Samedi 24 Juin 2017

Niger

(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...
(Conakrylive.info 06/06/17)
La Banque mondiale (BM) vient d’accorder un financement additionnel de 68 millions de dollars américains à quatre pays de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a annoncé samedi la télévision guinéenne. Ce financement additionnel de la BM vise à soutenir le programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest, à travers plusieurs projets agricoles et d’aménagement du sol. Cette somme qui sera disponible dès le mois de juin est repartie comme suit : la Guinée va bénéficier de 23 millions de dollars, le Bénin obtient 20 millions, le Niger 15 millions et le Togo 10 millions de dollars L’appui de la BM mondiale aux pays africains s’inscrit dans le cadre d’un appui financier pour le secteur rural et...
(APA 06/06/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutures effectuera prochainement une visite dans les pays de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT - Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad) en guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram, a appris mardi APA de sources diplomatiques. Cette visite, soulignent les mêmes sources, devrait intervenir « bientôt », c’est-à-dire, avant la prochaine Assemblée générale de l’ONU en septembre 2017 à New-York, aux Etats-Unis. Dans cette perspective, le Cameroun abrite la 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale, une occasion pour les participants de faire un tableau préoccupant de la situation sécuritaire et géopolitique dans cette...
(RFI 06/06/17)
Les pays du G5 Sahel veulent une armée sous-régionale capable de lutter efficacement contre le terrorisme et l'insécurité en général, spécialement dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel se réunissent à Bamako ce lundi 5 juin pour une réunion, et les contours de cette force commune se précisent. L'effectif de cette force pourra aller jusqu'à 5 000 hommes avec un mandat d'un an renouvelable. Mais la véritable nouveauté c'est qu'elle sera dotée de deux composantes. Une militaire et une autre policière avec des effectifs chargés de lutter plus particulièrement contre le trafic de drogue, de biens, ou d'êtres humains. Une nouvelle manière...
(APA 06/06/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le Nigérien Haruna Mamadou a remporté, samedi, à Abidjan le concours sous régional de lecture du Coran, le livre Saint de l’Islam, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Le vainqueur de ce concours a été suivi dans le classement par l’Ivoirien Ahmed Diallo (2ème) et du Sénégalais Alhadji Sock (3ème) au terme de la 12ème édition de ce Concours organisée par la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (LIPCI). Les lauréats obtiennent respectivement comme récompenses, 250 000 frs CFA (1er et 2ème), 200 000 frs CFA (3ème) et 150 000 frs CFA pour les autres candidats en plus de nombreux lots. Sur l’importance de ce concours, le Président la LIPCI, Aboubacar Sidick...
(APA 06/06/17)
L’union européenne a annoncé le décaissement de 50 millions d’euros pour la mise en place et le fonctionnement de la force conjointe des pays du G5 sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Cette annonce a été faite ce lundi à Bamako par Federica Mogherini, la vice-présidente de la commission de l’union européenne en visite au Mali. La déclaration intervient alors que les ministres des Affaires Etrangères des pays du G5 du Sahel sont réunis ce lundi à Bamako pour coordonner la lutte antiterroriste menée par leurs forces armées ‘’L’union européenne, en tant que premier partenaire du G5 Sahel, peut annoncer aujourd’hui une contribution de 50 millions d’euros pour soutenir le déploiement de la force conjointe.’’ Le déploiement de...
(AFP 05/06/17)
La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, a annoncé lundi à Bamako une aide de 50 millions d'euros pour permettre aux pays du G5 Sahel de créer une force conjointe destinée à lutter notamment contre la menace jihadiste. Cette annonce a été faite dans la capitale malienne lors de la rencontre annuelle entre la représentante de l'UE et les ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). Les participants ont salué la décision adoptée au dernier sommet de l'organisation, le 6 février à Bamako, de "création immédiate de la force conjointe du G5 Sahel dont le mandat régional est de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l'immigration irrégulière", selon...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".
(AFP 04/06/17)
Les dirigeants ouest-africains se sont félicités dimanche du maintien de la paix dans la région, mais ont mis en garde contre les menaces sur leur stabilité, lors d'un sommet à Monrovia en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. A son arrivée, M. Netanyahu, qui avait effectué une tournée en Afrique de l'Est en juillet 2016, a été accueilli par la chef de l'Etat du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice sortante de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 membres). Mme Sirleaf a salué la contribution des forces de l'organisation régionale, dont "beaucoup ont fait le sacrifice ultime de leur vie", à la restauration de la paix dans son pays, ensanglanté par une terrible guerre...
(The Associated Press 03/06/17)
NIAMEY, Niger — Au moins 44 migrants qui tentaient de rejoindre la Libye, dont des bébés, sont morts de soif quand leur véhicule est tombé en panne dans le désert du Sahara, selon des responsables nigériens. Le préfet de la ville de Dirkou, Bachir Manzo, a dit jeudi qu’on compte trois bébés, deux enfants et 17 femmes parmi les victimes. La plupart étaient originaires du Ghana. Six personnes ont survécu. Les migrants originaires d’Afrique de l’Ouest qui essaient de rejoindre l’Europe traversent souvent le Niger. Par ailleurs, un représentant local de la Croix-Rouge a dit jeudi que 40 personnes, dont six soldats, ont été tuées quand des militants présumés ont attaqué le village d’Abala, le long de la frontière entre...
(AFP 02/06/17)
Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés, ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, dans le nord du Niger, sur leur route vers la Libye voisine et probablement l'Europe, ont annoncé jeudi à l'AFP des sources locale et humanitaire. Six survivants ont donné l'alerte sur le sort funeste de leurs 44 compagnons de voyage. "Le nombre de migrants morts dans le désert pour l'instant est de 44", a déclaré à l'AFP le maire d'Agadez, Rhissa Feltou, sans préciser les circonstances du drame. La Croix-Rouge, dont une équipe est sur le terrain pour "récolter des informations précises", a aussi fait état d'"au moins 44 migrants morts".
(AFP 02/06/17)
Au moins six soldats nigériens et trois soldats maliens ont été tués mercredi dans des attaques distinctes imputées à des groupes jihadistes au Niger et au Mali, a-t-on appris jeudi de sources militaires et de sécurité. Par ailleurs, plusieurs soldats français de l'opération antijihadiste Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, par des tirs de mortier jeudi sur le camp de la force de l'ONU à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, déjà frappé en mai par une série d'attaques, dont l'une a coûté la vie à un Casque bleu. L'attaque au Niger, qui n'a pas été revendiquée...
(RFI 02/06/17)
Un nouveau drame de l'immigration. Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, au nord du Niger. Ils tentaient de se rendre en Libye. Mais leur voiture est tombée en panne. C'est ce qu'ont raconté les six survivants ghanéens et nigérians, qui ont été récupérés par un transporteur et acheminés avant-hier au centre de transit de Dirkou. Ils sont maintenant pris en charge par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La région d'Agadez représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe et, pour pour lutter contre les trafiquants, Niamey a voté en 2015...
(RFI 02/06/17)
Six gardes nationaux et deux gendarmes ont trouvé la mort lors de l'attaque de leur position dans la localité d'Abala, à 230 km au nord de Niamey, non loin de la frontière malienne. L’attaque a eu lieu au crépuscule, à l’heure de la rupture du jeûne du ramadan. L’état d’urgence décrété dans la zone n’a pas pu dissuader les assaillants lourdement armés de 11 pick-up dont deux munis de mitrailleuses 14,5 mm, arrivés depuis la frontière malienne pour attaquer Abala avant de repartir à la faveur de la nuit tombée. Pour tromper la vigilance des soldats nigériens, des véhicules aux couleurs de l’armée nationale pris lors de précédentes attaques ouvraient la marche de leur convoi. L’effet de surprise a bien...
(RFI 02/06/17)
Dans l’affaire du trafic de bébés nigérians, au Niger, les condamnés du 13 mars 2017 ont été laissés en liberté jusqu'au mercredi 31 mai, où ils ont été convoqués à la gendarmerie pour se voir notifier leur décision d'incarcération. Ces hommes et ces femmes sont poursuivis pour « supposition d'enfants », un délit qui consiste à s'attribuer la maternité d'un nouveau-né qui n'est pas le sien. Parmi les personnes concernées par cette condamnation figurent un ancien ministre, le chef de file de l'opposition, et leurs épouses. Condamnés à une peine d'un an, ils ont passé, mercredi 31 mai, leur première nuit en prison. Deux mois et demi se sont écoulés entre le verdict du tribunal et l'incarcération des condamnés. Il...
(BBC 02/06/17)
Six membres présumés du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) accusés d'avoir pris part mercredi à une attaque des positions militaires à Abala, dans la région de Tillabéry, ont été arrêtés. C'est une opération de ratissage menée par l'armée nigérienne qui a permis de les appréhender. L'attaque a fait six morts du côté des forces de l'ordre, trois Maliens et trois Nigériens. Depuis quelques mois, les positions militaires proches du Mali et du Burkina Faso, sont la cible d'attaques de terroristes venus souvent du Nord-Mali.
(APA 02/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Quelque 44 migrants, dont trois bébés, deux enfants et dix-sept femmes, ont été retrouvés morts en plein désert nigérien, alors qu’ils tentaient de se rendre en Lybie. Ces derniers, essentiellement des Ghanéens et des Nigérians, seraient morts de soif après que le véhicule qui les transportait soit tombé en panne. L’information a été donnée par six survivants du groupe qui ont pu marcher à pied jusqu’à une oasis d’où ils ont été récupérés, mercredi, par un véhicule de transport qui les a acheminés vers un centre de transit de migrants situé à Dirkou, à 650 km au Nord-Est d’Agadez, dans le département de Bilma. Les rescapés sont actuellement pris en charge par l’Organisation internationale pour les migrations...
(Xinhua 02/06/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement nigérien a confirmé jeudi soir la mort de six de ses soldats dans une attaque, mercredi soir, de leur position à Abala (ouest), près de la frontière malienne, par un groupe d'individus armés. Il ressort d'un compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi, "qu'hier au moment de la rupture du jeûne, un groupe d'individus armés a attaqué la position des Forces de Défense et de sécurité (FDS) à Abala". Pour mener leur opération criminelle, les assaillants sont venus à bord de cinq véhicules équipés d'armes lourdes parmi lesquels, pour tromper la vigilance des militaires nigériens, des véhicules pris à la gendarmerie au cours d'une attaque le 11 mai dernier du camp d'Ayarou, dans...
