Lundi 23 Avril 2018

Niger

(RFI 28/02/18)
La conférence pour le lac Tchad bat son plein à Abuja, la capitale du Nigeria. Depuis lundi 26 février, l'avenir de cet espace sahélien, menacé par la sécheresse et l'insécurité, est entre les mains des experts scientifiques, ingénieurs et décideurs politiques. Lors du deuxième jour de conférence, ce mardi, une dynamique s'est créée autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad. Trop ambitieux, trop risqué, trop coûteux ? Les raisons de s'y opposer ne manquent pas, mais le projet de remplir le lac Tchad est bel est bien de retour. Mardi 27 février à Abuja, au Nigeria, la titanesque ambition de transférer les eaux du bassin du Congo était sur toutes les lèvres,...
(AFP 26/02/18)
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey et dans les grandes villes du Niger pour demander "l'abrogation" de la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale" et le départ des "forces étrangères" basées dans le pays. "A bas la loi de finances scélérate!", "A bas la loi de finances injuste!", "Forces étrangères à bas!", "Armées française, américaine et allemande, allez vous-en !", ont scandé à Niamey les manifestants, qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile. Sur une banderole frappée des drapeaux français et américain, on pouvait lire: "Armée (ndlr: française et américaine) allez vous-en !, Army Go Away !, nos FDS (Forces de défense et de sécurité) nous suffisent". Pour la première fois, l'opposition...
(La Tribune 26/02/18)
Des milliers de manifestants ont de nouveau battu le pavé à Niamey et dans plusieurs localités du pays pour protester contre les dispositions de la loi des finances et la mauvaise gouvernance au Niger. Bien que la loi est entrée en vigueur depuis le début de l’année, les manifestants entendent mettre la pression sur le régime du président Issoufou afin qu’ils reviennent sur certaines mesures qualifiées « d’antisociales ». Au Niger, les manifestations de la société civile contre la loi des finances et la mauvaise gouvernance se succèdent et rassemblent de plus en plus de monde. Ce dimanche 25 février, ils étaient plusieurs milliers de manifestants à sortir dans la rue à Niamey la capitale et aussi dans plusieurs autres...
(AFP 26/02/18)
Une conférence pour le lac Tchad, organisée sur trois jours par le gouvernement nigérian et l'Unesco, s'est ouverte lundi à Abuja dans le but de lancer un projet de préservation de cette région dévastée par le changement climatique et les conflits. De nombreux représentants des quatre pays qui bordent le lac (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria), ainsi que de Centrafrique, sont attendus pour discuter de solutions pour "revitaliser l'écosystème du bassin pour un subsistance durable, la sécurité et le développement", selon le communiqué de présnetation de l'Unesco. Le changement climatique, aggravé par une très mauvaise gestion des ressources hydrauliques au fil des ans, a conduit à la disparition de 90% de la surface du lac en 40 ans. Les Nations...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une quête de souveraineté, ne peut qu’être victorieuse et constructive. Les pro-CFA, eux, se fondent sur les statistiques mondiales et les expériences diverses et variées vécues sur l’ensemble des continents pour dire que, dans les réformes monétaires, il y a eu...
(Le Point 26/02/18)
Dans le contexte économique, climatique et sécuritaire actuel, quelle sorte d'avenir sera offert aux nouvelles générations ? Cette interrogation mérite d'être posée à propos du Niger qui impressionne par sa dynamique natalité. « Combien d'enfants avez-vous ? » À Maradi, au sud-est du Niger, cette question prend plus d'un parent au dépourvu. Hassan Edi sort doucement sa main de sa poche et se met à compter : « Mohammed, Myriam, Ibrahim,... Oui, c'est ça, j'ai 9 enfants avec ma première femme, 7 avec la seconde. Ça fait 16 enfants », lance fièrement le père. Âgés de 45 à 11 ans, la majorité d'entre eux vivent dans la maison familiale de quelque 50 mètres carrés. Dans la cour, les plus jeunes...
(Jeune Afrique 24/02/18)
L'union européenne a annoncé ce vendredi le doublement de sa participation au financement de la force conjointe du G5 Sahel, portant le total des fonds rassemblés à 414 millions d'euros. Il faut « 480 millions », selon le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui s'inquiète de la pérennité des financements. « Aujourd’hui l’Union européenne va doubler son soutien à la force conjointe et on va aussi avoir d’autres contributions des États membres et des autres partenaires » à cette force, a annoncé Federica Mogherini vendredi lors d’une réunion à Bruxelles devant une trentaine de chefs d’État et chefs de gouvernement.
(AFP 23/02/18)
Les dirigeants européens ont donné vendredi un coup de pouce politique et financier à la force militaire constituée par cinq pays africains pour lutter contre les groupes jihadistes actifs dans la région du Sahel, lors d'une conférence des donateurs à Bruxelles. Trente deux chefs d'Etat et de gouvernement se sont réunis vendredi matin au siège de la Commission européenne autour des dirigeants du Mali, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger et du Burkina Faso pour témoigner de leur soutien politique.
(RFI 23/02/18)
Force conjointe cherche soutien politique et financier. C’est le nouvel appel lancé ce matin à la conférence des donateurs pour cette force antiterroriste du G5-Sahel. Les présidents des pays membres ; Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso ont fait le déplacement à Bruxelles, une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement européens aussi, pour marquer leur solidarité dans la lutte contre le jihadisme dans la zone sahélienne. La force du G5 avait déjà mobilisé 250 millions d’euros de budget. L’objectif était de dépasser les 300 millions. Mission accomplie. Avec notre bureau à Bruxelles, Objectif atteint, puisque la communauté internationale va soutenir la force conjointe du G5-Sahel à hauteur de 414 millions d’euros. L’Union européenne et ses Etats membres participeront pour...
(APA 23/02/18)
APA Bamako (Mali) - Dès l’entame de la réunion de haut niveau sur le financement de la force conjointe du G5 sahel tenue ce vendredi à Bruxelles en Belgique, l’Union européenne (UE) a annoncé qu’elle doublait sa contribution au financement de la force conjointe du G5 sahel la portant de 50 à 100 millions de dollars ‘’ L'Union européenne va doubler son soutien financier à la force militaire conjointe du G5 Sahel,’’ a annoncé Federica Mogherini lors de la conférence des donateurs à Bruxelles à laquelle prennent part plusieurs partenaires comme l’Union africaine, la CEDEAO, la France, aux côtés du chef d’Etat du Niger, Mahamadou Issoufou et président en exercice du G5 sahel et ses homologues du Mali, du Burkina,...
(APA 23/02/18)
APA-Dakar (Sénégal)- L’Etat du Niger a collecté, jeudi, 17,611 milliards F CFA (environ 28,177 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de son émission de bons assimilables du trésor (BAT) à 6 mois , a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur qui sollicitait 20 milliards F CFA, s’est vu proposer 17,611 milliards F CFA (1 F CFA équivaut à 0,0016 dollar). Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 88,06%. L’Etat du Niger a néanmoins retenu la totalité des soumissions des investisseurs avec un taux moyen pondéré de 6,43% et un taux d’intérêt marginal de 6,75%. Selon l’agence UMOA-Titres, les titres...
(Jeune Afrique 23/02/18)
Selon un haut gradé nigérian, le chef de Boko Haram se déplacerait déguisé en femme. Intox ? La déclaration a en tout cas fait beaucoup réagir. C’est habillé en femme que le chef de Boko Haram se déplacerait au Nigeria. Le général de brigade Sani Kukasheka Usman, directeur des relations publiques de l’armée, l’affirme : le hijab serait la tenue de camouflage la plus achevée de l’insaisissable Abubakar Shekau. Info bidon destinée à écorner l’image du terroriste auprès de ses troupes ? De fait, il y a peu de chances qu’un mouvement salafiste dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » porte les drag-queens dans son cœur… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/532260/politique/le-dessin-de-la-semaine...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser les 300 millions d'euros de budget, c'est l'ambition de la conférence d'aujourd'hui. La barre n'est pas bien haute, puisque l'Union européenne a d'ores et déjà laissé entendre qu'elle remettrait 50 millions au pot, alors que la force en a déjà...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de cette volonté affichée, il reste beaucoup de questions à résoudre. Les mots prononcés à Accra lors de la réunion du groupe de travail sur la monnaie unique traduisent bien l'optimisme ambiant. Le vice-président ghanéen a affirmé que son pays serait...
(AFP 22/02/18)
Une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement se réunissent vendredi à Bruxelles pour renforcer leur soutien politique et financier au G5 Sahel qui lutte contre la menace persistante des groupes jihadistes dans la région sahélienne. Lors de cette conférence de haut niveau, le président français Emmanuel Macron -- très engagé sur le dossier -- et la chancelière allemande Angela Merkel seront aux côtés des chefs d'Etat des cinq pays du G5 Sahel: Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et Tchad. Au total, cette conférence des donateurs rassemblera 18 dirigeants européens, présents à Bruxelles pour un sommet informel de l'Union européenne programmé...
