Mercredi 25 Avril 2018

Niger

(RFI 16/03/18)
La lutte contre l’immigration clandestine est donc au cœur d’une réunion à Niamey au Niger. C’est une première sur le continent, avec cette configuration. Neuf pays africains de l’ouest du Sahel, plus quatre pays européens, treize pays au total sont présents et très concernés par les flux migratoires. Que ce soit au départ ou à l’arrivée, le but c’est vraiment de trouver des solutions adaptées pour contrecarrer les plans, les stratégies des passeurs. Le Niger, point de transit et de départ des migrants, a rappelé en ouverture de cette réunion son plan en vigueur depuis 2016. « Tout étranger, fut-il ressortissant d’un pays membre de la Cédéao, entré régulièrement sur le territoire du Niger, lorsqu’il est pris dans un véhicule...
(RFI 16/03/18)
Deux mois après la mort de quatre bérets verts au Niger, un nouvel accrochage meurtrier a opposé des soldats américains et des jihadistes dans le sud du Niger. C'est le journal New York Times qui révèle l'information. Mais cette fois, aucun soldat américain n'aurait été tué ou blessé. En revanche le Pentagone affirme avoir éliminé 11 jihadistes lors de cette mission conjointe menée en décembre dernier avec l'armée nigérienne. avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve C'est un épisode de plus dans la guerre de l'ombre que mènent les Etats-Unis contre le jihadisme aux côtés de l'armée nigérienne. Deux mois après la mort de quatre bérets verts dans une embuscade de la branche africaine de l'Etat islamique, une...
(RFI 16/03/18)
Une réunion pour affiner la réponse contre les réseaux de trafiquants de migrants se tient vendredi 16 mars à Niamey, au Niger. Les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères, du Sénégal, du Mali, de Mauritanie, du Tchad, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, de la Guinée, de Libye, d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie et de France se réunissent toute la journée. Le 29 novembre dernier, le sommet Union africaine-Union européenne avait notamment préconisé la création d'une force pour attaquer les réseaux de passeurs. Cette réunion à Niamey réunit les deux parties concernées par ce phénomène : pays de départ et pays d'accueil des migrants. Il y a d'un côté, quatre pays membres de l'Union européenne - la France, l'Italie, l'Allemagne et...
(AFP 15/03/18)
Les forces armées françaises déployées au Sahel pour l'opération Barkhane ont tué ou capturé en un mois une soixantaine de jihadistes dans la "zone des trois frontières" au confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, a annoncé jeudi l'état-major français. "Depuis le 15 février, une soixantaine de terroristes ont été mis +hors de combat+ (tués ou capturés)" et "des matériels saisis ou détruits: des pickups, des motos, des équipements individuels ou collectifs, du matériel nécessaire à la confection d'engins explosifs improvisés", a détaillé le colonel Patrik Steiger dans un point presse du ministère français des Armées. Du 9 au 12 mars, deux opérations menées au sud de l'axe Ansongo-Menaka...
(RFI 15/03/18)
Les forces françaises maintiennent la pression sur les groupes terroristes au Mali. Ce jeudi, l’état-major français a communiqué le nombre de 60 jihadistes neutralisés, tués ou capturés. La France porte encore un sérieux coup aux groupes armés. Barkhane menait encore, il y a quelques jours, une nouvelle opération du côté de Menaka aux confins des trois frontières : Mali, Niger et Burkina Faso. La zone des trois frontières, entre le Mali, le Niger, et le Burkina Faso, c'est la zone que Barkhane ratisse depuis le mois de novembre 2017. Une action dans la durée de manière à obtenir du renseignement utilisable rapidement pour désorganiser les capacités de l'adversaire. « Ces derniers jours encore, au sud de l’axe Ansongo-Ménaka, Barkhane a...
(AFP 15/03/18)
Deux groupes armés maliens impliqués dans l'accord de paix de 2015 ont annoncé avoir repris au cours de récents combats un véhicule militaire américain capturé par les jihadistes pendant une embuscade meurtrière au Niger voisin le 4 octobre. Interrogé par l'AFP sur les affirmations de ces deux groupes, un porte-parole du Commandement américain pour l'Afrique (Africom) a indiqué jeudi examiner ces informations mais "ne pouvoir à ce stade en vérifier l'authenticité". Dans leur communiqué, publié mercredi, le Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia, pro-gouvernemental) et le Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA, issu de l'ex-rébellion) disent s'être récemment engagées dans des affrontements contre des "bandits armés" près de la frontière avec le Niger. Le dernier "en date du...
(Xinhua 15/03/18)
La société civile nigérienne a annoncé mercredi soir dans une déclaration, le report sine die de son mot d'ordre de journée "ville morte" initialement prévue jeudi pour protester contre la Loi de finances 2018. En effet, le collectif des organisations de la société civile, après les multiples marches suivies de meetings, avait appelé à une journée "ville morte", dans tout le pays, jeudi, pour dénoncer cette loi qualifiée "d'antisociale". Après une large concertation, le collectif dit avoir pris la décision de surseoir au mot d'ordre de journée "ville morte", "pour donner aux différents acteurs plus de temps d'information et de préparation afin que le mouvement concerne tous les secteurs et toutes les principales localités du pays". Toutefois, une nouvelle marche...
(RFI 14/03/18)
Au Niger, des hommes armés ont pris d’assaut cette nuit un poste de gendarmerie à 40 kilomètres de Niamey. Une attaque assez inhabituelle aussi proche de la capitale. C’est une attaque vraiment osée qui s’est déroulée vers 22h30 environ, heure de Niamey, à seulement 40 kilomètres au nord de la capitale du Niger. Le bilan de cette attaque spectaculaire est de trois gendarmes tués à leurs postes de garde à l’entrée du village de Goubé et un blessé par balle. Après leur forfait, les assaillants, qui n’ont pas été identifiés pour l’instant, sont repartis en moto en direction du sud-ouest, vers la frontière malienne...
(RFI 14/03/18)
Aucune revendication n'a encore été émise après l'attaque qui a provoqué la mort de trois gendarmes lundi 12 mars à 40 km de Niamey dans la région de Tillabéri. Leur poste de garde à l'entrée du village de Goubé a été attaqué par des assaillants qui sont aussitôt repartis en direction de la frontière malienne. C'est une véritable nuit de terreur qu'ont subie les populations du village de Goubé, terrées chez eux à cause des échanges de tirs violents entre les assaillants et les gendarmes. Plusieurs villageois n'ont pu fermer l'oeil qu'au petit matin avec l'arrivée des renforts. Le bilan de l'attaque est de trois gendarmes tués et un autre blessé. Quant aux assaillants, dont on ne connaît pas le...
(AFP 13/03/18)
Trois gendarmes nigériens ont été tués lundi soir dans une attaque dans la région de Tillabéri (ouest), une zone instable frontalière du Mali et théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes, selon des médias locaux. "C'est le poste de gendarmerie du village de Goubé qui a été visé. Bilan: trois gendarmes tués et un blessé", a indiqué la radio privée Saraounia. Anfani FM, une autre radio locale, a donné le même bilan. "Il y a eu des morts", a confirmé à l'AFP une source sécuritaire, mais sans fournir de bilan précis et les circonstances de l'attaque. Goubé est un village situé à une quarantaine de km au nord de Niamey. La fusillade avec les gendarmes a duré "une trentaine de...
(AFP 13/03/18)
Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb se rendra en Algérie et au Niger à partir de mercredi pour évoquer la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine, ont indiqué mardi ses services. Ce déplacement, prévu jusqu'à dimanche, permettra de "rappeler le partenariat étroit qui unit l'Algérie et la France, notamment sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, ainsi que sur les enjeux migratoires" et de "démontrer le partenariat efficace de la France et du Niger en matière de lutte contre les réseaux de trafiquants d'êtres humains", indique le ministère dans un communiqué. En Algérie, Gérard Collomb doit notamment rencontrer son homologue Noureddine Bédoui, ainsi que le Premier ministre Ahmed...
(Xinhua 13/03/18)
Quelque 250 personnels militaires originaires du Cameroun, du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Bénin prennent part à un stage de formation dans le cadre de l'offensive militaire contre Boko Haram menée par ces pays depuis quatre ans, tenue depuis lundi jusqu'à vendredi à Douala, la métropole économique camerounaise. Sous l'appellation d'Unifight Focus 2018, cette session de renforcement des capacités est la deuxième organisée depuis l'opérationnalisation de la Force mixte multinationale (FMM) de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT), organisation régionale à laquelle le Cameroun, le Nigeria, le Niger et le Tchad, appartiennent, avec la participation du Bénin, non membre, en 2015. Comme la première ayant eu lieu à la même période en 2017, elle se déroule...
(RFI 13/03/18)
Au Niger, le ministre de l’Intérieur a réagi aux récentes affirmations de la presse italienne concernant l’envoi de militaires italiens dans le pays. Il a réitéré la position de son pays annonçant qu'une telle intervention militaire serait inconcevable. Le quotidien italien Corriere della Sera, daté du 10 mars, indique que cette situation de refus met l'Italie en difficulté. En effet, le journal fait mention de deux lettres demandant une intervention à l’Italie. Ces lettres ont été envoyées à la ministre italienne de la Défense, Roberta Pinotti, et signées par son homologue nigérien, Kalla Moutari. Or, pour le Niger, ces lettres n'existent pas. « Nous n'avons jamais adressé de telles lettres à l'Italie. Cela ne relève pas tout à fait de...
