Samedi 24 Juin 2017

Niger

(AFP 26/05/17)
L'hépatite E a tué 30 personnes dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, qui abrite quelque 300.000 déplacés et réfugiés qui ont fui les violences du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a annoncé vendredi l'ONU. "Au total, 664 cas déclarés suspectés et confirmés ont été notifiés au 23 mai. A la même date, 30 décès liés à la maladie ont été enregistrés", a relevé le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey sur son site. Un précédent bilan établi le 19 avril faisait état de 25 morts et 86 cas déclarés. Les femmes représentent 60% des patients de cette maladie contagieuse qui touche la tranche d'âge des plus de 15...
(AFP 26/05/17)
Le procès de l'opposant et ex-député nigérien Amadou Djibo Ali, accusé de "complot" visant à "renverser" le président Mahamadou Issoufou, va se poursuivre lundi, a annoncé vendredi l'un de ses avocats. Une première audience avait eu lieu mardi et une décision était attendue vendredi. "Le tribunal dans sa décision de ce matin (vendredi) a rejeté toutes les exceptions que nous avions soulevées et nous a renvoyé (pour un jugement) au fond le lundi 29 mai 2017", a déclaré aux journalistes, Me Moukaïla Yayé. "Le juge a estimé que les exceptions que nous avions soulevées ne sont pas fondées", a poursuivi l'avocat. Les exceptions sont relatives notamment "à la nullité de la poursuite" et "à la nullité de la procédure", dont...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérien a ratifié mercredi en conseil des ministres, un accord de prêt de plus de 19 millions d’unités de comptes, soit environ 15 milliards de Fcfa pour le financement du projet de la Dorsale transsaharienne à fibre optique. L’accord de prêt a été signé le 06 avril 2017 à Abidjan entre le Niger et le Fonds africain de développement (Fad). Ce projet transsaharien, qui comprend également une route, vise à interconnecter l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad. L’objectif est de contribuer à la diversification de l’économie en favorisant l’émergence d’une économie numérique à travers le désenclavement numérique. Il permettra en outre de faciliter aux populations, aux administrations et aux entreprises l’accès...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - En conseil des ministres hier mercredi, le gouvernement a adopté un projet de loi portant sûreté, sécurité et utilisation pacifique de l’énergie atomique. Ledit projet de loi a pour but de renforcer l’arsenal juridique dans l’utilisation pacifique et conventionnelle de cette énergie et surtout étendre son application pour révolutionner d’autres secteurs de la vie socio-économique. Selon le communiqué du Conseil des ministres rendu public hier, le gouvernement compte mettre en oeuvre des programmes dans les domaines de la recherche et de la sécurité alimentaire, de la lutte contre le cancer, de l’électricité nucléaire en conformité avec les normes et conventions internationales. Pour ce faire, l’Exécutif compte intégrer dans la législation nationale, des mesures de sûreté et de...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Si aucun pays africain ne figure au G7, groupe des sept pays les plus développés de la planète, plusieurs chefs d’État du continent ont été invités au sommet du 26 mai, qui se tient en Italie. Parmi eux, les francophones Mahamadou Issoufou et Béji Caïd Essebsi, qui doivent rencontrer le nouveau chef de l'Etat français, Emmanuel Macron. Le sommet du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon) se tient les 26 et 27 mai à Taormine, en Sicile, en Italie. Si les regards seront avant tout tournés vers Donald Trump, le président américain, et Emmanuel Macron, son homologue français, qui participent tous deux à leur premier sommet du genre, plusieurs chefs d’État africains seront également présents, à l’invitation de...
(AFP 25/05/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, dont le pays est en première ligne dans la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel et contre Boko Haram, fait partie des chefs d'Etats invités au G7 à Taormina (Italie), a-t-on annoncé jeudi de source officielle. Le président Issoufou "a quitté Niamey jeudi à destination de Taormina, en Italie, où il participera au 43e sommet du G7", selon un communiqué. Une vingtaine de délégations sont attendues à Taormina -- aux sept pays historiques s'ajoutent les représentants de l'Union européenne, du Fonds monétaire international, de la Tunisie, du Niger, du Nigeria, du Kenya et de l'Ethiopie.
(AFP 24/05/17)
L'opposant et ex-député nigérien Amadou Djibo Ali, incarcéré depuis cinq jours, a été jugé mardi pour "complot" visant à"renverser" le président Mahamadou Issoufou, et le délibéré est fixé au 26 mai, a annoncé un dirigeant de l'opposition. "Nous espérons que notre ami sera libéré vendredi", a lancé Falké Bacharou, l'un des responsables de la Coalition des partis d'opposition présidé par Amadou Djibo Ali. Amadou Djibo Ali a été incarcéré jeudi à la prison de Niamey. Le parquet l'a inculpé de "proposition de complot" et "renvoyé devant le tribunal statuant en matière de flagrant délit", avait affirmé son avocat Marc Le Bihan.
(Jeune Afrique 24/05/17)
Ali Idrissa, coordinateur de l’organisation « Publiez ce que vous payez », a été interpellé à deux reprises les 20 et 22 mai et interrogé par la police sur des soupçons d’incitation au complot visant à renverser le régime. Relâché, il répond aux questions de Jeune Afrique sur ce qu’il considère comme des dérives d’un « régime répressif ». Interview. Jeune Afrique : Quels ont été les motifs de vos interpellations ? Ali Idrissa : Les organisations de la société civile avaient prévu une marche samedi 20 mai et celle-ci, sans aucun motif valable, a été interdite. Ce bâillonnement des libertés est devenu insupportable. Nous avons donc mis en garde le président Mahamadou Issoufou, qui a selon nous mis entre...
(RFI 24/05/17)
L'opposant nigérien Amadou Djibo était ce mardi devant les juges du tribunal de grande instance de Niamey. Il est accusé d'avoir proposé aux militants de Hama Amadou du Moden Lumana Fa de renverser le pouvoir de Mahamadou Issoufou. Amadou Djibo, président du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), a nié les faits. En dehors des exceptions soulevées par les avocats pour bloquer le jugement au fond de l’affaire, l’autre stratégie de la défense a consisté à attaquer les preuves ayant servi de base pour l’arrestation de leur client. Notamment une clé USB, contenant un élément audio en langue locale. « L’élément de preuve qui devait permettre d’appuyer la procédure a été tiré...
(APA 24/05/17)
APA-Ahmedabad (Inde) Omar Faye : Envoyé spécial - L’industrie de la mode peut créer plus d’emplois que l’uranium au Niger a condition de bénéficier de l’aide des pouvoirs publics, a soutenu le styliste – modéliste nigérien, Alphadi, lors d’un panel organisé mercredi a Ahmedabad (Inde) dans le cadre des 52-èmes assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) axées sur le thème ‘’la création de richesses par l’économie de la mode’’. ‘’Depuis prés de 40 ans je me bats pour la dignité de la mode africaine mais je reste frustré que ma parole ne porte pas encore loin pour être entendue’’ s’est plaint Alphadi, annonçant dans la foulée l’ouverture prochaine au Niger d’une université des arts et de la...
(Gabon Eco 24/05/17)
La première ½ finale de la 12ème Can de football des cadets, aujourd’hui mercredi 24 mai courant à Port-Gentil entre le Ghana et le Niger, deux équipes ambitieuses. Le Ghana va naturellement avec les faveurs des pronostics, en raison de son passé. Le Niger qui en est à sa première participation, (Ndlr : à ce stade de la compétition), caresse le rêve d’aller plus loin après avoir décroché sa première qualification à une coupe du monde. « Malgré la suprématie du Ghana, nous allons jouer à fond et sans complexe. Nous vivons une », ainsi parle le sélectionneur du Niger, Soumaila Tiemogo qui est tellement motivé par la prestation de son équipe, tant elle lui a valu de décrocher, et...
(RFI 23/05/17)
Ali Idrissa, le leader de la société civile nigérienne, a pu rentrer chez lui, ce lundi 22 mai, après une seconde audition par la police judiciaire. La police n'a cependant pas encore classé l'affaire le concernant. Ali Idrissa, qui fait partie de ceux qui ont porté plainte dans l'affaire de l'Uraniumgate, est soupçonné par les autorités « d'incitation à la révolte ». « Dans les heures qui suivent, dans les jours qui suivent, il aura la réponse appropriée par rapport à son comportement antidémocratique. Nous nous saisirons de tous les moyens pour la restauration de la démocratie dans notre pays ». Ce sont les propos de l’acteur de la société civile, Ali Idrissa, après l’interdiction par la mairie centrale de...
(AFP 23/05/17)
L'une des figures de la société civile nigérienne et de l'opposition, Ali Idrissa, qui avait été interpellé pendant plusieurs heures samedi, a à nouveau été interrogé lundi mais laissé libre, a-t-il indiqué lundi à l'AFP. "Ils m'ont dit que je pouvais partir librement, mais que le dossier reste ouvert", a déclaré Ali Idrissa, en fin d'après-midi, peu après avoir quitté les locaux de la police judiciaire de la capitale nigérienne Niamey. Poursuivi pour "incitation à la révolte", M. Idrissa avait été convoqué lundi matin par la police qui l'avait déjà auditionné pendant plusieurs heures samedi. "C'est une tentative de me faire taire dans notre lutte de dénonciation des cas de corruption au Niger", a-t-il commenté. L'activiste avait été arrêté samedi...
