Mardi 22 Août 2017

Niger

(Tout sur l'Algérie 14/07/17)
La situation se complique dans la région du Sahel. « Au Sahel, l’instabilité persistante au Mali se fait sentir jusqu’au Burkina Faso et au Niger, avec des attaques mortelles dans les zones frontalières », a affirmé, ce jeudi 13 juillet, le représentant spécial des Nations unies en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. La région de Liptako-Gourma, à la frontière entre Mali, Burkina Faso et Niger, “a connu une expansion significative des violences et des activités terroristes au cours des derniers mois, y compris des attaques transfrontalières coordonnées contre les postes de sécurité et le pillage de communautés aux frontières”, a-t-il ajouté. Trafiquants de drogue, trafiquants d’êtres humains et marchands d’armes passent les...
(AFP 13/07/17)
Un militant de l'opposition au Niger, Ibrahim Bana, a été condamné jeudi à trois mois de prison dont deux avec sursis pour des "commentaires tendant à influencer une décision d'instruction" sur les réseaux sociaux, a indiqué son avocat. M. Bana a été jugé avec Gamatié Mahamadou, un syndicaliste et membre du Collectif de la société civile, avec qui il a été arrêté le 24 juin pour des publications sur Facebook en lien avec des questions de justice. MM. Gamatié et Bana avaient été placés en garde à vue, avant d'être incarcérés pour les chefs de "commentaires tendant à influencer une décision de justice" et "jet de discrédit sur une décision de justice". "Pour M. Gamatié, le juge a estimé (jeudi)...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Mardi 11 juillet, Amnesty International a appelé les autorités du Niger à annuler les charges retenues contre plusieurs journalistes, leaders de la société civile et activistes politiques détenus, selon l’ONG, arbitrairement, et à les libérer sans condition. Le ministre de l’Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, joint mardi 12 juillet par Jeune Afrique, soutient que chacune des personnes défendues par l’ONG a commis au moins une infraction. Jeune Afrique : Le journaliste et syndicaliste Baba Alpha, dont le procès s’est ouvert mardi 11 juillet, est très critique à l’égard du régime. Amnesty International considère qu’il a été pris pour cible pour ses prises de position sur la chaîne de radio privée Bonferey… Mohamed Bazoum : Ce journaliste est très militant, très...
(AFP 13/07/17)
Au moins vingt-sept hippopotames, accusés par des populations de commettre des dégâts sur les cultures et le bétail, ont été "illégalement" abattus depuis mars dans la zone touristique d'Ayorou, dans l'ouest du Niger, ont indiqué jeudi à l'AFP les autorités préfectorales. "Au moins 27 hippopotames ont été abattus illégalement depuis mars, principalement dans des villages insulaires du fleuve Niger", a précisé à l'AFP le Préfet d'Ayorou, Jando Rhichi Algaher. Selon le préfet, "le massacre des hippopotames" a commencé "en mars et a ensuite pris une ampleur dramatique". Fin juin, des patrouilles des Forces de défense et de sécurité (FDS) le long du Niger "ont permis de ralentir l'hécatombe"...
(La Voix de l'Amérique 13/07/17)
L'attaque d'un camp militaire nigérien dans la région de Tahoua qui a fait cinq morts a été revendiquée par le mouvement que dirige Iyad Ag Ghali dans un communiqué publié dimanche. Une première qui fait réagir les Nigériens. La revendication de l'attaque de la compagnie de militaire de Midal par la coalition menée par Iyad Ag Ghali inquiète bon nombre de Nigériens comme Boubacar Diallo, président du Conseil des éleveurs du nord de la région de Tillabey. La région de Tillabey subit, comme celle de Tahoua, les assauts des jihadistes du nord Mali. ''C'était le groupe Etat Islamique qui nous rendait la vie difficile. Et si aujourd'hui, Iyad revendique l'attaque qui a eu lieu dans la région de Tahoua, cela...
(APA 13/07/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Groupe marocain de la Banque Centrale Populaire (BCP) a annoncé la finalisation de la prise de contrôle de la Banque Internationale pour l’Afrique au Niger (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. Déjà présent à travers Banque Atlantique Niger, cette nouvelle acquisition permet au Groupe BCP de se hisser au rang de premier groupe bancaire du pays et de renforcer son maillage africain, indique un communiqué de la BCP. « La structuration retenue consiste en l’acquisition de la participation de l’Etat, combinée à une augmentation du capital à même de renforcer significativement les fonds propres de la banque », ajoute la même source, citée jeudi par les médias électroniques marocains.. Au terme de ces opérations, le Groupe...
(Agence Ecofin 13/07/17)
(Agence Ecofin) - L’information a été donnée par le Président-directeur général de la Banque centrale populaire du Maroc (Bcp), Mohamed Benchaaboun, reçu en audience hier par le Président Mahamadou Issoufou. Benchaaboun dit avoir acheté 69,5% du capital de la Banque internationale pour l’Afrique au Niger (Bia Niger) et informe avoir évoqué avec le Président Mahamadou Issoufou, « la finalisation de la prise de participation» de son groupe bancaire. « Nous avons également parlé de l’apport que la banque va faire bénéficier à la Banque Atlantique du Niger mais aussi à la Bia Niger pour pouvoir contribuer à donner à cette banque la place qu’elle mérite dans le marché, lui apporter aussi bien l’expertise technique que l’appui pour pouvoir développer de...
(Agence Ecofin 13/07/17)
(Agence Ecofin) - Un comité de soutien au fils de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été créé hier à Niamey. Il fustige la volonté de la Cour pénale internationale qui demande l’arrestation de Saïf al-Islam Kadhafi. De jeunes Libyens résidant au Niger, des étudiants et d’autres acteurs de la société civile nigérienne le composent. Pour ce comité, le fils de l’ancien chef de la Jamahiriya libyenne reste un « espoir ». « Nous soutenons Saïf al-Islam parce qu'en tant que fils de Mouammar Kadhafi, il connaît mieux les grands projets de son père et nous soutenons les projets africains de son père. », a confié à Rfi, un acteur de la société civile nigérienne. Le regroupement qui vient de naître,...
(AFP 12/07/17)
Le président français Emmanuel Macron, qui rencontrera séparément jeudi à Paris la chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Donald Trump, demandera à ses partenaires de contribuer au financement de projets de développement et à la force antijihadiste G5 Sahel, a-t-on indiqué de source diplomatique. La France, présente dans la zone sahélo-saharienne avec 4.000 hommes engagés dans l'opération antiterroriste Barkhane, a poussé à la création d'une force militaire conjointe des pays du G5 Sahel: Mauritanie, Tchad, Mali, Niger et Burkina Faso. Cette force, qui devrait compter 5.000 hommes, nécessite un financement de 423 millions d'euros, loin d'être atteint.
(RFI 12/07/17)
La femme de l'Américain Jeffery Woodke, enlevé au Niger le 14 octobre dernier, a publié mardi 11 juillet un message vidéo sur le site d'un journal californien pour interpeller ses ravisseurs. Ce message fait suite à la diffusion d'une vidéo par le groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, la coalition terroriste dirigée par Iyad Ag Ghali, mise en ligne il y a 10 jours et dans laquelle apparaissaient six des sept otages enlevés au Sahel entre 2011 et 2016. Le groupe affirmait détenir ces six otages mais Jeffrey Woodke, lui, n'était pas mentionné. Dans la vidéo qu’elle a publiée sur le site d’un journal californien, la femme de Jeffery Woodke rappelle d'abord que son mari a passé près...
(RFI 12/07/17)
Au Niger, deux municipalités seront prochainement soumises à des contrôles pour évaluer leur gestion et leur fonctionnement. Le directeur des collectivités territoriales en a fait l'annonce le 10 juillet. Plusieurs maires ont déjà perdu leur poste ces dernières années suite à cette campagne « d'assainissement » des mairies : celui de la capitale Niamey en 2013 et celui de Maradi, la deuxième plus grande ville du pays, en 2014. Plus récemment, le 30 juin dernier, en Conseil des ministres, six maires ont été limogés et le conseil municipal de Bilma, dans le nord-est du pays, a été dissous. La plupart des élus révoqués sont accusés de mauvaise gestion, une faute grave sanctionnée par la loi. Le sort des maires est...