(Agence Ecofin 13/03/18)
Au Niger, la société exploratoire Savannah Petroleum a annoncé sur son site internet, avoir finalisé les travaux de construction et de préparation du puits d‘exploration onshore Bushiya, situé sur le périmètre que couvre le contrat de partage de production (PSC) R3. Une avancée qui lui permettra de forer dès que possible, le puits qui est le premier d’une campagne dont la date de lancement n’a pas encore été annoncée, mais qui s’avère imminente. Le PSC R3 est situé dans le bassin d’Agadem, au Sud-Est du pays. En septembre 2017, Savannah Petroleum qui est listée sur AIM, a déclaré qu’elle n’attend plus que les autorisations de Niamey pour démarrer le forage. Quatre mois plus tôt, la société a conclu avec le...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au cours de cette rencontre qui s’est tenue à Abidjan, la capitale économique de la côte d’Ivoire du 6 au 9 mars 2018, il ressort que les transactions gagnent du terrain dans les deux unions monétaires. En 2016, pour ce qui...
(Le Monde 13/03/18)
Au Sahel, l’engagement militaire de la France et l’aide au développement serviront désormais le même objectif : la lutte contre les groupes djihadistes et la radicalisation de la jeunesse. Cette convergence souhaitée par Emmanuel Macron doit se traduire par une concentration des projets financés par la coopération française dans les zones les plus fragiles susceptibles de basculer et de voir s’enraciner de nouveaux foyers terroristes. Les experts du ministère de la défense et de l’Agence française de développement (AFD) ont travaillé pendant six mois pour parvenir à une cartographie commune de cette géographie des risques. Elle coïncide en grande partie avec celle sur laquelle se déploient déjà les forces françaises de l’opération « Barkhane » dans le centre et le...
(AFP 12/03/18)
Plusieurs milliers de personnes ont à nouveau manifesté dimanche à Niamey contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale", a constaté un journaliste de l'AFP. "A bas la loi de finances injuste!", "Vive la société civile", "La lutte continue", ont scandé les manifestants dans la capitale nigérienne. Les protestataires répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile, des partis de l'opposition politique et de quelques syndicats. "Ce n'est pas pour le plaisir que nous manifestons régulièrement, c'est contre l'injustice", a déclaré devant la foule Moussa Tchangari...
(AFP 12/03/18)
La cour d'appel de Niamey a commué lundi à "deux ans de prison dont un avec sursis", la peine de deux ans ferme prononcée en première instance en juillet 2017 contre Baba Alfa, un journaliste d'une chaîne de télévision indépendante nigérienne, accusé d'usurpation de la nationalité nigérienne, a annoncé son avocat. "Ce procès de longue haleine a fini par être vidé (par la cour d'appel), Baba Alfa a pris deux ans dont un an assorti de sursis", a affirmé aux journalistes son avocat Oumarou Hassane. Baba Alfa et son père, âgé de 70 ans, sont écroués depuis le 3 avril 2017 à la prison de Niamey, initialement pour "faux et usage de faux en écriture" en lien avec la nationalité...
(RFI 12/03/18)
27 ans après la mort du père de l'énergie solaire au Niger, le professeur Abdou Moumouni Dioffo fait toujours parler de lui dans le monde entier. Ce précurseur dans le développement solaire au Niger et où l'université du pays porte son nom a, à son actif, plusieurs brevets d'invention sur les chauffe-eau solaire, les fours solaires, les capteurs solaires et surtout un moteur à vapeur. Sa renommée a dépassé les frontières de son pays. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180311-le-pere-energie-solaire-niger-savant...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses détracteurs y voient un moyen d’asservissement de l’ex-puissance coloniale. Sans verser dans une polémique passionnelle, et parfois stérile, nous plaidons pour un franc CFA débarrassé de ses poids symboliques, à commencer par la dénomination « Franc de la communauté financière...

Pages

(AFP 28/02/18)
Eviter la disparition du Lac Tchad: l'urgence est bien réelle, et pour y faire face, des experts réunis à son chevet ont exhumé Transaqua, un mégaprojet imaginé dans les années 80 et controversé, qui consiste à remplir l'immense oasis asséchée. L'idée, particulièrement ambitieuse, est de creuser un canal de 2.600 km depuis la République démocratique du Congo (RDC), puis à travers la Centrafrique, jusqu'au lac d'eau douce. Transaqua a été ces trois derniers jours au coeur d'une conférence organisée par le gouvernement nigérian et l'Unesco, qui a réuni des dizaines d'experts et diplomates à Abuja. Le lac Tchad - à cheval sur le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad - est depuis quelques années synonyme de Boko Haram,...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Collecte, tri, recyclage, vente de sacs biodégradables… Depuis un an, Niger Bioplast fait place nette et a conquis nombre de clients. La capitale nigérienne « étouffe sous les déchets », comme l’a déploré le chef de l’État lui-même. « Il y a des ordures un peu partout, qui bouchent les caniveaux et provoquent des inondations », a ajouté Mahamadou Issoufou, invitant les habitants à assainir leur cadre de vie et tançant au passage la municipalité. Niamey produit environ 320 000 tonnes de déchets par an, dont 16 000 t de matière plastique, et la propreté de l’environnement est un chantier colossal. La société Niger Bioplast peut-elle y remédier ? Son directeur et fondateur, Sofiani Boukari, en est persuadé. Je voulais créer quelque chose,...
(APA 28/02/18)
APA-Niamey (Niger) - Les Enseignants chercheurs de l’Université Abdou Moumouni de Niamey entament ce mardi, leur deuxième semaine de grève illimitée, en vue d’exiger la dissolution de la Commission des affaires sociales et de l’ordre (CASO). Ils accusent certains membres de cette structure, un démembrement de l’Union des étudiants nigériens de l’Université de Niamey (UENUN), d’avoir agressé et tenté d’enlever l’un des leurs, début février. Les faits se sont déroulés le 7 février dernier, lorsqu’une altercation a opposé un enseignant-chercheur et quelques éléments de la CASO, structure censée jouer la police au niveau du campus universitaire. L’enseignant en question aurait, selon les étudiants, tenté de passer outre une barrière érigée pour stopper les véhicules des particuliers afin de permettre aux...
(APA 28/02/18)
APA-Niamey (Niger)- Les enseignants de écoles primaires de Niamey ont sollicité, mardi, les services du Médiateurs de la République, Me Ali Sirfi Maiga, pour mettre fin au redéploiement du surplus d’enseignants vers l’intérieur du pays. «Ce redéploiement est illégal. Il viole l’ensemble des dispositions de l’arrêté du 15 janvier 2018 signé par le ministère de l’Enseignement Primaire et les conclusions du dialogue entre le dit ministère et les syndicats, sous la facilitation de Counterpart International», explique Hamadou Maïga, Secrétaire général adjoint du Syndicat des enseignants contractuels et fonctionnaires de l’éducation de base (SYNACEB). Il s’exprimait au cours d’une audience avec le Médiateur de la République. Selon lui, ce redéploiement dénote d’une volonté du ministère d’éloigner des éléments récalcitrants pour amener...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Un an après le lancement du programme de développement de la ville, certains chantiers sont à l’arrêt. Toutefois, la capitale de l’Aïr retrouve peu à peu sa dynamique et son âme. Assis au bord de la route, trois hommes entre deux âges sont en grande discussion. Motos et tricycles soulèvent la poussière, qui retombe lentement. Quelques chèvres cherchent pitance. Installés à quelques pas du Palais du sultan, devant leurs boutiques vides, les rares vendeurs d’artisanat ne leur prêtent aucune attention. Ils sirotent leur thé, le regard tourné vers la grande mosquée et l’oreille tendue vers un poste de radio, qu’ils écoutaient peut-être il y a un an, le 18 décembre 2016. Ils avaient alors dû entendre le discours du président...
(Jeune Afrique 28/02/18)
La société Tech-Innov, basée sur un principe technique simple, a pour objectif d'aider les agriculteurs à en finir avec l'arrosage manuel et, surtout à limiter le gaspillage d'eau. « Faire du téléphone un outil agricole. » Informaticien et fils de paysans, Abdou Maman Kané est bel et bien en train de réussir son pari. En 2013, il a créé son entreprise, Tech-Innov, pour commercialiser le système de télé-irrigation qu’il venait de développer afin d’alléger les corvées d’eau et d’optimiser le travail des agriculteurs. Le système est simple : un boîtier équipé d’une puce GSM est connecté au système d’irrigation et à son réseau de canalisations installés dans les champs. Pour l’activer, l’agriculteur n’a qu’à composer un code depuis son téléphone. Le...
(RFI 28/02/18)
La conférence pour le lac Tchad bat son plein à Abuja, la capitale du Nigeria. Depuis lundi 26 février, l'avenir de cet espace sahélien, menacé par la sécheresse et l'insécurité, est entre les mains des experts scientifiques, ingénieurs et décideurs politiques. Lors du deuxième jour de conférence, ce mardi, une dynamique s'est créée autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad. Trop ambitieux, trop risqué, trop coûteux ? Les raisons de s'y opposer ne manquent pas, mais le projet de remplir le lac Tchad est bel est bien de retour. Mardi 27 février à Abuja, au Nigeria, la titanesque ambition de transférer les eaux du bassin du Congo était sur toutes les lèvres,...
(AFP 26/02/18)
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey et dans les grandes villes du Niger pour demander "l'abrogation" de la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale" et le départ des "forces étrangères" basées dans le pays. "A bas la loi de finances scélérate!", "A bas la loi de finances injuste!", "Forces étrangères à bas!", "Armées française, américaine et allemande, allez vous-en !", ont scandé à Niamey les manifestants, qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile. Sur une banderole frappée des drapeaux français et américain, on pouvait lire: "Armée (ndlr: française et américaine) allez vous-en !, Army Go Away !, nos FDS (Forces de défense et de sécurité) nous suffisent". Pour la première fois, l'opposition...
(AFP 26/02/18)
Une conférence pour le lac Tchad, organisée sur trois jours par le gouvernement nigérian et l'Unesco, s'est ouverte lundi à Abuja dans le but de lancer un projet de préservation de cette région dévastée par le changement climatique et les conflits. De nombreux représentants des quatre pays qui bordent le lac (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria), ainsi que de Centrafrique, sont attendus pour discuter de solutions pour "revitaliser l'écosystème du bassin pour un subsistance durable, la sécurité et le développement", selon le communiqué de présnetation de l'Unesco. Le changement climatique, aggravé par une très mauvaise gestion des ressources hydrauliques au fil des ans, a conduit à la disparition de 90% de la surface du lac en 40 ans. Les Nations...
