Mardi 26 Septembre 2017

Niger

(Xinhua 05/09/17)
Trois villageois ont réussi à s'échapper et un autre tué dans une tentative d'enlèvement du groupe terroriste Boko Haram, dans la nuit de samedi à dimanche dernier à Koutou, commune de Nguigmi (proche de la frontière du Nigeria), apprend-on lundi de sources concordantes. Selon des villageois, plusieurs éléments de la secte terroriste, venus à dos de cheval, ont réussi à s'introduire nuitamment dans leur localité, et enlevé quatre personnes. Trois ont pu s'échapper et le quatrième, un frère du chef du village, a été malheureusement tué par les assaillants. L'enlèvement des personnes est devenu désormais la nouvelle stratégie du groupe terroriste Boko Haram. Cette tentative ratée intervient trois mois après l'enlèvement, le 2 juillet dernier, de 39 femmes et enfants...
(AFP 05/09/17)
La recrudescence des attaques du groupe jihadiste nigérian Boko Haram a fait près de 400 victimes civiles depuis le mois d'avril, "soit plus du double que durant les cinq mois précédents", a annoncé mardi Amnesty International. "La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils au cours des cinq derniers mois", a précisé l'organisation de défense des droits de l'Homme dans un communiqué. "Du mois de mai au mois d'août, le nombre de victimes civiles est sept fois plus élevé qu'au cours des quatre mois précédents. Pour le seul mois d’août, on recense 100 morts parmi les civils", au Nigeria, ajoute l'ONG, soulignant toutefois...
(Agence Ecofin 05/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une mise à jour publiée vendredi, la firme exploratoire britannique Savannah Petroleum a déclaré que les travaux préparatoires pour le démarrage du forage de trois puits dans le bassin d’Agadem avancent normalement. L’équipement nécessaire a été mobilisé dans le camp de base de Jaouro à quelques encablures des trois prospects ciblés sur le PSC R3. Les travaux démarreront avec le forage du puits Bushiya une fois les autorisations obligatoires reçues. Par ailleurs, les données sismiques 3D dont l’acquisition s’est achevée en janvier dernier ont été analysées et livrées. Selon la mise à jour, « les données sont d’excellentes qualité et satisfont l’entreprise car elles mettent clairement en exergue les objectifs clés consistant améliorer l'imagerie sismique des...
(Belga 05/09/17)
La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils depuis début avril, soit plus du double que durant les cinq mois précédents, indique mardi un communiqué d'Amnesty International. 7 millions de personnes souffrent d'une grave pénurie alimentaire Selon les données recueillies par l'organisation, la forte hausse du nombre de victimes civiles est due à la multiplication des attentats-suicides attribués au groupe armé.Dans la région du lac Tchad, des millions de civils ont besoin d'une aide humanitaire de toute urgence. Au total, on recense 2,3 millions de personnes déplacées dans la région (1,6 million à l'intérieur de leur pays et réfugiées au Nigeria, 303 000...
(Le Monde 04/09/17)
Dès 2006, un religieux de Diffa a tenté de ramener les islamistes nigérians Mohammed Yusuf et Abubakar Shekau dans le « vrai chemin de l’islam ». En vain. Mercredi 9 août, une petite foule se masse devant la mairie de Kabelawa, un village à mi-chemin entre le lit du lac Tchad et Diffa, la capitale de la région du même nom, au Niger. Le gouverneur de Bol, du côté tchadien du lac, a fait le déplacement, escorté par une centaine de pick-up débordant de soldats. L’élite politique, aristocratique, religieuse et économique de cette région du sud-est du Niger se retrouve aux côtés de la société civile pour appeler à la libération des 39 personnes enlevées par Boko Haram le 2...
(Xinhua 04/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80% de la population en cas de maladie, a déclaré jeudi le ministre nigérien de la Santé publique, Idi Maïnassara Illiassoua, à l'occasion de la Journée africaine de la Médecine traditionnelle. Le Niger, à l'instar des autres pays de la région Afrique membres de l'Organisation mondiale de la Santé, célèbre jeudi la 15ème édition de la Journée africaine de la Médecine traditionnelle sous le thème "Intégration de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé : les progrès réalisés". "Nous nous devons d'intégrer cette médecine dans nos soins de santé au risque de limiter gravement l'accès des populations à une meilleure prise en charge", a...
(Le Monde 04/09/17)
Les soignants font face à des cas de conscience, à l’insécurité et aux pressions des autorités dans toute la zone d’action de la secte djihadiste, expose notre chroniqueur. Faut-il soigner sans état d’âme un élément de la secte djihadiste nigériane Boko Haram blessé au combat ? Le personnel soignant doit-il en référer, avant de lui prodiguer des soins, à l’autorité administrative ou militaire ? Peut-on demander à un médecin ou à un infirmier de dénoncer aux forces de l’ordre tout patient soupçonné d’appartenir à Boko Haram ? Abordées dans le confort d’Abuja, N’Djamena, Niamey, Yaoundé ou Paris, ces interrogations paraissent purement théoriques, voire philosophiques. Et pourtant, au sud-est du Nigeria, à l’est du Niger, au nord Cameroun et dans le...
(AFP 01/09/17)
Quelque 1.029 Nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont des femmes et des enfants, ont été reconduits vers leur pays la semaine dernière, a indiqué vendredi le gouverneur d'Agadez (nord du Niger). "Nous avons reçu samedi dernier une vague de 1.042 personnes dont 1.029 Nigériens", tous rapatriés de l'Algérie voisine, a déclaré à la télévision d'Etat, Sadou Saloké, le gouverneur d'Agadez, vaste région désertique du nord du Niger, proche de l'Algérie. Douze ressortissants du Nigeria et un Soudanais figurent également parmi ces rapatriés, a précisé la télévision.
(APA 31/08/17)
APA-Niamey (Niger) - Un groupe d’associations islamiques du Niger, à travers une déclaration rendue publique mercredi, a apporté son soutien au Conseil islamique national (CIN) et du coup a confirmé la date du 2 septembre, soit samedi, pour la célébration de l’Aïd-el-adha au Niger. Cette démarche met ainsi fin à une polémique qui avait enflé, jusqu’à pousser certains oulémas à appeler ouvertement les fidèles à fêter la Tabaski 1er septembre. Le CIN avait, le 23 août, annoncé comme de coutume dans un communiqué, la date du 2 septembre pour la célébration de l’Aïd. Une annonce qui a immédiatement fait l’objet de contestations sur les réseaux sociaux, notamment de la part de plusieurs oulémas...
(RFI 31/08/17)
Le Niger est touché par des pluies torrentielles qui ont tué au moins 44 personnes selon un nouveau bilan, tué du bétail et détruit des maisons. Plus de 70 000 autres personnes sont sinistrées. RFI a joint un habitant de Gabagoura qui témoigne. Dans le seul village de Gabagoura, particulièrement touché, 239 maisons en banco se sont effondrées. Saleh Amadou, un résident de cette localité à l'ouest de Niamey, a lui-même perdu trois maisons. Il explique la situation à RFI. « Nous avons pu recaser certaines familles dans des écoles… Nous avons aussi fait appel à des personnes généreuses qui ont bien voulu accepter...
(Xinhua 31/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les pluies torrentielles qui ont durement frappé le Niger ont occasionné, à la date de mercredi 30 août, 44 morts et quelques 77.225 sinistrés sur toute l'étendue du territoire, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par la direction générale de la Protection civile à Niamey. En outre, selon le directeur général de la Protection civile, Bako Aboubacar, on dénombre 9.523 ménages sinistrés, des milliers d'hectares de cultures fluviales dévastés, plus de 4.360 têtes de bétail décimées et des magasins, des vergers et des routes détruits par les eaux. Il a précisé que 41 des victimes sont mortes dans l'effondrement de leurs maisons et les trois autres par noyade. La région la plus touchée reste la capitale Niamey,...
(Le Monde 31/08/17)
D’ex-combattants de la secte djihadiste racontent leur engagement. Si certains confient leur honte, la plupart ne réalisent pas l’ampleur du désastre auquel ils ont contribué. Baba Gana, 32 ans, dresse un bilan sévère de ses années Boko Haram. « J’ai plus appris à tuer qu’à lire le Coran », dit-il, reconnaissant avoir rejoint les rangs djihadistes par appât du gain. Il y a trois ans, des combattants de la secte ont attaqué le camion de ce transporteur, originaire d’une petite ville nigériane frontalière du Niger. Il a suivi son véhicule confisqué et a fini par s’enrôler, séduit par les promesses d’argent. « Au début, je touchais 35 000 nairas (82 euros au cours actuel) par semaine », précise-t-il, regard sombre...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(AFP 30/08/17)
Au moins 44 personnes sont mortes au Niger et plus de 70.000 autres sinistrées après des pluies torrentielles qui s'abattent depuis juin sur ce pays désertique, selon un nouveau bilan annoncé mercredi par les autorités. "Nous totalisons 44 pertes en vies humaines et le nombre de ménages sinistrés est de 9.523, soit 77.225 personnes concernées", a précisé à la radio le directeur de la Protection civile nationale, Boubacar Bako. Un précédent bilan établi mi-juillet par l'ONU faisait état de 23 décès et 19.459 sinistrés. Sur les 44 morts, 41 ont péri dans l'effondrement de leurs habitations et 3 sont décédés par noyade, a déploré M. Bako. Niamey, la capitale totalise 17 morts, à majorité des enfants, selon les autorités municipales...
(Le Monde 30/08/17)
Editorial. Le mini-sommet entre des dirigeants européens et leurs pairs venus de l’Afrique sahélienne, qui s’est tenu à Paris le 28 août, montre que progressivement se met en place une politique européenne sahélienne à dimensions multiples. Le mini-sommet qui a regroupé, lundi 28 août à Paris, quelques dirigeants européens et leurs pairs venus de l’Afrique sahélienne est un symbole. L’Europe se préoccupe du Sahel. L’Union européenne désigne l’une de ses toutes premières priorités stratégiques. L’initiative en revient largement à la France – François Hollande d’abord, puis Emmanuel Macron.