(APA 12/07/17)
APA-Niamey (Niger) - Le gouvernement nigérien ambitionne d’atteindre un taux de prévalence contraceptive de 50% à l’horizon 2020, a révélé la ministre de la Population, Kaffa Rékiatou Christelle Jackou, à l’occasion de la Journée mondiale de la population. Dans le message qu’elle a livré à l’occasion de cette journée qui a pour thème cette année : « Planification familiale : autonomiser les personnes, développer les nations », la ministre de la Population a indiqué que malgré les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires au développement, la situation de la planification...
(RFI 12/07/17)
Un comité de soutien au fils de Mouammar Kadhafi récemment libéré vient de voir le jour à Niamey, au Niger. Le comité, qui fustige le comportement de la Cour pénale internationale, dénonce ce qu’il appelle le « harcèlement » de la CPI vis-à-vis de Saïf al-Islam Kadhafi, un « espoir », selon eux, pour la renaissance libyenne. Le comité de soutien à Saïf al-Islam Kadhafi est composé de quelques dizaines de Libyens résidant au Niger, de membres de la société civile nigérienne et d'étudiants. « On connaît le vrai tribunal de la guerre en Libye, explique un membre du comité, Mohammed Ahmed, par ailleurs ancien journaliste en Libye. Nous organisons cette manifestation pour déclarer notre soutien au peuple libyen, à...
(APA 12/07/17)
Le Groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc a annoncé, mardi, la finalisation de la prise de contrôle de la Banque internationale pour l'Afrique au Niger (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. Selon un communiqué transmis à APA, cette nouvelle acquisition permet au Groupe BCP de se hisser au rang de premier groupe bancaire au Niger dans le cadre de sa stratégie de développement à l’international et du renforcement de son maillage africain. La structuration retenue consiste en l’acquisition de la participation de l’Etat, combinée à une augmentation du capital à même de renforcer significativement les fonds propres de la banque. Au terme de ces opérations, le Groupe BCP détient, à travers sa filiale Atlantic Business International (ABI), 69,51% du...
(AFP 11/07/17)
Le taux de contraception estimé à seulement 12% chez les femmes ralentit la maîtrise de la démographie galopante au Niger, qui peine à nourrir ses 18 millions d'habitants, a déploré mardi le gouvernement. "Le taux de contraception a connu une légère augmentation, de 5% en 2006 à 12%. La situation de la planification familiale demeure encore une préoccupation majeure au Niger", a déclaré Christelle Rakiatou Jackou, la ministre de la Population, à l'occasion de la Journée mondiale de la Population. "Seulement 14%" des femmes nigériennes mariées utilisent une méthode de contraception moderne, contre une moyenne de 12% au plan national, s'est-elle alarmée dans un message radio-télévisé. La ministre a justifié ce faible penchant pour la contraception par les difficultés d'"accès...
(Jeune Afrique 11/07/17)
En marge du sommet de l’UA, les représentants des États membres de la Cedeao ont ferraillé à huis clos toute la journée du dimanche 2 juillet sur la question du renouvellement (prévu pour février 2018) de la présidence et de tous les commissaires de l’organisation ouest-africaine. Le nombre de ces derniers passant de 15 à 9, les rivalités n’en sont que plus aiguisées… L’actuel président de la Commission, le Béninois Marcel de Souza, a proposé trois options : deux d’entre elles consisteraient à confier la présidence au Bénin, la troisième, à la Gambie. Soutenu par une partie des pays de la Cedeao, qui soupçonnent de Souza de vouloir se maintenir à son poste, Abidjan ne l’entend pas de cette oreille et...
(AFP 11/07/17)
Comment lutter contre les médicaments périmés ou contrefaits qui mettent en danger la santé de millions de personnes en Afrique de l'Ouest ? Face à ce fléau que les Etats ne parviennent pas à endiguer, des start-ups tentent de proposer des remèdes pratiques. L'idée d'une "pharmacie virtuelle" est venue à Adama Kane, fondateur de la start-up sénégalaise JokkoSanté, quand, avec sa femme, ils se sont rendu compte de la quantité de médicaments inutilisés stockée chez eux, comme dans de nombreuses familles aisées, explique-t-il. JokkoSanté, qui en est encore au stade pilote, facilite la collecte des médicaments superflus, en échange de points bonus qui permettront à ses usagers (quelque 1.500 pour l'instant) de se procurer ceux dont ils ont besoin. Lors...
(AFP 10/07/17)
Les maires de six villes moyennes du Niger ont été relevés de leurs fonctions pour malversations et détournement de deniers publics, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur. "Ces sanctions sont basées sur des cas de malversations avérées et révélées lors d'une dizaine d'inspections de contrôle", a expliqué à la télévision Seydou Halidou, le directeur des Collectivités territoriales qui dépend du ministère de l'Intérieur. Ces décisions ont été prises depuis le 30 juin au cours d'un conseil des ministres, a-t-il précisé. Le Conseil municipal de la ville de Bilma (nord du Niger) a été carrément "dissout" a-t-il dit. Au nombre des "fautes" commises par les maires, M. Halidou a cité la non-tenue régulière des assises municipales, des détournements de fonds...
(RFI 10/07/17)
La coalition terroriste menée par Iyad Ag Ghali a revendiqué l'attaque du 5 juillet dans la région de Tahoua au Niger. Une attaque qui avait causé la mort de cinq soldats de la compagnie militaire de Midal près de la frontière du Mali, à 500 km de la capitale. Cette revendication a été diffusée dimanche 9 juillet par les canaux habituels du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. C'est la première fois que l'organisation revendique une attaque au Niger. Dans son communiqué, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans dit vouloir punir le Niger suite aux exactions répétées de son armée au Mali...
(AFP 10/07/17)
Une dizaine de personnes ont été arrêtées et écrouées à Ayorou, une ville de l'ouest du Niger, après l'abattage d'un hippopotame, une espèce protégée, a indiqué samedi à l'AFP un proche des détenus. "Quinze personnes ont été emprisonnées lundi après l'abattage d'un hippopotame", a déclaré à l'AFP un habitant d'Ayorou, proche d'un élu local qui fait partie des personnes écrouées. L'hippopotame a été abattu parce qu'il avait "attaqué un boeuf", a expliqué cet habitant qui a requis l'anonymat. Interrogé sur la radio locale Kalanagou, le préfet d’Ayorou, Jando Richi Ag Alher, a confirmé "l'arrestation d'une dizaine de personnes impliquées" dans l'abattage. Pour protester contre ces arrestations, "une manifestation violente" a été organisée par des habitants, qui sont fréquemment victimes des...

Pages

(La Voix de l'Amérique 14/06/17)
Ce 13 juin, c’est la journée internationale de l’albinisme. Consacrée en 2014 par l’ONU, elle vise à sensibiliser sur cette maladie qui continue d’être mal comprise en Afrique. Malgré le caractère mystérieux qui est souvent attribué à la maladie dont elle souffre, Kadidja Moumouni est bien acceptée dans son milieu de travail. La présidente de l’association nigérienne des albinos est auditrice de justice au Conseil d’Etat. "Je ne suis pas victime de discrimination", confie-t-elle à VOA Afrique "La collaboration est très franche. Nous sommes vraiment satisfaites d’elle", affirme la greffière en chef madame Abdou Ramatou Daouda. Les albinos au Niger sont relativement tolérés par la société, mais le manque de système formel de prise en charge rend difficile le suivi...
(AFP 14/06/17)
Arnaque, racket, corruption, peur, faim, soif, violence et parfois la mort: la route vers l'Europe est parsemée de difficultées souvent sous-estimées par des migrants ouest-africains, aveuglés par leur rêve. - Départ Gambie, Côte d'Ivoire, Sénégal, Nigeria... Tout commence dans le pays d'origine avec les "coxeurs" comme on dit dans le jargon: des intermédiaires ou des rabatteurs qui sont censés organiser le voyage. Leur honnêteté et les prix varient. Le candidat au départ est souvent leurré sur l'accueil en Europe. Beaucoup de migrants, sans papiers dans leur pays d'origine (administration déficiente), ne comprennent pas le statut de clandestin en Europe. Les "coxeurs" se gardent bien de leur dire que l'image d'une Europe où l'argent coule à flots est un mirage. Malgré...
