Dimanche 25 Février 2018

Niger

(APA 26/12/17)
APA-Niamey (Niger)- La 39ème édition du Championnat national de lutte traditionnelle, ou Sabre national, a débuté ce 25 décembre 2017 à Zinder, au Sud-est du pays avec tous les 80 lutteurs ayant répondu présents pour ce qui est juste de considérer comme le sport roi au Niger. Ainsi jusqu’au 3 janvier, ces lutteurs vont s’affronter dans la poussière de l’arène des jeux traditionnels de Zinder, en quête du prestigieux sabre argenté, remporté au cours de la 38ème édition par le lutteur de Tahoua, Yahaya Kaka, dans son fief. La finale de cette précédente édition l’avait d’ailleurs opposé au lutteur de Zinder, Laouali Dan Tela, bien décidé à tout mettre en œuvre pour que le sabre reste cette année au Damagaram...
(RFI 26/12/17)
Les Nigériens retiennent leur souffle. Du 24 décembre 2017 au 3 janvier 2018 a lieu le 39e Sabre national de lutte traditionnelle. C’est Zinder, la deuxième ville du pays, qui abrite les combats. Pendant neuf jours, cet événement sportif et culturel extrêmement populaire sera au centre du quotidien des dix-huit millions de Nigériens. Il ne s'agit pas d'une lutte avec frappe comme au Sénégal. Le principe est simple : 80 gladiateurs, comme on les appelle, se lancent à la conquête du Sabre national, un symbole d'invincibilité et de bravoure. Pour défier le roi des arènes en titre, le colosse Yahaya Kaka de Tahoua, quelques noms sont sur les lèvres dont celui de Lawali Dan Tela, de Zinder. Finaliste de l’édition...
(AFP 23/12/17)
Emmanuel Macron a affirmé vendredi soir à Niamey que "l'effort" contre les groupes jihadistes au Sahel "où se joue notre sécurité" sera "maintenu" en 2018. "L'effort sera maintenu, fortement" avec "la volonté: obtenir des victoires claires, importantes, face à l'ennemi", a déclaré le président français en s'adressant à plusieurs centaines de soldats de la force Barkhane sur la base aérienne avancée au Niger. L'opération Barkhane, qui regroupe plus de 4.000 hommes, en particulier au Mali et au Niger, "est essentielle pour notre stratégie dans le Sahel", a ajouté Emmanuel Macron, arrivé en début de soirée dans la capitale nigérienne.
(AFP 23/12/17)
Emmanuel Macron est arrivé vendredi en fin de journée au Niger pour réveillonner avant l'heure avec des centaines de soldats français déployés pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel. Le chef de l'Etat français a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, avec lequel il a eu une brêve discussion avant un entretien plus officiel samedi. Accompagné de la ministre française des Armées Florence Parly, Emmanuel Macron devait ensuite rejoindre, au bout de la piste de l'aéroport, la vaste base aérienne projetée de l'opération Barkhane, où l'attendaient les soldats français pour un court discours suivi d'un dîner festif. Après Gao, Ouagadougou et Abdijan, cette courte visite d'une vingtaine d'heures à Niamey témoigne de la...
(RFI 23/12/17)
Le président français Emmanuel Macron est arrivé vendredi 22 décembre en fin de journée au Niger pour réveillonner avant l'heure avec des centaines de soldats français déployés dans le cadre de la mission Barkhane pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel. Le président français a d’abord prononcé un discours de 20 minutes sur la base aérienne projetée de Niamey. Venu passer Noël avant l'heure avec les forces françaises déployées au Sahel, il s'est adressé aux soldats de la force Barkhane. Emmanuel Macron a notamment insisté ...
(Agence Ecofin 23/12/17)
« Je viens vous apporter le salut de notre nation.» C’est le message d’entrée du Président français dans son discours prononcé au Quartier général de la force Barkhane établie à l’aéroport Hamani Diori de Niamey. Arrivé ce vendredi à Niamey aux alentours de 21 heures (Gmt+1), Emmanuel Macron a été accueilli par le Président Mahamadou Issoufou. Après les protocoles, il s’est rendu directement à la base de la troupe Barkhane établie à l’aéroport de Niamey où il a prononcé un discours que l’on peut scinder en trois compartiments essentiels : le rôle de Barkhane pour soutenir les pays sahéliens dans la lutte contre le terrorisme, le soutien renouvelé au déploiement de la force G5 Sahel et la mise en œuvre...
(AFP 23/12/17)
Le président français Emmanuel Macron est arrivé vendredi vers 19hH00 locales (18H00 GMT) à Niamey, capitale du Niger, où il réveillonnera avec des centaines de soldats français déployés pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. Le président français a été accueilli par son homologue nigérien Mahamadou Issoufou et se rendra sur la base française de Barkhane située sur l'aéroport. Après Gao, Ouagadougou et Abdijan, cette courte visite d'une vingtaine d'heures à Niamey témoigne de la priorité que donne le chef de l'Etat français à la stabilisation du coeur désertique de l'Afrique de l'ouest. Avec 500 hommes, des avions de chasse Mirage 2000, des appareils de transport et des drones, cette base est le...
(AFP 22/12/17)
Emmanuel Macron est attendu vendredi en fin de journée au Niger pour réveillonner avant l'heure avec des centaines de soldats français déployés pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel. Après Gao, Ouagadougou et Abdijan, cette courte visite d'une vingtaine d'heures à Niamey témoigne de la priorité que donne le chef de l'Etat français à la stabilisation du coeur désertique de l'Afrique de l'ouest. "J'y suis très présent parce que c'est là que se joue une part importante de notre bataille (...) On ne peut pas lutter efficacement contre le terrorisme si on n'a pas une action au Sahel", a-t-il expliqué dimanche dernier sur France 2. Après son accueil en fin d'après-midi par le président nigérien Mahamadou Issoufou, Emmanuel Macron...
(AFP 22/12/17)
Le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, était vendredi derrière les fourneaux de la cuisine de campagne de la base française de Niamey pour offrir un "repas de Noël" à 700 convives, essentiellement des soldats, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron. "C'est une initiative inédite. Jamais les cuisiniers de la Présidence n'avaient préparé un repas pour autant de militaires à l'étranger", témoigne Guillaume Gomez, 39 ans dont 20 à l'Elysée. "C'est un sacré défi à relever, mais je suis super content de le faire", ajoute-t-il sur la base de l'opération antijihadistes Barkhane près de l'aéroport de Niamey. Fidèle à son principe de ne jamais dévoiler les menus à l'avance pour "laisser la découverte aux convives", il précise juste qu'il n'offrira...
(RFI 22/12/17)
Le président français Emmanuel Macron se rendra au Niger en fin de journée, ce vendredi 22 décembre. Au programme, une rencontre avec le président Mahamadou Issoufou et une visite des troupes de Barkhane. C'est la dernière destination étrangère de l'année pour le chef de l’Etat français. Emmanuel Macron passera 20 heures au Niger, ce vendredi entre la base aérienne projetée de Niamey et le palais présidentiel. Cette visite sera orientée vers deux axes principaux. D'abord, le défi sécuritaire et migratoire. Emmanuel Macron devrait souligner la bonne coopération entre la France et le Niger qui a permis de freiner les réseaux de passeurs transitant par le pays. G5 Sahel et Barkhane L'occasion aussi pour le président français de revenir sur la...