(AFP 22/02/18)
Le groupe jihadiste Boko Haram, qui a attaqué lundi un internat pour filles à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria, mène une lutte armée dans la région du lac Tchad depuis 2009 et s'est affilié au groupe Etat islamique (EI) en 2015. Ses offensives ne se cantonnent pas au Nigeria dont il est originaire, mais se prolongent au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun. A l'origine de nombreux raids et attentats-suicides souvent menés par de jeunes adolescentes, Boko Haram utilise aussi les kidnappings de masse comme mode de recrutement. - Une secte radicale - Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un péché" en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria. C'est à l'origine le...
(RFI 22/02/18)
En mission de travail au centre de transit des migrants ouest-africains de l'OIM à Agadez, le ministre de l'Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, a fustigé, mercredi 21 février, le comportement de l'Algérie et sa tendance à expulser les migrants vers le Niger. Quelque 770 jeunes sont en transit dans le centre visité par le ministre, dont une écrasante majorité, selon lui, sont des Africains de l'Ouest renvoyés d'Algérie. L'Algérie doit rapatrier ces migrants chez eux, a martelé le ministre. C’est en compagnie du Premier ministre nigérien que le ministre de l’Intérieur, Bazoum Mohamed, s’est rendu dans le centre de transit des migrants ouest-africains d’Agadez, un centre de l’Office international des migrations, plein à craquer. « Nous avons 770 jeunes en...
(APA 22/02/18)
APA-Niamey (Niger) - L’ancien arbitre international nigérien, Lucien Bouchardeau, est décédé hier, mardi, suite à un arrêt cardiaque a-t-on appris de ses proches, notamment son fils, Issa Lucien Bouchardeau qui a annoncé le décès sur sa page Facebook. Malade depuis quelques temps, son état nécessitant une intervention à l’étranger dont il n’avait pas les moyens, Lucien Bouchardeau en avait appelé, directement au Chef de l’Etat, pour sa prise en charge. Son évacuation sanitaire qui requière un montant de 10 millions de Fcfa a été autorisée par le président Issoufou Mahamadou et devait intervenir incessamment. Malheureusement, celui-ci succombera avant. Lucien Bouchardeau était âgé de 57 ans. Il a eu a officié plusieurs rencontres internationales dont la Coupe du monde de football...
(Le Monde 22/02/18)
Selon un collectif de chercheurs, « l’outil militaire français doit être subordonné à un projet politique réaliste défini par les sociétés sahéliennes ». Tribune. « Nous avons gagné cette guerre », déclarait en septembre 2013 à Bamako un François Hollande triomphant au terme d’une intervention militaire française menée au pas de course pour déloger les mouvements djihadistes au Mali. Quatre ans plus tard, dans une région sahélienne à la dérive, les mots de l’ancien président de la République résonnent de façon tragique. Le Mali a sombré dans un état de délitement inquiétant. Au nord, les groupes politico-militaires se disputent toujours le contrôle des territoires et des trafics. Au centre, l’Etat a reculé dans les zones rurales où prospèrent milices communautaires,...
(Agence Ecofin 22/02/18)
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont pris ce part ce mercredi 21 février à Accra aux travaux de la 5ème Réunion de la « Task Force présidentielle » sur le programme de la monnaie unique dans l’espace communautaire. Ils ont adopté une nouvelle feuille de route qui donne un coup d’accélérateur au projet commun de création d’une monnaie unique. Objectif annoncé : atteindre au plus vite la « CEDEAO des peuples » avec un espace économique plus viable. L’une des grandes décisions contenues dans la nouvelle feuille de route, est la création dès cette année 2018 d’une institution monétaire de la CEDEAO. Elle sera chargée de « fédérer et rationnaliser les multiples institutions existantes et de...

Pages

(AFP 09/01/18)
Les militaires nigérians appuyés par des soldats de pays voisins ont lancé une grande offensive contre les deux factions du groupe islamiste Boko Haram et leurs dirigeants dans le nord-est du Nigeria, a annoncé mardi l'armée nigériane. Des soldats du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria visent les chefs jihadistes Abubakar Shekau, dans la forêt de Sambisa, et Mamman Nur, dans la région du lac Tchad, dans les deux zones de l'Etat du Borno où le groupe est actif. Selon l'armée nigériane, des dizaines de combattants islamistes ont été tués et des centaines d'autres forcés de se rendre au cours des derniers jours. Selon des hauts responsables militaires à Abuja, Nur a été blessé et une de ses...
(AFP 09/01/18)
Les pays du G5 Sahel, le Mali, le Tchad, le Burkina Faso, le Niger et la Mauritanie, ont annoncé lundi à Bamako la création d'un fonds fiduciaire pour gérer l'aide promise à leur force conjointe antijihadiste. Cette décision, prise lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense du G5 Sahel, intervient une semaine avant une nouvelle rencontre à Paris entre Etats membres et pays donateurs. "La décision importante prise lors de cette réunion ministérielle conjointe est la création du fonds fiduciaire pour accompagner et gérer les importants fonds annoncés pour aider la force G5 dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel", a déclaré à l'AFP le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Hubert Coulibaly...
(Agence Ecofin 09/01/18)
Le Niger va commencer à tester, dès ce mois de janvier, la télévision numérique sur une grande partie de son territoire. L’information a été révélée par l’Agence de Presse Africaine (APA). Le pays semble proche de la fin de sa migration, après avoir récemment reçu un lot d’équipements nécessaires à la diffusion en numérique. Selon APA, les premiers tests de la TNT offriront à la population locale les deux chaînes du groupe audiovisuel public (ORTN), à savoir Télé Sahel et Tal TV. Si ces premiers tests se déroulent sans encombre, le régulateur permettra à un certain nombre, encore inconnu, de télévisions privées de rejoindre les chaînes nationales. Le taux d’achèvement du processus de migration n’est pas précisé mais on peut...
(AFP 08/01/18)
Les autorités de la région de Diffa (sud-est du Niger) ont retardé de manière indéterminée le délai de repentance pour les combattants nigériens du groupe islamiste nigérian Boko Haram, a annoncé samedi le gouverneur de cette région proche du Nigeria. "C'est vrai que nous avions annoncé la date du 31 décembre 2017 pour la fin du processus. Mais nous continuons à les encourager à saisir cette opportunité", a déclaré à la télévision le gouverneur de Diffa, M. Mahamadou Laoualy Dan Dano. Mi-octobre, le gouverneur avait averti que les combattants de Boko Haram avaient jusqu'au 31 décembre 2017 pour se repentir, et que cette "main tendue" aux insurgés "n'était pas étalée indéfiniment dans le temps". Mais ce délai de "repentance" vient...
(AFP 07/01/18)
Le Niger a adopté une stratégie pour lutter contre la corruption qui a atteint des proportions "relativement élevées" dans ce pays très pauvre, a annoncé samedi le gouvernement. "En dépit des mesures et des efforts consentis, la corruption reste un fléau persistant. C'est pourquoi, le gouvernement a élaboré un document de stratégie nationale de lutte contre la corruption", selon un communiqué du conseil des ministres. Le texte ne dévoile pas la nouvelle stratégie, mais assure qu'elle "constitue un ensemble de réponses structurées" et "ciblant la corruption dans toutes ses formes".
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(RFI 05/01/18)
Des enseignants nigériens contractuels, et qui ne sont donc pas encore intégrés à la fonction publique, ont organisé hier un sit-in devant les locaux du ministère de la Fonction publique. Ils n'ont pas été reçus par la ministre et aucun cadre du ministère n'est venu à leur rencontre. Le paiement des arriérés des pécules, le recrutement à la Fonction publique et la réintégration de leurs camarades remerciés, telles sont entre autres les principales revendications des enseignants contractuels. « Nous venons d’entamer la première action de l’année 2018 qui est ce sit-in au ministère de la Fonction publique. Mais ce qui est évident, nous allons nous battre pour que d’abord nos camarades puissent être réhabilités, mais également que sur les engagements,...
(AFP 26/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé samedi à Niamey que la France allait aider financièrement le Niger à accroître le nombre de jeunes filles scolarisées dans ce pays qui veut réduire le nombre de mariages et de grossesses précoces. "Notre objectif est de mettre fin aux mariages et aux grossesses précoces (...) Nous demandons à la France de nous aider", a déclaré le président nigérien Mahamadou Issoufou au cours d'une conférence de presse commune au second jour de la visite de son homologue français. La France va lancer, selon M. Macron, un nouveau programme de 15 millions d'euros, en plus des projets déjà en cours, pour "appuyer cette politique d'autonomisation des jeunes filles", en leur permettant de rester scolarisées...
