Samedi 24 Juin 2017

Niger

(AFP 09/06/17)
Quelque trois millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire "immédiate" dans huit Etats d'Afique de l'Ouest, ont alerté vendredi les ministres de l'Agriculture de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). "Les ministres se sont préoccupés de la situation difficile d'environ trois millions de personnes en insécurité alimentaire", indique un communiqué publié à l'issue d'une réunion jeudi à Niamey des huit ministres de l'Union. Ces victimes des pénuries vivrières "ont besoin d'assistance immédiate" pour "renforcer leur résilience" particulièrement durant "la période de soudure de juin à août", assure le communiqué lu vendredi sur la télévision nigérienne. La "soudure" est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente des prochaines récoltes, soit une période...
(AFP 08/06/17)
Un militant nigérien de la société civile, Insar Abdourahmane, arrêté mi-mai à Agadez (nord), a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis pour "incitation à la violence", a indiqué son ONG. "C'est avec regret que nous apprenons la condamnation du camarade Insar à six mois de prison avec sursis", a annoncé sur les réseaux sociaux Abdoul-Moumouni Ousmane, le président du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme (CADDRH), l'ONG où milite M. Abdourahmane. Insar Abdourahmane avait été arrêté le 14 mai par la police puis placé sous mandat de dépôt à Agadez, la grande ville au nord du Niger. Il devrait sortir de prison dans la journée, selon ses proches. L'activiste était poursuivi pour...
(AFP 08/06/17)
L'opposant et ex-député nigérien Amadou Djibo Ali a été libéré mardi, après avoir été condamné à trois mois de prison avec sursis pour "complot" visant à "renverser" le président Mahamadou Issoufou. "Notre camarade est sorti de prison hier soir et il a le moral très haut", a indiqué mercredi un militant de de son parti, Ali Maman. Il a été accueilli devant les portes de la prison par plusieurs dizaines de sympathisants, selon les images diffusées par des télévisions locales, puis escorté jusqu'à son domicile. "Il n'est pas question que la lutte s'arrête aujourd'hui. (Elle) ne fait que commencer, c'est juste le top départ", a déclaré M. Ali devant les militants. Il "a été condamné à trois mois avec sursis",...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors que l'épidémie de méningite, qui a fait près de 180 victimes depuis le début de l'année, est désormais sous contrôle au Niger, l'OMS s'inquiète de la présence sur le marché de vaccins non authentifiés. Selon un rapport publié par l’ONU, le 17 mai dernier, au moins 180 personnes étaient décédées depuis le mois de janvier à la suite d’une épidémie de méningite au Niger. Au total, près de 3 000 cas suspects avaient été détectés. Les autorités sanitaires estiment que l’épidémie a désormais été endiguée, notamment grâce à une campagne de vaccination lancée à la mi-avril par le ministère de la Santé et ses partenaires. Mais, dans un communiqué publié le 2 juin, l’OMS a signalé la circulation d’un...
(Le Monde 08/06/17)
Les données recueillies par les camps de transit au Niger, qui veulent promouvoir des « alternatives à la migration », permettent de mieux cerner le profil des migrants. Après le verrouillage de la route migratoire des Balkans, les Européens veulent s’atteler au casse-tête de l’axe de la Méditerranée centrale. Parmi les propositions mises sur la table par la Commission européenne, des centres de « transit » chargés de retenir les migrants avant qu’ils n’entament la traversée vers l’Europe. Une solution qu’on retrouvait dans le programme d’Emmanuel Macron : « Nous développerons des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants, de manière complémentaire et additionnelle à notre aide au développement, en appuyant également...
(Xinhua 08/06/17)
Le Nigeria a entamé des processus visant à promouvoir une passe appropriée pour la navigation et l'irrigation sur le Niger, a déclaré mardi Suleiman Adamu, ministre des Ressources en eau du pays. M. Adamu a révélé que le projet serait exécuté en partenariat avec le gouvernement hongrois pour trouver des moyens pour introduire une formation visant à protéger les rives et les plaines inondables. Il a noté que même si ce vaste projet d'infrastructure prendrait du temps, le ministère avait entamé des négociations avec les experts hongrois. Le projet mesurant 4.280 kilomètres avec un bassin qui s'étend sur 2,2 millions de kilomètres carrés, le fleuve Niger dont l'origine se trouve dans la région de Faranah, dans le sud-est de Conakry,...
(APA 08/06/17)
Le général de division de l’armée malienne Didier Dacko a été nommé,commandant de la force conjointe du G5 sahel, organisation regroupant le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, a appris APA de source officielle. A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités les frontalières. Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint. Le général Didier Dacko est connu pour être un homme...
(AFP 07/06/17)
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a souligné dimanche la nécessité de maintenir "contre vents et marées" les enfants à l'école dans le sud-est du Niger, où des établissements sont fermés depuis deux ans à cause de la menace des jihadistes de Boko Haram. "Dans l'éducation, les gens essaient contre vents et marées de maintenir cet investissement dans chaque enfant", a déclaré à l'AFP Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, qui s'est rendue cette semaine à Diffa, dans le sud-est nigérien, proche du Nigeria.
(APA 07/06/17)
APA-Niamey (Niger) - L’opposant Amadou Ali Djibo dit Max, président du Front pour la restauration et la défense de la République (FRDDR), coalition de partis de l’opposition, a été condamné ce 6 juin à une peine de 3 mois de prison avec sursis. Amadou Ali Djibo a été condamné pour ses propos tenus le 12 mai dernier lors du 8ème anniversaire du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA) Lumana, le parti de Hama Amadou. Amadou Djibo a été interpellé le 15 mai et placé en garde à vue à la police judiciaire. Il lui était alors reproché d’avoir tenu des propos incitant à la révolte et au « renversement »...
(AFP 07/06/17)
Le prochain sommet du G5 Sahel se déroulera le 2 juillet à Bamako en présence du président français Emmanuel Macron, ont annoncé mardi les ministres des Affaires étrangères des pays concernés, au terme d'une réunion dans la capitale malienne. L'ambassadeur de France à l'ONU a par ailleurs annoncé mardi que son pays allait demander au Conseil de sécurité d'autoriser la force conjointe destinée à lutter contre la menace jihadiste et les trafics que veut constituer le G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). "Le 2 juillet, les chefs d'Etat du G5 Sahel ont décidé d'organiser un sommet spécial au cours duquel ils auront un dialogue direct avec le chef d'Etat français", a déclaré à l'AFP le ministre malien des...
(Jeune Afrique 07/06/17)
Un tribunal a condamné à trois mois de prison avec sursis l'opposant nigérien Amadou Djibo, pour incitation au complot visant à renverser le régime. Son avocat, qui dénonce une décision injustifiée, a fait appel. Le leader du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), Amadou Djibo dit Max, a été condamné mardi 6 juin à trois mois de prison avec sursis. Il est accusé d’incitation au complot visant à renverser le régime du président Mahamadou Issoufou, a indiqué son avocat Me Souley Oumarou à Jeune Afrique.
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
L'OMS a lancé une alerte aux faux vaccins contre la méningite dans la sous-région ouest africaine. La maladie fait depuis janvier dernier des ravages au Nigeria et au Niger. Tout est parti du Niger, comme l’explique le ministre de la santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara : "une pharmacie de la place à Niamey a reçu une de ces commandes de vaccins". Elle contacte la firme qui lui confirme que c’est un vaccin falsifié. C’est alors qu’une lettre est adressée à l’OMS, qui à son tour lance l’alerte dans toute la sous-région. Lire la suite sur: https://www.voaafrique.com/a/alerte-aux-faux-vaccins-contre-la-meningite...
(AFP 07/06/17)
La France a présenté mardi un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU autorisant le déploiement d'une force militaire africaine chargée de combattre les jihadistes et les trafiquants de drogue dans le Sahel. Cette force militaire pourrait "utiliser tous les moyens nécessaires" pour "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes", selon une copie du texte obtenue par l'AFP. Le Conseil pourrait voter sur cette proposition de résolution la semaine prochaine. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée de cette mission. Le quartier général de la force sera basé au Mali mais...
(Afrique sur 7 07/06/17)
Au Niger, même condamné, l’opposant Amadou Djibo inquiète toujours le Président Mahamadou Issoufou. Accusé d’avoir ourdi un complot contre le Chef de l’Etat nigérien, l’opposant Amadou Djibo a été condamné par la Justice nigérienne à trois (3) mois de prison avec sursis. L’opposant Amadou Djibo vient d’être condamné par la justice nigérienne à trois mois de prison avec sursis. Le verdict est tombé hier mardi 06 juin 2017. En dépit de cela, le Président du Niger, Mahamadou Issoufou a toujours le sommeil trouble. L’on est curieux de savoir pourquoi le cas Amadou Djibo inquiète tant le Président du Niger? En fait, les circonstances de cette affaire qui ont entraîné l’arrestation de l’opposant nigérien, sont très évocateurs et offrent quelques pistes...
(Dw-World 07/06/17)
Malgré la fin de l'épidemie de méningite qui a fait 183 victimes, les autorités alertent sur l'existence de vaccins non authentifiés sur le marché .Au Niger, l'épidémie de méningite est réapparue dans le pays au mois de mars dernier. Plus de 3200 cas ont été signalés dans tout le pays et 183 décès ont été confirmés. Les autorités sanitaires estiment actuellement que l’épidémie a été endiguée grâce à la vaste campagne de vaccination initiée par le gouvernement et ses partenaires. Néanmoins, un faux vaccin serait toujours en circulation. Il s'agit d'un produit de la marque Menguinhos Fiocruz en provenance de pays voisins. Le ministre nigérien de la santé publique Idi Illiassou Mainassara annonce que tout le systeme est aux aguets...
