Vendredi 23 Février 2018

Niger

(AFP 30/01/18)
Au moins deux soldats nigériens ont été tués lundi soir dans une attaque de plusieurs heures attribuée au groupe islamiste nigérian Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. "C'était une attaque audacieuse repoussée par nos vaillantes forces de défense et de sécurité qui ont tout même perdu deux hommes", a déclaré mardi la source nigérienne sous couvert de l'anonymat. Les insurgés nigérians "venus à bord d'une dizaine de véhicules" ont pris pour cible en début de soirée une position de la Garde nationale près de Chétimari, un village située à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la ville de Diffa, la capitale régionale du sud-est nigérien, a expliqué cette...
(RFI 30/01/18)
Des centaines de migrants subsahariens ont été expulsés ce dimanche à la frontière avec le Niger. Ils avaient été arrêtés à Alger et dans la ville de Blida mercredi et jeudi dernier. Du camp de Tamanrasset, où elles sont restées environ 24h, des centaines de personnes ont été acheminées dans des camions de l'armée algérienne vers la frontière avec le Niger. Ce dimanche, les camions se sont arrêtés à la frontière côté algérien, et les migrants ont dû marcher jusqu'à Assamaka du côté nigérien. Ils devraient désormais être acheminés vers Arlit puis Agadez, où, selon les associations de la région, ils seront libres de leurs mouvements. Originaire de différents pays d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale, ces migrants avaient été...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(AFP 29/01/18)
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey et dans d'autres villes du Niger contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale". "A bas la loi de finances scélérate et antisociale", "A bas les députés", "Non à la hausse des produits", ont scandé les protestataires - 3.000 selon les autorités, davantage selon les organisateurs - qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile. Les manifestants, plus nombreux que lors de leur précédente action, le 14 janvier, ont défilé dans les rues puis tenu un meeting devant le parlement, qui a voté cette loi à une écrasante majorité fin novembre 2017. "Nous resterons toujours mobilisés jusqu'à ce que les autorités retirent cette loi antisociale", a déclaré...
(APA 29/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Le cadre de concertation et d’actions citoyennes de la société civile nigérienne a mobilisé, dimanche, pour la deuxième fois en l’espace de deux semaines, des milliers de Nigériens à travers le pays, afin de dire une fois de plus « Non » à la Loi de finances 2018 dont l’application de certaines mesures a commencé à se faire sentir dans divers secteurs d’activités de la société, a constaté APA. Au cours de cette Journée d’actions citoyennes (JAC), qui a conduit les manifestants de la Place Toumo à la Place de la Concertation pour un meeting géant, il s’est agi pour les organisateurs de réaffirmer plus que jamais leur rejet de cette Loi, mais surtout de demander au...
(APA 29/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Le tribunal militaire de Niamey a prononcé, vendredi, une série de condamnations allant de 5 à 15 ans de prison à l’encontre de neuf officiers et sous-officiers des Forces armées nigériennes (FAN), de même qu’un civil, accusés tous d’avoir fomenté une tentative de coup d’état contre le régime de Issoufou Mahamadou en décembre 2015. Parmi les militaires condamnés, figurent le général Salou Souleymane – ancien Chef d’Etat major des FAN et inspecteur général des armées et de la gendarmerie au moment des faits – et son fils Niandou Salou. Il y a également le capitaine Issa Amadou Kountché et le lieutenant Awal Hambally, plusieurs fois cité dans des présumés complots ourdis durant premier quinquennat de la 7ème...
(RFI 29/01/18)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) vient de recevoir un coup de pouce de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. La SFI vient d’annoncer un investissement de 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de francs CFA. Un coup de pouce au financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. L’acquisition d’une maison ou d’un appartement viable en Afrique, en général, et dans les huit pays membres de l’UEMOA en particulier, est réservée à une minorité. Seulement 7 % des ménages sont propriétaires de leurs habitations en zone urbaine dans l'espace UEMOA. L’Organisation s’est dotée en 2010 d’une Caisse de refinancement hypothécaire,...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(AFP 27/01/18)
La ministre française de la Défense, Florence Parly, a appelé samedi le Japon à fournir une aide financière ou matérielle à la force conjointe antijihadiste du G5 Sahel, à l'occasion d'une visite à Tokyo. "Un travail est en cours en ce moment dans le monde entier pour réunir des contributions qui peuvent être des contributions financières, des contributions en nature afin d'accélérer l'équipement de cette force (...) de pays parmi les plus pauvres de la planète", a déclaré Mme Parly au sujet de cette coopération entre les armées du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad. "De nombreux pays aux histoires et aux cultures très diverses ont déjà accepté de s'associer à cet effort et...
(AFP 27/01/18)
L'armée américaine a ouvert une enquête après l'apparition cette semaine sur internet d'images qui semblent avoir été prises par la caméra embarquée d'un des soldats américains tués dans une embuscade au Niger. Des photos postées sur Twitter montrent un soldat en uniforme américain allongé sur le sol. Les images semblent avoir été prises par la caméra fixée sur le casque d'un autre soldat. L'origine précise des photos reste inconnue, mais le compte Twitter qui les a postées en premier stipule qu'elles ont été recueillies par un combattant affilié au groupe jihadiste Etat islamique (EI).
(AFP 26/01/18)
Huit militaires et un civil ont été condamnés vendredi par un tribunal militaire nigérien de cinq à quinze ans de prison pour avoir tenté de renverser le régime en 2015, a constaté un journaliste de l'AFP. Trois officiers, dont le général Souleymane Salou, ancien chef d'état-major et ex-membre de la junte - auteur du coup d'Etat de 2010 - et le lieutenant Ousmane Awal Hambaly - qui avait bénéficié d'un non-lieu en 2012 pour un autre putsch présumé contre le président Mahamadou Issoufou - ont écopé de 15 ans de prison. Le ministère public avait requis 20 ans à leur encontre. Trois autres militaires sont condamnés à dix ans de prison, tandis que deux autres militaires et un civil, Niandou...
(APA 26/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Niger a obtenu, jeudi, 20,357 milliards FCFA (environ 32,571 millions de dollars) au niveau du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à l’issue de son émission par adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) à 12 mois, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur qui recherchait 25 milliards FCFA s’est vu proposer par les investisseurs 21,667 milliards FCFA, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 86,67% (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Le trésor a finalement décidé de ne retenir que 20,357 milliards FCFA avec un taux moyen pondéré de 6,42% et un taux marginal...
(APA 26/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Le président nigérien Issoufou Mahamadou, a été élevé, ce jeudi, à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des palmes académiques (OIPA) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). La cérémonie consacrant cet événement a eu lieu au Palais des congrès de Niamey, en marge de la sixième session extraordinaire du Comité consultatif général du CAMES et des activités commémorant le cinquantenaire de l’institution de l’enseignement supérieur en Afrique. En agissant ainsi, a expliqué le secrétaire général du CAMES et également Grand Chancelier de l’OIPA, l’institution entend témoigner à ce dernier toute sa gratitude pour le soutien qu’il ne cesse de lui apporter. Un appui qui participe, selon celui-ci, « à sa légitimation sur la...
(AFP 24/01/18)
Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit de lundi à mardi dans une attaque dans la zone de Say, dans la région de Tillabéri, dans le sud-ouest du Niger, ont indiqué mercredi des médias locaux. Ces sources ne précisent pas s'il s'agit d'attaque jihadiste ou de bandits armés. "Deux gendarmes nigériens ont été tués et sept autres blessés par des d'assaillants armés dans la nuit 22 au 23 janvier", dans le sud-ouest du Niger, a rapporté le site nigérien Actu Niger. Sept autres gendarmes ont été blessés dans cette attaque survenue près de Kokoloukou, un village situé dans le département de Say, frontalière du Burkina Faso, de même source. Une télévision locale a fait également état d'un bilan...
(Xinhua 24/01/18)
Au moins un gendarme a été tué et un autre blessé dans l'attaque de leur position par des hommes armés non identifiés, dans la nuit de lundi à mardi, à Kokolokou, département de Torodi, proche de la frontière avec le Burkina Faso, ont affirmé mardi des témoins sur place. Ils appartiennent à un détachement de la Gendarmerie ayant pour mission d'assurer la sécurité du marché local. Il est à souligner que depuis plus d'un an les positions des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) nigériennes situées dans la partie ouest du Niger (proche des frontières du Mali et du Burkina Faso) sont la cible d'attaques de terroristes venus souvent du Nord Mali, et qui ont fait plusieurs victimes parmi...
(RFI 24/01/18)
Le procès des militaires présumés putschistes se poursuit à Niamey. Ce mardi 23 janvier, des exceptions soulevées par la défense n'ont pas eu de suite, ce qui a provoqué le retrait des avocats de la salle d’audience. Un procès sous très haute surveillance. Ils étaient nombreux les parents et amis venus soutenir les douze accusés de la tentative de coup d’Etat de juillet en décembre 2015 à Niamey. Ramatu Salou Souleymane, fille du général Salou Souleymane, ancien chef d'état-major et ex-membre de la junte : « Je venais à l'audience pour soutenir mon père. Je fais confiance à la justice nigérienne. J’espère qu’elle sera impartiale et que la vérité finira par triompher. J’ai foi en Dieu et je sais que...