(Le Monde 22/12/17)
Le président français se rend à Niamey vendredi et samedi. L’objet premier du voyage est militaire. Après Gao, Ouagadougou, Abidjan ou encore Alger : Niamey. Le déplacement qu’Emmanuel Macron doit effectuer au Niger les 22 et 23 décembre devrait être un condensé de la stratégie élyséenne pour l’Afrique. Appui aux forces africaines du G5 Sahel, lutte contre l’immigration, discours sur la jeunesse : tous les mantras que le chef de l’Etat français aura dévoilés ces derniers mois devraient être concentrés et mis en scène dans ces deux jours de visite au « bon élève sahélien ». L’objet premier du voyage est évidemment militaire. « Le président de la République a choisi de se déplacer pendant cette période de fin d’année...
(La Tribune 22/12/17)
A la veille de la célébration de la fête de noël, le président français Emmanuel Macron se déplace au Niger ou il sera aux cotés des soldats de l’opération Barkhane. Un déplacement fort en symbole qu’il mettra à profit pour échanger avec son homologue Mahamadou Issoufou sur deux dossiers prioritaires et stratégiques de la nouvelle politique étrangère française, la lutte contre le terrorisme et la migration. Membre du G5 Sahel, Niamey est un allié inconditionnel de la France qui fait du Niger un exemple en matière de gestion des flux migratoires en plus de disposer dans le pays de plusieurs bases militaires, une présence de plus en plus mal perçue par l’opinion publique nigérienne. Décidément, la première année au cours...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Le Président français fêtera Noël (avec quelques heures d’avance) avec 500 soldats de la troupe « Barkhane » (plus importante base militaire extérieure de la France dans le monde) établie à l’aéroport Hamani Diori de Niamey. Emmanuel Macron sera accueilli dans l’après-midi à l’aéroport par le Président Mahamadou Issoufou. Le lendemain samedi, il sera reçu à la Présidence par son homologue nigérien. Cette visite du Président français intervient une semaine après la table ronde ayant mobilisé 135 millions d’euros supplémentaires pour le déploiement de la force militaire G5 Sahel. Le déplacement sonne comme un signal fort du soutien de la France à Barkhane et au Niger, pays stratégique au vu de son positionnement géographique dans la région sahélienne. Cette visite...
(AFP 21/12/17)
Le gouvernement du Niger, sur la même longueur d'ondes que la France et l'Europe sur la lutte antijihadiste et l'immigration, doit composer avec une opinion publique parfois hostile sur ces sujets sensibles. Le président Emmanuel Macron devra se montrer convaincant pour séduire les 20 millions d'habitants de cette ancienne colonie française, qui fait partie des pays plus pauvres du monde, malgré des ressources minières importantes, dont l'uranium. "La France obtient tout ce qu'elle veut et qu'est-ce que le Niger gagne? Les rapports sont toujours à l'avantage de la France. Elle est bien installée militairement et siphonne son uranium", estime le professeur Yahaya Issoufou, historien et politologue à l'université de Niamey qui accuse la France d'un "néo-colonialisme très fort". "C'est toujours...
(AFP 21/12/17)
Pour montrer que c'est une priorité de son début de mandat, Emmanuel Macron va fêter Noël avec quelques heures d'avance en compagnie des forces françaises déployées au Niger dans le cadre de la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel. Une semaine après un sommet sur le Sahel à Paris, le chef de l'Etat français visitera vendredi soir et samedi la base de l'opération Barkhane, à l'aéroport de Niamey, où sont stationnés quelques 500 soldats français. Cette visite de Noël à des forces déployées à l'étranger, rituelle quelque soit le président, permettra à Emmanuel Macron...
(Agence Ecofin 20/12/17)
Venues du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, des Organisations de la Société Civile (OSC) prennent part, depuis ce lundi 18 décembre à Lomé, à un atelier de renforcement de capacités en vue d’une implication des femmes dans la lutte contre le terrorisme dans le Bassin du Lac Tchad. Cette rencontre est organisée sur trois (3) jours par le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC) et se situe dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions 1325, 2349 et 2370 du Conseil de Sécurité ainsi que des résolutions de l’Assemblée Générale sur les femmes, le désarmement, la non-prolifération et le contrôle des armes. Les participants devront, suite aux...
(RFI 19/12/17)
Le Niger a obtenu jeudi 14 décembre la levée des saisies opérées sur trois de ses immeubles par la société Africard. Niamey marque un point, mais plusieurs de ses biens restent cependant encore saisis. Pour rappel, Africard est une société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. Suite à une rupture jugée abusive de ce contrat en 2012, Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements, le 6 octobre 2014. Une condamnation qui a donné lieu depuis à de multiples rebondissements judiciaires. Pour obtenir ses indemnités de dédommagements, Africard a tenté d'effectuer plus d'une dizaine de saisies de biens appartenant au Niger. Certaines ont été infructueuses et les autres...
(AFP 18/12/17)
Le Niger a célébré sa fête nationale lundi par un grand défilé militaire à Tahoua, à 400 km à l'ouest de Niamey, une zone en proie à des attaques jihadistes récurrentes. Outre le président nigérien Mahamadou Issoufou, dont c'est la région natale, quatre chefs d'Etat - Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Roch Kaboré (Burkina Faso), Idriss Déby Itno (Tchad) et Mohamed Ould Abdelaziz (Mauritanie) - ont fait le déplacement pour ce 59ème anniversaire de la République du Niger, une ex-colonie française. Le défilé de deux heures s'est déroulé sous très haute sécurité, dans cette zone proche du Mali où l'Etat d'urgence décrété en mars dans plusieurs localités, vient d'être reconduit pour trois mois. Il boucle une semaine d'activités culturelles et sportives...
(La Tribune 18/12/17)
La Conférence de la Renaissance du Niger s'est tenue les 13 et 14 décembre et a réuni bailleurs internationaux et investisseurs privés au sein de l'Hôtel Méridien Etoile de Paris. Les 23Mds $ annoncés pour financer le Plan de Développement 2017-2021 dépassent les attentes initiales de 17Mds $. La Tribune Afrique a rencontré Kane Aichatou Boulama, Ministre du Plan et véritable cheville ouvrière de ces rencontres. Entretien. La Tribune Afrique : Quelles sont les grandes orientations du Plan de Développement Economique et Social 2017-2021 (PDES) du Niger ? Kane Aichatou Boulama : Le PDES repose sur la transformation structurelle de notre économie. Nous priorisons le monde rural qui représente 80% de la population et 41% du PIB. Il nous faut...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...

Pages

(RFI 11/10/17)
A l’occasion de la « Journée internationale de la fille », instaurée par l'agence ONU Femmes il y a 6 ans, l’ONG One – cofondée par le chanteur Bono – publie un rapport alarmant sur l’accès à l’éducation des filles dans le monde. Intitulé « Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves », cette étude établit le classement des pays où il fait le moins bon être écolière. Parmi les dix « mauvais élèves », neuf se situent en Afrique : la liste comprend le Soudan du Sud, la République centrafricaine, le Niger, le Tchad, le Mali, la Guinée, le Liberia, le Burkina Faso et l’Ethiopie. L’Afghanistan figure également dans le groupe. Au total, plus...