(The Associated Press 30/08/17)
NIAMEY, Niger — Le gouvernement du Niger a annoncé que des pluies torrentielles avaient tué au moins 44 personnes dans la capitale et d’autres régions du pays. Le directeur général de la protection civile et de la gestion des désastres, le colonel Aboubacar Bako, a précisé mardi que des centaines de résidences avaient été détruites par la pluie près de Niamey, lundi. Il a ajouté que la pluie avait commencé à tomber samedi, dans la capitale et les secteurs avoisinants. Saley Abdouhe, qui est à la tête du village de Gabougoura, a demandé aux résidants des secteurs à risque d’évacuer les lieux et de se mettre à l’abri dans les écoles. Il a expliqué que la principale cause des inondations...
(BBC 30/08/17)
Des milliers d'habitants de Niamey, la capitale du Niger, sont appelés à quitter leurs maisons pour échapper aux inondations. Depuis quelques jours, de fortes pluies s'abattent sur la capitale nigérienne. 43 personnes ont déjà été tuées depuis juin dont 16 dans la capitale Niamey, selon le directeur de la Protection civile, le colonel Babo. Le gouvernement annonce un plan pour secourir les sinistrés, gagnés par un sentiment de désolation. Les dégâts matériels et les pertes en vies humaines sont considérables. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41082792
(Autre média 30/08/17)
Au Niger, les pluies torrentielles qui se sont déversées sur le pays au cours des quatre derniers jours, ont fait au moins 44 morts à Niamey et dans d’autres régions touchées par les inondations, qui ont également affecté des dizaines de milliers de personnes et provoqué d’importants dégâts matériels. Des pluies diluviennes avaient commencé à se déverser samedi dernier sur la capitale et ses régions. Niamey est la région la plus touchée, avec près de 100 millimètres de pluies qui y sont tombés en l’espace de quelques heures, causant la mort d’au moins 16 personnes. Les autorités ont demandé aux habitants des secteurs à risque dans la capitale de quitter leurs maisons qui menacent de s’effondrer et de chercher refuge...
(AFP 29/08/17)
Les présidents tchadien et nigérien Idriss Deby Itno et Mahamadou Issoufou ont insisté lundi sur la nécessité du développement pour lutter contre la crise migratoire et souhaité davantage de financements de leurs partenaires européens. "Le problème fondamental restera toujours le développement (...), il faut des ressources", a martelé M. Deby à l'issue d'un mini-sommet sur la crise migratoire à Paris ayant réuni les dirigeants tchadien, nigérien, libyen, français, italien, allemand, espagnol et l'UE. "On est habitué à des annonces de nos partenaires depuis des années. Nous voulons des choses concrètes"...
(AFP 29/08/17)
Identifier les réfugiés "dès le territoire africain": les Européens ont lancé une proposition peu détaillée lundi à Paris à l'issue d'un sommet sur la crise migratoire, face à des chefs d'Etat africains réclamant davantage de financements. L'idée, poussée par le président français Emmanuel Macron, est de lancer la procédure d'asile en Afrique, "dans des zones identifiées, pleinement sûres, au Niger et au Tchad, sous supervision du HCR" (Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés). Une feuille de route a été adoptée à l'issue de ce sommet en reprenant cette idée de réinstallation, mais chaque pays...

Pages

(Xinhua 28/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, les fortes précipitations qui ont durement frappé le pays ont occasionné, à la date de dimanche 27 août, 43 morts, et occasionné d'importants dégâts matériels, sur toute l'étendue du territoire, apprend-on à la Direction générale de la Protection civile à Niamey. Selon le directeur général de la Protection civile Bako Aboubacar, ce bilan national, fait également ressortir un total de 8.494 ménages sinistrés faisant plus de 68.000 personnes affectées, des milliers d'hectares de cultures fluviales dévastés. Au nombre des victimes, 40 sont mortes dans l'effondrement de leurs maisons et 3 par noyade. Niamey, la capitale est la région la plus touchée avec un total de 16 décès. De l'avis des techniciens, à Niamey ces inondations...
(Xinhua 28/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- La capitale nigérienne, Niamey, sera bientôt dotée d'une nouvelle maison d'arrêt plus spacieuse pour désengorger l'ancienne qui date d'avant l'indépendance du pays en 1960, a-t-on appris auprès du ministère nigérien de la Justice. Selon le directeur de la Sécurité pénitentiaire et de la Réinsertion au ministère de la Justice, Abdou Seydou, dans un entretien sur une radio privée à Niamey, "la nouvelle maison d'arrêt de Niamey aura une capacité d'accueil de 1.500 places, soit trois fois celle de l'ancienne". Pour lui, la construction cette nouvelle prison dans la capitale "permettrait non seulement de désengorger et absorber le flux de détenus pour assainir l'univers carcéral, mais surtout de répondre aux normes et standards des établissements pénitentiaires éligibles par...
(AFP 28/08/17)
Les dirigeants de sept pays africains et européens se retrouvent lundi à Paris pour un mini-sommet sur la crise migratoire, afin de faire le point et d'harmoniser les positions sur ce dossier souvent source de tensions. Le président français Emmanuel Macron a convié ses homologues tchadien et nigérien, Idriss Deby Itno et Mahamadou Issoufou, ainsi que le chef du gouvernement d'entente nationale libyen Fayez al-Sarraj, dont les pays sont au coeur du transit de migrants d'Afrique et du Moyen-Orient vers les côtes européennes. Pour l'Europe, seront présents la chancelière allemande Angela Merkel, les chefs de gouvernement italien et espagnol, Paolo Gentiloni et Mariano Rajoy, ainsi que la cheffe de la diplomatie européenne...
(APA 28/08/17)
APA Niamey (Niger) - Le Niger a été récompensé de la médaille de bronze du Prix de la politique d’avenir à travers son initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens). Une distinction mondiale décernée en début de semaine par le Word Future Council, en partenariat avec la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (Cnucld). L’initiative « les Nigériens Nourrissent les Nigériens », destinée à vaincre la faim d’ici 2021 au Niger, faisait partie des 27 politiques publiques sélectionnées au niveau mondial dans la catégorie « Restauration des terres dégradées ». Une distinction qui récompense les meilleures politiques adoptées pour améliorer les conditions de vie des populations et des générations futures. Pour le Word Future Council, initiateur...
(AFP 25/08/17)
Au moins 540 civils ont été tués, enlevés ou blessés lors d'attaques attribuées à Boko Haram depuis février 2015 dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, selon des chiffres publiés jeudi par l'ONU à Niamey. "On dénombre environ 540 personnes tuées, blessées ou enlevées depuis les premières attaques de Boko Haram au Niger en février 2015", détaille le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) sur son site. Un précédent bilan onusien publié en janvier faisait état de 177 civils tués par le groupe jihadiste nigérian entre février 2015 et septembre 2016 dans la zone.
(Libération 25/08/17)
Après avoir perdu du terrain, l’organisation terroriste, bien que divisée, est repartie à l’offensive cet été. Pendant l’absence du président nigérian, qui a duré plus de cent jours, des rongeurs ont peu à peu dévoré son bureau, ses meubles, son système de climatisation… Muhammadu Buhari, 74 ans, est rentré à Abuja samedi après avoir été soigné dans un hôpital londonien pour une maladie tenue secrète. Ces trois derniers mois, son pays a surtout été grignoté par l’un des groupes terroristes les plus opaques au monde, Boko Haram. L’ancien général, élu à la tête du Nigeria en 2015, avait fait du combat contre cette organisation jihadiste implantée dans le nord-est du pays sa priorité. Mais après une série de succès initiaux,...
(AFP 24/08/17)
Des filets de pêche au soleil, des agriculteurs dans les champs de maïs, des fermiers qui guident leurs zébus dans l'eau... Sur le lac Tchad, les habitants défient la menace de Boko Haram, en revenant sur les îles qu'ils avaient quittées sous le feu des attaques du groupe jihadiste nigérian il y a deux ans. "Ils ont tué mon frère et nous avons pris la fuite", se souvient Gaou Moussa devant ce qu'il reste d'une maison familiale parmi les roseaux de l'île de Tchoukouli (Tchad), à une heure de pirogue de la rive nord du lac Tchad. Trois ans plus tard, la paille et le bois brûlés jonchent encore le sol. Pillages, tueries, enlèvements, attentats-suicides...: les îles côté tchadien, qui...
(Xinhua 24/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au moins sept personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans les récentes inondations suite aux pluies torrentielles dans le sud du Niger, a rapporté mercredi l'agence de presse nigérienne ANP. Maradi, à 685 km au sud-est de Niamey, continue d'enregistrer des pluies torrentielles. Ces pluies, tant souhaitées, ne sont pas sans conséquences sur les infrastructures à travers des inondations signalées çà et là. Il y a quelques jours, la ville avait enregistré en une semaine, 230 mm de pluies, selon l'ANP. Selon le Secrétaire Permanent Régional du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires, Mani Issoufou, ces pluies diluviennes ont provoqué des pertes en vies humaines et d'importants dégâts matériels aussi bien...
(Xinhua 24/08/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les médecins spécialistes du Niger ont entamé mercredi une nouvelle grève de cinq jours sur l'ensemble du territoire national pour "rappeler aux autorités du pays la réparation d'une injustice" créée dans le secteur, a constaté à Niamey un correspondant de Xinhua. Depuis près de trois ans, les médecins spécialistes exigent du gouvernement le rétablissement de l'équité notamment en rehaussant leur indice de base, proportionnellement à leur niveau d'études (4 à 5 ans de spécialisation après le doctorat), et en leur attribuant une grille salariale propre. Le gouvernement a rejeté leur revendication et dit ne pas pouvoir supporter le payement d'avantages supplémentaires à ces spécialistes, en dehors de la prime de spécialisation dont ils bénéficient déjà. Le secrétaire...
(AFP 23/08/17)
Trois policiers nigériens ont été condamnés mardi à un an de prison ferme pour avoir battu un étudiant lors d'une manifestation réprimée mi-avril sur le campus universitaire de Niamey, a-t-on appris de source judiciaire. "Les trois policiers ont été reconnus coupables de +coups et blessures avec préméditation+ et condamnés à un an de prison ferme", a indiqué à l'AFP une source judiciaire peu après le verdict. Les trois policiers, membres de la brigade anti-émeute, doivent également verser 15 millions de francs CFA (environ 23.000 euros) de dommages et intérêts à la victime. Lors d'une manifestation d'étudiants violemment réprimée le 10 avril, ces trois policiers ont été filmés à l'arrière d'un pick-up...