(Agence Ecofin 02/06/17)
(Agence Ecofin) - En Conseil des ministres, le 24 mai dernier, le gouvernement nigérien a adopté un projet de loi autorisant la ratification du Traité révisé de la conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres). Ce traité révisé se veut un instrument juridique visant à promouvoir la prévoyance sociale et soutenir des actions, en vue de son extension dans les Etats membres ; à instituer un contrôle permanent de la gestion des organismes de prévoyance sociale dans le but de rationaliser leur fonctionnement; à instituer un système d’appui-conseil et d’assistance aux organismes de prévoyance sociale ; à fixer des règles communes de gestion applicables aux organismes de prévoyance sociale. Le traité de la Cipres a été adopté, le 14 février...
(AFP 01/06/17)
Six soldats nigériens ont été tués mercredi soir lors d'une "attaque terroriste" contre la ville d'Abala à environ 200 km au nord de Niamey, près de la frontière malienne, a indiqué jeudi à l'AFP une source sécuritaire. "Il y a six morts dans cette attaque terroriste" dont quatre membres de la Garde nationale et deux gendarmes, a précisé cette source sécuritaire, arrivée jeudi matin sur le lieu de l'attaque. "Peu après 19H00 locales (18h00 GMT), des hommes lourdement armés venus à bord de quatorze voitures tout terrain" ont attaqué la position militaire dans cette zone théâtre de nombreuses attaques jihadistes...

Pages

(AFP 10/05/17)
Les forces de l'ordre nigériennes ont dispersé à coups de grenades lacrymogènes, mercredi à Niamey, une manifestation interdite qui avait été programmée par un collectif de la société civile contre "la mauvaise gouvernance" et les pénuries d'électricité, a constaté un journaliste de l'AFP. Tôt dans la matinée, un détachement de policiers avait pris position sur une des grandes places de la capitale choisie comme lieu du rassemblement et des dizaines de personnes qui avaient commencé à se regrouper ont été dispersées. "Ils nous ont lancé des grenades lacrymogènes alors que les gens n'étaient pas informés de l'interdiction...
(BBC 10/05/17)
Un collectif de la société civile avait commencé à se regrouper Mercredi 10 mai, à Niamey, alors que des policiers avaient pris position sur une des grandes places de la capitale, où devait avoir lieu le rassemblement. Les autorités ont interdit la manifestation pour "risques de troubles à l'ordre public", a expliqué Maikoul Zodi, un des organisateurs du mouvement et membre de la campagne internationale "la page pour l'alternance démocratique en Afrique". La manifestation visait à "dénoncer la corruption, l'impunité et surtout le détournement de deniers publics" mais aussi "les pénuries d'électricité" et "la déperdition du système éducatif", a précisé Moussa Tchangari, un autre organisateur. En décembre 2016 et février 2017, la société civile avait déjà organisé, à Niamey, des...
(AFP 10/05/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est devenue officiellement mardi la première organisation régionale à adopter un plan d'élimination de l'apatridie, lors d'une conférence ministérielle à Banjul, la capitale gambienne. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé en novembre 2014 une campagne pour éradiquer à l'horizon 2024 ce phénomène de privation de nationalité, qui concerne des millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, l'apatridie, due notamment à des législations restrictives en matière de transmission de la nationalité, concerne surtout la Côte d'Ivoire, où vivent de nombreux apatrides provenant du Burkina Faso. C'est d'ailleurs dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que les 15 Etats membres de la Cédéao ont adopté le 25 février 2015...
(APA 10/05/17)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre de la Justice du Niger, Marou Amdou, et ses homologues du Mali, Me Mamadou Ismael, et du Tchad le Pr Ahamat Mahamat Hassan, ont signé mardi à Niamey une convention de coopération judiciaire en vue de régir les préoccupations communes en matière d’entraide et d’échange entre les services judiciaires de leurs pays. Cet accord, dont la signature s’est déroulée en présence du ministre nigérien des Affaires Étrangères, Ibrahim Yacoubou, interviendra spécifiquement, selon le ministre Marou Amadou, dans le domaine du terrorisme, du crime organisé, notamment le trafic de drogue, la traite des personnes et le trafic des armes. Selon ce dernier, l’accord prend en compte la coopération judiciaire tant en matière pénale que civile, sociale...
(RFI 10/05/17)
La lutte contre l'apatridie a fait un pas de plus mardi 9 mai en Afrique de l'Ouest. Un sommet réunissait à Banjul le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), aussi en charge de l'apatridie, et les Etats de la Cédéao. Après la déclaration d'Abidjan en 2015, un plan d'action a été signé par les ministres de la Cédéao pour s'entendre autour de mesures concrètes afin de mettre fin à la situation d'apatridie. Une première au monde. Car être apatride, soit sans nationalité, a beaucoup de répercussions sur la stabilité des pays et la vie quotidienne des personnes concernées. Pour cette jeune fille de 21 ans, être apatride c'est une réalité de tous les jours. A sa naissance, en Gambie, elle n'a pas...
(RFI 08/05/17)
A Niamey, les habitants avaient placé beaucoup d'espoir dans la mise en route de la nouvelle centrale électrique de Gourou Banda, à 5 kilomètres de la capitale, inaugurée le 2 avril 2017. Cette nouvelle installation devait permettre de résoudre les problèmes de délestages électriques dans la capitale nigérienne. Et pourtant, les problèmes demeurent. Niamey connaît des coupures de courant qui durent parfois plus d'une demi-journée. Malgré l’inauguration récente de la centrale électrique de Gourou Banda et ses 100 mégawatts, les Niameyens continuent de subir la canicule.
(Afrique Actualité 08/05/17)
Au Niger, la situation alimentaire et nutritionnelle demeure préoccupante au point où les autorités sonnent l'alerte. « La situation alimentaire dans le Niger profond est extrêmement préoccupante, » a déclaré le premier ministre Brigi Rafini devant les partenaires techniques et financiers du Niger pour parler sur la situation alimentaire et nutritionnelle en cours au pays. En effet, le pays a enregistré un important déficit alimentaire et fourrager mettant en danger plusieurs milliers de personnes. Selon le premier ministre, il est important d'intervenir pendant la période de mai, juin et juillet « pour atténuer les difficultés des populations. » Les besoins urgents à atténuer au cours de cette période, communément appelée période de soudure, concernent aussi bien les humains que les...
(APA 08/05/17)
APA-Niamey (Niger) - La 60-ème session de la Commission des droits de l’Homme et des Peuples de l’Union Africaine s’est ouverte lundi à Niamey en présence de plus de 600 délégués venus d’Afrique et d’autres continents du monde. Deux semaines durant, ils discuteront de tous les aspects liés au respect des droits humains et des peuples dans les différents pays africains. En l’espace de 15 ans, c’est la deuxième fois que le Niger accueille les travaux de cette commission, après celle abritée en 2003. Selon le ministre de la Justice Garde de Sceaux, Marou Amadou, la présente session devait se tenir en 2014, « mais il y a eu la crise Ébola qui a contraint la commission à la reporter...
(APA 06/05/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Union européenne UE a offert aux Forces de défense et de sécurité (FDS) du Niger, un important lot de matériel d’une valeur de deux milliards de Fcfa. Ce don qui a été remis entre les mains du ministre de la Justice, Marou Amadou, par l’ambassadeur de l’UE au Niger, Raul Mateus Paula, bénéficiera essentiellement à la Police, à la Gendarmerie et à la Garde nationale, et vise à renforcer leur capacité opérationnelle. Il s’inscrit dans le cadre de la 2ème phase du Programme d’appui à la justice et à l’Etat de droit (PAJED II), dans son volet sécurité, financé par l’UE.
(APA 05/05/17)
APA-Bamako (Mali) - La force conjointe du G5 Sahel sera mise en place d’ici la fin de l’année, a annoncé jeudi à Bamako Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et président du Conseil des ministres du G5 Sahel. Le ministre malien s’exprimait lors de la 4ème réunion conjointe des experts de l’Union européenne et du G5 Sahel. Adopté le 6 février par les chefs d’Etat du Burkina, du Tchad, du Mali, du Niger et de la Mauritanie, la force conjointe devrait être mise en place d’ici la fin de l’année. « Nous pensons que cette année cette force sera une réalité », a déclaré M. Diop soulignant la recrudescence des actes d’insécurité au Sahel. « Ceci est juste...
(Le Monde 05/05/17)
Notre chroniqueur revient sur la déclaration du candidat Macron qui réservera sa première visite à l’étranger en tant que président « à nos troupes ». Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique) Des soldats de l’opération « Barkhane » patrouillent dans la région de Gao, au Mali, le 13 janvier 2017. Dans quel pays ou dans quelle capitale étrangère Emmanuel Macron se rendra-t-il d’abord s’il est élu président de la République dimanche 7 mai ? A Berlin, pour marquer d’emblée son attachement à l’axe franco-allemand ? A Bruxelles, pour témoigner de sa confiance inébranlable en l’Union européenne malgré le Brexit ? A Washington, pour symboliser l’ancrage irréversible de la France dans le « camp » occidental ? Vous n’y êtes...
(AFP 04/05/17)
Les treize membres d'une commission chargée d'enquêter sur la mort le 10 avril d'un étudiant sur le campus universitaire de Niamey ont prêté serment mercredi devant la cour d'appel, une cérémonie symbolisant le début de leurs travaux, a constaté un journaliste de l'AFP. Cette commission est composée de cinq représentants des étudiants, cinq du gouvernement et deux indépendants. Tour à tour, les 13 membres ont juré sur le livre saint de leur confession. "Je prie Dieu qu'il vous guide dans la manifestation de la vérité", a déclaré lors de la cérémonie Karim Haladou, le procureur de la République près la cour d'appel de la capitale nigérienne Niamey. Le magistrat a demandé aux enquêteurs de "mener sans précipitation leurs investigations" afin...
(RFI 04/05/17)
Alors que les étudiants nigériens ont repris les cours après la signature d'un accord avec le gouvernement à l'issue de deux semaines de grève, la dernière de leurs revendications vient d'être satisfaite. Mercredi 3 mai, la commission chargée de faire la lumière sur les circonstances de la mort de Mallah Bagale, un étudiant tué le 10 avril 2017 sur le campus universitaire de Niamey, a prêté serment. C’est par ces trois mots « Je le jure » que les treize membres de la commission d’enquête sur les évènements du 10 avril 2017 ont prêté serment. « Vous allez vous engager vis-à-vis de votre conscience. La famille du disparu en a besoin, le pays en a besoin, l’Etat en a besoin...