(Dw-World 23/05/17)
Au Niger, le climat socio politique se caractérise ces derniers temps par une vague d'arrestations des acteurs de la société civile et d'opposant politique. Ils sont acteurs de la société civile ou opposant politique qui sont interpellés très souvent pour des propos tenus sur les média de la place. Ali Idrissa coordonnateur du réseau pour l'observation la transparence et l'analyse budgétaire vient juste d’être libéré. Il nous dit ce que les autorités lui reprochent: "On me reproche mes propos le samedi après l'interdiction de notre manifestation ou j'avais quand même dis aux média que Mahamadou Issoufou a mis entre parenthèse la démocratie au Niger et que nous allons nous donner tous les moyens pour ramener et restaurer la démocratie les...
(AFP 23/05/17)
"Surtout n'écrivez pas que je suis nigérien", commence par ordonner le poète-peintre touareg Hawad. "Je suis touareg, ma nation, elle est écartelée entre cinq nations. Je ne reconnais pas ces nations africaines". Une anthologie de Hawad vient d'être publiée dans la prestigieuse collection Poésie de Gallimard. Le musée national Boubou-Hama de Niamey et le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) organisent, eux, jusqu'au 27 mai une rétrospective regroupant toute la carrière picturale de cet artiste. Hawad, bien plus connu pour sa poésie que pour sa peinture, écrit en langue touareg.
(Le Point 23/05/17)
Poète et peintre, ce Touareg vient d'entrer chez Gallimard à la NRF et s'offre une exposition de ses oeuvres à Niamey. Vouloir faire entrer Hawad dans des cases, des contours, lui accoler des épithètes, c'est s'exposer à des protestations. Hawad en rue déjà, rien qu'à l'idée. Rebelle, enragé, Touareg, nomade. Il est tout cela. C'est certain. Mais il l'est tellement que l'idée même le dérange. D'être ceci. Ou cela. D'ailleurs, toute son œuvre dit son refus, ses tentatives répétées de faire éclater le langage, les formes, les sons. D'échapper à lui-même. À sa matérialité. Pour atteindre peut-être, à la fin de décennies d'efforts et de souffrance endurée, « la subtile limpidité ». Il y a du Rimbaud dans Hawad «...
(Libération 22/05/17)
En 2011, l'élection du président Mahamadou Issoufou représentait un espoir de changement pour les Nigériens. Espoir déçu. Depuis sa réélection en 2016, la société civile tente de se fédérer et les manifestations populaires s'intensifient. La colère s’intensifie au Niger. Une nouvelle manifestation devait avoir lieu samedi à Niamey, dix jours seulement après la dernière, qui avait été dispersée rapidement par les forces de l’ordre. Les élections présidentielles en 2016 (qui inaugurent le second mandat du président Issoufou), jugées frauduleuses, ont cristallisé le mécontentement. L’exaspération populaire générée par la corruption, la mauvaise gouvernance de l’Etat...
(RFI 22/05/17)
Au Niger, Ali Idrissa, coordinateur du Rotab, le Réseau des organisations pour la transparence et l’analyse budgétaire, a été retenu samedi 20 mai, plusieurs heures à la police judiciaire, avant d'être relâché. Arrêté pour des propos tenus dans la matinée, après l'interdiction d'une manifestation de la société civile, Ali Idrissa, affirme qu'il s'agit d'une énième tentative des autorités de faire taire toute contestation. Arrêté lors d’un rassemblement interdit par les autorités, Ali Idrissa, figure de la société civile et coordinateur du Rotab, s’est exprimé au micro de RFI quelques heures après avoir été relâché. « Selon la police judiciaire, nos propos suite à l’interdiction de notre manifestation seraient de l’incitation...
(RFI 22/05/17)
Amadou Djibo dit Max sera jugé mardi 23 mai 2017, ont annoncé ses avocats. Arrêté lundi 15 mai, le président du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), la coalition de l’opposition, a été inculpé pour incitation à la révolte. On lui reprocherait, selon ses proches, des propos critiques sur le régime tenus lors d'une réunion politique. Intinikar Alhassane, porte-parole du FRDDR, parle d’une « tentative de liquidation de l’opposition ». Intinikar Alhassane explique qu’au sein du FRDDR, ils ont été « très surpris » par l’arrestation d’Armadou Djibo, à laquelle ils « ne s’attendaient pas ». Pour eux, le président de la coalition de l’opposition « n’a rien fait de mal, c’est...
(Xinhua 22/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au bout de plus de trois heures d'échanges et de discussions houleuses, le gouvernement nigérien et les acteurs de l'éducation se sont séparés jeudi à Niamey sans parvenir à résoudre la crise qui mine cette année l'école. Depuis la rentrée académique, les enseignants observent des grèves perlées pour exiger du gouvernement le respect de ses engagements dans le cadre du protocole d'accord signé en décembre 2016 et qui vise à améliorer leurs conditions de vie et de travail. Il s'agit notamment du paiement à terme échu des salaires des enseignants contractuels, le recrutement sans concours des enseignants contractuels, l'ouverture des recrutements au titre des années 2015 et 2016, l'adoption d'une grille spéciale aux enseignants et le rétablissement...

Pages

(RFI 20/04/17)
Voilà qui pourrait apaiser la situation dans les universités au Niger. Après des manifestations qui ont fait un mort la semaine dernière, le boycott des cours par les étudiants en colère, le ministre de l'Enseignement supérieur a été remplacé, ce mercredi 19 avril. Un « remaniement technique », disent les autorités. Il s'agit en fait d'un échange de portefeuilles entre Mohamed Ben Omar et le désormais ex-ministre de l'Emploi Yaoussa Sadissou. Après le départ du ministre de l’Enseignement supérieur, Mohamed Ben Omar, le gouvernement vient de donner des gages pour décrisper la situation de la crise universitaire. Selon le secrétaire général du gouvernement, Gandou Zankara, cela dénote de la volonté du chef de l’Etat de ramener la sérénité dans le...
(APA 20/04/17)
APA-Niamey (Niger) – Vingt-cinq personnes ont trouvé la mort suite à une épidémie d’hépatite virale E qui sévit dans la région de Diffa, à l’extrême Est du Niger, a annoncé le ministre de la Santé publique. Selon le Dr Idi Illiassou Maïnassara qui donnait mercredi à Niamey un point de presse, les morts font partie des 86 cas d’hépatite virale E décelés dans le pays à la date du 19 avril 2017. Le ministre a souligné que depuis l’apparition de cas d’ictères dans différentes formations sanitaires, notamment la coloration jaunâtre des yeux, le district sanitaire de Diffa a entrepris des investigations poussées. Ainsi, des échantillons ont été prélevés et transmis au laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar qui a effectivement...
(AFP 19/04/17)
Le ministre de l'Enseignement supérieur du Niger Mohamed Ben Omar, dont le départ était posé comme "préalable" par les étudiants à tout dialogue avec les autorités, a été remplacé, selon un communiqué officiel diffusé mardi. Les étudiants, dont quatre leaders arrêtés ont été libérés mardi, ont lancé le 10 avril un important mouvement de protestation qui a conduit à des affrontements avec les forces de l'ordre et la fermeture pendant plusieurs jours du campus. Un étudiant est décédé dans des conditions restant à déterminer. Selon un décret signé par le président Mahamadou Issoufou, Mohamed Ben Omar et le ministre de l'Emploi et du Travail Yahouza Sadissou échangent leur portefeuille ministériel. "Ce remaniement technique est le fruit d'un besoin ressenti par...
(RFI 19/04/17)
Au Niger, le boycott des cours dans les universités s'est poursuivi ce mardi 19 avril après les affrontements qui ont fait un mort, un étudiant, le lundi 10 avril dernier. Les étudiants ont cependant obtenu gain de cause de la part des autorités. Les quatre personnes placées en prison depuis les affrontements du campus ont été libérées. Elles ont déjà rejoint le campus. Le mécontentement reste néanmoins perceptible. Troisième jour d’action et fin du deuil pour l’étudiant, Mala Bagalé Kelloumi ; mais la tension n’est toujours pas tombée au campus universitaire de Niamey. Rien n’y bouge. Ibrahim, qui est en master 2 de philosophie l'indique : « Moi je suis là depuis la matinée, et c’est toujours comme ça depuis...
(Paris-Match 19/04/17)
Au lieu de taire la contestation, la répression de la manifestation du 10 avril 2017 au Niger provoque un bras de fer entre le régime et les syndicats étudiants "Tayi Tawri" signifie "la vie est dure" en Haoussa. La chanson et le clip avaient connu un grand succès au Niger il y a quelques mois. Alors, la contestation s’exprimait sur le ton de l’humour et de la douceur. L’ambiance n’est plus la même depuis la mort lundi 10 avril de Mala Bagalé, élève en 3ème année de sociologie à l’université Abdou Moumouni de Niamey. Le jeune étudiant a été tué par un tir de gaz lacrymogène alors qu’il discutait tranquillement en marge d’une manifestation pacifique le 10 avril dernier dans...