(Agence Ecofin 26/12/17)
En séjour en terre nigérienne depuis hier pour fêter Noël avec la troupe Barkhane, le Président français a été reçu ce matin par son homologue Mahamadou Issoufou. En conférence de presse de restitution des échanges vers la mi-journée, plusieurs annonces ont été faites notamment le soutien de la France au Niger pour soutenir la scolarisation de la jeune fille à hauteur de 10 millions d’euros. Ce soutien qui sera octroyé via l’Agence française de développement, est en phase avec l’une des priorités du gouvernement de corriger les disparités existant entre le taux de scolarité de la jeune fille et celui du garçon. La finalité de ce projet du gouvernement est de développer le capital humain (pour une meilleure transformation de...
(AFP 23/12/17)
Emmanuel Macron a affirmé vendredi soir à Niamey que "l'effort" contre les groupes jihadistes au Sahel "où se joue notre sécurité" sera "maintenu" en 2018. "L'effort sera maintenu, fortement" avec "la volonté: obtenir des victoires claires, importantes, face à l'ennemi", a déclaré le président français en s'adressant à plusieurs centaines de soldats de la force Barkhane sur la base aérienne avancée au Niger. L'opération Barkhane, qui regroupe plus de 4.000 hommes, en particulier au Mali et au Niger, "est essentielle pour notre stratégie dans le Sahel", a ajouté Emmanuel Macron, arrivé en début de soirée dans la capitale nigérienne.
(AFP 23/12/17)
Emmanuel Macron est arrivé vendredi en fin de journée au Niger pour réveillonner avant l'heure avec des centaines de soldats français déployés pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel. Le chef de l'Etat français a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, avec lequel il a eu une brêve discussion avant un entretien plus officiel samedi. Accompagné de la ministre française des Armées Florence Parly, Emmanuel Macron devait ensuite rejoindre, au bout de la piste de l'aéroport, la vaste base aérienne projetée de l'opération Barkhane, où l'attendaient les soldats français pour un court discours suivi d'un dîner festif. Après Gao, Ouagadougou et Abdijan, cette courte visite d'une vingtaine d'heures à Niamey témoigne de la...
(La Tribune 22/12/17)
A la veille de la célébration de la fête de noël, le président français Emmanuel Macron se déplace au Niger ou il sera aux cotés des soldats de l’opération Barkhane. Un déplacement fort en symbole qu’il mettra à profit pour échanger avec son homologue Mahamadou Issoufou sur deux dossiers prioritaires et stratégiques de la nouvelle politique étrangère française, la lutte contre le terrorisme et la migration. Membre du G5 Sahel, Niamey est un allié inconditionnel de la France qui fait du Niger un exemple en matière de gestion des flux migratoires en plus de disposer dans le pays de plusieurs bases militaires, une présence de plus en plus mal perçue par l’opinion publique nigérienne. Décidément, la première année au cours...
(Agence Ecofin 20/12/17)
Venues du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, des Organisations de la Société Civile (OSC) prennent part, depuis ce lundi 18 décembre à Lomé, à un atelier de renforcement de capacités en vue d’une implication des femmes dans la lutte contre le terrorisme dans le Bassin du Lac Tchad. Cette rencontre est organisée sur trois (3) jours par le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC) et se situe dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions 1325, 2349 et 2370 du Conseil de Sécurité ainsi que des résolutions de l’Assemblée Générale sur les femmes, le désarmement, la non-prolifération et le contrôle des armes. Les participants devront, suite aux...
(RFI 18/12/17)
Le Niger fête ce lundi 18 décembre son 59e anniversaire de la proclamation de la République. Une fête tournante qui se tient cette année à Tahoua, la région natale de l'actuel chef de l'état nigérien, Issoufou Mahamadou. Les festivaliers de toutes les huit régions du pays convergent depuis quelques jours à Tahoua. La plus grande région du Niger du Nord s’est métamorphosée en quelques mois. Des festivaliers se prononcent : « La fête qui sera belle, c’est la veille qu’on le voit. Vous voyez beaucoup de couleurs, on sent que la ville, ça bouge. Vraiment, nous sommes à la veille, mais je garde l’espoir franchement que la fête sera très belle ». « Je pense que Tahoua est en train...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(APA 15/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Mali et le Niger sont des pays où le nombre d’enfants touchés par la malnutrition aigüe est élevé, indique une étude menée par l’ONG Action contre la faim (ACF) dont les conclusions ont été présentées jeudi à Dakar au cours d’un atelier. Selon le Dr Eric Kouam, expert en santé publique et nutrition « les conflits armés notés dans les régions du nord Mali et à l’est du Niger ont favorisé le déplacement des populations qui deviennent vulnérables et causé la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans». «Une hausse de 27℅ du nombre d’enfants de moins de cinq ans en risque de malnutrition aigue a été observée dans la région sahélienne. », lit-on...
(RFI 13/12/17)
Ils étaient de milliers d’étudiants mardi 12 décembre dans les rues de Niamey, au Niger. Ils réclamaient le paiement de leurs bourses, de meilleures conditions de vie sur le campus et surtout que justice soit rendue à leur camarade tué lors de violences sur le campus. Nous avons estimé que trop c'est trop ! Pour un Etat où nous avons du pétrole, nous avons de l'uranium, etc. Nous ne sommes pas d'accord ! Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171212-niger-etudiants-manifestent-niamey-le...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq pays de la région (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger, Tchad). Mais pour l'heure, on en est encore loin. La toute première opération lancée fin octobre n'a pu rassembler que 200 à 350 hommes de chaque pays. Avant l'opération, la France avait...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(Le Monde 12/12/17)
Quatre soldats américains et cinq nigériens avaient été tués début octobre dans un assaut attribué à des combattants de l’Etat islamique dans le Grand Sahara. Par Seidik Abba (chroniqueur Le Monde Afrique) Ayorou, le 2 novembre 2017. Dans l'enceinte de la gendarmerie du village qui a été lourdement attaquée et pillée le 21 octobre 2017 par un groupe djihadiste affilié à l’Etat islamique. L'attaque a fait 13 victimes du côté des gendarmes. C'est la deuxième attaque cette année. C’est un nouvel élément qui devrait encore compliquer l’enquête lancée par le Commandement de l’armée américaine pour l’Afrique (Africom) : des membres du groupe djihadiste nigérian Boko Haram ont participé, le 4 octobre, à l’attaque contre une patrouille des armées nigérienne et...

Pages

(Le Point 16/11/17)
Le pays a décidé de se retirer purement et simplement de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives. Le moins que l'on puisse dire est que sa suspension le mois passé de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) «  pour progrès insuffisants  » n'a pas du tout été du goût des autorités de Niamey. Alors, le pays s'est purement et simplement retiré de l'institution, a annoncé le ministre des Mines, Barazé Moussa, au cours d'une conférence de presse. Des efforts, mais peut mieux faire Dans une correspondance datant du 25 octobre dernier, le conseil d'administration de l'ITIE avait, tout en saluant la position de pionnier que le Niger a occupée pour un pays qui est le...
(Agence Ecofin 16/11/17)
L’entreprise minière listée sur TSX, GoviEx Uranium a acquis un permis d’exploration pour la propriété d’Agaliouk, adjacent à son projet d’uranium de Madaouela au Niger. La propriété hébergerait 11,67 millions de livres (Ib) de ressources indiquée et mesurée d’uranium et 9,35 millions d’Ib de ressources inférées. «La déclaration de ressources minérales pour le projet Madaouela totalise désormais 110,76 millions d’Ib d’U3O8 (octaoxyde de triuranium, ndlr) pour les catégories indiquée et mesurée et 27,66 millions d’Ib pour la catégorie inférée.», a déclaré Daniel Major, CEO de la société. GoviEx Uranium détient à 100% le projet de Madaouela et prévoit y produire 45,6 millions de livre d’U3O8 avec des coûts d’exploitation de 24,49$/Ib sur une durée de vie de 18 ans. La...
(Agence Ecofin 16/11/17)
64 millions de dollars US, soit 35 milliards de Fcfa. C’est la somme versée au Nigéria par le Niger et le Bénin au titre d’une dette contractée pour l’approvisionnement en électricité. L’information a été révélée par Babatunde Fashola, ministre nigérian de l’Energie. En mai dernier, les deux pays qui bénéficient de l’énergie électrique du Nigéria, ont versé environ 159 millions de dollars US au Nigeria bulk electricity trader (Nbet). Le Nigéria traverse une crise énergétique qui porte un coup à son économie. Au premier trimestre 2017, le pays a généré environ 3,7 Gw devant une demande de 15 Gw, selon le bureau nigérian des statistiques (NBS). Une réalité qui ne fait pas l’affaire du Niger qui dépend de 60% de...
(RFI 14/11/17)
L'Initiative pour la transparence des industries extractives regrette que le Niger ait décidé de se retirer de cet organisme de certification. Fin octobre l'ITIE, avait décidé de suspendre le pays « pour progrès insuffisants ». En réaction, le Niger a annoncé dimanche 12 novembre qu'il quittait l'ITIE. La décision a été notifiée ce lundi à l'organisme et prend effet immédiatement. Le ministre nigérien des Mines, Hassane Barazé Moussa, justifie cette mesure par la décision « injuste » de l’organisme. Sur les sept pays que l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) a décidé de suspendre récemment...