(APA 24/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Les sociétés de transport de voyageurs du Niger ont procédé depuis dimanche à une augmentation généralisée de leurs tarifs sur les différents axes du pays, consécutivement à la mise en application de la Loi de finance 2018 imposant une Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans le secteur. Cette nouvelle tarification serait consécutive à la mise en œuvre des dispositions de la Loi de finance 2018 qui prévoit une extension de l’assiette de la TVA au transport routier tant des marchandises que des voyageurs. Même si au niveau de ces compagnies on laisse supposer que cette nouvelle tarification est juste et correspond à la réalité économique dans ce pays qui peut se targuer de posséder un des...
(RFI 24/01/18)
Au Niger, après un premier report début janvier, le procès des militaires impliqués dans la présumée tentative de coup d'Etat de décembre 2015 s'est ouvert ce mardi matin. Une dizaine de militaires doivent être jugés ainsi qu'un civil, le fils du général Salou Souleymane, l'ancien chef d'état-major de l'armée, qui fait aussi partie des prévenus. L'affaire a éclaté en décembre 2015 quelques jours avant Noël, avec plusieurs arrestations, dans différentes unités militaires. Parmi ces arrestations, celle du commandant de la base aérienne de Niamey, celui du bataillon d'artillerie de Tillabéry, des officiers supérieurs d'une force spéciale antiterroriste logée à la présidence. Mais aussi l'ancien chef d'état-major, le général Salou Souleymane. Au total, une dizaine d'officiers sont aux mis aux arrêts,...
(AFP 23/01/18)
Le procès d'une dizaine de militaires et d'un civil accusés d'un "complot contre la sûreté de l'Etat" visant à renverser le régime nigérien en 2015, s'est ouvert mardi devant un tribunal militaire à Niamey. Une partie des avocats des prévenus a quitté la salle en guise de protestation de ne pas voir un certain nombre de leurs requêtes exaucées mais les débats ont continué et devraient se poursuivre jusqu'au verdict "en fin de semaine", a indiqué une source proche du dossier. Dès l'ouverture de l'audience, la dizaine d'avocats de la défense a demandé et obtenu la récusation d'un des juges militaires et ex-chef d'état-major particulier du président nigérien Mahamadou Issoufou.

Pages

(RFI 18/12/17)
Le Niger fête ce lundi 18 décembre son 59e anniversaire de la proclamation de la République. Une fête tournante qui se tient cette année à Tahoua, la région natale de l'actuel chef de l'état nigérien, Issoufou Mahamadou. Les festivaliers de toutes les huit régions du pays convergent depuis quelques jours à Tahoua. La plus grande région du Niger du Nord s’est métamorphosée en quelques mois. Des festivaliers se prononcent : « La fête qui sera belle, c’est la veille qu’on le voit. Vous voyez beaucoup de couleurs, on sent que la ville, ça bouge. Vraiment, nous sommes à la veille, mais je garde l’espoir franchement que la fête sera très belle ». « Je pense que Tahoua est en train...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(APA 15/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Mali et le Niger sont des pays où le nombre d’enfants touchés par la malnutrition aigüe est élevé, indique une étude menée par l’ONG Action contre la faim (ACF) dont les conclusions ont été présentées jeudi à Dakar au cours d’un atelier. Selon le Dr Eric Kouam, expert en santé publique et nutrition « les conflits armés notés dans les régions du nord Mali et à l’est du Niger ont favorisé le déplacement des populations qui deviennent vulnérables et causé la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans». «Une hausse de 27℅ du nombre d’enfants de moins de cinq ans en risque de malnutrition aigue a été observée dans la région sahélienne. », lit-on...
(RFI 13/12/17)
Ils étaient de milliers d’étudiants mardi 12 décembre dans les rues de Niamey, au Niger. Ils réclamaient le paiement de leurs bourses, de meilleures conditions de vie sur le campus et surtout que justice soit rendue à leur camarade tué lors de violences sur le campus. Nous avons estimé que trop c'est trop ! Pour un Etat où nous avons du pétrole, nous avons de l'uranium, etc. Nous ne sommes pas d'accord ! Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171212-niger-etudiants-manifestent-niamey-le...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq pays de la région (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger, Tchad). Mais pour l'heure, on en est encore loin. La toute première opération lancée fin octobre n'a pu rassembler que 200 à 350 hommes de chaque pays. Avant l'opération, la France avait...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(Le Monde 12/12/17)
Quatre soldats américains et cinq nigériens avaient été tués début octobre dans un assaut attribué à des combattants de l’Etat islamique dans le Grand Sahara. Par Seidik Abba (chroniqueur Le Monde Afrique) Ayorou, le 2 novembre 2017. Dans l'enceinte de la gendarmerie du village qui a été lourdement attaquée et pillée le 21 octobre 2017 par un groupe djihadiste affilié à l’Etat islamique. L'attaque a fait 13 victimes du côté des gendarmes. C'est la deuxième attaque cette année. C’est un nouvel élément qui devrait encore compliquer l’enquête lancée par le Commandement de l’armée américaine pour l’Afrique (Africom) : des membres du groupe djihadiste nigérian Boko Haram ont participé, le 4 octobre, à l’attaque contre une patrouille des armées nigérienne et...
(RFI 09/12/17)
Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution qui demande à la Minusma d’apporter un soutien logistique et matériel aux forces antiterroristes du G5 Sahel. Paris, qui portait cette résolution, aurait souhaité un soutien plus large et pérenne, mais Washington a refusé que les fonds de l’ONU soient engagés dans la force du G5. Paris a donc proposé la mise en place d’un fonds spécial géré par l’Union européenne pour obtenir un consensus. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Après le soutien politique au mois de juin dernier, le G5 Sahel a maintenant gagné un soutien logistique et matériel de l’ONU. Ce texte ajoute « un deuxième étage » au déploiement de la force...
(RFI 08/12/17)
C’est une première en Afrique. Une étude sur la perception de l’élevage nomade dans les médias a été rendue publique jeudi 7 décembre, lors d’une réunion du PASSHA. Le Projet d’appui au pastoralisme et à la stabilité au Sahel est réuni depuis deux jours à Cotonou au Bénin pour parler de la prévention des conflits. Une équipe de l’Institut des sciences de l’information de Bordeaux a épluché des centaines d’articles de presse, publiés dans 5 pays, dont le Mali, la Mauritanie et le Niger, entre 2000 et 2017. Il en ressort un certain nombre de préjugés à l’encontre des éleveurs nomades. Sept thématiques ont guidé les recherches de l’équipe de l’Institut des sciences de l’information de Bordeaux, comme la valeur...
(AFP 07/12/17)
Le Niger a évacué plus de 500 de ses ressortissants vivant en Libye dans le cadre d'un plan de rapatriement d'urgence mené par le gouvernement et des milliers d'autres sont candidats au retour, a annoncé jeudi le ministère nigérien des Affaires étrangères. "Ce sont 504 de nos compatriotes vivant en Libye qui sont rentrés ce soir à la maison. Des milliers d'autres sont encore en Libye et nous ramènerons tous ceux qui le souhaiteraient", a indiqué Ibrahim Yacoubou, le ministre des Affaires étrangères, qui a accueilli les rapatriés mercredi à l'aéroport de Niamey. D'ores et déjà, des bus ont été affrétés pour acheminer ces rapatriés dans leurs villages respectifs, a assuré Bazoum Mohamed, le ministre nigérien de l'Intérieur. "Je me...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(AFP 06/12/17)
Experts et chefs militaires du Niger se sont réunis mercredi à Niamey pour élaborer une politique de sécurité nationale et de lutte contre le terrorisme dans leur pays confronté à des attaques meurtrières de groupes jihadistes. "C'est la première phase" vers l'élaboration de "notre Politique nationale de sécurité et de défense (PNSD)" guidée par un "impératif d'efficacité des réponses sécuritaires", a affirmé à l'ouverture d'un forum national Houhoumoudou Mahamadou, directeur de cabinet de la présidence nigérienne.
(AFP 06/12/17)
Les magistrats nigériens ont entamé mercredi une grève de trois jours pour réclamer "un statut autonome" leur accordant des avantages pour la retraite et de meilleures conditions de travail, a annoncé leur syndicat. Le mouvement a été "bien suivi", notamment au tribunal de grande instance de Niamey où des procès programmés mercredi ont été reportés, selon le Syndicat autonome des magistrats du Niger (Saman). Les grévistes s'insurgent "principalement" contre "le retard" du gouvernement pour mettre en application le statut autonome des magistrats qui a été révisé depuis quatre mois, a expliqué à la presse le secrétaire général du Saman, Ayouba Hassane. Ce statut stipule la réduction des années de cotisations de retraite de 25 ans pour les magistrats "à 15...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la 19e Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre. L’Afrique de l’Ouest et du Centre "concentre à elle seule 20% des nouvelles infections au VIH...
