Samedi 24 Juin 2017

Niger

(APA 16/05/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Université de Diffa, ville située à plus de 1300 km, à l’extrême Est de Niamey, organise depuis lundi matin un symposium international sur la déradicalisation des jeunes et la réinsertion des repentis de Boko Haram. Trois jours durant, les participants à cette rencontre internationale, en l’occurrence, des chercheurs, des membres du gouvernement les députés de la région et autres responsables diplomatiques, auront à échanger sur les pratiques de résolution de conflits, la déradicalisation et la réinsertion des ex-combattants dans les pays du Bassin du Lac Tchad. Ils auront aussi à plancher sur les exemples de déradicalisation en Afrique et dans le monde de même que la problématique du développement dans la région de Diffa et dans le...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Les autorités parlent d’un accord historique à la signature de cette convention judiciaire à Niamey hier jeudi. Le but est de renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières par le partage d’information, l’inculpation des terroristes et trafiquants transfrontaliers. Par cette convention, les frontières physiques entre les trois pays n’existent plus en matière judiciaire, selon le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou (photo) pour qui l’entraide sera totale : « Si nous pouvons faire extrader un détenu là où on peut mieux le juger, là où on a plus d’information, c’est déjà bien. S’il y a des avis de condamnation, on sait qui séjourne dans quel pays, les échanges de casiers judiciaires ». « Concrètement aujourd’hui, nous irons plus...
(Agence Ecofin 16/05/17)
(Agence Ecofin) - L’Allemagne et l’Italie veulent freiner la migration irrégulière vers l’Union européenne. Dans une lettre datée du 11 mai 2017 et adressée à la commission européenne, les ministres de l’Intérieur des deux pays demandent une mission européenne résidente dans la région (frontière entre le Niger et la Libye). Objectif, contrôler et endiguer le flux des migrants qui font de cette zone la plus privilégiée pour atteindre les côtes italiennes. Pour l’Allemagne, cette lettre est la preuve d’un soutien à l’Italie, porte d’entrée de la plupart des migrants vers l’Europe. L’Italie préconise de son côté que cette mission de surveillance sollicitée devrait s’accompagner d’initiatives pour le développement de l’Afrique. L’Italie a reçu plus de 42 000 migrants depuis le...
(Africa Top sports 16/05/17)
A l’image du premier match de ce groupe B de la CAN 2017 entre le Mali et la Tanzanie (0-0), le Niger et l’Angola se sont neutralisés lundi au stade de l’Amitié à Libreville. Mais le mena cadet peut se mordre les doigts. Que de regrets pour le Niger. Après une belle entame, Abdoul Karim grâce à son doublé permet à son équipe de mener à la pause. Au retour des vestiaires, l’Angola le bout de son nez et fini par réduire le score par Melono Dalla. Puis en fin de partie, Gelson égalise. A la fin du match, le Mena cadet éclate en sanglots. Demain, jour de relâche sur la CAN U17. Le groupe dispute ses matchs de la...
(RFI 13/05/17)
L’« Uraniumgate » fait toujours scandale au Niger. Rendue publique dans la presse locale mi-février, l’affaire concerne un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et plusieurs intermédiaires russes, libanais et nigériens. Une opération financière trouble aux yeux de l'opposition et dans laquelle un proche du chef de l'Etat est cité. Les organisations de la société civile dénoncent des pressions répétées depuis qu'elles ont demandé à ce qu'une enquête soit ouverte. La dernière en date concerne la fermeture d'un compte qu'elles avaient ouvert pour récolter les contributions...
(RFI 12/05/17)
Jeudi 11 mai dans l’après-midi, des assaillants non identifiés s'en sont pris au camp de la gendarmerie d'Ayorou, une localité située à 180 kilomètres de Niamey, au Niger. Il n'y aurait pas de victimes, mais du matériel appartenant aux gendarmes a été emporté. C’est à environ 17 h, heure locale, que des individus non identifiés ont pris pour cible le camp de la gendarmerie d’Ayorou, situé en plein centre-ville. Très vite, les assaillants ont eu le dessus sur les gendarmes. Après s’être rendus maîtres des lieux, les assaillants ont emporté cinq véhicules dont un appartenant à un particulier. Dans leur fuite, les assaillants, qui ont pris la direction de la frontière du Nord-Mali, située à une vingtaine de kilomètres, ont...
(Xinhua 12/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Des individus armés ont attaqué jeudi soir le camp de la gendarmerie nigérienne à Ayarou, dans la région de Tillabéry (ouest), près de la frontière malienne, selon une source des services de sécurité. Au moins quatre véhicules militaires nigériens ainsi que des armes et des munitions ont été emportés par les assaillants, qui se sont retirés peu avant l'arrivée des renforts. Un bus d'une compagnie privée transportant plusieurs passagers, qui assurait la liaison entre la ville malienne de Gao et la capitale nigérienne, a essuyé plusieurs tirs, ont précisé des sources concordantes à un correspondant de Xinhua à Niamey, sans toutefois donner le bilan de cette attaque. Plusieurs avions de chasse ont décollé de Niamey dans la...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(APA 12/05/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Plusieurs leaders africains dont les présidents Mahamadou Issouffou du Niger, Ibrahima Boubacar Keita du Mali et Ismaïl Omar Guelleh de Djibouti, ont pris part ce jeudi à Kigali, aux cotes de leur homologue rwandais, Paul Kagamé, à l’ouverture officielle de la troisième conférence de Transform Africa Summit, a constaté l’envoyé spécial de APA. Le thème retenu pour ce sommet est «Villes Intelligentes, Développement accéléré». La rencontre à laquelle ont assisté aussi la vice-présidente de Zambie, Inonge Wina, et le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Emery Trovoada , se veut une plateforme leader de la communauté des TIC en Afrique pour l’accélération de la révolution numérique en cours sur le continent. Un moment...
(AFP 11/05/17)
Le Niger, le Mali et le Tchad, confrontés aux attaques jihadistes et trafics de toutes sortes, ont signé mardi à Niamey un accord "historique" de coopération judiciaire, a rapporté mercredi la radio publique nigérienne. "Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n'existent plus en matière judiciaire", a commenté le ministre tchadien de la Justice, Mahamat Hassan, qui salue "un accord historique" dans "la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière". "La signature de l’accord intervient à un moment où nos Etats sont confrontés aux grands défis de l’heure, le terrorisme...
(RFI 11/05/17)
Une manifestation de la société civile a été interdite, mercredi 10 mai 2017, à Niamey. Le début du meeting et de la marche ont rapidement été dispersés par la police. Pour les organisateurs, qui avaient appelé à cette mobilisation pour défendre l'école publique nigérienne, cette interdiction de manifester est inadmissible. Pour l’organisation du rassemblement, la notification d'interdiction de la manifestation est arrivée tard mardi soir. Trop tard pour pouvoir être relayée aux manifestants.