(Agence Ecofin 19/04/17)
(Agence Ecofin) - « La guerre contre Boko Haram est déjà terminée. Il ne reste plus qu’un banditisme résiduel que nous ne tarderons pas à réduire. » C’est en ces termes que Mahamadou Laouali, le gouverneur de la région nigérienne s’est exprimé dans une interview accordée au Monde. Pour lui, l’heure est déjà à penser la stratégie de retour des populations déplacées. « La population ne demande qu’à retrouver ses terres pour reprendre la production agricole et la pêche. Il faut oser cette étape du retour en responsabilisant la population pour neutraliser les derniers membres de Boko Haram qui persisteront à vouloir troubler leur quiétude », ajoute le gouverneur de la région. M. Laouali a profité de l’occasion pour rappeler...
(Amnesty International 19/04/17)
La libération aujourd’hui d’un activiste est un signe positif pour les droits humains au Niger, qui doit se poursuivre et se confirmer avec celle des autres activistes et étudiants arrêtés pour avoir exprimé leur opinion, a déclaré Amnesty International. Le tribunal de Niamey, la capitale, a ordonné ce matin la remise en liberté de Maikoul Zodi, Président du Mouvement des jeunes républicains, une organisation de défense des droits des jeunes, interpellé le 5 avril dernier par des éléments de la police judiciaire. Il était poursuivi pour « concussion », mais le tribunal a estimé que ces faits n’étaient pas constitués. « Les autorités nigériennes doivent aller plus loin en relâchant immédiatement et sans condition toutes les personnes arrêtées pour avoir...
(La Voix de l'Amérique 19/04/17)
Contrairement au voisin nigérian qui connait un épisode de famine dans l'extrême-nord du pays, le Niger est dans une situation moins précaire. Cependant, les cas de malnutrition existent et devraient augmenter avec la période de soudure, notamment dans la région de Diffa. C’est là que s’est rendu Nicolas Pinault, l’envoyé spécial de VOA Afrique au Niger. De part et d’autre du goudron brûlant de la route nationale 1, le camp d’Assaga se situe à quelques kilomètres à l’est de Diffa. C’est là que vivent des réfugiés nigérians ou des déplacés nigériens de Boko Haram. Pas besoin de chercher bien loin, au milieu des cases balayées par le sable, pour trouver des cas de malnutrition. Mamadou a un an. Affaibli, l’enfant...
(Le Monde 19/04/17)
Retour à Diffa (3/5). La petite équipe du Centre de santé intégré de la ville a vu exploser ses consultations en deux ans avec les vagues successives de réfugiés. A Toumour, toute petite ville à 1 500 km au sud-est de Niamey, la capitale nigérienne, le nombre d’habitants pris en charge par le Centre de santé intégré (CSI) a augmenté de 200 % en moins de deux ans, passant de 11 000 à 32 000 personnes. Nous sommes à 7 km seulement de la frontière avec le Nigeria et à environ 25 km de Bosso, sur la ligne de front de la guerre implacable que mènent les armées du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad contre le mouvement...
(RFI 19/04/17)
Au Niger, depuis quelques jours, le village de Méto, situé au sud-ouest de Zinder, fait l'objet d'une ferveur populaire dans la région. Un site montagneux à l'entrée de ce village serait prétendument truffé d'or. Des centaines de personnes se sont donc ruées sur les collines à la recherche du précieux métal, mais toujours aucune trace d'or à l’horizon. La rumeur de la présence d'or sur les collines de Méto s'est répandue comme une trainée de poudre. En quelques jours, plus de 2 000 personnes ont envahi le site. Tanimoun, habitant de Zinder, était sur place, il raconte les conditions difficiles de fouilles. « Elles se font pratiquement à la main, je veux dire avec des pioches, des pelles, des haches…...
(AFP 18/04/17)
Maïkoul Zodi, figure de la société civile nigérienne poursuivi pour concussion, a été relaxé après deux semaines de détention, la justice estimant les faits non constitués, a indiqué mardi un de ses collègues. "Notre camarade à été relaxé. Le juge vient de nous donner raison en disant que les +faits ne sont pas constitués+ et +qu'il n'y a pas matière à poursuites+", a déclaré à l'AFP, peu après le jugement, Ali Idrissa, membre du Collectif de la Société civile auquel appartient M. Zodi. M. Zodi, également responsable au Niger de la coalition internationale +Tournons la page+ pour la démocratie en Afrique, avait été arrêté le 5 avril et inculpé de concussion après que le ministère de l'Enseignement secondaire eut informé...
(APA 18/04/17)
APA-Niamey (Niger) - Trois policiers nigériens ont été arrêtés et placés en garde à vue pour avoir outrepassé leurs prérogatives en tabassant violemment un étudiant lors des manifestations scolaires du 10 avril dernier à Niamey. Selon un communiqué de la Direction générale de la police nationale reçu lundi à APA, « un groupe de policiers, au cours d’une intervention sur le terrain, a fait subir à un manifestant mis à sa disposition, un traitement contraire aux principes d’éthique et de déontologie qui gouvernent l’action de la police ». La réaction de la police est consécutive à une vidéo mise sur internet et sur laquelle on y voit un étudiant se faire tabasser à coups de matraque à l’arrière d’un véhicule...
(RFI 18/04/17)
Le calme dans le milieu étudiant va-t-il revenir au Niger ? Le campus universitaire de Niamey, le plus important du pays, a rouvert ce week-end. Il avait été fermé la semaine dernière après une manifestation qui a fait un mort dans les rangs des protestataires, des étudiants. L'Union des scolaires nigériens (USN) affirme que la victime a été touchée par une grenade lacrymogène. Les autorités parlent d'une chute, sans lien avec les opérations policières. Une enquête a été ouverte. Quoi qu'il en soit, le corps de Mala Bagalé Kelloumi a quitté la morgue de l'hôpital national de Niamey, lundi matin 17 avril pour être enterré au cimetière de Yantala. L’étudiant Mala Bagalé Kelloumi repose désormais au cimetière musulman de Niamey...
(Le Monde 18/04/17)
Retour à Diffa (2/5). Rencontres avec Magaram, Fanta, Mallam, Ari ou Wali, dont l’existence a été bouleversée par l’expansion et les exactions de la secte nigériane. Au moins 211 villages situés dans le lit du lac Tchad et sur les berges de la Komadougou-Yobé, frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria, ont été abandonnés par leurs habitants. Fuyant la secte extrémiste nigériane Boko Haram, ces Nigériens se sont réfugiés le long de la route nationale numéro un (RN 1). De Boudouri, à environ 15 km de Diffa, la capitale régionale de l’est du Niger, à Toumour, à près de 1 500 km de Niamey, dans le lit du lac Tchad, le reporter du Monde Afrique Seidik Abba, natif de...
(APA 18/04/17)
APA-Abidjan-(Côte d’Ivoire)- Des étudiants ivoiriens ont manifesté, mardi, en début d’après-midi devant l’ambassade du Niger en Côte d’Ivoire en guise de solidarité à leurs camarades suite aux événements qui ont entraîné un mort et des arrestations , à Niamey , a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Fulgence Assi, Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) également Secrétaire général de la Coordination estudiantine et scolaire d’Afrique (CESA) a demandé à cette occasion « aux autorités nigériennes de trouver des solutions aux problèmes posés par les étudiants » tout en condamnant la fermeture du campus. La CESA qui évoque un bilan de « 313 personnes interpellées dont 57 libérées, 109 blessés et 1...
(RFI 17/04/17)
Après la mort d'un étudiant lundi 10 avril, une vidéo circule sur les réseaux sociaux, montrant des policiers qui tabassent un étudiant dans un pick-up. La scène a été filmée par les policiers eux-mêmes qui l'ont postée sur les réseaux sociaux. Trois d'entre eux ont été arrêtés. La vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre sans ambages un groupe de policiers en train de réprimer violemment un étudiant mis à leur disposition. Les images ont choqué plus d’un Nigérien, obligeant la Direction nationale de la police à mener des enquêtes et à sévir. « Trois de ces policiers ont été identifiés comme suspectés d’avoir participé
(RFI 15/04/17)
La justice nigérienne a acquitté, vendredi 14 avril 2017, 83 étudiants présentés le même jour au procureur de la République à Niamey. Tous avaient été arrêtés sur le campus universitaire de la capitale après de violents affrontements avec la police, qui se sont soldés par la mort d'un étudiant. Devant le grand portail de la justice, les premières libérations se font sous les acclamations de leurs camarades. Moussa Ibrahim fait partie du premier lot. Il sont « dix-sept à être libérés. Il y en a soixante-huit qui restent, ceux qui ont été arrêtés au niveau de l’Ecole nationale de police ». Tous sont accusés de participation à une manifestation illégale, d'entrave à la liberté de circulation et de rébellion contre...