(RFI 23/08/17)
Trois policiers ont été condamnés mardi 22 août à un an de prison ferme pour avoir battu un étudiant lors de la manifestation du 10 avril qui avait dégénéré en affrontements entre jeunes et forces de l'ordre, faisant un mort côté étudiant et une centaine de blessés dans les deux camps. Au lendemain de la manifestation, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux avait choqué plus d'un Nigérien : on y voyait un étudiant, couché à l'arrière d'un pick-up, battu à coup de matraque par des policiers. Face à l'émotion suscitée, la direction nationale de la police était sortie de son silence une semaine plus tard pour condamner ces pratiques et annoncer l'arrestation de trois policiers. Ce sont ces trois...
(Afrique sur 7 23/08/17)
L’Armée nigérienne a repris le dessus sur les terroristes de la secte islamique de Boko Haram en ravageant l’un de leurs camps, faisant en leur sein plus de quarante morts. Les combattants de Boko Haram sont en ce moment aux aboies. L’Armée du Niger vient de réaliser un grand exploit en ôtant la vie à une quarantaine de combattants terroristes de la secte islamique de Boko Haram. Ces djihadistes invétérés ont essuyé une grande défaite face à une armée nigérienne plus que décidée à en finir avec le terrorisme sur son territoire. Dans la région de Diffa où les affrontements ont eu lieu, il s’agissait pour les soldats de l’Armée nigérienne de faire des patrouilles pour épurer des localités de...
(BBC 23/08/17)
Au Niger, trois policiers sont condamnés à un an d'emprisonnement et au versement d'une amende de 15 millions de francs CFA à un étudiant en 3ème de médecine. Il l'avait passé à tabac à coup de matraque en avril dernier au cours d'une manifestation d'étudiants. Ceux-ci réclamaient le paiement de leurs bourses et des meilleures conditions d'études. L'incident avait suscité l'émoi dans le pays. La justice a reconnu les policiers coupables de coups et blessures avec préméditation. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41024799
(APA 23/08/17)
APA-Niamey (Niger) - Trois policiers ont été condamnés mardi à un an de prison ferme pour avoir passé à tabac un étudiant, 10 avril dernier, suite à des heurts entre policiers et les étudiants de l’Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey ayant entrainé notamment le décès de l’étudiant Malah Bagalé. La scène avait été tournée et avait fait l’objet d’une vidéo qui a passée en boucle sur les réseaux sociaux. On y voyait en l’occurrence, un étudiant à l’arrière d’un véhicule pickup aux couleurs de la police, qui, pendant qu’il subissait les coups de matraques des policier en question, était sommé, à chaque coup de crier tantôt « vive la police », tantôt « abat l’USN (Union des scolaires nigérien)»...
(Agence Ecofin 23/08/17)
Un atelier régional des journalistes originaires des pays du G5 Sahel se tient à Niamey du mardi au vendredi prochain. L’objectif est d’outiller les journalistes, vecteur d’information de leur Etat, à promouvoir la paix et contribuer à la prévention des conflits dans une région où le contexte sécuritaire est fortement marqué par les menaces djihadistes. Le lancement du projet « Médias et prévention des conflits au Sahel » couplé à cet atelier intervient à la veille du déploiement de la force conjointe G5 Sahel (attendue à la fin de ce mois) et au lendemain de l’attaque d’un restaurant au Burkina Faso. «Nous attendons des médias qu’ils aillent chercher l’information, la vraie, qu’ils la diffusent correctement dans le cadre du développement...
(Autre média 22/08/17)
L’armée nigérienne a réussi un grand coup contre le groupe djihadiste nigériane Boko Haram, dont elle a tué près d’une quarantaine de membres armés dimanche dernier. L’armée nigérienne a indiqué que la neutralisation des éléments du groupe terroriste est intervenue lors d’une opération de ratissage dans l’extrême sud-Est du pays, près de la ville de Diffa. Du côté nigérien, cette offensive s’est soldée par la mort d’un soldat des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), qui a succombé à ses blessures au combat, selon les mêmes sources. Le groupe djihadiste Boko Haram qui terrorise l’ensemble de la région...
(AfricaNews 22/08/17)
Vivre avec le VIH sida, c’est le challenge que se sont donné Pelaguie, originaire de République Centrafricaine et Moké-Ekané, réfugié de la République démocratique du Congo. Après s‘être rencontrés, il y a 16 ans au Cameroun, le couple a décidé de former une nouvelle famille. Avec leurs deux enfants également séropositifs, ils sont passés du Cameroun au Nigeria et se sont installés au Niger. “Dieu merci, je l’ai vue au bureau du HCR. Elle avait l’air si triste, et je lui ai demandé pourquoi, et elle m’a tout raconté sur sa vie. Je lui ai dit :” Regarde-moi. Ainsi, va la vie. Je t’apprécie “. Et depuis, nous sommes restés ensemble.” Reconnait MOKÉ-EKANÉ. “Mon premier époux était capitaine dans la...
(La Voix de l'Amérique 21/08/17)
L’armée nigérienne annonce avoir tué une quarantaine combattants de Boko Haram dans la zone de Barwa, au nord-ouest de Diffa. Au moins un soldat de l’armée nigérienne a également perdu la vie à la suite des blessures reçues dans des combats, ont indiqué au correspondant de VOA Afrique au Niger des sources militaires et gouvernementales. Les Forces de défense de sécurité (FDS) ont menée une opération de ratissage dans la zone du 19 au 20 août. Lire sur: https://www.voaafrique.com/a/une-quarantaine-de-combattants-de-boko-hara...
(La Voix de l'Amérique 21/08/17)
La fête musulmane de Tabaski, au cours de laquelle les fidèles immolent un bélier, commence dans quelques jours. Le bélier n’est pas toujours accessible pour les petites bourses du fait de sa cherté comme au Niger. A Tourakou, le principal marché de bétail de Niamey, Hassane Diori explique que contrairement à l'année passée, l'offre est suffisante cette année. Pourtant les clients se font rares. Assis sous un hangar, le revendeur Issaka s'inquiète. Cela fait quatre jours qu'il est là avec neufs gros béliers. ''Aucun client n'est venu me demander leur prix'', se désole-t-il. Hassane Diori, le responsable du comité de gestion du marché le rassure : "il reste quelques jours. Les Nigériens attendent toujours les derniers jours mais surtout le...
(APA 19/08/17)
APA-Niamey (Niger) - La principale plage et lieu de villégiature situé sur les bords du fleuve Niger, dénommée la Pilule, a été fermée jusqu’à nouvel ordre sur décision du gouverneur de la région de Niamey, Seydou Ali Zataou. La décision a été prise hier, jeudi soir, à l’issue d’une réunion du Comité régional de sécurité qui a fait le constat selon lequel la Pilule, qui est censée être un espace récréatif pour les jeunes, est devenue un lieu de débauche et d’insécurité. Selon Seydou Ali Zataou, cette mesure concerne également les espaces comme le centre aéré Kanazi ou encore les environs de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS). Des espaces tous situés à la rive droite du...

Pages

(Agence Ecofin 23/06/17)
(Agence Ecofin) - 40 milliards de Fcfa. C’est le montant que le Niger compte lever sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), à travers une adjudication d’obligations assimilables du trésor programmée pour le mercredi 28 juin prochain, apprend-on de l’agence Umoa-Titres, basée à Dakar, au Sénégal. La valeur nominale unitaire de chaque titre est de 10 000 Fcfa avec un taux d’intérêt unique, la valeur du taux étant de 6,00%. L’opération va durer 60 mois (5ans) avec une date d’échéance prévue pour le 29 juin 2022. Selon les caractéristiques de l’offre, le remboursement de ces obligations se fera par amortissement annuel constant après un différé d’un an. En ce qui concerne le paiement des intérêts,...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(APA 20/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) - L’Etat du Niger est à la recherche d’un montant de 40 milliards FCFA (environ 64 millions de dollars) au niveau du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers l’émission par adjudication d’obligations assimilables du trésor (OAT) programmée le 28 juin 2017, a appris mardi APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Selon les responsables de l’agence UMOA-Titres, 25% du montant mis en adjudication sont offerts sous forme d’offres non compétitive aux spécialistes en valeur du trésor habilités de l’émetteur. La valeur nominale unitaire de chaque titre public est fixée à 10.000 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Quant à la durée de l’opération, elle est de cinq ans avec une...
(APA 19/06/17)
APA-Niamey (Niger) - A une semaine de la fin du Ramadan, le commerçant Salifou Sidibé nourrit déjà quelques regrets à l’idée d’être passé à côté d’une bonne affaire. Ce mois sacré, habituellement une bonne période pour lui, a cette fois-ci le goût d’un raté côté affaires car du fait de la spéculation sur le sucre en morceaux, Salifou n’a pu honorer les nombreuses commandes de ses clients concernant cette denrée très prisée au Niger durant le Ramadan. Offrir du sucre en morceaux est une tradition très prisée au Niger où durant le jeûne les bons procédés entre voisins se font via les dons de cette denrée, de même que les employeurs en offrent à leurs employés qui à l’occasion peuvent...
(APA 16/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Le président Issoufou Mahamadou a présidé ce jeudi au Palais des congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du Commerce qui constitue une étape majeure dans la mise en place de la Zone de libre-échange continental (ZLEC), prévue pour fin 2017. Au cours de cette rencontre, les ministres en charge du Commerce des différents Etats africains auront à discuter, deux jours durant, des modalités d’établissement de la Zone de libre-échange continental qui est un projet phare inscrit à l’agenda de l’Union africaine. Le président Issoufou Mahamadou a été désigné par ses pairs, au cours du 28ème sommet des Chefs d’Etat de l’Union africaine, qui s’est tenu à Addis-Abeba les 30 et...
(Apa 12/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Bank Of Africa (BOA) Niger, filiale du groupe bancaire du même nom, procédera le 26 juin prochain à l’augmentation de son capital par incorporation de primes d’émission et l’émissions d’actions gratuites pour un montant de 3 milliards FCFA (environ 4,800 millions de dollars), a appris dimanche APA auprès de cet établissement bancaire basé à Niamey. Cette opération entrainera la création de 300.000 actions nouvelles d’une valeur nominale de 10.000 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Ces valeurs mobilières seront attribuées gratuitement aux actionnaires à raison de trois actions nouvelles pour dix actions anciennes. La date de jouissance des actions nouvelles créées est fixée rétroactivement au premier janvier 2017. Au 31 décembre 2016, la BOA Niger...
