Lundi 23 Avril 2018

Niger

(APA 09/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont montré ce jeudi un faible intérêt pour les obligations assimilables du trésor (OAT) à 36 mois émises par la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Niger, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Alors qu’elle recherchait 20 milliard FCFA (environ 32 millions de dollars), le trésor public nigérien s’est retrouvé, à l’issue de son émission d’OAT, avec un montant global de soumission de 5,376 milliards FCFA. Le taux de couverture du montant mis en adjudication se situe ainsi à 26,88%. Le trésor public nigérien a finalement retenu la totalité des soumissions des investisseurs avec...
(AFP 08/02/18)
Les autorités du Niger ont démenti mercredi vouloir "remettre en cause la liberté" des médias par le biais d'une série de contrôles fiscaux, dénoncés par les patrons des organes privés. "Contrairement à des allégations (...) cette opération de contrôle fiscal n'a nullement comme objectif une remise en cause quelconque de la liberté de la presse ou de la liberté d'expression", affirme la Direction générale de Impôts dans un communiqué lu à la radio d'Etat. La semaine passée, des patrons des médias privés ont annoncé avoir reçu un courrier des services des impôts "en vue de vérifier tous les impôts et taxes" depuis 2014. Les organes de presse "sont des contribuables ordinaires" et sont "soumis comme les autres aux obligations de...
(AFP 07/02/18)
Les chefs d'Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), réunis en sommet mardi à Niamey, ont réitéré leur demande à la communauté internationale d'un soutien financier supplémentaire pour leur force militaire conjointe. "Compte tenu de la pression qu'exerce la crise sécuritaire actuelle dans le Sahel sur les finances publiques des Etats membres, les chefs d'Etat invitent les institutions financières internationales (...) à mettre en place des ressources additionnelles pour y faire face", affirme le communiqué final du sommet publié mardi soir. La force du G5 Sahel, qui devrait compter 5.000 soldats des cinq pays impliqués d'ici la mi-2018, a pour mission de combattre les groupes jihadistes qui sévissent dans la région sahélienne. Les pays du G5...
(RFI 07/02/18)
Niamey a accueilli, hier mardi 6 février, un sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents des cinq pays qui composent cette force conjointe (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) ainsi que la ministre française des Armées. Au menu de cette rencontre au Niger, la prise de fonction du président nigérien Mahamadou Issouffou à la tête du G5 Sahel, le bouclage du financement de cette force et sa montée en puissance. C’est après une journée marathon de travail à huis clos, qu’Issoufou Mahamadou a pris la présidence du G5 Sahel. Le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, est rassuré : « Permettez que je dise ma totale confiance et conviction à la montée en puissance très prochaine du G5...
(AFP 07/02/18)
Un sommet sur le bassin du lac Tchad, victime du réchauffement climatique et repaire du groupe islamiste nigérian Boko Haram, se tiendra fin février au Nigeria, a annoncé mercredi le président nigérien Mahamadou Issoufou. Cette "conférence internationale sur la réhabilitation du Lac Tchad" se tiendra à Abuja, a déclaré M. Issoufou à l'ouverture à Niamey d'une réunion du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS - 13 Etats). Cinq autres présidents, le Sénégalais Macky Sall, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Tchadien Idriss Déby, le mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz et le Malien Ibrahim Boubacar Keïta étaient présents pour cette réunion qui se tient à la suite du sommet du G5 Sahel mardi. La rencontre d'une journée...
(Xinhua 07/02/18)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui prend la tête du G5 Sahel, a lancé un appel mardi, à l'occasion de l'ouverture du 4ème sommet des chefs d'Etats et de gouvernement de l'organisation, pour une opérationnalisation d'urgence de la force conjointe G5 Sahel. La force conjointe G5 Sahel est constituée des armées de la Mauritanie, du Mali, du Tchad, du Burkina Faso et du Niger pour faire face à la recrudescence des attaques terroristes meurtrières et dévastatrices perpétrées par les mouvements djihadistes et autres terroristes, notamment dans les pays riverains du bassin du lac Tchad, au Mali et dans les Etats voisins. La rencontre de Niamey à laquelle prennent part les présidents des cinq pays membres, les représentants des partenaires et...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(AFP 06/02/18)
Un sommet des chefs d'Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), s'est ouvert mardi à Niamey pour boucler le financement de la force militaire conjointe et assurer sa montée en puissance, a constaté un journaliste de l'AFP. Les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, tchadien Idriss Déby, mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, malien Ibrahim Boubacar Keïta et nigérien Mahamadou Issoufou étaient présents à l'ouverture du sommet, ainsi que la ministre française de la Défense Florence Parly. Lancée début 2017, la force conjointe, dont la mission est de combattre les groupes jihadistes qui sévissent dans la région sahélienne, "sera opérationnelle à la fin du mois de mars", a affirmé dimanche devant la presse le ministre malien des Affaires...
(RFI 06/02/18)
Après les chefs d'état-major des pays du G5 Sahel, lundi 5 février, ce sont les chefs d'Etat qui sont réunis à Niamey depuis ce matin. De nombreux partenaires de l’organisation participent aussi à ce nouveau sommet qui devrait notamment permettre de faire un point sur le financement de la force militaire. Les chefs d'Etat vont plancher sur la recherche de financements complémentaires. En janvier, à Bamako, ils ont décidé de mettre en place un fonds fiduciaire pour accueillir les contributions, mais malgré les engagements de l'Union européenne et de plusieurs pays, comme l’Arabie saoudite, le compte n’y est toujours pas. Ce matin, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, l'a rappelé à la tribune, seuls 294 millions d'euros ont été mobilisés...
(Xinhua 06/02/18)
La capitale nigérienne va accueillir mercredi prochain les assises de la 18ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), axées essentiellement sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles, apprend-on de source officielle. La rencontre au sommet sera précédée, lundi 5 février, par la 53ème Session ordinaire du Conseil des ministres de ladite organisation, selon le programme d'activités de la conférence. Auparavant...
(RFI 06/02/18)
En prélude à la réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’ouvre, ce mardi 6 février, à Niamey, les chefs d’état-major des cinq armées se sont réunis pour dégager les conclusions de la seconde opération sur les frontières du Mali et du Burkina Faso. Lors d’une conférence de presse, le général Didier Dacko, commandant de cette force, a donné des précisions. Selon le général Didier Dacko, commandant de la Force conjointe G5 Sahel, la seconde opération baptisée Pagnali (« tonnerre », en langue peul), a concerné deux zones frontalières du Mali et du Burkina Faso.
(RFI 06/02/18)
Plus d'une dizaine de médias radios et télés mais aussi presse écrite ont décidé de ne pas diffuser leurs programmes habituels lundi 5 février afin de protester contre les pressions, les agressions contre les journalistes ou encore les confiscations de matériel. Ils dénoncent surtout une opération de contrôle de comptabilité lancée par les autorités. Elle porte non seulement sur l'année en cours, mais aussi sur les quatre années écoulées. Inquiets face à cette opération de contrôle fiscal, plusieurs patrons de presse dénoncent une tentative de museler la presse. Ismael Alassane Abdoulaye, directeur du groupe Canal 3, fait partie de ceux qui ont suivi le mot d'ordre lancé aux médias. « La journée a été bien suivie », se félicite-t-il d'abord,...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Au Niger, comme au Bénin et au Burkina Faso, les autorités craignent une recrudescence de la fièvre de Lassa en Afrique de l'Ouest, en s'appuyant sur une augmentation des cas observés chez ses voisins. Sylvain Baize, de l'Institut Pasteur de Paris, fait le point sur la réalité de la menace sanitaire. « Zoom sur un danger de mort », « Bénin : Un homme meurt du virus Lassa à Ségbana », « La fièvre de Lassa a fait 30 morts depuis janvier 2018 au Nigeria »… Depuis le début de l’année, plusieurs médias au Niger, au Burkina ou encore au Bénin ont multiplié les articles inquiets, voire alarmant, faisant planer la crainte de la propagation d’une nouvelle épidémie de la...
(RFI 06/02/18)
La Journée mondiale contre les mutilations sexuelles est célébrée ce mardi 6 février. L’occasion pour tous les acteurs, que ce soient les associations ou les États, de se mobiliser pour les quelque 200 millions de femmes excisées et/ou infibulées. Trois millions de filles sont victimes, chaque année, de ces mutilations, très répandues parce que largement tolérées dans de nombreux pays. En Côte d'Ivoire, on estime que 30 à 40 % des femmes sont excisées. Une pratique illégale qui est punie par la loi mais qui perdure pourtant. Les enfants sont souvent excisés dès la naissance mais cette pratique est tellement ancrée dans les esprits que les jeunes filles pour certaines d'entre elles vont jusqu'à se faire exciser pour être dans...