(Le Point 26/02/18)
Dans le contexte économique, climatique et sécuritaire actuel, quelle sorte d'avenir sera offert aux nouvelles générations ? Cette interrogation mérite d'être posée à propos du Niger qui impressionne par sa dynamique natalité. « Combien d'enfants avez-vous ? » À Maradi, au sud-est du Niger, cette question prend plus d'un parent au dépourvu. Hassan Edi sort doucement sa main de sa poche et se met à compter : « Mohammed, Myriam, Ibrahim,... Oui, c'est ça, j'ai 9 enfants avec ma première femme, 7 avec la seconde. Ça fait 16 enfants », lance fièrement le père. Âgés de 45 à 11 ans, la majorité d'entre eux vivent dans la maison familiale de quelque 50 mètres carrés. Dans la cour, les plus jeunes...
(AFP 23/02/18)
Les dirigeants européens ont donné vendredi un coup de pouce politique et financier à la force militaire constituée par cinq pays africains pour lutter contre les groupes jihadistes actifs dans la région du Sahel, lors d'une conférence des donateurs à Bruxelles. Trente deux chefs d'Etat et de gouvernement se sont réunis vendredi matin au siège de la Commission européenne autour des dirigeants du Mali, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger et du Burkina Faso pour témoigner de leur soutien politique.
(Jeune Afrique 23/02/18)
Selon un haut gradé nigérian, le chef de Boko Haram se déplacerait déguisé en femme. Intox ? La déclaration a en tout cas fait beaucoup réagir. C’est habillé en femme que le chef de Boko Haram se déplacerait au Nigeria. Le général de brigade Sani Kukasheka Usman, directeur des relations publiques de l’armée, l’affirme : le hijab serait la tenue de camouflage la plus achevée de l’insaisissable Abubakar Shekau. Info bidon destinée à écorner l’image du terroriste auprès de ses troupes ? De fait, il y a peu de chances qu’un mouvement salafiste dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » porte les drag-queens dans son cœur… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/532260/politique/le-dessin-de-la-semaine...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser les 300 millions d'euros de budget, c'est l'ambition de la conférence d'aujourd'hui. La barre n'est pas bien haute, puisque l'Union européenne a d'ores et déjà laissé entendre qu'elle remettrait 50 millions au pot, alors que la force en a déjà...
(AFP 22/02/18)
Le groupe jihadiste Boko Haram, qui a attaqué lundi un internat pour filles à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria, mène une lutte armée dans la région du lac Tchad depuis 2009 et s'est affilié au groupe Etat islamique (EI) en 2015. Ses offensives ne se cantonnent pas au Nigeria dont il est originaire, mais se prolongent au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun. A l'origine de nombreux raids et attentats-suicides souvent menés par de jeunes adolescentes, Boko Haram utilise aussi les kidnappings de masse comme mode de recrutement. - Une secte radicale - Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un péché" en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria. C'est à l'origine le...
(RFI 22/02/18)
En mission de travail au centre de transit des migrants ouest-africains de l'OIM à Agadez, le ministre de l'Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, a fustigé, mercredi 21 février, le comportement de l'Algérie et sa tendance à expulser les migrants vers le Niger. Quelque 770 jeunes sont en transit dans le centre visité par le ministre, dont une écrasante majorité, selon lui, sont des Africains de l'Ouest renvoyés d'Algérie. L'Algérie doit rapatrier ces migrants chez eux, a martelé le ministre. C’est en compagnie du Premier ministre nigérien que le ministre de l’Intérieur, Bazoum Mohamed, s’est rendu dans le centre de transit des migrants ouest-africains d’Agadez, un centre de l’Office international des migrations, plein à craquer. « Nous avons 770 jeunes en...
(AFP 21/02/18)
L'Union européenne va porter à 100 millions d'euros son financement pour la force militaire commune constituée par cinq pays africains pour lutter contre les jihadistes dans la région du Sahel, ont annoncé mercredi plusieurs sources à l'AFP. L'annonce sera faite vendredi lors d'une réunion de haut niveau à Bruxelles en présence du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel. La force a été constituée par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. Cette décision intervient alors qu'une recrudescence des attaques rebelles...
(AFP 20/02/18)
La justice nigérienne a ordonné mardi la libération de sept manifestants arrêtés le 4 février lors d'un sit-in à Niamey contre la loi de finances 2018 qu'ils jugent "antisociale", a indiqué leur parti. "Tous nos amis ont été relaxés et seul Alhassane Intinicar a écopé d'un mois de prison avec sursis et 20.000 FCFA (30 euros) d'amende", a précisé devant la presse Mariama Bayard, la chef du Front de l'opposition indépendante (Foie) qui avait appelé au sit-in. Alhassane Intinicar est le président d'une formation membre du Foie. Depuis fin octobre, l'opposition politique et un collectif de la société civile organisent des marches-meeting à Niamey et d'autres villes pour demander l'abrogation de la loi de finances 2018. Le 24 novembre 2017,...
(Jeune Afrique 20/02/18)
Les journalistes Gremah Boukar, Moudi Moussa (radio Anfani) et le ministre-conseiller Sanoussi Tambari Jackou ont été entendus lundi par le procureur concernant des propos jugés « haineux et ethnocentristes ». Ils ont été relâchés dans la foulée. Interpellés lundi 19 février dans la matinée, les trois hommes ont été remis en liberté quelques heures plus tard, après s’être expliqués devant un procureur. Leur arrestation faisait suite à des propos tenus sur la radio Anfani par Sanoussi Tambari Jackou lors d’une interview. Affirmant avoir été agressé par des militants du Front de l’opposition indépendante (FOI), qui manifestaient le dimanche 4 février à Niamey, le ministre-conseiller à la présidence avait tenu des propos jugés offensants contre la deuxième plus grande ethnie du...
(La Tribune 19/02/18)
L'Etat nigérien a besoin d'un montant de 185,5 milliards de francs CFA soit environ 338 millions de dollars pour porter assistance aux personnes en état de vulnérabilité sur son territoire. Le jeudi 15 février, les autorités du pays ont au cours d'une cérémonie consacrée à la question, lancé un appel à la mobilisation de ces fonds. Le Niger tente d'apporter la réponse idoine à la crise humanitaire sur son territoire. Ce jeudi 15 février 2018, les autorités ont lancé un appel à une mobilisation d'importants fonds pour prendre en charge les populations vulnérables du pays.
(APA 19/02/18)
APA - NDjamena (Tchad) - Des camions, sept au total, transportant des bidons d'huile appartenant à des commerçants tchadiens, sont bloqués à Diffa au Niger par les services des Douanes nigériens. Les opérateurs économiques tchadiens s'inquiètent que la qualité de l'huile ne se dégrade après plus de trois mois de blocage aux douanes. Le président du Conseil National des Importateurs, Transitaires et Exportateurs (CONITE), M. Al-Hadj Hassan Abdéraman Abakar, rappelle que depuis le 13 Novembre 2017, sept camions transportant des bidons d’huile en provenance de Malaisie via le port de Cotonou (Benin) en transit sur le territoire du Niger à destination du Tchad sont bloqués par la Douane Nigérienne à Diffa. Ceci, dit-il, pour exiger des opérateurs économiques un dédouanement...

Pages

(APA 09/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont montré ce jeudi un faible intérêt pour les obligations assimilables du trésor (OAT) à 36 mois émises par la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Niger, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. Alors qu’elle recherchait 20 milliard FCFA (environ 32 millions de dollars), le trésor public nigérien s’est retrouvé, à l’issue de son émission d’OAT, avec un montant global de soumission de 5,376 milliards FCFA. Le taux de couverture du montant mis en adjudication se situe ainsi à 26,88%. Le trésor public nigérien a finalement retenu la totalité des soumissions des investisseurs avec...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(Xinhua 06/02/18)
La capitale nigérienne va accueillir mercredi prochain les assises de la 18ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), axées essentiellement sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles, apprend-on de source officielle. La rencontre au sommet sera précédée, lundi 5 février, par la 53ème Session ordinaire du Conseil des ministres de ladite organisation, selon le programme d'activités de la conférence. Auparavant...
(Xinhua 05/02/18)
La capitale nigérienne va accueillir mercredi prochain les assises de la 18ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), axées essentiellement sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles, apprend-on de source officielle. La rencontre au sommet sera précédée, lundi 5 février, par la 53ème Session ordinaire du Conseil des ministres de ladite organisation, selon le programme d'activités de la conférence. Auparavant, la réunion des experts du CILSS, qui se tient depuis vendredi, autour du thème : "Avec le CILSS, un autre Sahel est possible", a pour objectif d'examiner et d'analyser le bilan et le programme d'activités du système du CILSS, mais aussi de proposer au...
(RFI 03/02/18)
Le franc CFA fait l'objet d'une contestation ouverte. Certains économistes africains déplorent que cette monnaie partagée par 14 pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale paralyse le développement de la région. D'autres, au contraire, se félicitent de la stabilité monétaire que le CFA apporte à la région. Ce débat est aujourd'hui au coeur de l'émission Eco d'ici Eco d'ailleurs avec face à face deux économistes sénégalais, Moubarack Lô, conseiller principal du Premier ministre, et Chérif Salif Sy, ancien conseiller d'Abdoulaye Wade. Dans cet extrait arbitré par Jean-Pierre Boris, les deux économistes débattent de l'impact du CFA sur le développement économique africain. La parole d'abord à Chérif Salif Sy. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180203-impact-franc-cfa-le-developpement-ec...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(Xinhua 31/01/18)
Dakar abrite depuis lundi le 1er forum sur l'infrastructure de qualité de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en présence de responsables de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), de l'Union européenne et de la CEDEAO, a constaté Xinhua dans la capitale sénégalaise. L'ambition de ce forum est de rassembler tous les acteurs nationaux et régionaux de la qualité ainsi que les partenaires techniques et financiers pour consolider les bases d'infrastructures de qualité en Afrique de l'Ouest. La problématique de la qualité se retrouve dans la plupart des pays africains, comme un défi pour l'atteinte des objectifs de développement durable, selon le directeur du département du commerce, de l'investissement et de l'innovation de...