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
Un tribunal a condamné le président de la coalition des partis de l'opposition, Front pour la restauration de la démocratie et la Défense de la république. Amadou Djibo Ali dit Max est accusé d'organiser un complot visant à renverser le régime du président Mahamadou Issoufou. Les avocats d’Amadou Djibo Ali ont aussitôt décidé d'interjeter appel de la décision du tribunal de première instance de Niamey. "Nous ne sommes pas d'accord qu'un Nigérien puisse être poursuivi pour une infraction politique au registre d'atteinte à la sûreté de l'état," a déclaré Me Souley Oumarou, un de ses avocats.
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...
(AFP 07/06/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - L'Union Africaine soutient l’initiative de mise en place d’une force militaire des pays du Sahel destinée à lutter contre le terrorisme dans cette région, a déclaré le président de la commission de l’organisation panafricaine, Moussa Mahmat L’Union africaine a déjà envoyé le dossier de cette initiative au Conseil de sécurité de l’ONU qui accordera « très prochainement » un mandat à ladite force, a ajouté M. Mahmat dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, mercredi à Nouakchott. Il a souligné que sa visite en Mauritanie vient en « signe de solidarité » avec elle et de soutien aux « gigantesques efforts » qu’elle déploie pour lutter...
(La Tribune 06/06/17)
La découverte d’une version falsifiée d’un vaccin antiméningococcique en circulation au Niger a provoqué une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’après les autorités nigériennes, les investigations se poursuivent pour déterminer la provenance ainsi que la quantité des produits contrefaits introduits dans le pays. Loin d’être un cas isolé, ce nouveau scandale remet à l’ordre du jour le fléau des faux médicaments en Afrique. C'est la première alerte du genre de l'année que l'Organisation mondiale de santé (OMS) vient de faire au sujet d'un «vaccin antiméningococcique falsifié en circulation en Afrique de l'Ouest ».
(Xinhua 06/06/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou s'est félicité de ce qu'aujourd'hui la Chine est un des partenaires les plus importants du Niger, en termes d'appui au développement et d'appui aux infrastructures. Issoufou Mahamadou a fait cette déclaration au cours d'une rencontre de haut niveau, vendredi au palais de la présidence à Niamey, entre les autorités nigériennes et une délégation chinoise conduite par le Conseiller d'Etat de la République populaire de Chine, Wang Yong. Selon le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou, tirant la synthèse de ces travaux à la presse, cette rencontre a porté essentiellement sur l'excellente coopération entre le Niger et la Chine notamment les réalisations de ce pays au Niger et...

Pages

(AFP 21/05/17)
Ali Idrissa, figure de la société civile du Niger, a été remis en liberté après avoir été gardé plusieurs heures à la police, a affirmé l'intéressé à l'AFP. "Je viens d'être remis en liberté mais la police m'a demandé de revenir lundi pour la suite" car "il m'a été reproché le chef +d'incitation à la révolte+", a déclaré à l'AFP, Ali Idrissa, peu après avoir quitté les locaux de la police judiciaire de Niamey. M. Idrissa a été arrêté peu après l'interdiction d'une manifestation organisée par la Coalition de la société civile qui devait avoir lieu samedi. Un important dispositif policier avait été déployé place Toumo, dans le centre de la capitale nigérienne, où aurait dû se tenir le rassemblement...
(AFP 19/05/17)
Quarante migrants ouest-africains, abandonnés par leur passeur sur leur route pour l'Europe via la Libye, ont été secourus en début de semaine par l'armée en plein désert du nord du Niger, a indiqué vendredi une source sécuritaire à l'AFP. "Une quarantaine de migrants ouest-africains abandonnés par un passeur ont été secourus en début de cette semaine par une patrouille militaire dans le désert" vers la Libye, a déclaré cette source sécuritaire. Ces clandestins, dont des femmes, sont des ressortissants de la Gambie, du Nigeria, de la Guinée, du Sénégal et du Niger, et voulaient rejoindre la Libye puis tenter d'entrer en Europe, a expliqué la source. "Il (le passeur) nous a dit : +je vais aller chercher de l'eau+ et...
(AFP 18/05/17)
Une dizaine de marchés ruraux ont été fermés et la circulation de voitures et motos a été interdite dans plusieurs zones de l'ouest du Niger en raison d'infiltrations terroristes venant du Mali voisin, ont indiqué jeudi les autorités locales et l'ONU. Ces mesures sont entrées en vigueur dans plusieurs zones des régions de Tillabéri et de Tahoua. "Nous avons fermé des marchés et interdit la circulation en voiture et à moto pour faire face aux infiltrations meurtrières des terroristes qui prennent de l'ampleur", a affirmé à l'AFP un responsable municipale de Tillabéri, une région proche du Mali. Dans cette zone enclavée, les motos sont devenues "les principaux moyens de déplacement" des assaillants qui se "ravitaillent en vivres et carburant" sur...
(Autre média 18/05/17)
Le Niger est confronté à une grave épidémie de méningite, qui sévit depuis le mois de janvier dernier et qui a fait près de 180 morts, selon le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Niamey. Les enfants de 5 à 14 ans constituent 45% du total des morts recensés. L’épidémie a tué « 179 personnes, du 2 janvier au 7 mai, sur un cumul de 3 037 cas suspects de méningite, soit un taux de létalité de 5,9 %», précise Ocha Niamey. En avril dernier, le ministère de la Santé avait lancé une vaste campagne de vaccination pour tenter de circonscrire l’épidémie. Près de 100 000 personnes, de 0 à 20, sont concernées. Les autorités sanitaires du pays...
(Afrique sur 7 18/05/17)
Le Niger est en ce moment frappé par une terrible épidémie de méningite qui ravage les populations au sein desquelles l’on vient d’enregistrer plus d’une centaine de morts, selon le point effectué par le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Niamey. Effrayant lorsque dans sa déclaration bilan, le Bureau des Affaires Humanitaires de l’ONU (OCHA) a mentionné ceci: « La maladie a tué « 179 personnes, du 2 janvier au 7 mai, sur un cumul de 3.037 cas suspects de méningite, soit un taux de létalité de 5,9 % enregistré au Niger« , lisait-on sur le site de l’organe onusien précité. En effet, le Niger est en ce moment en proie à une terrible épidémie de méningite qui...
(AFP 17/05/17)
Plus de 1,3 million de personnes ont besoin d’une assistance alimentaire d'urgence dans les quatre prochains mois au Niger, en dépit d’un excédent céréalier réalisé à l’issue de la précédente campagne agricole, a alerté mercredi l’ONU. "Plus d’1,3 millions de personnes, soit 7% de la population totale, sont en crise alimentaire et auront besoin d’assistance durant la période de "soudure" qui s’étale de mai à août", rapporte le bulletin mensuel du Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à Niamey. La "soudure" est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente des prochaines récoltes...
(AFP 17/05/17)
L'épidémie de méningite qui sévit au Niger a tué quelque 180 personnes, dont près de la moitié d'enfants, sur plus de 3.000 malades officiellement recensés depuis janvier, a indiqué mercredi l'ONU. La maladie a tué "179 personnes, du 2 janvier au 7 mai, sur un cumul de 3.037 cas suspects de méningite, soit un taux de létalité de 5,9 % enregistré au Niger", indique sur son site le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey. Les enfants de 5 ans à 14 ans représentent 45 % des victimes. Un précédent bilan onusien établi fin avril faisant état de 120 décès sur 2.102 malades de méningite enregistrés sur l'ensemble du pays. Les villes de Niamey, Dosso (sud-ouest), Tillabéri et...
(AFP 16/05/17)
Insar Abdourahmane, un militant de la société civile, a été arrêté dimanche à Agadez (nord) par la police qui l'accuse "d'incitation à la violence" en lien avec l'interdiction d'une manifestation à Niamey, a indiqué lundi son ONG dans un communiqué. "Le dimanche 14 mai 2016, aux environs de 02h00 du matin (01H00 GMT), des éléments de la police nationale d’Agadez en toute illégalité ont enlevé l’acteur de la société civile, Insar Abdourahmane", souligne le communiqué du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme (CADDRH). Insar Abdourahmane "est poursuivi pour incitation à la violence" dans "certaines de ses publications sur Facebook", précise le communiqué posté sur les réseaux sociaux. Le 11 mai, au lendemain d'une manifestation de la...
(RFI 16/05/17)
Au Niger, un activiste du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme, Abdourahmane Insar, également secrétaire général du CRI, le collectif pour le renouveau et l'innovation, a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche dans un bar à Agadez. On lui reprocherait de l'incitation à la violence en raison d'écrits sur les réseaux sociaux. Il aurait notamment fustigé le manque de détermination de la société civile à manifester pour que la lumière soit faite sur « l'uraniumgate ».