(AFP 05/02/18)
Plusieurs chaînes de radio et télévision et des journaux privés du Niger ont déclenché lundi "une journée de protestation" contre une opération de contrôle fiscal qui, selon eux, vise à les "étouffer". Au moins cinq groupes de radio-télévision, sur la dizaine qui émettent dans la capitale, ont cessé d'émettre lundi matin, a constaté un journaliste de l'AFP. Sur l'écran de la télévision privée Bonféreye, une des plus importantes du pays on peut lire: "En raison d'un mouvement de protestation décrété ce jour, nous ne sommes pas en mesure de vous diffuser le programme normal".
(APA 05/02/18)
APA-Niamey (Niger) - Les organisations socioprofessionnelles des médias du Niger, notamment de la presse audiovisuelle et écrite, du secteur privé, observent ce lundi un mouvement de protestation qui consiste pour les télévisions à afficher un écran noir et pour les journaux des pages noires et des bandeaux d’alerte. La décision de ce mouvement a été prise dimanche, à l’issue d’une assemblée générale qui a regroupé les responsables des organisations socioprofessionnelles des médias, les directeurs des organes de presse et de nombreux journalistes. Ainsi, dès 7 heures, ce matin, la plupart des télévisions privées de la place avaient suspendu leurs programmes pour afficher en continue ce seul message : « Non à l’assassinat de la presse nigérienne ! » Dans une...
(Xinhua 05/02/18)
La capitale nigérienne va accueillir mercredi prochain les assises de la 18ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), axées essentiellement sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles, apprend-on de source officielle. La rencontre au sommet sera précédée, lundi 5 février, par la 53ème Session ordinaire du Conseil des ministres de ladite organisation, selon le programme d'activités de la conférence. Auparavant, la réunion des experts du CILSS, qui se tient depuis vendredi, autour du thème : "Avec le CILSS, un autre Sahel est possible", a pour objectif d'examiner et d'analyser le bilan et le programme d'activités du système du CILSS, mais aussi de proposer au...
(Xinhua 05/02/18)
La capitale nigérienne Niamey va accueillir mardi prochain la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du G5 Sahel, axée essentiellement sur la situation d'insécurité dans le Sahel, apprend-on de source officielle à Niamey. Créé le 16 février 2014 à Nouakchott, en Mauritanie, le G5 Sahel est né de l'ambition des dirigeants des pays membres (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) de garantir les conditions de paix, de sécurité et de développement durable dans l'espace sahélo-saharien. Cette rencontre de Niamey a pour objectif essentiel l'opérationnalisation de la force conjointe, la force G5 Sahel. La vaste zone sahélo-saharienne constitue une des plus grandes concentrations des menaces sur la paix, la sécurité et le développement, avec notamment la présence de groupes...
(Le Monde 05/02/18)
Mariama Chipkaou a gardé de son passé de leader syndicaliste une ferme poigne et un certain franc-parler. Aujourd’hui directrice de la promotion de la scolarisation des filles au ministère nigérien de l’enseignement primaire, elle reconnait sans détour : « La question de l’éducation des filles a été posée depuis l’indépendance, mais on ne progresse pas assez vite. » De fait, au Niger, les filles restent en retard sur les garçons tout au long de leur scolarité. Selon le Partenariat mondial pour l’éducation, en 2015, seules 62,2 % des filles ont terminé l’école primaire, contre 75,5 % des garçons ; le taux d’achèvement du premier cycle du secondaire s’élevait quant à lui à 13 % pour les filles, contre 18 %...
(Le Point 05/02/18)
Ismaïla Camara appuie sa tête contre le mur. Sait-il combien de migrants y ont griffonné leur nom avant qu'une couche de peinture les condamne à l'oubli ? À côté, dans cette gare des bus Rimbo, Mahamadou Saliou Balde, sénégalais lui aussi, somnole. Ils reviennent de l'au-delà, du froid insoupçonnable dans l'après-midi d'Agadez. L'un porte une doudoune déplumée. L'autre, des lunettes de pacotille, un bonnet rasta et un blouson en similicuir. Ils sont couverts de cette pellicule orange qui colle aux cheveux, fige la terreur sur le front et tapisse les poches, de ce maudit sable qui marque les cœurs des étrangers qui l'ont foulé trop loin. Ils rentraient de Libye, ils ont passé cinq jours dans le Sahara. « La...

Pages

(AFP 22/11/17)
Au moins trois personnes ont été tués mardi dans des affrontements entre agriculteurs et éleveurs dans le sud du Niger, a indiqué mercredi la radio d'Etat nigérienne. Selon un "bilan provisoire", ces affrontements dans un hameau de la région de Maradi (sud) ont fait "trois morts, dont un chef de village", "douze personnes sont portées disparues" et 24 ont été arrêtées, a précisé la radio. Une équipe de pompiers a été dépêchée sur les lieux pour draguer un puits qui pourrait contenir des corps de belligérants, a affirmé la radio. Cinq magasins et des greniers à céréales ont été incendiés, et des dizaines de têtes de bétail décimées. Des patrouilles des forces de sécurité ont été stationnées dans la zone...
(AFP 22/11/17)
Un "atout supplémentaire" dont l'usage sera strictement encadré: pour les aviateurs français engagés dans l'opération Barkhane, l'armement prochain des drones de surveillance déployés dans le ciel sahélien leur permettra de lutter plus efficacement contre les jihadistes. "Aujourd'hui on est déjà capables de guider des bombes (au laser) avec nos drones. La différence, c'est que demain la bombe sera sous les plumes du (drone) Reaper", explique le lieutenant colonel Romain (son nom de famille reste confidentiel pour des raisons de sécurité), chef du détachement de drones sur la base aérienne de Niamey.
(AFP 22/11/17)
Plusieurs voitures de reportage du groupe de radio et télévision privé Bonféreye, réputé pour sa liberté de ton, ont été saccagés dans la nuit de lundi à mardi par des inconnus, a indiqué sa direction. La police est venue pour "constater" les faits et "a ouvert une enquête", assure un communiqué de la direction de ce groupe de média, qui a déjà "porté plainte contre X". Les véhicules ciblés étaient stationnés sur le parking du siège de Bonféreye, a expliqué la direction. "Un ou plusieurs assaillants sont venus vers 03H00 du matin (02H00 GMT), ils ont cassé à coups de pierre tous les pare-brise et les vitres des trois véhicules", a témoigné, Marou Mounkaila, le gardien du bâtiment du siège...
(AFP 21/11/17)
La police nigérienne a présenté lundi à la presse plus de 13 tonnes de faux médicaments acheminés à Niamey depuis l'Inde via un port ghanéen, selon un de ses responsables. "Ce sont 1.813 cartons, soit un peu plus de treize tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits que nous avons saisis", a précisé Mme Ousmane Bako Nana, porte-parole des services de répression du trafic illicite des stupéfiants. Ces faux médicaments, destinés au marché local, ont été commandés par des opérateurs avec "la complicité" d'un agent "corrompu" d'une société officiellement agréée dans la distribution de produits pharmaceutiques. Parmi les médicaments saisis figurent des antalgiques et des anti-inflammatoires, ne comportant ni référence du fabriquant ni étiquettes. Sur un des emballages on peut même lire...
(AFP 20/11/17)
Ils ont passé des mois sur les routes de l'exil et connu l'enfer des prisons libyennes: à Niamey, dans les locaux clairs de la "case de passage", les réfugiés que le HCR a réussi à évacuer de Tripoli respirent enfin. "Depuis qu'on a quitté la Libye, ça va": installée sur la terrasse avec son mari, Amina (tous les prénoms ont été changés, NDLR), 20 ans, raconte combien elle a "hâte de partir" pour la France, qui s'est engagée à accueillir un premier groupe de 25 personnes - Erythréens, Ethiopiens et Soudanais. La jeune Ethiopienne a fui son pays en 2016 blessée, après avoir essuyé des coups de feu, à l'époque où le pouvoir durcissait la répression contre son ethnie, les...
(APA 20/11/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants du Niger a annoncé lundi à Niamey, avoir procédé à la saisie de 13 tonnes de faux médicaments, démantelant du coup un réseau de trafic international de produits pharmaceutiques. Opéré le 16 novembre dernier, le coup de filet porte au total sur 1813 cartons de produits pharmaceutiques, selon le capitaine Nana Aichatou Ousman Bako, porte-parole de la police nationale. A en croire ce dernier, l’opération a été montée par un groupe de commerçants qui a bénéficié, moyennant rétribution, de la complicité d’un agent d’une société agréée de distribution de produits pharmaceutique. L’agent a fait la commande de la marchandise depuis l’Inde, puis s’est occupé auprès des douaniers et...