(RFI 06/12/17)
La semaine du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest est un rendez-vous annuel pour parler de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle a lieu cette semaine à Cotonou au Bénin. Cet événement réunit les acteurs de l'agriculture et de l'alimentation : gouvernements, institutions, ONG, associations de producteurs et d'éleveurs. Depuis des années, il y a des programmes nationaux, des projets financés par les bailleurs, pour éradiquer la faim. Elle n'a pas disparu. Faut-il revoir l'approche ? C'est ce qui a été défendu mardi 5 décembre. C'est un changement de perspective : contrairement à ce qu'on peut croire, l'agriculture n'est pas le seul levier à actionner pour éradiquer la faim, et chaque région n'a pas à produire ce qu'elle va consommer...
(RFI 06/12/17)
Au Sahel, l'Arabie saoudite a promis de contribuer à hauteur de 100 millions de dollars à la nouvelle force du G5 Sahel. C'est le ministre des Affaires étrangères malien qui s'en fait l'écho, au retour d'une mission à Riyad. Le plaidoyer d'Emmanuel Macron auprès de l'Arabie saoudite semble avoir fonctionné. Les autorités françaises ont largement incité Riyad à se montrer généreux envers la force conjointe anti-terroriste du G5 Sahel. Le chef de la diplomatie malienne, le ministre Abdoulaye Diop, était justement en Arabie saoudite il y a quelques jours. Il en est revenu avec cette annonce de contribution et espère que cela va en entraîner d'autres : « Cela nous rapproche encore un peu plus de l’objectif des 423 millions,...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée. Avec cette future structure, qui devrait voir...
(RFI 02/12/17)
Le Niger et les Etats-Unis ont signé un accord autorisant l'armement des drones américains déployés dans le pays, annonce le New York Times. Les Américains poussaient depuis plusieurs années pour que les drones soient armés, mais c'est finalement l'embuscade de Tongo Tongo, dans laquelle quatre membres de forces spéciales avaient trouvé la mort le 4 octobre dernier, qui a permis de débloquer la situation. Officiellement 800 soldats américains sont déployés sur le terrain, mais leur nombre pourrait donc augmenter, le Niger devenant le deuxième pays d'Afrique d'où les Américains pourront lancer des attaques avec ses drones après Djibouti. Depuis quelques jours, les autorités nigériennes étaient d'accord, il ne manquait qu'une signature. C'est désormais chose faite. Le Pentagone va pouvoir armer...
(Agence Ecofin 30/11/17)
Une perquisition s’est déroulée hier mardi au siège du groupe nucléaire Areva en France. L’information a été confirmée par le groupe, sans pour autant mentionner le contexte de la perquisition. Mais plusieurs sources relient cette descente de la police judiciaire à une enquête préliminaire sur une vente présumée douteuse de la vente de l’uranium nigérien. L’affaire remonte à 2012 mais a été révélée par la presse nigérienne en février dernier. Il est question de la vente de 5000 tonnes d’uranium nigérien impliquant Areva, des entreprises russes, libanaises et le ministre nigérien des Finances, Hassoumi Massaoudou, autrefois Directeur de cabinet du Président Mahamadou Issoufou. Le Parlement nigérien s’était saisi du dossier à travers une commission d’enquête, mais n’a pas donné une...

Pages

(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(La Tribune 29/11/17)
L’administration des douanes du Niger a engagé une opération visant à mettre fin à la prolifération des points de vente illicite de carburant. Dans un premier temps, l’opération à laquelle ont été associées les autres forces de défense et de sécurité est circonscrite au niveau de la capitale et vise à mettre fin à la fraude de carburant qui comporte d’énormes risques pour les citoyens et, au passage, renflouer les caisses de l’Etat dans un contexte de vaches maigres. Nom de code de l'opération : «Zéro point de vente de carburant dans la ville de Niamey». Objectif : «Lutter contre la fraude et la vente illicites de carburant de fraude dans la capitale et ses alentours» à travers le démantèlement...
(Jeune Afrique 29/11/17)
La Cedeao commence à travailler sur un texte visant à harmoniser les taxes sur le tabac dans les pays membres. Lors de la réunion des ministres des Finances de l’organisation qui s’est tenue à Abuja le 24 novembre 2017, la Communauté économiques des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) a entamé des discussions pour augmenter les droits d’accises sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région. Mettre les législations nationales en conformité avec l’OMS Le projet de directive sur le droit d’accise – qui régit les impôts indirects ou le monopole de la vente de certains produits – sur le tabac vise à harmoniser les taxes...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.
(Jeune Afrique 28/11/17)
La Banque africaine de développement a voté le 24 novembre le décaissement de près de 90,4 millions d'euros pour la construction et la réhabilitation de la liaison routière entre la province de Kouritenga et la frontière nigérienne. Une somme qui représente près de la moitié du coût du chantier. Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 24 novembre le versement d’une enveloppe de 107 millions de dollars (90,4 millions d’euros) pour améliorer la liaison routière entre le Burkina Faso et le Niger. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 du Burkina Faso, comprend la construction d’un tronçon de 50 km et la réhabilitation de...
(Agence Ecofin 28/11/17)
Dès janvier 2018, les opérateurs télécoms présents sur le marché nigérien verront leur charge fiscale allégée. Ils ne payeront plus la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (TATTIE), supprimée dans la loi de finances 2018 votée, dimanche soir, par le Parlement. D’après le rapport de la Commission des finances du Parlement, lu à la radio, cette taxe a rapporté une vingtaine de milliards de Fcfa (environ 30 millions d'euros) au fisc nigérien en 2017. C’est donc une importance source financière qui sera supprimée. Le ministre des Finances, Hassoumi Massoudou (photo), a expliqué que la suppression de la TATTIE, sera compensée par « d'importantes aides budgétaires » qui s'inscrivent dans le cadre d’accords passés avec la Banque mondiale. La...
(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) lance un appel à candidatures pour l'édition 2018 du « Prix Abdoulaye FADIGA pour la promotion de la recherche économique ». Ce Prix constitue un axe de la politique de recherche de la BCEAO qui vise, à travers un cadre de collaboration étroite avec les chercheurs et le monde universitaire, à contribuer au développement des activités de recherche au sein de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). D'une valeur de dix (10) millions de FCFA, il récompense un travail de recherche original portant sur un sujet d'ordre économique, monétaire ou financier présentant un intérêt scientifique avéré pour les Etats membres de l'UEMOA et pour la BCEAO. Pour cette édition,...
(AFP 27/11/17)
Le Parlement du Niger a voté dimanche soir la loi de finances 2018 qui supprime des taxes notamment sur les appels internationaux, estimées à une vingtaine de milliards de francs CFA par an (environ 30 millions d'euros), a indiqué la radio nigérienne. La loi de finances 2018 qui a été votée par une écrasante majorité des élus "supprime" la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (TATTIE), appliquée aux appels internationaux entrants et qui avait rapporté en 2017 une vingtaine de milliards de francs CFA (environ 30 millions d'euros) au fisc nigérien, selon un rapport de la Commission des finances du Parlement lu à la radio. Hassoumi Massoudou, ministre nigérien des Finances, a déclaré dimanche devant les députés que...
(La Tribune 18/11/17)
Le gouvernement nigérien organise une conférence à Paris avec ses partenaires techniques et financiers, la Banque mondiale et le PNUD notamment, pour une levée de Fonds destinée à financer le plan de développement économique et social du pays. Une opération de séduction pour vendre les opportunités d’investissement au Niger les 13 et 14 décembre prochain. Porte ouverte sur « les secteurs porteurs » nigériens. En partenariat avec la Banque Mondiale et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Niger organise une conférence « de la Renaissance » sous le thème « Un Niger renaissant pour un peuple prospère » les 13 et 14 décembre à l'hôtel Méridien Etoile dans la capitale française. L'enjeu de cette opération de...
(Le Point 16/11/17)
Le pays a décidé de se retirer purement et simplement de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives. Le moins que l'on puisse dire est que sa suspension le mois passé de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) «  pour progrès insuffisants  » n'a pas du tout été du goût des autorités de Niamey. Alors, le pays s'est purement et simplement retiré de l'institution, a annoncé le ministre des Mines, Barazé Moussa, au cours d'une conférence de presse. Des efforts, mais peut mieux faire Dans une correspondance datant du 25 octobre dernier, le conseil d'administration de l'ITIE avait, tout en saluant la position de pionnier que le Niger a occupée pour un pays qui est le...
(Agence Ecofin 16/11/17)
L’entreprise minière listée sur TSX, GoviEx Uranium a acquis un permis d’exploration pour la propriété d’Agaliouk, adjacent à son projet d’uranium de Madaouela au Niger. La propriété hébergerait 11,67 millions de livres (Ib) de ressources indiquée et mesurée d’uranium et 9,35 millions d’Ib de ressources inférées. «La déclaration de ressources minérales pour le projet Madaouela totalise désormais 110,76 millions d’Ib d’U3O8 (octaoxyde de triuranium, ndlr) pour les catégories indiquée et mesurée et 27,66 millions d’Ib pour la catégorie inférée.», a déclaré Daniel Major, CEO de la société. GoviEx Uranium détient à 100% le projet de Madaouela et prévoit y produire 45,6 millions de livre d’U3O8 avec des coûts d’exploitation de 24,49$/Ib sur une durée de vie de 18 ans. La...