(APA 16/05/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Université de Diffa, ville située à plus de 1300 km, à l’extrême Est de Niamey, organise depuis lundi matin un symposium international sur la déradicalisation des jeunes et la réinsertion des repentis de Boko Haram. Trois jours durant, les participants à cette rencontre internationale, en l’occurrence, des chercheurs, des membres du gouvernement les députés de la région et autres responsables diplomatiques, auront à échanger sur les pratiques de résolution de conflits, la déradicalisation et la réinsertion des ex-combattants dans les pays du Bassin du Lac Tchad. Ils auront aussi à plancher sur les exemples de déradicalisation en Afrique et dans le monde de même que la problématique du développement dans la région de Diffa et dans le...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Les autorités parlent d’un accord historique à la signature de cette convention judiciaire à Niamey hier jeudi. Le but est de renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières par le partage d’information, l’inculpation des terroristes et trafiquants transfrontaliers. Par cette convention, les frontières physiques entre les trois pays n’existent plus en matière judiciaire, selon le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou (photo) pour qui l’entraide sera totale : « Si nous pouvons faire extrader un détenu là où on peut mieux le juger, là où on a plus d’information, c’est déjà bien. S’il y a des avis de condamnation, on sait qui séjourne dans quel pays, les échanges de casiers judiciaires ». « Concrètement aujourd’hui, nous irons plus...
(Agence Ecofin 16/05/17)
(Agence Ecofin) - L’Allemagne et l’Italie veulent freiner la migration irrégulière vers l’Union européenne. Dans une lettre datée du 11 mai 2017 et adressée à la commission européenne, les ministres de l’Intérieur des deux pays demandent une mission européenne résidente dans la région (frontière entre le Niger et la Libye). Objectif, contrôler et endiguer le flux des migrants qui font de cette zone la plus privilégiée pour atteindre les côtes italiennes. Pour l’Allemagne, cette lettre est la preuve d’un soutien à l’Italie, porte d’entrée de la plupart des migrants vers l’Europe. L’Italie préconise de son côté que cette mission de surveillance sollicitée devrait s’accompagner d’initiatives pour le développement de l’Afrique. L’Italie a reçu plus de 42 000 migrants depuis le...
(RFI 13/05/17)
L’« Uraniumgate » fait toujours scandale au Niger. Rendue publique dans la presse locale mi-février, l’affaire concerne un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et plusieurs intermédiaires russes, libanais et nigériens. Une opération financière trouble aux yeux de l'opposition et dans laquelle un proche du chef de l'Etat est cité. Les organisations de la société civile dénoncent des pressions répétées depuis qu'elles ont demandé à ce qu'une enquête soit ouverte. La dernière en date concerne la fermeture d'un compte qu'elles avaient ouvert pour récolter les contributions...
(RFI 12/05/17)
Jeudi 11 mai dans l’après-midi, des assaillants non identifiés s'en sont pris au camp de la gendarmerie d'Ayorou, une localité située à 180 kilomètres de Niamey, au Niger. Il n'y aurait pas de victimes, mais du matériel appartenant aux gendarmes a été emporté. C’est à environ 17 h, heure locale, que des individus non identifiés ont pris pour cible le camp de la gendarmerie d’Ayorou, situé en plein centre-ville. Très vite, les assaillants ont eu le dessus sur les gendarmes. Après s’être rendus maîtres des lieux, les assaillants ont emporté cinq véhicules dont un appartenant à un particulier. Dans leur fuite, les assaillants, qui ont pris la direction de la frontière du Nord-Mali, située à une vingtaine de kilomètres, ont...
(Xinhua 12/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Des individus armés ont attaqué jeudi soir le camp de la gendarmerie nigérienne à Ayarou, dans la région de Tillabéry (ouest), près de la frontière malienne, selon une source des services de sécurité. Au moins quatre véhicules militaires nigériens ainsi que des armes et des munitions ont été emportés par les assaillants, qui se sont retirés peu avant l'arrivée des renforts. Un bus d'une compagnie privée transportant plusieurs passagers, qui assurait la liaison entre la ville malienne de Gao et la capitale nigérienne, a essuyé plusieurs tirs, ont précisé des sources concordantes à un correspondant de Xinhua à Niamey, sans toutefois donner le bilan de cette attaque. Plusieurs avions de chasse ont décollé de Niamey dans la...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(APA 12/05/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Plusieurs leaders africains dont les présidents Mahamadou Issouffou du Niger, Ibrahima Boubacar Keita du Mali et Ismaïl Omar Guelleh de Djibouti, ont pris part ce jeudi à Kigali, aux cotes de leur homologue rwandais, Paul Kagamé, à l’ouverture officielle de la troisième conférence de Transform Africa Summit, a constaté l’envoyé spécial de APA. Le thème retenu pour ce sommet est «Villes Intelligentes, Développement accéléré». La rencontre à laquelle ont assisté aussi la vice-présidente de Zambie, Inonge Wina, et le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Emery Trovoada , se veut une plateforme leader de la communauté des TIC en Afrique pour l’accélération de la révolution numérique en cours sur le continent. Un moment...
(AFP 11/05/17)
Le Niger, le Mali et le Tchad, confrontés aux attaques jihadistes et trafics de toutes sortes, ont signé mardi à Niamey un accord "historique" de coopération judiciaire, a rapporté mercredi la radio publique nigérienne. "Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n'existent plus en matière judiciaire", a commenté le ministre tchadien de la Justice, Mahamat Hassan, qui salue "un accord historique" dans "la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière". "La signature de l’accord intervient à un moment où nos Etats sont confrontés aux grands défis de l’heure, le terrorisme...
(RFI 11/05/17)
Une manifestation de la société civile a été interdite, mercredi 10 mai 2017, à Niamey. Le début du meeting et de la marche ont rapidement été dispersés par la police. Pour les organisateurs, qui avaient appelé à cette mobilisation pour défendre l'école publique nigérienne, cette interdiction de manifester est inadmissible. Pour l’organisation du rassemblement, la notification d'interdiction de la manifestation est arrivée tard mardi soir. Trop tard pour pouvoir être relayée aux manifestants.
(Jeune Afrique 11/05/17)
Agadez a beau tenter d’attirer de nouveau les touristes, sa région n’en reste pas moins celle de tous les trafics. Ainsi, le 1er mai, près d’Aderbissinat, un convoi de onze véhicules chargés de cocaïne a été pris en chasse par des combattants locaux menés par un certain Amoumane Kalakouwa, leader touareg proche du ministre à la Présidence Rhissa Ag Boula, avec l’appui de la garde nationale. L’une des voitures a été détruite, mais le reste du convoi a poursuivi sa route.

Pages

(APA 31/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Niger a collecté 19,385 milliards FCFA (environ 31,016 millions de dollars), à l’issue de la séance d’adjudication des bons du trésor sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), a-t-on appris ce jeudi, auprès de l’agence UMOA-Titres, basée à Dakar. L’Etat nigérien recherchait 30 milliards FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 67,95%. Selon l’agence UMOA-Titres, le montant global des soumissions s’est élevé à 20,385 milliards FCFA. Mais il a été délesté d’un milliard FCFA. Selon le type de titre, le montant des soumissions retenues diffère.
(Agence Ecofin 31/03/17)
(Agence Ecofin) - Les bons du trésor émis par le gouvernement du Niger le 30 mars 2017 ont reçu des souscriptions pour un montant de 20,38 milliards de FCFA. Cela représente un taux de couverture de 67,9% des 30 milliards de FCFA soumis en adjudication par le pays. L'opération qui s'effectuait sur un système d'enchères avec des taux d’intérêt différents, s'est soldée par des souscriptions de 11,18 milliards de FCFA pour la partie arrivant à maturité dans 182 jours, et de 9,2 milliards de FCFA pour celle remboursable au bout de 364 jours. Toutefois, les autorités nigériennes ont décidé de ne retenir que 19,3 milliards de FCFA. Ce choix n'a pas été expliqué, mais on peut noter que les taux...
(APA 29/03/17)
APA-Niamey (Niger) - L’Etat du Niger recherche 30 milliards FCFA (environ 48 millions de dollars) auprès des investisseurs du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers l’émission de bons assimilables du Trésor (BAT) programmée le 30 mars 2017, a appris mercredi APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Cette opération concerne l’adjudication de deux types de titres : les BAT à 182 jours et les BAT à 364 jours. Pour ces deux titres, l’agence UMOA-Titres précise que le montant minimum à retenir par le Trésor nigérien est de 5 milliards de FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Pour ces deux titres, la date d’échéance est respectivement fixée au 29 septembre 2017 et au...
(Contrepoints 29/03/17)
Sans un cadre institutionnel garantissant la liberté de prix, de concurrence, et l’égalité des chances économiques, la libéralisation ne pourra remédier à la précarité énergétique au Niger. En dépit des immenses potentialités énergétiques du Niger en charbon minéral, pétrole, soleil, uranium et de potentialités hydroélectriques sur le fleuve Niger, les Nigériens ont un faible accès à l’électricité. Ainsi, le taux de couverture en électricité est de 22,7% et le taux d’accès des ménages est de 9,53%. Et quand bien même les privilégies ont accès à l’électricité, ils doivent subir la cherté des tarifs et les délestages intempestifs. Notons en plus que, le pays est très dépendant de l’offre extérieure d’électricité car plus de 60% de la consommation d’électricité au Niger...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Jeune Afrique reconstitue l’opération de ventes et d’achats d’uranium qui a valu à Areva l’ouverture d’une enquête du Parquet national financier français. On le dit plus influent que le Premier ministre, Brigi Rafini, dont il a été le ministre de l’Intérieur et de la Défense avant d’occuper son poste actuel, aux Finances. Pourtant, depuis quelques semaines, Hassoumi Massaoudou vacille, alors qu’une partie de la presse nigérienne l’accuse d’avoir détourné des sommes d’argent issues d’une transaction d’uranium en 2011. Une commission d’enquête parlementaire a été constituée et a débuté ses investigations. Le ministre devait y être entendu mardi 28 mars, tandis que les plus virulents de ses adversaires ont réclamé sa démission.