(APA 12/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé les pays du Bassin du lac Tchad à «axer leurs efforts sur l’élimination des causes profondes qui, au -delà de la dimension militaire, ont contribué à l’émergence de la crise provoquée par Boko Haram». Dans son dernier rapport relatif à la situation en Afrique centrale, dont APA a obtenir copie, samedi, il met l’avènement de la secte islamiste sur le compte des «besoins politiques et socioéconomiques des personnes situées dans des zones marginalisées». Antonio Guterres appelle aussi à traiter, sans tarder et conformément aux normes internationales, la situation d’anciens membres de Boko Haram détenus, nationaux ou étrangers qui se sont rendus et se trouvent en détention. Selon...
(Afrique Actualité 09/06/17)
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer l'alerte sur la circulation de faux vaccins contre la méningite au Niger, alors même qu'une épidémie est signalée dans certaines localités. « Il y a eu une pharmacie à Niamey qui a constaté dans ses lots, de vaccins contrefaits. Heureusement, cette pharmacie a réagi comme le recommande le règlement sanitaire international, » affirme le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara. La pharmacie a ainsi contacté « directement » la firme dont le vaccin porte la marque et cette dernière a confirmé que « ce vaccin-là, c'est du vaccin falsifié avec le nom du laboratoire, le numéro du lot, la date de péremption. » Une lettre a ainsi été...
(La Tribune 09/06/17)
C’est un homme « pétri d’expérience » qui a été porté mercredi 7 juin à la tête de la force armée conjointe du G5 Sahel pour éradiquer le terrorisme dans la région. Nommé au poste de chef d’état-major général des armées le 29 juin en 2016 pour remplacer le général Mahamane Touré parti à la retraite, le « nouvel homme fort du sahel », a acquis une réputation de meneur de troupes et de guerrier intrépide sur plusieurs fronts militaires au Mali, notamment au nord du pays. Sa nouvelle mission n’est pas une mince affaire. Né en 1967 à San, dans la région de Ségou au centre du Mali, Didier Dacko est un homme du sérail, en témoigne son ascension...
(AFP 09/06/17)
Quelque trois millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire "immédiate" dans huit Etats d'Afique de l'Ouest, ont alerté vendredi les ministres de l'Agriculture de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). "Les ministres se sont préoccupés de la situation difficile d'environ trois millions de personnes en insécurité alimentaire", indique un communiqué publié à l'issue d'une réunion jeudi à Niamey des huit ministres de l'Union. Ces victimes des pénuries vivrières "ont besoin d'assistance immédiate" pour "renforcer leur résilience" particulièrement durant "la période de soudure de juin à août", assure le communiqué lu vendredi sur la télévision nigérienne. La "soudure" est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente des prochaines récoltes, soit une période...
(AFP 08/06/17)
Un militant nigérien de la société civile, Insar Abdourahmane, arrêté mi-mai à Agadez (nord), a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis pour "incitation à la violence", a indiqué son ONG. "C'est avec regret que nous apprenons la condamnation du camarade Insar à six mois de prison avec sursis", a annoncé sur les réseaux sociaux Abdoul-Moumouni Ousmane, le président du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme (CADDRH), l'ONG où milite M. Abdourahmane. Insar Abdourahmane avait été arrêté le 14 mai par la police puis placé sous mandat de dépôt à Agadez, la grande ville au nord du Niger. Il devrait sortir de prison dans la journée, selon ses proches. L'activiste était poursuivi pour...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors que l'épidémie de méningite, qui a fait près de 180 victimes depuis le début de l'année, est désormais sous contrôle au Niger, l'OMS s'inquiète de la présence sur le marché de vaccins non authentifiés. Selon un rapport publié par l’ONU, le 17 mai dernier, au moins 180 personnes étaient décédées depuis le mois de janvier à la suite d’une épidémie de méningite au Niger. Au total, près de 3 000 cas suspects avaient été détectés. Les autorités sanitaires estiment que l’épidémie a désormais été endiguée, notamment grâce à une campagne de vaccination lancée à la mi-avril par le ministère de la Santé et ses partenaires. Mais, dans un communiqué publié le 2 juin, l’OMS a signalé la circulation d’un...
(Le Monde 08/06/17)
Les données recueillies par les camps de transit au Niger, qui veulent promouvoir des « alternatives à la migration », permettent de mieux cerner le profil des migrants. Après le verrouillage de la route migratoire des Balkans, les Européens veulent s’atteler au casse-tête de l’axe de la Méditerranée centrale. Parmi les propositions mises sur la table par la Commission européenne, des centres de « transit » chargés de retenir les migrants avant qu’ils n’entament la traversée vers l’Europe. Une solution qu’on retrouvait dans le programme d’Emmanuel Macron : « Nous développerons des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants, de manière complémentaire et additionnelle à notre aide au développement, en appuyant également...
(Xinhua 08/06/17)
Le Nigeria a entamé des processus visant à promouvoir une passe appropriée pour la navigation et l'irrigation sur le Niger, a déclaré mardi Suleiman Adamu, ministre des Ressources en eau du pays. M. Adamu a révélé que le projet serait exécuté en partenariat avec le gouvernement hongrois pour trouver des moyens pour introduire une formation visant à protéger les rives et les plaines inondables. Il a noté que même si ce vaste projet d'infrastructure prendrait du temps, le ministère avait entamé des négociations avec les experts hongrois. Le projet mesurant 4.280 kilomètres avec un bassin qui s'étend sur 2,2 millions de kilomètres carrés, le fleuve Niger dont l'origine se trouve dans la région de Faranah, dans le sud-est de Conakry,...
(APA 08/06/17)
Le général de division de l’armée malienne Didier Dacko a été nommé,commandant de la force conjointe du G5 sahel, organisation regroupant le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, a appris APA de source officielle. A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités les frontalières. Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint. Le général Didier Dacko est connu pour être un homme...
(AFP 07/06/17)
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a souligné dimanche la nécessité de maintenir "contre vents et marées" les enfants à l'école dans le sud-est du Niger, où des établissements sont fermés depuis deux ans à cause de la menace des jihadistes de Boko Haram. "Dans l'éducation, les gens essaient contre vents et marées de maintenir cet investissement dans chaque enfant", a déclaré à l'AFP Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, qui s'est rendue cette semaine à Diffa, dans le sud-est nigérien, proche du Nigeria.
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
L'OMS a lancé une alerte aux faux vaccins contre la méningite dans la sous-région ouest africaine. La maladie fait depuis janvier dernier des ravages au Nigeria et au Niger. Tout est parti du Niger, comme l’explique le ministre de la santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara : "une pharmacie de la place à Niamey a reçu une de ces commandes de vaccins". Elle contacte la firme qui lui confirme que c’est un vaccin falsifié. C’est alors qu’une lettre est adressée à l’OMS, qui à son tour lance l’alerte dans toute la sous-région. Lire la suite sur: https://www.voaafrique.com/a/alerte-aux-faux-vaccins-contre-la-meningite...
(AFP 07/06/17)
La France a présenté mardi un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU autorisant le déploiement d'une force militaire africaine chargée de combattre les jihadistes et les trafiquants de drogue dans le Sahel. Cette force militaire pourrait "utiliser tous les moyens nécessaires" pour "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes", selon une copie du texte obtenue par l'AFP. Le Conseil pourrait voter sur cette proposition de résolution la semaine prochaine. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée de cette mission. Le quartier général de la force sera basé au Mali mais...