(Conakrylive.info 06/06/17)
La Banque mondiale (BM) vient d’accorder un financement additionnel de 68 millions de dollars américains à quatre pays de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a annoncé samedi la télévision guinéenne. Ce financement additionnel de la BM vise à soutenir le programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest, à travers plusieurs projets agricoles et d’aménagement du sol. Cette somme qui sera disponible dès le mois de juin est repartie comme suit : la Guinée va bénéficier de 23 millions de dollars, le Bénin obtient 20 millions, le Niger 15 millions et le Togo 10 millions de dollars L’appui de la BM mondiale aux pays africains s’inscrit dans le cadre d’un appui financier pour le secteur rural et...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement nigérien a ratifié mercredi en conseil des ministres, un accord de prêt de plus de 19 millions d’unités de comptes, soit environ 15 milliards de Fcfa pour le financement du projet de la Dorsale transsaharienne à fibre optique. L’accord de prêt a été signé le 06 avril 2017 à Abidjan entre le Niger et le Fonds africain de développement (Fad). Ce projet transsaharien, qui comprend également une route, vise à interconnecter l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad. L’objectif est de contribuer à la diversification de l’économie en favorisant l’émergence d’une économie numérique à travers le désenclavement numérique. Il permettra en outre de faciliter aux populations, aux administrations et aux entreprises l’accès...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - En conseil des ministres hier mercredi, le gouvernement a adopté un projet de loi portant sûreté, sécurité et utilisation pacifique de l’énergie atomique. Ledit projet de loi a pour but de renforcer l’arsenal juridique dans l’utilisation pacifique et conventionnelle de cette énergie et surtout étendre son application pour révolutionner d’autres secteurs de la vie socio-économique. Selon le communiqué du Conseil des ministres rendu public hier, le gouvernement compte mettre en oeuvre des programmes dans les domaines de la recherche et de la sécurité alimentaire, de la lutte contre le cancer, de l’électricité nucléaire en conformité avec les normes et conventions internationales. Pour ce faire, l’Exécutif compte intégrer dans la législation nationale, des mesures de sûreté et de...
(APA 22/05/17)
Investisseurs & Partenaires (I&P) et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) envisagent de lever 5 millions d’euros pour un programme innovant d’accélération à destination de jeunes entreprises situées au Niger, au Burkina Faso et au Sénégal, a appris APA auprès de la représentation à Ouagadougou. Près de 5 millions d’euros devraient être levés en dette et en capital auprès de fonds, banques et business angels sur la période au bénéfice de jeunes PME dont les besoins sont compris entre 30 000 et 300 000 euros. Le partenariat accompagnera des start-up et petites et moyennes entreprises à fort potentiel afin de leur faciliter l’accès au financement à 52 PME au cours des trois prochaines années. Le programme prévoit l’octroi...
(Agence Ecofin 22/05/17)
(Agence Ecofin) - Le canadien GoviEx est en quête de nouvelles opportunités d’optimisation des ressources minérales de son projet d’uranium à ciel ouvert Madaouela, au Niger. En effet, son dernier programme de forage d’exploration mené dans ce but, sur le gisement Miriam, n’a apporté aucune nouvelle ressource. «Les derniers résultats de forage ne modifieront pas les ressources du projet. En se basant sur tous les résultats de forage obtenus jusqu’ici à Miriam, la compagnie reste confiante quant au caractère prospectif du projet Madaouela et continuera à cibler d’autres opportunités d’optimisation.», a déclaré le CEO, Daniel Major. Selon un plan de développement intégré conçu par la compagnie en 2015, le projet devrait avoir une capacité de production annuelle de 2,69 millions...
(Le Point 16/05/17)
Au Niger, si l'orpaillage contribue à l'économie locale, elle est aussi la source de migrations sociales et économiques irréversibles. Un expert explique. Aujourd'hui, la question de la migration focalise les esprits. Elle nourrit les débats politiques, académiques et de la société civile. Au Sahel, elle a longtemps été perçue comme un élargissement de l'espace de vie. Dans la région de Téra au Niger, espace témoin dans la région des crises alimentaires et de pauvreté, la migration vers les zones d'exploitation minière est considérée comme une stratégie de survie. Mais, si la mine contribue à l'économie locale et pallie ainsi les insuffisances des productions agro-pastorales fortement dépendantes des aléas climatiques, ses conséquences sociales et environnementales sont parfois irréversibles. Les mines d'or...
(Xinhua 16/05/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Au Niger, devant la persistance des coupures intempestives d'électricité, malgré la mise en service d'une nouvelle centrale à Gorou Banda, près de la capitale, Niamey, et en dépit de toutes les promesses des autorités nationales, la population, désenchantée, exprime son ras-le-bol, constate-t-on à Niamey. En effet, pour remédier au problème grave de la fourniture d'électricité dans la capitale et ses environs, le président nigérien Mahamadou Issoufou avait procédé le 2 avril dernier à l'inauguration d'une centrale thermique de 100 mégawatts à Gorou Banda, sur la rive droite du fleuve Niger, dans la banlieue de Niamey. Alors que la population se croyait à l'abri de ces désagréments, l'espoir fut de courte durée. Le calvaire est de retour, et...
(Agence Ecofin 10/05/17)
La République du Bénin et celle du Niger, ont versé environ 159 millions $ pour importer de l’électricité du Nigéria. C’est ce qu’a révélé la Nigeria Bulk Electricity Trader (NBET) dans un communiqué rapporté par le site d’informations nigérian The Sun. Ledit communiqué a été rendu public à la sortie de la 15ème rencontre mensuelle entre le ministre de l’énergie, Babatunde Fashola, et les acteurs du secteur énergétique. « La NBET rapportant les paiements effectués par les clients internationaux a indiqué que la NIGELEC (Niger) et la CEB (Bénin) ont versés 159 773 116,61 millions $ en guise de frais d’électricité. Cette somme a été transférée aux producteurs et services ayant fourni de l’énergie aux deux nations, » indique le...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », le groupe de la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC, en Afrique subsaharienne. Cette situation pèse «lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté » de ces pays. D’après le groupe de la Banque mondiale, la révolution des TIC connaît déjà sa troisième vague dans le monde mais celle-ci n’a pas encore atteint la plupart des habitants des pays précités. Dans ces cinq pays, 64% de la population possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en...
(Agence Ecofin 09/05/17)
(Agence Ecofin) - Au Niger, Savannah Petroleum s’apprête à lancer une autre offensive sur le pétrole d’Agadem. Dans ce cadre, la compagnie britannique a annoncé, lundi, avoir signé un contrat de location avec le fournisseur de plateformes de forage Great Wall Drilling Company Niger Sarl (GWDC). Celui-ci mettra à sa disposition la plateforme GWDC 215. L’accord entre dans le cadre de l’exécution de la prochaine campagne de forage sur le PSC R3, situé en onshore. Pour rappel, c’est la plateforme GW 89 qui était prévue pour exécuter ces travaux jusqu’à ce que les deux compagnies décident de les exécuter avec la plateforme GWDC 215 pour une plus grande efficacité opérationnelle. Le contrat prévoit le déploiement de la plateforme pour l’exécution...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Plus de 450 millions $. C’est là le montant que compte investir le groupe Dangote dans la construction d’une raffinerie de sucre dans l’Etat du Niger, situé dans le centre du Nigéria. Selon le directeur général de la Dangote Sugar Refinery Company (DSR), Alhaji Adbullahi Sule, qui a révélé l’information, les sites sur lesquels seront situés la raffinerie et les plantations d’où proviendra la matière première ont été identifiés. « En ce qui concerne le sucre, nous avons identifié le site et mené une étude de faisabilité. Nous avons également procédé à la délinéation du terrain en vue de pouvoir y planter d’autres cultures », a indiqué le responsable. Il a par ailleurs souligné que le mémorandum d’entente entre le...
(Autre média 09/05/17)
La République du Bénin et celle du Niger, ont versé environ 159 millions $ pour importer de l’électricité du Nigéria. C’est ce qu’a révélé la Nigeria Bulk Electricity Trader (NBET) dans un communiqué rapporté par le site d’informations nigérian The Sun. Ledit communiqué a été rendu public à la sortie de la 15ème rencontre mensuelle entre le ministre de l’énergie, Babatunde Fashola, et les acteurs du secteur énergétique. « La NBET rapportant les paiements effectués par les clients internationaux a indiqué que la NIGELEC (Niger) et la CEB (Bénin) ont versés 159 773 116,61 millions $ en guise de frais d’électricité. Cette somme a été transférée aux producteurs et services ayant fourni de l’énergie aux deux nations, » indique le...
(La Tribune 08/05/17)
Alors qu'il mettait en route début avril 2017 une centrale électrique de 100 mégawatts, le Niger espérait résoudre les problèmes de pénurie énergétique dans sa capitale Niamey. Mais les délestages continuent de manière intempestive, avec leur lot de victimes dans les hôpitaux et dans l'économie. Difficile à admettre pour les Nigériens. Ils ne comprennent plus rien et demandent des explications à leur gouvernement. Malgré l'inauguration en grande pompe le 2 avril dernier de la nouvelle centrale électrique de Gourou Banda...
(AfricaNews 08/05/17)
Les jours passent, mais les délestages semblent avoir la peau dure au Niger. La nouvelle centrale électrique de Gourou Banda inaugurée il y a moins d’un mois n’a encore rien changé à la situation. Ce sont quelque 75 milliards de francs CFA qui ont été injectés dans ce projet. Pourtant, à Niamey et dans les autres villes du Niger, il faudra encore se contenter des coupures intempestives de courant, au grand dam des riverains. Avec des températures caracolant parfois à 42°, les Nigériens restent parfois plus d’une demi-journée sans électricité. Dans le même temps, ce sont des secteurs entiers qui sont défavorisés, notamment l’alimentation – où les produits sont vite avariés -, la santé et parfois l’administration. Selon le directeur...

