Samedi 24 Juin 2017

Niger

(APA 17/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Au total 33 décès ont été enregistrés suite à l’épidémie d’hépatite E déclarée dans la région de Diffa, à l’extrême Est du pays, informe le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) Dans son bulletin humanitaire du 16 juin 2017, OCHA) note qu’à la date du 12 juin 2017, 894 cas d’hépatite virale « E » (suspects et confirmés) ont été enregistrés dans cette localité. Selon OCHA, l’épidémie a été déclarée le 19 avril et le taux de létalité est passé de 29% au 25 avril à 3,7% au 12 juin tandis que les activités de prise en charge médicale et de prévention sont menées conjointement par le personnel des structures sanitaires et les...
(Le Monde 17/06/17)
Faute de financement, la station créée en 2015 pourrait interrompre ses émissions de reportage et de débat devenues indispensables aux Nigériens. Ambiance studieuse et concentrée, deux studios, du matériel de transmission satellite. Les quatorze journalistes et quatre traducteurs de Studio Kalangou, à Niamey, s’activent, en plein ramadan, pour livrer leurs deux heures de radio en direct : des journaux en cinq langues et un grand débat en français. Avec un effectif limité, il faut une organisation rigoureuse, un planning précis et des reportages au cordeau : pas plus d’une minute par sujet pour un journal de quinze minutes, dont trois de magazine. La journée commence à 9 heures par la conférence de rédaction. Les reportages sont presque tous produits avant...
(RFI 17/06/17)
Notre invité est ce matin l’historien néerlandais Klaas van Walraven, auteur d’un ouvrage de référence sur le mouvement Sawaba, au Niger: «Le Désir de calme», qui vient d’être traduit en français et publié par les Presses Universitaire de Rennes. L’historien, chercheur au Centre d’études africaines de l’université de Leiden aux Pays-Bas raconte l’histoire de ce mouvement indépendantiste qui s’est violemment heurté aux volontés de la France du général de Gaulle. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170617-klaas-van-walraven-historien-niger-s...
(AFP 16/06/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est redit vendredi à Nouakchott "confiant" dans l'approbation par l'ONU d'une force antijihadiste des pays du G5 Sahel, mais a laissé entendre qu'elle pourrait intervenir après le sommet de l'organisation en juillet. "Nous sommes confiants et nous sommes déterminés" pour le déploiement de cette force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), a déclaré M. Le Drian à la presse à l'issue d'une rencontre avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Les deux hommes ont évoqué "en premier lieu l'action du G5 Sahel, et en particulier la mise en oeuvre de la force conjointe (...) qui devrait être validée prochainement par le Conseil de sécurité, et en...
(Le Monde 16/06/17)
La France souhaite une résolution du Conseil de sécurité pour soutenir le déploiement de 5 000 militaires en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Le premier bras de fer diplomatique entre le président français, Emmanuel Macron, et l’administration Trump se joue indirectement à quelques milliers de kilomètres de leurs capitales respectives, dans les sables de la vaste zone sahélo-saharienne, en proie à une instabilité politique chronique et à la violence des groupes djihadistes liés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et à l’Etat islamique (EI).
(APA 16/06/17)
APA-Niamey (Niger) - Le président Issoufou Mahamadou a présidé ce jeudi au Palais des congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du Commerce qui constitue une étape majeure dans la mise en place de la Zone de libre-échange continental (ZLEC), prévue pour fin 2017. Au cours de cette rencontre, les ministres en charge du Commerce des différents Etats africains auront à discuter, deux jours durant, des modalités d’établissement de la Zone de libre-échange continental qui est un projet phare inscrit à l’agenda de l’Union africaine. Le président Issoufou Mahamadou a été désigné par ses pairs, au cours du 28ème sommet des Chefs d’Etat de l’Union africaine, qui s’est tenu à Addis-Abeba les 30 et...