(Dw-World 07/06/17)
Malgré la fin de l'épidemie de méningite qui a fait 183 victimes, les autorités alertent sur l'existence de vaccins non authentifiés sur le marché .Au Niger, l'épidémie de méningite est réapparue dans le pays au mois de mars dernier. Plus de 3200 cas ont été signalés dans tout le pays et 183 décès ont été confirmés. Les autorités sanitaires estiment actuellement que l’épidémie a été endiguée grâce à la vaste campagne de vaccination initiée par le gouvernement et ses partenaires. Néanmoins, un faux vaccin serait toujours en circulation. Il s'agit d'un produit de la marque Menguinhos Fiocruz en provenance de pays voisins. Le ministre nigérien de la santé publique Idi Illiassou Mainassara annonce que tout le systeme est aux aguets...
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...
(La Tribune 06/06/17)
La découverte d’une version falsifiée d’un vaccin antiméningococcique en circulation au Niger a provoqué une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’après les autorités nigériennes, les investigations se poursuivent pour déterminer la provenance ainsi que la quantité des produits contrefaits introduits dans le pays. Loin d’être un cas isolé, ce nouveau scandale remet à l’ordre du jour le fléau des faux médicaments en Afrique. C'est la première alerte du genre de l'année que l'Organisation mondiale de santé (OMS) vient de faire au sujet d'un «vaccin antiméningococcique falsifié en circulation en Afrique de l'Ouest ».
(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...
(RFI 06/06/17)
Les pays du G5 Sahel veulent une armée sous-régionale capable de lutter efficacement contre le terrorisme et l'insécurité en général, spécialement dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel se réunissent à Bamako ce lundi 5 juin pour une réunion, et les contours de cette force commune se précisent. L'effectif de cette force pourra aller jusqu'à 5 000 hommes avec un mandat d'un an renouvelable. Mais la véritable nouveauté c'est qu'elle sera dotée de deux composantes. Une militaire et une autre policière avec des effectifs chargés de lutter plus particulièrement contre le trafic de drogue, de biens, ou d'êtres humains. Une nouvelle manière...
(APA 06/06/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le Nigérien Haruna Mamadou a remporté, samedi, à Abidjan le concours sous régional de lecture du Coran, le livre Saint de l’Islam, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Le vainqueur de ce concours a été suivi dans le classement par l’Ivoirien Ahmed Diallo (2ème) et du Sénégalais Alhadji Sock (3ème) au terme de la 12ème édition de ce Concours organisée par la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (LIPCI). Les lauréats obtiennent respectivement comme récompenses, 250 000 frs CFA (1er et 2ème), 200 000 frs CFA (3ème) et 150 000 frs CFA pour les autres candidats en plus de nombreux lots. Sur l’importance de ce concours, le Président la LIPCI, Aboubacar Sidick...

Pages

(Agence Ecofin 28/02/17)
(Agence Ecofin) - La Commission européenne prévoit de mobiliser une aide humanitaire de 105 millions d'euros au profit des populations de la région du lac Tchad cette année. Le Commissaire à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, a fait cette annonce lors d'une conférence internationale à Oslo, en Norvège. « Nous allouerons 105 millions d'euros d’aide humanitaire pour combattre la crise. Ces fonds aideront à répondre aux besoins vitaux des populations touchées. Il est essentiel d'assurer un accès rapide et sécurisé des aides aux personnes qui sont dans le besoin», a déclaré Stylianides. Le financement permettra de répondre aux besoins dans les domaines de l'alimentation, de la nutrition, de la santé, de la protection, de l'eau...
(Commod Africa 27/02/17)
La Banque africaine de développement (BAD), qui intervient de façon croissante dans le financement du développement agricole, en faisant une de ses priorités, a annoncé ouvrir des agences au Bénin, en Guinée et au Niger. La BAD a décidé de ceci notamment au vu des bonnes performances de ses agences ouvertes au Burkina Faso et en Angola, respectivement en 2006 et 2011. Tirant des enseignements de ces expériences, la BAD estime qu'au Bénin, d'ici 2019, son portefeuille de projets pourrait passer des $ 355 millions actuellement à $ 747 millions, avec un taux de décaissement qui pourrait atteindre 60% contre 39% actuellement et le pourcentage de projets incertain pourrai t baisser de 60% à 20%. En Guinée, où la BAD...
(Xinhua 27/02/17)
COTONOU, (Xinhua) -- Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a décidé d'ouvrir des bureaux au Bénin, en Guinée et au Niger, en vue de renforcer sa présence opérationnelle et sa visibilité et de répondre efficacement aux besoins de ces trois pays, annonce un communiqué de l'institution bancaire panafricaine, publié vendredi à Cotonou. "Conformément au plan d'action de la Banque en matière de décentralisation et à son nouveau modèle de développement et de prestation de services, cette décision met l'accent sur la nécessité d'atténuer les problèmes de fragilité, de transition et de portefeuille, de faciliter la coordination de l'aide au développement et le dialogue, de respecter les spécificités nationales, et de réduire les coûts", indique la même...
(TamTam Info 25/02/17)
Le Directeur Général de la SOPAMIN M. Hama Zada a donne sa version des faits par rapport à la lettre de son prédécesseur sur la fameuse affaire des 200 milliards publiée par le Courrier dans son édition d’hier. Après avoir rappelé que ses propos ne visent ni à soutenir le Ministre Massaoudou ni à contredire Hama Hammadou l’ancien DG de Sopamin, M. Hama Zada a affirmé haut et fort qu’aucune trace de la lettre de l’ex DG qui remettait en cause la version de Massaoudou n’a été trouvée à la Sopamin. Il a brandi par contre des correspondances signées par l’ex DG donnant pleins pouvoirs à Massaoudou d’agir au nom et pour le compte de la société. Hama Zada pense...
(Finance News Hebdo 25/02/17)
La BAD va renforcer sa présence opérationnelle au Bénin, en Guinée et au Niger avec l’ouverture de bureaux-pays, annonce l’institution panafricaine dans un communiqué. Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre de son plan de décentralisation en cours d’exécution. Ces représentations « dotées d’une expertise adéquate » (en lieu et place de postes d’économistes-pays) devront contribuer à renforcer l’efficacité des interventions de l’institution, à améliorer son portefeuille et créer de nouvelles opportunités pour le secteur privé notamment. La BAD estime ainsi qu’au Bénin, l’ouverture du bureau devrait porter le portefeuille de projets financés de 355 millions de dollars à 747 millions de dollars, en Guinée, ce niveau devrait passer de 275 millions à un milliard de dollars d’ici 2019. Et au...
(APA 24/02/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Des soumissions d’un montant de 15,142 milliards FCFA (environ 24,227 millions de dollars) ont été retenues ce jeudi à l’issue de la séance d’adjudication des bons du Trésor de l’Etat du Niger, annonce l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’Etat nigérien recherchait 25 milliards FCFA, mais il a été finalement retenu un montant moindre correspondant à la somme globale des 20 soumissionnaires. Ce qui constitue un taux de couverture du montant mis en adjudication de 60,57 %, a souligné l’agence UMOA-Titres. Le Taux d'intérêt marginal a été fixé à 6,9 % tandis que le taux moyen pondéré est ressorti à 6,27 %. La durée de l’emprunt se situe à trois mois avec une date d’échéance fixée au 27...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - Dans le cadre de la coopération sino-nigérienne, la Chine envisage de réaliser un nouveau pont sur le fleuve Niger dans la capitale. Dans une interview accordée à l’agence chinoise Xinhua, l’Ambassadeur de Chine près le Niger, Zhang Lijun, a fait savoir que le pont aura une route à 4 voies et sera à double sens avec une longueur de 3,7 kilomètres. La construction de ce nouveau pont viendra s’ajouter à un autre inauguré (par la Chine) en 2011 et qui relie les deux rives du fleuve Niger. Si ce projet venait à être concrétisé, il deviendra le plus grand pont financé par la Chine au Niger. Le coût du financement n’a tout de même pas été communiqué...
(La Voix de l'Amérique 24/02/17)
Pendant trois jours, le public a eu droit à des expositions de startups venues de plusieurs pays. SahelInnov réunit des jeunes porteurs de projets innovants pour un développement durable. Au stand 23, Daniel Bitoumba présente son invention, un dispositif de prévention des risques liés à l’utilisation du gaz domestique. Un peu plus loin, on aperçoit deux échantillons de petits avions. C’est le stand de la startup Drone Africa Service du jeune Aziz Kountché, spécialisé dans l’aéronautique. Pour l’instant, les prestations de Drone Africa Service sont sollicitées par le système des Nations unies et certains organismes, mais son créateur voit plus grand encore.