(AFP 13/11/17)
Le Niger s'est retiré de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) qui l'avais "suspendu" fin octobre "pour progrès insuffisants", a indiqué dimanche la radio nationale. "Le Niger ayant trouvé que cette décision est injuste a quitté l'ITIE", a révélé le ministre nigérien des Mines, Hassane Barazé Moussa devant les députés. Cette "désaffiliation" a été notifiée aux instances de l'ITIE "par lettre du 25 octobre 2017", a précisé le ministre dont les propos sont rapportés par la radio. Le ministre, attribue la "suspension" du Niger" au fait que le le Conseil d'administration de l'ITIE s'est "mêlée d'une affaire judiciaire au Niger" en établissant "un lien entre l'arrestation de certains acteurs...
(AFP 10/11/17)
Le groupe nucléaire français Areva veut "assurer la viabilité" de ses deux filiales au Niger grâce à des mesures drastiques d'économie, dont plusieurs centaines de licenciements en 2018, a indiqué jeudi son directeur général. "La situation du marché de l'uranium est difficile : son prix est passé de 40 dollars à 20 dollars (par kg) ces trois dernières années et la demande a baissé de près de 10%", a déclaré le directeur général de NewCo Areva, Philippe Knoche, à l'issue d'un entretien à Niamey avec le président du Niger, Mahamadou Issoufou. C'est "dans ce contexte" que les conseils d'administration de Cominak et Somaïr, les deux mines d'Areva dans le nord du Niger, "ont pris des décisions qui étaient difficiles mais...
(La Tribune 07/11/17)
Le Niger compte relancer les négociations sur l'acheminement de son pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun en 2018, a-t-on appris du ministre nigérien des finances. D'après le responsable gouvernemental, cette option s'avère moins coûteuse pour le pays par rapport au pipeline Niger-Bénin. A partir de 2018, les autorités nigériennes voudraient acheminer leur pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun lequel à leurs yeux est le plus court pour le convoi. Dans cette perspective, le Niger vient de révéler qu'il comptait relancer les discussions afin de concrétiser ce projet. L'information a été révélée par le ministre nigérien des finances, Hassoumi Massaoudou. « Dans un premier temps, il s'agit de 60 000 barils par jour; et il fallait pour la valoriser, choisir le...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Selon Melissa Rousset, une spécialiste de la finance digitale, on verra se développer dans les prochaines années, en Afrique de l'ouest francophone, le crédit scoring, une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l'analyse des données le concernant. Le crédit scoring, très développé en Afrique de l'est, a permis d'y améliorer l'inclusion financière. Jusqu'à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d'évaluation préconçues et peu flexibles. Par exemple, plusieurs consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s'en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service...
(APA 04/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le projet d’exportation du pétrole nigérien à partir du Cameroun via le pipeline Tchad-Cameroun suite à un accord signé par les gouvernements des deux pays en 2014 sera relancé dans les prochaines semaines, a appris samedi APA de source officielle. Selon le ministre nigérien des Finances, Hassoumi Massaoudou, ce projet qui fait l’objet de négociations ces trois dernières années, devrait définitivement trouver une solution, tant il est vrai que l'option de l'évacuation du brut nigérien vers le port de Cotonou, au Bénin est également envisagée. Selon des sources, la décision des autorités nigériennes de mettre l’option du Cameroun en concurrence avec celle du Bénin est due aux menaces terroristes de la secte nigériane Boko Haram dont des...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Les autorités nigériennes vont relancer, au cours de l'année 2018, les négociations en vue de la mise en œuvre du projet d’évacuation du brut nigérien à travers le pipeline Tchad-Cameroun. L’information a été révélée, le 1er novembre 2017, par le ministre des Finances de ce pays d'Afrique de l'Ouest, Hassoumi Massaoudou. Sauf que, a souligné le ministre nigérien, l'option de l'évacuation du pétrole via l'oléoduc qui s'étire entre le Tchad et le Cameroun est désormais concurrencée par celle de faire évacuer les cargaisons de brut nigérien vers le port de Cotonou, au Bénin. Selon les autorités nigériennes, ce pays est «moins exposé» que le Cameroun à la menace Boko Haram, nébuleuse terroriste nigériane qui crée une «insécurité grandissante» dans la...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats se ferait alors progressivement. Une proposition reprise dans le communiqué final, traduisant ainsi, de nouveau, une volonté d’aboutissement du projet. Mais une chose que le président du Niger n’a pas expliqué clairement, c’est ce qu’il entendait par « Pays techniquement...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Il y a quelques semaines, le Commonwealth Development Corporation, le fonds britannique de financement du développement, annonçait son intérêt particulier pour l’Afrique de l'Ouest, notamment la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui sont les moteurs de l'écononomie dans la zone UEMOA. L'annonce, cette fois, vient du Norfund, le fonds norvégien de financement du développement via des investissements directs non-boursiers. Selon des propos rapportés par Reuters, citant le directeur général de l'institution, qui intervenait en marge d'une conférence, le Norfund envisage de renforcer son ancrage en Afrique de l'ouest avec une base opérationnelle au Ghana. Dans la foulée, on apprend aussi que le Norfund prévoit d'investir 1 milliard $ dans le secteur bancaire en Afrique subsaharienne, sans qu'on ne puisse confirmer...
(APA 02/11/17)
APA-Niamey (Niger) - Le Niger fait un bond de 6 places dans le classement Doing Business 2018 de la Banque Mondiale, publié mardi, passant de la 150ème place à la 144ème place, confirmant ainsi les bons résultats du pays en matière d’amélioration du climat des affaires. Quatre réformes essentielles ont permis cette progression. Il s’agit des réformes visant à faciliter la création d’entreprise, notamment la réduction du capital minimum requis pour la création d’une entreprise ; une gestion plus efficiente des permis de construire ; la mise en place d’un guichet unique permettant de réduire le temps d’obtention...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Xinhua 31/10/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) appelle les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à accélérer la diversification de leurs économies afin d'accroître leurs croissances, a indiqué lundi, sa représentante résidente au Sénégal, Cemile Sanack, lors de la publication d'un rapport de son institution sur les perspectives économiques régionales. Les perspectives de croissance dans la zone UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) sont "favorables", selon Cemile Sancak. Ainsi, la croissance est attendue au-dessus de 6% en moyenne. "Pour maintenir cet élan à moyen terme, les efforts doivent rester étendus pour promouvoir le développement des PME, mobiliser l'investissement direct étranger. Toutefois, il serait important d'accélérer la diversification des économies de la zone pour consolider...
(AFP 30/10/17)
Les Etats-Unis se sont engagés lundi à apporter jusqu'à 60 millions de dollars à la force antijhadiste pour le Sahel, a annoncé le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. La France dirige lundi une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour tenter de consolider l'aide à ce G5 Sahel, une force conjointe formée de soldats du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de Mauritanie. "Pour vaincre le terrorisme, il faut s'assurer que les organisations terroristes ne bénéficient d'aucun refuge sur aucun continent", estime Rex Tillerson dans un communiqué. "Dans cette optique, sous réserve de l'issue des consulations avec le Congrès, les Etats-Unis s'engagent aujourd'hui à soutenir pour un montant pouvant atteindre 60 millions de dollars les efforts...
(AFP 30/10/17)
De violents heurts ont éclaté dimanche dans la capitale nigérienne Niamey entre la police et des manifestants qui protestaient contre la loi de Finances 2018 qu'ils jugent "anti-sociale", a constaté un journaliste de l'AFP. A l'appel d'un collectif de la société civile, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées la place Toumo, près du centre ville, où elle devait tenir un meeting de protestation contre la loi qui, selon ses détracteurs, créée "de nouvelles taxes et de nouveaux impôts". Certains manifestants scandaient des slogans hostiles au gouvernement et d'autres brandissaient des pancartes "Non à la loi de Finances 2018".
(APA 30/10/17)
APA Niamey (Niger) - Une manifestation pacifique initiée ce dimanche à Niamey par un collectif de la société civile pour dénoncer contre la loi de Finances 2018 a viré en de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants Le bilan de ces affrontements reste encore inconnu de sources sécuritaires et hospitalières. Regroupés à la place Toumo, dans la capitale, les manifestants ont voulu dénoncer "de nouvelles taxes et de nouveaux impôts" crées par la Loi des finances 2018 Des manifestants brandissaient des pancartes "Non à la loi de Finances 2018". Les manifestants ont réagi aux grenades lacrymogènes des policiers par des jets de pierres et en brulant des pneus et aux autres branches
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Le gouvernement nigérien veut réduire le déficit budgétaire en mobilisant plus de ressources internes (par les impôts) en 2018. Une réalité que la société civile et une partie de l’opinion rejettent, soutenant que la situation socio-économique actuelle est déjà difficile. Devant la représentation nationale mercredi, le ministre nigérien des Finances Hassoumi Massaoudou est revenu sur la genèse des investissements faits par l’Etat depuis 2011, date de l’arrivée au pouvoir du Président nigérien Mahamadou Issoufou. Pour M. Massaoudou, le contexte économique d’avant 2011 présageait de bonnes perspectives. Tout d’abord, l’uranium dont on pouvait doubler la production avec l’exploitation de la mine d’Imouraren, une production de près de 5 000 tonnes actuellement, à 10 000 tonnes. « Nous étions dans un contexte...