(AFP 29/01/18)
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey et dans d'autres villes du Niger contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale". "A bas la loi de finances scélérate et antisociale", "A bas les députés", "Non à la hausse des produits", ont scandé les protestataires - 3.000 selon les autorités, davantage selon les organisateurs - qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile. Les manifestants, plus nombreux que lors de leur précédente action, le 14 janvier, ont défilé dans les rues puis tenu un meeting devant le parlement, qui a voté cette loi à une écrasante majorité fin novembre 2017. "Nous resterons toujours mobilisés jusqu'à ce que les autorités retirent cette loi antisociale", a déclaré...
(RFI 29/01/18)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) vient de recevoir un coup de pouce de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. La SFI vient d’annoncer un investissement de 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de francs CFA. Un coup de pouce au financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. L’acquisition d’une maison ou d’un appartement viable en Afrique, en général, et dans les huit pays membres de l’UEMOA en particulier, est réservée à une minorité. Seulement 7 % des ménages sont propriétaires de leurs habitations en zone urbaine dans l'espace UEMOA. L’Organisation s’est dotée en 2010 d’une Caisse de refinancement hypothécaire,...
(APA 26/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Niger a obtenu, jeudi, 20,357 milliards FCFA (environ 32,571 millions de dollars) au niveau du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à l’issue de son émission par adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) à 12 mois, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur qui recherchait 25 milliards FCFA s’est vu proposer par les investisseurs 21,667 milliards FCFA, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 86,67% (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Le trésor a finalement décidé de ne retenir que 20,357 milliards FCFA avec un taux moyen pondéré de 6,42% et un taux marginal...
(Agence Ecofin 22/01/18)
Injaro Investment, une firme de private equity focalisée sur l’Afrique de l’Ouest, s’est engagée, conjointement avec Bio Invest, la structure belge de financement du développement, à apporter un soutien financier à AviNiger, une société avicole qui revendique le statut de leader sur le marché des œufs au Niger. La nature et le montant de l’opération n’ont pas été dévoilés. Toutefois, on sait que l’investissement s’est effectué à travers le fonds d’impact agricole d’Injaro qui pèse 49 millions $. Bio Invest, devrait pour sa part apporter son soutien à la mise en place de processus de production plus efficients, au sein de l’entreprise nigérienne. « Le Niger continue d’importer une part importante des œufs dont ses ménages ont besoin pour leur...
(La Tribune 16/01/18)
La fronde sociale et politique contre les dispositions fiscales de la loi des finances 2018 ne faiblit pas au Niger où ce dimanche des milliers de manifestants ont battu le pavé à l’appel de la société civile. La loi des finances est pourtant déjà entrée en vigueur à la suite de son adoption par le parlement et le gouvernement ne compte pas faire marche arrière. C'est un peu comme le médecin après la mort, la fronde de la société civile contre la loi des finances 2018 mais cette dernière n'entend point baisser les bras. Ce dimanche, à l'appel d'un collectif d'organisations de la société civile, des milliers de manifestants ont de nouveau battu le pavé à Niamey la capitale mais...
(APA 16/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Des dizaines de milliers de Nigériens, toutes catégories socio- professionnelles confondues, ont battu le pavé ce dimanche, à l’appel du Cadre de concertation des organisations de la société civile, pour marquer leur rejet de la Loi de finances 2018 et son contenu de mesures antisociales. Cette marche autorisée par l’autorité administrative après trois refus s’est déroulé à la Place de la concertation, sis à l’Assemblée nationale. Ce qui a permis à ses organisateurs, au cours du meeting qui l’a sanctionné d’exprimer leur rejet de cette loi adoptée par les députés, comportant toute une batterie de mesures à caractères fiscal et administratif, susceptibles, selon ces derniers, « d’affecter sérieusement la situation, déjà très difficile, des ménages nigériens »...
(La Tribune 16/01/18)
Le Niger vient d’obtenir une enveloppe de 43 millions de dollars de la Banque africaine de développement (BAD) sous forme d’une aide budgétaire. Il s’agit à travers cet appui, d’aider le pays à faire face aux défis posés par les aléas climatiques et la chute du cours du pétrole et de l’uranium qui ont mis à mal les caisses de l’Etat. Une bouffée d’oxygène pour le gouvernement mais qui ne profitera pas directement aux bourses des populations qui vont devoir supporter une hausse de la pression fiscale. C'est une véritable bouffée d'oxygène que vient d'apporter la BAD au Niger et que l'institution panafricaine n'hésite d'ailleurs pas à mettre en avant en rappelant la sagesse populaire africaine selon laquelle, « c'est...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont montré un faible engouement lors de la séance d’adjudication ciblée de bons assimilables du trésor (BAT), à 3 mois, organisée par le Niger , a appris APA, mardi, auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur qui sollicitait 25 milliards FCFA, s’est vu proposer seulement 9 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar) Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 36%. L’Etat du Niger a néanmoins retenu la totalité des soumissions des investisseurs avec un taux moyen pondéré de 6,32% et un taux marginal de 6,50%. Selon l’agence UMOA-Titres, les titres émis sont remboursables...
(AFP 15/01/18)
Environ 1.500 personnes, selon les autorités, et plusieurs milliers, selon les organisateurs, ont manifesté dimanche à Niamey et dans d'autres villes du pays contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale". Les manifestants qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile, ont défilé en scandaient "A bas les députés !", "A bas la loi des finances" et "A bas le gouvernement". Les protestataires, dont de nombreux jeunes et femmes, ont tenu un meeting devant le parlement, qui a voté cette loi à une écrasante majorité fin novembre 2017. "C'est une loi antisociale qui ne cadre pas avec les aspirations du peuple", a dit à l'AFP Maikoul Zodi, un des organisateurs de la manifestation. "Comment comprendre que...
(Le Point 15/01/18)
Les temps sont durs pour Areva en Afrique, et notamment au Niger. Présente depuis plus de cinquante ans au Niger, l'entreprise française détient deux filiales, la Société des mines de l'Aïr (Somaïr) et la Cominak, avec lesquelles elle gère les gisements d'uranium d'Arlit, dans l'extrême nord. Elle vient de mettre en exécution son plan de départ annoncé en octobre dernier pour faire face aux difficultés du marché. 700 personnes concernées… Ces mesures font partie d'un plan lancé par les deux filiales d'Areva au Niger afin de faire face à la conjoncture née de la baisse des prix de l'uranium sur les marchés internationaux depuis quelques années, ont justifié ses responsables. Concrètement, elle s'est séparée de 200 salariés nigériens à la...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Les institutions de microfinance nigériennes ont été autorisées par le gouvernement à offrir des produits et services de la finance islamique à leurs clients. L’exécutif nigérien a approuvé le 5 janvier 2018 l’adoption d’un projet de loi modifiant et complétant l’ancienne loi réglementant les systèmes financiers décentralisés (microfinances) Dans un communiqué, le gouvernement nigérien fait savoir que cette modification de la loi de 2010 vise à permettre aux microfinances de se conformer aux clauses de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans le domaine de la finance islamique et va également permettre aux populations de bénéficier d’une gamme de produits financiers qui répond à leurs attentes. « Le développement des systèmes financiers décentralisés, l’évolution de leurs...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région, l’institution de Bretton Woods prévoit une timide amélioration. Alors que le Nigéria affichera une croissance estimée à 2,5% (contre 1% en 2017), l’Angola et l’Afrique du Sud observeront des taux respectifs de 1,6% et 1,1%. Les prévisions pour l’Afrique du...

Pages

(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak est entré dans l’histoire olympique de sa nation en devenant le deuxième athlète à décrocher une médaille aux JO. En finale dans la catégorie des plus de 80 kilos, il a obtenu l'argent face à Radik Isaev venu d’Azerbaïdjan. Récit. La scène est presque indescriptible. Au moment où Issoufou Alfaga Abdoulrazak comprend qu’il accède à la finale : il se jette au sol, fait des roulades avec sa grande carcasse (2,05 mètres) et se prend la tête dans les mains. Ensuite, il saute dans les bras de son entraîneur. La salle hurle, le Niger est pour un instant le centre du monde.
(BBC 22/08/16)
Le taekwondoïste Abdoulrazak Issoufou Alfaga fait la fierté des Nigériens. Le multiple champion du Niger de taekwondo a offert sa deuxième médaille olympique à son pays, après celle (de bronze) remportée en 1972, à Munich, par le boxeur Issaka Daboré. Le champion nigérien âgé de 22 ans a chuté face à l'Azerbaïdjanais Radik Isaev, en finale de la catégorie des plus de 80 kilos. Le nom d'Abdoulrazak Issoufou Alfaga est sur toutes les lèvres dans sa région d'origine notamment, Maradi, depuis sa victoire sur le Franco-Sénégalais Mbar Ndiaye, lors des quarts de finale. Sa finale avec Radik Isaev a été suivie par des milliers de téléspectateurs, notamment à Maradi, la capitale économique du Niger, selon le correspondant de BBC Afrique...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak, avec l’argent en taekwondo, et l’athlète Burundaise Francine Niyonsaba, avec l’argent sur 800 mètres, ont offert à leurs pays respectifs les deuxièmes médailles olympiques de leurs histoires. Un 20 août riche pour l’Afrique avec huit nouveaux podiums aux JO 2016. ATHLETISME 800 mètres Femmes Francine Niyonsaba a fini deuxième de la finale derrière la Sud-Africaine Caster Semenya. La Burundaise de 23 ans a ainsi remporté la deuxième médaille olympique de l’histoire de son pays, après celle de Vénuste Niyongabo en athlétisme, aux JO 1996. A la peine durant les 200 derniers mètres, Niyonsaba a toutefois résisté au retour de la Kényane Margaret Wambui, qui s’est, elle, adjugée le bronze. 1.500 mètres Hommes Une finale tactique...