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François Hollande : pour survivre, Areva, renfloué par l’État, va céder d’ici à la fin de l’année sa branche réacteurs à l’électricien, tout en conservant la seule gestion du cycle du combustible, de l’extraction de l’uranium au retraitement des déchets. Encore lourdement...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde… Depuis l’accident japonais, il n’y a plus que deux ou trois appels d’offres chaque année, principalement en Inde et en Chine. Quant aux rares réacteurs de nouvelle génération qui avaient été commandés en Europe (notamment en Finlande et au Royaume-Uni...
(Agence Ecofin 28/03/17)
Le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) basé au Cameroun depuis 1997, vient de recevoir un don de 500 000 dollars (près de 300 millions de FCFA) de la Banque mondiale en vue de financer un projet relatif à la surveillance des industries extractives dans les pays membres dudit Conseil. Piloté par le Comité régional de renforcement institutionnel, organe exécutif du Crefiaf, l'initiative concerne huit institutions supérieures de contrôle avec un ancrage sur Gabon, la Guinée, le Niger et de la République démocratique du Congo. C’est dans le prolongement du Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (Pasie), financé actuellement par Affaires Mondiale Canada...
(RFI 27/03/17)
Au Niger, l'affaire « de l'uraniumgate » est passée au crible par les parlementaires. Leur commission d'enquête commence ce lundi 27 mars plusieurs auditions sur un présumé système de vente circulaire d'uranium entre Areva et le Niger en 2011, via des sociétés russes et libanaises, qui aurait permis aux pays de gagner des centaines millions de francs CFA. Cette affaire a été révélée par la presse nigérienne le mois dernier et elle suscite des interrogations. Elle a d'ailleurs déclenché en France l'ouverture d'une enquête du parquet national financier. Impossible d’avoir la liste exhaustive des personnes qui seront entendues à huis clos ni leur ordre de passage devant les députés, mais au moins cinq personnes sont appelées à s'expliquer. Il y...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale qui a émis ce souhait lors de la conférence Arab-Africa Trade Bridges, fin février à Rabat. J’ai ensuite reçu quelques jours plus tard, à Abuja, l’ambassadeur de Tunisie au Nigeria, qui m’a confirmé la volonté de son pays d’adhérer à...
(La Tribune 27/03/17)
Les experts de la CEDEAO viennent de finaliser les travaux de structuration en partenariat public privé (PPP) ainsi que les mécanismes de garanties des projets prioritaires du Programme communautaire de développement (PCD). Il s’agit notamment de l’autoroute Lagos-Dakar, la boucle ferroviaire ouest-africaine et la création d’une nouvelle compagnie maritime régionale. La prochaine étape sera la mobilisation des financements à travers une table ronde des bailleurs de fonds pour accélérer la réalisation de ces projets stratégiques pour le renforcement de l’intégration sous-régionale. Le programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avance bien. L'organisation sous-régionale entend accélérer la mise en œuvre de ses projets prioritaires et dans ce cadre. Les experts de la...
(RFI 25/03/17)
Le Niger dispose de la plus forte croissance démographique au monde: 3,9%. Une population qu'il faut nourrir. Bien que l'économie du pays repose essentiellement sur l'agriculture. Ce secteur représente 50% du produit intérieur brut. L'agro-industrie est encore balbutiante dans ce pays sahélien. Le Niger importe donc presque tous ses produits alimentaires transformés. Une situation que voudrait changer TM Agro-industrie, une jeune entreprise locale.
(APA 25/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La campagne agricole 2016 a été satisfaisante dans les pays membres du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), a affirmé vendredi à Dakar, Mouhamadou Hamadoun, coordonnateur du Programme régional de sécurité alimentaire de cette organisation, soulignant que ce sont plus de 67 millions de tonnes qui ont été produites. "La campagne agricole a été satisfaisante. En novembre 2016, nous estimions la production céréalière à 66 millions de tonnes. Mais, le bilan définitif fait état de 67,2 millions de tonnes de céréales produites", a expliqué M. Hamadoun. Il s'adressait à la presse au terme d'une Concertation régionale sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest du CILSS...
(Agence Ecofin 24/03/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérien a autorisé la ratification, hier jeudi 23 mars, d’une série d’accords de prêt d’un montant global de 40,87 milliards FCFA (environ 67,3 millions $) pour le financement de projets d’infrastructures routières dans le pays. Il s’agit tout d’abord de plusieurs accords de financement signés avec la Banque islamique de développement (BID) relativement au projet de construction de la route de contournement du barrage de Kandadji. A savoir notamment, un accord de services « Ijara » d’un montant de 1,69 million € (1,10 milliards FCFA), signé le 07 octobre 2016 à Washington aux Etats-Unis d’Amérique. Ainsi qu’un accord « Istisna’a » d’un montant de 26 557 976,89 € (17,42 milliards FCFA), signé le 13 mai...
(Xinhua 21/03/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le gouvernement chinois a offert au Niger une aide de 50 millions de yuans, environ 4,4 milliards de FCFA, constituée de 5.547 tonnes de riz, a constaté un correspondant de Xinhua lundi à Niamey. Le don a été officiellement réceptionné au cours d'une cérémonie des mains de l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun, par le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ibrahim Yacoubou. Selon le diplomate chinois, ce don fait suite à l'appel des autorités nigériennes adressé à la communauté internationale pour une aide alimentaire d'urgence. Pour le ministre Ibrahim Yacoubou, ce geste témoigne de toute la reconnaissance du gouvernement et de celle du peuple chinois...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - Plusieurs accords ont été signés dans divers domaines durant les travaux de la Commission nigéro-algérienne pour renforcer la coopération bilatérale. Parmi ces accords, la commission s’est accordée sur la création d’un Conseil des affaires nigéro-algérien. Les Chambres de commerce des deux pays joueront un rôle crucial pour faciliter les occasions d’affaires entre les opérateurs économiques. Outre ce Conseil, un mémorandum a également été signé dans des domaines comme la sécurité, les Tics, les télécoms, l’emploi. Pour le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, ces jours de travaux prédisent « un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées. » « A présent, les regards sont tournés vers nos deux pays, car c’est une grande responsabilité de traduire dans...
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - L’Algérie partagera désormais son expertise dans la Poste et les TIC avec le Niger. Les deux pays ont signé un accord de coopération à cet effet la semaine dernière, le 16 mars 2017, lors de la première session de la haute commission mixte algéro-nigérienne. Les documents relatifs à cet accord ont été paraphés par Imane Houda Faraoun, la ministre algérienne de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, et Sani Maïgochi, le ministre nigérien des télécommunications et de l’Economie numérique, en présence du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et de son homologue nigérien, Brigi Rafini. L’Algérie qui a un marché postal, TIC et télécoms fort et en pleine croissance ; marqué par une...
(APA 20/03/17)
La Banque mondiale a retenu de débloquer durant trois ans une enveloppe 57 milliards de dollars en faveur de l’Afrique subsaharienne, a annoncé le président de l’institution financière dans un communiqué reçu lundi à APA. Selon le communiqué émanant du bureau de la Banque mondiale au Mali, Jim Yong Kim a fait cette annonce, peu après avoir ‘’reçu les ministres des finances du G20 et les gouverneurs des banques centrales.’’ L’enveloppe sera disponible dans la période allant ‘’du 1er juillet 2017 au 30 juin 2020’’, lit-on dans le communiqué qui précise que l’argent proviendra essentiellement de ‘’l’Association internationale de développement (IDA) et du fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres qui débloquera 45 milliards de dollars.’’...
(AFP 18/03/17)
Le Parlement du Niger va enquêter sur une vente présumée douteuse d'uranium nigérien, baptisée "Uraniumgate", qui a donné lieu à un virement de 319 millions de dollars des comptes à Paris d'une société publique nigérienne vers un compte à Dubaï, a annoncé vendredi la radio du Parlement. A la demande de l'opposition, les députés nigériens ont mis en place une "Commission de dix membres" pour enquêter sur cette affaire révélée mi-février par l'hebdomadaire indépendant nigérien Le Courrier et qui défraie la chronique dans cet Etat pauvre mais riche en uranium. D'après Le Courrier, à l'issue d'une complexe et tortueuse série de transactions d'uranium impliquant plusieurs entreprises française, russe et libanaise, un virement bancaire "de 319 millions de dollars" a été...
(AFP 16/03/17)
La police de Niamey a saisi 2.6 millions de dollars et 9.600 euros en faux billets lors du démantèlement d'un groupe de faussaires nigériens, a annoncé mercredi la police sur la radio nationale. Le porte-parole de la police, le capitaine Adily Toro, a annoncé que 26.210 faux billets en coupures de 100 dollars et 96 faux billets en coupures de 100 euros avaient été saisis. En outre, 1.200 faux billets en coupures de 10.000 franc CFA (15 euros) et 12 autres de 5.000 FCFA, ont été saisis au cours d'une perquisition dans un quartier périphérique de la capitale Niamey, a-t-il souligné. Sept hommes, tous Nigériens, ont été arrêtés par la police qui a ouvert une enquête à la suite de...

Pages

(APA 13/03/15)
APA- Niamey (Niger) - La 36 édition du Sabre national (ex Championnat de lutte traditionnelle débute ce vendredi à Agadez, à plus de 1000 km de la capitale, Niamey, dans un climat apaisé, avec la réhabilitation de tous les lutteurs suspendus des compétitions au motif qu’ils ne possédaient pas la nationalité nigérienne. Durant une dizaine de jours, 80 lutteurs venus des huit régions du pays vont s'affronter dans l'arène pour tenter d'arracher le prestigieux Sabre national. * Les compétitions vont débuter après l'épisode de l'année dernière où, sur décision du ministère du Sport, plusieurs lutteurs, parmi lesquels des multi champions ont été suspendus pour défaut de nationalité nigérienne. Ainsi, le champion en titre, Yacouba Adamou de Niamey, va pour l'occasion,...
