords bilatéraux...
(Jeune Afrique 11/02/17)
En marge de la visite en France du Premier ministre nigérien Brigi Rafini, les autorités nigériennes ont signé avec le spécialiste du traitement de l’eau et des déchets un accord pour l’élaboration d’une politique de gestion des ordures dans la capitale, Niamey. Inscrit dans le cadre du programme Niamey Nyala (« Niamey la coquette »), ce projet débouchera « d’ici la fin de l’année », selon Veolia, sur une proposition de contrat pour la collecte et la construction d’un centre d’enfouissement des déchets. « Nous allons lancer une étude très approfondie avec l’État, afin de parvenir à une proposition concrète, puis nous irons voir les bailleurs de fonds », a indiqué à Jeune Afrique Patrice Fonlladosa, directeur Afrique-Moyen Orient du...

Pages

(Dw-World 07/06/17)
Malgré la fin de l'épidemie de méningite qui a fait 183 victimes, les autorités alertent sur l'existence de vaccins non authentifiés sur le marché .Au Niger, l'épidémie de méningite est réapparue dans le pays au mois de mars dernier. Plus de 3200 cas ont été signalés dans tout le pays et 183 décès ont été confirmés. Les autorités sanitaires estiment actuellement que l’épidémie a été endiguée grâce à la vaste campagne de vaccination initiée par le gouvernement et ses partenaires. Néanmoins, un faux vaccin serait toujours en circulation. Il s'agit d'un produit de la marque Menguinhos Fiocruz en provenance de pays voisins. Le ministre nigérien de la santé publique Idi Illiassou Mainassara annonce que tout le systeme est aux aguets...
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
Un tribunal a condamné le président de la coalition des partis de l'opposition, Front pour la restauration de la démocratie et la Défense de la république. Amadou Djibo Ali dit Max est accusé d'organiser un complot visant à renverser le régime du président Mahamadou Issoufou. Les avocats d’Amadou Djibo Ali ont aussitôt décidé d'interjeter appel de la décision du tribunal de première instance de Niamey. "Nous ne sommes pas d'accord qu'un Nigérien puisse être poursuivi pour une infraction politique au registre d'atteinte à la sûreté de l'état," a déclaré Me Souley Oumarou, un de ses avocats.
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...
(La Tribune 06/06/17)
La découverte d’une version falsifiée d’un vaccin antiméningococcique en circulation au Niger a provoqué une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’après les autorités nigériennes, les investigations se poursuivent pour déterminer la provenance ainsi que la quantité des produits contrefaits introduits dans le pays. Loin d’être un cas isolé, ce nouveau scandale remet à l’ordre du jour le fléau des faux médicaments en Afrique. C'est la première alerte du genre de l'année que l'Organisation mondiale de santé (OMS) vient de faire au sujet d'un «vaccin antiméningococcique falsifié en circulation en Afrique de l'Ouest ».
(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...
(RFI 06/06/17)
Les pays du G5 Sahel veulent une armée sous-régionale capable de lutter efficacement contre le terrorisme et l'insécurité en général, spécialement dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel se réunissent à Bamako ce lundi 5 juin pour une réunion, et les contours de cette force commune se précisent. L'effectif de cette force pourra aller jusqu'à 5 000 hommes avec un mandat d'un an renouvelable. Mais la véritable nouveauté c'est qu'elle sera dotée de deux composantes. Une militaire et une autre policière avec des effectifs chargés de lutter plus particulièrement contre le trafic de drogue, de biens, ou d'êtres humains. Une nouvelle manière...
(AFP 02/06/17)
Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés, ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, dans le nord du Niger, sur leur route vers la Libye voisine et probablement l'Europe, ont annoncé jeudi à l'AFP des sources locale et humanitaire. Six survivants ont donné l'alerte sur le sort funeste de leurs 44 compagnons de voyage. "Le nombre de migrants morts dans le désert pour l'instant est de 44", a déclaré à l'AFP le maire d'Agadez, Rhissa Feltou, sans préciser les circonstances du drame. La Croix-Rouge, dont une équipe est sur le terrain pour "récolter des informations précises", a aussi fait état d'"au moins 44 migrants morts".