(Agence Ecofin 16/11/17)
64 millions de dollars US, soit 35 milliards de Fcfa. C’est la somme versée au Nigéria par le Niger et le Bénin au titre d’une dette contractée pour l’approvisionnement en électricité. L’information a été révélée par Babatunde Fashola, ministre nigérian de l’Energie. En mai dernier, les deux pays qui bénéficient de l’énergie électrique du Nigéria, ont versé environ 159 millions de dollars US au Nigeria bulk electricity trader (Nbet). Le Nigéria traverse une crise énergétique qui porte un coup à son économie. Au premier trimestre 2017, le pays a généré environ 3,7 Gw devant une demande de 15 Gw, selon le bureau nigérian des statistiques (NBS). Une réalité qui ne fait pas l’affaire du Niger qui dépend de 60% de...
(RFI 14/11/17)
L'Initiative pour la transparence des industries extractives regrette que le Niger ait décidé de se retirer de cet organisme de certification. Fin octobre l'ITIE, avait décidé de suspendre le pays « pour progrès insuffisants ». En réaction, le Niger a annoncé dimanche 12 novembre qu'il quittait l'ITIE. La décision a été notifiée ce lundi à l'organisme et prend effet immédiatement. Le ministre nigérien des Mines, Hassane Barazé Moussa, justifie cette mesure par la décision « injuste » de l’organisme. Sur les sept pays que l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) a décidé de suspendre récemment...
(AFP 13/11/17)
Le Niger s'est retiré de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) qui l'avais "suspendu" fin octobre "pour progrès insuffisants", a indiqué dimanche la radio nationale. "Le Niger ayant trouvé que cette décision est injuste a quitté l'ITIE", a révélé le ministre nigérien des Mines, Hassane Barazé Moussa devant les députés. Cette "désaffiliation" a été notifiée aux instances de l'ITIE "par lettre du 25 octobre 2017", a précisé le ministre dont les propos sont rapportés par la radio. Le ministre, attribue la "suspension" du Niger" au fait que le le Conseil d'administration de l'ITIE s'est "mêlée d'une affaire judiciaire au Niger" en établissant "un lien entre l'arrestation de certains acteurs...
(AFP 10/11/17)
Le groupe nucléaire français Areva veut "assurer la viabilité" de ses deux filiales au Niger grâce à des mesures drastiques d'économie, dont plusieurs centaines de licenciements en 2018, a indiqué jeudi son directeur général. "La situation du marché de l'uranium est difficile : son prix est passé de 40 dollars à 20 dollars (par kg) ces trois dernières années et la demande a baissé de près de 10%", a déclaré le directeur général de NewCo Areva, Philippe Knoche, à l'issue d'un entretien à Niamey avec le président du Niger, Mahamadou Issoufou. C'est "dans ce contexte" que les conseils d'administration de Cominak et Somaïr, les deux mines d'Areva dans le nord du Niger, "ont pris des décisions qui étaient difficiles mais...
(La Tribune 07/11/17)
Le Niger compte relancer les négociations sur l'acheminement de son pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun en 2018, a-t-on appris du ministre nigérien des finances. D'après le responsable gouvernemental, cette option s'avère moins coûteuse pour le pays par rapport au pipeline Niger-Bénin. A partir de 2018, les autorités nigériennes voudraient acheminer leur pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun lequel à leurs yeux est le plus court pour le convoi. Dans cette perspective, le Niger vient de révéler qu'il comptait relancer les discussions afin de concrétiser ce projet. L'information a été révélée par le ministre nigérien des finances, Hassoumi Massaoudou. « Dans un premier temps, il s'agit de 60 000 barils par jour; et il fallait pour la valoriser, choisir le...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Selon Melissa Rousset, une spécialiste de la finance digitale, on verra se développer dans les prochaines années, en Afrique de l'ouest francophone, le crédit scoring, une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l'analyse des données le concernant. Le crédit scoring, très développé en Afrique de l'est, a permis d'y améliorer l'inclusion financière. Jusqu'à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d'évaluation préconçues et peu flexibles. Par exemple, plusieurs consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s'en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service...
(APA 04/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le projet d’exportation du pétrole nigérien à partir du Cameroun via le pipeline Tchad-Cameroun suite à un accord signé par les gouvernements des deux pays en 2014 sera relancé dans les prochaines semaines, a appris samedi APA de source officielle. Selon le ministre nigérien des Finances, Hassoumi Massaoudou, ce projet qui fait l’objet de négociations ces trois dernières années, devrait définitivement trouver une solution, tant il est vrai que l'option de l'évacuation du brut nigérien vers le port de Cotonou, au Bénin est également envisagée. Selon des sources, la décision des autorités nigériennes de mettre l’option du Cameroun en concurrence avec celle du Bénin est due aux menaces terroristes de la secte nigériane Boko Haram dont des...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Les autorités nigériennes vont relancer, au cours de l'année 2018, les négociations en vue de la mise en œuvre du projet d’évacuation du brut nigérien à travers le pipeline Tchad-Cameroun. L’information a été révélée, le 1er novembre 2017, par le ministre des Finances de ce pays d'Afrique de l'Ouest, Hassoumi Massaoudou. Sauf que, a souligné le ministre nigérien, l'option de l'évacuation du pétrole via l'oléoduc qui s'étire entre le Tchad et le Cameroun est désormais concurrencée par celle de faire évacuer les cargaisons de brut nigérien vers le port de Cotonou, au Bénin. Selon les autorités nigériennes, ce pays est «moins exposé» que le Cameroun à la menace Boko Haram, nébuleuse terroriste nigériane qui crée une «insécurité grandissante» dans la...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats se ferait alors progressivement. Une proposition reprise dans le communiqué final, traduisant ainsi, de nouveau, une volonté d’aboutissement du projet. Mais une chose que le président du Niger n’a pas expliqué clairement, c’est ce qu’il entendait par « Pays techniquement...

Pages

(RFI 13/11/15)
L’équipe du Cameroun s’est largement imposée 3-0 au Niger, en deuxième tour aller des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, ce 13 novembre 2015 à Niamey. Les Camerounais n’auront donc qu’à gérer leur avance, le 17 novembre à Yaoundé. Les Lions indomptables n’ont plus de président de fédération, ni de sélectionneur titulaire. Mais ça ne les a pas perturbés, ce 13 novembre 2015 à Niamey, en deuxième tour aller des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. L’équipe du Cameroun s’est en effet imposée 3-0 au Niger. Elle a scellé le sort de ce match en fin de première période.
(RFI 14/10/15)
Madagascar-Sénégal, Burundi-RDC, Niger-Cameroun et Mauritanie-Tunisie seront quelques unes des vingt rencontres du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de football, en novembre. Burundais, Comoriens, Malgaches, Mauritaniens, Nigériens et Tchadiens ont franchi le 1er tour, ce 13 octobre 2015, contrairement aux Centrafricains. Les équipes du Burundi, des Comores, de Madagascar, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad peuvent encore rêver à une première participation historique en phase finale de la Coupe du monde de football. Ces six sélections se sont en effet qualifiées pour le deuxième tour des éliminatoires du Mondial 2018, qui aura lieu entre le 9 et le 17 novembre 2015.
(Afrik.com 13/10/15)
Le premier tour retour des éliminatoires du Mondial 2018 s’achève ce mardi. Virtuellement qualifiés au coup d’envoi, le Niger, le Tchad et la Mauritanie partent en ballottage favorable. Tout le contraire de la Centrafrique qui a un handicap de trois buts à remonter contre Madagascar. De leur côté, les Comores peuvent quant à elles encore croire à une qualification. Suite et fin du premier tour retour des éliminatoires du Mondial 2018 ce mardi. Après les qualifications de la Tanzanie, de l’Ethiopie et du Kenya dimanche, dix places sont encore à prendre pour le second tour où les qualifiés affronteront les 27 nations africaines les mieux placées au classement FIFA. Plusieurs billets semblent avoir déjà trouvé preneurs, notamment pour le Swaziland,...
(Burkina24 12/08/15)
Les Étalons du Burkina affrontent le Mena du Niger le dimanche 30 août 2015 en match international amical. Cette rencontre entre dans le cadre de la préparation des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017. Les Étalons affrontent au début du mois de septembre l’équipe nationale du Botswana tandis que le Niger sera face au Burundi. Ce sera une occasion pour le sélectionneur des Étalons Gernot Rohr de retrouver le Mena, aujourd’hui dirigé par l’Ivoirien François Zahoui, qu’il a entraîné avant le Burkina Faso.
(Africa Top sports 21/07/15)
Moussa Maazou est de retour en sélection seulement trois mois après l’avoir quitté. Le capitaine du Mena sort de sa retraite et décide de retrouver l’équipe nationale du Niger qu’il a quitté début avril dernier après avoir dénoncé les problèmes récurrents à la Fédération Nigérienne de Football. « Le peuple me réclame et je suis sensible à ça », a reconnu Moussa Maazou au micro de nos confrères de la BBC Afrique, estimant avoir revu sa position après la rencontre qui a opposé le Niger à la Namibie dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la CAN 2017. L’actuel attaquant du club chinois de Changchun Yatai dit avoir également été attentif aux sollicitations de François Zahoui, le...