(AFP 16/06/17)
Au moins 14 personnes, en majorité des enfants, ont été tués au Niger et 11 en Côte d'Ivoire, à la suite de fortes pluies qui ont provoqué des effondrements de maisons et des glissements de terrain, selon des bilans officiels établis vendredi. Au Niger, 14 décès ont été enregistrés au 16 juin, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey qui précise en outre que quatre personnes sont portées disparues. La mort de 9 enfants à Niamey avaient déjà été annoncée mercredi par les autorités. A Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le bilan est désormais de 11 morts. "Les fortes pluies du 10 au 13 juin ont causé la mort de trois...
(Jeune Afrique 16/06/17)
Dans l’affaire qui oppose Africard à l’État du Niger, la justice française devait trancher le 6 juin et décider si Areva devait payer, pour le compte de Niamey, une amende de plusieurs dizaines de millions d’euros à la société de production de documents biométriques. C’était compter sans la stratégie que les Nigériens ont mise sur pied depuis des mois et qui consiste à convaincre le tribunal de Nanterre que la condamnation prononcée par l’Ohada en 2012, et sur laquelle Africard se fonde pour réclamer des dommages et intérêts, a été obtenue grâce à la corruption. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/446615/societe/bras-de-fer-judiciaire-en...
(Afrique sur 7 16/06/17)
Les pluies diluviennes viennent de faire des morts à Niamey, la capitale du Niger. Chaque année, ce genre de drame est déploré et les autorités nigériennes font en ce moment mains et pieds pour sécuriser les logements et les personnes y résidant. On ne cessera jamais de le déplorer, les pluies diluviennes de l’année 2017 viennent encore d’endeuiller des familles au Niger, précisément à Niamey, la capitale. Des morts parmi lesquelles se trouvaient une dizaine d’enfants. Ce sont des familles inconsolables qu’il a été donné de voir à Niamey avant-hier mercredi 14 juin 2017, après ces fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale, emportant avec elles bien de dégâts matériels, mais surtout des vies humaines. Les autorités nigériennes...
(Afrique Actualité 16/06/17)
C'est un déluge qui s'est abattu sur la capitale Niamey et ses environs dans la nuit du mardi à mercredi. Environ 156 millimètres de pluie ont été enregistrés en une nuit. La pluie qui a débuté aux environs de 20 h s'est poursuivie jusqu'à 6 h dans la matinée du mercredi. Le bilan est lourd. Aux moins 11 personnes sont mortes et d'importants dégâts matériels ont été enregistrés, selon le gouvernorat de Niamey. Plusieurs habitations se sont écroulées. La télévision nationale a vu son plateau et sa régie submergés et a été obligée de suspendre momentanément la diffusion de ses programmes. La pluie a pratiquement surpris beaucoup de personnes. Elle est arrivée en force alors que beaucoup étaient à la...
(Présidence 16/06/17)
Ouagadougou abrite du 14 au 17 juin 2017, la célébration de la 23e Journée mondiale de Lutte Contre la Désertification (JMLCD) pour conjurer la menace sur le développement, la prospérité et la paix. L’un des moments forts de cette célébration est intervenu, le jeudi 15 juin 2017, dans la salle de conférences de Ouaga 2000, en présence des Présidents Roch Marc Christian KABORE du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar KEITA du Mali et Mahamadou ISSOUFOU du Niger. La célébration de la 23e Journée mondiale de Lutte Contre la Désertification à Ouagadougou n’a pas été qu’une rencontre d’échanges. Après la réflexion autour du thème « notre terre, notre maison, notre futur », les participants ont décidé de lancer des appels à l’action...