(RFI 18/11/17)
Trente-sept ministres des Affaires étrangères africains se sont réunis ce vendredi 17 novembre à Washington à l’invitation du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Il s’agissait du premier grand rendez-vous diplomatique entre l’administration Trump et le continent. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, ancien patron d’une grande compagnie pétrolière, a résolument orienté les débats sur le développement économique et les investissements. Mais le préalable pour assurer le développement c’est la sécurité. Et les Africains ont insisté sur la question du Sahel. Soulemane Zeraboussa, ministre du Commerce, représentait la Côte d’ivoire à ce rendez vous : « Nous souhaitons que les Etats Unis en fassent plus pour le G5 Sahel. Nous en parlons avec beaucoup...
(Jeune Afrique 17/11/17)
La diffusion d'une vidéo montrant des migrants subsahariens être vendus comme des esclaves en Libye a provoqué une onde de choc sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités africaines, politiques ou du monde de la culture, ont dit leur dégoût et réclament des actions. En août 2017, CNN prend connaissance d’une vidéo tournée quelque part en Libye sur laquelle on peut voir des surbsahariens être vendus aux enchères comme des esclaves. Un homme peut-être « acheté » pour 1 200 dinars libyens – soit l’équivalent de 800 dollars… Après la diffusion de cette vidéo, les réactions ont été nombreuses. Parmi elles, plusieurs personnalités africaines. • Alpha Blondy : « Messieurs les présidents, nous sommes stupéfaits par votre silence » Le célèbre chanteur de...
(Jeune Afrique 16/11/17)
La ministre française des Armées était à Dakar au Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. Mise en place de la force conjointe du G5 Sahel, évolution de l'opération Barkhane, lutte contre le terrorisme... Florence Parly répond aux questions de Jeune Afrique. C’était sa première visite à Dakar en tant que ministre des Armées. Les 13 et 14 novembre, Florence Parly, 54 ans, s’est rendue dans la capitale sénégalaise pour assister à la quatrième édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, organisé avec le soutien des autorités françaises. Elle y a notamment rencontré les présidents sénégalais et malien, Macky Sall et Ibrahim Boubacar Keïta, avec lesquels il a largement été question de...
(AFP 15/11/17)
La force conjointe du G5 Sahel, qui vient d'achever sa toute première opération, sera jugée non seulement sur son efficacité contre les jihadistes, mais aussi son respect des droits de l'Homme, préviennent organisations internationales et responsables militaires. Juste après le lancement de cette opération, aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger au début du mois, le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les droits de l'Homme, Andrew Gilmour, a effectué une visite au Mali, une première, selon la Mission de l'ONU dans ce pays, la Minusma. Il y a insisté sur la nécessité de respecter les droits de l'Homme, afin de ne pas s'aliéner les populations, ni le soutien international, essentiel à la viabilité de cette...
(Le Point 14/11/17)
Avec le flot incessant des migrants, entre clandestinité, traques de la police et essais de reconversion, des tranches de vie où risque et mort se côtoient au quotidien. « Passeurs », « Coxeur », « chef de ghetto »… Toutes ces activités liées à l'immigration ont permis l'enrichissement de nombreuses personnes à Agadez, dans le nord du Niger, jusqu'au printemps 2015 quand l'Assemblée nationale a adopté une loi pour lutter contre le trafic illicite de migrants. Depuis, la pratique de ces métiers est passible d'emprisonnement. Si de nombreuses personnes ont arrêté leurs activités, d'autres s'habituent à travailler dans l'illégalité. Oumar et sa vie de passeur Derrière un grand portail gris clair, Oumar*, coxeur et passeur agadézien, présente son ancien ghetto...
(AFP 13/11/17)
Des enquêteurs américains se sont rendus dimanche dans le village du Niger où quatre soldats américains ont été tués début octobre lors d'une embuscade tendue par des islamistes armés, a annoncé le commandement américain pour l'Afrique (AFRICOM). Une équipe d'enquêteurs américains et nigériens "s'est rendue dans le village de Tongo Tongo, au Niger, le 12 novembre, pour avoir une meilleure idée de l'embuscade du 4 octobre, du lieu de l'attaque et des lieux environnants", a précisé l'AFRICOM dans un communiqué.
(AFP 13/11/17)
Un groupe de 25 migrants originaires d'Erythrée, d'Ethiopie et du Soudan et coincés en Libye dans une situation très vulnérable ont été évacués au Niger, dans la première opération du genre, a annoncé dimanche l'ONU. L'évacuation de ces "réfugiés extrêmement vulnérables" a été organisée samedi et est la première opération de ce type, a précisé l'ONU. "Nous sortons les gens d'une situation très dangereuse", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), William Spindler. Ce groupe de migrants est constitué de 15 femmes, six hommes et quatre enfants originaires d'Erythrée, d'Ethiopie et du Soudan, a précisé le HCR. "Ils seront tous hébergés dans une maison à Niamey le temps que leurs demandes de...
(AFP 10/11/17)
L'UE compte afficher son soutien au G5 Sahel, qui a mis sur pied une force antijihadiste dans la région, en invitant les dirigeants de cette coalition à une réunion avec leurs homologues européens à Bruxelles le 14 décembre, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ce sommet "consacré au Sahel", selon un diplomate, devrait avoir lieu avant un conseil des 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE qui doit s'ouvrir le 14 décembre dans l'après-midi. Son objectif est de "continuer à soutenir financièrement et matériellement les besoins particulièrement importants de la force conjointe G5 Sahel, et de reposer la question de son financement au niveau européen", a expliqué ce diplomate.
(Le Monde 10/11/17)
Dans le nord du pays, l’Organisation internationale pour les migrations propose un rapatriement aux migrants refoulés d’Algérie ou fuyant la Libye. Baccari Couly ne prête guère attention aux clameurs qui s’élèvent de la cour. Le jeune migrant est trop concentré sur son récit, poignant, douloureux : l’histoire d’un rêve européen brisé en Libye. Tout à l’heure, il sortira rejoindre ses compagnons qui tapent le ballon dans la poussière du centre de transit de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Agadez, la « capitale » du pays touareg, dans le nord du Niger. Mais pour l’instant, il est sagement assis dans la pénombre d’une pièce. Visage maigre, habillé d’un survêtement, il narre sa pathétique odyssée avec force détails, impatient de...
(Jeune Afrique 10/11/17)
Samira Sabou, la trentaine, est une journaliste nigérienne. Jusqu’en octobre, elle travaillait dans une structure étatique, l’Office national d’édition et de presse (Onep), à Niamey. Mme Sabou a le sens de l’humour. Si tel n’était pas le cas, elle n’aurait pas publié sur sa page Facebook une photo où on la voit posant comme le président Mahamadou Issoufou. Comment ? Debout entre deux fauteuils sur lesquels il prend appui, la jambe droite croisée sur la jambe gauche. Cette photo du président nigérien avait été publiée par un journal australien. D’autres petits malins ne se sont pas privés de l’imiter. L’un de ces rigolos a même posté la photo d’une créature inattendue : un pigeon photographié debout, la patte droite posée sur la...
(AFP 09/11/17)
La France va augmenter "sensiblement" - de plus d'un tiers - son aide au développement dans la région du Sahel, qu'elle lie à la lutte contre les violences des groupes jihadistes, a indiqué mercredi le nouvel envoyé spécial français pour le Sahel, Jean-Marc Châtaigner. "La France va augmenter sensiblement son aide au développement dans les pays de la région du Sahel pour faire face aux défis sécurité-développement qui se pose à cette région", a affirmé lors d'une conférence de presse M. Châtaigner, arrivé à Nouakchott mercredi.
(AFP 09/11/17)
Les conclusions de l'enquête sur l'embuscade ayant causé la mort de quatre militaires américains début octobre au Niger ne seront pas publiées avant janvier 2018, a annoncé mercredi le Pentagone. Les familles des quatre soldats "ont été informées du fait que les enquêteurs du commandement américain pur l'Afrique (AFRICOM) allaient devoir se déplacer en Afrique, aux Etats-Unis et en Europe pour rassembler des informations relatives à l'enquête", a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué. Ils ont aussi été informés du fait que que l'enquête devrait être achevée en janvier 2018, mais qu'elle serait prolongée si nécessaire, ajoute le communiqué. L'enquête sera dirigée par le général Roger Cloutier, chef d'état-major de l'AFRICOM. L'accrochage s'était produit le 4...