(BBC 13/07/15)
Moussa Maazou revient sur la décision prise en avril dernier et sort de sa retraite internationale. Il compte retrouver le maillot du Niger dès le prochain match. Capitaine du Mena, l'attaquant de 26 ans avait annoncé qu'il ne jouerait plus pour la sélection : "il n'y a pas d'amélioration au niveau de l'organisation", s'était-il emporté. Maâzou dit avoir revu sa position ces dernières semaines, notamment après ce qu'il a vu et entendu autour de la dernière rencontre du Niger, en juin, contre la Namibie pour la 1e journée des éliminatoires de la CAN 2017. "Le peuple me réclame et je suis sensible à ça", a-t-il reconnu au micro de BBC Afrique.
(APA 15/06/15)
Le Niger a battu la Namibie sur le score de 1 but à 0 pour son premier match entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017 disputé dimanche dans un stade Général Seyni Kountché de Niamey archicomble. Le seul but du match a été marqué par l’attaquant Souleymane Sako à la 35ème minute, suite à un pénalty, Le Niger évolue dans la poule K qui comprend, outre la Namibie, le Sénégal et le Burundi. Le prochain match opposera le Niger au Burundi, en septembre prochain pour la deuxième journée des éliminatoires. Le Burundi a été battu 3 buts à 1 par le Sénégal samedi à Dakar
(Infos Gabon 10/06/15)
L’équipe nationale de football du Gabon, les panthères qui était privée de ses joueurs vedettes que sont Pierre Émeric Aubame Eyang et Mario Zemina laissés au repos, a été battue 2 buts à 1 par la courageuse sélection nigérienne des ‘’Ména’’. La rencontre amicale s’est déroulée le samedi 6 juin 2015 à Niamey au Niger. Les locaux auront ainsi fait la différence en premier mi temps en inscrivant deux buts, respectivement par Mahomed Wankoye et Modibo Issa, avant que Merlin Tandjigora ne réduise le score à 20 minutes de la fin du match. Un autre temps fort de la rencontre aura été l’expulsion du gardien Anthony Mfa Mezui qui avait déjà remplacé Didier Owono Ebang dans le but. C’est donc...
(APA 04/06/15)
APA Libreville (Gabon) - L’équipe nationale de football des Panthères du Gabon sera aux prises samedi prochain à Niamey avec celle du Mena national du Niger en match international amical comptant pour la préparation des deux équipes pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football prévue au Gabon en 2017. Les Panthères préparent leur match contre les éléphants de Côte d'Ivoire, le 14 juin à Libreville, comptant pour la première journée éliminatoire du groupe I (Gabon, Cà´te d'Ivoire, Sierra Léone et Soudan) de la CAN 2017 La sélection nigérienne, qui va évoluer dans le groupe L, avec le Sénégal, le Burundi et la Namibien n'entrera en compétition que lors de la 2ème journée des éliminatoires, contre le Burundi,...
(AFP 15/05/15)
L'Ivoirien François Zahoui a été nommé nouveau sélectionneur de l'équipe de football du Niger, avec pour mission de la qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations (CAN), a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération nigérienne (Fénifoot). "C'est un long processus qui a conduit à la désignation de Zahoui comme sélectionneur du Mena (la sélection nigérienne, ndlr)", a affirmé à l'AFP un responsable de la Fénifoot, confirmant une information parue dans la presse. "Sa mission est de qualifier le Niger pour la prochaine CAN en 2017", a-t-il poursuivi. Ancien international ivoirien, François Zahoui (52 ans) avait entraîné les "Eléphants", atteignant la finale de la CAN-2012. Il a récemment été limogé de son poste d'entraîneur de l'AS Kaloum, après l'élimination du...
(Star Africa 13/05/15)
Limogé il y a quelques jours de son poste d’entraineur de l’AS Kaloum, François Zahoui a été nommé nouveau sélectionneur du Niger. L’élimination de la Ligue des Champions Orange 2014 par le Séwé Sport était la cause de la fin de l’aventure du technicien ivoirien avec le club guinéen. Sans coach depuis le départ de Gernot Rohr vers le Burkina Faso, Fédération nigérienne de football a finalement trouvé le successeur. Ce mardi, l’instance a officialisé l’engament de François Zahoui à la tête des Menas. François Zahoui avait entrainé l’Africa Sports National ainsi que la Côte d’Ivoire qu’il a emmené à la finale de la CAN 2012.
(RFI 13/05/15)
La Fédération nigérienne de football a confié son équipe nationale à François Zahoui. L’Ivoirien conduira le Mena durant les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (groupe K, avec le Sénégal, la Namibie et le Burundi). La Fédération nigérienne (Fénifoot) a trouvé un sélectionneur pour son équipe nationale, à un mois du début des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations 2017. Il s’agit de l’Ivoirien François Zahoui, vice-champion d’Afrique avec son pays, en 2012. François Zahoui a été choisi parmi une liste de 24 prétendants, pour succéder à l’Allemand Gernot Rohr. Le ministère des Sports du Niger préférait un entraîneur local. La Fénifoot et le ministère ont donc trouvé un compromis en engageant un technicien africain et expérimenté
(Africa Top sports 23/04/15)
A moins de 2 mois de son premier match des éliminatoires de la CAN 2017, le Niger ne dispose toujours pas de sélectionneur. Une situation très mal vécue par les supporters du Mena. Mais selon nos informations, les choses devraient s’accélérer dans les prochains jours. Les dirigeants de la Fénifoot qui n’ont pourtant pas lancé de candidature seraient en contacts avec José Anigo, l’ancien entraineur de l’Olympique de Marseille. Ce dernier en Afrique depuis bientôt 9 mois est à la recherche d’un challenge à la tête d’une sélection du continent. Précédemment candidat au Sénégal et au Mali notamment, Anigo aurait les faveurs du Niger. Le technicien français propose au Niger de diriger l’équipe nationale A mais également celle des locaux...
(Afrik.com 13/04/15)
Clap de fin pour Moussa Maazou avec le Mena. A seulement 26 ans, l’attaquant et capitaine de la sélection nigérienne annonce se retraite internationale. Excédé par la gestion de l’équipe nationale faite par les instances locales, l’attaquant désormais sociétaire du Changchun Yatai, en Chine, jette l’éponge. "J’en ai parlé au président, il y a déjà plusieurs mois, pour lui indiquer que je voulais arrêter. Il m’a demandé de rester mais, là, je préfère dire stop. Il n’y a pas d’amélioration au niveau de l’organisation. La logistique est inexistante. Chaque joueur est livré à lui-même. Les problèmes s’accumulent", a déploré l’éphémère joueur de Bordeaux. Autre souci qui a conduit Maazou à tirer un trait sur la sélection, les critiques dont l’équipe...
(APA 23/03/15)
APA-Niamey (Niger) - Kadri Abdou dit Issaka-Issaka a remporté, dimanche à Agadez, la 36-ème édition du Tournoi de lutte traditionnelle en battant Sabo Abdoulaye de Niamey, au terme d’un combat éclair qui a duré moins d’une minute. En plus du Sabre national, Kadri Abdou empoche une enveloppe de dix millions de FCFA à laquelle s'ajoutent deux autres millions offerts par le Conseil de l'entente de même que plusieurs autres lots en nature. Pour sa part, son malheureux adversaire s'en sort avec cinq millions de FCFA plus 1 million alloué par le Conseil de l'entente. Ainsi, après 10 jours de compétition, Issaka-Issaka demeure le seul invaincu sur les 80 lutteurs engagés dans la course au Sabre à Agadez (1000 km au...
(Le Sahel 23/03/15)
Placée sous le thème « Paix et Solidarité à travers la lutte traditionnelle », la 36eme édition du Sabre National a pris fin hier dans l'après midi à l'Arène des Jeux de Lutte Traditionnelle Aboubacar Djibo d'Agadez sur une note de satisfaction générale au plan organisationnel. La grande finale qui a opposé Sabo Abdou de Niamey face à Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, de plusieurs membres du gouvernement et autres importantes personnalités. Le nouveau roi des arènes est désormais connu. Il s'appelle Issaka Issaka. En effet, ce lutteur de Dosso a arraché par la force et la technique, le prestigieux Sabre national en terrassant tout...