(Jeune Afrique 11/05/17)
Agadez a beau tenter d’attirer de nouveau les touristes, sa région n’en reste pas moins celle de tous les trafics. Ainsi, le 1er mai, près d’Aderbissinat, un convoi de onze véhicules chargés de cocaïne a été pris en chasse par des combattants locaux menés par un certain Amoumane Kalakouwa, leader touareg proche du ministre à la Présidence Rhissa Ag Boula, avec l’appui de la garde nationale. L’une des voitures a été détruite, mais le reste du convoi a poursuivi sa route.
(AFP 10/05/17)
Les forces de l'ordre nigériennes ont dispersé à coups de grenades lacrymogènes, mercredi à Niamey, une manifestation interdite qui avait été programmée par un collectif de la société civile contre "la mauvaise gouvernance" et les pénuries d'électricité, a constaté un journaliste de l'AFP. Tôt dans la matinée, un détachement de policiers avait pris position sur une des grandes places de la capitale choisie comme lieu du rassemblement et des dizaines de personnes qui avaient commencé à se regrouper ont été dispersées. "Ils nous ont lancé des grenades lacrymogènes alors que les gens n'étaient pas informés de l'interdiction...
(BBC 10/05/17)
Un collectif de la société civile avait commencé à se regrouper Mercredi 10 mai, à Niamey, alors que des policiers avaient pris position sur une des grandes places de la capitale, où devait avoir lieu le rassemblement. Les autorités ont interdit la manifestation pour "risques de troubles à l'ordre public", a expliqué Maikoul Zodi, un des organisateurs du mouvement et membre de la campagne internationale "la page pour l'alternance démocratique en Afrique". La manifestation visait à "dénoncer la corruption, l'impunité et surtout le détournement de deniers publics" mais aussi "les pénuries d'électricité" et "la déperdition du système éducatif", a précisé Moussa Tchangari, un autre organisateur. En décembre 2016 et février 2017, la société civile avait déjà organisé, à Niamey, des...
(Xinhua 10/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président du Conseil économique, social et culturel du Niger (CESOC), Moussa Moumouni Djermakoye, s'est félicité du caractère exemplaire de la très vieille amitié entre son pays et la Chine, à l'occasion d'une audience accordée mardi à l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun. Le diplomate chinois a rendu une visite de courtoisie au président du CESOC au siège de cette institution à Niamey, six mois après sa prise de fonction dans le pays. Cette visite a permis aux deux personnalités d'échanger sur beaucoup de sujets, notamment les relations politiques bilatérales et internationales, l'importance de la discipline dans la vie d'une nation, la question de la paix et de la stabilité, conditions sine qua non du développement...
(Agence Ecofin 10/05/17)
La République du Bénin et celle du Niger, ont versé environ 159 millions $ pour importer de l’électricité du Nigéria. C’est ce qu’a révélé la Nigeria Bulk Electricity Trader (NBET) dans un communiqué rapporté par le site d’informations nigérian The Sun. Ledit communiqué a été rendu public à la sortie de la 15ème rencontre mensuelle entre le ministre de l’énergie, Babatunde Fashola, et les acteurs du secteur énergétique. « La NBET rapportant les paiements effectués par les clients internationaux a indiqué que la NIGELEC (Niger) et la CEB (Bénin) ont versés 159 773 116,61 millions $ en guise de frais d’électricité. Cette somme a été transférée aux producteurs et services ayant fourni de l’énergie aux deux nations, » indique le...
(APA 10/05/17)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre de la Justice du Niger, Marou Amdou, et ses homologues du Mali, Me Mamadou Ismael, et du Tchad le Pr Ahamat Mahamat Hassan, ont signé mardi à Niamey une convention de coopération judiciaire en vue de régir les préoccupations communes en matière d’entraide et d’échange entre les services judiciaires de leurs pays. Cet accord, dont la signature s’est déroulée en présence du ministre nigérien des Affaires Étrangères, Ibrahim Yacoubou, interviendra spécifiquement, selon le ministre Marou Amadou, dans le domaine du terrorisme, du crime organisé, notamment le trafic de drogue, la traite des personnes et le trafic des armes. Selon ce dernier, l’accord prend en compte la coopération judiciaire tant en matière pénale que civile, sociale...
(AFP 10/05/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est devenue officiellement mardi la première organisation régionale à adopter un plan d'élimination de l'apatridie, lors d'une conférence ministérielle à Banjul, la capitale gambienne. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé en novembre 2014 une campagne pour éradiquer à l'horizon 2024 ce phénomène de privation de nationalité, qui concerne des millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, l'apatridie, due notamment à des législations restrictives en matière de transmission de la nationalité, concerne surtout la Côte d'Ivoire, où vivent de nombreux apatrides provenant du Burkina Faso. C'est d'ailleurs dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que les 15 Etats membres de la Cédéao ont adopté le 25 février 2015...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », le groupe de la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC, en Afrique subsaharienne. Cette situation pèse «lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté » de ces pays. D’après le groupe de la Banque mondiale, la révolution des TIC connaît déjà sa troisième vague dans le monde mais celle-ci n’a pas encore atteint la plupart des habitants des pays précités. Dans ces cinq pays, 64% de la population possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en...
(RFI 10/05/17)
La lutte contre l'apatridie a fait un pas de plus mardi 9 mai en Afrique de l'Ouest. Un sommet réunissait à Banjul le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), aussi en charge de l'apatridie, et les Etats de la Cédéao. Après la déclaration d'Abidjan en 2015, un plan d'action a été signé par les ministres de la Cédéao pour s'entendre autour de mesures concrètes afin de mettre fin à la situation d'apatridie. Une première au monde. Car être apatride, soit sans nationalité, a beaucoup de répercussions sur la stabilité des pays et la vie quotidienne des personnes concernées. Pour cette jeune fille de 21 ans, être apatride c'est une réalité de tous les jours. A sa naissance, en Gambie, elle n'a pas...

Pages

(Jeune Afrique 06/04/17)
Plusieurs organisations de la société civile, dont l’ONG Amnesty International, se sont inquiétées des récentes arrestations de deux syndicalistes au Niger, Maikoul Zodi, président du Mouvement des Jeunes Républicains, et Baba Alpha, journaliste de la chaîne TV Bonferey. Maikoul Zodi et Baba Alpha ont été arrêtés pour des motifs n’ayant a priori rien à voir avec leurs activités militantes. Le président du Mouvement des Jeunes Républicains, organisation de défense des droits des jeunes, a ainsi été interpellé mercredi 5 avril à 6 heures du matin, à son domicile, et devait être, selon nos informations, présenté à un juge dans la journée. Il serait soupçonné de « concussion ». Recruté en 2014 comme professeur d’histoire et de géographie, il est accusé...