(RFI 02/06/17)
Un nouveau drame de l'immigration. Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, au nord du Niger. Ils tentaient de se rendre en Libye. Mais leur voiture est tombée en panne. C'est ce qu'ont raconté les six survivants ghanéens et nigérians, qui ont été récupérés par un transporteur et acheminés avant-hier au centre de transit de Dirkou. Ils sont maintenant pris en charge par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La région d'Agadez représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe et, pour pour lutter contre les trafiquants, Niamey a voté en 2015...
(RFI 02/06/17)
Dans l’affaire du trafic de bébés nigérians, au Niger, les condamnés du 13 mars 2017 ont été laissés en liberté jusqu'au mercredi 31 mai, où ils ont été convoqués à la gendarmerie pour se voir notifier leur décision d'incarcération. Ces hommes et ces femmes sont poursuivis pour « supposition d'enfants », un délit qui consiste à s'attribuer la maternité d'un nouveau-né qui n'est pas le sien. Parmi les personnes concernées par cette condamnation figurent un ancien ministre, le chef de file de l'opposition, et leurs épouses. Condamnés à une peine d'un an, ils ont passé, mercredi 31 mai, leur première nuit en prison. Deux mois et demi se sont écoulés entre le verdict du tribunal et l'incarcération des condamnés. Il...
(BBC 02/06/17)
Six membres présumés du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) accusés d'avoir pris part mercredi à une attaque des positions militaires à Abala, dans la région de Tillabéry, ont été arrêtés. C'est une opération de ratissage menée par l'armée nigérienne qui a permis de les appréhender. L'attaque a fait six morts du côté des forces de l'ordre, trois Maliens et trois Nigériens. Depuis quelques mois, les positions militaires proches du Mali et du Burkina Faso, sont la cible d'attaques de terroristes venus souvent du Nord-Mali.
(BBC 01/06/17)
Quarante quatre corps de migrants ont été découverts dans le désert nigérien. Ils sont morts alors qu'ils tentaient de se rendre en Libye. Trois bébés, deux enfants mineurs et dix-sept femmes figurent parmi les victimes, essentiellement des Ghanéens et des Nigérians. Selon six survivants, les victimes sont mortes de soif après la panne de leur véhicule.
(La Tribune 30/05/17)
Malgré la multiplication des attaques des groupes armés dans le Sahel et principalement au Mali, la force mixte régionale attend toujours le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU. La situation est d’autant plus paradoxale qu’en dépit du mandat offensif qui leur a été accordé, les casques bleus de la MINUSMA peinent à contenir la situation sur le terrain par manque de moyens. De quoi susciter des interrogations au sein de la population pendant que les dirigeants des pays du Sahel continuent à quémander l’assistance d’urgence de la communauté internationale. Le maintien de la force française Barkhane ainsi que la multiplication de bases militaires occidentales au Sahel...
(RFI 30/05/17)
Au Niger, l’opposant Amadou Djibo sera fixé sur son sort dans une semaine. Le jugement a été mis en délibéré au 6 juin prochain. Le procès de l’opposant s’est poursuivi, lundi 29 mai, à Niamey, pour « proposition de soulèvement ». Les débats ont été houleux devant un public composé, en majorité, de militants de l'opposition nigérienne. Le ministère public a requis six mois de prison. Détenu depuis quinze pour un flagrant délit de complot, le jugement d'Amadou Djibo a duré près de trois heures. Après le rejet de toutes les exceptions soulevées par la défense, le débat sur le fond de l’affaire a enfin eu lieu dans la salle d’audience des flagrants délits. Amadou Djibo était seul à la...
(RFI 30/05/17)
Deux policiers nigériens et un civil ont été tués samedi soir 27 mai dans une attaque contre un poste de police de la région de Tillabéri, près de la frontière du Burkina Faso, a annoncé dimanche soir le ministère nigérien de l'Intérieur. Trois policiers ont été également blessés. Selon les informations de RFI, les assaillants sont venus à motos. Cinq motos, selon le préfet du département de Tera. Ils ont attaqué le poste-frontière de Pétèl-Kolé, côté nigérien, emporté avec eux les armes et les munitions puis l'ont incendié. Ils ont fui ensuite vers le Nord, vers le Mali. Selon le préfet, le civil qui a trouvé la mort est de nationalité ivoirienne.