(La Tribune 15/04/17)
A la suite du rapport publié il y a quelques jours par un collectif de trois ONG et dans lequel, les pratiques de certaines multinationales françaises opérant dans l’exploitation des ressources naturelles, dont AREVA au Niger, la firme française a rejeté en bloc les allégations portée à son encore. Dans une réponse qu’elle a apportée aux différents aspects soulevés par le rapport, l’entreprise publique française oppose ses propres chiffres et s’appuie sur d’autres arguments pour justifier le manque à gagner pour le Niger mis en évidence par l’étude. Des explications qui ne convainquent guère surtout que ce n’est pas la première fois qu’AREVA est épinglée sur sa gestion de l’exploitation de l’uranium au Niger. « Le chiffre avancé par OXFAM...
(RFI 15/04/17)
Boko Haram a kidnappé les filles de Chibok il y a trois ans. Le retentissement mondial de ces enlèvements n’a pas empêché les jihadistes de continuer à kidnapper des jeunes gens. Certains prisonniers sont libérés contre rançon, ce qui permet aux islamistes de se financer. Jusqu’à 5 000 personnes, surtout des femmes et des enfants, auraient été kidnappées par Boko Haram au Nigeria de 2010 à 2016. Qu’il s’agisse d’exploitation sexuelle, de mariages forcés ou de travail forcé, les jihadistes ont surtout besoin de jeunes. Mais les rapts permettent aussi à Boko Haram de se financer.
(RFI 14/04/17)
Des affrontements sporadiques entre policiers et scolaires se poursuivent dans la capitale du Niger, Niamey. Les manifestants exigent entre autres la libération de leurs camarades et la réouverture du campus universitaire. Avec l’absence sur le terrain des étudiants de l’université de Niamey, évacués de force du campus, ce sont les sections lycéennes et collégiennes de la capitale qui ont repris le flambeau de la lutte estudiantine. Dès les premières heures, les élèves de quelques établissements en périphérie de la ville ont érigé des barricades et mis le feu aux pneus sur plusieurs carrefours. Très vite également, les forces de l’ordre sont intervenues en les dispersant et les courses-poursuites se sont engagées pendant plus de deux heures. Ces vives tensions inquiètent...

Pages

(Autre média 10/02/17)
(Niamey et les 2 jours) - Le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini a laissé entendre que son pays est une garantie pour les investissements étrangers. Cette sortie a été faite durant son voyage français dans une interview accordée au confrère « Les Echos ». « Je suis venu dire que le Niger est un pays sûr, stable et bien gouverné, attractif pour les investisseurs grâce à la politique volontariste que mène le gouvernement depuis six ans. » C’est en ces termes que Brigi Rafini a récapitulé le but de sa visite officielle en France. « Il s'agit de renforcer la coopération entre nos deux pays, en renouvelant l'accord bilatéral 2013-2016, à l'occasion de mes rencontres avec mon homologue Bernard Cazeneuve,...
(Agence d'information d'afrique centrale 10/02/17)
En visite officielle à Paris, le Premier ministre nigérien Brigi Rafini a présidé le forum économique francophone. Brigi Rafini a fait la genèse du Pramex, qui a œuvré pour le rayonnement des entreprises françaises dans l’espace francophone. Il a souligné l’importance de l’organisation du forum, puis il a dressé un tableau du « Niger nouveau, celui d’un pays stable et sûr. Un pays bien gouverné avec des perspectives nouvelles et intéressantes pour les investisseurs ». Soulignant : « N'ayez pas peur, venez et nous vous accueillerons à bras ouverts. Le Niger souhaite plus que jamais, et cela à l'épreuve des faits, que cette image de zone rouge soit corrigée ». Le secrétaire général de la Chambre de commerce du Niger...
(RFI 10/02/17)
Un volet du contentieux qui oppose le Niger à la société Africard a fait l’objet d’une audience jeudi 9 février devant le tribunal de Nanterre. Dans cette affaire, le Niger a été condamné il y a plus de deux ans à verser une compensation de plus de 16 milliards de francs CFA à la société Africard qui s’estime lésée suite à la rupture d’un contrat. Sur la base de cette sentence arbitrale, Africard a notamment obtenu l’année dernière le gel d’avoirs nigériens dans les caisses d'Areva, lié commercialement au Niger. C’est l’avenir de ces fonds qui était discuté ce matin au tribunal. Mais l'affaire a été reportée au 14 mars. Retour sur cette bataille juridique qui dure depuis des années...
(Autre média 10/02/17)
Selon une étude publiée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), seuls 10% des populations vivant en Afrique Subsaharienne ont un accès à l’électricité, un constat auquel veut en partie remédier la Banque Africaine de Développement (BAD). Pour Akinwumi Ayodeji Adesina, le président de la BAD, la place de l’énergie est un préalable au développement économique des pays africains. Présent lors du 28eme sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu à Addis-Abeba le 30 et 31 janvier dernier, Ayodeji Adesina a notamment fait part de sa préoccupation concernant cette situation au Sahel. « J’ai honte de la situation de l’accès à l’énergie en Afrique. Sans énergie, on ne peut même pas assurer une éducation de qualité aux...
(Les Echos 09/02/17)
3 questions à Brigi Rafini, Premier ministre du Niger. Les pays miniers africains semblent profiter d'un regain des prix des matières premières. Qu'en est-il du Niger, troisième exportateur mondial d'uranium ? Dans le secteur de l'uranium il est encore trop tôt pour évoquer un redressement substantiel des prix, parlons plutôt de frémissement. La chute drastique des cours ces dernières années a lourdement impacté le Niger, dont c'est quasiment la seule ressource à l'exportation, hormis une production pétrolière encore marginale. L'uranium ne fournit, d'ailleurs, plus que 5 % des ressources budgétaires du pays, qui proviennent principalement des recettes douanières, de la TVA et d'impôts et taxes diverses. Nous tablons sur une hausse de la production mais pas avant l'horizon 2020, notamment...
(La Tribune 08/02/17)
L’ambition des pays membres du G5 Sahel de lancer une nouvelle compagnie aérienne régionale a été réactivée à l’issue du dernier sommet des chefs d’Etat de l’organisation qui vient de se tenir à Bamako au Mali. Baptisée « Air Sahel », les arguments justifiant la création de cette compagnie destinée à promouvoir l’intégration régionale, sont valables. Toutefois, la viabilité économique de la compagnie reste sujette à caution au vu de la situation sur le marché régional. On croyait un temps le projet enterré, puisqu'officiellement, le lancement par les 5 pays membres du G5 Sahel de la compagnie aérienne régionale, « Air Sahel », devait intervenir au courant de ce mois de février. C'est en tout cas ce qui était prévu...
(Autre média 07/02/17)
Alors que le Niger figure parmi les pays les moins intégrés au réseau internet en Afrique, le gouvernement nigérien a décidé de revoir à la hausse la couverture web au niveau national, une volonté qui se concrétisera dans les prochains mois par de nombreuses mesures. En marge du 28eme sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu le 30 et 31 janvier dernier à Addis-Abeba, le président nigérien Mahamadou Issoufou a ainsi déclaré « c’est naturellement et avec beaucoup d’enthousiasme que le Niger rejoint l’Alliance Smart Africa, dont un des objectifs clés est de transformer l’Afrique ». L’adhésion à Smart Africa permettra ainsi au Niger de relancer l’économie numérique au niveau national. Le gouvernement nigérien qui à d’ores et déjà lancé...
(APA 07/02/17)
Le montant moyen des soumissions hebdomadaires sur le marché des adjudications de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a connu une hausse de 167,1 milliards FCFA (environ 284,070 millions de dollars) en décembre 2016 comparé au mois précédent, a appris mardi APA auprès de l’institut d’émission. Le montant de ces soumissions est passé de 2.780,5 milliards FCFA en novembre 2016 à 2.947,6 milliards en décembre 2016, soit une progression de 6%. Quant au montant moyen retenu au terme des adjudications du mois sous revue, il est ressorti à 2.125 milliards FCFA après une réalisation de 2.100 milliards FCFA en novembre 2016. Le taux moyen pondéré sur le guichet hebdomadaire est ressorti à 3,53% en novembre 2016,...
(Afrique Actualité 06/02/17)
Le Niger compte faire un usage pacifique de ses réserves d’uranium, en développant un partenariat avec des pays qui maîtrise la technologie nucléaire. Un comité d'orientations stratégiques pour le programme électronucléaire vient d'être mis en place. Ce comité est chargé d'une part, d'examiner et d'orienter les politiques et stratégies pour la mise en œuvre efficiente des projets du programme électronucléaire. D'autre part, il est chargé d'analyser les résultats des travaux du comité technique national pour le programme électronucléaire et d'orienter les actions à mettre en œuvre aux niveaux national et sous-régional. Le Niger entend ainsi « assumer face à l'histoire son rôle d'unique pays de la sous-région disposant des ressources en uranium, » déclare le premier ministre Brigi Rafini. Pour...