(Africa Top sports 14/03/15)
La Mauritanie entame la préparation pour les éliminatoires de la CAN 2017. Les Mourabitounes affronteront en match amical le 26 mars prochain la Gambie puis le Niger le 31 mars à Nouakchott. Pour l’occasion, le sélectionneur de la Mauritanie, Corentin Martins, a dévoilé une sélection de 22 joueurs. Une liste à forte consonance locale avec une dizaine de joueurs évoluant hors du pays. Parmi ceux qui viennent de l’Europe, Adama Ba, Diallo Guidileye, etc. BRAHIM SOULEYMANE (ASC KSAR) MOHAMED SALEHDINE SALECK (FC TVZ) MOHD YAHYA MOHD ABDELLAHI (ASC TIDJIKJA) SAMBA OUSMANE (FCM AUBERVILLIERS) DIAW MOUSTAPHA (ASAC CONCORDE) SANGHARE ABOULAHY (FC VERSAILLES 78) OUMAR NDIAYE (FC MANTOIS) ABDOUL BA (RC LENS) ALI ABEID (LEVANTE) AHMEDOU AHMED (FC THREE BRIDGES)...
(APA 13/03/15)
APA- Niamey (Niger) - La 36 édition du Sabre national (ex Championnat de lutte traditionnelle débute ce vendredi à Agadez, à plus de 1000 km de la capitale, Niamey, dans un climat apaisé, avec la réhabilitation de tous les lutteurs suspendus des compétitions au motif qu’ils ne possédaient pas la nationalité nigérienne. Durant une dizaine de jours, 80 lutteurs venus des huit régions du pays vont s'affronter dans l'arène pour tenter d'arracher le prestigieux Sabre national. * Les compétitions vont débuter après l'épisode de l'année dernière où, sur décision du ministère du Sport, plusieurs lutteurs, parmi lesquels des multi champions ont été suspendus pour défaut de nationalité nigérienne. Ainsi, le champion en titre, Yacouba Adamou de Niamey, va pour l'occasion,...
(APA 24/02/15)
APA-Niamey (Niger) - Le ministre nigérien des Sports, Abdoulkarim Dan Malam, a reçu en audience l’équipe cadette du MENA après son élimination a la CAN U-17 en vue de la féliciter pour sa victoire lors du dernier match contre la Guinée (2-0), mais surtout pour l’assurer de son soutien en direction des compétitions à venir. Pour Abdoul Karim Dan Malam qui recevait les jeunes joueurs lundi, la fête aurait pu être plus belle si les arbitre qui ont officié les deux premiers matchs du Niger avaient bien fait leur travai. Certes, explique-t-il, le Niger a perdu ces matchs, mais selon lui, il est clair qu'avec un bon arbitrage, la victoire serait revenue au Niger. La preuve pour lui, que le...
(APA 16/02/15)
Le Stade Malien de Bamako et l’AS Garde nationale du Niger ont fait match nul (0-0) au terme de leur confrontation, samedi à Bamako, pour le compte de la phase « aller » du tour préliminaire de la Ligue africaine des champions. La partie n’a pas été d’un très haut niveau technique, les joueurs ayant révélé un manque de compétition en raison de la suspension en cours du championnat national dans les deux pays, ont analysé de nombreux observateurs. Depuis un mois, le Mali et le Niger n’organisent plus de matchs de championnat national. La suspension a été expliquée au Mali par des querelles entre dirigeants sportifs, et au Niger, par la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN)...

Pages

(APA 19/04/14)
APA-Niamey (Niger) - C’est dans une ambiance festive que la vedette de la musique sénégalaise, Coumba Gawlo a animé vendredi sa soirée de gala au Palais des congrès de Niamey, en présence de la Première dame du Niger, Aissata Issoufou Mahamadou La soirée de Niamey est la première étape du programme annuel de sa tournée ‘'African Tour 2014''. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre de la sensibilisation sur les mariages précoces et forcés, la scolarisation de la jeune fille mais aussi sur l'intégration des peuples africains et la lutte contre la pauvreté. Après la série de discours, dont celui de la Première dame, du ministre de la Culture des Arts et des Loisirs, des partenaires qui accompagnent la Diva...
(APA 18/04/14)
APA-Niamey (Niger) - La deuxième édition de la Foire du livre de Niamey a ouvert ses portes jeudi après midi au Palais du 29 juillet. Organisée par le ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs en collaboration avec l'Ambassade des Etats Unis au Niger, cette deuxième édition de la fête du livre enregistre la participation des éditeurs venus du Burkina Faso, du Mali, du Bénin et de la France. Le ministre nigérien de la Culture des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé les cérémonies de lancement en présence des Chargés d'affaires des ambassades de France et des Etats Unis. La création de la Foire du livre par les autorités nigérienne vise à amener les jeunes...
(APA 18/04/14)
APA-Niamey (Niger) - Onze jeunes nigériens - sept filles et quatre garçons- tous chorégraphes âgés de 11 à 13 ans, participeront du 18 au 23 avril au Festival international des enfants du monde, en Turquie. C'est la troisième participation des enfants nigériens à ce festival appelé également fête annuelle de la souveraineté. Membres du groupe "Soukabé junior", ces enfants issus des établissements scolaires de Niamey, ont été reçus jeudi par l'ambassadeur de Turquie au Niger, Dr Hassan Ulusoy. Le Festival international des enfants du monde en Turquie a été crée en 1978 par la chaine de télévision turque TRT en commémoration de la création de la République de Turquie, le 23 avril 1923. Cette année, des enfants venus de 40...
(RFI 03/04/14)
L’Union africaine a décrété 2014 l’année de l’agriculture. L’organisation non gouvernementale ONE a lancé à cette occasion une vaste campagne musicale pour sensibiliser les décideurs et les citoyens au potentiel de ce secteur. Encore une fois, les artistes africains sont sur le pont. Après avoir chanté contre la guerre, la famine, le fondamentalisme, les voilà mobilisés pour promouvoir cette fois l’agriculture. Ils s’appellent Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Rachid, Wax Dey, Fally Ipupa, etc. 19 des plus grandes stars de la musique urbaine africaine ont décidé de conjuguer leurs voix pour participer à la transformation de l’image de l’agriculture sur le continent. Cocoa ‘na Chocolate, leur chanson au calibre de tube évident, et chantée dans 10 langues différentes, raconte à...
(Xinhua 03/03/14)
NIAMEY (Xinhua) - Les festivités de la 1ère édition de la Foire des Industries culturelles du Niger (FICNI) ont été officiellement lancées samedi au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, sous la présidence du ministre nigérien de la Culture, M. Ousmane Abdou, en présence de plusieurs personnalités et professionnels de la culture. Cette foire, selon ses initiateurs, se présente comme une opportunité privilégiée de rencontre et d'échanges entre professionnels, vendeurs et acheteurs, créant de la valeur ajoutée à l'économie nationale et contribuer à la réduction de la pauvreté des acteurs culturels notamment.
(Xinhua 27/02/14)
NIAMEY (Xinhua) - Les festivités de la première édition de la Foire des industries culturelles du Niger (FICNI) auront lieu du 28 février au 5 mars prochain au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, apprend-on jeudi de source officielle à Niamey. Cette foire, selon le gouvernement nigérien, a pour objectif principal de contribuer à la promotion de l'entreprenariat culturel et à la structuration d'un marché national. Elle vise, entre autres, à informer et sensibiliser les créateurs culturels, les investisseurs privés, les autorités et le grand public sur les défis et les enjeux économiques du secteur de la culture, à permettre aux créateurs culturels de promouvoir et vendre leurs produits. La FICNI permet également de "faciliter la mise en réseau des...
(L'Observateur Paalga 20/02/14)
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique (Cédéao) est l’invitée d’honneur de la 20e édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca. Le Burkina y est présent avec une délégation de sept membres. Entre conférences, tables rondes et exposition-vente d’ouvrages, l’Afrique de l’Ouest a joué sa partition dans la promotion du livre au Maroc. Du 13 au 23 février se tient la 20e édition du Salon du livre de Casablanca. C’est un salon pharaonique dans ses ambitions. En effet, le Salon se tient sur un site de 20.000 m2 ; 54 pays y sont représentés à travers 792 exposants. Y ont été conviés, 340 conférenciers et écrivains, dont 75 venus de l’étranger. Pendant les dix...
(Maliactu 04/02/14)
Placé sous le signe de la diversité culturelle et de l’unité nationale, le festival sur le Niger s’ouvre à Ségou le 5 février prochain. Les organisateurs promettent d’ores et déjà aux milliers de festivaliers qui effectueront le déplacement, une édition spéciale. La preuve, les autorités locales sont à jamais engagées, pour la réussite totale de cette 10 ème édition. Le gouverneur de Ségou, Thierno Boubacar Cissé a convié toutes les forces vives de sa région à une rencontre de mise au point et d’information par rapport à l’organisation de la 10eme édition du festival sur le Niger. Pour le gouverneur Cissé : « nous devrions avoir une vision commune quant à la réussite de l’organisation de cet évènement d’envergure, régional,...
(Gabon Eco 22/01/14)
Depuis jeudi 16 janvier dernier, Tiken Jah Fakoly, le reggaeman d'origine ivoirienne entreprend une tournée visant à valoriser le potentiel de développement économique que représente l'agriculture sur le continent africain. En tournée à travers quelques pays d'Afrique de l'ouest pour des concerts dont l'objectif est de plaider auprès des jeunes, pour une implication accrue dans le secteur de l'agriculture, Tiken Jah Fakoly veut valoriser, à travers ses spectacles, le potentiel de développement économique que représente l'agriculture. « Quand vous allez dans les capitales africaines aujourd'hui, vous voyez beaucoup de jeunes désoeuvrés qui ne font que demander de l'argent. Beaucoup de personnes pensent qu'être agriculteur aujourd'hui, c'est le dernier des métiers, alors que c'est un métier noble. C'est ce qui nous...