(Autre média 04/05/17)
Les corps sans vie de huit migrants subsahariens ont été retrouvés en début de semaine dans le désert nigérien, une découverte macabre qui illustre l’ampleur des tentatives d’émigration clandestine au Sahel et leurs conséquences dramatiques. D’après la patrouille de l’armée nigérienne qui a découvert les huit corps, les victimes étaient toutes en route pour l’Algérie voisine. Ils auraient probablement été abandonnés par un passeur qui devait leur faire traverser le désert à bord de véhicules tout terrain ou de camions surchargés. Tous de nationalité nigérienne, ces migrants sont morts de soif en plein désert du Sahara. Seules quatre personnes du groupe ont pu être secourues. Selon une source sécuritaire basée à Arlit, au nord du Niger, parmi ces huit migrants...
(AFP 03/05/17)
Huit migrants, dont cinq enfants, ont été retrouvés morts dans le désert nigérien, alors qu'ils tentaient de se rendre en Algérie voisine, devenue une destination privilégiée pour les migrants subsahariens, a indiqué mardi à l'AFP une source sécuritaire nigérienne. "Ces migrants sont morts de soif en route pour l'Algérie. Ils sont au nombre de huit: un homme, deux femmes et cinq enfants", a précisé à l'AFP cette source sécuritaire basée à Arlit (nord du Niger), proche de l'Algérie. Les personnes décédées sont toutes des Nigériens et "ont été abandonnées par un passeur". Sans secours et sans repère, "ils sont tous morts de soif", a expliqué la source sécuritaire. Les enfants décédés sont âgés de "six à douze ans", selon cette...
(Xinhua 03/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au moins deux gendarmes nigériens ont été tués dans une attaque terroriste dans la nuit de dimanche à lundi dernier à Fonéko, région de Tillabéry (ouest du Niger, frontalière du Burkina Faso et du Mali), apprend-on de source officielle mardi à Niamey. Selon la radio nationale qui a confirmé, dans son journal de mardi 20h, cette information déjà rapportée par des sources sécuritaires, les soldats étaient à leur poste à une trentaine de kilomètres de Téra quand des hommes armés ont tiré sur eux, tuant deux. Les deux gendarmes ont été inhumés lundi en présence du gouverneur de la région de Tillabéry, Ibrahim Tidjani Katchala, accompagné des autorités militaires, administratives et coutumières de la région. Les assaillants...
(RTBF 03/05/17)
Casquette vissée sur la tête, Tracy sort délicatement son smartphone de sa poche. Sous le soleil brûlant de la savane nigérienne, elle et ses compagnons de voyage veulent immortaliser l'incroyable spectacle qui s'offre à eux. A quelques mètres à peine, quatre girafes se promènent nonchalamment, sans crainte et en totale liberté. Pour Tracy, américaine en voyage professionnel au Niger, visiter la réserve de Kouré, à 60 kilomètres à l'est de Niamey, figurait parmi ses priorités extra-professionnelles. "La girafe, c'est mon animal préféré. Voir ceci...ça me touche vraiment. C'est tout à fait incroyable, cela n'a rien avoir avec les zoos, dans lesquels je n'ai d'ailleurs plus mis un pied depuis vingt ou trente ans!", chuchote-t-elle. Derniers troupeaux d'Afrique de l'Ouest Ce...
(Agence Ecofin 28/04/17)
(Agence Ecofin) - Le 27 avril 2017, Sani Maïgochi, le ministre nigérien de la Poste, des technologies et de l'Economie numérique était en visite à la station d'Algérie télécom satellite (ATS) de Lakhdaria. Au cours de cette descente de terrain, il a déclaré à la presse que son pays compte « sur la coopération avec l'Algérie pour tirer profit de ses expériences et ses progrès en matière de technologie de télécommunication en vue de développer et de renforcer ce secteur dans notre pays, notamment la région nord et nord-est, où une grande zone n'est pas couverte par le réseau de télécommunication ». Comme le Mali, le Niger envisage sérieusement d’améliorer l’accès à la connectivité Internet haut débit de ses populations...
(AFP 27/04/17)
A pied, à moto, à dos d'ânes ou en voiture, des centaines d'habitants, parfois des familles entières, se ruent vers les bas-fonds de Kafa-Koira, au sud de Niamey, la capitale du Niger. La raison: la fièvre de l'or. De bouche à oreille, la rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre: le site à ciel ouvert situé non loin de l'aéroport recélerait de l'or. "Je viens tenter ma chance", explique à l'AFP Kadri Issia, pioche à l'épaule, venu du quartier Dan-Zama, à une dizaine de kilomètres plus au nord. Le site est situé dans un cours d'eau desséché, protégé par des arbustes épineux, et atteignable par une piste défoncée. Habituellement désert, il s'est transformé en deux jours en un véritable...
(Le Monde 27/04/17)
La région de Diffa est en proie aux attaques de la secte islamiste Boko Haram depuis février 2015. Le journaliste nigérien Seidik Abba, chroniqueur au Monde Afrique, est revenu sur les lieux de son enfance trente ans après les avoir quittés. Dans une série en cinq épisodes, entre enquête et voyage intime, il a décrit Diffa, la ville cible des exactions du groupe terroriste, soumise aux consignes de sécurité et à la présence massive des ONG occidentales. Il a rencontré des victimes de Boko Haram avant de partir en mission avec l’armée nigérienne et de recueillir la parole de ces paysans jadis prospères, obligés de fuir leurs champs.

Pages

(Agence Ecofin 16/03/17)
(Agence Ecofin) - L’annonce a été faite par le président nigérien Mahamadou Issoufou, en marge de sa participation à Addis-Abeba, en Ethiopie, à l’investiture des nouveaux commissaires de l’Union africaine. En sa qualité de Responsable de la mise en place de la Zlec (Zone économique de libre échange continentale) de l’Union africaine, le président nigérien a annoncé la tenue d’une réunion des ministres africains du Commerce sur la Zlec, les 16 et 17 juin 2017, aux commissaires du Commerce et de l’Industrie de l’Union africaine (la commissaire sortante Acy Fatima Haram du Tchad et le nouvel entrant Muchanga Albert de la Zambie). A l’issue de l’audience avec Mahamadou Issoufou, la Commissaire sortante dit avoir reçu des « directives très claires...
(RFI 15/03/17)
Le Niger est, une fois de plus, débouté face à la société Africard. C’est une décision du tribunal de grande instance de Nanterre, en banlieue parisienne, rendue ce mardi 14 mars, qui le fait savoir. Pour rappel, Africard est cette société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. A la suite d'une rupture jugée abusive de ce contrat, Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements. C’était il y a deux ans et depuis l’Etat nigérien, qui décrit Africard comme des «escrocs», fait tout pour reprendre le dessus d’un point de vue juridique. En vain pour l’instant. Le Niger espérait faire casser la condamnation prononcée à son encontre, mais...
(APA 15/03/17)
APA-Niamey (Niger) - Des faux billets de banque dont le montant est évalué à 1,5 milliard FCFA, toutes devises confondues, ont été saisis par la Brigade de recherche et d’investigation de la police judiciaire nigérienne sur un groupe de faussaires interpellés et présentés aux médias. Ce sont en fait trois groupes de malfaiteurs, opérant entre Niamey et Dosso, situé à 130 km de la capitale, qui ont été démantelés, a indiqué mardi la police nigérienne. Un premier groupe composé de deux membres, spécialisés dans le vol de véhicules et deux autres groupes composés de sept personnes et étant spécialisés dans la fabrication de fausses monnaies, opéraient à partir de Niamey-2000, un quartier périphérique de la capitale nigérienne. Ces faussaires ont...
(APA 08/03/17)
APA-Niamey (Niger) - Les groupes parlementaires de la majorité ont, dans une déclaration rendue publique lundi, manifesté leur soutien à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire pour investiguer sur l’affaire dite des 200 milliards de Fcfa transférés sur un compte à Dubaï suite à une prétendue vente d’uranium dans laquelle est cité l’actuel ministre des Finances du Niger, Hassoumi Massaoudou. Par cette sortie médiatique, la majorité parlementaire marque son adhésion à la requête introduite par l’opposition parlementaire aux fins de voir clair dans cette affaire révélée par l’hebdomadaire Le Courrier dans sa parution du 16 février.
(RFI 08/03/17)
Au Niger, le gouvernement a lancé d’importantes campagnes de vaccination du bétail, gratuites. L’élevage est crucial pour l’économie du pays. C’est la deuxième activité qui emploie le plus de monde après l’agriculture et elle représente 11 % du produit intérieur brut national. Mais le Niger se bat encore contre des maladies qui freinent l’exportation de ses animaux. À Niamey 5, dans la périphérie de la capitale, plusieurs centaines de bœufs et de petits ruminants attendent sous le soleil que Moussa Hamidou, technicien d’élevage, s’occupe d’eux, armé d’un curieux pistolet. « C’est un pistolet pour vacciner. Voilà l’aiguille... le vaccin est contenu dedans. Le Périvac. Le feutre, c’est pour marquer les bêtes. Chaque fois qu’on vaccine un bovin, on le coche,...
(La Voix de l'Amérique 07/03/17)
Le salon de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’élevage du Niger a refermé ses portes dimanche à Niamey. Pendant une semaine les acteurs du monde rural nigérien et d’autres venus de pays amis ont exposés au public ce qu’ils ont de meilleur. Cette année, le président Issoufou Mahamadou a été un des premiers visiteurs du Sahel-Niger 2017. Sur les six jours qu’a duré le salon, le palais du 29 juillet n’a pas désemplit. Elmoctar Mohamed Youssouf est le secrétaire exécutif du réseau des chambres d’agriculture du Niger organisateur principal du salon. Il y avait beaucoup de merveilles au Sahel-Niger 2017. Comme par exemple les résultats des croisements entre vaches hollandaises et nigériennes présentés par Issiad Ag Katto ancien ministre de l’élevage.
(Agence Ecofin 03/03/17)
(Agence Ecofin) - Le chiffre d'affaires à l'export de la filiale nigériane du géant agroalimentaire suisse Nestlé a été de seulement 1,9 milliards de nairas (6 millions $ au cours actuel), au terme de l'exercice 2016. C'est un repli de près de 36,6%, comparé aux 3 milliards de nairas de ventes à l'export réalisés sur la même période en 2015. Le groupe n'a pas fait de commentaire sur cette contre-performance. Mais selon son rapport financier de l'exercice 2016 publié sur le Nigeria Stock Exchange où il est coté, la baisse des ventes au Niger y a fortement contribué. De 1 milliard de nairas en 2016, les ventes de Nestlé Nigeria y ont chuté à seulement 63 millions de nairas. Ce...