(AFP 10/10/17)
La France va lancer "dans les prochaines semaines" des missions au Niger et au Tchad pour identifier ceux qui peuvent bénéficier du droit d'asile, sur des listes proposées par le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), a annoncé le président Emmanuel Macron lundi. Ces missions visent aussi à "mieux prévenir la situation depuis le Niger et le Tchad pour prévenir un afflux de migrants économiques" non éligibles au droit d'asile, a expliqué le président français, après avoir reçu à l'Elysée le président du HCR, Filippo Grandi. L'Elysée a précisé que la première mission de l'organisme chargé de cette tâche, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) serait envoyée fin octobre au Niger. Paris estime impossible pour l'instant...
(AFP 09/10/17)
Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, dont plus de 2.300 membres présumés sont jugés à partir de ce lundi, mène une lutte armée dans la région du lac Tchad depuis 2009 et s'est affilié au groupe Etat islamique (EI) en 2015. Ses offensives ne se cantonnent pas au Nigeria, mais se prolongent au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun. A l'origine de nombreux raids et attentats-suicides souvent menés par de jeunes adolescentes, Boko Haram utilise aussi les kidnappings de masse comme mode de recrutement. - Une secte radicale - Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un péché" en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria. C'est à l'origine le surnom "populaire" qui a été...
(AFP 07/10/17)
L'embuscade qui a coûté la vie à huit soldats, américains et nigériens, mercredi au Niger montre toute la difficulté à lutter contre les groupes jihadistes dans le Sahel, en dépit de la montée en puissance des armées occidentales dans la région et de la création d'une force multinationale africaine G5-Sahel. La patrouille américano-nigérienne est tombée "dans une embuscade tendue par des éléments terroristes à bord d'une dizaine de véhicules et une vingtaine de motos" dans le sud-ouest du Niger près de la frontière avec le Mali, selon le ministère nigérien de la Défense. Quatre militaires nigériens ont été tués. Et le corps d'un quatrième militaire américain a été retrouvé mort sur les lieux, a annoncé vendredi le Pentagone. Ce guet-apens,...
(AFP 06/10/17)
Le Niger a décrété trois jours de deuil national après la mort de quatre soldats nigériens et trois soldats américains dans une embuscade à la frontière avec le Mali, a annoncé la télévision publique alors que la traque des assaillants se poursuit. "En cette circonstance douloureuse, le gouvernement (...) décrète un deuil de trois jours", indique un communiqué lu à la télévision publique. Niamey a confirmé jeudi soir que quatre de ses soldats avaient été tués et huit blessés aux côtés des militaires américains qui ont également perdu trois hommes dans une attaque "terroriste" à la frontière avec le Mali. Une patrouille conjointe américano-nigérienne opérant dans la région de Tillabéri (sud-ouest) était tombée mercredi dans une embuscade tendue par des...
(Afrique sur 7 06/10/17)
Une nouvelle attaque terroriste a été perpétrée, ce mercredi, à la frontière malienne. Plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués au cours de cette attaque lors d’une patrouille conjointe. Le bilan, encore partiel, fait état de plusieurs tués et des soldats américains portés disparus. Des soldats américains et nigériens périssent dans une attaque terroriste Une attaque terroriste d’une rare violence. C’est le moins que l’on puisse dire, eu égard aux premières informations en notre possession. Des soldats nigériens du Bataillon de sécurité et de renseignement (BSR) et leurs formateurs américains sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe d’hommes armés dans la région Nord-Tillabery. Ces assaillants venus du Mali voisin ont attaqué le village de Tongo Tongo, situé...
(RFI 06/10/17)
La mort de trois soldats américains tués dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour la présence de forces armées américaines dans une région en proie à d'innombrables attaques jihadistes et qui bénéficie d'une forte coopération militaire avec les Occidentaux. C'est la première fois qu'une présence opérationnelle de soldats américains est reconnue dans la zone sahélo-saharienne. Les activités américaines y sont pourtant nombreuses depuis le début des années 2000 : l'initiative Pan Sahel Initiative (PSI) de lutte contre le terrorisme lancée en 2002, renommée en 2004 Trans-Sahara Counter Terrorism Initiative (TSCTI). Des programmes de formations, d'entraînement et d'équipement... Et, chaque année, le très conséquent et médiatisé exercice Flintock qui s'est d'ailleurs déroulé à plusieurs reprises au Niger. Voilà...
(AFP 05/10/17)
Trois soldats américains et un membre d'une "nation partenaire" ont été tués au Niger au cours d'une opération anti-terroriste, a confirmé jeudi le commandement militaire américain en charge de l'Afrique (Africom). Deux autres soldats américains ont été blessés au cours de cette opération et ont été transportés en Allemagne dans l'hôpital militaire américain de Landstuhl où ils se trouvent dans un "état stable". La nationalité du 4e militaire tué dans l'opération n'a pas été précisée par Africom. L'attaque s'est produite à quelque 200 kilomètres au nord de Niamey, dans le sud-ouest du Niger, a précisé le commandement américain dans un communiqué, soit près de la frontière avec le Mali, où des groupes jihadistes opèrent. Les militaires tués n'ont pas été...
(AFP 05/10/17)
Le Niger a été frappé par une attaque "terroriste" ayant fait un "nombre important de victimes", a déclaré jeudi le président nigérien Mahamadou Issoufou en faisant référence à l'embuscade dans lequel sont tombés mercredi des soldats américains et nigériens dans le sud-ouest du Niger. "Notre pays vient une fois de plus de faire l'objet d'une attaque de groupes terroristes, attaque qui s'est soldée malheureusement par un nombre important de victimes", a-t-il déclaré à l'ouverture du Forum des Premières dames de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Niamey. "Les femmes et les enfants paient un lourd tribu au terrorisme de manière directe comme (...) victimes innocentes et de manière indirecte en tant que mères et épouses; elles...
(RFI 05/10/17)
Des assaillants en provenance du Mali voisin ont attaqué, mercredi 4 octobre, le village de Tongo Tongo dans la région Nord-Tillabery, au Niger. Des hommes du Bataillon Sécurité et Renseignement (BSR) nigérien ont organisé la poursuite mais sont tombés dans un guet-apens. Le bilan - non officiel - serait lourd : plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués, d'autres sont portés disparus. Une opération de riposte est en cours. Le premier accrochage a d’abord eu lieu, mercredi 4 octobre, tout près du village nigérien de Tongo Tongo, non loin de la frontière malienne, au sud de Ménaka. Dans la poursuite engagée contre les assaillants en provenance du Mali voisin, les éléments des forces spéciales nigériennes et leurs formateurs, des...