Pages

(BBC 13/07/15)
Moussa Maazou revient sur la décision prise en avril dernier et sort de sa retraite internationale. Il compte retrouver le maillot du Niger dès le prochain match. Capitaine du Mena, l'attaquant de 26 ans avait annoncé qu'il ne jouerait plus pour la sélection : "il n'y a pas d'amélioration au niveau de l'organisation", s'était-il emporté. Maâzou dit avoir revu sa position ces dernières semaines, notamment après ce qu'il a vu et entendu autour de la dernière rencontre du Niger, en juin, contre la Namibie pour la 1e journée des éliminatoires de la CAN 2017. "Le peuple me réclame et je suis sensible à ça", a-t-il reconnu au micro de BBC Afrique.
(APA 15/06/15)
Le Niger a battu la Namibie sur le score de 1 but à 0 pour son premier match entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017 disputé dimanche dans un stade Général Seyni Kountché de Niamey archicomble. Le seul but du match a été marqué par l’attaquant Souleymane Sako à la 35ème minute, suite à un pénalty, Le Niger évolue dans la poule K qui comprend, outre la Namibie, le Sénégal et le Burundi. Le prochain match opposera le Niger au Burundi, en septembre prochain pour la deuxième journée des éliminatoires. Le Burundi a été battu 3 buts à 1 par le Sénégal samedi à Dakar
(Infos Gabon 10/06/15)
L’équipe nationale de football du Gabon, les panthères qui était privée de ses joueurs vedettes que sont Pierre Émeric Aubame Eyang et Mario Zemina laissés au repos, a été battue 2 buts à 1 par la courageuse sélection nigérienne des ‘’Ména’’. La rencontre amicale s’est déroulée le samedi 6 juin 2015 à Niamey au Niger. Les locaux auront ainsi fait la différence en premier mi temps en inscrivant deux buts, respectivement par Mahomed Wankoye et Modibo Issa, avant que Merlin Tandjigora ne réduise le score à 20 minutes de la fin du match. Un autre temps fort de la rencontre aura été l’expulsion du gardien Anthony Mfa Mezui qui avait déjà remplacé Didier Owono Ebang dans le but. C’est donc...
(APA 04/06/15)
APA Libreville (Gabon) - L’équipe nationale de football des Panthères du Gabon sera aux prises samedi prochain à Niamey avec celle du Mena national du Niger en match international amical comptant pour la préparation des deux équipes pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football prévue au Gabon en 2017. Les Panthères préparent leur match contre les éléphants de Côte d'Ivoire, le 14 juin à Libreville, comptant pour la première journée éliminatoire du groupe I (Gabon, Cà´te d'Ivoire, Sierra Léone et Soudan) de la CAN 2017 La sélection nigérienne, qui va évoluer dans le groupe L, avec le Sénégal, le Burundi et la Namibien n'entrera en compétition que lors de la 2ème journée des éliminatoires, contre le Burundi,...
(AFP 15/05/15)
L'Ivoirien François Zahoui a été nommé nouveau sélectionneur de l'équipe de football du Niger, avec pour mission de la qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations (CAN), a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération nigérienne (Fénifoot). "C'est un long processus qui a conduit à la désignation de Zahoui comme sélectionneur du Mena (la sélection nigérienne, ndlr)", a affirmé à l'AFP un responsable de la Fénifoot, confirmant une information parue dans la presse. "Sa mission est de qualifier le Niger pour la prochaine CAN en 2017", a-t-il poursuivi. Ancien international ivoirien, François Zahoui (52 ans) avait entraîné les "Eléphants", atteignant la finale de la CAN-2012. Il a récemment été limogé de son poste d'entraîneur de l'AS Kaloum, après l'élimination du...
(Star Africa 13/05/15)
Limogé il y a quelques jours de son poste d’entraineur de l’AS Kaloum, François Zahoui a été nommé nouveau sélectionneur du Niger. L’élimination de la Ligue des Champions Orange 2014 par le Séwé Sport était la cause de la fin de l’aventure du technicien ivoirien avec le club guinéen. Sans coach depuis le départ de Gernot Rohr vers le Burkina Faso, Fédération nigérienne de football a finalement trouvé le successeur. Ce mardi, l’instance a officialisé l’engament de François Zahoui à la tête des Menas. François Zahoui avait entrainé l’Africa Sports National ainsi que la Côte d’Ivoire qu’il a emmené à la finale de la CAN 2012.
(RFI 13/05/15)
La Fédération nigérienne de football a confié son équipe nationale à François Zahoui. L’Ivoirien conduira le Mena durant les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (groupe K, avec le Sénégal, la Namibie et le Burundi). La Fédération nigérienne (Fénifoot) a trouvé un sélectionneur pour son équipe nationale, à un mois du début des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations 2017. Il s’agit de l’Ivoirien François Zahoui, vice-champion d’Afrique avec son pays, en 2012. François Zahoui a été choisi parmi une liste de 24 prétendants, pour succéder à l’Allemand Gernot Rohr. Le ministère des Sports du Niger préférait un entraîneur local. La Fénifoot et le ministère ont donc trouvé un compromis en engageant un technicien africain et expérimenté
(Africa Top sports 23/04/15)
A moins de 2 mois de son premier match des éliminatoires de la CAN 2017, le Niger ne dispose toujours pas de sélectionneur. Une situation très mal vécue par les supporters du Mena. Mais selon nos informations, les choses devraient s’accélérer dans les prochains jours. Les dirigeants de la Fénifoot qui n’ont pourtant pas lancé de candidature seraient en contacts avec José Anigo, l’ancien entraineur de l’Olympique de Marseille. Ce dernier en Afrique depuis bientôt 9 mois est à la recherche d’un challenge à la tête d’une sélection du continent. Précédemment candidat au Sénégal et au Mali notamment, Anigo aurait les faveurs du Niger. Le technicien français propose au Niger de diriger l’équipe nationale A mais également celle des locaux...
(Afrik.com 13/04/15)
Clap de fin pour Moussa Maazou avec le Mena. A seulement 26 ans, l’attaquant et capitaine de la sélection nigérienne annonce se retraite internationale. Excédé par la gestion de l’équipe nationale faite par les instances locales, l’attaquant désormais sociétaire du Changchun Yatai, en Chine, jette l’éponge. "J’en ai parlé au président, il y a déjà plusieurs mois, pour lui indiquer que je voulais arrêter. Il m’a demandé de rester mais, là, je préfère dire stop. Il n’y a pas d’amélioration au niveau de l’organisation. La logistique est inexistante. Chaque joueur est livré à lui-même. Les problèmes s’accumulent", a déploré l’éphémère joueur de Bordeaux. Autre souci qui a conduit Maazou à tirer un trait sur la sélection, les critiques dont l’équipe...
(APA 23/03/15)
APA-Niamey (Niger) - Kadri Abdou dit Issaka-Issaka a remporté, dimanche à Agadez, la 36-ème édition du Tournoi de lutte traditionnelle en battant Sabo Abdoulaye de Niamey, au terme d’un combat éclair qui a duré moins d’une minute. En plus du Sabre national, Kadri Abdou empoche une enveloppe de dix millions de FCFA à laquelle s'ajoutent deux autres millions offerts par le Conseil de l'entente de même que plusieurs autres lots en nature. Pour sa part, son malheureux adversaire s'en sort avec cinq millions de FCFA plus 1 million alloué par le Conseil de l'entente. Ainsi, après 10 jours de compétition, Issaka-Issaka demeure le seul invaincu sur les 80 lutteurs engagés dans la course au Sabre à Agadez (1000 km au...
(Le Sahel 23/03/15)
Placée sous le thème « Paix et Solidarité à travers la lutte traditionnelle », la 36eme édition du Sabre National a pris fin hier dans l'après midi à l'Arène des Jeux de Lutte Traditionnelle Aboubacar Djibo d'Agadez sur une note de satisfaction générale au plan organisationnel. La grande finale qui a opposé Sabo Abdou de Niamey face à Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, de plusieurs membres du gouvernement et autres importantes personnalités. Le nouveau roi des arènes est désormais connu. Il s'appelle Issaka Issaka. En effet, ce lutteur de Dosso a arraché par la force et la technique, le prestigieux Sabre national en terrassant tout...
(Africa Top sports 14/03/15)
La Mauritanie entame la préparation pour les éliminatoires de la CAN 2017. Les Mourabitounes affronteront en match amical le 26 mars prochain la Gambie puis le Niger le 31 mars à Nouakchott. Pour l’occasion, le sélectionneur de la Mauritanie, Corentin Martins, a dévoilé une sélection de 22 joueurs. Une liste à forte consonance locale avec une dizaine de joueurs évoluant hors du pays. Parmi ceux qui viennent de l’Europe, Adama Ba, Diallo Guidileye, etc. BRAHIM SOULEYMANE (ASC KSAR) MOHAMED SALEHDINE SALECK (FC TVZ) MOHD YAHYA MOHD ABDELLAHI (ASC TIDJIKJA) SAMBA OUSMANE (FCM AUBERVILLIERS) DIAW MOUSTAPHA (ASAC CONCORDE) SANGHARE ABOULAHY (FC VERSAILLES 78) OUMAR NDIAYE (FC MANTOIS) ABDOUL BA (RC LENS) ALI ABEID (LEVANTE) AHMEDOU AHMED (FC THREE BRIDGES)...
(APA 13/03/15)
APA- Niamey (Niger) - La 36 édition du Sabre national (ex Championnat de lutte traditionnelle débute ce vendredi à Agadez, à plus de 1000 km de la capitale, Niamey, dans un climat apaisé, avec la réhabilitation de tous les lutteurs suspendus des compétitions au motif qu’ils ne possédaient pas la nationalité nigérienne. Durant une dizaine de jours, 80 lutteurs venus des huit régions du pays vont s'affronter dans l'arène pour tenter d'arracher le prestigieux Sabre national. * Les compétitions vont débuter après l'épisode de l'année dernière où, sur décision du ministère du Sport, plusieurs lutteurs, parmi lesquels des multi champions ont été suspendus pour défaut de nationalité nigérienne. Ainsi, le champion en titre, Yacouba Adamou de Niamey, va pour l'occasion,...