Pages

(Le Temps - Tg 21/07/14)
L’information a été donnée sur le site de la Fédération Togolaise de Football (FTF). La 7è édition de du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine se tiendra du 22 au 29 novembre dans capitale togolaise. Selon les organisateur, cette manifestation va coïncider avec le vingtième anniversaire de l’UEMOA et sera célébrée comme une “fête de la jeunesse”. Le Premier Ministre togolais présidera le tirage au sort prévu pour le 27 septembre. Les préparatif de la compétition ont déjà démarré, avec une visite effectuée au début du mois de juillet à Lomé par une délégation d’officiels de l’UEMOA. Elle a eu des entretiens avec le ministère des sports et des membres du bureau de la fédération de football...
(AfreePress 19/07/14)
Encore appelée « Tournoi de l’UEMOA », la coupe de l’intégration de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se jouera à Lomé du 22 au 29 novembre 2014. Couplé avec le 20ème anniversaire de l’union, la 7ème édition de la présente compétition se veut un grand rendez-vous de la jeunesse. Selon les informations parvenues à l’Agence Afreepress, la cérémonie du tirage au sort de cette compétition aura lieu le 27 septembre prochain et sera présidée par le Premier Ministre togolais, Arthème Ahoomey-zunu. Créé en 2007, le tournoi de l’UEMOA est une compétition annuelle de football regroupant les joueurs locaux des huit (8) pays membres de l’Union à savoir : le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger,...
(Nigerdiaspora 18/06/14)
En fin de contrat au mois d'août prochain, Gernot Rohr et son ajoint Jacky Bonnevay ne devraient pas rester à la tête du Niger. Selon nos informations, les autorités locales ont déjà activé la piste conduisant à François Zahoui. Déjà annoncé au moment du départ de Rolland Courbis, le technicien ivoirien avait alors décliné la proposition, en raison de son engagement à la tête des Eléphants Espoirs. Tenté par une nouvelle aventure à la tête d'une sélection nationale séniors, il pourrait cette fois donner suite. François Zahoui viendrait avec un adjoint, Jean Susini, et un entraîneur des gardiens, Laurent Spinosi. Ce dernier a été écarté à l'OM depuis le départ de José Anigo et l'arrivée de Marcelo Bielsa. Les deux...
(Nigerdiaspora 01/04/14)
Les choses se précipitent au niveau de la région de Maradi où les débats sur l’édition 2014 du sabre national intéressent même les néophytes. A l’issue d’une assemblée générale, tenue le week-end dernier, la ligue régionale de lutte traditionnelle de Maradi est revenue sur les vicissitudes qui ont caractérisé le dernier championnat du sabre national. Par la voix de son président Moutari Boiteux et son trésorier général, elle a tapé du point sur la table quant à la situation de manoeuvres qui a prévalu cette année. Sur la radio «Voix de l’Amérique», ils ont exprimé toute leur amertume quant à la situation de fraude qui a caractérisé la 35ème édition du sabre national tenue à Diffa. Les deux responsables en...
(Pana 18/03/14)
Yacouba Adamou de la région de Niamey a été sacré dimanche champion national de lutte traditionnelle 2014 du Niger, à Diffa, à 1.350 km à l’est de Niamey, en terrassant en finale Ibrahima Namata de la région de Dosso, à l'issue d'un combat de plus d’une heure de temps. Yacouba Adamou remporte ainsi le Sabre national et une enveloppe de 10 millions de francs CFA . La lutte traditionnelle, plus que le football, est le sport-roi au Niger. Le championnat national de lutte traditionnelle met en compétition, pendant une dizaine de jours, quelque 80 lutteurs venus des huit régions du pays pour la conquête du Sabre argenté, le titre national. Au-delà de l'aspect sportif, le championnat national de lutte traditionnelle...
(Afrique Inside 07/03/14)
Une belle victoire, deux nuls encourageants et enfin deux défaites, les équipes africaines qualifiées pour le mondial brésilien n'ont pas connu le même sort hier soir. Amicales mais importantes, ces rencontres entrent dans le cadre de la préparation de la Coupe du Monde de football. Cinq équipes représenteront l’Afrique lors de la grande messe du football mondial qui aura lieu en juin prochain au Brésil. Les grosses cylindrées du continent qui ont traditionnellement bien des difficultés à franchir le second tour de la compétition, tenteront une nouvelle fois de faire bonne figure malgré des statistiques qui ne tournent pas...
(Pana 01/03/14)
L'entraîneur de la Mauritanie convoque 20 joueurs pour le match amical contre le Niger - L'entraîneur français de l’équipe nationale de football de la Mauritanie, Patrice Neveu, a publié vendredi une liste de 20 joueurs convoqués pour le match amical contre le Niger prévu le 5 mars à Nouakchott. Cette liste, publié au cours d'une conférence de presse, comprend huit joueurs locaux et 12 expatriés. Voici la liste des joueurs convoqués : Gardiens de buts : Soulemane Brahim (FC Tevragh-Zeina) et Saadbouh Abdel Kader (FC Nouadhibou). Défenseurs : Omar N’Diaye (Luzenac –FR), Omar N'Diaye (Stade Mantois-FR), Sow Demba (Le Havre –FR), Sangare Abdoulaye (Poissy – FR), Bâ Abdou (Lens-FR), Bilal Sidibé (Redon-FR) et Coulibaly Boubacar (FC Tevragh-Zeina). Milieux de terrain...
(Pana 21/02/14)
Nouakchott, Mauritanie - L’équipe nationale de football de la Mauritanie reçoit en match amical son homologue du Niger, le 5 mars prochain à Nouakchott, pour meubler une journée FIFA, a appris jeudi la PANA de sources sportives. A l’occasion de cette rencontre, les 'Mourabbitounes', dont l’ossature a participé au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de janvier 2014 en Afrique du Sud, devraient être renforcés par quelques expatriés parmi lesquels Ba Adama, attaquant de Bastia (deuxième Division française). Cette rencontre devrait servir à préparer les éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN), prévue au Maroc en 2015.
(Africa Top sports 06/02/14)
Après une participation somme toute honorable au dernier Championnat d’Afrique des nations (éliminé en poules), la Mauritanie est sur « le bon chemin« , arguait son sélectionneur Patrice Neveu. C’est dans cette optique que la FFRIM multiplie les options pour la tenue d’un match amical à la prochaine date FIFA. Depuis un mois, deux pays sont en ballottage pour affronter les Mourabitounes dans une rencontre amicale qui doit se tenir à Nouakchott. En pôle, le Niger qui aurait déjà sollicité cette confrontation depuis l’an dernier à la suite d’une séance de travail avec leurs homologues mauritaniens. Mais selon nos informations, le Togo s’est également positionné pour mettre à profit cette date qui sera la seule avant le début des éliminatoires...
(AFP 02/02/14)
LE CAP, (AFP) - La Libye a remporté samedi le Championnat d'Afrique des nations en battant le Ghana 4 tirs au but à 3 (0-0 après la prolongation), au Cap. Les Libyens, invités-surprise de la finale, s'adjugent ainsi leur premier titre continental et prennent une revanche tardive sur leur défaite en finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-1982), il y a 32 ans, contre le Ghana. Au termes d'un match plutôt terne avec peu d'actions et sans but, les Libyens et les Ghanéens ont dû se départager aux tirs au but, comme lors du tour précédent, respectivement face au Zimbabwe et au Nigéria. Grâce à un arrêt du gardien Muhammad Nashnoush et à une frappe du Ghanéen Tijane loin...
(Jeune Afrique 20/01/14)
Ancien collaborateur de Joseph Blatter, le Français Jérôme Champagne a annoncé le 20 janvier sa candidature à la présidence de la Fifa (élection en mai 2015). Une institution qu'il souhaite à la fois plus forte et plus démocratique. Il s'en explique. Diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, et ancien pigiste à France-Football, Jérôme Champagne (55 ans) embrassa par la suite une carrière de diplomate qui le conduisit successivement à Oman, à Cuba, à Los Angeles et au Brésil. Il intégra ensuite le comité d'organisation de la Coupe du monde 1998, en France, puis la Fédération internationale de football association (Fifa), dont le siège est à Zurich, en tant que conseiller, secrétaire général adjoint, délégué aux projets spéciaux, puis...
(AIP 08/01/14)
Abidjan - Au total, 43 pays sur les 54 associations membres de la Confédération africaine de football (CAF) se sont engagés pour les éliminatoires du 19ème Championnat d’Afrique des nations U20 prévu au Sénégal, en 2015. Le Sénégal, pays hôte de cette compétition, est qualifié d’office, indique la CAF, dans un document posté sur son site web. L’Egypte est la championne d’Afrique en titre de cette catégorie. Elle a remporté le 18ème championnat d’Afrique U-20 face au Ghana, en mars 2013. Par contre, l’équipe nationale des moins de 17 ans s’est engagée pour disputer les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations des moins de 17 ans (Niger 2015), en même temps que 37 autres pays. Le Sénégal s’est également engagé...