(La Tribune 08/11/17)
Le lancement de la première opération de la force anti-terroriste du G5 Sahel ce 31 octobre au Mali, au Burkina Faso et au Niger, avait suscité beaucoup d’espoir. Mais c’était sans compter sur la dure réalité du terrain. Les 500 militaires mobilisés dans le cadre de cette opération baptisée « Hawbi » butent en effet sur de sérieux « problèmes logistiques ». Détails. Des opérations ciblées aux conséquences désastreuses pour l'ennemi... Sur le papier, le plan d'attaque de la première opération de la force conjointe du G5Sahel, lancée ce 31 octobre au Mali...
(Xinhua 08/11/17)
Le gouvernement nigérien vient d'ordonner la fermeture de 14 établissements privés de santé de la capitale, Niamey, opérant dans l'illégalité, a annoncé le ministre nigérien de la Santé publique, Idi Illiassou Mainassara. Ces établissements, selon le ministre, exercent sans autorisation d'ouverture et d'exploitation, ni autorisation d'exploitation. Pire, "des interventions chirurgicales se déroulent dans de simples salles de soins ou encore des hospitalisations dans de mauvaises conditions", a-t-il précisé. En outre, 22 autres cabinets de soins ont été mis en demeure pour trois mois, indique la même source. Ces sanctions font suite à des inspections menées au sein de plusieurs établissements de santé privés de la capitale. Ces inspections seront élargies dans tous les centres de santé du pays, a fait...

Pages

(La Tribune 05/10/17)
Les autorités américaines viennent de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 30,2 milliards de francs CFA (54 millions de dollars) dans la guerre contre Boko Haram et l'Etat islamique. Plusieurs pays du bassin du Lac de Tchad et de l'Afrique de l'Ouest profiteront de cette aide, en attendant la concrétisation des engagements de l'ONU dans cette lutte. Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, Thomas Shannon, cité par la plateforme d'informations Sahara Reporters, a confirmé ce 1er octobre que l'Administration américaine vient de libérer des fonds supplémentaires au profit du Cameroun, du Nigéria, du Tchad et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, mobilisés contre les deux groupes terroristes Boko Haram et l'Etat islamique. Selon le responsable américain qui s'exprimait lundi dernier...
(RFI(EN) 04/10/17)
C’est la fin d'un bras de fer juridique au Bénin entre d'une part l'Etat, et le groupe français Bolloré, et de l'autre l'homme d'affaires Samuel Dossou, PDG du groupe Pétrolin. Un contentieux qui concerne le projet de boucle ferroviaire de l'Ouest africain entre le Niger et le Bénin. Et pour sa réalisation, la Cour suprême a finalement donné raison à Samuel Dossou, l'homme qui a imaginé, conçu et mis en place ce projet. Le projet de boucle ferroviaire de l'ouest africain commence en 2008 lorsque le Bénin et le Niger lancent ensemble un appel d'offres pour la construction et la gestion d'une ligne entre Cotonou et Niamey. L'appel d'offres est remporté par le groupe privé Pétrolin. Son PDG Samuel Dossou...
(Agence Ecofin 04/10/17)
Cet article reprend intégralement le rapport de l’agence Umoa-Titres publié la semaine passée sur la situation économique du Niger, ses réalités, les secteurs les plus porteurs, les difficultés et surtout les perspectives. Fort d’une population avoisinant les 20 millions et d’un taux de croissance estimé à 5% en 2016, le Niger devrait devenir une plaque tournante de l’économie sahélienne. Malgré les aléas climatiques et un environnement extérieur difficile, notamment à cause de l’insécurité grandissante dans les états frontaliers, l'économie nigérienne connaît une performance satisfaisante grâce, notamment, à l’augmentation des investissements publics. Il est donc intéressant de se poser la question de savoir quelles sont les opportunités pour les investisseurs étrangers au Niger ? Nous allons tenter d’y répondre en faisant...
(AFP 03/10/17)
La Mauritanie a appelé lundi les bailleurs à appuyer financièrement la création de la force antijihadiste du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), en quête de fonds pour son déploiement, lors d'une réunion internationale à Nouakchott. "Je saisis cette occasion pour exhorter nos partenaires bilatéraux et multilatéraux à apporter leur appui à la force conjointe du G5 Sahel lors de la conférence des donateurs", a déclaré la ministre déléguée chargée du Maghreb arabe, Khadijetou Mbareck Fall, dont le pays abrite le siège de cette organisation. Une conférence internationale de planification des contributions à cette force est prévue le 16 décembre 2017 à Bruxelles.
(Financial Afrik 03/10/17)
De part son rôle socio-économique prépondérant, le secteur pétrolier continue de constituer une source majeure de création d’emplois et de revenus sur les exportations dans bon nombre de pays. Les taxes prélevées sur les carburants sont devenues des sources de revenus fiables qui permettent de financer des projets gouvernementaux dans des secteurs tels que la santé, les infrastructures routières, l’éducation, etc. Dans les pays en voie de développement, l’argent provenant du gaz, des mines et du pétrole peut contribuer à sortir ces pays de la pauvreté. Sous des auspices de bonne gouvernance, cet argent peut également réduire le déficit en infrastructure et la dépendance de ces pays vis-à-vis de l’aide internationale. Malheureusement, le scénario inverse est souvent de mise en...
(Agence Ecofin 02/10/17)
La compagnie canadienne GoviEx Uranium a annoncé qu’elle pourrait obtenir un prêt de 220 millions $ pour financer la construction de son projet d’uranium Madaouela, au Niger. Elle a indiqué en fin de semaine passée avoir reçu des expressions d’intérêts d’un groupe de prêteurs potentiels incluant Export Credit Agencies pour l’arrangement du prêt qui se présentera sous la forme d’une dette senior. GoviEx a déclaré qu’elle entrera dans des discussions avec les prêteurs pour la négociation des termes du projet de financement qui reste soumis à la réussite d’une due diligence détaillée du projet et l’obtention d’un certain nombre d’approbations.
(Agence Ecofin 02/10/17)
C’est par un décret pris en Conseil des ministres vendredi dernier que Idi Ango Ousmane est nommé Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations au titre du ministère des Finances. Cette nomination fait suite à l’approbation des statuts de cet établissement public en Conseil des ministres du 25 septembre dernier. Idi Ango Ousmane n’est pas inconnu du monde de la gestion publique au Niger. Diplômé du Cesag (Centre africain d’études supérieures) à Dakar au Sénégal, il avait dirigé la Société nigérienne des produits pétroliers (Sonidep) en 2012. L’on retrouve également les traces professionnelles de l’homme à la Société nigérienne de cimenterie (Snc) et chez le canadien GOVIEX Uranium Niger où il a été contrôleur de gestion. C’est la...
(Xinhua 29/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement nigérien a adopté lundi en conseil des ministres le projet de loi de finances pour l'année budgétaire 2018 arrêté à 1900,86 milliards de FCFA, contre 1855,36 milliards l'année précédente, soit une hausse de 45,50 milliards de Fcfa. Cette loi de finances est adoptée "pour la première fois en application de la méthode de budgétisation par programmes instituée par la loi organique du 26 mars 2012 relative aux lois de finances", a souligné le gouvernement dans un communiqué. "Cette méthode vise particulièrement à assurer une meilleure lisibilité des politiques publiques, améliorer la performance opérationnelle, renforcer le rôle du parlement en matière d'évaluation et de contrôle des politiques publiques, adapter le régime budgétaire et comptable aux normes...
(Agence Ecofin 29/09/17)
(Agence Ecofin) - La Belgique a mis à la disposition du Niger, une somme de 31 millions d’euros en guise de soutien à deux secteurs : l’élevage et la santé. 16 542 000 euros seront accordés au Programme d'appui au développement de l'élevage, avec une contribution de 2 542 000 euros de l’Etat nigérien. L’objectif est d’accompagner les populations des régions de Tahoua et de Dosso (sur une durée de 48 mois), et à rendre les systèmes de l'élevage plus résilients, durables et performants. 15 270 000 euros, avec une contribution de 1 270 000 euros du gouvernement nigérien, seront accordés au secteur de la santé. Le but est d'améliorer l'accès des populations aux soins de santé primaires de qualité,...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(Financial Afrik 28/09/17)
Arrivé mardi 26 septembre 2017 à Niamey pour une visite officielle de deux jours au Niger, le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a aussitôt eu un entretien avec le chef de l’État, Mahamadou Issoufou. Au cours de cette entrevue, les deux dirigeants ont souligné la parfaite adéquation entre les priorités du pays hôte et celle du Groupe de la BAD, définies dans les High 5s. « Nous avons lancé l’initiative “les Nigériens nourrissent les Nigériens” » qui a pour ambition de réduire la pauvreté – essentiellement rurale et féminine – à 31 % et de permettre l’éradication totale de la faim au Niger d’ici à 2021 », a déclaré le président nigérien. «Pour...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - En marge de sa visite de travail au Niger, le président de la Banque africaine de développement (Bad) Akinwumi Adesina (photo), a accordé une interview à Niameyetles2jours. Le patron de la Banque panafricaine justifie l’augmentation du budget du Fonds africain de développement (FAD) à l’endroit du Niger, l’ouverture d’un bureau de la Bad au Niger, parle de la nécessité de faire de l’agriculture un levier de développement et explique pourquoi l’accès à l’électricité est impératif. Niameyetles2jours : Bonjour Monsieur le Président. Durant votre présente visite officielle, vous avez annoncé une augmentation de 47% du portefeuille de la Bad au profit du Niger.