(Le Monde 05/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(La Tribune 05/10/17)
Les armées américaines et nigériennes viennent de subir des pertes respectives de 3 et 5 morts suite à une embuscade djihadiste au Sud-Ouest du Niger. Pour l’heure rien ne filtre sur l’identité des assaillants qui sont ciblés par une opération de ratissage mêlant des éléments nigériens, américains et français. L'état-major américain chargé des opérations en cours en Afrique, plus connu sous le nom d'Africom vient de confirmer la mort de 3 membres des forces spéciales de l'armée américaine, alors que 2 autres ont été blessés au Sud-Ouest du Niger. Selon les responsables américains, les soldats d'élite blessés ont été transférés vers la capitale et seraient hors de danger. Bérets Verts et BSR au premier rang Selon Africom, les victimes étaient...
(Agence Ecofin 04/10/17)
Le Conseil de sécurité de l’Onu annonce qu’il enverra une délégation au Sahel du 19 au 23 octobre prochains. Objectif, faire l’état des lieux de la préparation pour le déploiement de la force conjointe G5 Sahel. La délégation ira en Mauritanie, au Mali et au Burkina Faso. En visite officielle à Niamey, ce mardi, le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves le Drian, a déclaré à la presse que le plan stratégique de la force sahélienne sera validé le 30 novembre prochain par le Conseil de sécurité de l’Onu. La force conjointe G5 Sahel devrait être opérationnelle depuis le mois passé. Mais elle est confrontée à un souci de financement. Sur les 423 millions d’euros nécessaires, seuls 58 millions...
(AFP 03/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a affirmé mardi à Niamey que la force antijihadiste des pays du G5 Sahel "sera une bonne réponse aux questions sécuritaires" dans la région et aura "le soutien de la France". "Je suis convaincu que la mise en oeuvre de cette force qui sera déployée sur les trois fuseaux sera une bonne réponse aux questions sécuritaires" au Sahel, a souligné M. Le Drian qui a visité à Niamey le poste de commandement de la force que sont en train de mettre sur pied les Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie.
(AFP 30/09/17)
Les autorités de Diffa, dans le sud-est du Niger, ont lancé une dernière mise en garde contre les commerçants qui fournissent clandestinement des vivres au groupe islamiste nigérian Boko Haram, a indiqué samedi la télévision nationale. "Nous avons constaté que de plus en plus de gens sont en train d'entretenir le commerce avec notre ennemi qui est Boko Haram (...) Nous avons pris la décision qu'à partir d'aujourd'hui, il va falloir arrêter cela", a déclaré Mahamadou Laoualy Dandano, le gouverneur de Diffa, lors d'une réunion avec les opérateurs économiques locaux. Des chefs militaires engagés dans le combat contre Boko Haram étaient présents à la réunion, selon les images de la télévision.
(RFI 30/09/17)
En Algérie, des dizaines de personnes ont été arrêtées puis expulsées la semaine dernière. Les autorités n'ont pas donné de précisions. On sait qu'elles sont acheminées, en bus, vers Tamanrasset, dans l'extrême sud du pays, avant leur expulsion. Certains arrivent à 900 km de là, à Agadez, au Niger où leur arrivée suscite l'inquiétude de la société civile. Il s’agit de plusieurs dizaines de migrants de l’Afrique de l'ouest et du centre qui ont été arrêtés, par les autorités algériennes, sur leur lieu de vie ou encore sur leur lieu de travail. L’Organisation mondiale pour les migrations (OIM) encadre le déplacement de ces personnes...
(Jeune Afrique 30/09/17)
Comment Boko Haram communique-t-il ? De Muhammad Yussuf à Abu Musab al-Barnawi, en passant par Abul Qaqa et Abubacar Shekau, la réponse fluctue dans le temps. Le groupe s'est adapté et a subi l'influence d'un maître de la propagande, l'État islamique. Plongée dans la communication des jihadistes nigérians. L’armée nigériane l’a bien compris, en annonçant en août qu’elle surveillait désormais les réseaux sociaux dans le cadre de la lutte contre le terrorisme : Boko Haram a bien changé depuis l’époque de Muhammad Yussuf. Alors que le leader originel privilégiait des entretiens avec des journalistes choisis, ses successeurs, de plus en plus influencés par l’État islamique ont basculé dans le jihad 2.0. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/477363/politique/terrorisme-comment-boko-har...
(RFI 30/09/17)
Nous fêtons le centenaire de la naissance de Jean Rouch, aux sons des archives sonores inédites enregistrées par l’ethnographe-cinéaste, lors de son périple entre Niamey et Accra en 1954. Une aventure partagée avec sa femme Jane et son ami Damouré Zika, jeune pêcheur Sorko, rencontré au Niger en 1941. De cette amitié à la vie à la mort, est né Damouré, l’acteur, l’écrivain, l’alter ego de Jean. Ensemble, ils enregistrent le quotidien des jeunes migrants africains partis en terre promise : la Gold Coast. Une aventure pionnière car Jean Rouch s’intéresse à l’effervescence et aux dynamiques de l’Afrique moderne et de ses « villes-monde », comme à l’émancipation de la colonie britannique en documentant par le son, le film et...
(RFI 29/09/17)
D'où vient le succès de Boko Haram auprès de nombreux petits commerçants du nord-est du Nigeria ? Comment cette secte islamiste a-t-elle réussi à atteindre les rives du lac Tchad ? Pendant près de 40 ans, le géographe français Christian Seignobos a travaillé dans cette région pour l'IRD, l'Institut de recherche pour le développement. Aujourd'hui, il signe une étude très documentée que publient simultanément Afrique contemporaine et Le Monde Afrique. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170929-seignobos-chercheur-force-boko-haram...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Gingembre, bissap, bouye, tamarin… Pour l’ancienne employée de banque Ma Rouckya Bachir, les plantes sahéliennes méritent qu’on s’y intéresse d'un peu plus près. Elle espère pouvoir faire passer sa production, encore artisanale, au stade semi-industriel courant 2018. La date est restée gravée dans sa mémoire : le 12 mars 2015, Ma Rockya Lalaiba enregistrait officiellement son entreprise, Sahel Délices, au registre du commerce de Niamey. Son plan : concocter des produits exploitant au mieux les valeurs nutritives des plantes locales : le tamarin, l’hibiscus, le gingembre… Un projet étonnant, lorsque l’on sait que la jeune femme de 38 ans a obtenu un DESS en finances et un DESS en qualité à l’Institut supérieur de management de Dakar, et a exercé...

Pages

(Afrique Actualité 29/07/17)
Le ministre nigérien du pétrole était à Cotonou pour se rendre compte des atouts du Bénin par rapport au projet commun de construction d’un pipeline. Bientôt un pipeline quittera le Niger pour atteindre les côtes béninoises. Le Ministre nigérien du pétrole Foumakoye Gado a séjourné à Cotonou du 13 au 16 juillet pour discuter avec les autorités béninoises sur les avantages offerts par le Bénin autour du projet. Après ses descentes sur les installations Pétrolières du champ pétrolifère de Sèmè (à l'Est de Cotonou), celles du Port autonome de Cotonou, et de tank d'Octogone Trading Sa, le ministre du pétrole du Niger a exprimé son entière satisfaction. La délégation a pu obtenir des réponses appropriées à ses préoccupations, en ce...