(Jeune Afrique 20/08/16)
Il rêve d'apporter au Niger la deuxième médaille olympique de son histoire. Qualifié en taekwondo, Issoufou Alfaga Abdoulrazak entrera-t-il dans l’histoire de son pays au Brésil, aux Jeux de Rio ? Avant l’échéance, voici ce qu’il faut savoir sur l’espoir nigérien de 20 ans, qui concourt le 20 août. Un héritier de Daba Modibo Keïta De ses premiers pas sur le tatami en 2001, Issoufou Alfaga Abdoulrazak ne garde qu’un vague souvenir de son club du quartier Jangorzo. Orphelin de père et de mère, il y débute avec ses frères, mais après la mort d’un cousin sur le tatami, sa famille lui interdit la pratique du taekwondo. Trois ans plus tard, habitant chez un oncle au Togo, près de la...
(Xinhua 30/07/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a remis officiellement vendredi soir à Niamey le drapeau national aux six athlètes qui représenteront le Niger à la 31e édition des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016, qui auront lieu du 5 au 22 août prochain. Deux membres de la délégation nigérienne participeront aux épreuves de natation, deux autres à celles d'athlétisme, un à celles de judo et un autre à celles de taekwondo. Le drapeau a été officiellement remis par le président à Abdoulrazak Issoufou Alfaga, sur lequel le Niger fonde beaucoup d'espoir pour ces jeux. Ceinture noire 2e dan, il occupe actuellement la 11e place du classement mondial de taekwondo et la 2e en Afrique. Le chef de l'Etat...
(AFP 28/06/16)
Des dizaines de fois de suite, le Nigérien Ahmed Goumar soulève son adversaire et le fait basculer au-dessus de son épaule. Les deux athlètes sont les seuls à s'entraîner sur les tatamis de la "Kimacademie" de Niamey. Le pavillon qui date des Jeux de la Francophonie 2005 a été décoré avec des dragons et des motifs de judokas, karatékas, Taekowondo-in, façon BD et mangas. A l'intérieur trône une photo au Maroc de l'acteur américain Steven Seagal, féru d'arts martiaux, aux côtés d'un des responsables du club. Nous sommes en plein mois de Ramadan et il fait très chaud dans ce pays désertique, parmi les plus pauvres du monde. La pratique du sport est souvent mise entre parenthèses pendant le carême...
(APA 08/06/16)
APA-Conakry (Guinée) - La sélection nationale de handball de Guinée (dames) va connaître ses adversaires à la coupe d'Afrique des nations de sa catégorie, prévue fin 2016 en Angola, à l’issue de la cérémonie du tirage au sort des groupes du tournoi prévu pour le 25 juin prochain à Luanda (Angola). Outre le Syli féminin, neuf autres pays africains participeront à cette édition : l’Angola (pays hôte), la Tunisie (tenante du titre), le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, la RD Congo, le Nigeria et le Sénégal. En route pour l’Angola, le Syli féminin senior de handball a, dans le cadre de ses préparatifs, remporté le Trophée de la Première édition du Tournoi International Zoulkha Nasri à Oujda au Maroc...
(Xinhua 06/05/16)
Les compétitions entrant dans le cadre de la 10ème édition du Tournoi de lutte africaine (TOLAC), espace CEDEAO, ont débuté jeudi après-midi à Dosso (140 km, Est de Niamey). Le TOLAC, ou Tournoi de Niamey, a été mis en place et institutionnalisé à partir de 2001 par les ministres chargés de la Jeunesse et des Sports de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en vue notamment de favoriser le brassage des populations. L'objectif poursuivi vise à promouvoir les valeurs traditionnelles à travers la lutte africaine, à raffermir les sentiments d'appartenance à une même communauté et à renforcer ainsi la fraternité entre les peuples par le brassage et le partage. Ce tournoi mettra aux prises des lutteurs...
(AFP 17/03/16)
Une vieille tribune poussiéreuse, une piste de sable mal délimitée mais de fiers chevaux de course et des jockeys improbables : c'est l'univers de l'hippodrome de Niamey où, malgré la pauvreté des moyens, on entretient la flamme des courses hippiques. Eleveurs et parieurs se souviennent encore que le légendaire étalon nigérien Dokin Iska Dan Filingué a couru devant la reine d'Angleterre il y a plus de 50 ans. Les paris officiels sur les courses de chevaux du pays ont cessé il y a longtemps mais la passion renaît tous les week-ends sur le stade défraichi qui date des années 1970.
(Xinhua 08/03/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les compétitions de la 10ème édition du Tournoi de Lutte Africaine (TOLAC), espace CEDEAO, se tiendront du 3 au 9 mai prochain à Dosso, au Niger, apprend-on lundi au ministère nigérien des Sports à Niamey. Le TOLAC, ou Tournoi de Niamey, a été mis en place et institutionnalisé à partir de 2001 par les ministres chargés de la Jeunesse et des Sports de la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en vue notamment de favoriser le brassage des populations. Selon le comité technique préparatoire, la ville de Dosso, située à 140 km à l'est de la capitale, offre toutes les commodités, avec des infrastructures sportives et hôtelières de qualité. Ce tournoi mettra aux prises...
(AFP 05/03/16)
Deux nouveaux expatriés, Baldé Keita et Famara Diédhiou, et deux locaux, Pape Seydou Ndiaye etCherif Salif Sané, ont été convoqués vendredi par le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé pour la double confrontation contre le Niger, fin mars, en qualifications de la CAN 2017. Les quatre petits nouveaux viennent renforcer un groupe où figurent également les cadres habituels des Lions de la Teranga, Sadio Mané (Southampton), Henri Saivet (Newcastle), Kalidou Koulibaly (Naples) ou Lamine Sané (Bordeaux). Outre Alfred Ndiaye (Bétis Séville) et Issa Cissokho (Bari), le principal absent se nomme Diafra Sakho, l'attaquant de West Ham revenant tout juste de convalescence. Le Sénégal affrontera le Niger, le 26 mars à Dakar, avant de se rendre à Niamey le 29 mars. Les...
(RFI 07/02/16)
A tout juste deux semaines du premier tour de la présidentielle au Niger, les candidats sont en pleine campagne électorale. Le président Issoufou est en tournée dans le sud du pays, à Dosso. Ses concurrents sont eux aussi partis à la rencontre de l'électorat rural. C'est le cas de Seyni Oumarou, arrivé à la deuxième place lors de la dernière présidentielle en 2011. Le candidat du MNSD-Nassara a tenu un meeting dans le centre du Niger. Son objectif est de rallier le plus de partisans, afin d'éviter la réélection, au premier tour, de Mahamadou Issoufou. C’est dans un cortège de motos et de véhicules, tous phares allumés, que le candidat du parti Mouvement national pour la société du développement (MNSD-Nassara),...
(RFI 26/01/16)
Les équipes de la Guinée et de la Tunisie ont décroché leurs places en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, ce 26 janvier au Rwanda, en battant respectivement le Nigeria (1-0) et le Niger (5-0). Nigérians et Nigériens sont éliminés. Le favori et le novice du groupe C poursuivent l’aventure en Championnat d’Afrique des nations 2016. C’est logique pour la Tunisie, vainqueur de l’édition 2011, et un bel exploit pour la Guinée, qui disputait le Chan pour la première fois. Les Guinéens sont allés chercher la qualification face au Nigeria, ce 26 janvier à Rubavu, grâce à un but d’Ibrahima Sory Sankhon (45e). Les Tunisiens, eux, l’ont décrochée face au Niger, grâce à un Saad Bguir exceptionnel en...
(RFI 25/01/16)
Victorien Adebayor est l’une des révélations de ce début de Championnat d’Afrique des nations. Ce grand espoir du football nigérien, qui porte le même nom que la star togolaise Emmanuel Adebayor, espère que ce Chan 2016 lui permettra de retourner en Europe, après un premier essai infructueux à Lorient, en France. Son nom est connu : Adebayor. Ses prénoms, Zakari et Victorien, pourraient l’être un jour. Ce Nigérien de 19 ans, qui participe au Chan 2016 avec le Mena, porte le même patronyme que la star togolaise Emmanuel Adebayor. « Je suis fier d’avoir le même nom que lui, déclare le jeune attaquant, dans un français un peu hésitant. Je ne l’ai pas encore rencontré. Mais j’aimerais bien le faire...
(Afrik.com 23/01/16)
Malgré de nombreuses occasions, la Guinée n’est pas parvenue à battre le Niger (2-2) vendredi lors de la 2e journée du CHAN 2016. Le Syli a même dû s’employer pour égaliser face à de valeureux Nigériens. Opposés ce vendredi à Kigali, le Niger et la Guinée se sont quittés sur un score de parité (2-2) lors de la 2e journée du CHAN 2016, ne parvenant pas à décrocher leur premier succès dans la compétition. En première période, les deux équipes se sont répondues au tac-au-tac. Auteur d’un contrôle parfait dans la surface, Aboubacar Sylla (39e) répliquait quasiment instantanément à l’ouverture du score de Youssouf Oumaro Alo (37e), qui avait bénéficié d’une passe contrée pour marquer en faveur du Mena. Deux...