(Xinhua 16/06/17)
OUAGADOUGOU, (Xinhua) -- Les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, malien Ibrahim Boubacar Keita et nigérien Mahamdou Issoufou se sont engagés jeudi à Ouagadougou à œuvrer dans la réhabilitation et la gestion durable des terres en Afrique. "Nous, chefs d'Etat du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de concert avec nos pairs de la sous-région, prenons l'engagement d'œuvrer à la promotion de partenariats régionaux et mondiaux pour l'investissement dans la réhabilitation et la gestion durable des terres à toutes les tribunes d'échanges que nous aurons", a déclaré le président Roch Marc Christian Kaboré. M. Kaboré s'exprimait à l'occasion du colloque de haut niveau à Ouagadougou sur l'initiative sur la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité (3S) qui a réuni des...
(AFP 15/06/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est dit jeudi à Dakar plutôt confiant dans les chances de faire approuver par l'ONU la création d'une force conjointe antijihadiste par les pays du G5 Sahel. Le projet de résolution présenté par la France pour appuyer, y compris financièrement, le déploiement de cette force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) rencontre des réticences au Conseil de sécurité, en particulier de la part des Etats-Unis. Face à "l'accroissement de la menace terroriste sur certains Etats du Sahel, singulièrement d'ailleurs sur le Mali, le Burkina et le Niger", M. Le Drian a salué l'initiative de ces pays qui, au sein du G5 Sahel, ont "décidé de créer une...
(AFP 15/06/17)
Au moins neuf enfants ont été tués dans l’effondrement de maisons et de murs dus aux fortes pluies qui se sont abattues sur Niamey ces derniers jours, ont annoncé mercredi les autorités. "On déplore à l'heure actuelle neuf morts, tous des enfants, dans l'effondrement de maisons et des chutes de murs dans différents quartiers", a déclaré à la presse Zourkaleïni Maïga, le secrétaire général du gouvernorat de Niamey. "Quatre de mes enfants s'étaient abrités au pied du mur d'une maison voisine, trois sont morts sur le coup après la chute du mur", a expliqué une mère sur une télévision locale. Les eaux ont également causé d'importants dégâts matériels sur un des principaux marchés du centre ville.
(L'Express 15/06/17)
Trump et Macron s'écharpent sur le financement d'une force de lutte contre le terrorisme au Mali. Washington pourrait opposer son veto à la proposition française. Paris cherche à convaincre Washington. Les Etats-Unis sont très réservés à l'idée de laisser l'ONU appuyer politiquement et financièrement une force militaire africaine anti-djihadistes dans le Sahel. Le différent repose sur le financement de cette force de 5000 hommes constituée par le G5 Sahel, composé du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso. Un premier texte retoqué Un premier projet de résolution, présenté mardi dernier, proposait que cette force militaire puisse "utiliser tous les moyens nécessaires"...
(Xinhua 15/06/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Des pluies diluviennes ont fait au moins neuf morts et plusieurs blessés dans la nuit de mardi à mercredi en provoquant l'effondrement de plusieurs maisons dans la capitale nigérienne Niamey, a annoncé le secrétaire général de la région de Niamey, M. Zourkaleyni Maiga. Ces fortes précipitations, qui sont tombées de manière continue pendant plusieurs heures sur l'ensemble du territoire de la capitale et ses environs, ont occasionné d'importants dégâts matériels, a-t-il précisé. M. Zourkaleyni Maiga a décrit le spectacle de désolation qu'il a constaté mercredi en sillonnant tous les quartiers de la capitale en compagnie du président du conseil de ville de Niamey et des cinq maires d'arrondissements : des maisons éventrées, des marchés dévastés, des écoles...
(AFP 15/06/17)
"Je suis prêt à mourir" pour "aller en Allemagne". Abdullah Ibrahim, migrant gambien de 27 ans, a traversé le désert et ses dangers, puis la Libye infestée de groupes armés pour atteindre la Méditerranée. Mais il n'a pas trouvé de bateau et a rebroussé chemin jusqu'à Agadez au Niger, en attendant de repartir à nouveau. Bonnet noir descendant sur ses yeux, Abdullah parle avec rage. Il survit avec plusieurs camarades d'infortune gambiens dans un "ghetto" à la périphérie d'Agadez, là où le risque de passage de la police est plus faible. Le vent chaud plein de poussière rend la sensation de chaleur encore plus forte. Ni eau, ni électricité. Simplement des nattes posées sur le sol rocailleux, du linge en...