(La Tribune 28/09/17)
Le gouvernement nigérien a modifié, ce lundi 25 septembre à l’issue d’un Conseil des ministres, certaines dispositions de son code des investissements afin d’atténuer la baisse des recettes qu’engendrent certaines exonérations fiscales. Dans un contexte marqué par une conjoncture difficile qui se traduit par une sécheresse financière dans les caisses de l’Etat, la rationalisation des finances publiques ainsi que la mobilisation des ressources internes sont devenues plus que nécessaires pour atténuer le choc comme ne cesse de le rappeler le FMI. Par la même occasion, le gouvernement nigérien a adopté le projet de loi de finances 2014 qui consacre une légère hausse du budget par rapport à celui en cours d’exécution. Conjoncture oblige, le gouvernement nigérien a estimé nécessaire de...
(APA 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement veut acheter 100 000 tonnes de céréales pour reconstituer les stocks de la réserve alimentaire stratégique de l’Office des produits vivriers du Niger (Opvn). L’information a été donnée durant une communication du ministère du Commerce en conseil des ministres, lundi dernier. En effet, dans le programme de soutien aux populations en situation de vulnérabilité en période de soudure, le gouvernement a mis à disposition 75 000 tonnes de céréales. Les 100 000 tonnes de céréales recherchées permettront donc de reconstituer le stock national de réserve. Pour ce faire, l’Etat compte procéder à un achat direct auprès des producteurs ruraux d’au moins 60 000 tonnes de céréales, dès le 1er octobre prochain. Le but est de...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Un atelier tenu le 14 septembre dernier, à Niamey, a réuni une quarantaine d’entreprises nigériennes sur les enjeux IT et télécoms. Organisée par le groupe Sonema et son partenaire Gamma Informatique, la rencontre a servi de cadre d’échanges entre acteurs du même secteur en vue de partager les expériences sur les difficultés rencontrées par les entreprises. Pour Mahaman Kabo, directeur général de Gamma Informatique, « les besoins de nos clients évoluent, ils se diversifient et se complexifient, nous devons nous adapter à ces évolutions. Notre maîtrise des nouvelles technologies nous permet de répondre efficacement aux exigences les plus strictes en matière de conception et de déploiement de services IT & Télécoms». Plusieurs thématiques ont meublé cette rencontre,...
(La Tribune 27/09/17)
Le gouvernement nigérien a modifié, ce lundi 25 septembre à l’issue d’un Conseil des ministres, certaines dispositions de son code des investissements afin d’atténuer la baisse des recettes qu’engendrent certaines exonérations fiscales. Dans un contexte marqué par une conjoncture difficile qui se traduit par une sécheresse financière dans les caisses de l’Etat, la rationalisation des finances publiques ainsi que la mobilisation des ressources internes sont devenues plus que nécessaires pour atténuer le choc comme ne cesse de le rappeler le FMI. Par la même occasion, le gouvernement nigérien a adopté le projet de loi de finances 2014 qui consacre une légère hausse du budget par rapport à celui en cours d’exécution. Conjoncture oblige, le gouvernement nigérien a estimé nécessaire de...
(Autre média 27/09/17)
La société Niger Poste célèbre, depuis ce lundi 25 septembre, la première édition de « la semaine de poste » au Niger et cela jusqu’au mercredi 27 septembre. La cérémonie de lancement a eu lieu à l’Hôtel des Postes à Niamey. Placé sous le haut patronage du Premier Ministre, Brigi Rafini, cet événement est marqué par une série de séminaires et de présentation des nouvelles offres de Niger Poste, en plus d’une exposition de ses produits. C’est dans un climat de vive ambiance et riche en couleurs que s’est ouverte cette cérémonie en présence des invités de marques et d’un grand public, visiblement curieux de découvrir les dernières innovations de la société. L’occasion était propice pour le Directeur général du...
(Xinhua 18/09/17)
CHENGDU (Chine), (Xinhua) -- "J'ai déjà écrit des courriels à mes compatriotes pour leur dire que j'étais très émerveillé par la Chine et notamment la province du Sichuan. J'invite tout le monde à venir voir la Chine", a déclaré Botto Ahmet, ministre du Tourisme et de l'Artisanat du Niger, lors d'une interview exclusive accordée à Xinhua, en marge de la 22e session de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui se tient du 13 au 16 septembre à Chengdu, dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest). "Au Sichuan, on a constaté qu'il y a beaucoup de choses très intéressantes dans les domaines de la culture, de l'architecture et de l'environnement", a-t-il expliqué. En ce qui concerne les richesses...
(Jeune Afrique 12/09/17)
Le chemin de fer exploité par les deux voisins depuis 1959 est obsolète. Si un projet de reconstruction existe, ils ont du mal à s'entendre sur le choix du partenaire stratégique. Le train sifflera-t-il enfin entre le Bénin et le Niger ? Comme bloqué en gare, le projet de réhabilitation et d’extension du réseau ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey n’avance pas depuis novembre 2013, date où les deux pays ont créé Bénirail pour remettre à neuf les 438 km entre Cotonou et Parakou et construire 574 km de voies de Parakou à Niamey. Principal point d’achoppement : qui, de Bolloré ou de Petrolin, sera le partenaire de mise en œuvre du projet ? La préoccupation était encore au cœur d’une rencontre entre les deux pays, le...
(Xinhua 11/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement belge vient d'accorder un appui de 31,8 millios d'euros destiné au financement d'un programme du développement de l'élevage et au secteur de la Santé. Les deux conventions ont été signées à Niamey par le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou et l'ambassadeur de Belgique au Niger Lieven De la Marche. La mise en œuvre du projet du développement de l'élevage permettra d'accompagner les populations impliquées dans les activités liées à l'élevage familial dans les régions de Tahoua et de Dosso, en vue de rendre les systèmes de l'élevage plus résilients, durables et performants. L'objectif du Programme d'appui au secteur de la santé est d'améliorer l'accès des populations aux soins de...

Pages

(Le Soleil 05/07/13)
La Gambie organise, aujourd’hui et demain à Banjul, un tournoi international regroupant, en plus du pays hôte, le Sénégal, la Guinée-Bissau et le Nigeria. Une compétition qui veut s’ouvrir plus tard aux autres pays membres de la sous-région. Selon Matar Diédhiou, le président de la Fédération gambienne de lutte, l’objectif est de faire de cet événement le troisième tournoi de lutte africaine de la Cedeao (Tolac), après ceux de Niamey et de Dakar. Après le Niger et le Sénégal, la Gambie organise son tournoi de lutte sous-régional, aujourd’hui et demain à Banjul. Un événement qui, outre le pays hôte, verra la participation du Sénégal, du Niger et de la Guinée-Bissau, trois grandes nations de lutte de l’espace Cedeao. Pour sa...
(Afrik.com 04/07/13)
La FIFA vient de dévoiler son classement mensuel des sélections nationales. Au niveau mondial, la Colombie vient chasser l’Argentine pour se glisser dans le trio de tête, juste derrière l’Allemagne (2e) et l’Espagne, toujours leader. Sur le plan africain, la Côte d’Ivoire, 13e nation mondiale, mène toujours la danse devant le Ghana (21e) et le Mali (23e). A l’issue des éliminatoires pour le Mondial 2014, mais aussi et surtout de la Coupe des Confédérations, la FIFA a dévoilé son classement mensuel des sélections nationales. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que des changements sont à noter à tous les niveaux. Car si l’Espagne reste la référence mondiale, devant l’Allemagne, la Colombie vient s’inviter sur la 3e marche du...