(APA 26/12/13)
Afrique - Le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015, initialement prévu en janvier en marge de la 3ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), aura finalement lieu au mois d’avril au Maroc, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF). Après un premier tour préliminaire concernant les équipes les moins bien classées, sept poules de quatre sélections seront formées. Les premiers tours des éliminatoires de la CAN 2015 auront lieu juste après la Coupe du monde 2014, programmée du 12 juin au 13 juillet. Les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la phase finale prévue au Maroc. Ces 14 sélections viendront s'ajouter au Maroc, pays organisateur et au Nigeria, tenant du trophée.
(APA 11/12/13)
Vingt-et-un cyclistes issus de neuf pays ont été nominés pour le titre de «Cycliste africain de l’année 2013» qui sera attribué d’ici la fin du mois de décembre, a appris APA, lundi, auprès de la Confédération africaine de cyclisme. Avec quatre nominés, l'Algérie, l'Erythrée et l'Afrique du Sud fournissent le plus gros lot de prétendants. Elles sont suivies du Maroc avec trois nominés et du Rwanda avec deux nominés. La Tunisie, la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie et le Burkina, avec chacun un nominé, ferment la marche. Le jury est présidé par le quintuple vainqueur du Tour de France, Bernard Hinault avec un membre d'honneur exceptionnel : Chris Froome, le vainqueur du Tour de France 2013. Créée l'année dernière par les organisateurs...
(L'Intelligent d'Abidjan 12/11/13)
L’Afrique connaîtra ses cinq représentants pour la prochaine Coupe du monde Brésil 2014, au soir du 19 novembre 2013. Le Ghana, éliminé en quart de finale du Mondial sud-africain en 2010, est quasiment certain de danser au rythme de la Samba en juin prochain au Brésil. Car lors de la manche aller à Kumasi, les Black Stars ont dynamité les pharaons d’Egypte (6-1). De l’avis de nombreux observateurs et en jetant un regard sur les statistiques des barrages de la Coupe du monde, aucune équipe n’a pu remonter un tel score. Il est sûr, que le Ghana a déjà fait le plus dur et tient peut être depuis quelques semaines le billet du Mondial en poche. Toutefois, Michael Essien, Kévin...
(APA 30/10/13)
Abidjan - Le coach de la sélection sénégalaise de football, Joseph Koto a accusé mardi l’équipe nigérienne d’avoir fraudé sur l’âge de cinq joueurs dont les dates de naissance sur les passeports n’étaient pas conformes à celles inscrites sur leur licence. "Dans l'équipe du Niger, on a cinq joueurs dont la date de naissance sur la licence n'est pas conforme à celle inscrite sur le passeport", a affirmé Joseph Koto, en conférence de presse suite à la rencontre entre ses poulains et les Mena du Niger, qu'il accuse d'avoir aligné des athlètes irréguliers au cours du match sanctionné par un nul (1-1). "Au départ, on l'a signalé à l'arbitre, mais il nous a dit que c'est pas son rôle, que...
(Le Mag 04/10/13)
Le club algérien de handball, le Groupement Sportif des Pétroliers, se serait retiré de la 35e édition du championnat africain de handball qui se déroule à Marrakech du 2 au 13 octobre. Le Maroc est représenté, lors de ce championnat, par deux clubs: le Mouloudia de Marrakech et le Wydad Smara. Ce dernier club se trouve au groupe D avec l’Espérance de Tunisie (Tunisie), GSP (Algérie), l’AS Sonabel (Burkina Faso) et Warriors Club (Tchad). Cependant, l'équipe algérienne se serait retirée de la compétition, selon les médias, prétextant son retrait par la présence du Wydad Smara, un club qui ne représenterait pas le Maroc, selon les algériens, puisque "Smara n'est point une ville marocaine", selon l'équipe algérienne. Le retrait a été...
(APA 16/09/13)
Le tirage au sort des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 de football se déroulera ce lundi midi, en heure du Caire (10h GMT), annonce dimanche la Confédération africaine de football (CAF). La cérémonie sera dirigée par le Directeur des compétitions de la Fédération internationale de football (FIFA), Mustapha Fahmy, avec le concours du directeur de la Coupe du monde, Gordon Savic, et du secrétaire-général de la CAF, Hicham El Amrani. Le président de la CAF et vice-président de la FIFA, Issa Hayatou, sera aussi de la partie. Pour les besoins du tirage, les dix équipes ont été réparties dans deux chapeaux, selon le classement FIFA de septembre. Le chapeau 1 est constitué des cinq premiers au...
(AFP 15/09/13)
NICE - Les Jeux de la Francophonie s’achevaient dimanche à Nice, après dix jours d’épreuves qui ont attiré un public inégal, plus intéressé par les concours artistiques que par les épreuves sportives qui se déroulaient sur des sites excentrés et sans réelles têtes d’affiche. La ministre déléguée chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui a, peu avant la cérémonie officielle de clôture, déploré ce manque d’engouement du public et la faible audience médiatique de cet événement auquel participaient "2.749 compétiteurs" issus de 54 nations, selon les derniers chiffres fournis par les organisateurs. Selon la ministre, "il n’y a que la France", parmi les 77 membres de l’Organisation internationale de la Francophonie, "qui ne prend pas conscience de l’importance de ces grandes...
(AFP 15/09/13)
PARIS, 15 septembre 2013 (AFP) - Le dénouement approche dans la zone Afrique des qualifications pour le Mondial-2014 avec le tirage au sort lundi au Caire des barrages entre les dix dernières équipes encore en lice, qui s'affronteront en matches aller-retour pour décrocher les cinq billets disponibles pour le Brésil. Il y a eu un nouveau rebondissement jeudi avec la sanction frappant le Cap-Vert pour avoir aligné un joueur suspendu. Initialement qualifié pour ces barrages, le Cap-Vert a finalement dû laisser sa place à la Tunisie. Cette dernière se retrouve même tête de série, puisque selon le règlement de la Fifa, les cinq équipes les mieux placées au dernier classement de la fédération internationale sont protégées. Les cinq têtes de...

Pages

(Nigerdiaspora 19/06/13)
Une équipe de reportage de la chaîne Al Jazeera est entrée sans autorisation en territoire nigérien pour y effectuer des reportages sur l’afflux des refugiés nigérians au Niger. Suite à cette affaire, le ministre en charge de la Communication a tenu à apporter quelques éléments d’informations. Ainsi M. Salifou Labo Bouché, a déclaré qu’aucun journaliste n’a été arrêté par les Forces de défense et de sécurité au Niger. « Bien qu’ils n’aient pas d’autorisation de tourner au Niger, la police ne les a pas arrêtés. Ils ont juste été interrogés sur le but de leur entrée au Niger avant d’être relâchés », a déclaré le ministre en charge de la communication. Le ministre Salifou Labo Bouché a même donné la...
(Medianiger 19/06/13)
Reporters sans frontières est soulagée par la libération, le 17 juin 2013, des trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera et de leur chauffeur, interpellés deux jours plus tôt près de la ville de Zinder (Sud-Est). Les autorités leur reprochaient de travailler sans accréditatio "Nous étions préoccupés par la situation des quatre employés d'Al-Jazeera, et sommes heureux qu'une une issue favorable ait été trouvée. Il est choquant qu'un simple problème administratif puisse valoir à des journalistes trois jours de détention, la saisie de leur matériel et la confiscation momentanée de leurs téléphones", a déclaré l'organisation. "En dépit de quelques problèmes persistants, le Niger a démontré ces dernières années beaucoup de respect pour les journalistes et la liberté de l'information. Nous...
(Nigerdiaspora 19/06/13)
La police nigérienne a interpelé, le lundi 17 juin dernier, dans la région de Diffa (extrême-est, frontière avec le Nigéria), une équipe de reporters de la chaîne qatarie Al-Jazeera, sans autorisation de tournage, et leur matériel saisi pour les besoins d'enquête, apprend-on mardi à Niamey de source officielle. Selon le ministre nigérien en charge de la Communication, M. Salifou Labo Bouché, dans un point de presse mardi, ces journalistes, au nombre de trois et leur chauffeur, ont été interceptés par les Forces de défense et de sécurité, en tournage, dans la région de Diffa, en territoire nigérien, sans aucune autorisation. "Pour venir tourner au Niger, il faut une autorisation du ministère en charge de la Communication, ce qu'ils n'ont pas",...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
(Nigerdiaspora 13/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a reçu mardi après-midi à son cabinet, les cinéastes nigériens ayant participé à la première édition du Grand prix africain du cinéma, de la télévision et des TIC (GPACT) à Abidjan en Côte d'Ivoire du 5 au 9 juin dernier. Nos représentants, Moussa Hamadou Djingarey, et Sani Magori sont revenus avec deux trophées. Au sortir des compétitions, Moussa Hamadou Djingarey a reçu le prix du meilleur scénario pour son film «Mon retour au pays» alors que Sani Magori a obtenu le prix spécial du jury pour son film «Kukan Kurcia ou le cri de la tourterelle». En recevant les trophées, le ministre de la Jeunesse, des...