(France TV Info 15/06/17)
La ville d’Agadez, au Niger, est la porte du désert. Ces derniers temps, elle a vu prospérer son économie grâce au passage des migrants en route vers l’Europe. Mais les autorités pourchassent passeurs et rabatteurs et le business n’est plus aussi florissant. En 2015, les autorités du Niger adoptaient un texte pour freiner le trafic de migrants. Depuis, les transporteurs risquent jusqu’à 30 jours de prison et 45.000 euros d’amende, plus la confiscation du véhicule. A partir d’août 2016, la loi a été appliquée de «manière vigoureuse», affirme à l’AFP le ministre de l’Intérieur, Mohamed Bazoum. Selon lui, une centaine de passeurs ont été interpellés, leurs véhicules saisis et les 7000 migrants ramenés à Agadez. Une sévérité que confirment à...
(AFP 15/06/17)
Les deux chaînes de télévision publiques nigériennes, Télé-Sahel et Tal-TV, ont cessé d'émettre leurs émissions depuis mardi soir, en raison de fortes pluies qui ont inondé leur locaux à Niamey, a indiqué leur direction. "C'est la catastrophe: nos locaux sont inondés, les studios sont inondés, les câbles sont sous l'eau, nous avons coupé l'électricité et du coup ça nous empêche de faire toute diffusion", a expliqué à la radio publique, Kader Cyprien, le directeur technique de l'Office de radiodiffusion et télévision du Niger (ORTN). Des dégâts ont été également enregistrés dans les bâtiments administratifs où "tous les documents comptables sont été endommagés", a-t-il déploré. "Il faut attendre que tout sèche pour redémarrer la diffusion" normalement, a-t-il espéré. Mercredi, "jusqu'à 13H30...
(AFP 15/06/17)
Parmi les dizaines de milliers de migrants traversant Agadez, porte du désert au centre du Niger, des centaines d'entre eux ont besoin de soins médicaux mais aussi d'un soutien psychologique après avoir été exposés à d'innombrables épreuves. Ibrahim Kamara, 37 ans, originaire de Serrekunda, plus grande ville de Gambie, boite en s'appuyant sur un bâton dans un "ghetto" d'Agadez, concession où résident des migrants candidats au départ. Il y a six mois, Ibrahim était à l'arrière d'un pick-up qui roulait vers la Libye. "Après cinq heures de route, raconte-t-il, la voiture a eu un accident. J'ai eu la jambe brisée". "On m'a ramené à Agadez et soigné à l'hôpital.

Pages

(AFP 15/06/17)
Parmi les dizaines de milliers de migrants traversant Agadez, porte du désert au centre du Niger, des centaines d'entre eux ont besoin de soins médicaux mais aussi d'un soutien psychologique après avoir été exposés à d'innombrables épreuves. Ibrahim Kamara, 37 ans, originaire de Serrekunda, plus grande ville de Gambie, boite en s'appuyant sur un bâton dans un "ghetto" d'Agadez, concession où résident des migrants candidats au départ. Il y a six mois, Ibrahim était à l'arrière d'un pick-up qui roulait vers la Libye. "Après cinq heures de route, raconte-t-il, la voiture a eu un accident. J'ai eu la jambe brisée". "On m'a ramené à Agadez et soigné à l'hôpital.
(AFP 14/06/17)
Une centaine de migrants ouest-africains, dont des femmes, abandonnés par leur passeur sur la route de l'Europe via la Libye, ont été secourus récemment par l'armée du Niger en plein désert du nord du pays, a rapporté mardi une source sécuritaire à l'AFP. "Environ cent migrants ouest-africains abandonnés par un passeur ont été secourus ces derniers jours par une patrouille militaire dans le désert" vers la Libye, a déclaré cette source sécuritaire sans donner plus de détails. Selon le journal en ligne Aïr Info basé à Agadez, ces migrants "ont été sauvés in extremis de la mort par les forces de sécurité" près d'Achegour...