(RFI 24/02/17)
Le forum Sahel Innov s'est achevé vendredi 24 février à Niamey. C'était la première édition d'un forum entièrement consacré à l'innovation et aux start-up dans la région sahélienne. Une quarantaine de jeunes pousses avaient fait le déplacement pour présenter leurs inventions. Il a notamment été question de mettre l'innovation au service des activités agricoles et pastorales, principales sources de revenus des pays sahéliens. Au Niger, l'agriculture et l'élevage représentent près de la moitié du Produit intérieur brut du pays. Lors de l'ouverture du concours Niger App, qui récompensera dans 15 jours une application mobile, le ministre des Postes, des Télécommunications et du Numérique, Sani Maigochi, est clair sur les priorités du gouvernement : « Les meilleurs projets en matière d'innovation...
(Xinhua 23/02/17)
NIAMEY,(Xinhua) -- La Chine envisage de réaliser dans un proche avenir, dans le cadre de la coopération avec le Niger, d'importants projets dont la construction d'un nouveau pont sur le Niger à Niamey, le plus grand financé par le gouvernement chinois dans le pays. L'annonce en a été faite par l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun au cours d'une interview accordée récemment à un correspondant de Xinhua à Niamey. Situé au sud-ouest de Niamey, ce pont aura une route à quatre voies et à double sens avec une longueur de 3,7 kilomètres. Cesera le plus grand pont financé par le gouvernement chinois au Niger. Ce nouveau pont vient s'ajouter à un autre déjà inauguré en 2011, le pont de...
(La Tribune 23/02/17)
Le Sénégal vient de désigner l’ancien ministre du budget, Abdoulaye Diop, comme nouveau commissaire à l’UEMOA en remplacement de Cheick Hadjibou Soumaré, démissionnaire depuis le 1er décembre dernier. Abdoulaye Diop, actuel conseiller spécial du chef d’Etat sénégalais, devrait logiquement assumer la présidence de la Commission, un poste que détenait jusque-là le Sénégal mais que convoite le Niger. De quoi amplifier la tension qui prévaut depuis quelques mois au sein de l’organisation communautaire sous-régionale en raison justement de la bataille que se livrent les deux pays pour le contrôle du poste. C'est peut-être une manière pour le chef d'Etat sénégalais Macky Sall de « rendre la monnaie de sa pièce » à son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, lequel n'a pas respecté...
(RFI 22/02/17)
Au Niger, des start-up africaines tiennent un forum du 21 au 23 février à Niamey. La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, l'a inauguré mardi 21 février en présence du président nigérien. « Sahel Innov » tentera d'apporter des réponses aux défis de la région du Sahel. Des jeunes entrepreneurs venus de sept pays sahéliens de la sous-région ouest-africaine rivaliseront d’ingéniosité du 21 au 23 février à Niamey, lors du « Sahel Innov ». Le but de ce forum est de mettre l’innovation au service d’un développement durable au Sahel. Parmi les entrepreneurs, Adama Sawadogo est venu du Burkina Faso pour présenter l’application sur l’état civil qu’il a mise au point. « Le constat, c’est qu’en Afrique, nous avons...
(Afrique Actualité 22/02/17)
Organisée en marge de la première visite au Niger de Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) qui appuie financièrement cette initiative, la rencontre des jeunes entrepreneurs dénommée SahelInnov vise à soutenir et à rassembler les créateurs de petites et moyennes entreprises (PME) innovantes au Sahel. Ainsi, durant trois jours, du 21 au 23 février, des dizaines de jeunes venus du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal, du Tchad et de la Guinée vont débattre sur le thème « innover pour un développement durable au Sahel. » Il s'agit selon Almoktar Allahoury, directeur général du Centre incubateur des PME au Niger (CIPMEN), initiateur dudit forum, « d'apporter des solutions innovantes aux importants défis...
(Autre média 22/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - C’est la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) qui donne l’information avec des chiffres à l’appui. 702 institutions de microfinance ont été identifiées à fin septembre 2016 au sein de l’Union économique et monetaire ouest africaine (Uemoa). Parmi ces institutions, 144 systèmes financiers décentralisés (Sfd) réalisent environ 90% des activités du secteur, notamment en termes de dépôts et crédits. Selon la même source, l'accès des populations aux services financiers offerts s'est élargi dans l’espace communautaire passant de 15 millions à fin septembre 2015 à près de 17,3 millions à fin septembre 2016. Soit une augmentation de 2,3 millions.
(Reuters 22/02/17)
OSLO, (Reuters) - Plus de sept millions de personnes sont menacées de famine dans le nord-est du Nigeria et dans le bassin du lac Tchad, soit le plus important groupe de population dans cette situation aujourd'hui dans le monde, a déclaré mercredi un haut responsable des Nations unies. La conférence internationale des donateurs qui doit se tenir vendredi à Oslo visera à recueillir des fonds afin de trouver les 1,5 milliard de dollars nécessaires, selon les Nations unies, pour faire face aux besoins humanitaires de la région en 2017. "Le plus gros problème (de la région) c'est l'insécurité alimentaire, qui touche plus de sept millions de personnes. Ils sont au bord de la famine, et ont à peine un repas...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Deux anciens ministres et un député nigériens dans le viseur de la justice. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, le pouvoir judiciaire a obtenu du gouvernement, un aval pour auditionner les présumés coupables. C’est lors du Conseil des ministres du 17 février 2017 que le gouvernement « a examiné et approuvé une requête aux fins de levée d'immunité parlementaire d'un député et deux requêtes aux fins de mise en accusation de deux anciens ministres.» Les conclusions du Conseil des ministres ont précisé transmettre ces requêtes à l’assemblée nationale sans citer nommément les présumés. Toutefois, le nom des présumés coupables reviennent souvent dans la presse locale.
(Autre média 21/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - Les économies d’Afrique de l’ouest perdent environ 1,3 milliard de dollars (plus de 619 milliards de Fcfa) par an à cause du trafic de drogue. C’est ce qui ressort des chiffres de l’Office des nations unies contre la drogue et le crime (Onudc) réuni lundi à Abidjan en Côte d’Ivoire. « Les estimations financières générées par le trafic de cocaïne dans la région s'élèvent à environ un milliard de dollars américains chaque année dont environ 500 millions sont blanchis dans la région, soit près de 1,3 milliard de pertes pour les économies des pays ouest-africains dans les secteurs de la santé, du travail et autres, »...
(Xinhua 21/02/17)
La Commission de la CEDEAO envisage d'organiser dans les tous prochains jours un forum sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale de lutter contre ce fléau, annonce un communiqué de l'organisation sous régionale, parvenu lundi à Xinhua à Cotonou. Selon cette même source, le président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel de Souza a fait l'annonce lundi à Abuja au Nigeria, lors de son entretien avec le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'Espagne, Ildefonso Castro. Au cours de cette rencontre, M. De Souza a déploré les exactions fréquentes commises par les djihadistes dans le nord du Mali, considérant que ce forum "permettra de réfléchir,...
(RFI 20/02/17)
Dans sa parution du 16 février, le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché près de 200 milliards de francs CFA virés sur un compte bancaire à Dubaï en 2011. Cet argent proviendrait de la vente d'uranium. Le journal nigérien Le Courrier a accusé l'Etat du Niger d'avoir caché 200 milliards de FCFA, qui se trouvaient sur un compte de la Sopamin, la Société du patrimoine des mines du Niger, aux Emirats arabes unis. Des informations inexactes selon le ministre des Finances, Massoudou Hassoumi, qui était directeur de cabinet à la présidence de la République à l'époque des faits en 2011. Celui-ci évoque une somme de 800 millions de FCFA qui aurait bien été versée au...