(Autre média 28/07/17)
(Niamey et les 2 jours) - C’est le rapport de la Banque mondiale publié en début de semaine qui le mentionne. La «Cpia» spécialisée dans l’évaluation des politiques et institutions publiques en Afrique subsaharienne révèle que cette région du continent a eu des difficultés à faire face à l’étiolement de l’activité économique. « La croissance de la production a considérablement ralenti, tombant à 1,3 % – soit son rythme le plus bas depuis plus de deux décennies, très éloigné de la croissance annuelle de 5 % environ durant la période 1995-2008 précédant la crise financière mondiale », note le rapport qui ajoute qu’en 2016, la faiblesse de la performance économique fait peser une menace sur les progrès réalisés en matière...
(Agence Ecofin 26/07/17)
(Agence Ecofin) - Dans un rapport d’une cinquantaine de pages datant de décembre 2016 mais rendu public le 21 juillet dernier, le Fonds monétaire international (Fmi) estime que la population du Niger pourrait devenir son actif économique le plus important. Taux de fécondité Cette hypothèse du Fmi est bien conditionnée par la mise en place des politiques publiques adéquates pour exploiter ce potentiel (humain). « La croissance démographique du Niger est la plus rapide au monde, avec une infime partie de la population âgée de plus de 65 ans.», constate le rapport. « Si le pays parvient à réduire de façon significative son taux de fécondité, il aura la possibilité de tirer parti de ce premier type de dividende démographique,...
(La Tribune 25/07/17)
Dans une note d’analyse que vient de publier le FMI sur la transition démographique au Niger et son impact potentiel sur l’économie, il apparait que la croissance galopante de la population peut être traduite en fenêtre d’opportunités pour que le pays tire pleinement profit du dividende démographique. Pour ce faire, le pays devrait veiller à instaurer les conditions d’une croissance forte et durable. En plein débat sur l’explosion démographique comme cause du sous-développement, le FMI montre ainsi une voie qui contraste avec certaines postures récemment mises en avant par d’autres sources...
(Xinhua 25/07/17)
La Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) remettra le mercredi 2 août prochain, aux autorités nigérianes des vivres, d'une valeur d'un million de dollars, soit environ 1.650 tonnes de céréales constituées de maïs blanc, de sorgho, de mil et de riz, annonce un communiqué de l'organisation sous-régionale publié lundi à Cotonou. Selon cette même source, cette cérémonie fera suite aux diverses concertations entre l'organisation régionale et la National Emergency Management Agency (NEMA) sur la crise alimentaire et nutritionnelle qui sévit au Nord-Est du Nigeria et à un mémorandum signé entre les deux parties le 22 mai 2017. "La crise alimentaire et nutritionnelle dans ces Etats du Nord-Est du Nigéria touche environ 4,7 millions de...
(AFP 21/07/17)
Les Etats-Unis ont fait don de 45 millions de dollars (39 millions d'euros) pour assister les réfugiés et déplacés de Boko Haram dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, frontalier du Nigeria, a aannoncé l'ONU vendredi. "Cette aide de 45 millions de dollars permettra de financer l’assistance alimentaire et les activités de renforcement de la résilience, notamment dans les zones affectées par les violences liées au conflit avec Boko Haram", le groupe islamiste nigérian, souligne dans un communiqué le Programme alimentaire mondial de l'ONU (PAM) qui va gérer les fonds. Fin juillet 2016, Niamey avait lancé "un appel" pour la "mobilisation" de fonds en faveur du PAM, qui avait annoncé qu'il risquait de suspendre son assistance humanitaire...
(MondAfrique 21/07/17)
Dans une petit bureau qui sert de salle d’oscultation, Hadiza se tord les doigts au dessus d’une table. Cerclé d’un tchador turquoise, son visage est inquiet. Timidement, elle dit que cela fait au moins quinze ans qu’elle n’a pas vu un blanc. La dernière fois, elle n’était encore qu’une enfant. L’équipe d’une Ong occidentale était venu visiter son village natal près de Magaria, dans le sud du pays, à la frontière avec le Nigéria. Du sang sous le tchador Au fil de la conversation, elle se détend et raconte le parcours qui l’a menée jusqu’ici, au centre d’accueil pour fistuleuses de Niamey. Hadiza a 25 ans. Mariée depuis l’âge de 12 ans, elle est la mère de 8 enfants. Le...
(Xinhua 21/07/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le Niger envisage la construction prochaine d'un oléoduc reliant ses champs pétrolifères dans le nord-est du pays au port de Cotonou (Bénin), a-t-on appris jeudi auprès du ministère nigérien du Pétrole. Selon des informations du site Actubenin.com confirmées de sources proches du ministère du Pétrole à Niamey, une délégation nigérienne conduite par le ministre du Pétrole Foumakoye Gado a séjourné à Cotonou du 13 au 15 juillet afin d'évaluer les atouts que le Bénin peut offrir pour la réalisation d'un tel projet. La délégation a eu plusieurs séances de travail avec des autorités béninoises, avant de visiter des sites et infrastructures pouvant faciliter la mise en oeuvre du projet. A l'issue de cette visite, M. Gado "a...
(BBC 20/07/17)
L'Union européenne vient d'octroyer au Niger une aide de 10 millions d'euros, soit 6,5 milliards FCFA, pour lutter contre l'émigration clandestine. Après ce premier geste de 10 millions d'euros, un autre versement devrait être fait par l'UE d'ici fin 2017. Selon les autorités locales, beaucoup de migrants ouest-africains passent par le Niger pour la Libye avant de continuer leur route vers l'Europe. "Des centaines de migrants ouest-africains ont été retrouvés ou annoncés morts, portés disparus ou encore sauvés in extremis dans le Sahara nigérien", a signalé Boubacar Mohamed Djaram. Pour les seuls mois de mai et juin 2017, plus d'une cinquantaine de personnes - y compris des enfants en bas âge - ont été retrouvés morts en plein désert. Les...
(Agence Ecofin 19/07/17)
Le Niger envisage d’exporter son pétrole via un pipeline qui reliera ses bassins pétroliers et le port de Cotonou. C’est dans ce cadre qu’accompagné d’une délégation, M. Foumakoye Gado, le ministre nigérien en charge du pétrole, a effectué, du 13 au 16 juillet dernier, une visite de travail à Cotonou où il a rencontré plusieurs responsables béninois en charge du secteur. L’objectif de cette visite est, selon la délégation nigérienne, de prendre connaissance des atouts infrastructurel, économique, sécuritaire, environnemental et commercial du Bénin. Une visite au terme de laquelle le responsable nigérien s’est dit satisfait, rapporte Afrique Actualité. De son côté, Dona Jean-Claude Houssou, le ministre béninois de l’Energie a déclaré que le Bénin est le port naturel du Niger...
(AFP 18/07/17)
Le gouvernement du Niger a ordonné la fermeture définitive de plusieurs sites aurifères artisanaux disséminés dans les zones du sud-ouest du pays où travaillent des milliers d'orpailleurs nigériens et ouest-africains, a appris mardi l'AFP. "Les sites d'orpaillage du Liptako (sud-ouest) sont fermés à partir du 15 juillet 2017; par conséquent, les orpailleurs sont tenus de cesser toute activité d'exploitation et d'évacuer les sites d'extraction", a indiqué le ministère des Mines dans un communiqué lu mardi à la radio d'Etat. Au moins 20.000 personnes - Nigériens mais aussi Burkinabè, Maliens ou Sénégalais - travaillent sur ces sites, dont certains sont exploités depuis une trentaine d'années, selon des sources locales. Jusqu'à présent, l'Etat nigérien a fermé les yeux sur l'existence de ces...