(AFP 14/06/17)
"C'est comme si on donnait une claque à un enfant sans qu'il sache ce qu'il a fait de mal". Issouf Maha, maire de Tchirozérine, près d'Agadez, porte du désert au Niger, résume ainsi le "ressenti des populations" après la loi interdisant le transport des migrants au Niger. En mai 2015, le gouvernement nigérien a fait adopter un texte interdisant le trafic illicite de migrants. Les contrevenants risquent "de un à 30 ans de prison", "des amendes de 3 à 30 millions de francs CFA (4.500 à 45.000 euros)", ainsi que "la confiscation" des véhicules. La loi a commencé à être appliquée de "manière vigoureuse...
(RFI 14/06/17)
Au Niger, près d'une centaine de personnes viennent d’échapper à la mort. Elles ont été secourues en plein désert par une patrouille militaire, près d’un puits non loin de la ville-garnison de Dirkou. Elles cherchaient à se rendre en Libye avant de tenter la traversée vers l’Europe. Le drame collectif a été évité de justesse. Un mort est à déplorer sur l'ensemble des personnes secourues. Elle est décédée au centre d’accueil. Ces 92 migrants, qui avaient été abandonnés par leurs passeurs, ont été recueillis par des patrouilles des forces armées nigériennes en plein Ténéré, non loin de la falaise d'Achegour, à 180 kilomètres à l’ouest de la ville-garnison de Dirkou. Nous sommes dans le nord du pays, dans la région...
(La Voix de l'Amérique 14/06/17)
Ce 13 juin, c’est la journée internationale de l’albinisme. Consacrée en 2014 par l’ONU, elle vise à sensibiliser sur cette maladie qui continue d’être mal comprise en Afrique. Malgré le caractère mystérieux qui est souvent attribué à la maladie dont elle souffre, Kadidja Moumouni est bien acceptée dans son milieu de travail. La présidente de l’association nigérienne des albinos est auditrice de justice au Conseil d’Etat. "Je ne suis pas victime de discrimination", confie-t-elle à VOA Afrique "La collaboration est très franche. Nous sommes vraiment satisfaites d’elle", affirme la greffière en chef madame Abdou Ramatou Daouda. Les albinos au Niger sont relativement tolérés par la société, mais le manque de système formel de prise en charge rend difficile le suivi...
(AFP 14/06/17)
Arnaque, racket, corruption, peur, faim, soif, violence et parfois la mort: la route vers l'Europe est parsemée de difficultées souvent sous-estimées par des migrants ouest-africains, aveuglés par leur rêve. - Départ Gambie, Côte d'Ivoire, Sénégal, Nigeria... Tout commence dans le pays d'origine avec les "coxeurs" comme on dit dans le jargon: des intermédiaires ou des rabatteurs qui sont censés organiser le voyage. Leur honnêteté et les prix varient. Le candidat au départ est souvent leurré sur l'accueil en Europe. Beaucoup de migrants, sans papiers dans leur pays d'origine (administration déficiente), ne comprennent pas le statut de clandestin en Europe. Les "coxeurs" se gardent bien de leur dire que l'image d'une Europe où l'argent coule à flots est un mirage. Malgré...
(APA 12/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé les pays du Bassin du lac Tchad à «axer leurs efforts sur l’élimination des causes profondes qui, au -delà de la dimension militaire, ont contribué à l’émergence de la crise provoquée par Boko Haram». Dans son dernier rapport relatif à la situation en Afrique centrale, dont APA a obtenir copie, samedi, il met l’avènement de la secte islamiste sur le compte des «besoins politiques et socioéconomiques des personnes situées dans des zones marginalisées». Antonio Guterres appelle aussi à traiter, sans tarder et conformément aux normes internationales, la situation d’anciens membres de Boko Haram détenus, nationaux ou étrangers qui se sont rendus et se trouvent en détention. Selon...