(Amnesty International 06/04/17)
Les autorités nigériennes doivent immédiatement arrêter la série d’arrestations arbitraires de voix dissidentes et promouvoir la liberté d’expression, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Entre le 30 mars et le 5 avril, deux syndicalistes ont été arrêtés, apparemment pour des motifs d'ordre politique. Le premier, Baba Alpha, journaliste de la chaine privée Bonferey, a été arrêté le lundi 3 avril dernier et accusé de faux et usage de faux. Son audition est prévue ce 6 avril. Le second, Maikoul Zodi, Président du Mouvement des jeunes républicains, une organisation de défense des droits des jeunes, a été interpellé le 5 avril par des éléments de la Police judiciaire. Il n’a pas encore été inculpé. «Ces arrestations arbitraires témoignent d'une nouvelle tentative de...
(RFI 05/04/17)
Les négociations ont échoué : les enseignants du Niger sont appelés à se mettre en grève à partir de ce mercredi 5 avril 2017 et pour 72 heures. Gouvernement et syndicats tentaient encore mardi soir de désamorcer le conflit, sans succès. Les trois heures qu’ont duré les négociations entre la partie gouvernementale et les syndicats des enseignants n’ont pas permis de surseoir à la grève de 72 heures. Le gouvernement a dit regretter les grèves sans fondement des syndicats. De leur côté, ces derniers accusent le gouvernement de n’avoir pas respecté le protocole d’accord. « Nous veillerons à ce que tous nos engagements, nous les accomplissions, affirme Bazoum Mohamed, de la partie gouvernementale. Nous veillerons à ce que tous nos...
(RFI 05/04/17)
Au Niger, le journaliste de la chaîne Bonferey, Baba Alpha, vient de passer sa première nuit en prison, ce mardi 4 avril 2017. En garde à vue depuis jeudi 30 mars, il a été inculpé, lundi 3 avril, de faux et usage de faux. Son père, âgé de 70 ans, arrêté le même jour, est aussi poursuivi pour les mêmes raisons. Issu d'une famille originaire du Mali, le journaliste vedette de la chaîne Bonferey est soupçonné d'avoir utilisé de faux documents pour obtenir sa nationalité nigérienne en 2011. Pour ses avocats, il n'y a pas de doute, on s'en prend à lui aujourd'hui parce qu'il est très critique à l'égard du régime.
(Libération 05/04/17)
Neuf Occidentaux, dont deux Français, sont actuellement otages dans différentes zones du Sahel où sévissent des groupes jihadistes. Pourtant, ni l’opinion publique ni la diplomatie ne semblent vraiment se préoccuper de leur sort. Qui connaît Sophie Pétronin ? Son nom, ou encore son visage ? Il ne s’affiche pas en vignette au journal de 20 heures ou sur une affiche déroulée devant la façade d’une mairie, comme ce fut un temps l’habitude pour manifester la solidarité de la France avec ses otages à l’étranger. Désormais, on les oublie plus facilement. Ils sont devenus invisibles, on pourrait les croire inexistants. Outre Sophie Pétronin, un autre Français est otage au Sahel - il a été enlevé fin mars au Tchad. Un Français...
(AFP 04/04/17)
Un journaliste de chaîne de télévision indépendante "Bonféreye", Baba Alpha, a été écroué lundi à la prison de Niamey pour "faux et usage de faux en écriture" en lien avec sa nationalité nigérienne, a indiqué son avocat, Me Boubacar Mossi. "Le journaliste et son père, âgé de 70 ans, ont été placés sous mandat de dépôt et l'instruction poursuivra son cours", a indiqué Me Mossi sur des télévisions privées. "C'est un journaliste très critique à l'égard du régime. Apparemment à défaut de lui trouver une faute dans le cadre de l'exercice de sa profession, on est allé trouver une faute de nature privée", a dénoncé l'avocat.
(AFP 03/04/17)
Les autorités du Niger ont appelé samedi la population vivant dans les zones proches du Mali à "collaborer" avec l'armée pour combattre les "terroristes" qui mènent des raids meurtriers dans l'ouest du Niger, sous état d'urgence depuis un mois. "Je vous exhorte à dénoncer tout individu suspect", a lancé Ibrahim Katchalla, le gouverneur de Tillabéri, une région proche du Mali, lors d'un meeting diffusé à la télévision d'Etat. "Nous sommes obligés de sensibiliser les populations à collaborer davantage avec les FDS (Forces de défense et de sécurité)" et "d'expliquer la portée de l'Etat d'urgence" et "ses modalités d'application", a déclaré lors de ce meeting le colonel Abou Tarka, responsable de la Haute autorité à la consolidation de la paix (HACP,...
(AFP 01/04/17)
Un collectif d'ONG au Niger a déposé "une plainte contre X" pour réclamer une enquête sur une vente présumée douteuse d'uranium nigérien, baptisée "Uraniumgate", a constaté vendredi un journaliste de l'AFP. Cette vente a donné lieu à un virement de 319 millions de dollars (297 millions d'euros) des comptes à Paris d'une société publique nigérienne vers un compte à Dubaï, selon ce collectif. Nous avons "décidé de saisir officiellement et directement le doyen des juges d'instruction", a déclaré à la presse Moussa Tchangari, un des dirigeants de ce collectif. "C'est une affaire grave" dont "la justice nigérienne devrait normalement (se) saisir" pour "ouvrir une enquête", a souligné M. Tchangari, également président de l'ONG Alternative espace citoyens (AEC), en promettant de...
(RFI 31/03/17)
Les grandes chaleurs riment au Niger avec la circulation du virus de la méningite : le méningocoque. Quatre morts sont déjà enregistrés sur 90 cas déclarés. Tous les districts sanitaires du pays sont en alerte. Au Niger, le seuil épidémique de la méningite n’est pas atteint et déjà les premiers morts sont enregistrés. Principale zone touchée : la ville de Niamey. « Trois quartiers de Niamey sont concernés - Foulan Koira, quartier Lazaret et Boukoki -, qui ont enregistré du 1er janvier au 28 mars 2017, 90 cas de méningite dont 4 décès », explique le ministre de la Santé publique, docteur Idi Illiassou. Dans la périphérie de Niamey, les districts sanitaires sont en alerte. Des équipes travaillent sans relâche,...