(Mediapart 07/06/13)
Le projet d’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de la vieille ville d’Agadez est prévu au mois de juin 2013. Cette annonce a été faite par M. Kounou Hassan, ministre de la jeunesse des sports et de la culture lors d’une communication faite lors du dernier Conseil des ministres. L’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité conférera le « label international » qui rehaussera l’image de marque du Niger. L’aboutissement de ce projet procurera également des retombées économiques inestimables aux populations nigériennes en générale et celles de la région d’Agadez en particulier. Grâce à l’inscription de cette ville sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, des activités touristiques, commerciales, artisanales connaîtront davantage des lendemains...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Le Sahel 29/05/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane a offert, lundi dernier, un dîner en l'honneur de la délégation des cinéastes turcs en fin de mission dans notre pays. Ces derniers avaient séjourné dans notre pays dans le cadre de la deuxième édition de la semaine des films Turcs à Niamey qui s'est déroulée du 15 au 28 mai. Au cours de ce dîner, le directeur général du centre national de la cinématographie (CNCN) du Niger, M. Ali Damba a décliné, le protocole de bonne intention signé entre le CNCN et l'union professionnelle des producteurs des films de cinéma et de télévision (TESIYAP) de la Turquie. Ce protocole a été convenu d'un commun accord...
(Medianiger 22/05/13)
A l’instar de la communauté internationale, les musées du Niger célèbrent ce 18 mai 2013, la 36ème Journée internationale des musées (JIM). A Niamey, le Musée National Boubou Hama (MNBH) en collaboration avec le Réseau des journalistes pour la promotion du Musée National Boubou Hama (RJP- MNBH) ont mis a profit cette journée pour organiser plusieurs séries d’activités à l’intention des populations et notamment les jeunes de la ville de Niamey et des quartiers environnants. Vu l’importance de cette journée, les populations de Niamey, la Communauté Scolaire et Universitaire ont massivement pris d’assaut le Musée National afin de prendre part aux festivités innovantes organisées pour la circonstance. Plusieurs innovations ont caractérisé la célébration de cette journée au Musée National Boubou...
(Medianiger 16/05/13)
L’ONG WaterAid sensibilise depuis le 14 mai 2013 les hommes des medias du Niger aux techniques de plaidoyers. Cette formation de trois (3) jours vise à davantage outiller les journalistes dans le cadre de la diffusion d’une information en plaidoyer pour le secteur eau, hygiène et assainissement afin de soutenir les actions et politiques de développement au Niger. Cet atelier initié par l'Ong WaterAid à l’intention des professionnels des medias du Niger vise à permettre à ces derniers de bien jouer leur rôle dans la sensibilisation de la population sur le secteur eau, hygiène et assainissement. Cette formation permettra aussi aux journalistes de comprendre le plaidoyer et aussi son concept. Les journalistes auront également à maîtriser les outils et méthodes...
(APA 08/05/13)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) Un conclave va réunir du 21 au 22 mai prochain à Tunis, les Chefs traditionnels africains pour débattre de ‘’paix et développement’’ en Afrique. Initié par le Forum des Rois, Sultans, Cheicks, Princes, Chefs Traditionnels et Sages d'Afrique, dirigé par Sa Majesté Jean Gervais Tchiffi Zié et l'organisation, Alliance Noire Universelle, ce conclave va réunir les ministres de l'intérieur de la Tunisie, du Maroc, de l'Algérie, de la Libye, de la Mauritanie, de l'Egypte, du Mali et du Niger. Des experts africains tels que Boubeye Maïga et Essy Amara ainsi que des institutions financières internationales notamment la Banque mondiale (BM), le Fond monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD), l'Union européenne (UE), l'ONU et l'Union...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...
(22 Septembre 20/02/13)
La situation que vit actuellement notre pays, ne permet pas l’organisation de manifestations populaires du genre festival de musique Amputée des activités à forte capacité de mobilisation populaire, la Fondation Festival sur le Niger fidèle a son engagement d’entreprise citoyenne, a organisé du 12 au 17 février 2013, dans le cadre d’une édition spéciale du Festival sur le Niger, un colloque international sur le thème : Culture et gouvernance. «Nous avons décidé cette année d’organiser une édition spéciale du Festival sur le Niger sur le thème générique des cultures en résistance pour la paix et la réconciliation nationale. Comme, vous le savez, il n’y a eu aucune manifestation a caractère festif dans le cadre de cette édition, qui a été...
(22 Septembre 19/02/13)
La Confédération des artisans de l’Afrique de l’Ouest (CAAO) a tenu son assemblée générale extraordinaire les 13 et 14 février derniers à Ouagadougou. Cette AG avait pour but, d’une part, de permettre au bureau sortant de dresser son bilan et, d’autre part, de procéder au renouvellement des instances de la Confédération dont le comité exécutif. Un renouvellement qui se fera difficilement dans la mesure où après plusieurs heures, voire des jours de tractation, aucun consensus n’a été trouvé entre les candidats en lice. Le Niger, l’un des pays candidats, a tout simplement décidé de claquer la porte. 14 février 2013, au moment où les amoureux célébraient leur amour, les délégations de la Confédération des artisans de l’Afrique de l’Ouest (CAAO),...

Pages

(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(RFI 05/01/18)
Des enseignants nigériens contractuels, et qui ne sont donc pas encore intégrés à la fonction publique, ont organisé hier un sit-in devant les locaux du ministère de la Fonction publique. Ils n'ont pas été reçus par la ministre et aucun cadre du ministère n'est venu à leur rencontre. Le paiement des arriérés des pécules, le recrutement à la Fonction publique et la réintégration de leurs camarades remerciés, telles sont entre autres les principales revendications des enseignants contractuels. « Nous venons d’entamer la première action de l’année 2018 qui est ce sit-in au ministère de la Fonction publique. Mais ce qui est évident, nous allons nous battre pour que d’abord nos camarades puissent être réhabilités, mais également que sur les engagements,...
(RFI 02/01/18)
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce 31 décembre 2017 dans la capitale nigérienne Niamey contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent « antisociale ». Les manifestants ont défilé, à l'appel de deux coalitions politiques de l'opposition avant de tenir un meeting devant le siège du Parlement, en scandant « A bas la loi des finances », « A bas le gouvernement ». Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171231-niger-manifestation-niamey-contre-loi...
(Le Point 02/01/18)
La bourse régionale des valeurs mobilières, institution commune de pays d'Afrique de l'Ouest, a choisi d'enrichir la palette de financement des PME de la sous-région. Une initiative salutaire. Ça bouge du côté des petites et moyennes entreprises en Afrique. Beaucoup de fonds d'investissement, d'agence de développement se tournent désormais directement vers elles pour les financer. Dernièrement on a pu compter : Investisseur et Partenaire (80 millions d'euros), Proparco (750 millions d'euros), Fisea (120 millions d'euros) ou encore le fonds franco-africain BPI et AFD (33 millions). Et pourquoi pas la Bourse ? Si en Europe, le pas est déjà sauté, en Afrique, le mouvement est plus lent. Il faut dire que les PME n'intéressaient pas jusqu'ici les places financières. Pourtant, elles...
(Jeune Afrique 02/01/18)
Forcées de fuir leur village face aux attaques de Boko Haram dans l’Extrême-Nord du Cameroun, les populations se retrouvent souvent sans papiers, détruits ou perdus en quittant leur foyer. Sans moyen de justifier leur identité, ils risquent l’apatridie. Reportage au camp de déplacés internes de Zamaï. « Je viens de Amchidé, au Cameroun (à trois kilomètres de la frontière nigériane) mais comme je n’ai pas de papiers d’identité, mon pays ne me reconnaît pas. Je suis exclue. On nous a envoyé dans ce camp avec mes enfants, maintenant on attend. » Comme près de 100 000 personnes dans l’Extrême-Nord du Cameroun, selon les estimations du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Kadija¹ risque de devenir apatride. Sans document...
(Le Point 29/12/17)
Annoncée en juillet dernier, l'Alliance pour le Sahel proposée par le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel en avait surpris plus d'un. Beaucoup se sont interrogés sur le rôle de cette nouvelle structure alors que les initiatives s'agrègent autour du G5 Sahel. Une de plus ? Une alliance pour quoi faire ? Quid de son financement ? L'Allemagne va-t-elle suivre alors que c'est la France qui est en première ligne sur ce dossier et sur le front ? Faut-il rappeler que la France, présente dans cette zone avec 4 000 hommes engagés dans l'opération Barkhane, a poussé à la création d'une force militaire commune des pays du G5 Sahel : Mauritanie, Tchad, Mali, Niger et Burkina...