(APA 24/02/15)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre nigérien des Sports, Abdoulkarim Dan Malam, a reçu en audience l’équipe cadette du MENA après son élimination a la CAN U-17 en vue de la féliciter pour sa victoire lors du dernier match contre la Guinée (2-0), mais surtout pour l’assurer de son soutien en direction des compétitions à venir. Pour Abdoul Karim Dan Malam qui recevait les jeunes joueurs lundi, la fête aurait pu être plus belle si les arbitre qui ont officié les deux premiers matchs du Niger avaient bien fait leur travai. Certes, explique-t-il, le Niger a perdu ces matchs, mais selon lui, il est clair qu'avec un bon arbitrage, la victoire serait revenue au Niger. La preuve pour lui, que le...
(APA 16/02/15)
Le Stade Malien de Bamako et l’AS Garde nationale du Niger ont fait match nul (0-0) au terme de leur confrontation, samedi à Bamako, pour le compte de la phase « aller » du tour préliminaire de la Ligue africaine des champions. La partie n’a pas été d’un très haut niveau technique, les joueurs ayant révélé un manque de compétition en raison de la suspension en cours du championnat national dans les deux pays, ont analysé de nombreux observateurs. Depuis un mois, le Mali et le Niger n’organisent plus de matchs de championnat national. La suspension a été expliquée au Mali par des querelles entre dirigeants sportifs, et au Niger, par la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN)...
(BBC 14/02/15)
Après la victoire de la Côte d’Ivoire lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2015) en Guinée équatoriale, place à celle des cadets. Le coup d’envoi de la 162e édition du tournoi de football des moins de 17 ans aura lieu dimanche 15 février à Niamey, la capitale nigérienne. Huit équipes sont sélectionnées : le Niger, le Nigeria, la Guinée, la Zambie, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, Cameroun et le Mali. Les équipes du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Mali (et d’Afrique du Sud), se retrouvent dans le même groupe que leurs homologues de CAN 2015.
(APA 13/02/15)
APA-Niamey (Niger) - Le président Issoufou Mahamadou a exhorté, vendredi à Niamey, l’équipe cadette du MENA à faire honneur à la nation en se hissant à la hauteur de la lourde tâche qui l’attend à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans qui débute dimanche dans la capitale nigérienne. Le chef de l'Etat a fait cet appel en remettant le drapeau national aux joueurs qu'il avait reçu en audience au Palais de la République. Le MENA cadet aura, au cours de cette compétition continentale, à défendre les couleurs nationales face à sept équipes dont l'arrivée est prévue, pour les dernières, ce vendredi 13 février, dans la capitale nigérienne. Les compétitions entrant dans le cadre...
(Afrik.com 09/12/14)
La CAN 2015 des moins de 17 se jouera bien au Niger. Alors que des inquiétudes commençaient à naître au sujet de l’état d’avancement des travaux, la Confédération africaine de football a confirmé la tenue de la compétition prévue du 15 février au 1er mars. Une délégation de l’instance a procédé à une nouvelle visite d’inspection à Niamey, la capitale, et a pu constater que le pays serait prêt pour le début du tournoi. Les deux enceintes, qui doivent accueillir les matchs, le stade Général Seyni-Kountché et le Stade municipal, ont notamment été visité durant le séjour.
(APA 02/12/14)
La Confédération africaine de football (CAF) a officialisé la constitution des chapeaux pour le tirage au sort de la phase finale de la 30e Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévu mercredi à Malabo, à l’issue de la réunion de la Commission d’organisation de la compétition tenue lundi également dans la capitale équato-guinéenne. Les 16 équipes qualifiées ont été réparties en quatre chapeaux en fonction du classement de la CAF établi sur la base de leurs performances respectives lors des trois dernières phases finales de la CAN (2010, 2012, 2013) et des éliminatoires des CAN 2012, 2013 et 2015. Les résultats obtenus lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 ont été également pris en compte. Ainsi, figurent dans le...
(RFI 02/12/14)
La Confédération africaine de football a dévoilé la répartition des équipes pour le tirage au sort de la CAN 2015, prévu demain, mercredi 3 décembre, à Sipopo. Les 16 qualifiés ont été placés dans quatre pots en fonction des résultats obtenus depuis 2010. La Guinée équatoriale, hôte du tournoi, est tête de séries avec la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Zambie. La Confédération africaine de football (CAF) aura attendu ce 1er décembre 2014 pour dévoiler les modalités du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations 2015. La CAF a accumulé du retard suite au changement...
(Le Sahel 26/11/14)
Le ministre de la Santé Publique M. Mano Aghali a rencontré aujourd'hui à Niamey, les promoteurs du secteur privé de la Santé. Cette rencontre se veut un cadre d'échanges entre le ministre de tutelle et les agents de santé et acteurs du secteur privé du domaine afin de trouver ensemble les stratégies de renforcement de la surveillance de la fièvre hémorragique à virus Ebola, cette terrible maladie, devenue aujourd'hui une véritablement préoccupation mondiale. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre s'est déroulée en présence du représentant de l'Organisation Mondiale de la Santé au Niger Dr. PANA Assimawé et d'un représentant de l'UNICEF. L'organisation Mondiale de la Santé avait alerté notre pays depuis le 28 mars 2014 de l'existence de l'épidémie de...
(Afrik.com 20/11/14)
Dans un groupe F où le suspense était déjà tombé depuis la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2015 avec les qualifications du Cap Vert et de la Zambie, le Niger et le Mozambique se sont quittés dos à dos ce mercredi à Niamey à l’occasion de la dernière levée (1-1). Mené au score par les visiteurs après l’ouverture du score de Diogo (70e), le Mena a fini par revenir à hauteur en fin de partie et arracher le nul (83e). Insuffisant pour éviter aux Nigériens de finir derniers de la poule derrière les Mozambicains.
(Pana 07/11/14)
L’entraîneur de football du Cap-Vert, Rui Aguas, a convoqué 22 joueurs pour les deux dernières journées du groupe F des éliminatoires comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2015) contre le Niger à domicile le 15 novembre, et quatre jours plus tard contre la Zambie à Lusaka, a appris la PANA, à Praia, de source sportive. L’entrée du milieu de terrain Sergio (Olhanense, Portugal) et le retour de Platiny, de Ryan Mendes et de Tony Varela sont les principales nouveautés parmi les joueurs convoqués qui seront en regroupement le 10 novembre prochain au stade national...
(AFP 21/10/14)
Gernot Rohr, sélectionneur de l'équipe de football du Niger depuis 2012, a annoncé lundi avoir démissionné pour cause de mauvais résultats, le Niger se retrouvant dernier du groupe F dans les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN)-2015. "On ne gagne pas beaucoup (...) j'ai présenté ma démission à la Fenifoot (Fédération nigérienne de football)", a déclaré à la presse le coach franco-allemand, âgé de 61 ans. "Je suis le premier responsable de ces (mauvais) résultats. Mais je n'ai pas non plus été content des moyens mis à ma disposition pour préparer l'équipe avec notamment des soucis logistiques", a souligné l'ancien entraîneur de Bordeaux, Nice ou encore Nantes. En Afrique, Gernot Rohr avait également dirigé l'équipe tunisienne de l'Etoile...
(RFI 20/10/14)
À l’occasion d’une conférence de presse dimanche soir au siège de la Fédération Nigérienne de Football, Gernot Rohr, le sélectionneur du Niger a annoncé sa démission. Arrivé en septembre 2012, et sous contrat jusqu’au 31 août dernier, le technicien allemand avait accepté de continuer sa mission, à condition d’être rémunéré, ce qui avait été fait. Mais face aux mauvais résultats du Niger lors des quatre premiers matches des éliminatoires, l’ancien entraîneur du Gabon jette l’éponge. Il invoque des difficultés avec sa fédération, notamment en termes d’organisation. « Les moyens mis à ma disposition pour préparer l’équipe n’étaient pas suffisamment valables pour préparer les matches éliminatoires de la CAN », indique-t-il au micro de RFI. « On se sépare en bons...
(Africa Top sports 16/10/14)
Alors qu’il a concédé le match nul samedi dernier contre le Niger à Niamey dans le cadre de la troisième journée, la Zambie est revenue très fort quatre jours plus tard à la faveur de la 4ème journée. Ce mercredi, les Chipolopolos se sont imposés chez eux contre les Menas 3-0. Les trois buts de la rencontre ont été marqués en seconde période. Le premier à la 58ème minute par Raindford Kalaba, le second à la 73ème œuvre d’Emmanuel Mayuka et le dernier à la 87ème sur un penalty de Kennedy Mweene. Cette victoire de la Zambie lui permet d’obtenir 5 points et de se relancer dans un groupe composé aussi du Mozambique et du Cap-Vert. Les deux équipes, qui...
(Xinhua 16/10/14)
Le Niger, battu mercredi par la Zambie (3-0), en match comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2015, disputé à Doli (Zambie), est pratiquement éliminé de la phase finale qui aura lieu au Maroc. A deux journées de la fin des matches comptant pour les éliminatoires, le Niger occupe la dernière place du groupe F avec 2 points, derrière la Zambie (5 points, 3e), suivent le Mozambique (6 points, 2e) et le Cap-Vert en tête (7 points).