(Le JDD 29/05/17)
Le président du Niger Mahamadou Issoufou était l’un des rares chefs d’État africains invités au G7. Il a défendu la mise en place d’une force régionale sahélienne pour lutter contre le terrorisme. Vous avez rencontré Emmanuel Macron vendredi. Quelle a été la teneur de votre échange? Je l'ai d'abord félicité pour son élection. Nous avons évoqué les questions de migration, de développement et de changement climatique. Nous avons surtout parlé de coopération bilatérale, notamment de sécurité. Je l'ai remercié de l'engagement militaire de la France au Sahel et lui ai demandé de nous aider à rendre opérationnelle la force conjointe du G5 Sahel – Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad et Mauritanie – pour lutter contre le terrorisme au Mali. Quel...
(Le Point 29/05/17)
Sur fond d'affaires de corruption, de crise économique, sociale et sécuritaire, la multiplication des arrestations et interdictions inquiète. Ils appelaient à une « grande marche » pour « sauver l'école nigérienne et dire non à la mauvaise gouvernance et à la corruption ». Rendez-vous était fixé samedi 20 mai à 8 heures dans le centre de Niamey, la capitale. Mais l'initiative du Collectif des organisations de la société civile a tourné court. Elle a été interdite par les autorités. Leur précédente tentative de mobilisation, le 10 mai, avait déjà subi le même sort. « Avec cette énième interdiction, Mahamadou Issoufou vient de montrer à la face du monde qu'il a mis entre parenthèses la démocratie au Niger (…) Nous userons...
(La Tribune 29/05/17)
La Libye sera-t-elle le repaire de terroristes contre lequel les sept pays les plus industrialisés vont agir ? Difficile en tout cas de ne pas envisager la perspective avec le plaidoyer de Mahamadou Issoufou qui pousse dans le sens d’une intervention des sept pays les plus riches (G7) en Libye et à un soutien accru au G5 Sahel, la force régionale qui veut mener le combat contre le terrorisme. Les connexions libyennes de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester, un attentat contre les chrétiens coptes qui a déclenché des frappes chirurgicales de l'armée égyptienne contre des positions jihadistes à Derna, dans l'extrême-est de la Libye.
(BBC 29/05/17)
Pour le chef de l'Etat nigérien, les sept pays les plus industrialisés du monde doivent prendre des mesures pour "éteindre le chaudron libyen". Il a souhaité par ailleurs que les membres du G7 assistent les pays du sahel dans leur projet de création d'une force pour combattre les groupes islamistes. Les dirigeants du Nigeria, de la Tunisie, de l'Ethiopie et du Kenya participent aussi au sommet du G7. En marge des travaux, le président tunisien Béji Caïd Essebsi s'est entretenu avec son homologue français, Emmanuel Macron.
(France 24 29/05/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a rendu hommage, samedi, au journaliste et rédacteur en chef de France 24, Jean-Karim Fall, décédé subitement la veille, alors qu'il couvrait le sommet du G7. "Je garde le souvenir d'un grand professionnel, de quelqu'un qui a toujours donné l'information qu'il faut sur l'Afrique, sur la situation de nos pays, une information objective et rigoureuse sans travestir les réalités africaines." C'est en ces termes élogieux que le président du Niger a tenu, samedi 27 mai, à rendre hommage au journaliste et rédacteur en chef de France 24, Jean-Karim Fall, décédé brusquement la veille, alors qu'il couvrait le sommet du G7 en Sicile. "C'est, je crois, le souvenir que gardent tous les Africains qui l'ont...
(La Voix de l'Amérique 29/05/17)
Le festival Ciné Droit Libre à Niamey est une initiative des réalisateurs burkinabé du film sur le journaliste Norbert Zongo assassiné en 1998 au Burkina Faso pour encourager la liberté d'expression et le respect des droits de l'homme. Abdoulaye Diallo, un de ces réalisateurs et promoteur de ce festival, explique que c’est suite à la censure du film Norbert Zongo au Burkina Faso que l'idée du festival est venu. Ce film a été vu et apprécié partout dans le monde, car comme beaucoup de film, il pose les problèmes réels de la société, notamment les problèmes de démocratie et de droits de l’hommes de liberté d’expression. "C’est comme ça que nous avons créé le festival qui a commencé petit et...

Pages