(APA 31/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Gouvernement du Niger met en œuvre un plan d'action national qui, à terme, doit permettre de porter l'actuel taux de prévalence contraceptive de 12% à 50% en 2020, a révélé, jeudi à Dakar, Hassane Atamo, Chef de Division Planification familiale au ministère nigérien de la Santé. « La planification familiale est encore faiblement pratiquée au Niger avec un taux de prévalence contraceptive de 12% », a déploré Atamo, expliquant que cette situation fait qu'il y a toujours des besoins non satisfaits. Il s'adressait à la presse en marge d'un atelier de restitution des résultats des "Etudes sur l’identification des lignes stratégiques pour l’implémentation de projets intégrés de Nutrition et Planification familiale au Mali (Kita) et au...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Des organisations de la société civile ont déposé plainte contre X vendredi devant le doyen des juges d'instruction du tribunal de Niamey dans l'affaire dite de l'Uraniumgate. Les cinq dirigeants des organisations de la société civile nigérienne estiment que la justice de leur pays doit se pencher sur la transaction de 5,5 millions de livres d’uranium, dans laquelle Areva, la Sopamin et le Niger sont apparus en 2011. Ils ont donc déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile dans cette affaire, vendredi 31 mars. La constitution de partie civile devrait entraîner de facto la nomination d’un juge d’instruction.
(BBC 31/03/17)
Les organisations de la société civile, dite du 21 décembre 2016, ont décidé de porter plainte contre X vendredi devant le procureur de la République dans l'affaire Uraniumgate. Ce scandale tourne autour d'une sulfureuse affaire de vente frauduleuse d'uranium d'une valeur de 200 milliards de FCFA. Il implique des autorités nigérienne, française, russe et libanaise. Cette plainte met un terme aux travaux de la commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur ce scandale.
(Xinhua 30/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Une épidémie de méningite qui sévit dans certaines régions du Niger a fait à Niamey 4 décès sur 90 cas enregistrés, du 1er janvier au 28 mars, a annoncé mercredi le ministre nigérien de la Santé publique, Illiassou Idi Mainassara. Selon M. Mainassara, lors d'un point de presse mercredi après-midi à Niamey, trois centres de santé intégrés (CSI) du district sanitaire du deuxième arrondissement de la capitale, à savoir les centres de Foulankoira, de Lazaret et de Boukoki, sont entrés en épidémie. "Ces trois CSI totalisent 90 cas de méningite dont 4 décès, du 1er janvier au 28 mars", a-t-il indiqué. Six autres districts sanitaires du pays sont en alerte, à savoir Niamey III et IV, Kollo...
(AFP 30/03/17)
Discrète, la faction dissidente de Boko Haram dirigée par Abou Mosab Al Barnaoui depuis bientôt un an n'en est pas moins active, misant sur le soutien des populations locales en étendant son emprise de façon moins brutale que son rival Abubakar Shekau au sein du groupe islamiste nigérian. En août 2016, la désignation par l'organisation Etat islamique (EI) du jeune Barnaoui, 23 ans - et fils du fondateur de Boko Haram Mohamed Yusuf - à la tête de Boko Haram en remplacement d'Abubakar Shekau a fait éclater au grand jour les divergences profondes au sein du groupe. Ses combattants, selon plusieurs experts, opèrent principalement sur les rives du lac Tchad et le long de la frontière avec le Niger, dans...
(APA 30/03/17)
APA-Niamey (Niger) - Quatre-vingt-dix cas de méningite ayant fait 4 décès, ont été répertoriés à la date du 29 mars au Niger où sévit une épidémie touchant plusieurs localités, selon le ministre de la Santé publique, Dr Illiassou Idi Mainassara, qui animait mercredi un point de presse. Le germe responsable de cette épidémie est principalement le méningocoque « C », a précisé le ministre de la Santé avant d’indiquer que d’autres cas sporadiques continuent à être enregistrés sans pour autant atteindre le seuil épidémique. Toutefois, a tenu à rassurer Dr Illiassou Idi Mainassara, pour faire face à cette situation, le ministère de la Santé dispose d’ores et déjà d’un stock de Ceftriaxone permettant de prendre en charge au moins 22...
(RFI 30/03/17)
Dans tous les pays du Sahel, certaines zones sont actuellement frappées par la sécheresse. Un phénomène persistant et inquiétant, car les conséquences sont multiples sur l'agriculture, l'élevage, la situation alimentaire. Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) a fait le point ce matin lors d’une conférence de presse à Ouagadougou au Burkina Faso. Le comité prévient : si rien n'est fait, près de 13 millions de personnes seront en situation de crise dès le mois de juin. La situation nutritionnelle demeure préoccupante, voire critique dans les bas-fonds du lac Tchad, le nord du Mali, le Niger, et dans plusieurs régions du nord du Nigeria, selon le dispositif régional de prévention des crises. Cela est dû...
(La Croix 24/03/17)
Le mouvement Aide à l’Église en Détresse ouvre ce le 23 mars la neuvième édition de sa « Nuit des témoins » (1), en hommage aux chrétiens persécutés. Parmi les intervenants, Mère Marie Catherine Kingbo, fondatrice de la Fraternité des Servantes du Christ, œuvre pour le dialogue interreligieux au Niger. « Fais connaître mon vrai visage à nos frères musulmans ». C’est en 2006 que Mère Marie-Catherine Kingbo entend, à 53 ans, « cet appel du Christ » à partir fonder une congrégation religieuse au Niger. Onze ans après la création de la Fraternité des Servantes du Christ, installée à Maradi, au sud du pays, elle continue d’y œuvrer quotidiennement pour l’éducation des enfants, la formation des femmes et le...
(Autre média 23/03/17)
(Niamey et les 2 jours) - 7 des 8 terroristes nigériens de Boko Haram jugés aux assises ont écopé d’une peine d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans, selon Rfi. Le procès a débuté lundi aux assises à huis clos. Pour le respect de leurs droits, des avocats commis d’office ont assuré leur défense. Le ministère public a demandé des peines de 20 ans d’emprisonnement. Une peine rejetée par le collège d’avocats commis d’office : « C’est des accusations très graves qui sont fondées sur des preuves insuffisantes, voire inexistantes.
(Jeune Afrique 22/03/17)
Le 14 mars, le Niger a été débouté de sa demande de report dans la procédure qui, en France, l’oppose à Africard Cette société, qui fabrique des passeports biométriques, se fonde sur une condamnation prononcée par l’Ohada en 2012 pour réclamer à Niamey plusieurs milliards de F CFA de dommages et intérêts. Les autorités nigériennes espéraient pourtant que leur recours, déposé en janvier devant le tribunal ouest-africain, suffirait à suspendre les actions de la justice française. Le tribunal de Nanterre en a décidé autrement.
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure relativement calme au Tchad, en dépit des opérations en cours, mais celles-ci pourraient avoir un impact sur l'accès humanitaire dans les semaines à venir", affirme le document d'OCHA. La communauté humanitaire se prépare à de potentiels nouveaux déplacements de populations...