(AfricaNews 06/02/17)
Débuté en décembre 2016, la traque de fonctionnaires accusés de détournements de deniers publics porte ses fruits. Plus de 500 millions de Fcfa ont été récupérés, des biens mobiliers et immobiliers ainsi que des comptes bancaires saisis en moins de deux mois. L’annonce a été faite par le procureur de la république, Cheibou Soumana dans l’hebdomadaire national «le Témoin» dans sa parution N°578 du 30 janvier 2017. Point des affaires de corruption qui ont émaillé le pays et sur lesquels la justice se penche. L’affaire de l’hôpital régional de Niamey Dans cette affaire, concernant la gestion de l’hôpital régional de Niamey, l’Etat du Niger avait été grugé par les personnes qui sont aujourd’hui poursuivies devant la justice. Le procureur détaille...
(RFI 03/02/17)
Des chercheurs du Cirad, de l’Institut pasteur et de l’université d’Oxford viennent de publier une étude sur la fièvre de la vallée du Rift. Cette maladie mortelle affecte le bétail en Afrique et peut se transmettre à l’homme. Le travail des scientifiques porte notamment sur les modes de propagation de la maladie. La transhumance et les marchés d’animaux jouent un rôle crucial. L’enjeu économique est de taille, alors que l’élevage en Afrique est souvent nomade et que le bétail se vend sur pieds. C’est au Niger que la dernière épidémie de fièvre de la vallée du rift a été déclarée. Les premiers cas ont été repérés en septembre dans la région de Tahoua à l’Ouest du pays. Cinq mois plus...
(Agence Ecofin 02/02/17)
(Agence Ecofin) - Le Président nigérien Mahamadou Issoufou a été désigné par ses pairs pour piloter le processus de mise en place de la Zone de libre-échange continental (Zlec). C’était en marge du 28ème sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine tenu les 30 et 31 janvier 2017 à Addis-Abeba. En marge de ce sommet, les chefs d’Etat de l’Union africaine ont honoré le Président nigérien en le désignant comme Champion de libre-échange sur le continent. Une désignation qui s’explique par son implication sur des questions de libre circulation des biens et des personnes en Afrique. A ce titre, le numéro un nigérien est chargé de diriger le processus de la mise en place en Afrique de la Zone de...
(Le Sahel 01/02/17)
Moins de deux mois après le début effectif des activités du Pôle économique et financier (7 décembre 2016), l'opération tant attendue des Nigériens, a visiblement débuté. En effet, des dizaines de personnes soupçonnées d'être impliquées dans des affaires de détournement des deniers publics sont interpellées et écoutées par les services de la police judiciaire agissant sur instruction du parquet. Certaines d'entre elles sont placées sous mandat dépôt, d'autres ont même commencé à rembourser les fonds détournés. La justice est déterminée à recouvrir jusqu'au dernier kopek appartenant à l'Etat, aime à le rappeler le procureur de la République M. Cheibou Samna Soumana.
(Agence Ecofin 28/01/17)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a débloqué 17 milliards de FCFA (27,6 millions $) pour le financement du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS). C’est ce que rapporte l’APS. D’un coût total de 152 milliards de FCFA (248 millions $), le projet s’échelonne sur six ans et concerne 6 pays sahélo-sahariens dont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad. L’objectif du projet est d’améliorer l’accès aux moyens et services ainsi qu’aux marchés pour environ 2 millions de pasteurs et agropasteurs répartis dans les pays concernés et d’accroître leurs revenus. Plus précisément, il est orienté vers l’amélioration de la santé animale, la facilitation de l’accès aux marchés, et une gestion plus...
(Agence Ecofin 27/01/17)
(Agence Ecofin) - L’usage de l’électricité nucléaire envisagé au Niger. Pour solutionner le souci de la dépendance énergétique, l’Etat met en place un Comité d’orientation stratégique pour le programme électronucléaire (Cospen). Le Cospen est officiellement établi et mis sous l’égide de la Haute autorité à l’énergie atomique (Hanea) le 23 janvier 2017. Ceci entre dans le cadre de la volonté de l’Exécutif de faire de l’électricité nucléaire, une alternative. Objectif, faciliter l’accès des populations aux services énergétiques durables et garantir son indépendance. Selon le Premier ministre Brigi Rafini, une étude de l’offre et de la demande énergétiques a été réalisée avec des outils de pointe de l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea). Laquelle étude démontre que l'électronucléaire serait « une...
(Jeune Afrique 25/01/17)
Le comité exécutif du fonds monétaire international (FMI) a approuvé ce lundi un nouveau programme de crédit destiné au Niger, qui courra sur une durée de trois ans. Au titre de sa facilité élargie de crédit − dont l’objectif est le soutien des programmes économiques des pays visant à rétablir la stabilité et la viabilité macroéconomiques, dans un contexte de difficultés prolongées de balance des paiements − , le Niger bénéficiera de 134,04 millions de dollars. Un premier versement de 19,15 millions de dollars est prévu immédiatement, le solde intervenant par tranches successives.
(Agence Ecofin 25/01/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé au profit du Niger, un accord triennal au titre du programme de facilité élargie de crédit (FEC) d’un montant équivalant à 134,04 millions de dollars. Le nouveau programme vise à renforcer la stabilité macroéconomique et à favoriser une croissance soutenue et inclusive. Ainsi, il permettra d’accroitre les revenus et de créer des emplois tout en renforçant les bases d’un développement durable. « Le Niger a pu préserver la stabilité macroéconomique en dépit de sérieux problèmes sur le plan de la sécurité, du bas niveau persistant des prix du pétrole et de l’uranium, ainsi que du ralentissement économique dans la région. La croissance s’est accélérée et l’inflation reste modérée, bien en...
(Financial Afrik 25/01/17)
Le comité exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a validé lundi 23 janvier, un nouveau programme triennal de crédit destiné au Niger au titre de la facilité élargie de crédit (FEC). D’un montant de 134,04 millions de dollars, il couvre la période 2017-2020, avec un premier décaissement de 19,15 millions dans l’immédiat. Il s’agit, en effet, d’un programme économique et financier déjà convenu depuis novembre 2016 entre les 2 parties suite à une mission du fonds ayant séjourné à Niamey, la capitale nigérienne. Il fait suite à une récent programme ayant « permis de maintenir la stabilité macroéconomique » du pays, selon Joseph Ntamatungiro, Représentant résident du FMI au Niger, qui précisait que « les allocations budgétaires pour les secteurs...
(Xinhua 25/01/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Pour faciliter l'accès des populations aux services énergétiques durables et garantir son indépendance énergétique, le Niger a décidé d'introduire l'électricité nucléaire dans le pays, selon des sources officielles. A cet effet, un Comité d'orientations stratégiques pour le programme électronucléaire (COSPEN), placé sous l'égide de la Haute autorité nigérienne à l'énergie atomique (HANEA), a été officiellement établi lundi à Niamey par le Premier ministre Brigi Rafini. Selon le chef du gouvernement nigérien, le taux d'accès à l'électricité reste inférieur à 10% dans son pays, comme dans plusieurs autres pays de la sous-région. "Et pourtant, le sous-sol nigérien regorge d'importantes quantités de ressources énergétiques, dont, entre autres, l'uranium, le charbon, et, tout récemment, le pétrole. A celles-ci s'ajoutent les...
(Agence Ecofin 24/01/17)
(Agence Ecofin) - Via un communiqué publié mardi, Savannah Petroleum a annoncé la fin des relevés sismiques 3D sur le contrat de partage de production R3, situé dans le bassin d’Agadem. Les travaux, qui ont couvert une superficie de 800 km², se sont achevés deux semaines avant l’échéance et se sont parfaitement accommodés au budget dégagé à cet effet. En septembre dernier, la compagnie britannique cotée à Londres avait fait savoir que ces travaux aideraient à fournir une meilleure définition de plus de 12 cibles d’exploration déjà identifiées. Selon la compagnie, les données seront immédiatement traitées et interprétées, et des mises à jour seront fournies en temps utile. « Il importe pour moi de remercier l'équipe opérationnelle de Savannah et...

Pages

(Le Sahel 09/07/13)
Lancées le 18 mai dernier, les compétitions de la première édition de la Coupe de volleyball des Forces de Défense et de Sécurité, se sont achevées samedi dernier sur le terrain annexe du stade Général Seyni Kountché de Niamey. A l'issue d'une finale très disputée, l'Union Sportive de la Gendarmerie Nationale a remporté le trophée face à une équipe accrocheuse de l'AS Garde Nationale sur le score de 3 sets à 1. On rappelle que cette coupe a mis aux prises cinq équipes des FDS, que sont l'AS Police, l'US Gendarmerie Nationale, l'AS Garde Nationale, le GI Tondibiah, et les Sapeurs pompiers de l'ASECNA. Au terme des différentes rencontres entre ces équipes, l'US Gendarmerie occupe la première place. Elle est...
(Afrik.com 08/07/13)
A l’issue de la première partie de la manche aller des éliminatoires du CHAN 2014, qui va se tenir en Afrique du Sud, le Mali et le Nigeria ont presque validé leur ticket pour le tour suivant à la faveur de leurs larges succès contre le Guinée et la Côte d’Ivoire. De leur côté, le Maroc et le Sénégal ont aussi réalisé une bonne opération en s’imposant devant la Tunisie et la Mauritanie. Les résultats du premier tour aller Tunisie 0-1 Maroc Sénégal 1-0 Mauritanie Mali 3-1 Guinée Nigeria 4-1 Côte d’Ivoire Burkina Faso 1-0 Niger Cameroun - Gabon (suspendu en raison de la décision de la FIFA) RD Congo 2-1 Congo Burundi 1-1 Soudan Le programme des autres rencontres...