(Africa Top sports 14/10/14)
Un nouveau match nul pour le Niger à domicile ce samedi lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football. Le Mena a été contraint au partage des points face à la formation rigoureuse de la Zambie. Moussa Maazou et ses coéquipiers se sont procurés des occasions, surtout en première mi-temps, mais n’ont pu les concrétiser. En deuxième période, le jeu devient plus équilibré puisque les Chipolopolo ont repris confiance. Les deux équipes se sont quitté dos à dos sur un score nul et vierge. Dans l’autre match du groupe, le Mozambique a pris le dessus sur le Cap Vert (2-0) Voici le classement 1. Cap vert 6 pts 2. Mozambique 5 pts 3...
(Pana 09/10/14)
Quatre arbitres rwandais pour officier le match Zambie-Niger à Niamey samedi. La Confédération africaine de football a désigné quatre arbitres rwandais pour officier le match Zambie-Niger qui se jouera à Niamey le 11 octobre dans le cadre du match aller de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations prévue au Maroc en 2015, a appris la PANA mercredi, de source sportive à Kigali. Selon un communiqué transmis à la PANA par la Fédération Rwandaise de Football Association (Ferwafa), le groupe d'arbitres rwandais actuellement en route pour le Niger est composé de Hudu Munyemana ( commissaire au match), Issa Kagabo (arbitre principal), Felcien Kabanda (premier arbitre) et Theogene Ndagijimana (deuxième arbitre). Il est prévu que le Niger...
(Le Sahel 17/09/14)
Les rideaux commencent à tomber sur les tournois des grandes vacances de football (TGV) de Niamey. Samedi dernier, trois finales se sont jouées notamment celle des TGV des 5ème et 4ème Arrondissements et celle du TGV du quartier Soni. De l’avis des organisateurs, ces tournois se sont achevés sur une note de satisfaction générale. Et les responsables des clubs et les supporteurs se sont mobilisés pour la circonstance. Ces finales se sont jouées en présence des responsables des Arrondissements, des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports et ceux de la fédération régionale et nationale de football ainsi que de plusieurs invités. A la rive droite (5ème Arrondissement), la finale s’est déroulée en présence du maire M. Hamani...
(Africa Top sports 10/09/14)
Les éliminatoires de la CAN 2015 seront à leur 2è journée ce mercredi avec de gros chocs en perspective. Après une première journée riche en rebondissements, la seconde ne devrait pas déroger à la règle. Si le Togo, le Ghana ou encore le Nigéria chercheront leur premier succès, l’Algérie, l’Afrique du Sud et même le Congo tenteront de confirmer. La crise au sein de son football une nouvelle fois réglée par la FIF, le Nigéria peut se concentrer sur son football. Et surtout retrouver le chemin du succès après la surprise de la défaite à Calabar face au Congo (2-3). C’est face à des Bafana bafana d’Afrique du Sud gonflés à bloc après le spectacle à Ondurman 3-0 que les...
(RFI 08/09/14)
Le Niger s'est incliné à domicile face au Cap-Vert (1-3) pour le compte de la première journée du groupe F en éliminatoires de la CAN 2015. Le score était acquis à la mi-temps. Le Cap-Vert avait ouvert le score dès la 3e minute par Garry Mendes, avant qu'Odair Fortes (14e) et Zé Luis (24e) n'aggravent la marque. Moussa Maazou a marqué pour le Niger à la 34e. Dans ce même groupe F, la Zambie et le Mozambique ont fait match nul (0-0).

Pages

(Xinhua 27/02/14)
NIAMEY (Xinhua) - Les festivités de la première édition de la Foire des industries culturelles du Niger (FICNI) auront lieu du 28 février au 5 mars prochain au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, apprend-on jeudi de source officielle à Niamey. Cette foire, selon le gouvernement nigérien, a pour objectif principal de contribuer à la promotion de l'entreprenariat culturel et à la structuration d'un marché national. Elle vise, entre autres, à informer et sensibiliser les créateurs culturels, les investisseurs privés, les autorités et le grand public sur les défis et les enjeux économiques du secteur de la culture, à permettre aux créateurs culturels de promouvoir et vendre leurs produits. La FICNI permet également de "faciliter la mise en réseau des...
(L'Observateur Paalga 20/02/14)
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique (Cédéao) est l’invitée d’honneur de la 20e édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca. Le Burkina y est présent avec une délégation de sept membres. Entre conférences, tables rondes et exposition-vente d’ouvrages, l’Afrique de l’Ouest a joué sa partition dans la promotion du livre au Maroc. Du 13 au 23 février se tient la 20e édition du Salon du livre de Casablanca. C’est un salon pharaonique dans ses ambitions. En effet, le Salon se tient sur un site de 20.000 m2 ; 54 pays y sont représentés à travers 792 exposants. Y ont été conviés, 340 conférenciers et écrivains, dont 75 venus de l’étranger. Pendant les dix...
(Maliactu 04/02/14)
Placé sous le signe de la diversité culturelle et de l’unité nationale, le festival sur le Niger s’ouvre à Ségou le 5 février prochain. Les organisateurs promettent d’ores et déjà aux milliers de festivaliers qui effectueront le déplacement, une édition spéciale. La preuve, les autorités locales sont à jamais engagées, pour la réussite totale de cette 10 ème édition. Le gouverneur de Ségou, Thierno Boubacar Cissé a convié toutes les forces vives de sa région à une rencontre de mise au point et d’information par rapport à l’organisation de la 10eme édition du festival sur le Niger. Pour le gouverneur Cissé : « nous devrions avoir une vision commune quant à la réussite de l’organisation de cet évènement d’envergure, régional,...
(Gabon Eco 22/01/14)
Depuis jeudi 16 janvier dernier, Tiken Jah Fakoly, le reggaeman d'origine ivoirienne entreprend une tournée visant à valoriser le potentiel de développement économique que représente l'agriculture sur le continent africain. En tournée à travers quelques pays d'Afrique de l'ouest pour des concerts dont l'objectif est de plaider auprès des jeunes, pour une implication accrue dans le secteur de l'agriculture, Tiken Jah Fakoly veut valoriser, à travers ses spectacles, le potentiel de développement économique que représente l'agriculture. « Quand vous allez dans les capitales africaines aujourd'hui, vous voyez beaucoup de jeunes désoeuvrés qui ne font que demander de l'argent. Beaucoup de personnes pensent qu'être agriculteur aujourd'hui, c'est le dernier des métiers, alors que c'est un métier noble. C'est ce qui nous...
(Le Sahel 18/12/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, samedi dernier, au Centre Culturel Oumarou Ganda de Niamey (CCOG) au lancement des activités entrant dans le cadre du mois du livre, de la littérature et de la lecture publique, édition 2013. Cette manifestation annuelle qui durera un(1) mois vise à créer entre autres, un cadre d’échanges culturels par le biais d’expositions, de conférences, de projections cinématographiques, de représentations théâtrales et la promotion des textes en langues nationales en leur ouvrant les perspectives d’une large diffusion. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M.Sadissou Yahouza, des cadres centraux du ministère en charge de...
(Le Sahel 02/12/13)
La Première Dame, Hadjia Aïssata Issoufou, marraine du SAFEM, a procédé, vendredi dernier au Palais du 29 Juillet de Niamey, à l’ouverture de la 8ème édition du Salon International pour la Femme (SAFEM). C’était en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Baaré Aoua Abdou, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Zinder, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, de la coordinatrice du SAFEM, Mme Barry Bibata Gnandou ainsi que de plusieurs responsables coutumiers et des invités. La 8ème édition du SAFEM est placée sous le thème : « Artisanat féminin, haut de gamme, compétitif et profitable à...
(Xinhua 30/11/13)
NIAMEY (Xinhua) - Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder. La 8e édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) a été lancée vendredi à Niamey par la première dame du Niger, Mme Aissata Issoufou en présence du Premier ministre nigérien Brigi Rafini et de plusieurs personnalités. Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder (est), retenue pour la richesse de sa potentialité artisanale, artistique et culturelle. Plus de 350 stands ont été construits sur le site et prês de 1000 exposants venus d'une trentaine de pays africains et d' ailleurs, dont 60% de femmes, sont attendus...
(Xinhua 25/11/13)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les festivités de la 9ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) 2013, ouvertes mercredi à Niamey, ont pris fin dimanche, sous le haut patronage de la première dame du Niger, Mme Issoufou Malika, marraine du festival, en présence de nombreuses personnalités nigériennes et étrangères. Parmi les invitées de marque à cette 9ème édition du FIMA, figurent notamment les Premières Dames de la République de Centrafrique, Mme Chantal Djiotodia–An Nondroko, du Mali, Mme Keita Amy Maïga et du Burkina Faso, Mme Chantal Compaoré. Le FIMA, rencontre internationale majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode, se veut à la fois un évènement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la...
(AFP 22/11/13)
NIAMEY, (AFP) - Le 9e Festival international de la mode africaine (FIMA) lancé mercredi soir sous haute surveillance, se tiendra jusqu'au 25 novembre à Niamey et aura pour thème "la créativité au service de la paix". Le Niger est depuis quelques années sous la menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y commet des rapts, essentiellement d'Occidentaux, comme dans toute la bande sahélo-saharienne. Un défilé de mode, qui devait initialement se dérouler en fin d'évènement sur les rives du fleuve Niger, a été déplacé pour des raisons de sécurité dans un centre de loisirs de la capitale. Depuis ses débuts en 1998, ce festival biennal, dont cette édition est dédiée à l'icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela, propose des...