(Agence Ecofin 20/02/17)
(Agence Ecofin) - Le sujet est sur toutes les lèvres depuis l’accusation faite par le journal nigérien « Le Courrier » dans sa parution du 16 février 2017, incriminant le ministre des Finances (un document à l’appui) d’être au centre d’une affaire de virement de près de 200 milliards de Fcfa sur un compte bancaire à Dubaï en 2012. Laquelle somme résulterait, selon le journal, de la vente de 5000 tonnes d’uranium. Version des faits d’une affaire qui a connu un développement grâce à la sortie médiatique du ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou rejetant en bloc les faits à lui reprochés. Le journal « Le Courrier » parle de 200 milliards de Fcfa. Le ministre des Finances évoque plutôt 800...

Pages

(L'Evènement Précis 24/06/13)
Sept pays ont confirmé leur arrivée à Cotonou pour la Can de Maracana. Il y aura sept équipes chez les seniors et autant chez les vétérans. En plus des cinq pays qui étaient à Yamoussoukro l’année dernière pour la 1ère édition, il y aura le Mali et le Sénégal. En plus du Bénin, il y a aura le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger et le Burkina Faso. C’est le tableau de la 2ème Can de Maracana que le Bénin abrite du 13 au 20 Août prochain à Cotonou. Chaque pays sera représenté dans les deux catégories, notamment les seniors et les vétérans. Juste après sa naissance le 15 décembre dernier, la jeune fédération béninoise de...
(Le Sahel 19/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a présidé, hier après midi, la cérémonie d’installation du comité chargé de réflexion sur la lutte traditionnelle. C’était en présence du Directeur de cabinet dudit ministère M. Dan Tonka Harouna, ainsi que du président du Comité M. Guéro Mahamadou et des membres du comité. Le comité est chargé de réfléchir sur les problèmes qui miment la lutte traditionnelle, proposer des solutions idoines afin de contribuer à l’émergence de ce sport roi au Niger. Dans son mot introductif à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture M. Kounou Hassane a d’abord donné un aperçu sur la lutte traditionnelle depuis l’institutionnalisation du...
(Nigerdiaspora 17/06/13)
Dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 qui se tiendra au Brésil, dans le groupe E, le Mena a effectué samedi dernier un déplacement infructueux au Gabon. A Franceville, le Onze national du Niger s’est fait corrigé par les Panthères du Gabon, sur le score de 4 buts contre 1. Lors de la rencontre aller à Niamey, les Gabonais avaient déjà pris une bonne option en réussissant à tenir en échec les poulains de Gernot Rohr (0-0). Avec cette lourde défaite, le Mena fait ses « au revoir » à la coupe du monde 2014. Selon les informations qui nous sont parvenues, le Onze national du Niger, avait réussi à ouvrir le...
(CRI 15/06/13)
Les Aigles de Carthage de Tunisie, les Pharaons d'Egypte, les Eléphants de Côte d'Ivoire, ainsi que les Diables rouges du Congo en tête de leurs groupes respectifs pourraient accéder dès ce week-end au troisième et dernier tour des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil. Les jeux sont presque faits dans la poule G. Avec 12 points, l'Egypte, nation la plus titrée en Afrique avec sept titres continentaux, est quasiment assurée de disputer le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour se qualifier, cette sélection, baptisée « Les Pharaons » devra aller chercher au moins un match nul à Maputo ce 16 juin, face à l'équipe nationale du Mozambique. Avec...
(L'Observateur Paalga 12/06/13)
A deux journées de la fin des éliminatoires du mondial 2014 dans la zone Afrique, les jeux ne sont pas totalement faits dans la plupart des différents groupes. Toutefois, des équipes sont en bonne posture alors que d’autres espèrent toujours s’accrocher jusqu’au bout. Avant l’ultime journée, les choses pourraient se préciser pour le podium. Mais des concurrents ne sont plus concernés puisque leur sort a été définitivement scellé. En attendant la décantation qui aura forcément lieu, le point de cette 4e journée que nous vous proposons donne un aperçu de la situation des uns et des autres. Rappelons que pour le troisième et dernier tour, les premiers de chaque groupe s’affronteront sous la forme de matches aller et retour du...
(Le Sahel 11/06/13)
Football/ Eliminatoires de la Coupe du monde 2014 Niger 0 – Burkina Faso 1, le Mena perd une seconde fois devant les Etalons 11 Jui 2013 Publié dans SPORT. Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Imprimer E-mail Add new comment Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, dans le groupe E, le Mena a affronté dimanche après midi au stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Etalons du Burkina Faso. A l'issue d'une partie équilibrée, les Etalons du Burkina Faso ont remporté le gain du match en réussissant à inscrire un (1) but à la 80ème minute de jeu. Sur un centre de Ouédraogo Issiaka, mal apprécié...
(Afriquinfos 07/06/13)
Les compétitions de la 9ème édition du Tournoi international de lutte africaine de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (TOLAC) ont débuté jeudi après-midi à l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey. Cette édition, selon les organisateurs, détient le record de participation avec la présence effective de 14 sur les 15 pays membres de la CEDEAO. Seul le Cap-Vert, n'ayant pas d'équipe en lutte africaine est déclaré absent. Pendant 3 jours, les lutteurs s'affronteront en individuel et en équipes. L'objectif de cet important évènement sportif sous-régional qu'est le TPLAC est l'intégration sous-régionale et le rapprochement des peuples. Tout autour de l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey, un important dispositif de sécurité a été déployé. Ce tournoi est organisé, rappelle-t-on,...
(Afriquinfos 04/06/13)
Les compétions du Tournoi international de rugby faisant office de Championnat africain de 2ème division au titre de la zone ouest, ont débuté lundi matin au stade général Seyni Kountché de Niamey. Ce trophée de Développement de la Confédération africaine de rugby regroupe six pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Togo et le Niger. En match d'ouverture, lundi matin, le Niger a corrigé le Bénin par 48 à 0. Le Niger, il faut le souligner, détient le palmarès le plus riche de la sous-région en rugby. Selon le président de la Fédération nigérienne de Rugby, M. Hamadou Nouhou, l'équipe nationale du Niger, "Les Zébus", a participé en 2005 à son premier tournoi international...
(Le Pays 03/06/13)
Les Etalons s’envolent pour l’Algérie où ils doivent croiser les Fennecs pour un match amical ce 2 juin. Après quoi, ils se dirigeront vers Niamey où le Mena attend de voir comment laver l’affront de Ouagadougou. A la veille de leur départ, Paul Put a donné une conférence de presse. Ils sont 27 présélectionnés ! L’entraîneur a ratissé large pour ne pas être surpris en cas de blessure de l’un ou de l’autre. En route pour le match contre le Niger, le 9 juin prochain, les Etalons affirment, la main sur le cœur, qu’ils joueront à font pour espérer se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Ils n’ont pas leur destin en main puisque...
(Le Sahel 31/05/13)
La Fédération Nigérienne de Volleyball (FENIVOLLEY), avec l'appui de la Fédération Internationale de Volley Ball (FIVB), du ministère en charge des sports, celui de l'éducation nationale et du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) a procédé au lancement officiel du programme national de développement du volley-ball à la base au mois d'avril dernier. Ce programme destiné aux élèves des écoles primaires, cible 1600 jeunes de 80 établissements (dont 20 élèves par établissement et 10 établissements par région) vise à étaler sur cette catégorie de jeunes, la formation à la base qui était jadis confinée dans des centres installés au niveau des collèges. L'histoire du volley-ball nigérien est intimement liée à la formation des jeunes. C'est d'abord grâce à une...
(Nigerdiaspora 24/05/13)
A deux mois et demi des prochaines élections censées se tenir en fin juillet prochain à Agadez, les lignes commencent à bouger au niveau de l’instance nationale du football nigérien. 5 candidatures sont annoncées parmi lesquelles celle du président sortant de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), le Colonel Djibrilla Hima dit Pélé. Vraisemblablement, l’homme le plus controversé du monde sportif nigérien a décidé de vendre chère sa peau. Mais, à y jeter un coup d’œil sur la liste des candidats, il ne manquera pas de trouver preneur. Car dans le lot, se retrouve deux grands ténors du football nigérien, à savoir Oumarou Djambeidou, ancien dirigeant de la FENIFOOT et Seyni Yacouba dit Seyni Mereda, lui-même, ancien membre de la...