Pages

(Agence Ecofin 17/12/16)
En Afrique de l’Ouest, la production cotonnière devrait connaître durant la campagne 2016/2017, une hausse de 19% d’après les prévisions du département américain de l’agriculture (USDA). Elle passera ainsi de 1,6 million de tonnes, enregistrées lors de la campagne précédente, à 1,9 million de tonnes. Les principaux pays qui porteront cette croissance seront principalement le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Tchad. La production d’or blanc du Burkina Faso affichera une progression de 20% par rapport à la campagne 2015/2016 (581 000 tonnes) pour s’établir à 700 000 tonnes. Le Burkina Faso confortera ainsi son statut de premier producteur de coton de la région. La tendance à la hausse s’observera aussi au niveau du Mali, avec une...
(Agence Ecofin 15/12/16)
La Banque africaine de développement vient d’octroyer un financement total de 43,9 millions d’euros au Niger. Cette enveloppe, qui est composée d’un prêt de 31,4 millions d’euros et d’un don de 12,5 millions d’euros, permettra de financer la partie nigérienne de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique (DTS). Ce projet qui vise à relier le Niger, le Tchad, le Nigéria et l’Algérie tout en renforçant leur interconnexion avec le Bénin et le Burkina Faso, participera à la démocratisation de l’internet à haut débit dans la région. Pour le Niger, la DTS permettra de poser 1510 kilomètres de fibre optique, ce qui devrait diviser le prix de la connexion. Le projet qui a des objectifs ambitieux entend doubler la proportion de...
(Agence Ecofin 15/12/16)
Ahmed Boto, le Ministre du tourisme, a effectué jeudi à Niamey une tournée d’hôtels et de centres artisanaux afin de rencontrer des professionnels et s’enquérir sur l’évolution sur secteur, informe l’ONEP. Au prestigieux hôtel Soluxe (5 étoiles, photo), avenue de l’Afrique, le ministre s’est informé sur le fonctionnement de l’établissement, son organisation et ses ressources humaines. Il a ensuite visité quatre chantiers d’hôtels en construction, notamment Univers III sur la route de l'Aéroport, El Doria Niger à l'Aéroport, l'Hôtel du Centre au Rond-point Eglise ainse que le Complexe Bellissino au Rond-point Maourey. Concernant les trois premiers, bâtis en grande partie, Ahmed Boto s’est renseigné sur les dernières phases de finition, apprenant ainsi que l'hôtel Univers III ne disposait pas des...
(Financial Afrik 15/12/16)
Bamako, 14 décembre 2016. Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni pour sa 103ème session ordinaire dans les locaux du siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Bamako (Mali), sous la présidence de Monsieur Christian ADOVELANDE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD. Après avoir approuvé le procès-verbal de sa 102ème réunion qui s’est tenue le 23 septembre 2016 à Ouagadougou (Burkina Faso), le Conseil a examiné et approuvé les Perspectives financières 2016-2020, le projet de mise en œuvre d’un nouveau modèle de tarification des prêts, et le budget-programme 2017-2019 de la BOAD. Le Conseil a également approuvé de nouvelles opérations d’un montant de 156 milliards de F...
(Financial Afrik 15/12/16)
Présenté aux acteurs de la Finance, le 14 décembre 2016 à Dakar, l’indice obligataire WBI (West African Economic and Monetary Union Bond Index) de BOA Capital et de son partenaire BMCE Capital apporte de la clarté dans le suivi des titres obligataires souverains. Ce nouvel indice accompagné de sous-indices servira à mesurer la performance des titres souverains, à taux fixe, ayant un encours suffisamment significatif leur assurant une bonne liquidité sur le marché obligataire. Ces indices permettent de mesurer les performances par tranche de maturité et la performance globale du marché obligataire. Malgré un compartiment primaire dynamique et un encours de 12 milliards d’euros d’obligations étatiques en circulation , le marché souffrait de l’absence d’instruments de mesures performants, ce qui...
(AFP 14/12/16)
L'ancien ministre guinéen des Mines Mahmoud Thiam a été arrêté aux Etats-Unis pour avoir perçu des pots-de-vin de deux entreprises chinoises en échange de contrats, ont annoncé dans la nuit de mardi à mercredi les autorités américaines. Mahmoud Thiam, 50 ans, qui a également la nationalité américaine, a été arrêté mardi matin à New York, où il vit, a indiqué le département de la Justice américain (DoJ). Il lui est reproché d'avoir reçu environ 8,5 millions de dollars de deux entreprises chinoises, filiales d'un conglomérat non identifié, quand il était ministre des Mines et de la Géologie de la République de Guinée en 2009 et 2010 sous la transition militaire. L'argent aurait été versé sur un compte bancaire ouvert par...
(Le Sahel 14/12/16)
Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été signée devant le directeur de l'Agence Française de Développement (AFD), M. Philippe Renault, en présence de plusieurs cadres centraux du ministère des Finances. Après avoir signé les documents de la présente convention, le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi a précisé que cette aide budgétaire française est le témoignage de la solidité de...
(Le Sahel 14/12/16)
Depuis un certain temps, le Ministère des Finances a entrepris un certain nombre de reformes au niveau du Trésor, des Impôts et de la Douane. C’est dans ce cadre que le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Directeur national de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Mamane Laouane Karim, ont procédé, hier matin, à la signature d’une convention entre la République du Niger et cette institution qui fixe les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique du Trésor national. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre Délégué chargé du Budget, M. Ahmat Jidoud. Juste après avoir apposé sa signature sur le document, le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi a...
(Nigerdiaspora 14/12/16)
Nous l’avons signalé dans une précédente livraison au cours de l’entretien qu’il nous accordé, Hassoumi Massaoudou, le nouveau Ministre de l’Economie et des Finances, n’est pas le genre à se laisser impressionner par des gesticulations. Surtout s’il est convaincu qu’il agit dans le sens de la sauvegarde de l’intérêt public. Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes. Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l’exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les emplois supérieurs de...
(Jeune Afrique 13/12/16)
La Banque africaine de développement va soutenir financièrement le projet d’électrification rurale, périurbaine et urbaine du Niger (Pepern) afin de renforcer la capacité de production du pays et de l'aider à fournir de l'électricité à la totalité de sa population d'ici neuf ans. La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé ce 9 décembre 2016, un financement de 65 millions d’euros, destiné à appuyer le projet d’électrification rurale, périurbaine et urbaine du Niger (Pepern). Le Pepern s’inscrit dans l’objectif d’accès universel à l’électricité fixé à l’horizon 2025, dans le cadre du nouveau pacte pour l’énergie en Afrique défini par la BAD. L’objectif général de ce projet est d’accroître le taux d’accès à l’électricité des 18 millions de Nigériens, dont seulement...
(Agence Ecofin 13/12/16)
Le conseil des ministres nigérien a, lors de sa session du vendredi 9 décembre 2016, décidé d’octroyer aux compagnies minières XANTUS et Endeavour Mining, des nouveaux permis de prospection minière dans les régions de Tillabéry et d’Agadez. Les conventions minières approuvées verront les deux sociétés investir respectivement dans l’exploration de lithium et d’or au Niger. Pour ce qui est des détails, XANTUS recevra à Tillabéry quatre permis miniers, Dibilo, Dingoaba, Namaga 2 et Boungou. La compagnie basée à Tortola (Îles Vierges britanniques) investira sur chacune des zones couvertes par ces permis, au cours des trois ans suivant la signature des conventions, une somme minimum de 3 210 900 $ pour mener des activités dans le but de prouver l’existence de...