(Le Sahel 05/07/13)
Quatre candidats aux prochaines élections pour le poste de président de la Fédération Nigérienne de Football ont animé, mercredi dernier au Grand Hôtel de Niamey, une conférence de presse. A cette occasion, MM.Oumarou Diambeidou, Seyni Yacouba dit Méréda, Mahamadou Sayabou Tambari et Abdoulkader Danbadjo ont rendu publique une déclaration dans laquelle ils ont clairement exprimé leur intention de ne pas participer aux élections de l'assemblée générale qui se tiendra le 20 juillet prochain à Agadez, tant que la commission électorale actuelle de la FENIFOOT sera maintenue dans sa composition actuelle. Ils ont également évoqué la gestion 2004-2009 de la fédération et la lettre de la FIFA adressée le 27 juillet dernier à la FENIFOOT. Dans cette déclaration, les quatre candidats...
(Le Soleil 05/07/13)
La Gambie organise, aujourd’hui et demain à Banjul, un tournoi international regroupant, en plus du pays hôte, le Sénégal, la Guinée-Bissau et le Nigeria. Une compétition qui veut s’ouvrir plus tard aux autres pays membres de la sous-région. Selon Matar Diédhiou, le président de la Fédération gambienne de lutte, l’objectif est de faire de cet événement le troisième tournoi de lutte africaine de la Cedeao (Tolac), après ceux de Niamey et de Dakar. Après le Niger et le Sénégal, la Gambie organise son tournoi de lutte sous-régional, aujourd’hui et demain à Banjul. Un événement qui, outre le pays hôte, verra la participation du Sénégal, du Niger et de la Guinée-Bissau, trois grandes nations de lutte de l’espace Cedeao. Pour sa...
(Afrik.com 04/07/13)
La FIFA vient de dévoiler son classement mensuel des sélections nationales. Au niveau mondial, la Colombie vient chasser l’Argentine pour se glisser dans le trio de tête, juste derrière l’Allemagne (2e) et l’Espagne, toujours leader. Sur le plan africain, la Côte d’Ivoire, 13e nation mondiale, mène toujours la danse devant le Ghana (21e) et le Mali (23e). A l’issue des éliminatoires pour le Mondial 2014, mais aussi et surtout de la Coupe des Confédérations, la FIFA a dévoilé son classement mensuel des sélections nationales. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que des changements sont à noter à tous les niveaux. Car si l’Espagne reste la référence mondiale, devant l’Allemagne, la Colombie vient s’inviter sur la 3e marche du...
(Nigerdiaspora 01/07/13)
Le Niger, pays sahélien, avec une superficie de 1 267 000 km2 et une population estimée à 16 millions d'habitants, dont 62% vivant en dessous du seuil de pauvreté, connait depuis des décennies des crises alimentaires chroniques, conséquences, notamment, de l'austérité du climat, des sécheresses récurrentes, des attaques acridiennes. Depuis quelques semaines, la campagne agricole 2013-2014 s'installe timidement sur le territoire national. Plusieurs villages ont d'ores déjà semé, d'autres ont entamé le premier cerclage. En prélude à cette campagne, le ministre nigérien en charge de l'Agriculture, M. Oua Saidou, était en fin de semaine dans ses différents services techniques à Niamey pour s'enquérir de visu le niveau des préparatifs de la saison qui, selon les techniciens, s'annonce prometteuse cette année...
(Le Soleil 29/06/13)
Adversaires en finale pour le tournoi en équipe de la 6ème édition du Tolac de Dakar, le Sénégal et le Niger ont confirmé leur suprématie, en plaçant hier, chacun 3 lutteurs en finale pour les compétitions individuelles. Après avoir obtenu son ticket pour la finale en équipe, le Sénégal a réussi à placer hier, au deuxième jour du Tolac de Dakar, 3 de ses lutteurs pour disputer les ultimes confrontations en compétitions individuelles. Et c’est le jeune Moussa Faye (66 kg), le successeur de Cheikh Ndiaye, qui a montré la voie à ses autres coéquipiers en étant le premier lutteur sénégalais qualifié en finale. Après avoir disposé de Carlitos Tutu de la Guinée Bissau et franchi sans grandes difficultés l’étape...
(Afrik.com 27/06/13)
La 2e journée de la phase de groupes du Mondial U20 a permis au continent africain de décrocher sa première victoire, grâce au Nigeria, large tombeur de Cuba (3-0). Si les Flying Eagles sont plutôt bien partis pour la qualification, le Ghana et l’Egypte devront gagner pour espérer une participation aux huitièmes de finale. Un nul peut suffire au Mali. Une victoire, deux nuls, cinq défaites. Le bilan des sélections africaines en deux journées de phase de groupes de la Coupe du monde U20 n’est guère reluisant. Pourtant, le Nigeria, tout comme le Mali, ainsi que le Ghana et l’Egypte peuvent encore prétendre à la qualification. Les quatre meilleures troisièmes accéderont en effet aux huitièmes de finale. Les Flying Eagles...
(Xinhua 26/06/13)
COTONOU -- Quatorze équipes nationales dont sept chez les seniors et autant chez les vétérans en provenance de sept pays d'Afrique de l'Ouest prendront part du 13 au 20 août prochain à Cotonou, à la deuxième édition de la Coupe d'Afrique des nations de Maracana, a-t-on appris mardi auprès de la Fédération béninoise de Maracana. Il s'agit notamment des équipes seniors et vétérans du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Niger, du Mali, du Togo et du Sénégal. Selon le secrétaire général de la Fédération béninoise de Maracana, Mathias Combou, le Maracana est une discipline sportive qui se joue au pied, sur un terrain de handball, avec six joueurs dans chaque équipe et quatre réservistes. La première...
(Afrik.com 24/06/13)
Avec trois défaites et un nul à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20, les sélections africaines ont raté leur départ. Si certaines, comme le Nigeria, ont laissé augurer de belles promesses, la situation s’annonce déjà compliquée pour d’autres, comme le Ghana. Trois défaites et un nul. Le bilan des sélections africaines à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20 (moins de 20 ans), qui se dispute actuellement en Turquie, est peu réjouissant et n’incite guère à l’optimisme. Le Ghana et l’Egypte mal embarqués En tombant dans un groupe A très relevé (Espagne, France, Etats-Unis), le Ghana savait à quoi s’attendre. Pour...
(L'Evènement Précis 24/06/13)
Sept pays ont confirmé leur arrivée à Cotonou pour la Can de Maracana. Il y aura sept équipes chez les seniors et autant chez les vétérans. En plus des cinq pays qui étaient à Yamoussoukro l’année dernière pour la 1ère édition, il y aura le Mali et le Sénégal. En plus du Bénin, il y a aura le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger et le Burkina Faso. C’est le tableau de la 2ème Can de Maracana que le Bénin abrite du 13 au 20 Août prochain à Cotonou. Chaque pays sera représenté dans les deux catégories, notamment les seniors et les vétérans. Juste après sa naissance le 15 décembre dernier, la jeune fédération béninoise de...
(Le Sahel 19/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a présidé, hier après midi, la cérémonie d’installation du comité chargé de réflexion sur la lutte traditionnelle. C’était en présence du Directeur de cabinet dudit ministère M. Dan Tonka Harouna, ainsi que du président du Comité M. Guéro Mahamadou et des membres du comité. Le comité est chargé de réfléchir sur les problèmes qui miment la lutte traditionnelle, proposer des solutions idoines afin de contribuer à l’émergence de ce sport roi au Niger. Dans son mot introductif à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture M. Kounou Hassane a d’abord donné un aperçu sur la lutte traditionnelle depuis l’institutionnalisation du...
(Nigerdiaspora 17/06/13)
Dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 qui se tiendra au Brésil, dans le groupe E, le Mena a effectué samedi dernier un déplacement infructueux au Gabon. A Franceville, le Onze national du Niger s’est fait corrigé par les Panthères du Gabon, sur le score de 4 buts contre 1. Lors de la rencontre aller à Niamey, les Gabonais avaient déjà pris une bonne option en réussissant à tenir en échec les poulains de Gernot Rohr (0-0). Avec cette lourde défaite, le Mena fait ses « au revoir » à la coupe du monde 2014. Selon les informations qui nous sont parvenues, le Onze national du Niger, avait réussi à ouvrir le...
(CRI 15/06/13)
Les Aigles de Carthage de Tunisie, les Pharaons d'Egypte, les Eléphants de Côte d'Ivoire, ainsi que les Diables rouges du Congo en tête de leurs groupes respectifs pourraient accéder dès ce week-end au troisième et dernier tour des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil. Les jeux sont presque faits dans la poule G. Avec 12 points, l'Egypte, nation la plus titrée en Afrique avec sept titres continentaux, est quasiment assurée de disputer le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour se qualifier, cette sélection, baptisée « Les Pharaons » devra aller chercher au moins un match nul à Maputo ce 16 juin, face à l'équipe nationale du Mozambique. Avec...