(Maliactu 22/05/13)
L’Office du Niger sports de Ségou a mis fin à la belle série du Djoliba, version Jonas Komla. Dimanche, les Riziculteurs ont créé la sensation en venant s’imposer 2-1 au stade Modibo Keïta face au team de Hérémakono pour le compte de la 23è journée du championnat. Qui l’eut cru quand on sait que les Rouges restaient sur trois belles démonstrations et avaient inscrit la bagatelle de 14 buts ? Le capitaine Issa Traoré et ses coéquipiers avaient d’abord ridiculisé Atar club de Kidal et le CSK dominés sur le score identique 5-0 avant de corriger 4-0 le troisième du classement, le Réal. C’est dire que personne ne s’attendait à voir les Rouges plié devant la modeste formation de l’Office...
(Niger Online 16/05/13)
Le président sortant de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel Djibrilla Hima Hamidou a officiellement déposé sa candidature hier auprès de la Commission Centrale Electorale de la FENIFOOT. Le 20 juillet prochain à Agadez, à l'occasion de l'Assemblée générale élective, il briguera pour la deuxième fois le fauteuil tant convoité de président de l'organe dirigeant du football nigérien pour une période de 4 ans. Sans nul doute, son bilan sportif pendant ces 4 années de gestion du football nigérien milite largement en faveur de sa probable réélection. En effet, depuis son avènement à la tête de la FENIFOOT, avec comme leitmotiv le « rassemblement », le Colonel Pelé a bénéficié d'une atmosphère favorable au travail. Profitant du retour de...
(TamTam Info 12/03/13)
Comme vous le savez, le Mena avait pris part à la vingt-neuvième édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui s’était déroulée au pays du vénérable Nelson Mandela, en Afrique du Sud, où notre onze national avait terminé dernier de son groupe avec un seul point pris et zéro but marqué. Plus de quarante jours se sont écoulés depuis notre élimination, et jusque-là, aucun bilan n’a été encore fait par les responsables de la Fenifoot, ce fut le black-out total, mieux l’omerta pour parler sicilien. Qu’est-ce qui a bien pu fermer les grandes bouches de la Fenifoot pourtant si bruyantes au moindre succès du Mena pour chanter sur tous les toits que le bureau fédéral actuel n’a jamais eu...
(22 Septembre 01/03/13)
Le champion en titre, Laminou Maidaba ( deux fois consacré) a mordu le sabre dès la première journée, s’écartant ainsi de la course au sabre, le symbole du roi des arènes. A la fin de la 4ème journée (disputée mardi soir), voici la liste des onze invaincus : - Mahaman Babba (Agadez) - Oumarou Bindigaou (vice-champion 2012, Maradi) - Lawali Dan Téla et Alio Salao (Zinder) - Mahamadou Anafi et Soulé Rabagardama (Tahoua) - Kabirou Mai Ankoua (Diffa) - Yacouba Adamou, Abdoulaye Sabo et Boubacar Yacouba (Niamey) - Halilou Soumaila (Dosso) Sport-roi du Niger, la lutte constitue un événement festif et surtout mystique où le championnat de lutte attire de nombreux spectateurs en un seul endroit. Des milliers d’auditeurs et...

Pages

(Jeune Afrique 26/05/17)
Si aucun pays africain ne figure au G7, groupe des sept pays les plus développés de la planète, plusieurs chefs d’État du continent ont été invités au sommet du 26 mai, qui se tient en Italie. Parmi eux, les francophones Mahamadou Issoufou et Béji Caïd Essebsi, qui doivent rencontrer le nouveau chef de l'Etat français, Emmanuel Macron. Le sommet du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon) se tient les 26 et 27 mai à Taormine, en Sicile, en Italie. Si les regards seront avant tout tournés vers Donald Trump, le président américain, et Emmanuel Macron, son homologue français, qui participent tous deux à leur premier sommet du genre, plusieurs chefs d’État africains seront également présents, à l’invitation de...
(Jeune Afrique 24/05/17)
Ali Idrissa, coordinateur de l’organisation « Publiez ce que vous payez », a été interpellé à deux reprises les 20 et 22 mai et interrogé par la police sur des soupçons d’incitation au complot visant à renverser le régime. Relâché, il répond aux questions de Jeune Afrique sur ce qu’il considère comme des dérives d’un « régime répressif ». Interview. Jeune Afrique : Quels ont été les motifs de vos interpellations ? Ali Idrissa : Les organisations de la société civile avaient prévu une marche samedi 20 mai et celle-ci, sans aucun motif valable, a été interdite. Ce bâillonnement des libertés est devenu insupportable. Nous avons donc mis en garde le président Mahamadou Issoufou, qui a selon nous mis entre...
(RFI 23/05/17)
Ali Idrissa, le leader de la société civile nigérienne, a pu rentrer chez lui, ce lundi 22 mai, après une seconde audition par la police judiciaire. La police n'a cependant pas encore classé l'affaire le concernant. Ali Idrissa, qui fait partie de ceux qui ont porté plainte dans l'affaire de l'Uraniumgate, est soupçonné par les autorités « d'incitation à la révolte ». « Dans les heures qui suivent, dans les jours qui suivent, il aura la réponse appropriée par rapport à son comportement antidémocratique. Nous nous saisirons de tous les moyens pour la restauration de la démocratie dans notre pays ». Ce sont les propos de l’acteur de la société civile, Ali Idrissa, après l’interdiction par la mairie centrale de...
(Dw-World 23/05/17)
Au Niger, le climat socio politique se caractérise ces derniers temps par une vague d'arrestations des acteurs de la société civile et d'opposant politique. Ils sont acteurs de la société civile ou opposant politique qui sont interpellés très souvent pour des propos tenus sur les média de la place. Ali Idrissa coordonnateur du réseau pour l'observation la transparence et l'analyse budgétaire vient juste d’être libéré. Il nous dit ce que les autorités lui reprochent: "On me reproche mes propos le samedi après l'interdiction de notre manifestation ou j'avais quand même dis aux média que Mahamadou Issoufou a mis entre parenthèse la démocratie au Niger et que nous allons nous donner tous les moyens pour ramener et restaurer la démocratie les...
(Le Point 23/05/17)
Poète et peintre, ce Touareg vient d'entrer chez Gallimard à la NRF et s'offre une exposition de ses oeuvres à Niamey. Vouloir faire entrer Hawad dans des cases, des contours, lui accoler des épithètes, c'est s'exposer à des protestations. Hawad en rue déjà, rien qu'à l'idée. Rebelle, enragé, Touareg, nomade. Il est tout cela. C'est certain. Mais il l'est tellement que l'idée même le dérange. D'être ceci. Ou cela. D'ailleurs, toute son œuvre dit son refus, ses tentatives répétées de faire éclater le langage, les formes, les sons. D'échapper à lui-même. À sa matérialité. Pour atteindre peut-être, à la fin de décennies d'efforts et de souffrance endurée, « la subtile limpidité ». Il y a du Rimbaud dans Hawad «...
(Libération 22/05/17)
En 2011, l'élection du président Mahamadou Issoufou représentait un espoir de changement pour les Nigériens. Espoir déçu. Depuis sa réélection en 2016, la société civile tente de se fédérer et les manifestations populaires s'intensifient. La colère s’intensifie au Niger. Une nouvelle manifestation devait avoir lieu samedi à Niamey, dix jours seulement après la dernière, qui avait été dispersée rapidement par les forces de l’ordre. Les élections présidentielles en 2016 (qui inaugurent le second mandat du président Issoufou), jugées frauduleuses, ont cristallisé le mécontentement. L’exaspération populaire générée par la corruption, la mauvaise gouvernance de l’Etat...
(RFI 22/05/17)
Au Niger, Ali Idrissa, coordinateur du Rotab, le Réseau des organisations pour la transparence et l’analyse budgétaire, a été retenu samedi 20 mai, plusieurs heures à la police judiciaire, avant d'être relâché. Arrêté pour des propos tenus dans la matinée, après l'interdiction d'une manifestation de la société civile, Ali Idrissa, affirme qu'il s'agit d'une énième tentative des autorités de faire taire toute contestation. Arrêté lors d’un rassemblement interdit par les autorités, Ali Idrissa, figure de la société civile et coordinateur du Rotab, s’est exprimé au micro de RFI quelques heures après avoir été relâché. « Selon la police judiciaire, nos propos suite à l’interdiction de notre manifestation seraient de l’incitation...