(Agence Ecofin 13/12/16)
L’ensemble des actionnaires de COMINAK, compagnie opérant dans le secteur de l’uranium au Niger, a décidé de coopérer pour sortir la société de la mauvaise passe qu’elle traverse. L’information a été annoncée par Kohno Masaki, consul honoraire du Niger au Japon et président d’OURD, compagnie détenant 25% de participation dans COMINAK, lors d’une visite au chef de l’Etat, au cours de laquelle les deux hommes ont échangé sur la situation difficile que traversent les mines du pays. COMINAK qui exploite la plus grande mine d’uranium souterraine au monde, subit actuellement les contrecoups de la dégradation du marché de l’uranium. Alors que les prix ont baissé de près de 50%, depuis l’année dernière, la compagnie a décidé de remettre aux calendes...
(Financial Afrik 08/12/16)
Jusque-là au poste de directeur des ressources humaines chez Ecobank Niger, Zeinabou Dan Baba vient de rejoindre la Compagnie Bancaire de l’Afrique Occidentale (CBAO), en qualité de patronne de la succursale nigérienne de la banque marocaine. L’information a été donnée par Confidentiel Afrique, qui annonce le retour du sénégalais Adama Faye à la maison mère. Deuxième succursale du groupe marocain Attijari via sa filiale sénégalaise (après le lancement de CBAO – Burkina), CBAO-Niger est en activité depuis 2013 suite à l’obtention d’un agrément unique auprès de la Commission bancaire de l’UEMOA. Le secteur bancaire de ce pays, extrêmement représenté dans la capitale, compte au total 12 institutions, dont 3 succursales.
(Xinhua 08/12/16)
Le Niger pourra vendre sous peu son pétrole brut au Nigeria afin d'approvisionner la raffinerie de Kaduna (nord), proche de la frontière avec le Niger, a-t-on appris de sources concordantes à Niamey. Selon des informations de presse confirmées par des sources proches du dossier au ministère nigérien du Pétrole, le ministre de tutelle Foumakoye Gado a déjà engagé des négociations avec la compagnie China National Petroleum Corporation (CNPC) qui assure la production de brut depuis la région d'Agadem (nord-est). En outre, M. Gado était au Nigeria début novembre en vue de faire avancer les pourparlers avec les autorités locales, a-t-on assuré au ministère nigérien du Pétrole. Par ailleurs, l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun, a déclaré à la presse...
(TamTam Info 08/12/16)
Un léger jeu de chaises est intervenu à la succursale nigérienne de la major marocaine Attijari Wafa Bank avec l’arrivée aux manettes de Cbao-Niger de Zeinabou Dan Baba, une ex pensionnaire d’Ecobank Niger. Tandis que son prédécesseur, le sénégalais, Adama Faye, signe son retour au siège sis à Dakar ( capitale du Sénégal) . Un vent de changement souffle sur Cbao- Attijari Niger, succursale de Cbao – Sénégal et filiale du groupe bancaire marocain Attijari Wafa Bank . Elle avait pris pied novembre 2013 après l’obtention d’un agrément unique auprès de la Commission bancaire depuis fin juin 2013. Après l’inauguration en grandes pompes du siège flambant neuf sur les berges de Niamey par le PDG du groupe Attijariwafa bank, Mohamed...
(Xinhua 06/12/16)
Au grand marché de Niamey, ou "Habou Béné", le soleil est toujours bien présent en ce mois de décembre. Elhadj Abibou, commerçant grossiste importateur de bijoux chinois, est en pleine discussion avec une cliente. Alkeyrou, son voisin, également vendeur d'appareils électroménagers chinois, assis devant sa boutique, guette un hypothétique client. A quelques mètres, la boutique d'Issaka propose à ses clients des vêtements chinois. De nos jours, les commerçants grossistes nigériens ...
(Le Sahel 06/12/16)
Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été signée devant le directeur de l'Agence Française de Développement (AFD), M. Philippe Renault, en présence de plusieurs cadres centraux du ministère des Finances. Après avoir signé les documents de la présente convention, le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi a précisé que cette aide budgétaire française est le témoignage de la solidité de...
(Agence Ecofin 30/11/16)
Réunis le 24 novembre 2016 à Ouagadougou, au Burkina Faso, les experts en régulation des télécommunications des pays membres du G5 Sahel ont décidé de supprimer les frais d’itinérance à l’international, entre eux. Les représentants de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad ont échangé durant leur rencontre sur l’élaboration de la feuille de route nécessaire à l’atteinte de cet objectif. Pour les membres du G5 Sahel, la suppression des frais de roaming constitue une décision majeure, en harmonie avec celle relative à la suppression des visas, décidée par les Chefs d’Etat, et dont les modalités de mise en œuvre sont déjà en cours d’examen par les ministres des Affaires étrangères. Cette suppression du roaming...
(Le Sahel 29/11/16)
Selon le bulletin hebdomadaire N°282 Volet « Fruits et légumes », édité par Système d'Information sur les Marchés Agricoles (SIMA), la Semaine N°45 du mercredi 9 au mardi 15 novembre 2016, la situation sur les marchés horticoles a été marquée par une augmentation des prix de la majorité des produits : la pomme de terre (+12%), le citron (+9%), la banane et la datte (+2% chacune) et la courge (+1%). Cependant, les prix moyens du poivron frais, du chou pommé et de la tomate fraîche ont affiché une baisse de 16%, 9% et 2% par rapport à leurs niveaux de la semaine passée. Quant au prix moyen de l'orange, il est resté presque constant. Par rapport à la même semaine...
(Agence Ecofin 29/11/16)
Au terme d’une réunion avec les responsables de la raffinerie d’Etat de Kaduna au Nigéria (KPRC), la société d’Etat du pétrole (NNPC) a annoncé que le Nigéria va se tourner vers la République du Niger pour approvisionner la raffinerie et la faire produire à plein régime. Il convient de rappeler que la raffinerie de Kaduna, située dans le nord du pays souffre d’un défaut d’approvisionnement en brut du fait des attaques perpétrées sur les pipelines qui la relie au delta du Niger. En conséquence, son fonctionnement est épisodique, ce qui n’arrange pas le gouvernement fédéral du Nigéria.