(Jeune Afrique 02/03/17)
Engagée depuis la démission du Sénégalais Cheikh Soumaré, en septembre 2016, la bataille pour la présidence de la commission de l’UEMOA se poursuit. Dans un courrier adressé fin janvier à l’Ivoirien Alassane Ouattara, président de l’organisation, le Sénégal a proposé qu’Abdoulaye Diop, son ancien ministre du Budget, soit nommé commissaire, espérant que la présidence de la Commission lui sera confiée par la suite. Mais Niamey ne l’entend pas de cette oreille et soutient que, en vertu d’un acte signé en juillet 2011 lors d’une conférence des chefs d’État de l’UEMOA, le poste devait revenir à un Nigérien à la fin du mandat courant de 2011 à 2016. « Selon cet acte, signé par les chefs d’État, aucun autre pays que...
(Le Sahel 02/03/17)
La Banque mondiale vient de mettre à la disposition de notre pays un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit environ 25 milliards de FCFA, sous forme de don, au titre de l'année budgétaire 2016 dans le cadre du Programme des crédits d'appuis aux reformes des investissements publics (CARIP II). Pour matérialiser cet acte, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Bakayoko, ont paraphé les documents y afférent, hier matin dans les locaux du Ministère du Plan à Niamey. Pour la ministre du Plan, cet appui illustre parfaitement l'excellence des relations multiformes entre notre pays et le Groupe de la Banque mondiale. Il vient conforter également la position...
(Le Sahel 02/03/17)
La laitière du sahel, une unité de transformation de lait au Niger a dix ans d'activités. La célébration de cette journée anniversaire a eu lieu, lundi dernier, dans son nouveau siège sis à la zone industrielle, ex SONICERAM. Cette cérémonie inaugurale s'est déroulée sous les auspices du ministre de l'Industrie M. Abdou Mamane en présence de plusieurs membres du gouvernement, du président de la Chambre de Commerce, d'Industrie du Niger M. Moussa Sidi Mohamed, de nombreux invités et proches de la Directrice générale. La Laitière du sahel emploie 86 agents (plus de 50% sont des femmes) actuellement contre huit (8) seulement lors de sa création en 2006. Cette société produit et met sur le marché des produits laitiers de qualité...
(Agence Ecofin 28/02/17)
(Agence Ecofin) - Deuxième activité après l’agriculture, l’élevage constitue une source notable de revenus des populations nomades de la région d’Agadez (nord du pays). Raison pour laquelle les autorités de la région veulent profiter de nombreuses aires de pâturage dont dispose cette partie septentrionale du pays afin qu’elle devienne un pôle d’attractions socioéconomiques et culturelles ouvert sur le monde. Pour y arriver, le Conseil régional prévoit de mettre en œuvre le Pdr (Plan de développement régional) avec l’aide du partenariat public privé. Une somme de 105 milliards de Fcfa permettront de financer la première manche du Plan notamment la préservation du potentiel productif agro-sylvo-pastoral et d'irrigation...
(Agence Ecofin 28/02/17)
(Agence Ecofin) - La Commission européenne prévoit de mobiliser une aide humanitaire de 105 millions d'euros au profit des populations de la région du lac Tchad cette année. Le Commissaire à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, a fait cette annonce lors d'une conférence internationale à Oslo, en Norvège. « Nous allouerons 105 millions d'euros d’aide humanitaire pour combattre la crise. Ces fonds aideront à répondre aux besoins vitaux des populations touchées. Il est essentiel d'assurer un accès rapide et sécurisé des aides aux personnes qui sont dans le besoin», a déclaré Stylianides. Le financement permettra de répondre aux besoins dans les domaines de l'alimentation, de la nutrition, de la santé, de la protection, de l'eau...
(Commod Africa 27/02/17)
La Banque africaine de développement (BAD), qui intervient de façon croissante dans le financement du développement agricole, en faisant une de ses priorités, a annoncé ouvrir des agences au Bénin, en Guinée et au Niger. La BAD a décidé de ceci notamment au vu des bonnes performances de ses agences ouvertes au Burkina Faso et en Angola, respectivement en 2006 et 2011. Tirant des enseignements de ces expériences, la BAD estime qu'au Bénin, d'ici 2019, son portefeuille de projets pourrait passer des $ 355 millions actuellement à $ 747 millions, avec un taux de décaissement qui pourrait atteindre 60% contre 39% actuellement et le pourcentage de projets incertain pourrai t baisser de 60% à 20%. En Guinée, où la BAD...
(Xinhua 27/02/17)
COTONOU, (Xinhua) -- Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a décidé d'ouvrir des bureaux au Bénin, en Guinée et au Niger, en vue de renforcer sa présence opérationnelle et sa visibilité et de répondre efficacement aux besoins de ces trois pays, annonce un communiqué de l'institution bancaire panafricaine, publié vendredi à Cotonou. "Conformément au plan d'action de la Banque en matière de décentralisation et à son nouveau modèle de développement et de prestation de services, cette décision met l'accent sur la nécessité d'atténuer les problèmes de fragilité, de transition et de portefeuille, de faciliter la coordination de l'aide au développement et le dialogue, de respecter les spécificités nationales, et de réduire les coûts", indique la même...
(TamTam Info 25/02/17)
Le Directeur Général de la SOPAMIN M. Hama Zada a donne sa version des faits par rapport à la lettre de son prédécesseur sur la fameuse affaire des 200 milliards publiée par le Courrier dans son édition d’hier. Après avoir rappelé que ses propos ne visent ni à soutenir le Ministre Massaoudou ni à contredire Hama Hammadou l’ancien DG de Sopamin, M. Hama Zada a affirmé haut et fort qu’aucune trace de la lettre de l’ex DG qui remettait en cause la version de Massaoudou n’a été trouvée à la Sopamin. Il a brandi par contre des correspondances signées par l’ex DG donnant pleins pouvoirs à Massaoudou d’agir au nom et pour le compte de la société. Hama Zada pense...
(Finance News Hebdo 25/02/17)
La BAD va renforcer sa présence opérationnelle au Bénin, en Guinée et au Niger avec l’ouverture de bureaux-pays, annonce l’institution panafricaine dans un communiqué. Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre de son plan de décentralisation en cours d’exécution. Ces représentations « dotées d’une expertise adéquate » (en lieu et place de postes d’économistes-pays) devront contribuer à renforcer l’efficacité des interventions de l’institution, à améliorer son portefeuille et créer de nouvelles opportunités pour le secteur privé notamment. La BAD estime ainsi qu’au Bénin, l’ouverture du bureau devrait porter le portefeuille de projets financés de 355 millions de dollars à 747 millions de dollars, en Guinée, ce niveau devrait passer de 275 millions à un milliard de dollars d’ici 2019. Et au...
(APA 24/02/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Des soumissions d’un montant de 15,142 milliards FCFA (environ 24,227 millions de dollars) ont été retenues ce jeudi à l’issue de la séance d’adjudication des bons du Trésor de l’Etat du Niger, annonce l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’Etat nigérien recherchait 25 milliards FCFA, mais il a été finalement retenu un montant moindre correspondant à la somme globale des 20 soumissionnaires. Ce qui constitue un taux de couverture du montant mis en adjudication de 60,57 %, a souligné l’agence UMOA-Titres. Le Taux d'intérêt marginal a été fixé à 6,9 % tandis que le taux moyen pondéré est ressorti à 6,27 %. La durée de l’emprunt se situe à trois mois avec une date d’échéance fixée au 27...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - Dans le cadre de la coopération sino-nigérienne, la Chine envisage de réaliser un nouveau pont sur le fleuve Niger dans la capitale. Dans une interview accordée à l’agence chinoise Xinhua, l’Ambassadeur de Chine près le Niger, Zhang Lijun, a fait savoir que le pont aura une route à 4 voies et sera à double sens avec une longueur de 3,7 kilomètres. La construction de ce nouveau pont viendra s’ajouter à un autre inauguré (par la Chine) en 2011 et qui relie les deux rives du fleuve Niger. Si ce projet venait à être concrétisé, il deviendra le plus grand pont financé par la Chine au Niger. Le coût du financement n’a tout de même pas été communiqué...
(La Voix de l'Amérique 24/02/17)
Pendant trois jours, le public a eu droit à des expositions de startups venues de plusieurs pays. SahelInnov réunit des jeunes porteurs de projets innovants pour un développement durable. Au stand 23, Daniel Bitoumba présente son invention, un dispositif de prévention des risques liés à l’utilisation du gaz domestique. Un peu plus loin, on aperçoit deux échantillons de petits avions. C’est le stand de la startup Drone Africa Service du jeune Aziz Kountché, spécialisé dans l’aéronautique. Pour l’instant, les prestations de Drone Africa Service sont sollicitées par le système des Nations unies et certains organismes, mais son créateur voit plus grand encore.
(RFI 24/02/17)
Le forum Sahel Innov s'est achevé vendredi 24 février à Niamey. C'était la première édition d'un forum entièrement consacré à l'innovation et aux start-up dans la région sahélienne. Une quarantaine de jeunes pousses avaient fait le déplacement pour présenter leurs inventions. Il a notamment été question de mettre l'innovation au service des activités agricoles et pastorales, principales sources de revenus des pays sahéliens. Au Niger, l'agriculture et l'élevage représentent près de la moitié du Produit intérieur brut du pays. Lors de l'ouverture du concours Niger App, qui récompensera dans 15 jours une application mobile, le ministre des Postes, des Télécommunications et du Numérique, Sani Maigochi, est clair sur les priorités du gouvernement : « Les meilleurs projets en matière d'innovation...

Pages

(Afrik.com 02/09/14)
Gernot Rohr pourrait bientôt quitter ses fonctions de sélectionneur du Niger. C’est en tout cas ce qu’il a fait comprendre à France Football. En cause ? Son salaire n’a pas été payé depuis 11 mois. "On m’a dit que l’argent avait été débloqué, et que le transfert prendrait quelques jours. J’ai accepté de diriger l’équipe ce mardi contre les Ougandais (en match amical, ndlr), mais s’il n’y a rien de nouveau d’ici samedi, je me réserve donc le droit de ne pas diriger la sélection face au Cap Vert le 6 septembre et au Mozambique le 10", menace-t-il. Alors qu’il était sous contrat jusqu’au 31 août dernier, l’ancien entraîneur de l’AC Ajaccio ou de l’OGC Nice a accepté de continuer...