(L'Observateur Paalga 12/06/13)
A deux journées de la fin des éliminatoires du mondial 2014 dans la zone Afrique, les jeux ne sont pas totalement faits dans la plupart des différents groupes. Toutefois, des équipes sont en bonne posture alors que d’autres espèrent toujours s’accrocher jusqu’au bout. Avant l’ultime journée, les choses pourraient se préciser pour le podium. Mais des concurrents ne sont plus concernés puisque leur sort a été définitivement scellé. En attendant la décantation qui aura forcément lieu, le point de cette 4e journée que nous vous proposons donne un aperçu de la situation des uns et des autres. Rappelons que pour le troisième et dernier tour, les premiers de chaque groupe s’affronteront sous la forme de matches aller et retour du...
(Le Sahel 11/06/13)
Football/ Eliminatoires de la Coupe du monde 2014 Niger 0 – Burkina Faso 1, le Mena perd une seconde fois devant les Etalons 11 Jui 2013 Publié dans SPORT. Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Imprimer E-mail Add new comment Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, dans le groupe E, le Mena a affronté dimanche après midi au stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Etalons du Burkina Faso. A l'issue d'une partie équilibrée, les Etalons du Burkina Faso ont remporté le gain du match en réussissant à inscrire un (1) but à la 80ème minute de jeu. Sur un centre de Ouédraogo Issiaka, mal apprécié...
(Afriquinfos 07/06/13)
Les compétitions de la 9ème édition du Tournoi international de lutte africaine de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (TOLAC) ont débuté jeudi après-midi à l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey. Cette édition, selon les organisateurs, détient le record de participation avec la présence effective de 14 sur les 15 pays membres de la CEDEAO. Seul le Cap-Vert, n'ayant pas d'équipe en lutte africaine est déclaré absent. Pendant 3 jours, les lutteurs s'affronteront en individuel et en équipes. L'objectif de cet important évènement sportif sous-régional qu'est le TPLAC est l'intégration sous-régionale et le rapprochement des peuples. Tout autour de l'Arène des Jeux traditionnels de Niamey, un important dispositif de sécurité a été déployé. Ce tournoi est organisé, rappelle-t-on,...
(Afriquinfos 04/06/13)
Les compétions du Tournoi international de rugby faisant office de Championnat africain de 2ème division au titre de la zone ouest, ont débuté lundi matin au stade général Seyni Kountché de Niamey. Ce trophée de Développement de la Confédération africaine de rugby regroupe six pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Togo et le Niger. En match d'ouverture, lundi matin, le Niger a corrigé le Bénin par 48 à 0. Le Niger, il faut le souligner, détient le palmarès le plus riche de la sous-région en rugby. Selon le président de la Fédération nigérienne de Rugby, M. Hamadou Nouhou, l'équipe nationale du Niger, "Les Zébus", a participé en 2005 à son premier tournoi international...
(Le Pays 03/06/13)
Les Etalons s’envolent pour l’Algérie où ils doivent croiser les Fennecs pour un match amical ce 2 juin. Après quoi, ils se dirigeront vers Niamey où le Mena attend de voir comment laver l’affront de Ouagadougou. A la veille de leur départ, Paul Put a donné une conférence de presse. Ils sont 27 présélectionnés ! L’entraîneur a ratissé large pour ne pas être surpris en cas de blessure de l’un ou de l’autre. En route pour le match contre le Niger, le 9 juin prochain, les Etalons affirment, la main sur le cœur, qu’ils joueront à font pour espérer se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Ils n’ont pas leur destin en main puisque...
(Le Sahel 31/05/13)
La Fédération Nigérienne de Volleyball (FENIVOLLEY), avec l'appui de la Fédération Internationale de Volley Ball (FIVB), du ministère en charge des sports, celui de l'éducation nationale et du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) a procédé au lancement officiel du programme national de développement du volley-ball à la base au mois d'avril dernier. Ce programme destiné aux élèves des écoles primaires, cible 1600 jeunes de 80 établissements (dont 20 élèves par établissement et 10 établissements par région) vise à étaler sur cette catégorie de jeunes, la formation à la base qui était jadis confinée dans des centres installés au niveau des collèges. L'histoire du volley-ball nigérien est intimement liée à la formation des jeunes. C'est d'abord grâce à une...

Pages

(RFI 08/04/17)
Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) était dans le bassin du lac Tchad vendredi 7 avril. Cette visite avait pour but d’attirer l'attention de la communauté internationale sur l'urgence à intervenir rapidement sur place. En effet, à cause des attaques de Boko Haram, le secteur agricole a subi des dégâts importants. Selon la FAO, 69 millions de personnes sont confrontées à une situation d'insécurité alimentaire grave dans cette région. Cette visite à Ndjamena, au Tchad, et à Maiduguri, au Nigeria, intervient quelques semaines avant le début de la campagne agricole.
(Le Monde 07/04/17)
Dans cette obscure affaire de vente d’uranium, le groupe français Areva dit avoir perdu 18 millions de dollars et l’Etat nigérien affirme en avoir gagné 800 000… Il y a là, réunis autour d’une transaction financière qui sème le doute, tous les éléments d’un thriller politico-financier. On y retrouve le géant français du nucléaire Areva, un nouveau gouvernement, sans le sou, d’une ancienne colonie française en Afrique, des intermédiaires russes et libanais avec des comptes bancaires dans les Emirats arabes unis et des centaines de millions de dollars...
(Jeune Afrique 07/04/17)
Le patron d'Orange pour l'Afrique et Moyen-Orient, Bruno Mettling, négociait depuis plusieurs mois pour l'ensemble des opérateurs télécoms. En déplacement à Niamey mercredi 5 avril, Bruno Mettling n’est pas revenu bredouille de sa longue journée de négociations avec le ministère des Télécoms et celui des Finances. Depuis septembre 2016, Orange et les autres opérateurs télécoms (Airtel et Moov/Maroc Télécom) ont entamé des discussions pour faire évoluer une fiscalité jugée confiscatoire et que Deloitte estimait dans un rapport récent à 42% du chiffre d’affaires du secteur.
(Jeune Afrique 06/04/17)
Plusieurs organisations de la société civile, dont l’ONG Amnesty International, se sont inquiétées des récentes arrestations de deux syndicalistes au Niger, Maikoul Zodi, président du Mouvement des Jeunes Républicains, et Baba Alpha, journaliste de la chaîne TV Bonferey. Maikoul Zodi et Baba Alpha ont été arrêtés pour des motifs n’ayant a priori rien à voir avec leurs activités militantes. Le président du Mouvement des Jeunes Républicains, organisation de défense des droits des jeunes, a ainsi été interpellé mercredi 5 avril à 6 heures du matin, à son domicile, et devait être, selon nos informations, présenté à un juge dans la journée. Il serait soupçonné de « concussion ». Recruté en 2014 comme professeur d’histoire et de géographie, il est accusé...
(RFI 05/04/17)
Les négociations ont échoué : les enseignants du Niger sont appelés à se mettre en grève à partir de ce mercredi 5 avril 2017 et pour 72 heures. Gouvernement et syndicats tentaient encore mardi soir de désamorcer le conflit, sans succès. Les trois heures qu’ont duré les négociations entre la partie gouvernementale et les syndicats des enseignants n’ont pas permis de surseoir à la grève de 72 heures. Le gouvernement a dit regretter les grèves sans fondement des syndicats. De leur côté, ces derniers accusent le gouvernement de n’avoir pas respecté le protocole d’accord. « Nous veillerons à ce que tous nos engagements, nous les accomplissions, affirme Bazoum Mohamed, de la partie gouvernementale. Nous veillerons à ce que tous nos...
(RFI 05/04/17)
Au Niger, le journaliste de la chaîne Bonferey, Baba Alpha, vient de passer sa première nuit en prison, ce mardi 4 avril 2017. En garde à vue depuis jeudi 30 mars, il a été inculpé, lundi 3 avril, de faux et usage de faux. Son père, âgé de 70 ans, arrêté le même jour, est aussi poursuivi pour les mêmes raisons. Issu d'une famille originaire du Mali, le journaliste vedette de la chaîne Bonferey est soupçonné d'avoir utilisé de faux documents pour obtenir sa nationalité nigérienne en 2011. Pour ses avocats, il n'y a pas de doute, on s'en prend à lui aujourd'hui parce qu'il est très critique à l'égard du régime.
(Libération 05/04/17)
Neuf Occidentaux, dont deux Français, sont actuellement otages dans différentes zones du Sahel où sévissent des groupes jihadistes. Pourtant, ni l’opinion publique ni la diplomatie ne semblent vraiment se préoccuper de leur sort. Qui connaît Sophie Pétronin ? Son nom, ou encore son visage ? Il ne s’affiche pas en vignette au journal de 20 heures ou sur une affiche déroulée devant la façade d’une mairie, comme ce fut un temps l’habitude pour manifester la solidarité de la France avec ses otages à l’étranger. Désormais, on les oublie plus facilement. Ils sont devenus invisibles, on pourrait les croire inexistants. Outre Sophie Pétronin, un autre Français est otage au Sahel - il a été enlevé fin mars au Tchad. Un Français...