(Le Sahel 18/12/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, samedi dernier, au Centre Culturel Oumarou Ganda de Niamey (CCOG) au lancement des activités entrant dans le cadre du mois du livre, de la littérature et de la lecture publique, édition 2013. Cette manifestation annuelle qui durera un(1) mois vise à créer entre autres, un cadre d’échanges culturels par le biais d’expositions, de conférences, de projections cinématographiques, de représentations théâtrales et la promotion des textes en langues nationales en leur ouvrant les perspectives d’une large diffusion. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M.Sadissou Yahouza, des cadres centraux du ministère en charge de...
(Le Sahel 02/12/13)
La Première Dame, Hadjia Aïssata Issoufou, marraine du SAFEM, a procédé, vendredi dernier au Palais du 29 Juillet de Niamey, à l’ouverture de la 8ème édition du Salon International pour la Femme (SAFEM). C’était en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Baaré Aoua Abdou, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Zinder, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, de la coordinatrice du SAFEM, Mme Barry Bibata Gnandou ainsi que de plusieurs responsables coutumiers et des invités. La 8ème édition du SAFEM est placée sous le thème : « Artisanat féminin, haut de gamme, compétitif et profitable à...
(Xinhua 30/11/13)
NIAMEY (Xinhua) - Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder. La 8e édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) a été lancée vendredi à Niamey par la première dame du Niger, Mme Aissata Issoufou en présence du Premier ministre nigérien Brigi Rafini et de plusieurs personnalités. Les activités du salon se dérouleront du 29 novembre au 9 dé cembre, avec comme région phare Zinder (est), retenue pour la richesse de sa potentialité artisanale, artistique et culturelle. Plus de 350 stands ont été construits sur le site et prês de 1000 exposants venus d'une trentaine de pays africains et d' ailleurs, dont 60% de femmes, sont attendus...
(Xinhua 25/11/13)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les festivités de la 9ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) 2013, ouvertes mercredi à Niamey, ont pris fin dimanche, sous le haut patronage de la première dame du Niger, Mme Issoufou Malika, marraine du festival, en présence de nombreuses personnalités nigériennes et étrangères. Parmi les invitées de marque à cette 9ème édition du FIMA, figurent notamment les Premières Dames de la République de Centrafrique, Mme Chantal Djiotodia–An Nondroko, du Mali, Mme Keita Amy Maïga et du Burkina Faso, Mme Chantal Compaoré. Le FIMA, rencontre internationale majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode, se veut à la fois un évènement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la...
(AFP 22/11/13)
NIAMEY, (AFP) - Le 9e Festival international de la mode africaine (FIMA) lancé mercredi soir sous haute surveillance, se tiendra jusqu'au 25 novembre à Niamey et aura pour thème "la créativité au service de la paix". Le Niger est depuis quelques années sous la menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y commet des rapts, essentiellement d'Occidentaux, comme dans toute la bande sahélo-saharienne. Un défilé de mode, qui devait initialement se dérouler en fin d'évènement sur les rives du fleuve Niger, a été déplacé pour des raisons de sécurité dans un centre de loisirs de la capitale. Depuis ses débuts en 1998, ce festival biennal, dont cette édition est dédiée à l'icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela, propose des...
(RFI 21/11/13)
Le Niger revêt ses plus beaux atours pour la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA qui s’ouvre ce mercredi 20 novembre 2013 à Niamey. Pendant six jours, la ville va vibrer au rythme de la musique et de la mode. Un festival qui se déroule tout de même sous haute surveillance sécuritaire. C’est le centre de loisirs de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCAO) de Niamey qui accueille cette année la 9e édition du Festival international de la mode africaine, le FIMA. Prévu pour se tenir sur la rive droite du fleuve Niger, dans un endroit féérique, appelé la Pilule, à une dizaine de kilomètres de Niamey, le FIMA a été...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Medianiger 14/10/13)
Le Conseil des ministres du 11octobre 2011 a examiné et adopté la création d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et technique dénommé Musée national Boubou Hama. Ce changement juridique fait suite à l’évolution observée dans les domaines muséologique et muséographique. Le changement de statut du Musée national Boubou Hama, confère plusieurs missions à l’un des plus importants musées de l’Afrique de l’ouest. Ce nouveau statut vise plusieurs missions dont entre autres celles d’assurer la formation technique et l’éducation permanente des jeunes à travers le centre éducatif et artisanal, contribuer à l’expertise de collection de collecte et objet muséologiques, appuyer toute personne morale dans la conception et la réalisation des musées, contribuer à la promotion de conservation et mise en...
(Le Sahel 11/10/13)
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, vendredi dernier, au Palais des Congrès de Niamey, le vernissage du film ''Au plus loin dans le noir'' de Djingarey Maïga. Il s'agit du huitième film du "dernier des Mohicans" comme on aime le surnommer dans le métier, parce qu'il est actuellement le seul des "pionniers du cinéma nigérien" à réaliser encore aujourd'hui des longs métrages de fiction. Ce film, il l'a promis à nos lecteurs, lorsqu'il y a encore quelques mois, alors qu'il était dans la phase du montage, il nous avait accordé une interview. Avec la projection de vendredi dernier, Djingarey Maïga est resté fidèle à sa tradition d'offrir, tous les deux ans,...
(Le Sahel 04/10/13)
Le Comité chargé de la répartition du Fonds d'aide à la presse, au titre de l'année 2012, a été officiellement installé hier à Niamey. La cérémonie d'installation s'est déroulée dans les locaux du Conseil supérieur de la Communication, sous la présidence de M. Abdourahamane Ousmane, président du CSC. Créé par décision n° 07 du CSC en date du 03 septembre 2013, ce comité est composé des membres du CSC ainsi que des personnes ressources et est présidé par M. Ali Ousseini Sountalma, vice président du CSC. Lors de cette cérémonie d'installation, le président du CSC a insisté sur l'obligation et la nécessité pour ce comité de faire un travail objectif et de déposer un rapport de qualité, à même de...
(Niger 24 01/10/13)
Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour lundi 30 septembre 2013, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :Projet de loi portant ratification de l’ordonnance n° 2013-13 du 14 juin 2013, autorisant la ratification de l’Accord de Crédit n° 5238-NE, signé le 7 juin 2013 à Niamey (Niger), entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (AID), d’un montant de trente trois millions cent mille (33 100 000) Droits de Tirages Spéciaux-DTS,...

Pages

(La Tribune 22/12/17)
A la veille de la célébration de la fête de noël, le président français Emmanuel Macron se déplace au Niger ou il sera aux cotés des soldats de l’opération Barkhane. Un déplacement fort en symbole qu’il mettra à profit pour échanger avec son homologue Mahamadou Issoufou sur deux dossiers prioritaires et stratégiques de la nouvelle politique étrangère française, la lutte contre le terrorisme et la migration. Membre du G5 Sahel, Niamey est un allié inconditionnel de la France qui fait du Niger un exemple en matière de gestion des flux migratoires en plus de disposer dans le pays de plusieurs bases militaires, une présence de plus en plus mal perçue par l’opinion publique nigérienne. Décidément, la première année au cours...
(RFI 19/12/17)
Le Niger a obtenu jeudi 14 décembre la levée des saisies opérées sur trois de ses immeubles par la société Africard. Niamey marque un point, mais plusieurs de ses biens restent cependant encore saisis. Pour rappel, Africard est une société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. Suite à une rupture jugée abusive de ce contrat en 2012, Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements, le 6 octobre 2014. Une condamnation qui a donné lieu depuis à de multiples rebondissements judiciaires. Pour obtenir ses indemnités de dédommagements, Africard a tenté d'effectuer plus d'une dizaine de saisies de biens appartenant au Niger. Certaines ont été infructueuses et les autres...
(La Tribune 18/12/17)
La Conférence de la Renaissance du Niger s'est tenue les 13 et 14 décembre et a réuni bailleurs internationaux et investisseurs privés au sein de l'Hôtel Méridien Etoile de Paris. Les 23Mds $ annoncés pour financer le Plan de Développement 2017-2021 dépassent les attentes initiales de 17Mds $. La Tribune Afrique a rencontré Kane Aichatou Boulama, Ministre du Plan et véritable cheville ouvrière de ces rencontres. Entretien. La Tribune Afrique : Quelles sont les grandes orientations du Plan de Développement Economique et Social 2017-2021 (PDES) du Niger ? Kane Aichatou Boulama : Le PDES repose sur la transformation structurelle de notre économie. Nous priorisons le monde rural qui représente 80% de la population et 41% du PIB. Il nous faut...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...