(Africa Top sports 22/08/14)
vant de défier le Ghana lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2015, l’Ouganda affrontera le 2 septembre le Niger en match amical. C’est qu’a annoncé Micho Sredojevic , le sélectionneur des Cranes. « Ce sera une opportunité pour nous de voir les joueurs sur lesquels on a encore quelques doutes et permettre aussi à certains de se reposer avant Kumasi« , a t-il affirmé. Sredojevic a également annoncé ,que le stage de préparation de son équipe débutera lundi prochain avec trois jours d’entrainement sans campement notamment réservés aux joueurs évoluant en Ouganda.
(Africa Top sports 29/07/14)
Lomé est la capitale du handball ouest-africain pour une semaine. Du 29 juillet au 03 août, le Togo abrite le tournoi international IHF Trophy. Cette compétition regroupera les équipes nationales junior masculines et féminines du Bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Liberia, Ghana, Niger, Nigeria et Togo (Zone 3). Ce tournoi est organisé par la Fédération Internationale de Handball (IHF), en collaboration avec la Confédération Africaine de Handball (CAHB). Pendant les rencontres de l’IHF Trophy, des arbitres et entraineurs seront également formés. Programme: Mardi 29/07/14 Matchs avancés : 13h00 – 14h30 : Burkina – Liberia (Dames), stade omnisports 13h00 – 14h30 : Bénin – Ghana (Dames), Terrain de l’ESSAL 14h30 : Ceremonie d’ouverture (stade omnisports) suivi de cinq matchs (match d’ouverture...
(Le Temps - Tg 21/07/14)
L’information a été donnée sur le site de la Fédération Togolaise de Football (FTF). La 7è édition de du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine se tiendra du 22 au 29 novembre dans capitale togolaise. Selon les organisateur, cette manifestation va coïncider avec le vingtième anniversaire de l’UEMOA et sera célébrée comme une “fête de la jeunesse”. Le Premier Ministre togolais présidera le tirage au sort prévu pour le 27 septembre. Les préparatif de la compétition ont déjà démarré, avec une visite effectuée au début du mois de juillet à Lomé par une délégation d’officiels de l’UEMOA. Elle a eu des entretiens avec le ministère des sports et des membres du bureau de la fédération de football...
(AfreePress 19/07/14)
Encore appelée « Tournoi de l’UEMOA », la coupe de l’intégration de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se jouera à Lomé du 22 au 29 novembre 2014. Couplé avec le 20ème anniversaire de l’union, la 7ème édition de la présente compétition se veut un grand rendez-vous de la jeunesse. Selon les informations parvenues à l’Agence Afreepress, la cérémonie du tirage au sort de cette compétition aura lieu le 27 septembre prochain et sera présidée par le Premier Ministre togolais, Arthème Ahoomey-zunu. Créé en 2007, le tournoi de l’UEMOA est une compétition annuelle de football regroupant les joueurs locaux des huit (8) pays membres de l’Union à savoir : le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger,...
(Nigerdiaspora 18/06/14)
En fin de contrat au mois d'août prochain, Gernot Rohr et son ajoint Jacky Bonnevay ne devraient pas rester à la tête du Niger. Selon nos informations, les autorités locales ont déjà activé la piste conduisant à François Zahoui. Déjà annoncé au moment du départ de Rolland Courbis, le technicien ivoirien avait alors décliné la proposition, en raison de son engagement à la tête des Eléphants Espoirs. Tenté par une nouvelle aventure à la tête d'une sélection nationale séniors, il pourrait cette fois donner suite. François Zahoui viendrait avec un adjoint, Jean Susini, et un entraîneur des gardiens, Laurent Spinosi. Ce dernier a été écarté à l'OM depuis le départ de José Anigo et l'arrivée de Marcelo Bielsa. Les deux...
(Nigerdiaspora 01/04/14)
Les choses se précipitent au niveau de la région de Maradi où les débats sur l’édition 2014 du sabre national intéressent même les néophytes. A l’issue d’une assemblée générale, tenue le week-end dernier, la ligue régionale de lutte traditionnelle de Maradi est revenue sur les vicissitudes qui ont caractérisé le dernier championnat du sabre national. Par la voix de son président Moutari Boiteux et son trésorier général, elle a tapé du point sur la table quant à la situation de manoeuvres qui a prévalu cette année. Sur la radio «Voix de l’Amérique», ils ont exprimé toute leur amertume quant à la situation de fraude qui a caractérisé la 35ème édition du sabre national tenue à Diffa. Les deux responsables en...
(Pana 18/03/14)
Yacouba Adamou de la région de Niamey a été sacré dimanche champion national de lutte traditionnelle 2014 du Niger, à Diffa, à 1.350 km à l’est de Niamey, en terrassant en finale Ibrahima Namata de la région de Dosso, à l'issue d'un combat de plus d’une heure de temps. Yacouba Adamou remporte ainsi le Sabre national et une enveloppe de 10 millions de francs CFA . La lutte traditionnelle, plus que le football, est le sport-roi au Niger. Le championnat national de lutte traditionnelle met en compétition, pendant une dizaine de jours, quelque 80 lutteurs venus des huit régions du pays pour la conquête du Sabre argenté, le titre national. Au-delà de l'aspect sportif, le championnat national de lutte traditionnelle...
(Afrique Inside 07/03/14)
Une belle victoire, deux nuls encourageants et enfin deux défaites, les équipes africaines qualifiées pour le mondial brésilien n'ont pas connu le même sort hier soir. Amicales mais importantes, ces rencontres entrent dans le cadre de la préparation de la Coupe du Monde de football. Cinq équipes représenteront l’Afrique lors de la grande messe du football mondial qui aura lieu en juin prochain au Brésil. Les grosses cylindrées du continent qui ont traditionnellement bien des difficultés à franchir le second tour de la compétition, tenteront une nouvelle fois de faire bonne figure malgré des statistiques qui ne tournent pas...
(Pana 01/03/14)
L'entraîneur de la Mauritanie convoque 20 joueurs pour le match amical contre le Niger - L'entraîneur français de l’équipe nationale de football de la Mauritanie, Patrice Neveu, a publié vendredi une liste de 20 joueurs convoqués pour le match amical contre le Niger prévu le 5 mars à Nouakchott. Cette liste, publié au cours d'une conférence de presse, comprend huit joueurs locaux et 12 expatriés. Voici la liste des joueurs convoqués : Gardiens de buts : Soulemane Brahim (FC Tevragh-Zeina) et Saadbouh Abdel Kader (FC Nouadhibou). Défenseurs : Omar N’Diaye (Luzenac –FR), Omar N'Diaye (Stade Mantois-FR), Sow Demba (Le Havre –FR), Sangare Abdoulaye (Poissy – FR), Bâ Abdou (Lens-FR), Bilal Sidibé (Redon-FR) et Coulibaly Boubacar (FC Tevragh-Zeina). Milieux de terrain...
(Pana 21/02/14)
Nouakchott, Mauritanie - L’équipe nationale de football de la Mauritanie reçoit en match amical son homologue du Niger, le 5 mars prochain à Nouakchott, pour meubler une journée FIFA, a appris jeudi la PANA de sources sportives. A l’occasion de cette rencontre, les 'Mourabbitounes', dont l’ossature a participé au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de janvier 2014 en Afrique du Sud, devraient être renforcés par quelques expatriés parmi lesquels Ba Adama, attaquant de Bastia (deuxième Division française). Cette rencontre devrait servir à préparer les éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN), prévue au Maroc en 2015.
(Africa Top sports 06/02/14)
Après une participation somme toute honorable au dernier Championnat d’Afrique des nations (éliminé en poules), la Mauritanie est sur « le bon chemin« , arguait son sélectionneur Patrice Neveu. C’est dans cette optique que la FFRIM multiplie les options pour la tenue d’un match amical à la prochaine date FIFA. Depuis un mois, deux pays sont en ballottage pour affronter les Mourabitounes dans une rencontre amicale qui doit se tenir à Nouakchott. En pôle, le Niger qui aurait déjà sollicité cette confrontation depuis l’an dernier à la suite d’une séance de travail avec leurs homologues mauritaniens. Mais selon nos informations, le Togo s’est également positionné pour mettre à profit cette date qui sera la seule avant le début des éliminatoires...
(AFP 02/02/14)
LE CAP, (AFP) - La Libye a remporté samedi le Championnat d'Afrique des nations en battant le Ghana 4 tirs au but à 3 (0-0 après la prolongation), au Cap. Les Libyens, invités-surprise de la finale, s'adjugent ainsi leur premier titre continental et prennent une revanche tardive sur leur défaite en finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-1982), il y a 32 ans, contre le Ghana. Au termes d'un match plutôt terne avec peu d'actions et sans but, les Libyens et les Ghanéens ont dû se départager aux tirs au but, comme lors du tour précédent, respectivement face au Zimbabwe et au Nigéria. Grâce à un arrêt du gardien Muhammad Nashnoush et à une frappe du Ghanéen Tijane loin...
(Jeune Afrique 20/01/14)
Ancien collaborateur de Joseph Blatter, le Français Jérôme Champagne a annoncé le 20 janvier sa candidature à la présidence de la Fifa (élection en mai 2015). Une institution qu'il souhaite à la fois plus forte et plus démocratique. Il s'en explique. Diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, et ancien pigiste à France-Football, Jérôme Champagne (55 ans) embrassa par la suite une carrière de diplomate qui le conduisit successivement à Oman, à Cuba, à Los Angeles et au Brésil. Il intégra ensuite le comité d'organisation de la Coupe du monde 1998, en France, puis la Fédération internationale de football association (Fifa), dont le siège est à Zurich, en tant que conseiller, secrétaire général adjoint, délégué aux projets spéciaux, puis...
(AIP 08/01/14)
Abidjan - Au total, 43 pays sur les 54 associations membres de la Confédération africaine de football (CAF) se sont engagés pour les éliminatoires du 19ème Championnat d’Afrique des nations U20 prévu au Sénégal, en 2015. Le Sénégal, pays hôte de cette compétition, est qualifié d’office, indique la CAF, dans un document posté sur son site web. L’Egypte est la championne d’Afrique en titre de cette catégorie. Elle a remporté le 18ème championnat d’Afrique U-20 face au Ghana, en mars 2013. Par contre, l’équipe nationale des moins de 17 ans s’est engagée pour disputer les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations des moins de 17 ans (Niger 2015), en même temps que 37 autres pays. Le Sénégal s’est également engagé...