(APA 24/02/15)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre nigérien des Sports, Abdoulkarim Dan Malam, a reçu en audience l’équipe cadette du MENA après son élimination a la CAN U-17 en vue de la féliciter pour sa victoire lors du dernier match contre la Guinée (2-0), mais surtout pour l’assurer de son soutien en direction des compétitions à venir. Pour Abdoul Karim Dan Malam qui recevait les jeunes joueurs lundi, la fête aurait pu être plus belle si les arbitre qui ont officié les deux premiers matchs du Niger avaient bien fait leur travai. Certes, explique-t-il, le Niger a perdu ces matchs, mais selon lui, il est clair qu'avec un bon arbitrage, la victoire serait revenue au Niger. La preuve pour lui, que le...
(APA 16/02/15)
Le Stade Malien de Bamako et l’AS Garde nationale du Niger ont fait match nul (0-0) au terme de leur confrontation, samedi à Bamako, pour le compte de la phase « aller » du tour préliminaire de la Ligue africaine des champions. La partie n’a pas été d’un très haut niveau technique, les joueurs ayant révélé un manque de compétition en raison de la suspension en cours du championnat national dans les deux pays, ont analysé de nombreux observateurs. Depuis un mois, le Mali et le Niger n’organisent plus de matchs de championnat national. La suspension a été expliquée au Mali par des querelles entre dirigeants sportifs, et au Niger, par la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN)...
(BBC 14/02/15)
Après la victoire de la Côte d’Ivoire lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2015) en Guinée équatoriale, place à celle des cadets. Le coup d’envoi de la 162e édition du tournoi de football des moins de 17 ans aura lieu dimanche 15 février à Niamey, la capitale nigérienne. Huit équipes sont sélectionnées : le Niger, le Nigeria, la Guinée, la Zambie, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, Cameroun et le Mali. Les équipes du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Mali (et d’Afrique du Sud), se retrouvent dans le même groupe que leurs homologues de CAN 2015.
(APA 13/02/15)
APA-Niamey (Niger) - Le président Issoufou Mahamadou a exhorté, vendredi à Niamey, l’équipe cadette du MENA à faire honneur à la nation en se hissant à la hauteur de la lourde tâche qui l’attend à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans qui débute dimanche dans la capitale nigérienne. Le chef de l'Etat a fait cet appel en remettant le drapeau national aux joueurs qu'il avait reçu en audience au Palais de la République. Le MENA cadet aura, au cours de cette compétition continentale, à défendre les couleurs nationales face à sept équipes dont l'arrivée est prévue, pour les dernières, ce vendredi 13 février, dans la capitale nigérienne. Les compétitions entrant dans le cadre...
(Afrik.com 09/12/14)
La CAN 2015 des moins de 17 se jouera bien au Niger. Alors que des inquiétudes commençaient à naître au sujet de l’état d’avancement des travaux, la Confédération africaine de football a confirmé la tenue de la compétition prévue du 15 février au 1er mars. Une délégation de l’instance a procédé à une nouvelle visite d’inspection à Niamey, la capitale, et a pu constater que le pays serait prêt pour le début du tournoi. Les deux enceintes, qui doivent accueillir les matchs, le stade Général Seyni-Kountché et le Stade municipal, ont notamment été visité durant le séjour.
(APA 02/12/14)
La Confédération africaine de football (CAF) a officialisé la constitution des chapeaux pour le tirage au sort de la phase finale de la 30e Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévu mercredi à Malabo, à l’issue de la réunion de la Commission d’organisation de la compétition tenue lundi également dans la capitale équato-guinéenne. Les 16 équipes qualifiées ont été réparties en quatre chapeaux en fonction du classement de la CAF établi sur la base de leurs performances respectives lors des trois dernières phases finales de la CAN (2010, 2012, 2013) et des éliminatoires des CAN 2012, 2013 et 2015. Les résultats obtenus lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 ont été également pris en compte. Ainsi, figurent dans le...
(RFI 02/12/14)
La Confédération africaine de football a dévoilé la répartition des équipes pour le tirage au sort de la CAN 2015, prévu demain, mercredi 3 décembre, à Sipopo. Les 16 qualifiés ont été placés dans quatre pots en fonction des résultats obtenus depuis 2010. La Guinée équatoriale, hôte du tournoi, est tête de séries avec la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Zambie. La Confédération africaine de football (CAF) aura attendu ce 1er décembre 2014 pour dévoiler les modalités du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations 2015. La CAF a accumulé du retard suite au changement...

Pages

(APA 18/04/14)
APA-Niamey (Niger) - Onze jeunes nigériens - sept filles et quatre garçons- tous chorégraphes âgés de 11 à 13 ans, participeront du 18 au 23 avril au Festival international des enfants du monde, en Turquie. C'est la troisième participation des enfants nigériens à ce festival appelé également fête annuelle de la souveraineté. Membres du groupe "Soukabé junior", ces enfants issus des établissements scolaires de Niamey, ont été reçus jeudi par l'ambassadeur de Turquie au Niger, Dr Hassan Ulusoy. Le Festival international des enfants du monde en Turquie a été crée en 1978 par la chaine de télévision turque TRT en commémoration de la création de la République de Turquie, le 23 avril 1923. Cette année, des enfants venus de 40...
(RFI 03/04/14)
L’Union africaine a décrété 2014 l’année de l’agriculture. L’organisation non gouvernementale ONE a lancé à cette occasion une vaste campagne musicale pour sensibiliser les décideurs et les citoyens au potentiel de ce secteur. Encore une fois, les artistes africains sont sur le pont. Après avoir chanté contre la guerre, la famine, le fondamentalisme, les voilà mobilisés pour promouvoir cette fois l’agriculture. Ils s’appellent Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Rachid, Wax Dey, Fally Ipupa, etc. 19 des plus grandes stars de la musique urbaine africaine ont décidé de conjuguer leurs voix pour participer à la transformation de l’image de l’agriculture sur le continent. Cocoa ‘na Chocolate, leur chanson au calibre de tube évident, et chantée dans 10 langues différentes, raconte à...
(Xinhua 03/03/14)
NIAMEY (Xinhua) - Les festivités de la 1ère édition de la Foire des Industries culturelles du Niger (FICNI) ont été officiellement lancées samedi au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, sous la présidence du ministre nigérien de la Culture, M. Ousmane Abdou, en présence de plusieurs personnalités et professionnels de la culture. Cette foire, selon ses initiateurs, se présente comme une opportunité privilégiée de rencontre et d'échanges entre professionnels, vendeurs et acheteurs, créant de la valeur ajoutée à l'économie nationale et contribuer à la réduction de la pauvreté des acteurs culturels notamment.
(Xinhua 27/02/14)
NIAMEY (Xinhua) - Les festivités de la première édition de la Foire des industries culturelles du Niger (FICNI) auront lieu du 28 février au 5 mars prochain au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, apprend-on jeudi de source officielle à Niamey. Cette foire, selon le gouvernement nigérien, a pour objectif principal de contribuer à la promotion de l'entreprenariat culturel et à la structuration d'un marché national. Elle vise, entre autres, à informer et sensibiliser les créateurs culturels, les investisseurs privés, les autorités et le grand public sur les défis et les enjeux économiques du secteur de la culture, à permettre aux créateurs culturels de promouvoir et vendre leurs produits. La FICNI permet également de "faciliter la mise en réseau des...
(L'Observateur Paalga 20/02/14)
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique (Cédéao) est l’invitée d’honneur de la 20e édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca. Le Burkina y est présent avec une délégation de sept membres. Entre conférences, tables rondes et exposition-vente d’ouvrages, l’Afrique de l’Ouest a joué sa partition dans la promotion du livre au Maroc. Du 13 au 23 février se tient la 20e édition du Salon du livre de Casablanca. C’est un salon pharaonique dans ses ambitions. En effet, le Salon se tient sur un site de 20.000 m2 ; 54 pays y sont représentés à travers 792 exposants. Y ont été conviés, 340 conférenciers et écrivains, dont 75 venus de l’étranger. Pendant les dix...
(Maliactu 04/02/14)
Placé sous le signe de la diversité culturelle et de l’unité nationale, le festival sur le Niger s’ouvre à Ségou le 5 février prochain. Les organisateurs promettent d’ores et déjà aux milliers de festivaliers qui effectueront le déplacement, une édition spéciale. La preuve, les autorités locales sont à jamais engagées, pour la réussite totale de cette 10 ème édition. Le gouverneur de Ségou, Thierno Boubacar Cissé a convié toutes les forces vives de sa région à une rencontre de mise au point et d’information par rapport à l’organisation de la 10eme édition du festival sur le Niger. Pour le gouverneur Cissé : « nous devrions avoir une vision commune quant à la réussite de l’organisation de cet évènement d’envergure, régional,...
(Gabon Eco 22/01/14)
Depuis jeudi 16 janvier dernier, Tiken Jah Fakoly, le reggaeman d'origine ivoirienne entreprend une tournée visant à valoriser le potentiel de développement économique que représente l'agriculture sur le continent africain. En tournée à travers quelques pays d'Afrique de l'ouest pour des concerts dont l'objectif est de plaider auprès des jeunes, pour une implication accrue dans le secteur de l'agriculture, Tiken Jah Fakoly veut valoriser, à travers ses spectacles, le potentiel de développement économique que représente l'agriculture. « Quand vous allez dans les capitales africaines aujourd'hui, vous voyez beaucoup de jeunes désoeuvrés qui ne font que demander de l'argent. Beaucoup de personnes pensent qu'être agriculteur aujourd'hui, c'est le dernier des métiers, alors que c'est un métier noble. C'est ce qui nous...
(Le Sahel 18/12/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, samedi dernier, au Centre Culturel Oumarou Ganda de Niamey (CCOG) au lancement des activités entrant dans le cadre du mois du livre, de la littérature et de la lecture publique, édition 2013. Cette manifestation annuelle qui durera un(1) mois vise à créer entre autres, un cadre d’échanges culturels par le biais d’expositions, de conférences, de projections cinématographiques, de représentations théâtrales et la promotion des textes en langues nationales en leur ouvrant les perspectives d’une large diffusion. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M.Sadissou Yahouza, des cadres centraux du ministère en charge de...
(Le Sahel 02/12/13)
La Première Dame, Hadjia Aïssata Issoufou, marraine du SAFEM, a procédé, vendredi dernier au Palais du 29 Juillet de Niamey, à l’ouverture de la 8ème édition du Salon International pour la Femme (SAFEM). C’était en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Baaré Aoua Abdou, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Zinder, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, de la coordinatrice du SAFEM, Mme Barry Bibata Gnandou ainsi que de plusieurs responsables coutumiers et des invités. La 8ème édition du SAFEM est placée sous le thème : « Artisanat féminin, haut de gamme, compétitif et profitable à...