(La Tribune 18/12/17)
Une enveloppe largement au-delà des attentes pour le financement d’un plan de développement quinquennal. Au terme de sa « Conférence de la Renaissance du Niger », Mahamadou Issoufou, le président nigérien est reparti avec plusieurs gros chèques. Au total, la levée de fonds de Paris auprès des organismes continentaux et du secteur privé a permis de récolter 23 milliards de dollars, soit plus que les 17 milliards escomptés. A Paris, Mahamadou Issoufou et son gouvernement ont « vendu » « les opportunités qu'offre le Niger en matière d'investissements avec une centaine de projets porteurs ». Porteurs dans les domaines de la construction de routes, de la mise en circulation de trains, de ponts, de barrages, de centrales solaires, de gazoducs...
(RFI 18/12/17)
Le Niger fête ce lundi 18 décembre son 59e anniversaire de la proclamation de la République. Une fête tournante qui se tient cette année à Tahoua, la région natale de l'actuel chef de l'état nigérien, Issoufou Mahamadou. Les festivaliers de toutes les huit régions du pays convergent depuis quelques jours à Tahoua. La plus grande région du Niger du Nord s’est métamorphosée en quelques mois. Des festivaliers se prononcent : « La fête qui sera belle, c’est la veille qu’on le voit. Vous voyez beaucoup de couleurs, on sent que la ville, ça bouge. Vraiment, nous sommes à la veille, mais je garde l’espoir franchement que la fête sera très belle ». « Je pense que Tahoua est en train...
(Jeune Afrique 15/12/17)
La « conférence de la renaissance » du Niger, qui vient de se clore à Paris, a permis au gouvernement nigérien de récolter 23 milliards de dollars, dont 12,7 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros) promis par les bailleurs internationaux en vue du financement du plan de développement 2017-2021. Le secteur privé a contribué à hauteur de 10,3 milliards de dollars. Organisée à Paris en partenariat avec la Banque mondiale et le PNUD, la conférence de la renaissance du Niger a rassemblé bailleurs internationaux et investisseurs étrangers pour financer le plan de développement économique et social (PDES) 2017-2021. Alors que le gouvernement tablait sur 17 milliards de dollars, c’est finalement 23 milliards qui ont été obtenu, dont 12,7 milliards par...
(RFI 15/12/17)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou était à Paris mercredi 13 et jeudi 14 décembre pour lever des fonds, afin de financer son programme de développement économique et social 2017-2021. La délégation nigérienne repart à Niamey avec des promesses au-delà de ce qu'elle attendait : près de 23 milliards d'euros contre 17 milliards attendus. « C'est une belle réussite, on a atteint tous nos objectifs, on les a même dépassés », s'est félicité Mahamadou Issoufou lors d'une conférence de presse où il a présenté les résultats de la réunion avec les investisseurs institutionnels et privés qui s'est tenue mercredi...
(RFI 15/12/17)
Le président du Conseil italien Paolo Gentiloni a promis ce mercredi 13 décembre un « engagement sérieux » pour la formation de forces pouvant contribuer à la stabilité et à la lutte contre le terrorisme au Sahel. La priorité de l’Italie, c’est le Niger qui peut jouer selon lui « un rôle clé dans le contrôle des flux migratoires ». Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir Le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, assure que l’Italie déploiera une mission militaire « au cœur de l’Afrique ». A commencer par le Niger avec, au départ, 150 personnes mobilisées.
(Le Point 15/12/17)
Coalition. À La Celle-Saint-Cloud, Emmanuel Macron a reçu une vingtaine de délégations pour relancer la création du G5 Sahel. Il a obtenu des financements supplémentaires et attend des résultats rapides. Même si Emmanuel Macron a reçu les chefs d'État des armées de la force anti-djihadiste G5 Sahel sous une pluie glaciale, au château de La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, mercredi était une belle journée. L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle donnerait 100 millions d'euros à la nouvelle entité, les Émirats arabes unis 30 millions d'euros et les Pays-Bas 5 millions d'euros. Bref, du côté de l'Élysée, on parle tout sourire d'un « déjeuner à 135 millions d'euros ». Ce n'était pas le seul objet de la réunion. « Le terrorisme bat...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(Jeune Afrique 14/12/17)
À l’occasion de la tenue de la « Conférence de la renaissance » du Niger à Paris le 13 et le 14 décembre, la ministre du Plan Kané Aichatou Boulama annonce espérer réunir 17 milliards de dollars pour financer la stratégie de développement économique et social du pays. À la tête du ministère nigérien du Plan depuis février 2016, Kané Aïchatou Boulama chapeaute la « Conférence de la renaissance », organisée à Paris les 13 et 14 décembre, pour présenter le Plan de développement économique et social 2017-2021 (PDES 2017-2021). L’objectif : obtenir 7 milliards des bailleurs internationaux et 10 milliards des investisseurs privés. Jeune Afrique : Quelles sont les contraintes qui handicapent le Niger ? Kané Aichatou Boulama :...
(RFI 14/12/17)
Le Niger présente depuis mercredi 13 décembre son plan de développement économique et social aux bailleurs de fonds réunis à Paris. Niamey qui souhaite porter sa croissance à 7 % par an compte sur ce plan pour y arriver. Le PDES est estimé à 17 milliards de dollars sur lesquels le gouvernement apporte 10 milliards, reste donc 7 milliards à trouver. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171214-niger-renaissance-economique-plan-de...
(RFI 14/12/17)
Il faut aller plus vite dans la mise en œuvre du G5 Sahel. C’est l’objectif de la France et le but de cette réunion mercredi 13 décembre près de Paris. Le président français a convié ses homologues des pays membres de la force conjointe. A terme, cette force antiterroriste devrait compter 5 000 hommes. Mais aujourd’hui, elle est loin d’être opérationnelle. Au château de la Celle Saint-Cloud, où s'est tenue cette réunion, les discussions ont commencé à huis clos en fin de matinée entre les présidents du G5 et Emmanuel Macron, le président français. Contrairement à Abidjan, fin novembre, où il manquait le président mauritanien, les cinq chefs d’Etat concernés sont tous là. Ces premiers échanges en comité restreint ont...
(RFI 14/12/17)
Une réunion sur le G5 Sahel s'est tenue ce mercredi 13 décembre à la Celle-Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Les cinq chefs d'Etat des pays sahéliens ont été invités par le président Emmanuel Macron. L'objectif : accélérer la mobilisation internationale autour de cette force conjointe de lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Avec au cœur des préoccupations, la question d'un financement durable de cette force. C'est avec une certaine satisfaction qu'Emmanuel Macron a annoncé deux nouveaux contributeurs financiers de la force G5 Sahel. « Je souhaite souligner évidemment l’engagement de l’Union européenne, qui s’est engagée à hauteur sur 50 millions d’euros, mais également l’Arabie Saoudite qui contribuera à hauteur de 100 millions et les Emirats Arabes Unis à hauteur de...
(RFI 13/12/17)
Ils étaient de milliers d’étudiants mardi 12 décembre dans les rues de Niamey, au Niger. Ils réclamaient le paiement de leurs bourses, de meilleures conditions de vie sur le campus et surtout que justice soit rendue à leur camarade tué lors de violences sur le campus. Nous avons estimé que trop c'est trop ! Pour un Etat où nous avons du pétrole, nous avons de l'uranium, etc. Nous ne sommes pas d'accord ! Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171212-niger-etudiants-manifestent-niamey-le...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq pays de la région (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger, Tchad). Mais pour l'heure, on en est encore loin. La toute première opération lancée fin octobre n'a pu rassembler que 200 à 350 hommes de chaque pays. Avant l'opération, la France avait...
(RFI 13/12/17)
Les cinq chefs d'Etat du Sahel ont rendez-vous près de Paris, à La Celle Saint-Cloud, ce mercredi 13 décembre. A l'invitation d'Emmanuel Macron, les présidents du Mali, de Mauritanie, du Burkina Faso du Tchad et du Niger se retrouveront autour de la chancelière allemande Angela Merkel, du président de la Commission de l'Union africaine et de nombreux partenaires. Une vingtaine de délégations seront présentes, avec un objectif : renforcer la mobilisation internationale au profit de la force conjointe antijihadiste. Fin novembre à Abidjan, Emmanuel Macron avait estimé que la mise en place du G5 n'avançait pas assez vite. Et qu'il fallait donner un coup d'accélérateur. Un message qui se concrétise par cette réunion qui vise d'abord à aider les pays...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(Le Monde 12/12/17)
Quatre soldats américains et cinq nigériens avaient été tués début octobre dans un assaut attribué à des combattants de l’Etat islamique dans le Grand Sahara. Par Seidik Abba (chroniqueur Le Monde Afrique) Ayorou, le 2 novembre 2017. Dans l'enceinte de la gendarmerie du village qui a été lourdement attaquée et pillée le 21 octobre 2017 par un groupe djihadiste affilié à l’Etat islamique. L'attaque a fait 13 victimes du côté des gendarmes. C'est la deuxième attaque cette année. C’est un nouvel élément qui devrait encore compliquer l’enquête lancée par le Commandement de l’armée américaine pour l’Afrique (Africom) : des membres du groupe djihadiste nigérian Boko Haram ont participé, le 4 octobre, à l’attaque contre une patrouille des armées nigérienne et...

Pages