Pages

(RFI 14/03/17)
Au Niger, l'opposant Hama Amadou a été condamné à un an de prison ferme, ce lundi 13 mars, à Niamey. C'est le délibéré prononcé par les trois juges de la Cour d'appel qui a jugé l'affaire dite des « bébés nigérians ». L'ex-ministre de l'Agriculture, Abdou Labo, a lui aussi été condamné à un an de prison ferme, alors que plusieurs autres accusés ont écopé de 5 ans de prison. Le procès s'est déroulé en l'absence du principal accusé, Hama Amadou, et de ses avocats qui ont boudé l'audience. Les trois juges de la Cour d’appel ont mis quatre heures de temps pour vider le dossier de l’affaire dite de « supposition d’enfants » nigérians. Les 28 accusés, présents à...
(Dw-World 14/03/17)
Au Niger, la cour d'appel de Niamey a rendu son verdict dans le procès de l'affaire de supposition d'enfants impliquant une vingtaine de personnes, dont l'opposant. Ses avocats dénoncent une parodie de justice. Le procès s'est deroulé en l'abscence de la défense qui soulevé des incompétences d'inconstitutionnalité de la procédure. Mais la requête a été rejetée par la cour, qui a jugé et condamné la vingtaine d'accusés à des peines allant d'un à cinq ans d'emprisonnement ferme. Hama Amadou, qui se trouve en exil en France, a été condamné à un an de prison ferme.
(RFI 13/03/17)
Au Niger, c'est ce samedi 11 mars que s'est terminée la première session organisée pour juger les personnes arrêtés dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Une centaine de prévenus poursuivis pour des délits ont été jugés. Une nouvelle session doit avoir lieu le 20 mars pour juger ceux qui sont accusés de crimes. La plupart des personnes jugées dans cette première session n'avaient pas d'avocat. En matière de délit, la présence d'un conseil n'est pas obligatoire. Mais elle l'est en matière criminelle ; ceux qui sont appelés à comparaître le 20 devront donc en avoir un. Il faut tout mettre en oeuvre pour que tous ceux qui comparaissent dans ces dossiers aient des avocats, quels que soient...
(Dw-World 13/03/17)
C'est lundi 13 mars que doit reprendre le procès de Hama Amadou. L'ancien président de l'Assemblée nationale nigérienne, également ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle de 2016, est soupçonné d'avoir trempé dans un trafic de bébés, avec son épouse. Leur avocat, Me Boubacar Mossi, dénonce quant à lui un procès politique, au micro de Lina Hoffmann.
(RFI 13/03/17)
Des dizaines d'écoles sont fermées ou partiellement fermées, dans plusieurs régions du Niger, à cause de la sécheresse. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU à Niamey, 33 000 enfants d'éleveurs ont abandonné leur scolarité pour suivre leur parents à la recherche d'aires de pâturages. Les zones les plus affectées sont Zinder avec plus de 17 000 abandons d'élèves et Tahoua avec 12 000 élèves concernés selon l'ONU. Des zones particulièrement frappées par le manque de fourrage. Des élèves qui suivent leurs parents éleveurs pendant deux ou trois semaines, voire un mois et des écoles qui perdent 50 % ou plus de leur effectif. Dans les zones d'élevage, la déscolarisation atteint ces dernières semaines un niveau alarmant...
(Le Monde 11/03/17)
La région sahélo-saharienne est au bord d’une explosion de violences sans précédent, décrypte le journaliste mauritanien Mohamed Fall Oumère, spécialiste des mouvements terroristes. L’image postée sur les réseaux sociaux le 2 mars a de quoi inquiéter les états-majors de la France et de ses alliés au Sahel : Iyad Ag-Ghali, le chef incontesté du mouvement Ansar Eddine, entouré par les représentants de quatre autres organisations djihadistes actives au nord du Mali et dans le Sahel en général. A sa droite, Abul Hammam commandant de l’Emirat du Sahara, neuvième région militaire d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), et Amadou Koufa, chef de la brigade Macina, katiba peule d’Ansar Eddine. A sa gauche, Al-Hassan Al-Ansari, deuxième figure du mouvement de Al-Mourabitoun, dirigé par...
(Le Monde 11/03/17)
Le géographe Christian Seignobos publie un beau livre, à la fois scientifique et poétique, qui réunit textes et dessins produits durant cinquante ans d’études de la région. Par Joan Tilouine Plus que le coopérant qu’il fut à ses débuts ou que le chercheur qu’il restera jusqu’au bout, Christian Seignobos est de ces hommes qui prennent le temps d’en consacrer à ceux qu’il rencontre. Et notamment aux peuples du bassin du lac Tchad, un territoire auquel ce géographe a dédié plus de cinquante années de sa vie. Nécessaire, mais insuffisant pour étancher la soif de savoir de ce « boulimique du terrain ». Arrivé dans la région en « petit soldat de la coopération », au lendemain des indépendances, ce grand...
(RFI 10/03/17)
Le procès de présumés combattants de Boko Haram s'est ouvert dans la plus grande discrétion à Niamey depuis le 2 mars dernier, sous très haute surveillance policière. Au total, 1 300 hommes seront jugés d'ici les prochains mois par vague de 250 à 350 combattants. Ces procès permettent aux autorités judiciaires du Niger de désengorger les prisons de haute sécurité du pays. Dans une des salles annexes d’audience du pôle terroriste où se tient le procès, il y a plus de forces anti-terroristes que de combattants présumés de Boko Haram. Sécurité oblige, l’audience se tient sous très haute surveillance. « Je pense que les dossiers sont en train de nous parvenir de façon à ce qu’on puisse avoir une cadence...
(Libération 10/03/17)
Les donateurs réunis à Oslo le 24 février ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste constituée par les armées du Nigeria, du Tchad, du Niger et du Cameroun. La conférence des donateurs qui s’est tenue à Oslo le 24 février a souligné la gravité de la crise humanitaire qui frappe les populations autour du lac Tchad, en particulier dans le Borno (Etat du nord-est du Nigeria). Mais elle a désigné un seul coupable, en l’occurrence le groupe jihadiste Boko Haram. Réunis dans la froideur de l’hiver norvégien et aux antipodes de la chaleur de la saison sèche au Sahel, les décideurs ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste qui réunit les armées du Nigeria, du Tchad,...
(Le Monde 08/03/17)
Les droits des femmes c’est important, mais en Afrique, filles et garçons sont pris dans un cercle vicieux de pauvreté, d’ignorance et de soumission, dénonce Laurent Bossard, de l’OCDE. Par Laurent Bossard Au Mali, au Niger et au Tchad, 40 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance. Ces enfants ne consomment pas assez de nutriments. Leur organisme – le cerveau, les os, les muscles – ne reçoit pas suffisamment de vitamines (A, B2, B12…), de calcium, de fer et de zinc. En un mot, pas assez d’énergie pour grandir et se construire. Beaucoup d’entre eux souffriront de maladies chroniques et auront des carences intellectuelles – donc seront peu ou pas scolarisés. Devenus adultes, ils...