(APA 26/12/13)
Afrique - Le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015, initialement prévu en janvier en marge de la 3ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), aura finalement lieu au mois d’avril au Maroc, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF). Après un premier tour préliminaire concernant les équipes les moins bien classées, sept poules de quatre sélections seront formées. Les premiers tours des éliminatoires de la CAN 2015 auront lieu juste après la Coupe du monde 2014, programmée du 12 juin au 13 juillet. Les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la phase finale prévue au Maroc. Ces 14 sélections viendront s'ajouter au Maroc, pays organisateur et au Nigeria, tenant du trophée.
(APA 11/12/13)
Vingt-et-un cyclistes issus de neuf pays ont été nominés pour le titre de «Cycliste africain de l’année 2013» qui sera attribué d’ici la fin du mois de décembre, a appris APA, lundi, auprès de la Confédération africaine de cyclisme. Avec quatre nominés, l'Algérie, l'Erythrée et l'Afrique du Sud fournissent le plus gros lot de prétendants. Elles sont suivies du Maroc avec trois nominés et du Rwanda avec deux nominés. La Tunisie, la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie et le Burkina, avec chacun un nominé, ferment la marche. Le jury est présidé par le quintuple vainqueur du Tour de France, Bernard Hinault avec un membre d'honneur exceptionnel : Chris Froome, le vainqueur du Tour de France 2013. Créée l'année dernière par les organisateurs...
(L'Intelligent d'Abidjan 12/11/13)
L’Afrique connaîtra ses cinq représentants pour la prochaine Coupe du monde Brésil 2014, au soir du 19 novembre 2013. Le Ghana, éliminé en quart de finale du Mondial sud-africain en 2010, est quasiment certain de danser au rythme de la Samba en juin prochain au Brésil. Car lors de la manche aller à Kumasi, les Black Stars ont dynamité les pharaons d’Egypte (6-1). De l’avis de nombreux observateurs et en jetant un regard sur les statistiques des barrages de la Coupe du monde, aucune équipe n’a pu remonter un tel score. Il est sûr, que le Ghana a déjà fait le plus dur et tient peut être depuis quelques semaines le billet du Mondial en poche. Toutefois, Michael Essien, Kévin...
(APA 30/10/13)
Abidjan - Le coach de la sélection sénégalaise de football, Joseph Koto a accusé mardi l’équipe nigérienne d’avoir fraudé sur l’âge de cinq joueurs dont les dates de naissance sur les passeports n’étaient pas conformes à celles inscrites sur leur licence. "Dans l'équipe du Niger, on a cinq joueurs dont la date de naissance sur la licence n'est pas conforme à celle inscrite sur le passeport", a affirmé Joseph Koto, en conférence de presse suite à la rencontre entre ses poulains et les Mena du Niger, qu'il accuse d'avoir aligné des athlètes irréguliers au cours du match sanctionné par un nul (1-1). "Au départ, on l'a signalé à l'arbitre, mais il nous a dit que c'est pas son rôle, que...
(Le Mag 04/10/13)
Le club algérien de handball, le Groupement Sportif des Pétroliers, se serait retiré de la 35e édition du championnat africain de handball qui se déroule à Marrakech du 2 au 13 octobre. Le Maroc est représenté, lors de ce championnat, par deux clubs: le Mouloudia de Marrakech et le Wydad Smara. Ce dernier club se trouve au groupe D avec l’Espérance de Tunisie (Tunisie), GSP (Algérie), l’AS Sonabel (Burkina Faso) et Warriors Club (Tchad). Cependant, l'équipe algérienne se serait retirée de la compétition, selon les médias, prétextant son retrait par la présence du Wydad Smara, un club qui ne représenterait pas le Maroc, selon les algériens, puisque "Smara n'est point une ville marocaine", selon l'équipe algérienne. Le retrait a été...

Pages

(Le Sahel 19/07/13)
Le pavillon des costumes traditionnels du Musée National Boubou Hama a bénéficié des travaux de rénovation grâce à l'appui financier du gouvernement américain. Après la réalisation de ces travaux d'un coût global de 8 millions 645 mille 940 FCFA, le pavillon entièrement rénové a été réceptionné, hier, au cours d'une cérémonie présidée par le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Arouna Dan Tonka, en présence de la directrice du Centre Culturel Américain de Niamey, du conservateur du Musée National Boubou Hama et de plusieurs responsables centraux du ministère. Fermé pendant près d'un an, le pavillon des costumes peut enfin être visité par les amoureux de la culture vestimentaire nigérienne. En effet,...
(Le Sahel 18/07/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a présidé mardi dernier au Palais des congrès de Niamey, la cérémonie de clôture de la rencontre de haut niveau sur la mise en œuvre du Plan de Développement Economique et Social (PDES) dans son volet culture. A l'issue de deux jours de travaux, les participants à la rencontre ont formulé des recommandations notamment en matière de mécanisme de financement ; de renforcement de la gouvernance et en matière de dynamisation des projets. Dans l'allocution qu'il a prononcée en clôturant la réunion, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a dit à l'adresse des participants que leurs discussions ont été très pertinentes,...
(AFP 14/07/13)
BRAZZAVILLE (RD Congo) (AFP) - L'Afrique du Sud et le héros de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela ont été mis "à l'honneur" du Festival panafricain de musique (Fespam) qui a débuté samedi soir à Brazzaville et s'achèvera le 20 juillet. Quelque 3.000 à 4.000 personnes assistaient au lancement du Fespam, sous forte surveillance policière, a constaté l'AFP. Au stade Félix Eboué du quartier Poto-Poto, reconnu comme le "berceau de la musique congolaise", cette 9e édition s'est ouverte en présence de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova et du président congolais Denis Sassou Nguesso. "Cette année c'est l'Afrique du Sud qui est à l'honneur", a dit le ministre congolais de la Culture, Jean Claude Gakosso en annonçant que la...
(Medianiger 12/07/13)
«Certes, il est bon de rappeler et même de montrer aux jeunes les talents de leurs aînés pour qu’ils puissent s’en aspirés, mais seulement ce que nous oublions, nos jeunes sont aussi talentueux et ont besoin d’espace pour exprimer leur talent que plutôt leur faire copier des chansons, ballets et sketchs de leurs parents » s’exprimait ainsi un avertis de la chose culturelle. Ainsi, à l’instar de ce spécialiste, ils sont nombreux les nigériens qui estiment que le Retro-festival est un véritable « gâchis culturel ». Cette initiative qui consiste à faire faire les jeunes artistes nigériens copier et ensuite coller les œuvres primées des anciennes éditions du Festival national de la jeunesse traduit la fuite en avant des responsables...
(Le Sahel 12/07/13)
Poursuivant sa visite de travail dans notre pays, le responsable des programmes médias à l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), M. Tidiane Dioh, s'est rendu hier en fin de matinée à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC). Il était accompagné dans ce déplacement par le directeur général de l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP), M. Mahamadou Adamou et du directeur technique de l'Office, M. Issa Madougou. Après le mot de bienvenue du directeur général de l'IFTIC, M. Khamed Abdoulaye, M. Tidiane Dioh a eu droit à une présentation de l'institut à travers des diaporamas commentés par le Secrétaire général de l'IFTIC, M. Mounkaïla N'Goïla. S'en est suivie une visite guidée de l'établissement, des...
(Le Sahel 11/07/13)
Les rideaux sont tombés sur le 16ème festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK) le 29 juin dernier au Maroc. Durant une semaine, Khouribga, la capitale mondiale du phosphate a changé de statut pour se mettre en habit du 7ème art africain. Cette année, le grand prix Sembène Ousmane a été décerné au réalisateur tunisien Chawki Mejri pour son film « Le royaume des fourmis». Du phosphate au cinéma, bien de chemins différents, mais un espace pour les hôtes africain de Khouribga de rencontre et de partage. Notre pays le Niger n’a pas manqué à ce rendez-vous. Conduite par le directeur général du Centre national de la cinématographie, M. Ali Demba, la délégation nigérienne avait pour ambition non seulement de...
(Le Sahel 09/07/13)
Du 3 au 5 juillet 2013, les artistes venus de cinq (5) régions de notre pays à savoir Niamey, Dosso, Maradi, Zinder et Tahoua ont donné le meilleur d'eux-mêmes au Centre Culturel Oumarou Ganda de Niamey, pour répondre aux attentes des organisateurs de ce retro festival et du public qui a fait le déplacement pour revisiter les productions artistiques et culturelles dont certaines ont dépassé les frontières du Niger. Une culture riche et variée présentée à la jeune génération des artistes aux talents incontestés en vue de revigorer la créativité dans le domaine artistique. C'est le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture M. Kounou Hassane qui a procédé officiellement à la clôture de cette rencontre artistique...
(Medianiger 08/07/13)
Le slameur nigérien Jhonel a le vent en poupe. Il a entamé depuis quelques jours une tournée dans plusieurs pays de la sous-region. Ainsi l’artiste nigérien se rendra dans plusieurs capitales africaines ou il animera une série de concert avec les slameurs des autres pays. Il se rendra notamment à Cotonou au Bénin, Bamako au Mali, à Lomé au Togo et à Abidjan en Cote d’Ivoire. Durant cette tournée, l’artiste nigérien exprimera son talent d’orateur pour ses fans qui sont de plus en plus nombreux à l’étranger. Le slameur nigérien était à cet effet le 19 juin 2013 en scène à l’Espace artistique et culturel « Yes Papa » de Cotonou au Bénin. Accompagné par plusieurs artistes locaux, Jhonel a...
(Le Sahel 08/07/13)
Chers frères et sœurs en Islam! As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah ! Louanges à Allah qui a dit: «Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un jardin (Paradis) large comme les Cieux et la Terre, préparé pour les pieux». Sourate 3, verset 133. Je témoigne qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration hormis Allah le Seigneur qui fait ce qu’Il veut, n’ayant de compte à rendre à personne. Je témoigne ensuite que Mouhammad est Son serviteur et Son Envoyé, le meilleur de ceux qui ont prié et jeûné et le plus sincère de tous les hommes. Qu’Allah lui accorde Ses prières et Son salut ainsi qu’à sa famille et à ses fidèles compagnons ! Chers frères et sœurs...