(RFI 21/11/13)
Le Niger revêt ses plus beaux atours pour la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA qui s’ouvre ce mercredi 20 novembre 2013 à Niamey. Pendant six jours, la ville va vibrer au rythme de la musique et de la mode. Un festival qui se déroule tout de même sous haute surveillance sécuritaire. C’est le centre de loisirs de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCAO) de Niamey qui accueille cette année la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA. Prévu pour se tenir sur la rive droite du fleuve Niger, dans un endroit féérique, appelé la Pilule, à une dizaine de kilomètres de Niamey, le FIMA a été...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Medianiger 14/10/13)
Le Conseil des ministres du 11octobre 2011 a examiné et adopté la création d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et technique dénommé Musée national Boubou Hama. Ce changement juridique fait suite à l’évolution observée dans les domaines muséologique et muséographique. Le changement de statut du Musée national Boubou Hama, confère plusieurs missions à l’un des plus importants musées de l’Afrique de l’ouest. Ce nouveau statut vise plusieurs missions dont entre autres celles d’assurer la formation technique et l’éducation permanente des jeunes à travers le centre éducatif et artisanal, contribuer à l’expertise de collection de collecte et objet muséologiques, appuyer toute personne morale dans la conception et la réalisation des musées, contribuer à la promotion de conservation et mise en...
(Le Sahel 11/10/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, vendredi dernier, au Palais des Congrès de Niamey, le vernissage du film ''Au plus loin dans le noir'' de Djingarey Maïga. Il s'agit du huitième film du "dernier des Mohicans" comme on aime le surnommer dans le métier, parce qu'il est actuellement le seul des "pionniers du cinéma nigérien" à réaliser encore aujourd'hui des longs métrages de fiction. Ce film, il l'a promis à nos lecteurs, lorsqu'il y a encore quelques mois, alors qu'il était dans la phase du montage, il nous avait accordé une interview. Avec la projection de vendredi dernier, Djingarey Maïga est resté fidèle à sa tradition d'offrir, tous les deux ans,...
(Le Sahel 04/10/13)
Le Comité chargé de la répartition du Fonds d'aide à la presse, au titre de l'année 2012, a été officiellement installé hier à Niamey. La cérémonie d'installation s'est déroulée dans les locaux du Conseil supérieur de la Communication, sous la présidence de M. Abdourahamane Ousmane, président du CSC. Créé par décision n° 07 du CSC en date du 03 septembre 2013, ce comité est composé des membres du CSC ainsi que des personnes ressources et est présidé par M. Ali Ousseini Sountalma, vice président du CSC. Lors de cette cérémonie d'installation, le président du CSC a insisté sur l'obligation et la nécessité pour ce comité de faire un travail objectif et de déposer un rapport de qualité, à même de...
(Niger 24 01/10/13)
Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour lundi 30 septembre 2013, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :Projet de loi portant ratification de l’ordonnance n° 2013-13 du 14 juin 2013, autorisant la ratification de l’Accord de Crédit n° 5238-NE, signé le 7 juin 2013 à Niamey (Niger), entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID), d’un montant de trente trois millions cent mille (33 100 000) Droits de Tirages Spéciaux-DTS,...
(Le Sahel 27/09/13)
L’écrivain et cinéaste nigérien Harouna Coulibaly a enfin bouclé la réalisation de son dernier film ‘’Le droit chemin’’. Ce film était attendu depuis la publication du premier ouvrage de l’écrivain. En effet, depuis “Le Devoir” paru en 1995 et le saut effectué dans le monde du 7ème art à travers plusieurs films, on s’attendait à ce que Harouna Coulibaly développe un scénario de sensibilisation autour de l’incivisme fiscal des africains. Produit par Kitary Films et la Direction générale des impôts (DGI), le film met en vedette des acteurs nigériens et de la sous-région. Parmi ces derniers, Yazi Dogo et Idi Sarki du Niger, Gabriel Magma Konaté du Mali, Aï Yara Keita et Mahamadou Tiendrébéogo dit Soukey du Burkina Faso et...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(Niger 24 03/09/13)
Quelques heures à peine avant leur le départ de la première vague des artistes nigériens aux 7èmes jeux de la Francophonie à Nice, en France, le ministre de la Culture, des arts et des loisirs, Ousmane Abdou, a tenu à rencontrer l’ensemble de nos représentants aux concours des arts. C’était hier, 2 septembre 2013dans l’enceinte même du ministère de la Culture. En agissant ainsi, ce dernier a tenu à souhaiter bonne chance à nos représentants mais surtout à les mettre en confiance quant-à la lourde tâche de qui leur incombe, c'est-à-dire, représenter valablement le Niger lors de ces jeux qui se tiennent après l’édition de Niamey en 2005 et celle du Liban en 2009. Un message que ces derniers semblent...
(Xinhua 10/08/13)
NIAMEY, (Xinhua) -- La capitale nigérienne, Niamey, va abriter du 10 au 21 août prochain, la 12ème édition du Festival scientifique et culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l'Afrique de l'Ouest (FESCUAO), apprend-on vendredi de source officielle. Le Festival se veut, un véritable cadre d'échange ouvert au public. Au total, 500 participants venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Togo, ainsi que de la Guinée Bissau, du Congo et du Niger, sont attendus au rendez-vous de Niamey. Selon le président du Comité national d'organisation, M. Sani Nabirni, dans une interview accordée à l'hebdomadaire national " Sahel Dimanche" du vendredi, "le FESCUAO vise à promouvoir la solidarité, la fraternité et l'amitié entre les étudiants de...
(Medianiger 23/07/13)
Selon l’UNESCO « la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux et de l'être humain les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances». Vu l’importance de la culture pour une communauté qui aspire à l’évolution et la nécessité de la préserver durablement, le gouvernement du Niger s’est depuis 2008 doté d’une Politique Culturelle Nationale, un outil de préservation du trésor commun. La culture au Niger fait depuis plusieurs décennies face à la constance de certains préjugés qui malheureusement rendent difficile l’accès et la participation de tous au...

Pages

(RFI 13/05/17)
L’« Uraniumgate » fait toujours scandale au Niger. Rendue publique dans la presse locale mi-février, l’affaire concerne un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et plusieurs intermédiaires russes, libanais et nigériens. Une opération financière trouble aux yeux de l'opposition et dans laquelle un proche du chef de l'Etat est cité. Les organisations de la société civile dénoncent des pressions répétées depuis qu'elles ont demandé à ce qu'une enquête soit ouverte. La dernière en date concerne la fermeture d'un compte qu'elles avaient ouvert pour récolter les contributions...
(RFI 12/05/17)
Jeudi 11 mai dans l’après-midi, des assaillants non identifiés s'en sont pris au camp de la gendarmerie d'Ayorou, une localité située à 180 kilomètres de Niamey, au Niger. Il n'y aurait pas de victimes, mais du matériel appartenant aux gendarmes a été emporté. C’est à environ 17 h, heure locale, que des individus non identifiés ont pris pour cible le camp de la gendarmerie d’Ayorou, situé en plein centre-ville. Très vite, les assaillants ont eu le dessus sur les gendarmes. Après s’être rendus maîtres des lieux, les assaillants ont emporté cinq véhicules dont un appartenant à un particulier. Dans leur fuite, les assaillants, qui ont pris la direction de la frontière du Nord-Mali, située à une vingtaine de kilomètres, ont...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(RFI 11/05/17)
Une manifestation de la société civile a été interdite, mercredi 10 mai 2017, à Niamey. Le début du meeting et de la marche ont rapidement été dispersés par la police. Pour les organisateurs, qui avaient appelé à cette mobilisation pour défendre l'école publique nigérienne, cette interdiction de manifester est inadmissible. Pour l’organisation du rassemblement, la notification d'interdiction de la manifestation est arrivée tard mardi soir. Trop tard pour pouvoir être relayée aux manifestants.
(Jeune Afrique 11/05/17)
Agadez a beau tenter d’attirer de nouveau les touristes, sa région n’en reste pas moins celle de tous les trafics. Ainsi, le 1er mai, près d’Aderbissinat, un convoi de onze véhicules chargés de cocaïne a été pris en chasse par des combattants locaux menés par un certain Amoumane Kalakouwa, leader touareg proche du ministre à la Présidence Rhissa Ag Boula, avec l’appui de la garde nationale. L’une des voitures a été détruite, mais le reste du convoi a poursuivi sa route.
(BBC 10/05/17)
Un collectif de la société civile avait commencé à se regrouper Mercredi 10 mai, à Niamey, alors que des policiers avaient pris position sur une des grandes places de la capitale, où devait avoir lieu le rassemblement. Les autorités ont interdit la manifestation pour "risques de troubles à l'ordre public", a expliqué Maikoul Zodi, un des organisateurs du mouvement et membre de la campagne internationale "la page pour l'alternance démocratique en Afrique". La manifestation visait à "dénoncer la corruption, l'impunité et surtout le détournement de deniers publics" mais aussi "les pénuries d'électricité" et "la déperdition du système éducatif", a précisé Moussa Tchangari, un autre organisateur. En décembre 2016 et février 2017, la société civile avait déjà organisé, à Niamey, des...