(Autre média 18/07/17)
(Niamey et les 2 jours) - Dans le but de vérifier la conformité aux normes des produits importés et locaux, le gouvernement nigérien a adopté un projet de décret fixant les conditions et les modalités d’inspection et de vérification de conformité des produits aux normes et règlements techniques. Par ce projet, le gouvernement dit vouloir « concilier les intérêts de l’Etat, des opérateurs économiques et des consommateurs relativement aux enjeux de développement industriel du Niger, de promotion du secteur privé à travers l’amélioration du climat des affaires ainsi que la santé et la sécurité des consommateurs». Pour mieux contrôler la qualité des produits importés et locaux, le Niger dispose d’une Agence nationale...
(AFP 17/07/17)
L'Union européenne (UE) a versé une aide de 10 millions d'euros (6,5 milliards de francs CFA) au Niger pour l'aider à juguler le flux de migrants clandestins ouest-africains vers l'Europe, selon un communiqué transmis lundi à l'AFP. "Un montant total de dix millions d'euros a été versé au Trésor nigérien au profit du budget de l'Etat 2017" la semaine passée, indique le communiqué de l'UE. Ce premier décaissement entre dans le cadre d'un programme financé sur le fonds fiduciaire d'urgence mis en place par l'UE en 2016, pour lutter contre "la migration irrégulière et le trafic de personnes", explique le communiqué.
(La Tribune 14/07/17)
Le groupe bancaire marocain BCP a enfin finalisé le processus de rachat de la BIA-Niger, deuxième établissement bancaire du pays. A travers cette opération annoncée depuis plusieurs années, le deuxième groupe bancaire qui dispose déjà d’une filiale dans le pays, la Banque atlantique, s’érige en leader sur le marché nigérien. Avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire stratégique, l’Etat se désengage de la BIA qui connaît ces dernières années de grandes difficultés financières, mais aussi de gouvernance. «La Tribune Afrique» vous dévoile, en exclusivité, les coulisses de ce long feuilleton qui a connu plusieurs rebondissements, ainsi que les acteurs clés du processus. La BIA Niger est enfin, et cette fois pour de bon, dans le giron de la Banque Centrale Populaire (BCP)...
(APA 13/07/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Groupe marocain de la Banque Centrale Populaire (BCP) a annoncé la finalisation de la prise de contrôle de la Banque Internationale pour l’Afrique au Niger (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. Déjà présent à travers Banque Atlantique Niger, cette nouvelle acquisition permet au Groupe BCP de se hisser au rang de premier groupe bancaire du pays et de renforcer son maillage africain, indique un communiqué de la BCP. « La structuration retenue consiste en l’acquisition de la participation de l’Etat, combinée à une augmentation du capital à même de renforcer significativement les fonds propres de la banque », ajoute la même source, citée jeudi par les médias électroniques marocains.. Au terme de ces opérations, le Groupe...
(Agence Ecofin 13/07/17)
(Agence Ecofin) - L’information a été donnée par le Président-directeur général de la Banque centrale populaire du Maroc (Bcp), Mohamed Benchaaboun, reçu en audience hier par le Président Mahamadou Issoufou. Benchaaboun dit avoir acheté 69,5% du capital de la Banque internationale pour l’Afrique au Niger (Bia Niger) et informe avoir évoqué avec le Président Mahamadou Issoufou, « la finalisation de la prise de participation» de son groupe bancaire. « Nous avons également parlé de l’apport que la banque va faire bénéficier à la Banque Atlantique du Niger mais aussi à la Bia Niger pour pouvoir contribuer à donner à cette banque la place qu’elle mérite dans le marché, lui apporter aussi bien l’expertise technique que l’appui pour pouvoir développer de...
(APA 12/07/17)
Le Groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc a annoncé, mardi, la finalisation de la prise de contrôle de la Banque internationale pour l'Afrique au Niger (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. Selon un communiqué transmis à APA, cette nouvelle acquisition permet au Groupe BCP de se hisser au rang de premier groupe bancaire au Niger dans le cadre de sa stratégie de développement à l’international et du renforcement de son maillage africain. La structuration retenue consiste en l’acquisition de la participation de l’Etat, combinée à une augmentation du capital à même de renforcer significativement les fonds propres de la banque. Au terme de ces opérations, le Groupe BCP détient, à travers sa filiale Atlantic Business International (ABI), 69,51% du...
(Jeune Afrique 10/07/17)
Sous la houlette du président français, un ambitieux programme visant à éradiquer les germes du jihadisme vient de voir le jour. On s’est beaucoup moqué des 8 millions d’euros promis d’ici à la fin de l’année par Emmanuel Macron, le 2 juillet à Bamako, comme contribution à la nouvelle force conjointe G5 Sahel (FC-G5S), sous forme de 4×4 tactiques ou de matériel de transmission. Une goutte d’eau comparée aux 423 millions d’euros jugés nécessaires par le président Ibrahim Boubacar Keïta pour équiper et entretenir 5 000 combattants anti­terroristes dans les cinq pays. On a moins commenté sa promesse, autrement importante, de confier à l’Agence française de développement (AFD) le soin de financer en cinq ans pour 200 millions d’euros de projets...
(Jeune Afrique 08/07/17)
Il était fonctionnaire dans le tourisme au Niger, et il a tout quitté pour lancer sa marque de vêtements. Aujourd'hui, Alphadi possède plusieurs boutiques sur le continent, il a monté un festival de mode panafricaine et habille même les hôtesses de l'air de Niger airlines. Comment en est-il arrivé là ? La réponse dans un reportage de “Réussite”, l’émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie presse, à découvrir ici. Lui n’utilise pas d’éventail ni de lunettes de soleil comme le couturier Karl Lagerfeld. Sa marque de fabrique, c’est son bonnet. Alphadi s’est lancé dans la mode il y a 34 ans. Une décision qui n’a pas toujours été comprise autour de lui, mais qui lui a...
(Jeune Afrique 07/07/17)
Ouvert en 2015, le LPHT est le seul lycée du pays consacré à l’hôtellerie. Avec l’accent sur l’accueil, la discipline, la politesse… et les langues. Trois bâtiments en U se font face sur un terrain vague à la périphérie d’Agadez. Dans la cour discutent quelques écoliers en uniforme, chemise blanche sur pantalon noir. Dans l’une des classes, au mobilier tout neuf, d’autres élèves font leurs devoirs. Le Lycée professionnel de l’hôtellerie et du tourisme (LPHT) a ouvert en 2015, et il est en pleine restructuration. L’aide de la Banque mondiale La Banque mondiale devrait injecter 800 millions de F CFA (1,2 million d’euros) afin de moderniser les équipements et améliorer le niveau de formation, en recrutant notamment des professeurs venus...