(La Tribune 27/12/17)
L’Union européenne vient de décaisser une enveloppe de 45,975 millions d'euros soit quelques soit 30,15 milliards de francs CFA en faveur du Niger. Il s’agit du second décaissement de l’année qui est destiné à financer des projets de développement socio-économique et de lutte contre la migration irrégulière. Un appui budgétaire qui vient appuyer les réformes économiques et en matière de gouvernance mis en place par les autorités pour faire face à la conjoncture actuelle. Bonne nouvelle pour le Niger qui vient de recevoir un "cadeau de noël" de l'Union européenne. Dans un communiqué publié ce mardi 26 décembre, l'UE a annoncé avoir décaissé en faveur du pays, une enveloppe de plus de 45,975 millions d'euros soit quelques 30,15 milliards de...
(MondAfrique 27/12/17)
Le think tank International Crisis Group revient sur l’inquiétante situation sécuritaire qui prévaut dans la zone frontière entre le Niger et le Mali. Théâtre d’attaques récurrentes contre des militaires, la région est également touchée par de fortes violences commises à l’encontre des populations. “Bien moins médiatisées, la violence armée fait de nombreuses victimes civiles dans les régions de Tillabéry et de Tahoua, en particulier auprès des communautés nomades isolées” notent les chercheurs Jean-Hervé Jézéquel et Hamza Cherbib dans un long entretien.
(RFI 27/12/17)
Emmanuel Macron a rendu visite, il y a trois jours, aux soldats français de la force Barkhane. Le président de la République a choisi de partager, un peu avant l'heure, un repas de Noël sur la base aérienne projetée de Niamey, au Niger. Qu'est-ce qu'une base aérienne projetée ? Que font les soldats sur place ? Qu'y font les soldats ? Quel rôle joue-t-elle dans la guerre que la France mène avec ses alliés africains au Sahel ? Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171227-niger-base-aerienne-francaise-niamey
(La Tribune 27/12/17)
La quatrième session de la grande commission mixte Maroc-Niger a été l'occasion pour les deux pays de renforcer leur coopération. Les deux parties ont signé pas moins de 16 accords de coopération dans plusieurs domaines stratégiques, donnant ainsi un nouvel élan à leur partenariat. La session a été co-présidée par Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue nigérien Ibrahim Yacoubou. La coopération entre le Maroc et le Niger se porte de mieux en mieux. Ces 25 et 26 décembre 2017 à Rabat, les deux pays ont signé au total 16 accords pour marquer leur coopération bilatérale. La cérémonie de signature a eu lieu à l'occasion de la 4e session de la grande commission mixte Maroc-Niger, en présence...
(RFI 26/12/17)
A l'issue d'une réunion de travail de près de trois heures, Emmanuel Macron et Mahamadou Issoufou se sont exprimés lors d'une conférence de presse commune à Niamey, le 23 décembre. La politique de développement pour le Sahel a été au centre des thèmes abordés. Les présidents français et nigérien se sont notamment attardés sur l'éducation des jeunes filles. En plus d’un renforcement de la coopération militaire, la France a décidé de mettre l’accent sur le développement de la région sahélo-saharienne, a annoncé...
(RFI 26/12/17)
Les Nigériens retiennent leur souffle. Du 24 décembre 2017 au 3 janvier 2018 a lieu le 39e Sabre national de lutte traditionnelle. C’est Zinder, la deuxième ville du pays, qui abrite les combats. Pendant neuf jours, cet événement sportif et culturel extrêmement populaire sera au centre du quotidien des dix-huit millions de Nigériens. Il ne s'agit pas d'une lutte avec frappe comme au Sénégal. Le principe est simple : 80 gladiateurs, comme on les appelle, se lancent à la conquête du Sabre national, un symbole d'invincibilité et de bravoure. Pour défier le roi des arènes en titre, le colosse Yahaya Kaka de Tahoua, quelques noms sont sur les lèvres dont celui de Lawali Dan Tela, de Zinder. Finaliste de l’édition...
(RFI 23/12/17)
Le président français Emmanuel Macron est arrivé vendredi 22 décembre en fin de journée au Niger pour réveillonner avant l'heure avec des centaines de soldats français déployés dans le cadre de la mission Barkhane pour lutter contre les groupes jihadistes au Sahel. Le président français a d’abord prononcé un discours de 20 minutes sur la base aérienne projetée de Niamey. Venu passer Noël avant l'heure avec les forces françaises déployées au Sahel, il s'est adressé aux soldats de la force Barkhane. Emmanuel Macron a notamment insisté ...
(RFI 22/12/17)
Le président français Emmanuel Macron se rendra au Niger en fin de journée, ce vendredi 22 décembre. Au programme, une rencontre avec le président Mahamadou Issoufou et une visite des troupes de Barkhane. C'est la dernière destination étrangère de l'année pour le chef de l’Etat français. Emmanuel Macron passera 20 heures au Niger, ce vendredi entre la base aérienne projetée de Niamey et le palais présidentiel. Cette visite sera orientée vers deux axes principaux. D'abord, le défi sécuritaire et migratoire. Emmanuel Macron devrait souligner la bonne coopération entre la France et le Niger qui a permis de freiner les réseaux de passeurs transitant par le pays. G5 Sahel et Barkhane L'occasion aussi pour le président français de revenir sur la...
(Le Monde 22/12/17)
Le président français se rend à Niamey vendredi et samedi. L’objet premier du voyage est militaire. Après Gao, Ouagadougou, Abidjan ou encore Alger : Niamey. Le déplacement qu’Emmanuel Macron doit effectuer au Niger les 22 et 23 décembre devrait être un condensé de la stratégie élyséenne pour l’Afrique. Appui aux forces africaines du G5 Sahel, lutte contre l’immigration, discours sur la jeunesse : tous les mantras que le chef de l’Etat français aura dévoilés ces derniers mois devraient être concentrés et mis en scène dans ces deux jours de visite au « bon élève sahélien ». L’objet premier du voyage est évidemment militaire. « Le président de la République a choisi de se déplacer pendant cette période de fin d’année...
(La Tribune 22/12/17)
A la veille de la célébration de la fête de noël, le président français Emmanuel Macron se déplace au Niger ou il sera aux cotés des soldats de l’opération Barkhane. Un déplacement fort en symbole qu’il mettra à profit pour échanger avec son homologue Mahamadou Issoufou sur deux dossiers prioritaires et stratégiques de la nouvelle politique étrangère française, la lutte contre le terrorisme et la migration. Membre du G5 Sahel, Niamey est un allié inconditionnel de la France qui fait du Niger un exemple en matière de gestion des flux migratoires en plus de disposer dans le pays de plusieurs bases militaires, une présence de plus en plus mal perçue par l’opinion publique nigérienne. Décidément, la première année au cours...
(RFI 19/12/17)
Le Niger a obtenu jeudi 14 décembre la levée des saisies opérées sur trois de ses immeubles par la société Africard. Niamey marque un point, mais plusieurs de ses biens restent cependant encore saisis. Pour rappel, Africard est une société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. Suite à une rupture jugée abusive de ce contrat en 2012, Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements, le 6 octobre 2014. Une condamnation qui a donné lieu depuis à de multiples rebondissements judiciaires. Pour obtenir ses indemnités de dédommagements, Africard a tenté d'effectuer plus d'une dizaine de saisies de biens appartenant au Niger. Certaines ont été infructueuses et les autres...
(La Tribune 18/12/17)
La Conférence de la Renaissance du Niger s'est tenue les 13 et 14 décembre et a réuni bailleurs internationaux et investisseurs privés au sein de l'Hôtel Méridien Etoile de Paris. Les 23Mds $ annoncés pour financer le Plan de Développement 2017-2021 dépassent les attentes initiales de 17Mds $. La Tribune Afrique a rencontré Kane Aichatou Boulama, Ministre du Plan et véritable cheville ouvrière de ces rencontres. Entretien. La Tribune Afrique : Quelles sont les grandes orientations du Plan de Développement Economique et Social 2017-2021 (PDES) du Niger ? Kane Aichatou Boulama : Le PDES repose sur la transformation structurelle de notre économie. Nous priorisons le monde rural qui représente 80% de la population et 41% du PIB. Il nous faut...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...
(La Tribune 18/12/17)
Une enveloppe largement au-delà des attentes pour le financement d’un plan de développement quinquennal. Au terme de sa « Conférence de la Renaissance du Niger », Mahamadou Issoufou, le président nigérien est reparti avec plusieurs gros chèques. Au total, la levée de fonds de Paris auprès des organismes continentaux et du secteur privé a permis de récolter 23 milliards de dollars, soit plus que les 17 milliards escomptés. A Paris, Mahamadou Issoufou et son gouvernement ont « vendu » « les opportunités qu'offre le Niger en matière d'investissements avec une centaine de projets porteurs ». Porteurs dans les domaines de la construction de routes, de la mise en circulation de trains, de ponts, de barrages, de centrales solaires, de gazoducs...

Pages