(Xinhua 30/11/13)
NIAMEY (Xinhua) - Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder. La 8e édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) a été lancée vendredi à Niamey par la première dame du Niger, Mme Aissata Issoufou en présence du Premier ministre nigérien Brigi Rafini et de plusieurs personnalités. Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder (est), retenue pour la richesse de sa potentialité artisanale, artistique et culturelle. Plus de 350 stands ont été construits sur le site et prês de 1000 exposants venus d'une trentaine de pays africains et d' ailleurs, dont 60% de femmes, sont attendus...
(Xinhua 25/11/13)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les festivités de la 9ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) 2013, ouvertes mercredi à Niamey, ont pris fin dimanche, sous le haut patronage de la première dame du Niger, Mme Issoufou Malika, marraine du festival, en présence de nombreuses personnalités nigériennes et étrangères. Parmi les invitées de marque à cette 9ème édition du FIMA, figurent notamment les Premières Dames de la République de Centrafrique, Mme Chantal Djiotodia–An Nondroko, du Mali, Mme Keita Amy Maïga et du Burkina Faso, Mme Chantal Compaoré. Le FIMA, rencontre internationale majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode, se veut à la fois un évènement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la...
(AFP 22/11/13)
NIAMEY, (AFP) - Le 9e Festival international de la mode africaine (FIMA) lancé mercredi soir sous haute surveillance, se tiendra jusqu'au 25 novembre à Niamey et aura pour thème "la créativité au service de la paix". Le Niger est depuis quelques années sous la menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y commet des rapts, essentiellement d'Occidentaux, comme dans toute la bande sahélo-saharienne. Un défilé de mode, qui devait initialement se dérouler en fin d'évènement sur les rives du fleuve Niger, a été déplacé pour des raisons de sécurité dans un centre de loisirs de la capitale. Depuis ses débuts en 1998, ce festival biennal, dont cette édition est dédiée à l'icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela, propose des...
(RFI 21/11/13)
Le Niger revêt ses plus beaux atours pour la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA qui s’ouvre ce mercredi 20 novembre 2013 à Niamey. Pendant six jours, la ville va vibrer au rythme de la musique et de la mode. Un festival qui se déroule tout de même sous haute surveillance sécuritaire. C’est le centre de loisirs de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCAO) de Niamey qui accueille cette année la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA. Prévu pour se tenir sur la rive droite du fleuve Niger, dans un endroit féérique, appelé la Pilule, à une dizaine de kilomètres de Niamey, le FIMA a été...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Medianiger 14/10/13)
Le Conseil des ministres du 11octobre 2011 a examiné et adopté la création d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et technique dénommé Musée national Boubou Hama. Ce changement juridique fait suite à l’évolution observée dans les domaines muséologique et muséographique. Le changement de statut du Musée national Boubou Hama, confère plusieurs missions à l’un des plus importants musées de l’Afrique de l’ouest. Ce nouveau statut vise plusieurs missions dont entre autres celles d’assurer la formation technique et l’éducation permanente des jeunes à travers le centre éducatif et artisanal, contribuer à l’expertise de collection de collecte et objet muséologiques, appuyer toute personne morale dans la conception et la réalisation des musées, contribuer à la promotion de conservation et mise en...
(Le Sahel 11/10/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, vendredi dernier, au Palais des Congrès de Niamey, le vernissage du film ''Au plus loin dans le noir'' de Djingarey Maïga. Il s'agit du huitième film du "dernier des Mohicans" comme on aime le surnommer dans le métier, parce qu'il est actuellement le seul des "pionniers du cinéma nigérien" à réaliser encore aujourd'hui des longs métrages de fiction. Ce film, il l'a promis à nos lecteurs, lorsqu'il y a encore quelques mois, alors qu'il était dans la phase du montage, il nous avait accordé une interview. Avec la projection de vendredi dernier, Djingarey Maïga est resté fidèle à sa tradition d'offrir, tous les deux ans,...
(Le Sahel 04/10/13)
Le Comité chargé de la répartition du Fonds d'aide à la presse, au titre de l'année 2012, a été officiellement installé hier à Niamey. La cérémonie d'installation s'est déroulée dans les locaux du Conseil supérieur de la Communication, sous la présidence de M. Abdourahamane Ousmane, président du CSC. Créé par décision n° 07 du CSC en date du 03 septembre 2013, ce comité est composé des membres du CSC ainsi que des personnes ressources et est présidé par M. Ali Ousseini Sountalma, vice président du CSC. Lors de cette cérémonie d'installation, le président du CSC a insisté sur l'obligation et la nécessité pour ce comité de faire un travail objectif et de déposer un rapport de qualité, à même de...
(Niger 24 01/10/13)
Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour lundi 30 septembre 2013, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :Projet de loi portant ratification de l’ordonnance n° 2013-13 du 14 juin 2013, autorisant la ratification de l’Accord de Crédit n° 5238-NE, signé le 7 juin 2013 à Niamey (Niger), entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID), d’un montant de trente trois millions cent mille (33 100 000) Droits de Tirages Spéciaux-DTS,...
(Le Sahel 27/09/13)
L’écrivain et cinéaste nigérien Harouna Coulibaly a enfin bouclé la réalisation de son dernier film ‘’Le droit chemin’’. Ce film était attendu depuis la publication du premier ouvrage de l’écrivain. En effet, depuis “Le Devoir” paru en 1995 et le saut effectué dans le monde du 7ème art à travers plusieurs films, on s’attendait à ce que Harouna Coulibaly développe un scénario de sensibilisation autour de l’incivisme fiscal des africains. Produit par Kitary Films et la Direction générale des impôts (DGI), le film met en vedette des acteurs nigériens et de la sous-région. Parmi ces derniers, Yazi Dogo et Idi Sarki du Niger, Gabriel Magma Konaté du Mali, Aï Yara Keita et Mahamadou Tiendrébéogo dit Soukey du Burkina Faso et...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...

Pages

(MondAfrique 02/08/17)
Les mesures prises en France pour lutter contre l’immigration illégale constituent un inventaire à la Prévert qui transpire le souffre et la peur. Depuis une décennie, il y eût pêle-mêle – et pour ne citer que les plus polémiques- la création du Ministère de l’immigration et l’identité nationale sous Sarkozy, les aides au retour vers les pays de l’Est qui aidaient surtout à revenir vers l’hexagone, la réforme contestée du droit d’asile en 2015… La dernière proposition en date a marqué les esprits par son audace poussée à l’extrême. La semaine dernière, en parallèle de « son » sommet sur la Libye, Emmanuel Macron a annoncé la création au cours de l’été de hotspots (ou centres avancés) de traitement des...
(RFI 01/08/17)
La ministre française des Armées poursuit sa tournée au Sahel. Après le Tchad, elle est arrivée lundi 31 juillet à Niamey, au Niger. Florence Parly s’est entretenue avec le chef de l'Etat, Mahamadou Issoufou. Auparavant, elle s'est longuement rendue sur la base aérienne des Forces françaises de Barkhane. Avec son homologue allemande, Ursula von der Leyen, elle a également visité le futur Poste de commandement des Forces conjointes G5 Sahel qui sera opérationnel en septembre. L’entretien entre la ministre des Armées et le président Issoufou Mahamadou a duré une heure de temps. Florence Parly a déclaré être venue assurer le président Issoufou du soutien extrêmement fort de la France pour l’initiative du Niger dans la création du G5 Sahel. «...
(RFI 01/08/17)
La ministre française des Armées et son homologue de la Défense allemande sont au Mali ce 1er août. Le cœur des discussions va tourner autour de la nouvelle force du G5 Sahel. Sa mise en place se poursuit à petits pas. La force conjointe du G5 Sahel n'en est encore qu'à ses balbutiements. Le poste de commandement principal qui sera basé à Sévaré, au centre du Mali, sera inauguré à la fin du mois d'août. Deux autres postes similaires doivent encore être créés, chacun sur l'un des fuseaux dans lesquels évolueront les militaires. Pour l'instant, ce sont les procédures, l'harmonisation des modes de communications, les modalités pratiques du fonctionnement inter-armée qui sont en train d'être mises à plat. « Il...
(RFI 01/08/17)
La France envisage de créer des centres d’enregistrement pour les demandeurs d’asile au Niger et au Tchad. Pour l’Élysée, il s’agit d’empêcher les demandeurs d’asile de prendre des « risques inconsidérés » en Libye et en mer Méditerranée. Il ne s’agit pas de « limiter le flux » des réfugiés qui débarquent en France, précise-t-on, toujours de source officielle. A l’Élysée, on parle de « postes avancés » de l’Ofpra, l’Office français de protection des réfugiés, pour faire le tri entre réfugiés politiques et migrants économiques. Ce serait là, dans ces missions, avant même qu’ils ne quittent le continent africain, que les uns pourraient déposer une demande d’asile en France, et les autres, se faire expliquer pourquoi il faut faire...
(RFI 01/08/17)
Le président de la République française, Emmanuel Macron, a reçu en audience, lundi 31 juillet, la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean. L’occasion de revenir avec elle sur des dossiers comme la force G5 Sahel, la Centrafrique, le développement et la lutte antiterroriste. RFI : Vous venez de rencontrer le président Emmanuel Macron et vous avez abordé notamment la question des nombreuses crises africaines. Vous aviez rencontré récemment les chefs d’Etat sahéliens à Abidjan. Qu’est-ce qui va être fait pour rendre le G5 opérationnel ? Qui va mettre l’argent sur la table ? Michaëlle Jean: C’est ça l’enjeu en fait. C’est que l’Union européenne amène une contribution, mais nous savions très bien que cette contribution ne serait pas suffisante...
(RFI 31/07/17)
Au Niger, le triste bilan de l'épidémie d'hépatite E inquiète les organisations humanitaires. Depuis le mois de janvier, la maladie a tué 38 personnes dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays. La situation ne s’arrange pas au Niger sur le front de l’épidémie d’hépatite E. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU annonce que plus de 1 400 cas d'infections d'hépatite E ont été enregistrés au cours des six derniers mois. Frontalière avec le Nigeria, la région de Diffa abrite plus de 300 000 réfugiés qui fuient la menace Boko Haram. Un environnement sanitaire loin d’être idéal pour Komgno Gabo, le chef de mission de Médecins sans Frontières à Diffa : « Diffa, c’est la...