(Nigerdiaspora 01/07/13)
Le Niger, pays sahélien, avec une superficie de 1 267 000 km2 et une population estimée à 16 millions d'habitants, dont 62% vivant en dessous du seuil de pauvreté, connait depuis des décennies des crises alimentaires chroniques, conséquences, notamment, de l'austérité du climat, des sécheresses récurrentes, des attaques acridiennes. Depuis quelques semaines, la campagne agricole 2013-2014 s'installe timidement sur le territoire national. Plusieurs villages ont d'ores déjà semé, d'autres ont entamé le premier cerclage. En prélude à cette campagne, le ministre nigérien en charge de l'Agriculture, M. Oua Saidou, était en fin de semaine dans ses différents services techniques à Niamey pour s'enquérir de visu le niveau des préparatifs de la saison qui, selon les techniciens, s'annonce prometteuse cette année...
(Le Soleil 29/06/13)
Adversaires en finale pour le tournoi en équipe de la 6ème édition du Tolac de Dakar, le Sénégal et le Niger ont confirmé leur suprématie, en plaçant hier, chacun 3 lutteurs en finale pour les compétitions individuelles. Après avoir obtenu son ticket pour la finale en équipe, le Sénégal a réussi à placer hier, au deuxième jour du Tolac de Dakar, 3 de ses lutteurs pour disputer les ultimes confrontations en compétitions individuelles. Et c’est le jeune Moussa Faye (66 kg), le successeur de Cheikh Ndiaye, qui a montré la voie à ses autres coéquipiers en étant le premier lutteur sénégalais qualifié en finale. Après avoir disposé de Carlitos Tutu de la Guinée Bissau et franchi sans grandes difficultés l’étape...
(Afrik.com 27/06/13)
La 2e journée de la phase de groupes du Mondial U20 a permis au continent africain de décrocher sa première victoire, grâce au Nigeria, large tombeur de Cuba (3-0). Si les Flying Eagles sont plutôt bien partis pour la qualification, le Ghana et l’Egypte devront gagner pour espérer une participation aux huitièmes de finale. Un nul peut suffire au Mali. Une victoire, deux nuls, cinq défaites. Le bilan des sélections africaines en deux journées de phase de groupes de la Coupe du monde U20 n’est guère reluisant. Pourtant, le Nigeria, tout comme le Mali, ainsi que le Ghana et l’Egypte peuvent encore prétendre à la qualification. Les quatre meilleures troisièmes accéderont en effet aux huitièmes de finale. Les Flying Eagles...
(Xinhua 26/06/13)
COTONOU -- Quatorze équipes nationales dont sept chez les seniors et autant chez les vétérans en provenance de sept pays d'Afrique de l'Ouest prendront part du 13 au 20 août prochain à Cotonou, à la deuxième édition de la Coupe d'Afrique des nations de Maracana, a-t-on appris mardi auprès de la Fédération béninoise de Maracana. Il s'agit notamment des équipes seniors et vétérans du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Niger, du Mali, du Togo et du Sénégal. Selon le secrétaire général de la Fédération béninoise de Maracana, Mathias Combou, le Maracana est une discipline sportive qui se joue au pied, sur un terrain de handball, avec six joueurs dans chaque équipe et quatre réservistes. La première...
(Afrik.com 24/06/13)
Avec trois défaites et un nul à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20, les sélections africaines ont raté leur départ. Si certaines, comme le Nigeria, ont laissé augurer de belles promesses, la situation s’annonce déjà compliquée pour d’autres, comme le Ghana. Trois défaites et un nul. Le bilan des sélections africaines à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20 (moins de 20 ans), qui se dispute actuellement en Turquie, est peu réjouissant et n’incite guère à l’optimisme. Le Ghana et l’Egypte mal embarqués En tombant dans un groupe A très relevé (Espagne, France, Etats-Unis), le Ghana savait à quoi s’attendre. Pour...
(L'Evènement Précis 24/06/13)
Sept pays ont confirmé leur arrivée à Cotonou pour la Can de Maracana. Il y aura sept équipes chez les seniors et autant chez les vétérans. En plus des cinq pays qui étaient à Yamoussoukro l’année dernière pour la 1ère édition, il y aura le Mali et le Sénégal. En plus du Bénin, il y a aura le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger et le Burkina Faso. C’est le tableau de la 2ème Can de Maracana que le Bénin abrite du 13 au 20 Août prochain à Cotonou. Chaque pays sera représenté dans les deux catégories, notamment les seniors et les vétérans. Juste après sa naissance le 15 décembre dernier, la jeune fédération béninoise de...
(Le Sahel 19/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a présidé, hier après midi, la cérémonie d’installation du comité chargé de réflexion sur la lutte traditionnelle. C’était en présence du Directeur de cabinet dudit ministère M. Dan Tonka Harouna, ainsi que du président du Comité M. Guéro Mahamadou et des membres du comité. Le comité est chargé de réfléchir sur les problèmes qui miment la lutte traditionnelle, proposer des solutions idoines afin de contribuer à l’émergence de ce sport roi au Niger. Dans son mot introductif à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture M. Kounou Hassane a d’abord donné un aperçu sur la lutte traditionnelle depuis l’institutionnalisation du...
(Nigerdiaspora 17/06/13)
Dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 qui se tiendra au Brésil, dans le groupe E, le Mena a effectué samedi dernier un déplacement infructueux au Gabon. A Franceville, le Onze national du Niger s’est fait corrigé par les Panthères du Gabon, sur le score de 4 buts contre 1. Lors de la rencontre aller à Niamey, les Gabonais avaient déjà pris une bonne option en réussissant à tenir en échec les poulains de Gernot Rohr (0-0). Avec cette lourde défaite, le Mena fait ses « au revoir » à la coupe du monde 2014. Selon les informations qui nous sont parvenues, le Onze national du Niger, avait réussi à ouvrir le...
(CRI 15/06/13)
Les Aigles de Carthage de Tunisie, les Pharaons d'Egypte, les Eléphants de Côte d'Ivoire, ainsi que les Diables rouges du Congo en tête de leurs groupes respectifs pourraient accéder dès ce week-end au troisième et dernier tour des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil. Les jeux sont presque faits dans la poule G. Avec 12 points, l'Egypte, nation la plus titrée en Afrique avec sept titres continentaux, est quasiment assurée de disputer le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour se qualifier, cette sélection, baptisée « Les Pharaons » devra aller chercher au moins un match nul à Maputo ce 16 juin, face à l'équipe nationale du Mozambique. Avec...
(L'Observateur Paalga 12/06/13)
A deux journées de la fin des éliminatoires du mondial 2014 dans la zone Afrique, les jeux ne sont pas totalement faits dans la plupart des différents groupes. Toutefois, des équipes sont en bonne posture alors que d’autres espèrent toujours s’accrocher jusqu’au bout. Avant l’ultime journée, les choses pourraient se préciser pour le podium. Mais des concurrents ne sont plus concernés puisque leur sort a été définitivement scellé. En attendant la décantation qui aura forcément lieu, le point de cette 4e journée que nous vous proposons donne un aperçu de la situation des uns et des autres. Rappelons que pour le troisième et dernier tour, les premiers de chaque groupe s’affronteront sous la forme de matches aller et retour du...
(Le Sahel 11/06/13)
Football/ Eliminatoires de la Coupe du monde 2014 Niger 0 – Burkina Faso 1, le Mena perd une seconde fois devant les Etalons 11 Jui 2013 Publié dans SPORT. Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Imprimer E-mail Add new comment Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, dans le groupe E, le Mena a affronté dimanche après midi au stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Etalons du Burkina Faso. A l'issue d'une partie équilibrée, les Etalons du Burkina Faso ont remporté le gain du match en réussissant à inscrire un (1) but à la 80ème minute de jeu. Sur un centre de Ouédraogo Issiaka, mal apprécié...
(Afriquinfos 07/06/13)
Les compétitions de la 9ème édition du Tournoi international de lutte africaine de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (TOLAC) ont débuté jeudi après-midi à l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey. Cette édition, selon les organisateurs, détient le record de participation avec la présence effective de 14 sur les 15 pays membres de la CEDEAO. Seul le Cap-Vert, n'ayant pas d'équipe en lutte africaine est déclaré absent. Pendant 3 jours, les lutteurs s'affronteront en individuel et en équipes. L'objectif de cet important évènement sportif sous-régional qu'est le TPLAC est l'intégration sous-régionale et le rapprochement des peuples. Tout autour de l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey, un important dispositif de sécurité a été déployé. Ce tournoi est organisé, rappelle-t-on,...