(RFI 10/05/17)
La lutte contre l'apatridie a fait un pas de plus mardi 9 mai en Afrique de l'Ouest. Un sommet réunissait à Banjul le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), aussi en charge de l'apatridie, et les Etats de la Cédéao. Après la déclaration d'Abidjan en 2015, un plan d'action a été signé par les ministres de la Cédéao pour s'entendre autour de mesures concrètes afin de mettre fin à la situation d'apatridie. Une première au monde. Car être apatride, soit sans nationalité, a beaucoup de répercussions sur la stabilité des pays et la vie quotidienne des personnes concernées. Pour cette jeune fille de 21 ans, être apatride c'est une réalité de tous les jours. A sa naissance, en Gambie, elle n'a pas...
(La Tribune 08/05/17)
Alors qu'il mettait en route début avril 2017 une centrale électrique de 100 mégawatts, le Niger espérait résoudre les problèmes de pénurie énergétique dans sa capitale Niamey. Mais les délestages continuent de manière intempestive, avec leur lot de victimes dans les hôpitaux et dans l'économie. Difficile à admettre pour les Nigériens. Ils ne comprennent plus rien et demandent des explications à leur gouvernement. Malgré l'inauguration en grande pompe le 2 avril dernier de la nouvelle centrale électrique de Gourou Banda...
(RFI 08/05/17)
A Niamey, les habitants avaient placé beaucoup d'espoir dans la mise en route de la nouvelle centrale électrique de Gourou Banda, à 5 kilomètres de la capitale, inaugurée le 2 avril 2017. Cette nouvelle installation devait permettre de résoudre les problèmes de délestages électriques dans la capitale nigérienne. Et pourtant, les problèmes demeurent. Niamey connaît des coupures de courant qui durent parfois plus d'une demi-journée. Malgré l’inauguration récente de la centrale électrique de Gourou Banda et ses 100 mégawatts, les Niameyens continuent de subir la canicule.
(Le Monde 06/05/17)
Licenciée pour avoir dénoncé des pratiques frauduleuses au sein de la Banque agricole du Niger, Falamata Aouami est aujourd’hui poursuivie par son ancien employeur. Elle avait toutes les cartes en main pour réussir une brillante carrière dans la banque : un master 2 en audit et contrôle de gestion obtenu au prestigieux Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag, à Dakar), une solide expérience professionnelle et, à seulement 32 ans, un poste de directrice de l’audit et de l’inspection des services. Pour gravir les échelons, Falamata Aouami n’avait qu’une chose à faire : feindre de ne rien voir des pratiques déviantes au sein de la Banque agricole du Niger (Bagri), son employeur. Pour s’y être refusée, la jeune femme a...
(Le Monde 05/05/17)
Notre chroniqueur revient sur la déclaration du candidat Macron qui réservera sa première visite à l’étranger en tant que président « à nos troupes ». Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique) Des soldats de l’opération « Barkhane » patrouillent dans la région de Gao, au Mali, le 13 janvier 2017. Dans quel pays ou dans quelle capitale étrangère Emmanuel Macron se rendra-t-il d’abord s’il est élu président de la République dimanche 7 mai ? A Berlin, pour marquer d’emblée son attachement à l’axe franco-allemand ? A Bruxelles, pour témoigner de sa confiance inébranlable en l’Union européenne malgré le Brexit ? A Washington, pour symboliser l’ancrage irréversible de la France dans le « camp » occidental ? Vous n’y êtes...
(RFI 04/05/17)
Alors que les étudiants nigériens ont repris les cours après la signature d'un accord avec le gouvernement à l'issue de deux semaines de grève, la dernière de leurs revendications vient d'être satisfaite. Mercredi 3 mai, la commission chargée de faire la lumière sur les circonstances de la mort de Mallah Bagale, un étudiant tué le 10 avril 2017 sur le campus universitaire de Niamey, a prêté serment. C’est par ces trois mots « Je le jure » que les treize membres de la commission d’enquête sur les évènements du 10 avril 2017 ont prêté serment. « Vous allez vous engager vis-à-vis de votre conscience. La famille du disparu en a besoin, le pays en a besoin, l’Etat en a besoin...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Le constat est alarmant. Le Niger compte aujourd’hui beaucoup trop de jeunes non scolarisés, déscolarisés ou qui achèvent leurs études sans diplôme, alors que les entreprises recherchent des compétences prêtes à l’emploi. En 2015, Niamey a décidé de prendre les devants en revalorisant la formation professionnelle, un effort d’une ampleur unique au Sahel. Le gouvernement compte presque quadrupler en 2017 le nombre de jeunes engagés dans ces filières, et passer de 8 000 à 30 000 inscrits. Jusqu’en 2011, il n’y avait dans le pays que deux lycées professionnels et techniques et sept centres de formation. Grâce au Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), dépendant du ministère des Enseignements professionnels et techniques, les grandes réformes ont débuté en...
(RFI 04/05/17)
Ils sont venus des villages environnants de Niamey, sur la base de simples rumeurs d’apparition d’or. Sur la montagne de Tanda-Boundou, des orpailleurs sauvages ont déferlé, munis de pioches, de pelles et de barres à mines à la recherche de ces précieuses pépites. Même si les indices sont très faibles de trouver la moindre trace d’or, des jeunes continuent à prendre d’assaut la montagne et les bas-fonds du village.
(RTBF 03/05/17)
Casquette vissée sur la tête, Tracy sort délicatement son smartphone de sa poche. Sous le soleil brûlant de la savane nigérienne, elle et ses compagnons de voyage veulent immortaliser l'incroyable spectacle qui s'offre à eux. A quelques mètres à peine, quatre girafes se promènent nonchalamment, sans crainte et en totale liberté. Pour Tracy, américaine en voyage professionnel au Niger, visiter la réserve de Kouré, à 60 kilomètres à l'est de Niamey, figurait parmi ses priorités extra-professionnelles. "La girafe, c'est mon animal préféré. Voir ceci...ça me touche vraiment. C'est tout à fait incroyable, cela n'a rien avoir avec les zoos, dans lesquels je n'ai d'ailleurs plus mis un pied depuis vingt ou trente ans!", chuchote-t-elle. Derniers troupeaux d'Afrique de l'Ouest Ce...
(La Tribune 02/05/17)
Depuis mi-avril, des vagues de Nigériens ne cessent de se diriger vers la capitale Niamey, après que des rumeurs aient fait état de l'existence d'or sur un site à ciel ouvert près de la ville. Depuis plusieurs jours, c'est pratiquement la ruée vers l'or au Niger. Mi-avril, des rumeurs persistantes faisaient état de l'existence du précieux métal sur un site à ciel ouvert près de la capitale nigérienne, Niamey. Depuis, des centaines de personnes, parfois des familles entières, ont pris d'assaut la ville et ses alentours, avec l'espoir de trouver des pépites du métal tant convoité. A pied, à moto, en voiture ou encore à dos d'âne, des centaines d'habitants suivaient au pas la rumeur qui finissait par les emmener...
(RFI 02/05/17)
Au Niger, les chefs d'Etat-major du G5 Sahel qui rassemble le Niger, le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad étaient réunis, ces derniers jours, à Niamey. Une réunion de haut niveau avec, à l’ordre du jour, la sécurisation de la zone sahélo-saharienne, en proie à la menace terroriste. La création d'un groupe d'intervention rapide est notamment prévue. A noter que le commandant du dispositif français antiterroriste, Barkhane, avait fait le déplacement. Pendant trois jours, les officiers supérieurs des armées et de la sécurité du G5 Sahel ont fait le point des opérations militaires conjointes transfrontalières. « Il y a beaucoup d’actions qui sont en cours au sein du G5 Sahel pour une synergie d’action au niveau des...
(RFI 02/05/17)
Au Niger, des centaines de personnes, parfois des familles entières, se sont précipitées durant la 2e quinzaine du mois d’avril 2017 vers un site à ciel ouvert près de Niamey, pour tenter de trouver de l'or. La rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre, sur la présence du métal jaune dans cette zone de la capitale. Difficile de savoir d’où la rumeur est partie, mais la fièvre de l’or s’est emparée d’une partie de la ville de Niamey en cette fin du mois d’avril… Des centaines de personnes se sont ruées vers les bas-fonds de Kafa-Koira, près de l’aéroport de la capitale nigérienne, à la recherche de l’or. Et une mission de la direction des Mines de la région...
(Jeune Afrique 28/04/17)
La commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur l’affaire de l’Uraniumgate au Niger a rendu son rapport au président de l’Assemblée nationale. Elle estime que Niamey a bien participé à une transaction avec Areva en 2011, sans toutefois dépenser le moindre sou. Selon les conclusions de la commission d’enquête parlementaire, qui ont été transmises au gouvernement mercredi 26 avril et dont Jeune Afrique a obtenu copie, Hassoumi Massaoudou, à l’époque directeur de cabinet du président Issoufou, a bien été sollicité en 2011 par Sébastien de Montessus, directeur de la branche Mines d’Areva. Ce dernier proposait au Niger d’intégrer, via la Sopamin, une transaction de 5,5 millions de livres d’uranium passée entre le géant du nucléaire français et la...
(RFI 27/04/17)
Ce mercredi 26 avril, une séance de l'Assemblée nationale à huis clos était convoquée pour discuter du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l’« uraniumgate ». Cette affaire avait été révélée mi-février par la presse locale qui avait dénoncé un système de vente circulaire d'uranium entre Areva et le Niger, via des sociétés russes et libanaises. Une opération qui aurait permis aux intermédiaires de gagner des dizaines de milliers de dollars, voire des millions pour certains. L’opposition, qui affirme avoir été écartée de la rédaction du rapport, estime que cette affaire dérange le pouvoir. La commission d'enquête chargée de travailler sur le rapport de « l’uraniumgate » était composée de dix membres dont deux députés de l'opposition qui affirment...

Pages