(RFI 19/01/16)
L’équipe du Niger a débuté son Chan 2016 par une défaite 4-1 face à celle du Niger, ce 18 janvier à Kigali, dans le groupe C. Le Mena a d'ores et déjà réduit ses chances de qualification en quarts de finale du tournoi. L’équipe du Niger parviendra-t-elle à atteindre les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, comme en 2011 ? Cette perspective s’est éloignée ce 18 janvier à Kigali, dans le groupe C du Chan 2016, malgré une bonne première période face au Nigeria. Le premier quart d’heure du match est en effet dominé par le Niger. L’équipe nigériane se montre ensuite plus entreprenante mais sans être assez précise. Le Mena, de son côté, multiplie les incursions dans...
(Africa Top sports 19/01/16)
Pour son premier match du CHAN 2016, le Niger a fini par s’incliner face au Nigeria (4-1). Les hommes de François Zahoui ont encore deux rencontres pour espérer décrocher leur qualification pour le tour suivant. Mauvaise opération pour le Niger. Pour son entrée en lice dans cette édition 2016 du Championnat d’Afrique des nations, le Mena a fini par s’incliner lourdement face au voisin du Nigeria (2-0) pour le compte de la 1ère journéé du groupe C. Rencontre qui pourra laisser des regrets aux hommes de François Zahoui, trop timides dans leur entame de match et qui ont mis du temps à entrer dans la partie avant d’équilibrer les débats. Et comme un symbole, c’est après avoir fini le premier...
(RFI 18/01/16)
Le Nigeria et le Niger s’affrontent ce 18 janvier à Kigali, au premier tour du Championnat d’Afrique des nations au Rwanda (groupe C). Les deux pays voisins abordent ce Chan 2016 avec des objectifs différents. Explications. Niger et Nigeria : les deux pays sont aussi proches géographiquement qu’éloignés sur la carte du football africain. Mais le Championnat d’Afrique des nations (Chan 2016) est la compétition continentale qui rebat les cartes par excellence. D’autant que les Nigérians et les Nigériens, qui s’affrontent ce 18 janvier à Kigali, sont venus au Rwanda avec des ambitions totalement différentes. « Ce Chan est très important pour nous, explique Jean Susini, en charge de cette sélection nigérienne. On voudrait y réussir quelque chose. Jusqu’à présent,...
(APA 08/01/16)
APA-Niamey (Niger) - La 37-ème édition du Sabre national débute ce vendredi à Dosso (135 km de Niamey) où 10 jours durant 80 lutteurs venant des huit régions du pays vont s’affronter pour le titre de champion. Issaka Issaka, lutteur de Dosso, avait remporté en 2015 le Sabre en battant en finale Sabo Abloulaye de Niamey. À raison de huit combattants par région et à une cadence de 40 combats par jour, soit plus de 300 combats au total, la compétition est comme d'habitude retransmise en direct par la télévision nationale. En 37 éditions du Sabre National, précédemment championnat national de lutte traditionnelle, c'est la 6-ème fois que Dosso accueille cette compétition. Dosso, à la faveur de la fête tournante...
(APA 17/11/15)
Le public de la capitale camerounaise, Yaoundé, ne semblait pas particulièrement emballé par l’enjeu de la rencontre de la sélection de football, le même jour à domicile contre le Niger, comptant pour le tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe du monde «Russie 2018», a constaté APA sur place. Contrairement à des rendez-vous similaires antérieurs, aucune mobilisation particulière de fans des «Lions indomptables» n'est perceptible à travers la ville. «Non seulement le Cameroun a largement malmené le Niger à l'aller à domicile, mais en plus le climat sécuritaire marqué par la lutte contre la secte islamiste Boko Haram à l'Extrême-Nord, ne plaident pas pour une mobilisation particulière», résume Patrick Boum, tenancier d'un débit de boisson fort fréquenté au Carrefour Obili,...

Pages

(Jeune Afrique 09/11/15)
À l'occasion de la 10e édition des Rencontres de Bamako, « Jeune Afrique » revient sur quelques pionniers de la photographie africaine. Alors que Malick Sidibé parcourt les folles nuits de Bamako, Jean Depara celles de Kinshasa, Philippe Koudjina se penche sur la vie nocturne de Niamey, là où la jeunesse s’épanouit au rythme de la rumba et du twist. Durant les glorieuses années 1960-1970, le Niger et son uranium aiguisent les appétits cupides et attirent toutes sortes d’aventuriers. Les « vedettes de la chanson française viennent donner des concerts, comme Claude François, Adamo ou Johnny Hallyday. On a vu passer aussi Pier Paolo Pasolini et la Callas, qui sont venus en repérage pour le film Medea, en 1969. Et...
(Jeune Afrique 29/10/15)
Des concerts outre-Atlantique, un label britannique… L'orchestre formé en 2000 a su séduire les oreilles anglo-saxonnes avec son savoureux mélange de culture nigérienne et de rock ouest-africain. Difficile de trouver de meilleurs ambassadeurs de la culture nigérienne que les musiciens du Tal National. Véritable « Niger en miniature », le groupe compte généralement six musiciens sur scène, mais est composé de dix-sept membres parmi lesquels des Haoussas, des Zarmas, des Peuls, des Gourmantchés, des Kanouris, des Fulanis, des Toubous, des Arabes et des Touaregs. Il a su créer une harmonie envoûtante, où chaque ethnie mêle sa sensibilité, son répertoire et ses sons à ceux du rock. Adulé de Niamey à Zinder, le Tal National a aussi conquis les oreilles anglo-saxonnes...
(Jeune Afrique 27/10/15)
Le styliste appelle les décideurs du continent à prendre conscience du potentiel de la filière textile. Et à la soutenir. Grande figure de la mode africaine, le styliste nigérien Alphadi souhaite voir décoller une véritable industrie du prêt-à-porter sur le continent. Nous l’avons rencontré dans son atelier, à Niamey. Jeune Afrique : Lors de la neuvième édition du Fima, en 2013, vous avez dit qu’il était temps « de réaliser la promesse des fleurs »… Que vouliez-vous dire ? Alphadi : Je souhaiterais voir l’industrie textile africaine éclater et briller de tous ses feux, grâce notamment à la classe moyenne qui émerge sur le continent et ne demande qu’à acheter les vêtements de créateurs locaux. Ces classes moyennes ne peuvent...
(Jeune Afrique 27/10/15)
Des centaines de créateurs, mannequins, stars venus du monde entier… Le dixième Festival international de la mode en Afrique, du 25 au 29 novembre à Niamey, promet d'être exceptionnel. Les stars du football Samuel Eto’o et Yaya Touré, l’acteur portugais Joaquim de Almeida, la chanteuse nigériane Yemi Alade (interprète du single à succès Johnny), les stylistes Xuly Bët, KikoRomeo ou encore Agnès b… Ce n’est là qu’un petit aperçu des invités attendus à Niamey pour la dixième édition du Festival international de la mode en Afrique (Fima), du 25 au 29 novembre. Et elles ne manqueront pas de compagnie. Les organisateurs ont convié quelque 350 stylistes, mannequins, personnalités du show-biz et des médias à cette grand-messe de la mode africaine,...
(MondAfrique 22/06/15)
Le Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) 2015 se tiendra du 25 au 29 novembre à Niamey au Niger. Pour en faire l’annonce, le célèbre styliste nigérien et Président fondateur du Festival, Alphadi, a tenu une conférence de presse jeudi 18 juin à la Maison de l’UNESCO dans le 7ème arrondissement de Paris. Celui que l’on surnomme « Le magicien du désert » promet un 10ème FIMA « plus gros et plus fort » pour redorer l’image du continent noir et promouvoir l’excellence à l’africaine. « La culture est un point de départ incontournable pour instaurer la paix et accélérer le développement en Afrique » a affirmé Alphadi, de son vrai nom Sidhamed Seidnaly. Cet événement est toujours...
(AFP 24/04/15)
L'épidémie de méningite qui sévit depuis janvier au Niger a fait 129 morts, un nouveau bilan marquant une accélération nette de la maladie dans ce pays sahélien pauvre, a annoncé vendredi le ministre nigérien de la Santé. "La situation au 22 avril 2015 est à un total de 1.150 cas et 129 décès malheureusement", a affirmé le ministre Mano Aghali, dans des propos retransmis par la radio publique. Un précédent bilan officiel faisait état de 85 décès sur 908 cas à la date du 19 avril. Interrogé par l'AFP, un cadre du ministère de la Santé a déploré "une multiplication des cas", tandis qu'une source onusienne a regretté une "accélération manifeste de l'épidémie". La capitale, Niamey, est la plus frappée...
(Xinhua 23/04/15)
NIAMEY, (Xinhua) -- La 10ème édition du Festival international de la Mode africaine (FIMA) se tiendra du 25 au 29 novembre 2015 à Niamey, rapporte mercredi l'agence nigérienne ANP en citant le promoteur du festival, le Nigérien Seidnaly Sidhamed Alphadi. Le festival, ayant pour thème "l'éducation et industrie pour une Afrique de métissage et de la paix", sera placée sous le haut patronage du Premier ministre nigérien Brigi Rafini. Les travaux de construction de l'Ecole Supérieure de Mode et des Arts (ESMA) seront lancés en marge de la fête. Il s'agira d'un centre de référence en matière de formation, d'expertise dans le domaine de la mode et des métiers affiliés, à savoir la bijouterie, la maroquinerie textile, la création et...
(RFI 21/04/15)
Privilège réservé jusqu’il y a peu aux seules superstars des musiques africaines, les musiciens de Tal National remplissent des stades entiers au Niger, leur pays. Un succès qui ne leur épargne pas le courroux de certains religieux irrités par les paroles de leurs chansons. Rencontre à distance avec Hamadal Issoufou Moumime, le leader de cette formation à l’occasion de la sortie de Zoy Zoy, son quatrième album. Il est 9h du matin à New York City et déjà 15 h à Marseille, quand Hamadal Issoufou Moumime décroche le téléphone. Arrivé depuis peu aux États-Unis pour une tournée "coast to coast" de 28 dates, le leader de la formation nigérienne ne semble pas incommodé par l’heure matinale de l’interview. "C’est un...