(Jeune Afrique 04/04/17)
Le 31 mars, Mahamadou Issoufou a déjeuné avec François Hollande à l’Élysée. Le président nigérien, qui souhaitait surtout s’entretenir avec son homologue français de la lutte contre le jihadisme au Sahel, était accompagné à Paris par plusieurs de ses ministres. Parmi eux, Ibrahim Yacouba (Affaires étrangères), Kalla Moutari (Défense), Hassoumi Massaoudou (Finances) et Mohamed Bazoum (Intérieur). Ce dernier avait rejoint la capitale française depuis Berlin après avoir participé, le mercredi 29 mars, à une conférence sur la sécurité, la paix et le développement en Afrique, à l’initiative du ministère allemand de la Défense.
(Dw-World 04/04/17)
De nombreux chefs d'Etats africains ont modifié leurs constitutions pour se maintenir au pouvoir. Mais le président nigérien a assuré à son peuple qu'il ne fera pas comme ses homologues. Le président nigérien Mahamadou Issouffou s'est voulu rassurant ce week-end. Il ne va pas modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir au delà de 2021 au terme de ses deux mandats constitutionnels. S'il respecte sa parole, il serait le premier président du Niger à assurer l’alternance démocratique dans un continent où l’alternance politique apporte rarement de nouvelles têtes après les élections.
(BBC 03/04/17)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou a assuré qu'il ne modifierait pas la constitution pour briguer un troisième mandat en 2021. Dans un entretien à la télévision d'Etat à l'occasion du premier anniversaire de son investiture, Mahamadou Issoufou déclare qu'une de ses plus grandes ambitions, c'est d'organiser en 2021 des élections libres et transparentes et de passer le témoin à un autre Nigérien que les Nigériens auront choisi. Le Niger a besoin d'institutions démocratiques fortes a déclaré le président investi pour un second mandat le 2 avril 2016. Je suis un démocrate dans l'âme dit-il. Je n'ai pas cette arrogance de penser que je suis un homme providentiel irremplaçable a-t-il ajouté. Mahamadou Issoufou a été élu à la tête du Niger...
(Jeune Afrique 03/04/17)
Inaugurée à Niamey par le président Mahamadou Issoufou, la centrale de Gorou Banda, d'une capacité de 100 mégawatts, vise à remédier au problème des coupures d'électricité qui touchent la capitale nigérienne. Le président du Niger Mahamadou Issoufou a officiellement inauguré ce dimanche 2 avril la centrale électrique de Gorou Banda, à dix kilomètres de Niamey. D’une capacité de 100 mégawatts (MW), cette nouvelle installation vise à fournir en électricité la capitale nigérienne et mettre un terme aux délestages à répétition qui touchent ses quelque 1,3 million d’habitants. D’un coût de 75 milliards de francs CFA (115 millions d’euros), la centrale de Gorou Banda a bénéficié entre autres de financements de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) à hauteur de 15...
(RFI 03/04/17)
A l'occasion du premier anniversaire de son investiture pour un second mandat, le président du Niger Mahamadou Issoufou l'assure: il ne modifiera pas la Constitution pour briguer un troisième mandat comme certains de ses holomogues. Il l'a dit samedi soir à la télévision nationale, il l'a répété ce dimanche après-midi lors de l'inauguration d'une nouvelle centrale électrique de 100 mégawatts non loin de Niamey, à Gourou Banda.
(RFI 03/04/17)
Mahamadou Issoufou a déjeuné vendredi midi avec son homologue François Hollande avant de partir ensuite pour Rome en Italie. Au menu des discussions, les questions migratoires, la croissance économique, le développement et la sécurité au Niger, mais en particulier dans la zone du Liptako-Gourma, région frontalière avec le Burkina et le Mali, région touchée par plusieurs attaques ces derniers mois. A cheval entre le Niger, le Mali et le Burkina, la région du Liptako-Gourma a été le grand sujet abordé entre les présidents français et nigériens ce vendredi. Car c'est là que depuis plusieurs mois se sont multipliées les attaques et les menaces sur des écoles ou des centres de santé. François Hollande a rappelé sa décision d'appuyer les armées...
(BBC 03/04/17)
Les autorités nigériennes appellent la population qui vit dans les zones proches du Mali à "collaborer" avec l'armée. Dans cette collaboration, les autorités appellent les habitants de cette zone à dénoncer tout individu suspect", a lancé Ibrahim Katchalla, le gouverneur de Tillabéri, une région proche du Mali, lors d'un meeting diffusé à la télévision d'Etat. L'objectif est de combattre les "attaques dans l'ouest du Niger, qui est sous état d'urgence depuis un mois. Selon le colonel Abou Tarka, responsable de la Haute autorité à la consolidation de la paix, "l'insécurité" à la frontière avec le Mali est causée par certains Nigériens".
(Jeune Afrique 31/03/17)
Des organisations de la société civile ont déposé plainte contre X vendredi devant le doyen des juges d'instruction du tribunal de Niamey dans l'affaire dite de l'Uraniumgate. Les cinq dirigeants des organisations de la société civile nigérienne estiment que la justice de leur pays doit se pencher sur la transaction de 5,5 millions de livres d’uranium, dans laquelle Areva, la Sopamin et le Niger sont apparus en 2011. Ils ont donc déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile dans cette affaire, vendredi 31 mars. La constitution de partie civile devrait entraîner de facto la nomination d’un juge d’instruction.
(BBC 31/03/17)
Les organisations de la société civile, dite du 21 décembre 2016, ont décidé de porter plainte contre X vendredi devant le procureur de la République dans l'affaire Uraniumgate. Ce scandale tourne autour d'une sulfureuse affaire de vente frauduleuse d'uranium d'une valeur de 200 milliards de FCFA. Il implique des autorités nigérienne, française, russe et libanaise. Cette plainte met un terme aux travaux de la commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur ce scandale.
(Le Point 30/03/17)
À la tête du plus important syndicat de l'éducation, Mounkaïla Halidou symbolise la lutte pour de meilleures conditions dans ce département. Lundi, après dix jours de vacances de Pâques et deux semaines de grève, les écoliers et les enseignants devaient reprendre le chemin de l'école. Pour une semaine de consultations de la base, avant une nouvelle partie du bras de fer engagé entre le gouvernement du Niger et les syndicats de l'éducation. Entre-temps, un mot d'ordre de grève de 72 heures est relancé pour les 5, 6 et 7 avril après une assemblée générale sur tout le territoire ce jeudi. Celui qui incarne le mouvement syndical est un homme discret, sobre, en costume gris et chemise perle. La porte de...
(RFI 30/03/17)
Dans tous les pays du Sahel, certaines zones sont actuellement frappées par la sécheresse. Un phénomène persistant et inquiétant, car les conséquences sont multiples sur l'agriculture, l'élevage, la situation alimentaire. Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) a fait le point ce matin lors d’une conférence de presse à Ouagadougou au Burkina Faso. Le comité prévient : si rien n'est fait, près de 13 millions de personnes seront en situation de crise dès le mois de juin. La situation nutritionnelle demeure préoccupante, voire critique dans les bas-fonds du lac Tchad, le nord du Mali, le Niger, et dans plusieurs régions du nord du Nigeria, selon le dispositif régional de prévention des crises. Cela est dû...
(Contrepoints 29/03/17)
Sans un cadre institutionnel garantissant la liberté de prix, de concurrence, et l’égalité des chances économiques, la libéralisation ne pourra remédier à la précarité énergétique au Niger. En dépit des immenses potentialités énergétiques du Niger en charbon minéral, pétrole, soleil, uranium et de potentialités hydroélectriques sur le fleuve Niger, les Nigériens ont un faible accès à l’électricité. Ainsi, le taux de couverture en électricité est de 22,7% et le taux d’accès des ménages est de 9,53%. Et quand bien même les privilégies ont accès à l’électricité, ils doivent subir la cherté des tarifs et les délestages intempestifs. Notons en plus que, le pays est très dépendant de l’offre extérieure d’électricité car plus de 60% de la consommation d’électricité au Niger...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Jeune Afrique reconstitue l’opération de ventes et d’achats d’uranium qui a valu à Areva l’ouverture d’une enquête du Parquet national financier français. On le dit plus influent que le Premier ministre, Brigi Rafini, dont il a été le ministre de l’Intérieur et de la Défense avant d’occuper son poste actuel, aux Finances. Pourtant, depuis quelques semaines, Hassoumi Massaoudou vacille, alors qu’une partie de la presse nigérienne l’accuse d’avoir détourné des sommes d’argent issues d’une transaction d’uranium en 2011. Une commission d’enquête parlementaire a été constituée et a débuté ses investigations. Le ministre devait y être entendu mardi 28 mars, tandis que les plus virulents de ses adversaires ont réclamé sa démission.

Pages