(Le Sahel 05/07/13)
Dans le cadre des missions du Centre de Formation et de Promotion Musicale (CFPM-El Hadj Taya de Niamey), les responsables dudit centre ont programmé et organisé plusieurs activités au cours du premier semestre de l'année 2013. Ces activités ont été réalisées soit avec l'appui financier de certains pays amis ou sur fonds propres du CFPM. Parmi les activités programmées, figure la réhabilitation du musée des instruments traditionnels dudit centre. Le Directeur du CFPM-El Hadj Taya, M. Moussa Garba, a indiqué à ce sujet, qu'auparavant, les instruments traditionnels étaient classés par famille. Ainsi, a-t-il expliqué, il y a entre autres, les groupes des membranophones, c'est-à-dire les instruments à base de cuir, les cordophones ou les instruments à base de cordes, et...
(El Watan 05/07/13)
Racisme, néocolonialisme, migration, aliénation.…Des thèmes que Frantz Fanon a touchés de près dans son analyse des sociétés colonisées. Sa fille aînée préface des extraits de l'œuvre fanonienne édités récemment aux éditions Médias-Plus de Constantine. - Vous expliquez dans la préface Frantz Fanon, édité chez Médias-Plus, que finalement les indépendances africaines et le Printemps arabe sont un échec… Je ne dis pas que les indépendances africaines sont un échec ; le dire serait ne pas reconnaître les luttes de libération menées par certains pays du continent africain pour se libérer du joug du colonialisme, l’Algérie et son peuple en sont le plus bel exemple. Ce qu’il faut interroger est de savoir si cette libération, qui a permis aux peuples d’assurer leur...
(Medianiger 02/07/13)
A deux ans de l’évaluation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) prévue à l’horizon 2015, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui coordonne l’ensemble des activités du Système des Nations Unies au Niger a conduit un plaidoyer au tour de l’Agenda post 2015. Le message de plaidoyer a été répandu au grand public par l’artiste sénégalaise de renommée internationale Coumba Gawlo lors d’une soirée de gala qu’elle a animé le samedi 29 juin 2013 à l’Hôtel Gaweye et d’un concert public en plein air le dimanche 30 juin 2013 à la place Toumo. Cet imposant spectacle a drainé plus d’un millier de mélomanes dont la plupart sont des jeunes. Durant plusieurs heures la diva sénégalaise...
(Nigerdiaspora 02/07/13)
A partir de témoignages d’acteurs au cœur du pouvoir de l’époque et d’une documentation de première main, ce livre présente une dizaine d’affaires secrètes qui ont marqué la transition conduite entre le 18 février 2010 et le 06 avril 2011 au Niger par le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), la junte qui a mis fin au projet du président Mamadou Tandja de se maintenir au pouvoir après son second et dernier mandat. Du cambriolage commis à « la Villa verte », siège du CSRD au Conseil d’administration avorté de la Société des mines du Liptako (SML), en passant par le débarquement des troupes françaises à Niamey, le raid manqué de China international fund (CIF) sur le...
(Le Sahel 26/06/13)
Par un communiqué qu'il a rendu public, hier, le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur a le plaisir d'informer l'opinion nationale que la 37ème session du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO qui se tient à Phnom Penh (Cambodge) vient d'accepter l'inscription du centre historique d'Agadez à la prestigieuse liste du patrimoine mondial. En effet, souligne le communiqué, le centre historique d'Agadez considéré comme la « porte du désert », la cité d'Agadez, sur les franges sud-est du désert du Sahara, remonte aux 15 ème et 16ème siècles. La même source rappelle que notre pays a ratifié, le 23 décembre 1974, la Convention de 1972, relative à la protection du patrimoine...
(Le Pays 24/06/13)
Askia Mohamed, l’empereur des Songhaï (1443-1528), a de quoi se réjouir dans sa tombe ; l’œuvre de ce conquérant originaire du Fouta Toro, dans le Sénégal actuel, vient d’être reconnue par l’humanité comme digne d’intérêt pour les générations actuelles et futures. C’est une mosquée qu’Askia Mohamed avait construite à Agadez lors de son passage dans cette partie du Ténéré nigérien. Certes, la région d’Agadez abrite des vestiges, vieux de plusieurs siècles, mais la mosquée d’Askia s’impose par sa magnifique architecture. C’est donc un hommage bien mérité que l’on rend à cet illustre personnage historique. Mais l’hommage revient aussi aux autorités nigériennes qui ont sans doute fait des pieds et des mains pour que ce joyau culturel ait toute sa place...
(Nigerdiaspora 19/06/13)
Une équipe de reportage de la chaîne Al Jazeera est entrée sans autorisation en territoire nigérien pour y effectuer des reportages sur l’afflux des refugiés nigérians au Niger. Suite à cette affaire, le ministre en charge de la Communication a tenu à apporter quelques éléments d’informations. Ainsi M. Salifou Labo Bouché, a déclaré qu’aucun journaliste n’a été arrêté par les Forces de défense et de sécurité au Niger. « Bien qu’ils n’aient pas d’autorisation de tourner au Niger, la police ne les a pas arrêtés. Ils ont juste été interrogés sur le but de leur entrée au Niger avant d’être relâchés », a déclaré le ministre en charge de la communication. Le ministre Salifou Labo Bouché a même donné la...
(Medianiger 19/06/13)
Reporters sans frontières est soulagée par la libération, le 17 juin 2013, des trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera et de leur chauffeur, interpellés deux jours plus tôt près de la ville de Zinder (Sud-Est). Les autorités leur reprochaient de travailler sans accréditatio "Nous étions préoccupés par la situation des quatre employés d'Al-Jazeera, et sommes heureux qu'une une issue favorable ait été trouvée. Il est choquant qu'un simple problème administratif puisse valoir à des journalistes trois jours de détention, la saisie de leur matériel et la confiscation momentanée de leurs téléphones", a déclaré l'organisation. "En dépit de quelques problèmes persistants, le Niger a démontré ces dernières années beaucoup de respect pour les journalistes et la liberté de l'information. Nous...
(Nigerdiaspora 19/06/13)
La police nigérienne a interpelé, le lundi 17 juin dernier, dans la région de Diffa (extrême-est, frontière avec le Nigéria), une équipe de reporters de la chaîne qatarie Al-Jazeera, sans autorisation de tournage, et leur matériel saisi pour les besoins d'enquête, apprend-on mardi à Niamey de source officielle. Selon le ministre nigérien en charge de la Communication, M. Salifou Labo Bouché, dans un point de presse mardi, ces journalistes, au nombre de trois et leur chauffeur, ont été interceptés par les Forces de défense et de sécurité, en tournage, dans la région de Diffa, en territoire nigérien, sans aucune autorisation. "Pour venir tourner au Niger, il faut une autorisation du ministère en charge de la Communication, ce qu'ils n'ont pas",...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
(Nigerdiaspora 13/06/13)
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Kounou Hassane, a reçu mardi après-midi à son cabinet, les cinéastes nigériens ayant participé à la première édition du Grand prix africain du cinéma, de la télévision et des TIC (GPACT) à Abidjan en Côte d'Ivoire du 5 au 9 juin dernier. Nos représentants, Moussa Hamadou Djingarey, et Sani Magori sont revenus avec deux trophées. Au sortir des compétitions, Moussa Hamadou Djingarey a reçu le prix du meilleur scénario pour son film «Mon retour au pays» alors que Sani Magori a obtenu le prix spécial du jury pour son film «Kukan Kurcia ou le cri de la tourterelle». En recevant les trophées, le ministre de la Jeunesse, des...

Pages

(La Voix de l'Amérique 27/04/17)
La procureure de la Cour Pénale Internationale, en visite au Niger, devrait rencontrer le président nigérien et d’autres personnalités mercredi, rapporte le correspondant de VOA Afrique sur place. Arrivée lundi soir, Mme Fatou Bensouda s’est entretenue mardi avec les parlementaires sur le travail de la Cour pénale internationale et ses procédures. "Beaucoup de suppositions sont faites au sujet de la CPI et sur comment la CPI marche. Il faut prendre le temps de comprendre sur quoi porte la juridiction de la cour grâce à notre site Internet ou grâce à ce genre d’interaction que j’ai eu le plaisir d’avoir avec les députés du Niger. C’est notre responsabilité car 34 pays d’Afrique sont membres de la CPI. C’est important que ces...
(Le Monde 27/04/17)
La région de Diffa est en proie aux attaques de la secte islamiste Boko Haram depuis février 2015. Le journaliste nigérien Seidik Abba, chroniqueur au Monde Afrique, est revenu sur les lieux de son enfance trente ans après les avoir quittés. Dans une série en cinq épisodes, entre enquête et voyage intime, il a décrit Diffa, la ville cible des exactions du groupe terroriste, soumise aux consignes de sécurité et à la présence massive des ONG occidentales. Il a rencontré des victimes de Boko Haram avant de partir en mission avec l’armée nigérienne et de recueillir la parole de ces paysans jadis prospères, obligés de fuir leurs champs.
(BBC 27/04/17)
Depuis le début de la semaine, un exercice militaire dénommé « Unified Focus » regroupe plusieurs centaines de militaires des états du bassin du Lac Tchad (Cameroun, Tchad, Niger et Nigéria) et leurs homologues américains. L'objectif de cette première manœuvre est d'harmoniser les efforts des forces de défense et de sécurité de ces pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. L'opération militaire "Unified Focus" est un exercice unifié. Elle est initiée par le Commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM) et se déroule sur une Base navale de Douala au Cameroun. Selon le représentant d'AFRICOM, l'exercice vise à renforcer et à optimiser la coordination des efforts nationaux et régionaux pour un meilleur résultat dans la lutte contre le...
(RFI 26/04/17)
Les étudiants nigériens ont répondu à l’appel de leurs dirigeants et ont repris le chemin des cours à Niamey après une interruption des cours pendant deux semaines. Après les troubles de ces derniers jours et la mort d'un étudiant lors d'une manifestation sur le campus universitaire, cette rentrée était très attendue. Les étudiants réclamaient davantage de salles de cours et le paiement des arriérés de bourses. Un accord entre le gouvernement et les syndicats étudiants, signé vendredi 21 avril, a mis fin à la crise.
(Jeune Afrique 25/04/17)
Alors que la justice française a accordé la dernière manche à Africard, Niamey ne cède pas et espère toujours remporter la partie et éviter de payer les millions d'euros réclamés par la société de production de documents biométriques. Malgré le fait que la justice française ait débouté, mi-mars, le Niger lors de sa dernière tentative devant le tribunal de Nanterre, dans le litige qui l’oppose à Africard, Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances, rejette toujours tout accord à l’amiable. Il espère encore obtenir la levée des saisies que la société de production de documents biométriques a opérées en France...