(Le Sahel 30/03/15)
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a présidé, samedi dernier, dans la Commune rurale de Makalondi, région de Tillabéri, la cérémonie du lancement de la 1ère édition du Festival du Gulmu. C'était en présence du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane Abdou, des députés nationaux, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Tillabéri, des chefs coutumiers et religieux et de plusieurs personnalités. La cérémonie s'est déroulée dans une ambiance de fête sous l'acclamation du public. Le Chef du gouvernement a été accueilli à partir du village de Kobagué par le gouverneur de la région de Tillabéri Djabiri Hassimiou entouré de ses proches collaborateurs. Le Festival du Gulmu se veut...
(APA 19/03/15)
APA-Niamey (Niger) - Moustapha Alassane, le père du cinéma nigérien et auteur du célèbre film ‘’Femmes, Voitures, Villas, Argent’’, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 73 ans, des suites d’une longue maladie. Né en 1942 à N'Dounga, au Niger, Moustapha Alassane est l'un des pionniers du cinéma africain. Mécanicien à ses débuts, il a par la suite été initié au cinéma par Jean Rouch avant de se rendre au Canada où il fait connaissance avec le cinéma d'animation. Ce genre lui plaira particulièrement puisque vers la fin de sa carrière il s'installera à Tahoua, au centre du Niger où il ouvrit un studio dédié aux films d'animation. Moustapha Alassane a réalisé le premier film...
(Jeune Afrique 27/01/15)
 
00:00
Dix jours après de graves émeutes anti-chrétiennes consécutives à la publication de la caricature du prophète Mahomet en une du journal "Charlie Hebdo", plusieurs artistes nigériens ont réalisé un clip pour s'opposer aux violences communautaires. "Cette chanson est un hymne à la paix et à l'unité", explique le texte de présentation YouTube. On y entend plusieurs jeunes artistes qui disent avoir prêté leurs voix "pour dire plus jamais de violences inter-communautaires au Niger". Le Niger a été marqué par de très violentes manifestations contre la caricature de Mahomet en une de l'hebdomadaire français Charlie Hebdo, qui ont dégénéré en émeutes anti-chrétiennes les 16 et 17 janvier à Zinder et Niamey. Au total, 10 personnes sont mortes, et 45 églises ont...
(Xinhua 08/12/14)
NIAMEY (Xinhua) -- La "parenté à plaisanterie", une importante manifestation culturelle de rire au Niger, est inscrite depuis le 28 novembre dernier au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. L'inscription du dossier du Niger sur la liste des "Pratiques et Expression de la Parenté à Plaisanterie" a été approuvée lors de la 9ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, tenue du 24 au 28 novembre dernier au siège de l'UNESCO à Paris. La communication en a été faite au cours du conseil des ministres vendredi à Niamey par le ministre nigérien en charge de la de la Culture, M. Ousmane Abdou. L'expression de la parenté à plaisanterie est une importante manifestation culturelle au Niger...
(Le Sahel 06/12/14)
Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), M. Abdourahamane Ousmane, a rencontré aujourd'hui, dans la salle de réunion du CSC, les représentants des organisations de la Société civile afin d'échanger avec eux sur les modalités d'accès aux médias publics, et de recueillir leurs observations et propositions en vue d'une éventuelle amélioration. Dans son mot introductif lors de cette rencontre qui s'est déroulée en présence des membres du Conseil Supérieur de la Communication, le président du CSC a indiqué que l'accès aux médias publics est un droit reconnu à chaque...
(Le Sahel 06/12/14)
Le ministre d'Etat à la Présidence de la République, président du comité inter ministériel chargé de l'organisation de la fête tournante du 18 Décembre, M. Albadé Abouba, était encore mercredi dernier à Dosso dans le cadre des visites périodiques des infrastructures devant abriter cette fête. Les autorités administratives de la région, sous la conduite du Gouverneur Abdoulaye Issa. Il s'agissait pour le ministre d'Etat, qui était accompagné dans ce déplacement du ministre de la Formation Professionnelle et Technique, M. Chaïbou Dan Inna, du ministre de la Santé Publique, M. Mano Aghali, et des cadres centraux du Ministère de l'Urbanisme, de se rendre compte de l'évolution des chantiers et d'apporter le tonus nécessaire pour leur finaliser afin que ces infrastructures soient...
(Le Point 02/12/14)
L'art, l'Afrique, la politique, le sida, les inégalités sociales... Tour d'horizon avec un des plus grands artistes contemporains africains. C'est probablement le peintre africain le plus connu dans le monde. Chéri Samba est né en 1956 au Congo et il vit et travaille toujours à Kinshasa. Ses peintures mettent en scène des faits de société souvent tabous : sexe, sida, inégalités sociales, corruption... Des thèmes qu'il aborde avec humour, pour attirer l'attention et faire réfléchir à des sujets sérieux.
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(Xinhua 21/11/14)
Le programme de développement culturel de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) va démarrer en 2015 pour favoriser le développement d'un marché régional des biens et services culturels, a annoncé jeudi à Cotonou Mme Béatrice Kinga, experte de l'institution sous- régionale. D'un coût estimatif de plus de 41 milliards de FCFA (82 millions USD), ce programme de développement culturel de l'UEMOA devrait contribuer à valoriser la culture comme source de création de richesse et de rayonnement de l'espace communautaire. Ce programme, qui sera mis en oeuvre pendant sept ans, vise non seulement à développer un marché régional unifié des biens et services culturels, promouvoir les métiers de la culture et la professionnalisation des acteurs et opérateurs culturels, mais aussi...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son spectacle, la jeune femme de 30 ans joue des percussions mais parfois il n'y a pas de musique. Les claquements des mains et des pieds qui font vibrer le sol suffisent à rythmer les mouvements. Le stepping est né aux...
(Le Sahel 31/07/14)
Lors d’une célèbre « conférence de presse internationale » qu’il avait animée dans les années 1980 devant 200 journalistes des cinq continents, M. Félix Houphouët-Boigny, alors Président de la République de Côte d’Ivoire, avait répondu à ceux qui lui demandaient pourquoi il n’écrivait pas ses Mémoires : « Il y a deux grands hommes qui n’ont jamais rien écrit, pas un mot, et pourtant ils sont les plus lus au monde : Mohamed et Jésus. Vous me direz qu’ils ont fait écrire par leurs disciples mais vous êtes là, jeunes et vieux, disciples de mon action… ». L’ancien Président de la République du Niger, M. Mamadou Tandja, aurait pu faire siens ces propos de Houphouët-Boigny ; mais Salou Gobi vient...
(APA 18/07/14)
APA-Niamey (Niger) - La diva de la musique sénégalaise Coumba Gawlo en compagnie de cinq autres artistes nigériennes à savoir Safia du groupe Kaindan Gaskia, la rappeuse Zara Moussa dite ZM, Fatima Mariko, Habsou Garba et Fati du groupe Sogha ont lancé une chanson de sensibilisation sur la planification familiale. Financée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) la production musicale a pour objectif de sensibiliser les populations africaines sur les avantages de la planification familiale, les violences faites aux femmes, les mariages précoces, la scolarisation de la jeune fille et la fréquentation des centres de santé. Toutes ces artistes ont remercié l'UNFPA pour le soutien et la confiance placés en elles pour conduire cette activité de...

Pages

(Jeune Afrique 28/02/18)
Engagé dans la lutte contre le terrorisme, le pays y consacre 15 % de son budget. Deux ans après sa réélection, Mahamadou Issoufou doit aussi trouver les moyens d’honorer ses promesses en matière de développement économique et social. Avec des choix loin d’être populaires. Peut-on, lorsque l’on est ministre, être jaloux d’un autre membre du gouvernement, de ses prérogatives, de son influence et, surtout, du budget de son département ? Officiellement, non. Dans son bureau du ministère de la Défense, sous une grande carte du Niger, Kalla Moutari esquisse d’ailleurs un sourire à l’évocation d’un tel cas de figure.
(Jeune Afrique 28/02/18)
Fils de l’un des plus emblématiques chefs touaregs, Mawli Dayak s’évertue à mettre en lumière la culture et la région d’Agadez pour y relancer le tourisme. Cherche-t-il à être digne d’un père élevé au rang d’icône dans la région et la ville d’Agadez – dont l’aéroport porte d’ailleurs le nom ? Sans doute. Fils aîné de Mano Dayak, décédé en 1995 dans un accident d’avion, Mawli Dayak ne peut y échapper. Émissions de radio, danses et chants traditionnels… Comme chaque année depuis vingt-deux ans, les Agadéziens ont célébré le 15 décembre 2017 la mort de celui qui reste l’un des principaux chefs de la rébellion du début des années 1990 et, plus largement, l’une des personnalités touarègues les plus charismatiques. Son...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Même si le Nigeria peine toujours à sortir de sa dépendance au pétrole, le pays voit ses perspectives économiques s'améliorer, notamment grâce à l'émergence de nouveaux acteurs dans la finance, la technologie, l’agriculture, le divertissement ou l’industrie. Un focus y sera fait à l'occasion de l'Africa CEO Forum, qui se tiendra les 26 et 27 mars à Abidjan. Des start-up de Yaba aux rizeries de Kano, en passant par le secteur automobile en plein essor, les performances d’une liste croissante de sociétés nigérianes ne sont plus liées au cours du pétrole – même si cette ressource représente encore plus de 90 % des recettes d’exportation du pays. À travers un panel inédit intitulé « La nouvelle économie nigériane », l’Africa...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Collecte, tri, recyclage, vente de sacs biodégradables… Depuis un an, Niger Bioplast fait place nette et a conquis nombre de clients. La capitale nigérienne « étouffe sous les déchets », comme l’a déploré le chef de l’État lui-même. « Il y a des ordures un peu partout, qui bouchent les caniveaux et provoquent des inondations », a ajouté Mahamadou Issoufou, invitant les habitants à assainir leur cadre de vie et tançant au passage la municipalité. Niamey produit environ 320 000 tonnes de déchets par an, dont 16 000 t de matière plastique, et la propreté de l’environnement est un chantier colossal. La société Niger Bioplast peut-elle y remédier ? Son directeur et fondateur, Sofiani Boukari, en est persuadé. Je voulais créer quelque chose,...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Un an après le lancement du programme de développement de la ville, certains chantiers sont à l’arrêt. Toutefois, la capitale de l’Aïr retrouve peu à peu sa dynamique et son âme. Assis au bord de la route, trois hommes entre deux âges sont en grande discussion. Motos et tricycles soulèvent la poussière, qui retombe lentement. Quelques chèvres cherchent pitance. Installés à quelques pas du Palais du sultan, devant leurs boutiques vides, les rares vendeurs d’artisanat ne leur prêtent aucune attention. Ils sirotent leur thé, le regard tourné vers la grande mosquée et l’oreille tendue vers un poste de radio, qu’ils écoutaient peut-être il y a un an, le 18 décembre 2016. Ils avaient alors dû entendre le discours du président...