(RFI 08/03/17)
Au Niger, le gouvernement a lancé d’importantes campagnes de vaccination du bétail, gratuites. L’élevage est crucial pour l’économie du pays. C’est la deuxième activité qui emploie le plus de monde après l’agriculture et elle représente 11 % du produit intérieur brut national. Mais le Niger se bat encore contre des maladies qui freinent l’exportation de ses animaux. À Niamey 5, dans la périphérie de la capitale, plusieurs centaines de bœufs et de petits ruminants attendent sous le soleil que Moussa Hamidou, technicien d’élevage, s’occupe d’eux, armé d’un curieux pistolet. « C’est un pistolet pour vacciner. Voilà l’aiguille... le vaccin est contenu dedans. Le Périvac. Le feutre, c’est pour marquer les bêtes. Chaque fois qu’on vaccine un bovin, on le coche,...
(RFI 07/03/17)
Au Niger, la région de Tillabéri a été visée par une nouvelle attaque jihadiste tôt ce lundi matin. Le raid lancé par des hommes armés non identifiés visait un détachement de la gendarmerie stationné près des frontières malienne et burkinabé. Le dernier bilan fait état d'au moins cinq gendarmes tués. C’est la première attaque jihadiste en territoire nigérien trois jours seulement après l’instauration de l’état d’urgence dans ces zones frontalières du Mali. L’attaque s’est produite dans le sud-ouest, entre les localités de Wanzarbé et Yatakala, une zone grise selon les militaires, à cheval entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Ce camp des gendarmes, le dernier poste avancé de l’armée nigérienne dans le Gourma, a été attaqué au...
(La Voix de l'Amérique 07/03/17)
Le salon de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’élevage du Niger a refermé ses portes dimanche à Niamey. Pendant une semaine les acteurs du monde rural nigérien et d’autres venus de pays amis ont exposés au public ce qu’ils ont de meilleur. Cette année, le président Issoufou Mahamadou a été un des premiers visiteurs du Sahel-Niger 2017. Sur les six jours qu’a duré le salon, le palais du 29 juillet n’a pas désemplit. Elmoctar Mohamed Youssouf est le secrétaire exécutif du réseau des chambres d’agriculture du Niger organisateur principal du salon. Il y avait beaucoup de merveilles au Sahel-Niger 2017. Comme par exemple les résultats des croisements entre vaches hollandaises et nigériennes présentés par Issiad Ag Katto ancien ministre de l’élevage.
(RFI 07/03/17)
Au Niger, la fin de l'année 2016 a été particulièrement difficile pour les éleveurs de la région de Tchintabaraden. La sécheresse et une épidémie de la fièvre de la vallée du Rift ont décimé les troupeaux. A cela s'ajoutent une situation sécuritaire préoccupante et une forte recrudescence du vol de bétail. Beaucoup d'éleveurs quittent donc leur village pour trouver un emploi à Niamey, dans l'espoir d'économiser, et de racheter des animaux. 400 familles sont ainsi parties de la région. Mais dans la capitale, la déception est grande. Madina Joha avait une quinzaine de vaches. La sécheresse et la maladie ne lui en ont laissé que cinq. Pas assez pour vivre. C'est à pied qu'il a quitté son village de Tahoua...
(France TV Info 07/03/17)
Le Conseil de sécurité de l’ONU visite les pays du bassin du lac Tchad du 3 au 7 mars. Une région ravagée par la secte islamiste Boko Haram. Le groupe serait très affaibli militairement, mais la région qui comprend le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Tchad est plongée dans une grave crise humanitaire. Depuis janvier 2017, la secte islamiste Boko Haram a multiplié embuscades et attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria. C’est là que le groupe djihadiste avait lancé ses attaques il y a sept ans, transformant cette région en véritable abattoir. Entre le 25 février et le 1er mars, 7.000 personnes se sont regroupées dans la ville de Chibok, cherchant une protection après des attaques contre leurs...
(RFI 07/03/17)
Avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).
(La Tribune 07/03/17)
La recrudescence ces derniers jours des attaques terroristes dans la zone transfrontalière entre le Mali, le Niger et le Burkina, fait de nouveau amplifier la polémique sur la présence des bases militaires occidentales au Sahel. Alors que les groupes terroristes semblent avoir repris du poil de la bête, l’efficacité des réponses militaires reste encore à prouver surtout avec la facilité avec laquelle ces groupes continuent d’opérer dans la zone. Pendant ce temps, la mise en place de la force mixte régionale se fait toujours attendre et le renforcement des forces étrangères passe de plus en plus mal au sein de l’opinion. Le Niger a été encore victime, ce lundi 6 mars, d'une nouvelle attaque terroriste ayant fait plusieurs morts dans...
(BBC 06/03/17)
Dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, le gouvernement du Niger a adopté une "politique de main tendue" a fait savoir le président nigérien Mahamadou Issoufou samedi lors d'une réunion avec les 15 ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis le début de cette politique entamée fin décembre dernier, "130 éléments (nigériens) de Boko Haram se sont déjà rendus", a indiqué le président nigérien aux ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU en mission dans les quatre pays confronté au groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le bassin du lac Tchad. Pour Mahamadou Issoufou, "Boko Haram est en train d'être affaibli. Au lieu d'avoir à le combattre, s'il y en a parmi eux qui veulent se rendre,...
(RFI 06/03/17)
Au Niger, l’opposition était à nouveau dans la rue, samedi 4 mars, à Niamey. Des milliers de sympathisants de Hama Amadou et de Mahamane Ousmane ont manifesté pour réclamer plus de transparence dans la gestion du pays. Ils accusent le pouvoir de Niamey de dilapider les ressources du pays. La marche pacifique a conduit les militants de la place Toumo à celle de l’Assemblée nationale. Tout au long du parcours, des slogans hostiles au régime de Niamey ont été scandés. « Où sont passés nos 200 milliards ? », « Gouvernance liberticide », « six ans de cafouillage » ou encore « Le Niger assiégé par les forces étrangères ». Seydou Aboubacar Tanguy ne comprend pas.
(Le Monde 06/03/17)
La nouvelle organisation, liée à Al-Qaida, veut étendre les attaques dans la région et se renforcer face à l’implantation de l’Etat islamique au Nigeria. Ils étaient tous là, ou presque. Et la photo de famille n’a pas dû être du goût des pays du Sahel ou des renseignements français tant elle renseigne sur la capacité des djihadistes à se mouvoir et à se rencontrer. Dans une vidéo transmise mercredi 1er mars à l’agence mauritanienne ANI, puis postée sur les réseaux sociaux dans la soirée du 2 mars, les chefs djihadistes parmi les plus recherchés de la région ont annoncé la fusion de leurs groupes au sein d’une nouvelle organisation censée chapeauter le combat des islamistes radicaux au Sahel et au-delà...

Pages