(La Voix de l'Amérique 31/07/17)
Un afflux massif de personnes en provenance de la République du Niger est signalé depuis la fin de la semaine dernière, dans la région du Lac, située dans l’ouest du Tchad. Selon la CNARR (Commission nationale d'accueil et de réinsertion des réfugiés et des rapatriés) basée à Baga Sola, 1.337 ménages totalisant environ 6.685 personnes ont été déjà enregistrés et installés sur un site nommé Dar al Kheir (terre de providence), près de Dar es Salam, le camp des réfugiés nigérians. Ces nouveaux arrivants ont déclaré qu'ils venaient des villages de Kidjindi, Ankadndougoune et Tchortchouri, dans la zone de Guiguimi, elle-même située dans la région de Diffa, au sud-est du Niger. « Le Tchad compte inclure les réfugiés dans le...
(La Tribune 29/07/17)
Le président français Emmanuel Macron a dévoilé lundi dernier, les grandes lignes de la politique migratoire qu’il entend mettre en œuvre pour notamment juguler l’afflux de migrants et demandeurs d’asiles en France. L’une des principales mesures est la délocalisation dans certains pays d’Afrique des centres d’accueil, les hotspots, où seront traités plus facilement les demandes d’asiles et par la même occasion seront triés les réfugiés et les migrants. Le Niger et le Tchad et par la suite la Libye, serviront dans un premier temps de phase pilote à la mise en œuvre de cette stratégie qui bénéficie certes du soutien des autorités des pays concernés, mais provoquent la colère des organisations de la société civile locale...
(RFI 29/07/17)
Des questions subsistent encore après les annonces d'Emmanuel Macron sur sa politique migratoire. Dans un discours prononcé jeudi, le président français a clairement distingué les réfugiés politiques et les migrants économiques. Il veut examiner les demandes d'asile «en amont», directement sur le terrain dans ce qu'on appelle des «hotspots», des centres d'examen. L'Elysée dit avoir identifié des zones dans le sud libyen, le nord-est du Niger, et le nord du Tchad pour installer des centres de l'OFPRA, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides.
(France TV Info 27/07/17)
Face aux massacres d'hippopotames qui se sont multipliés depuis mars 2017 dans l'ouest du pays, les autorités nigériennes ont créé un sanctuaire sur les berges du fleuve Niger pour mettre les pachydermes à l'abri des tueries. Leurs agresseurs, des paysans qui les accusent de commettre des dégâts sur les cultures et le bétail, pourraient trouver dans l'initiative gouvernementale de quoi se rassurer Espèce protégée depuis 2006, car menacée de disparition, l'hippopotame est régulièrement source de tensions entre le pouvoir nigérien et les populations. Au cours des cinq derniers mois, une trentaine de ces herbivores amphibies, sur les 350 que compte le pays, ont été abattus «illégalement» par des villageois en colère...
(IRIN 26/07/17)
Démobiliser les anciens combattants dans le cadre d’un accord de paix n’est jamais facile, même dans les meilleures circonstances. Pourtant, du Kenya à la Somalie, des tentatives de réintégration sont de plus en plus souvent menées en plein conflit, ce qui complique énormément le processus. Le désarmement, la démobilisation et la réintégration (DDR) ont pour but de promouvoir la paix pour réduire le risque d’une recrudescence de la violence. Participer au système est considéré comme essentiel pour la viabilité des accords post-conflit. Mais, la réalité est rarement aussi simple. Il est difficile de réintégrer d’anciens combattants, surtout lorsque l’économie est majoritairement informelle. Les formations professionnelles déversent des milliers de charpentiers sur le marché du travail, alors qu’une thérapie combinée à...
(La Tribune 25/07/17)
Dans une note d’analyse que vient de publier le FMI sur la transition démographique au Niger et son impact potentiel sur l’économie, il apparait que la croissance galopante de la population peut être traduite en fenêtre d’opportunités pour que le pays tire pleinement profit du dividende démographique. Pour ce faire, le pays devrait veiller à instaurer les conditions d’une croissance forte et durable. En plein débat sur l’explosion démographique comme cause du sous-développement, le FMI montre ainsi une voie qui contraste avec certaines postures récemment mises en avant par d’autres sources...
(RFI 25/07/17)
Reporters sans frontières dément avoir retiré son soutien au journaliste nigérien Baba Alpha, contrairement à ce qui a été dit dimanche soir dans le journal de 20h sur Télé Sahel, la chaine officielle. Journaliste d'origine malienne, Baba Alpha a été condamné la semaine dernière à deux ans d'emprisonnement ferme et à la privation de ses droits civiques et politiques durant dix ans, pour fausse nationalité, en référence à sa nationalité nigérienne acquise en 2011. Suite à sa condamnation, RSF a diffusé le 19 juillet un communiqué pour dénoncer une procédure politique. Mais Télé Sahel a affirmé dans son édition que RSF regretterait son soutien, et aurait fait marche arrière en découvrant qui était réellement Baba Alpha. « Faux » rétorque...
(RFI 24/07/17)
La révocation du maire central de la capitale nigérienne, jeudi 20 juillet, continue de faire des vagues. En attendant l'élection du nouveau patron de la municipalité de Niamey, dans 45 jours, cette révoquation suscite des commentaires, même si on ne peut pas parler de surprise. Le président Issoufou avait laissé entendre que la ville de Niamey étouffait sous les ordures. Nombreux alors étaient les observateurs qui prédisaient que le maire central de la ville de Niamey allait être balayé, emporté par les ordures. Au niveau de la ville de Niamey les agents ne sont pas surpris. « Nous ne sommes pas du tout surpris parce que d’abord les Niaméens ont demandé son départ depuis longtemps, explique à RFI Abdou Issaka,...
(RFI 22/07/17)
Au Niger, la capitale, Niamey, va changer de maire. Assane Seidou a été relevé de ses fonctions, ce jeudi 20 juillet, lors d’une décision prise en Conseil des ministres. Aucune raison officielle n’a été donnée pour expliquer cette sanction, mais le maire était sur la sellette depuis plusieurs mois déjà pour sa mauvaise gestion de la ville. Cette destitution n'est pas vraiment une surprise. A plusieurs reprises, Assane Seidou a failli être renversé par son conseil municipal pour mauvaise gestion. Des faits qui viennent d'être confirmés par un rapport d'inspection dont le ministre de l'Intérieur a fait un compte-rendu, jeudi, en Conseil des ministres. Assane Seidou est accusé d'avoir détourné plusieurs milliards de francs CFA, en complicité avec son receveur...
(RFI 22/07/17)
Du 6 au 13 juillet dernier, les forces françaises de l'opération Barkhane ont mené des opérations militaires communes transfrontalières avec les armées nigériennes et maliennes. Dans un communiqué , Barkhane souligne que la mission qui s'est déroulée le long de la frontière commune entre le Mali et le Niger a enregistré des succès, mais l'insécurité règne toujours dans la région. Le communiqué de la force Barkhane parle d’opérations transfrontalières de grande envergure et fournit des détails : plus d’un millier d’hommes et près de 200 véhicules des armées française, nigérienne et malienne engagés sur le terrain...
(Le Monde 22/07/17)
L’économiste Gilles Olakounlé Yabi analyse et s’inquiète de l’ampleur de la présence militaire et sécuritaire franco-européenne dans l’espace sahélien. De nombreuses voix africaines ont réagi aux propos du président français Emmanuel Macron tenus au terme du sommet du G20 en Allemagne. Selon lui, l’Afrique fait face à « un défi civilisationnel » et ses femmes, qui font encore « sept à huit enfants », mettent en péril l’avenir du continent en annihilant tous les efforts de développement. Les Africains qui ont écrit des tribunes pour manifester leur exaspération ont eu raison. Ce n’est pas parce que nous sommes pauvres et faibles, que nous devons accepter de nous faire sermonner, voire insulter, par chaque président français qui arrive au pouvoir. Mais,...
(MondAfrique 21/07/17)
Dans une petit bureau qui sert de salle d’oscultation, Hadiza se tord les doigts au dessus d’une table. Cerclé d’un tchador turquoise, son visage est inquiet. Timidement, elle dit que cela fait au moins quinze ans qu’elle n’a pas vu un blanc. La dernière fois, elle n’était encore qu’une enfant. L’équipe d’une Ong occidentale était venu visiter son village natal près de Magaria, dans le sud du pays, à la frontière avec le Nigéria. Du sang sous le tchador Au fil de la conversation, elle se détend et raconte le parcours qui l’a menée jusqu’ici, au centre d’accueil pour fistuleuses de Niamey. Hadiza a 25 ans. Mariée depuis l’âge de 12 ans, elle est la mère de 8 enfants. Le...
(MondAfrique 21/07/17)
La croissance démographique du Niger est une des plus fortes au monde, à 3,9% par an, soit 7,6 enfants par femme, selon les statistiques officielles recensées par l'AFP. Le taux de contraception estimé à seulement 12% chez les femmes ralentit la maîtrise de la démographie galopante au Niger, qui peine à nourrir ses 18 millions d’habitants, a déploré cette semaine le gouvernement. « Le taux de contraception a connu une légère augmentation, de 5% en 2006 à 12%. La situation de la planification familiale demeure encore une préoccupation majeure au Niger », a déclaré Christelle Rakiatou Jackou, la ministre de la Population, à l’occasion de la Journée mondiale de la Population. « Seulement 14% » des femmes nigériennes mariées utilisent...
(Le Monde 21/07/17)
L’annonce a été faite jeudi 13 juillet en grande pompe au palais de l’Elysée, à l’issue du conseil des ministres franco-allemand : l’Allemagne, la France et l’Union européenne ont créé une Alliance pour le Sahel. Il s’agit d’une plate-forme pour « intervenir davantage et mieux » dans la bande sahélo-saharienne, qui s’étend de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Burkina, le Mali et le Niger. « L’Alliance pour le Sahel va permettre une coordination de l’aide plus efficace, et vise à améliorer l’appui des partenaires au développement à la région afin de mieux contribuer efficacement et plus largement à la stabilisation et à l’élimination de la pauvreté, en développant les zones rurales, en créant de l’emploi pour la...

Pages