(Jeune Afrique 28/02/18)
La société Tech-Innov, basée sur un principe technique simple, a pour objectif d'aider les agriculteurs à en finir avec l'arrosage manuel et, surtout à limiter le gaspillage d'eau. « Faire du téléphone un outil agricole. » Informaticien et fils de paysans, Abdou Maman Kané est bel et bien en train de réussir son pari. En 2013, il a créé son entreprise, Tech-Innov, pour commercialiser le système de télé-irrigation qu’il venait de développer afin d’alléger les corvées d’eau et d’optimiser le travail des agriculteurs. Le système est simple : un boîtier équipé d’une puce GSM est connecté au système d’irrigation et à son réseau de canalisations installés dans les champs. Pour l’activer, l’agriculteur n’a qu’à composer un code depuis son téléphone. Le...
(RFI 28/02/18)
La conférence pour le lac Tchad bat son plein à Abuja, la capitale du Nigeria. Depuis lundi 26 février, l'avenir de cet espace sahélien, menacé par la sécheresse et l'insécurité, est entre les mains des experts scientifiques, ingénieurs et décideurs politiques. Lors du deuxième jour de conférence, ce mardi, une dynamique s'est créée autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad. Trop ambitieux, trop risqué, trop coûteux ? Les raisons de s'y opposer ne manquent pas, mais le projet de remplir le lac Tchad est bel est bien de retour. Mardi 27 février à Abuja, au Nigeria, la titanesque ambition de transférer les eaux du bassin du Congo était sur toutes les lèvres,...
(La Tribune 26/02/18)
Des milliers de manifestants ont de nouveau battu le pavé à Niamey et dans plusieurs localités du pays pour protester contre les dispositions de la loi des finances et la mauvaise gouvernance au Niger. Bien que la loi est entrée en vigueur depuis le début de l’année, les manifestants entendent mettre la pression sur le régime du président Issoufou afin qu’ils reviennent sur certaines mesures qualifiées « d’antisociales ». Au Niger, les manifestations de la société civile contre la loi des finances et la mauvaise gouvernance se succèdent et rassemblent de plus en plus de monde. Ce dimanche 25 février, ils étaient plusieurs milliers de manifestants à sortir dans la rue à Niamey la capitale et aussi dans plusieurs autres...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une quête de souveraineté, ne peut qu’être victorieuse et constructive. Les pro-CFA, eux, se fondent sur les statistiques mondiales et les expériences diverses et variées vécues sur l’ensemble des continents pour dire que, dans les réformes monétaires, il y a eu...
(Le Point 26/02/18)
Dans le contexte économique, climatique et sécuritaire actuel, quelle sorte d'avenir sera offert aux nouvelles générations ? Cette interrogation mérite d'être posée à propos du Niger qui impressionne par sa dynamique natalité. « Combien d'enfants avez-vous ? » À Maradi, au sud-est du Niger, cette question prend plus d'un parent au dépourvu. Hassan Edi sort doucement sa main de sa poche et se met à compter : « Mohammed, Myriam, Ibrahim,... Oui, c'est ça, j'ai 9 enfants avec ma première femme, 7 avec la seconde. Ça fait 16 enfants », lance fièrement le père. Âgés de 45 à 11 ans, la majorité d'entre eux vivent dans la maison familiale de quelque 50 mètres carrés. Dans la cour, les plus jeunes...
(Jeune Afrique 24/02/18)
L'union européenne a annoncé ce vendredi le doublement de sa participation au financement de la force conjointe du G5 Sahel, portant le total des fonds rassemblés à 414 millions d'euros. Il faut « 480 millions », selon le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui s'inquiète de la pérennité des financements. « Aujourd’hui l’Union européenne va doubler son soutien à la force conjointe et on va aussi avoir d’autres contributions des États membres et des autres partenaires » à cette force, a annoncé Federica Mogherini vendredi lors d’une réunion à Bruxelles devant une trentaine de chefs d’État et chefs de gouvernement.
(RFI 23/02/18)
Force conjointe cherche soutien politique et financier. C’est le nouvel appel lancé ce matin à la conférence des donateurs pour cette force antiterroriste du G5-Sahel. Les présidents des pays membres ; Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso ont fait le déplacement à Bruxelles, une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement européens aussi, pour marquer leur solidarité dans la lutte contre le jihadisme dans la zone sahélienne. La force du G5 avait déjà mobilisé 250 millions d’euros de budget. L’objectif était de dépasser les 300 millions. Mission accomplie. Avec notre bureau à Bruxelles, Objectif atteint, puisque la communauté internationale va soutenir la force conjointe du G5-Sahel à hauteur de 414 millions d’euros. L’Union européenne et ses Etats membres participeront pour...
(Jeune Afrique 23/02/18)
Selon un haut gradé nigérian, le chef de Boko Haram se déplacerait déguisé en femme. Intox ? La déclaration a en tout cas fait beaucoup réagir. C’est habillé en femme que le chef de Boko Haram se déplacerait au Nigeria. Le général de brigade Sani Kukasheka Usman, directeur des relations publiques de l’armée, l’affirme : le hijab serait la tenue de camouflage la plus achevée de l’insaisissable Abubakar Shekau. Info bidon destinée à écorner l’image du terroriste auprès de ses troupes ? De fait, il y a peu de chances qu’un mouvement salafiste dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » porte les drag-queens dans son cœur… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/532260/politique/le-dessin-de-la-semaine...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser les 300 millions d'euros de budget, c'est l'ambition de la conférence d'aujourd'hui. La barre n'est pas bien haute, puisque l'Union européenne a d'ores et déjà laissé entendre qu'elle remettrait 50 millions au pot, alors que la force en a déjà...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de cette volonté affichée, il reste beaucoup de questions à résoudre. Les mots prononcés à Accra lors de la réunion du groupe de travail sur la monnaie unique traduisent bien l'optimisme ambiant. Le vice-président ghanéen a affirmé que son pays serait...
(RFI 22/02/18)
En mission de travail au centre de transit des migrants ouest-africains de l'OIM à Agadez, le ministre de l'Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, a fustigé, mercredi 21 février, le comportement de l'Algérie et sa tendance à expulser les migrants vers le Niger. Quelque 770 jeunes sont en transit dans le centre visité par le ministre, dont une écrasante majorité, selon lui, sont des Africains de l'Ouest renvoyés d'Algérie. L'Algérie doit rapatrier ces migrants chez eux, a martelé le ministre. C’est en compagnie du Premier ministre nigérien que le ministre de l’Intérieur, Bazoum Mohamed, s’est rendu dans le centre de transit des migrants ouest-africains d’Agadez, un centre de l’Office international des migrations, plein à craquer. « Nous avons 770 jeunes en...
(Le Monde 22/02/18)
Selon un collectif de chercheurs, « l’outil militaire français doit être subordonné à un projet politique réaliste défini par les sociétés sahéliennes ». Tribune. « Nous avons gagné cette guerre », déclarait en septembre 2013 à Bamako un François Hollande triomphant au terme d’une intervention militaire française menée au pas de course pour déloger les mouvements djihadistes au Mali. Quatre ans plus tard, dans une région sahélienne à la dérive, les mots de l’ancien président de la République résonnent de façon tragique. Le Mali a sombré dans un état de délitement inquiétant. Au nord, les groupes politico-militaires se disputent toujours le contrôle des territoires et des trafics. Au centre, l’Etat a reculé dans les zones rurales où prospèrent milices communautaires,...
(RFI 21/02/18)
La « task force » présidentielle de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) va annoncer ce 21 février la nouvelle feuille de route en vue de la création de l'ECO, la monnaie unique de la zone économique. En octobre dernier, les dirigeants ouest-africains avaient confié à ce groupe, composé des présidents du Nigeria, du Niger, de la Côte d'Ivoire et du Ghana, le soin d'accélérer la marche en avant vers une seule devise. Le sommet du 21 février a été précédé d'une série de réunions préparatoires et un consensus s'est dégagé autour d'une nouvelle feuille de route. Le nouveau calendrier est encore secret et la surprise sera dévoilée ce 21 février à Accra, au Ghana. Mais une source...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Jeune Afrique 20/02/18)
Les journalistes Gremah Boukar, Moudi Moussa (radio Anfani) et le ministre-conseiller Sanoussi Tambari Jackou ont été entendus lundi par le procureur concernant des propos jugés « haineux et ethnocentristes ». Ils ont été relâchés dans la foulée. Interpellés lundi 19 février dans la matinée, les trois hommes ont été remis en liberté quelques heures plus tard, après s’être expliqués devant un procureur. Leur arrestation faisait suite à des propos tenus sur la radio Anfani par Sanoussi Tambari Jackou lors d’une interview. Affirmant avoir été agressé par des militants du Front de l’opposition indépendante (FOI), qui manifestaient le dimanche 4 février à Niamey, le ministre-conseiller à la présidence avait tenu des propos jugés offensants contre la deuxième plus grande ethnie du...

Pages