Pages

(TamTam Info 12/03/13)
Comme vous le savez, le Mena avait pris part à la vingt-neuvième édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui s’était déroulée au pays du vénérable Nelson Mandela, en Afrique du Sud, où notre onze national avait terminé dernier de son groupe avec un seul point pris et zéro but marqué. Plus de quarante jours se sont écoulés depuis notre élimination, et jusque-là, aucun bilan n’a été encore fait par les responsables de la Fenifoot, ce fut le black-out total, mieux l’omerta pour parler sicilien. Qu’est-ce qui a bien pu fermer les grandes bouches de la Fenifoot pourtant si bruyantes au moindre succès du Mena pour chanter sur tous les toits que le bureau fédéral actuel n’a jamais eu...
(22 Septembre 01/03/13)
Le champion en titre, Laminou Maidaba ( deux fois consacré) a mordu le sabre dès la première journée, s’écartant ainsi de la course au sabre, le symbole du roi des arènes. A la fin de la 4ème journée (disputée mardi soir), voici la liste des onze invaincus : - Mahaman Babba (Agadez) - Oumarou Bindigaou (vice-champion 2012, Maradi) - Lawali Dan Téla et Alio Salao (Zinder) - Mahamadou Anafi et Soulé Rabagardama (Tahoua) - Kabirou Mai Ankoua (Diffa) - Yacouba Adamou, Abdoulaye Sabo et Boubacar Yacouba (Niamey) - Halilou Soumaila (Dosso) Sport-roi du Niger, la lutte constitue un événement festif et surtout mystique où le championnat de lutte attire de nombreux spectateurs en un seul endroit. Des milliers d’auditeurs et...

Pages

(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(RFI 05/10/17)
Des assaillants en provenance du Mali voisin ont attaqué, mercredi 4 octobre, le village de Tongo Tongo dans la région Nord-Tillabery, au Niger. Des hommes du Bataillon Sécurité et Renseignement (BSR) nigérien ont organisé la poursuite mais sont tombés dans un guet-apens. Le bilan - non officiel - serait lourd : plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués, d'autres sont portés disparus. Une opération de riposte est en cours. Le premier accrochage a d’abord eu lieu, mercredi 4 octobre, tout près du village nigérien de Tongo Tongo, non loin de la frontière malienne, au sud de Ménaka. Dans la poursuite engagée contre les assaillants en provenance du Mali voisin, les éléments des forces spéciales nigériennes et leurs formateurs, des...
(Le Monde 05/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(La Tribune 05/10/17)
Les armées américaines et nigériennes viennent de subir des pertes respectives de 3 et 5 morts suite à une embuscade djihadiste au Sud-Ouest du Niger. Pour l’heure rien ne filtre sur l’identité des assaillants qui sont ciblés par une opération de ratissage mêlant des éléments nigériens, américains et français. L'état-major américain chargé des opérations en cours en Afrique, plus connu sous le nom d'Africom vient de confirmer la mort de 3 membres des forces spéciales de l'armée américaine, alors que 2 autres ont été blessés au Sud-Ouest du Niger. Selon les responsables américains, les soldats d'élite blessés ont été transférés vers la capitale et seraient hors de danger. Bérets Verts et BSR au premier rang Selon Africom, les victimes étaient...
(RFI 05/10/17)
Des soldats ont été tués, mercredi 4 octobre, dans une attaque «probablement terroriste» contre une patrouille américano-nigérienne dans le sud-ouest du Niger, près du Mali. Selon des informations de presse confirmées en partie par le commandement américain pour l’Afrique (Africom), trois soldats américains et plusieurs soldats nigériens ont été tués dans cette embuscade. Celle-ci s'est déroulée lorsque des éléments armés en provenance du Mali ont attaqué mercredi le village de Tongo Tongo, dans la région du nord deTillabéri. C'est la première fois que des soldats américains tombent dans cette région. Pour en parler, l'analyse de Jean-Hervé Jezequel, directeur adjoint du projet Afrique de l'Ouest à l'International Crisis Group. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171005-nouvelle-attaque-djihadiste-niger
(La Tribune 05/10/17)
Les autorités américaines viennent de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 30,2 milliards de francs CFA (54 millions de dollars) dans la guerre contre Boko Haram et l'Etat islamique. Plusieurs pays du bassin du Lac de Tchad et de l'Afrique de l'Ouest profiteront de cette aide, en attendant la concrétisation des engagements de l'ONU dans cette lutte. Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, Thomas Shannon, cité par la plateforme d'informations Sahara Reporters, a confirmé ce 1er octobre que l'Administration américaine vient de libérer des fonds supplémentaires au profit du Cameroun, du Nigéria, du Tchad et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, mobilisés contre les deux groupes terroristes Boko Haram et l'Etat islamique. Selon le responsable américain qui s'exprimait lundi dernier...
(RFI 04/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a affirmé mardi 3 octobre que la force du G5 Sahel allait constituer « une bonne réponse aux questions sécuritaires dans la région » avec « le soutien de la France ». Mardi matin dans la capitale nigérienne, M. Le Drian s'est entretenu pendant près d'une heure avec le président Mahamadou Issoufou et a visité le poste de commandement de la force pour la zone centre, implanté à Niamey. Ce PC devait être terminé fin septembre mais les travaux ont pris du retard. Une conférence internationale de planification des contributions pour le G5 est prévue le 16 décembre 2017...
(RFI 04/10/17)
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, poursuit sa visite au Niger. Il a déjeuné ce mardi avec le président Mahamadou Issoufou. Un voyage autour de deux thématiques : la sécurité et l'immigration clandestine. Dans la matinée, ce mardi, Jean-Yves Le Drian s’est rendu au poste de commandement de la zone centre de la force conjointe du G5-Sahel. Les locaux ne sont pas encore équipés, les travaux ont pris quelques semaines de retard, mais tout sera prêt pour la prochaine opération programmée fin octobre. Le matériel commandé, notamment par la Direction de coopération de sécurité et de défense (DCSD), sera installé dans quelques jours, nous dit-on. A terme, 35 officiers et sous-officiers maliens, burkinabè et nigériens travailleront de...
(RFI(EN) 04/10/17)
C’est la fin d'un bras de fer juridique au Bénin entre d'une part l'Etat, et le groupe français Bolloré, et de l'autre l'homme d'affaires Samuel Dossou, PDG du groupe Pétrolin. Un contentieux qui concerne le projet de boucle ferroviaire de l'Ouest africain entre le Niger et le Bénin. Et pour sa réalisation, la Cour suprême a finalement donné raison à Samuel Dossou, l'homme qui a imaginé, conçu et mis en place ce projet. Le projet de boucle ferroviaire de l'ouest africain commence en 2008 lorsque le Bénin et le Niger lancent ensemble un appel d'offres pour la construction et la gestion d'une ligne entre Cotonou et Niamey. L'appel d'offres est remporté par le groupe privé Pétrolin. Son PDG Samuel Dossou...