(Afriquinfos 04/06/13)
Les compétions du Tournoi international de rugby faisant office de Championnat africain de 2ème division au titre de la zone ouest, ont débuté lundi matin au stade général Seyni Kountché de Niamey. Ce trophée de Développement de la Confédération africaine de rugby regroupe six pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Togo et le Niger. En match d'ouverture, lundi matin, le Niger a corrigé le Bénin par 48 à 0. Le Niger, il faut le souligner, détient le palmarès le plus riche de la sous-région en rugby. Selon le président de la Fédération nigérienne de Rugby, M. Hamadou Nouhou, l'équipe nationale du Niger, "Les Zébus", a participé en 2005 à son premier tournoi international...
(Le Pays 03/06/13)
Les Etalons s’envolent pour l’Algérie où ils doivent croiser les Fennecs pour un match amical ce 2 juin. Après quoi, ils se dirigeront vers Niamey où le Mena attend de voir comment laver l’affront de Ouagadougou. A la veille de leur départ, Paul Put a donné une conférence de presse. Ils sont 27 présélectionnés ! L’entraîneur a ratissé large pour ne pas être surpris en cas de blessure de l’un ou de l’autre. En route pour le match contre le Niger, le 9 juin prochain, les Etalons affirment, la main sur le cœur, qu’ils joueront à font pour espérer se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Ils n’ont pas leur destin en main puisque...
(Le Sahel 31/05/13)
La Fédération Nigérienne de Volleyball (FENIVOLLEY), avec l'appui de la Fédération Internationale de Volley Ball (FIVB), du ministère en charge des sports, celui de l'éducation nationale et du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) a procédé au lancement officiel du programme national de développement du volley-ball à la base au mois d'avril dernier. Ce programme destiné aux élèves des écoles primaires, cible 1600 jeunes de 80 établissements (dont 20 élèves par établissement et 10 établissements par région) vise à étaler sur cette catégorie de jeunes, la formation à la base qui était jadis confinée dans des centres installés au niveau des collèges. L'histoire du volley-ball nigérien est intimement liée à la formation des jeunes. C'est d'abord grâce à une...
(Nigerdiaspora 24/05/13)
A deux mois et demi des prochaines élections censées se tenir en fin juillet prochain à Agadez, les lignes commencent à bouger au niveau de l’instance nationale du football nigérien. 5 candidatures sont annoncées parmi lesquelles celle du président sortant de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), le Colonel Djibrilla Hima dit Pélé. Vraisemblablement, l’homme le plus controversé du monde sportif nigérien a décidé de vendre chère sa peau. Mais, à y jeter un coup d’œil sur la liste des candidats, il ne manquera pas de trouver preneur. Car dans le lot, se retrouve deux grands ténors du football nigérien, à savoir Oumarou Djambeidou, ancien dirigeant de la FENIFOOT et Seyni Yacouba dit Seyni Mereda, lui-même, ancien membre de la...
(Maliactu 22/05/13)
L’Office du Niger sports de Ségou a mis fin à la belle série du Djoliba, version Jonas Komla. Dimanche, les Riziculteurs ont créé la sensation en venant s’imposer 2-1 au stade Modibo Keïta face au team de Hérémakono pour le compte de la 23è journée du championnat. Qui l’eut cru quand on sait que les Rouges restaient sur trois belles démonstrations et avaient inscrit la bagatelle de 14 buts ? Le capitaine Issa Traoré et ses coéquipiers avaient d’abord ridiculisé Atar club de Kidal et le CSK dominés sur le score identique 5-0 avant de corriger 4-0 le troisième du classement, le Réal. C’est dire que personne ne s’attendait à voir les Rouges plié devant la modeste formation de l’Office...
(Niger Online 16/05/13)
Le président sortant de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel Djibrilla Hima Hamidou a officiellement déposé sa candidature hier auprès de la Commission Centrale Electorale de la FENIFOOT. Le 20 juillet prochain à Agadez, à l'occasion de l'Assemblée générale élective, il briguera pour la deuxième fois le fauteuil tant convoité de président de l'organe dirigeant du football nigérien pour une période de 4 ans. Sans nul doute, son bilan sportif pendant ces 4 années de gestion du football nigérien milite largement en faveur de sa probable réélection. En effet, depuis son avènement à la tête de la FENIFOOT, avec comme leitmotiv le « rassemblement », le Colonel Pelé a bénéficié d'une atmosphère favorable au travail. Profitant du retour de...

Pages

(RFI 06/12/17)
Au Sahel, l'Arabie saoudite a promis de contribuer à hauteur de 100 millions de dollars à la nouvelle force du G5 Sahel. C'est le ministre des Affaires étrangères malien qui s'en fait l'écho, au retour d'une mission à Riyad. Le plaidoyer d'Emmanuel Macron auprès de l'Arabie saoudite semble avoir fonctionné. Les autorités françaises ont largement incité Riyad à se montrer généreux envers la force conjointe anti-terroriste du G5 Sahel. Le chef de la diplomatie malienne, le ministre Abdoulaye Diop, était justement en Arabie saoudite il y a quelques jours. Il en est revenu avec cette annonce de contribution et espère que cela va en entraîner d'autres : « Cela nous rapproche encore un peu plus de l’objectif des 423 millions,...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(Jeune Afrique 04/12/17)
S’il n’en parle pas à tout bout de champ, Emmanuel Macron a une préoccupation constante : donner au G5 Sahel les moyens de lutter contre les jihadistes. Face au refus de Donald Trump de voir l’ONU financer cette force multinationale, la France multiplie les démarches. Le 15 juin, au terme d’un long entretien téléphonique, le ministre Jean-Yves Le Drian a réussi à convaincre Rex Tillerson, son homologue américain, de faire adopter au Conseil de sécurité une résolution de principe, la 2359. Le 6 octobre, lors d’un coup de fil avec Trump juste après la mort de quatre soldats américains au Niger, le président français a remis cette question sur la table. Aujourd’hui, Nikki Haley, l’ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU, déclare...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée. Avec cette future structure, qui devrait voir...
(RFI 04/12/17)
La Jordanie, petit pays du Moyen-Orient, s'intéresse de plus en plus aux pays africains, y compris les pays d'Afrique de l'Ouest. Le roi Abdallah II de Jordanie recevait en cette fin de semaine, sur la mer Rouge, les présidents nigérian, guinéen, nigérien et malien. Ces rencontres d'Aqaba doivent permettre à ces pays d'échanger des informations pour la lutte contre le terrorisme. La Jordanie, qui a l'expérience de la lutte contre les groupes islamistes, espère développer de nouvelles relations commerciales en Afrique. Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski Les marchés africains sont une nouvelle cible pour la Jordanie. Amman espère ouvrir des ambassades en Guinée et au Nigeria pour dynamiser ses relations avec l'Afrique de l'Ouest. Le président guinéen Alpha...
(RFI 02/12/17)
Le Niger et les Etats-Unis ont signé un accord autorisant l'armement des drones américains déployés dans le pays, annonce le New York Times. Les Américains poussaient depuis plusieurs années pour que les drones soient armés, mais c'est finalement l'embuscade de Tongo Tongo, dans laquelle quatre membres de forces spéciales avaient trouvé la mort le 4 octobre dernier, qui a permis de débloquer la situation. Officiellement 800 soldats américains sont déployés sur le terrain, mais leur nombre pourrait donc augmenter, le Niger devenant le deuxième pays d'Afrique d'où les Américains pourront lancer des attaques avec ses drones après Djibouti. Depuis quelques jours, les autorités nigériennes étaient d'accord, il ne manquait qu'une signature. C'est désormais chose faite. Le Pentagone va pouvoir armer...
(Jeune Afrique 30/11/17)
Le projet de loi de finance 2018, qui a été adopté par l'Assemblée nationale du Niger le 26 novembre, prévoit une hausse de la fiscalité et une baisse de certaines dépenses. Une politique saluée par le FMI, avec pour objectif affiché de dégager des marges de manœuvre pour l'éducation et la santé, mais qui est considérée comme « antisociale » par une frange de la société civile. Le projet de loi de finance 2018 a été adopté à une très large majorité de 133 voix contre 29 (1 abstention) par l’Assemblée nationale le 26 novembre 2017. En augmentation de 2,5 % par rapport à 2017, le budget 2018 atteint 1 900,86 milliards de Francs CFA (environ 2,9 milliards d’euros). Hausse...
(La Tribune 29/11/17)
Sous la pression des opérateurs de Télécom, le parlement nigérien a supprimé ce dimanche les taxes sur les appels internationaux. Mais d’autres motifs ont été évoqués pour expliquer cette mesure qui va sans doute laisser un trou béant dans le budget de fonctionnement de l’Etat du Niger qui se prive ainsi d’une manne financière d’une vingtaine de milliards de Fcfa. Désormais, les appels internationaux entrants au Niger seront moins chers. Et pour cause, la loi de finances 2018 qui a été votée par une écrasante majorité des députés du Parlement nigérien supprime la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (Tattie). Jusque-là très décriée par les opérateurs de téléphonie mobile qui considèrent l'imposition fiscale dans le secteur national des...