(La Voix de l'Amérique 25/04/17)
Cette ville du Niger a été la première attaquée par Boko Haram en février 2015. En juin 2016, les combattants jihadistes avaient même réussi à prendre la ville à l'armée nigérienne. Un an plus tard, Nicolas Pinault, l’envoyé spécial de VOA Afrique au Niger, s’est rendu sur place. La vie reprend dans cette ville qui se situe à quelques kilomètres de la frontière nigériane. Reportage A l’entrée de la ville de Bosso, impossible de rater l’école, ni les cris des enfants qui récitent leurs leçons. Depuis octobre dernier, 1.000 écoliers ont repris les cours dans cette ville symbole de l’insurrection de Boko Haram depuis deux ans au Niger. Madouka Moustapha est le directeur école de Bosso. Il avoue à VOA...
(RFI 24/04/17)
Au Niger, les étudiants ont commencé à percevoir leurs bourses conformément au protocole d’accord signé entre le gouvernement et les étudiants pour mettre fin à deux semaines de grève. Chaque étudiant percevra trois mois de bourse. Il en est de même pour toutes les universités à l’intérieur du pays.
(RFI 22/04/17)
Au Niger, après deux semaines de grève et d’affrontements violents, les représentants des étudiants et le gouvernement ont signé vendredi 21 avril un protocole d'accord pour la reprise des cours mardi prochain. L'ensemble des revendications des étudiants ont été satisfaites. Parmi elles, le paiement des bourses qui devrait commencer dès ce samedi. Le gouvernement avait déjà choisi l'apaisement en libérant les leaders arrêtés et en remplaçant le ministre de l'Enseignement supérieur.
(Le Monde 22/04/17)
Retour à Diffa (5/5). Notre journaliste déambule dans la ville de son enfance, au sud-est du Niger, meurtrie par la secte islamiste nigériane. Un récit exceptionnel. Dans quel état vais-je trouver Diffa Naalewa, « la ville au henné », symbole de beauté, qui fut la cible de plusieurs attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram ? Que sont devenus Maman Nassirou dit Barbudou, Lawaouli Idi, Attip Maman Dagaché, mes camarades de circoncision ? Qui mieux que le jeune maire Hankaraou Biri Kassoum pourra me donner des nouvelles de Falamata Kollo, ma voisine qui a fini par céder aux sirènes extrémistes ? Présentation de notre série Retour à Diffa A mesure que le petit avion des Nations unies parti de...
(Le Monde 21/04/17)
Retour à Diffa (4/5). Le long de la rivière Komadougou Yobé, limite naturelle avec le Nigeria, l’armée patrouille pour repousser les incursions de la secte islamiste nigériane. Le long convoi, ouvert par un véhicule de l’avant blindé (VAB, blindé léger), quitte la route nationale numéro 1 (RN1) à hauteur d’un camp spontané de réfugiés à 35 km de Diffa, région est du Niger, épicentre des activités du mouvement extrémiste nigérian Boko Haram. Il descend à petite allure vers une voie sablonneuse menant sur les berges de la Komadougou Yobé, le cours d’eau qui fait la frontière entre le Niger et le Nigeria. Soudain, toute la puissance de feu de l’armada (VAB, automitrailleuses, lance-roquettes) regarde vers un même endroit. Sur la...
(RFI 21/04/17)
Au Niger, l'hépatite E a tué 25 personnes sur 86 dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays. Cette zone proche du Nigeria abrite quelque 300 000 déplacés et réfugiés de Boko Haram. Au Niger, l'hépatite E a déjà tué 25 personnes sur 86 cas recensés, « ce qui fait un taux de létalité élevé, plus de 25% », estime Elmounzer Agjibdou, chef de mission de Médecin sans frontière. « Il y a le problème des latrines qu’on a déjà souligné et qui n’est pas du tout satisfaisant, poursuit-il. Mais aussi le problème de l’eau potable, une situation qu’on déplore depuis longtemps. » Les autorités nigériennes, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'ONG Médecins sans frontières (MSF) et...
(BBC 21/04/17)
Au Niger, 25 personnes sont mortes de l'hépatite E dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays. L'annonce est faite par le ministère nigérien de la Santé. Selon les autorités sanitaires, à la date du 19 avril, 86 cas d'hépatite E ont été enregistrés, dont 25 décès.
(RFI 20/04/17)
Voilà qui pourrait apaiser la situation dans les universités au Niger. Après des manifestations qui ont fait un mort la semaine dernière, le boycott des cours par les étudiants en colère, le ministre de l'Enseignement supérieur a été remplacé, ce mercredi 19 avril. Un « remaniement technique », disent les autorités. Il s'agit en fait d'un échange de portefeuilles entre Mohamed Ben Omar et le désormais ex-ministre de l'Emploi Yaoussa Sadissou. Après le départ du ministre de l’Enseignement supérieur, Mohamed Ben Omar, le gouvernement vient de donner des gages pour décrisper la situation de la crise universitaire. Selon le secrétaire général du gouvernement, Gandou Zankara, cela dénote de la volonté du chef de l’Etat de ramener la sérénité dans le...
(RFI 19/04/17)
Au Niger, le boycott des cours dans les universités s'est poursuivi ce mardi 19 avril après les affrontements qui ont fait un mort, un étudiant, le lundi 10 avril dernier. Les étudiants ont cependant obtenu gain de cause de la part des autorités. Les quatre personnes placées en prison depuis les affrontements du campus ont été libérées. Elles ont déjà rejoint le campus. Le mécontentement reste néanmoins perceptible. Troisième jour d’action et fin du deuil pour l’étudiant, Mala Bagalé Kelloumi ; mais la tension n’est toujours pas tombée au campus universitaire de Niamey. Rien n’y bouge. Ibrahim, qui est en master 2 de philosophie l'indique : « Moi je suis là depuis la matinée, et c’est toujours comme ça depuis...
(Paris-Match 19/04/17)
Au lieu de taire la contestation, la répression de la manifestation du 10 avril 2017 au Niger provoque un bras de fer entre le régime et les syndicats étudiants "Tayi Tawri" signifie "la vie est dure" en Haoussa. La chanson et le clip avaient connu un grand succès au Niger il y a quelques mois. Alors, la contestation s’exprimait sur le ton de l’humour et de la douceur. L’ambiance n’est plus la même depuis la mort lundi 10 avril de Mala Bagalé, élève en 3ème année de sociologie à l’université Abdou Moumouni de Niamey. Le jeune étudiant a été tué par un tir de gaz lacrymogène alors qu’il discutait tranquillement en marge d’une manifestation pacifique le 10 avril dernier dans...
(La Voix de l'Amérique 19/04/17)
Contrairement au voisin nigérian qui connait un épisode de famine dans l'extrême-nord du pays, le Niger est dans une situation moins précaire. Cependant, les cas de malnutrition existent et devraient augmenter avec la période de soudure, notamment dans la région de Diffa. C’est là que s’est rendu Nicolas Pinault, l’envoyé spécial de VOA Afrique au Niger. De part et d’autre du goudron brûlant de la route nationale 1, le camp d’Assaga se situe à quelques kilomètres à l’est de Diffa. C’est là que vivent des réfugiés nigérians ou des déplacés nigériens de Boko Haram. Pas besoin de chercher bien loin, au milieu des cases balayées par le sable, pour trouver des cas de malnutrition. Mamadou a un an. Affaibli, l’enfant...
(Le Monde 19/04/17)
Retour à Diffa (3/5). La petite équipe du Centre de santé intégré de la ville a vu exploser ses consultations en deux ans avec les vagues successives de réfugiés. A Toumour, toute petite ville à 1 500 km au sud-est de Niamey, la capitale nigérienne, le nombre d’habitants pris en charge par le Centre de santé intégré (CSI) a augmenté de 200 % en moins de deux ans, passant de 11 000 à 32 000 personnes. Nous sommes à 7 km seulement de la frontière avec le Nigeria et à environ 25 km de Bosso, sur la ligne de front de la guerre implacable que mènent les armées du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad contre le mouvement...
(RFI 19/04/17)
Au Niger, depuis quelques jours, le village de Méto, situé au sud-ouest de Zinder, fait l'objet d'une ferveur populaire dans la région. Un site montagneux à l'entrée de ce village serait prétendument truffé d'or. Des centaines de personnes se sont donc ruées sur les collines à la recherche du précieux métal, mais toujours aucune trace d'or à l’horizon. La rumeur de la présence d'or sur les collines de Méto s'est répandue comme une trainée de poudre. En quelques jours, plus de 2 000 personnes ont envahi le site. Tanimoun, habitant de Zinder, était sur place, il raconte les conditions difficiles de fouilles. « Elles se font pratiquement à la main, je veux dire avec des pioches, des pelles, des haches…...
(Le Monde 18/04/17)
Dans la capitale du Niger, Malah Bagalé a été enterré lundi en présence d’une immense foule qui a suivi sa dépouille de la morgue de l’hôpital au cimetière Yantala. Sa photo tournait en boucle sur les réseaux sociaux du Niger : visage clair et mince, fine moustache, lunettes et tenue soignée. Malah Bagalé avait 24 ans. Il était étudiant en troisième année de sociologie à l’Université Abdou-Moumouni de Niamey. Il est mort voilà une semaine pendant l’assaut de la faculté par la police, pour disperser un mouvement de protestation lycéen et étudiant et a été enterré, lundi 17 avril, au cimetière Yantala de la capitale. Dans la grande maison familiale du quartier « 105 Logements », le père et la...
(Le Monde 18/04/17)
Retour à Diffa (1/5). Mahamadou Laouali Dan Dano, le gouverneur de la région, explique sa stratégie de la « main tendue » aux terroristes repentis. Après avoir longtemps épargné le Niger, la secte islamiste Boko Haram a commis sa première attaque sur le territoire en février 2015 à Diffa, chef-lieu de la région du même nom, dans le sud-est du pays. Le groupe terroriste a ensuite multiplié ses actions au Les habitants de 211 villages, soit près de 200 000 personnes, ont dû fuir les exactions de Boko Haram sur les berges de la rivière Komadougou et dans le lit du lac Tchad pour se réfugier sur des sites spontanés le long de la route nationale numéro 1. Selon un...

Pages