(RFI 03/10/17)
Deux dossiers importants sont à l’ordre du jour de la visite du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, au Niger : sécurité, et immigration clandestine. Le Niger occupe en effet une position centrale sur les routes des migrations et est confronté à différents groupes armés, comme Boko Haram et l’Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS), menant régulièrement des actions sur son territoire. A Niamey, Jean-Yves Le Drian visitera le poste de commandement du secteur centre de la force du G5-Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad). Cette force continue à se mettre en place.
(La Tribune 02/10/17)
Au Niger, les autorités locales de Diffa, localité du sud-est du pays ont mis en garde contre les commerçants qui fournissent en cachette des vivres au groupe islamiste nigérian Boko Haram. Elles se sont clairement opposées à ces pratiques insistant sur l'urgence d'y mettre fin en expliquant les dangers qu'elles représentent. Ce sera le dernier avertissement des autorités locales de Diffa dans le sud-est du Niger. D'après la télévision nationale du pays, elles ont lancé une dernière mise en garde contre les commerçants qui fournissent secrètement des vivres au groupe islamiste nigérian Boko Haram. « Nous avons constaté que de plus en plus de gens sont en train d'entretenir le commerce avec notre ennemi qui est Boko Haram (...) Nous...
(BBC 02/10/17)
Au Niger, les proches d'un ex-membre de la garde présidentielle, le lieutenant Awal Issa Hambali, accusé de tentative de coup d'Etat en 2015, se disent inquiets pour sa sécurité. Selon eux, des tirs auraient visé la cellule du lieutenant Hambali, dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 septembre, à Téra, une localité située à 200 Km à l'ouest du pays. Le Lieutenant Awal Issa Hambali aurait selon sa famille échappé de justesse à la mort. Son épouse Leila Issa dit craindre pour sa vie. Son frère Mahamadou Sani parle de conditions de détention dégradantes. Nous avons tenté de joindre le porte-parole du gouvernement sans succès. Sa famille indique également que ses conditions de détention se sont détériorées. Accusé...
(RFI 30/09/17)
En Algérie, des dizaines de personnes ont été arrêtées puis expulsées la semaine dernière. Les autorités n'ont pas donné de précisions. On sait qu'elles sont acheminées, en bus, vers Tamanrasset, dans l'extrême sud du pays, avant leur expulsion. Certains arrivent à 900 km de là, à Agadez, au Niger où leur arrivée suscite l'inquiétude de la société civile. Il s’agit de plusieurs dizaines de migrants de l’Afrique de l'ouest et du centre qui ont été arrêtés, par les autorités algériennes, sur leur lieu de vie ou encore sur leur lieu de travail. L’Organisation mondiale pour les migrations (OIM) encadre le déplacement de ces personnes...
(Jeune Afrique 30/09/17)
Comment Boko Haram communique-t-il ? De Muhammad Yussuf à Abu Musab al-Barnawi, en passant par Abul Qaqa et Abubacar Shekau, la réponse fluctue dans le temps. Le groupe s'est adapté et a subi l'influence d'un maître de la propagande, l'État islamique. Plongée dans la communication des jihadistes nigérians. L’armée nigériane l’a bien compris, en annonçant en août qu’elle surveillait désormais les réseaux sociaux dans le cadre de la lutte contre le terrorisme : Boko Haram a bien changé depuis l’époque de Muhammad Yussuf. Alors que le leader originel privilégiait des entretiens avec des journalistes choisis, ses successeurs, de plus en plus influencés par l’État islamique ont basculé dans le jihad 2.0. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/477363/politique/terrorisme-comment-boko-har...
(RFI 30/09/17)
Nous fêtons le centenaire de la naissance de Jean Rouch, aux sons des archives sonores inédites enregistrées par l’ethnographe-cinéaste, lors de son périple entre Niamey et Accra en 1954. Une aventure partagée avec sa femme Jane et son ami Damouré Zika, jeune pêcheur Sorko, rencontré au Niger en 1941. De cette amitié à la vie à la mort, est né Damouré, l’acteur, l’écrivain, l’alter ego de Jean. Ensemble, ils enregistrent le quotidien des jeunes migrants africains partis en terre promise : la Gold Coast. Une aventure pionnière car Jean Rouch s’intéresse à l’effervescence et aux dynamiques de l’Afrique moderne et de ses « villes-monde », comme à l’émancipation de la colonie britannique en documentant par le son, le film et...
(RFI 29/09/17)
D'où vient le succès de Boko Haram auprès de nombreux petits commerçants du nord-est du Nigeria ? Comment cette secte islamiste a-t-elle réussi à atteindre les rives du lac Tchad ? Pendant près de 40 ans, le géographe français Christian Seignobos a travaillé dans cette région pour l'IRD, l'Institut de recherche pour le développement. Aujourd'hui, il signe une étude très documentée que publient simultanément Afrique contemporaine et Le Monde Afrique. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170929-seignobos-chercheur-force-boko-haram...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Gingembre, bissap, bouye, tamarin… Pour l’ancienne employée de banque Ma Rouckya Bachir, les plantes sahéliennes méritent qu’on s’y intéresse d'un peu plus près. Elle espère pouvoir faire passer sa production, encore artisanale, au stade semi-industriel courant 2018. La date est restée gravée dans sa mémoire : le 12 mars 2015, Ma Rockya Lalaiba enregistrait officiellement son entreprise, Sahel Délices, au registre du commerce de Niamey. Son plan : concocter des produits exploitant au mieux les valeurs nutritives des plantes locales : le tamarin, l’hibiscus, le gingembre… Un projet étonnant, lorsque l’on sait que la jeune femme de 38 ans a obtenu un DESS en finances et un DESS en qualité à l’Institut supérieur de management de Dakar, et a exercé...
(La Tribune 28/09/17)
Le gouvernement nigérien a modifié, ce lundi 25 septembre à l’issue d’un Conseil des ministres, certaines dispositions de son code des investissements afin d’atténuer la baisse des recettes qu’engendrent certaines exonérations fiscales. Dans un contexte marqué par une conjoncture difficile qui se traduit par une sécheresse financière dans les caisses de l’Etat, la rationalisation des finances publiques ainsi que la mobilisation des ressources internes sont devenues plus que nécessaires pour atténuer le choc comme ne cesse de le rappeler le FMI. Par la même occasion, le gouvernement nigérien a adopté le projet de loi de finances 2014 qui consacre une légère hausse du budget par rapport à celui en cours d’exécution. Conjoncture oblige, le gouvernement nigérien a estimé nécessaire de...
(La Tribune 27/09/17)
Le gouvernement nigérien a modifié, ce lundi 25 septembre à l’issue d’un Conseil des ministres, certaines dispositions de son code des investissements afin d’atténuer la baisse des recettes qu’engendrent certaines exonérations fiscales. Dans un contexte marqué par une conjoncture difficile qui se traduit par une sécheresse financière dans les caisses de l’Etat, la rationalisation des finances publiques ainsi que la mobilisation des ressources internes sont devenues plus que nécessaires pour atténuer le choc comme ne cesse de le rappeler le FMI. Par la même occasion, le gouvernement nigérien a adopté le projet de loi de finances 2014 qui consacre une légère hausse du budget par rapport à celui en cours d’exécution. Conjoncture oblige, le gouvernement nigérien a estimé nécessaire de...

Pages