(Le Monde 29/11/17)
Bruxelles et Niamey tentent d’endiguer le flux de migrants, au risque de déstabiliser une zone à laquelle ils avaient apporté paix et prospérité. C’est une fourrière géante au cœur du Sahara. Cent sept véhicules tout-terrain sont là, immobilisés, pneus enfoncés dans le sable qui monte comme une ligne de flottaison dans cette cour d’une caserne de l’armée à la sortie d’Agadez, la « capitale » du pays touareg, dans le nord du Niger. Le type pick up Toyota Hilux, à l’ample plateau arrière, domine. « Ils sont saisis et à la disposition de la justice », clame le commissaire Haro Amani, silhouette noueuse et verbe assuré. C’est un véritable butin arraché aux mains des passeurs. A Agadez, ville plate aux...
(La Tribune 29/11/17)
L’administration des douanes du Niger a engagé une opération visant à mettre fin à la prolifération des points de vente illicite de carburant. Dans un premier temps, l’opération à laquelle ont été associées les autres forces de défense et de sécurité est circonscrite au niveau de la capitale et vise à mettre fin à la fraude de carburant qui comporte d’énormes risques pour les citoyens et, au passage, renflouer les caisses de l’Etat dans un contexte de vaches maigres. Nom de code de l'opération : «Zéro point de vente de carburant dans la ville de Niamey». Objectif : «Lutter contre la fraude et la vente illicites de carburant de fraude dans la capitale et ses alentours» à travers le démantèlement...
(Jeune Afrique 29/11/17)
La Cedeao commence à travailler sur un texte visant à harmoniser les taxes sur le tabac dans les pays membres. Lors de la réunion des ministres des Finances de l’organisation qui s’est tenue à Abuja le 24 novembre 2017, la Communauté économiques des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) a entamé des discussions pour augmenter les droits d’accises sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région. Mettre les législations nationales en conformité avec l’OMS Le projet de directive sur le droit d’accise – qui régit les impôts indirects ou le monopole de la vente de certains produits – sur le tabac vise à harmoniser les taxes...
(Jeune Afrique 28/11/17)
La Banque africaine de développement a voté le 24 novembre le décaissement de près de 90,4 millions d'euros pour la construction et la réhabilitation de la liaison routière entre la province de Kouritenga et la frontière nigérienne. Une somme qui représente près de la moitié du coût du chantier. Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 24 novembre le versement d’une enveloppe de 107 millions de dollars (90,4 millions d’euros) pour améliorer la liaison routière entre le Burkina Faso et le Niger. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 du Burkina Faso, comprend la construction d’un tronçon de 50 km et la réhabilitation de...
(RFI 24/11/17)
Près de 500 migrants, dont la moitié mineurs, ont été sauvés par une opération d'Interpol. L'organisation internationale de police criminelle l'a annoncé jeudi 23 novembre par communiqué. L'opération « Epervier » a été menée simultanément dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest. Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal… C'est à travers tout le Sahel qu'Interpol a mené son opération entre le 6 et le 10 novembre. Au total, 40 trafiquants ont été arrêtés. Ils seront poursuivis pour « traite des êtres humains, travail forcé et exploitation d'enfants ». Mendicité, prostitution, travaux forcés... La liste des activités imposées à leurs victimes est longue. Interpol n'a néanmoins pas communiqué sur les nationalités de ces trafiquants ni sur les juridictions devant lesquelles ils devraient...
(Jeune Afrique 23/11/17)
Si l’œuvre, la démarche et les pratiques du vibrionnant « mage blanc » font encore polémique, l’ethnocinéaste Jean Rouch est célébré partout pour les 100 ans de sa naissance. Comment aurait-il accueilli l’hommage de son vivant ? Dans un grand éclat de rire ? Filmant la mine compassée des visiteurs se rendant aux multiples expositions fêtant son centenaire ? Documentant cet étrange culte voué au grand homme, en maître de l’ethnofiction ? Jean Rouch, le disparu, est partout. À Paris d’abord : au CNRS, qui présente des photogrammes tirés de ses films, à la BnF, surtout, qui propose une déambulation très riche autour de « l’homme-cinéma », qui s’est éteint sur une route nigérienne en 2004… Sans compter d’innombrables projections, conférences, ateliers qu’un site internet...
(RFI 23/11/17)
L’avalanche de réactions se poursuit suite aux images, diffusées par CNN, de personnes vendues comme esclaves en Libye. Le Niger a ainsi demandé que la question migratoire soit débattue lors du sommet Union européenne-Union africaine qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Des voix s'élèvent également chez les diasporas africaines d'Europe pour que les dirigeants africains protègent leurs ressortissants et fassent mieux que de négocier des enveloppes d'aide au développement. « Dans la région de Kayes, les centres de santé, les écoles… c'est la diaspora qui fait tout », peste Toudo Traoré, président de l'Union des Maliens de Montreuil. Son association finance des projets de développement vers le village de Kirané Kaniaga. Les...
(RFI 20/11/17)
Cinq ans de prison ont été requis contre des trois responsables d'un collectif d'organisations de la société civile. Ils sont poursuivis pour « participation à une manifestation interdite », « attroupement armé », « vol et complicité de vol ». Ils avaient participé à manifestation le 29 octobre à Niamey contre la loi de finances 2018. Le verdict du procès sera rendu dans une semaine. Ils sont au total quinze personnes, dont les trois acteurs de la société civile, à comparaitre devant le juge. Abass Abdoul Aziz Tanko, Abdoulaye Harouna, Djibo Issa, ont tous plaidé non-coupable des faits qui leurs sont reprochés : « participation à une manifestation interdite », « attroupement armé », « vol et complicité de vol...
(La Tribune 18/11/17)
Le gouvernement nigérien organise une conférence à Paris avec ses partenaires techniques et financiers, la Banque mondiale et le PNUD notamment, pour une levée de Fonds destinée à financer le plan de développement économique et social du pays. Une opération de séduction pour vendre les opportunités d’investissement au Niger les 13 et 14 décembre prochain. Porte ouverte sur « les secteurs porteurs » nigériens. En partenariat avec la Banque Mondiale et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Niger organise une conférence « de la Renaissance » sous le thème « Un Niger renaissant pour un peuple prospère » les 13 et 14 décembre à l'hôtel Méridien Etoile dans la capitale française. L'enjeu de cette opération de...
(RFI 18/11/17)
Trente-sept ministres des Affaires étrangères africains se sont réunis ce vendredi 17 novembre à Washington à l’invitation du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Il s’agissait du premier grand rendez-vous diplomatique entre l’administration Trump et le continent. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, ancien patron d’une grande compagnie pétrolière, a résolument orienté les débats sur le développement économique et les investissements. Mais le préalable pour assurer le développement c’est la sécurité. Et les Africains ont insisté sur la question du Sahel. Soulemane Zeraboussa, ministre du Commerce, représentait la Côte d’ivoire à ce rendez vous : « Nous souhaitons que les Etats Unis en fassent plus pour le G5 Sahel. Nous en parlons avec beaucoup...
(Jeune Afrique 17/11/17)
La diffusion d'une vidéo montrant des migrants subsahariens être vendus comme des esclaves en Libye a provoqué une onde de choc sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités africaines, politiques ou du monde de la culture, ont dit leur dégoût et réclament des actions. En août 2017, CNN prend connaissance d’une vidéo tournée quelque part en Libye sur laquelle on peut voir des surbsahariens être vendus aux enchères comme des esclaves. Un homme peut-être « acheté » pour 1 200 dinars libyens – soit l’équivalent de 800 dollars… Après la diffusion de cette vidéo, les réactions ont été nombreuses. Parmi elles, plusieurs personnalités africaines. • Alpha Blondy : « Messieurs les présidents, nous sommes stupéfaits par votre silence » Le célèbre chanteur de...
(Le Point 16/11/17)
Le pays a décidé de se retirer purement et simplement de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives. Le moins que l'on puisse dire est que sa suspension le mois passé de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) «  pour progrès insuffisants  » n'a pas du tout été du goût des autorités de Niamey. Alors, le pays s'est purement et simplement retiré de l'institution, a annoncé le ministre des Mines, Barazé Moussa, au cours d'une conférence de presse. Des efforts, mais peut mieux faire Dans une correspondance datant du 25 octobre dernier, le conseil d'administration de l'ITIE avait, tout en saluant la position de pionnier que le Niger a occupée pour un pays qui est le...

Pages