(RFI 22/05/17)
Amadou Djibo dit Max sera jugé mardi 23 mai 2017, ont annoncé ses avocats. Arrêté lundi 15 mai, le président du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), la coalition de l’opposition, a été inculpé pour incitation à la révolte. On lui reprocherait, selon ses proches, des propos critiques sur le régime tenus lors d'une réunion politique. Intinikar Alhassane, porte-parole du FRDDR, parle d’une « tentative de liquidation de l’opposition ». Intinikar Alhassane explique qu’au sein du FRDDR, ils ont été « très surpris » par l’arrestation d’Armadou Djibo, à laquelle ils « ne s’attendaient pas ». Pour eux, le président de la coalition de l’opposition « n’a rien fait de mal, c’est...
(RFI 22/05/17)
Les équipes du Ghana, de la Guinée, du Mali et du Niger représenteront l’Afrique en Coupe du monde des moins de 17 ans, en octobre en Inde. Elles se sont en effet qualifiées pour le Mondial U17 en atteignant les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations cadets, au Gabon. Le Niger va disputer pour la toute première fois la Coupe du monde des moins de 17 ans. Les Nigériens font en effet partie des quatre équipes qui représenteront l’Afrique en octobre prochain en Inde. Comme le Ghana et la Guinée dans le groupe A, et comme le Mali dans le groupe B, le Niger a validé son billet pour le Mondial U17 grâce à sa qualification pour les demi-finales...
(Jeune Afrique 19/05/17)
L’opposant Amadou Djibo doit être jugé mardi 23 mai pour incitation au complot visant à renverser le régime, selon son avocat. Le leader du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR) avait été arrêté le 15 mai. Amadou Djibo avait été interpellé par les forces de police alors qu’il retournait à son domicile de Niamey en provenance de la mosquée, lundi 15 mai. Une perquisition a ensuite été opérée chez lui, et il a été interrogé par les enquêteurs, dans le cadre d’une enquête préliminaire pour incitation au complot. Les autorités lui reprocheraient notamment un discours tenu début mai lors d’un meeting de l’opposition et dans lequel il avait appelé au rassemblement contre...
(RFI 19/05/17)
Amadou Djibo, leader de l'opposition nigérienne, a passé du 18 au 19 mai 2017 sa première nuit en prison. Il doit être jugé en flagrant délit pour incitation à la révolte, des accusations contestées par ses soutiens. Pour avoir tenu des propos violents à l’endroit du pouvoir en place, Amadou Djibo - dit « Max », a été accusé d’avoir « fait des propositions pour détruire ou changer un régime constitutionnel et d’exciter les citoyens ou les populations à s’armer contre l’autorité de l’Etat ». L’ancien bâtonnier Marc Le Bihan n' est pas convaincu par ces accusations et parle de tâtonnement juridique. Il rappelle que la justice « dans un premier temps a exhibé l’article 100 qui parle de provocation...
(RFI 17/05/17)
L'opposant nigérien Amadou Djibo alias Max est depuis lundi 15 mai en garde à vue à la police judiciaire. Les autorités lui reprochent ses propos très critiques lors d'une intervention publique devant ses camarades de l'opposition. Mardi, son domicile a été perquisitionné. L’opposant Amadou Djibo, président du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR) se voit reproché des propos va-t-en-guerre qu’il a tenus lors du huitième anniversaire du parti de Hama Amadou, le MODEN Lumana FA.
(Le Point 16/05/17)
Au Niger, si l'orpaillage contribue à l'économie locale, elle est aussi la source de migrations sociales et économiques irréversibles. Un expert explique. Aujourd'hui, la question de la migration focalise les esprits. Elle nourrit les débats politiques, académiques et de la société civile. Au Sahel, elle a longtemps été perçue comme un élargissement de l'espace de vie. Dans la région de Téra au Niger, espace témoin dans la région des crises alimentaires et de pauvreté, la migration vers les zones d'exploitation minière est considérée comme une stratégie de survie. Mais, si la mine contribue à l'économie locale et pallie ainsi les insuffisances des productions agro-pastorales fortement dépendantes des aléas climatiques, ses conséquences sociales et environnementales sont parfois irréversibles. Les mines d'or...
(RFI 16/05/17)
Au Niger, un activiste du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme, Abdourahmane Insar, également secrétaire général du CRI, le collectif pour le renouveau et l'innovation, a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche dans un bar à Agadez. On lui reprocherait de l'incitation à la violence en raison d'écrits sur les réseaux sociaux. Il aurait notamment fustigé le manque de détermination de la société civile à manifester pour que la lumière soit faite sur « l'uraniumgate ».
(RFI 13/05/17)
L’« Uraniumgate » fait toujours scandale au Niger. Rendue publique dans la presse locale mi-février, l’affaire concerne un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et plusieurs intermédiaires russes, libanais et nigériens. Une opération financière trouble aux yeux de l'opposition et dans laquelle un proche du chef de l'Etat est cité. Les organisations de la société civile dénoncent des pressions répétées depuis qu'elles ont demandé à ce qu'une enquête soit ouverte. La dernière en date concerne la fermeture d'un compte qu'elles avaient ouvert pour récolter les contributions...
(RFI 12/05/17)
Jeudi 11 mai dans l’après-midi, des assaillants non identifiés s'en sont pris au camp de la gendarmerie d'Ayorou, une localité située à 180 kilomètres de Niamey, au Niger. Il n'y aurait pas de victimes, mais du matériel appartenant aux gendarmes a été emporté. C’est à environ 17 h, heure locale, que des individus non identifiés ont pris pour cible le camp de la gendarmerie d’Ayorou, situé en plein centre-ville. Très vite, les assaillants ont eu le dessus sur les gendarmes. Après s’être rendus maîtres des lieux, les assaillants ont emporté cinq véhicules dont un appartenant à un particulier. Dans leur fuite, les assaillants, qui ont pris la direction de la frontière du Nord-Mali, située à une vingtaine de kilomètres, ont...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(RFI 11/05/17)
Une manifestation de la société civile a été interdite, mercredi 10 mai 2017, à Niamey. Le début du meeting et de la marche ont rapidement été dispersés par la police. Pour les organisateurs, qui avaient appelé à cette mobilisation pour défendre l'école publique nigérienne, cette interdiction de manifester est inadmissible. Pour l’organisation du rassemblement, la notification d'interdiction de la manifestation est arrivée tard mardi soir. Trop tard pour pouvoir être relayée aux manifestants.
(Jeune Afrique 11/05/17)
Agadez a beau tenter d’attirer de nouveau les touristes, sa région n’en reste pas moins celle de tous les trafics. Ainsi, le 1er mai, près d’Aderbissinat, un convoi de onze véhicules chargés de cocaïne a été pris en chasse par des combattants locaux menés par un certain Amoumane Kalakouwa, leader touareg proche du ministre à la Présidence Rhissa Ag Boula, avec l’appui de la garde nationale. L’une des voitures a été détruite, mais le reste du convoi a poursuivi sa route.
(BBC 10/05/17)
Un collectif de la société civile avait commencé à se regrouper Mercredi 10 mai, à Niamey, alors que des policiers avaient pris position sur une des grandes places de la capitale, où devait avoir lieu le rassemblement. Les autorités ont interdit la manifestation pour "risques de troubles à l'ordre public", a expliqué Maikoul Zodi, un des organisateurs du mouvement et membre de la campagne internationale "la page pour l'alternance démocratique en Afrique". La manifestation visait à "dénoncer la corruption, l'impunité et surtout le détournement de deniers publics" mais aussi "les pénuries d'électricité" et "la déperdition du système éducatif", a précisé Moussa Tchangari, un autre organisateur. En décembre 2016 et février 2017, la société civile avait déjà organisé, à Niamey, des...

Pages