(Afrique Actualité 09/06/17)
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer l'alerte sur la circulation de faux vaccins contre la méningite au Niger, alors même qu'une épidémie est signalée dans certaines localités. « Il y a eu une pharmacie à Niamey qui a constaté dans ses lots, de vaccins contrefaits. Heureusement, cette pharmacie a réagi comme le recommande le règlement sanitaire international, » affirme le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara. La pharmacie a ainsi contacté « directement » la firme dont le vaccin porte la marque et cette dernière a confirmé que « ce vaccin-là, c'est du vaccin falsifié avec le nom du laboratoire, le numéro du lot, la date de péremption. » Une lettre a ainsi été...
(La Tribune 09/06/17)
C’est un homme « pétri d’expérience » qui a été porté mercredi 7 juin à la tête de la force armée conjointe du G5 Sahel pour éradiquer le terrorisme dans la région. Nommé au poste de chef d’état-major général des armées le 29 juin en 2016 pour remplacer le général Mahamane Touré parti à la retraite, le « nouvel homme fort du sahel », a acquis une réputation de meneur de troupes et de guerrier intrépide sur plusieurs fronts militaires au Mali, notamment au nord du pays. Sa nouvelle mission n’est pas une mince affaire. Né en 1967 à San, dans la région de Ségou au centre du Mali, Didier Dacko est un homme du sérail, en témoigne son ascension...
(AFP 09/06/17)
Quelque trois millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire "immédiate" dans huit Etats d'Afique de l'Ouest, ont alerté vendredi les ministres de l'Agriculture de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). "Les ministres se sont préoccupés de la situation difficile d'environ trois millions de personnes en insécurité alimentaire", indique un communiqué publié à l'issue d'une réunion jeudi à Niamey des huit ministres de l'Union. Ces victimes des pénuries vivrières "ont besoin d'assistance immédiate" pour "renforcer leur résilience" particulièrement durant "la période de soudure de juin à août", assure le communiqué lu vendredi sur la télévision nigérienne. La "soudure" est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente des prochaines récoltes, soit une période...
(AFP 08/06/17)
Un militant nigérien de la société civile, Insar Abdourahmane, arrêté mi-mai à Agadez (nord), a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis pour "incitation à la violence", a indiqué son ONG. "C'est avec regret que nous apprenons la condamnation du camarade Insar à six mois de prison avec sursis", a annoncé sur les réseaux sociaux Abdoul-Moumouni Ousmane, le président du Cadre d'action pour la démocratie et les droits de l'homme (CADDRH), l'ONG où milite M. Abdourahmane. Insar Abdourahmane avait été arrêté le 14 mai par la police puis placé sous mandat de dépôt à Agadez, la grande ville au nord du Niger. Il devrait sortir de prison dans la journée, selon ses proches. L'activiste était poursuivi pour...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors que l'épidémie de méningite, qui a fait près de 180 victimes depuis le début de l'année, est désormais sous contrôle au Niger, l'OMS s'inquiète de la présence sur le marché de vaccins non authentifiés. Selon un rapport publié par l’ONU, le 17 mai dernier, au moins 180 personnes étaient décédées depuis le mois de janvier à la suite d’une épidémie de méningite au Niger. Au total, près de 3 000 cas suspects avaient été détectés. Les autorités sanitaires estiment que l’épidémie a désormais été endiguée, notamment grâce à une campagne de vaccination lancée à la mi-avril par le ministère de la Santé et ses partenaires. Mais, dans un communiqué publié le 2 juin, l’OMS a signalé la circulation d’un...
(Le Monde 08/06/17)
Les données recueillies par les camps de transit au Niger, qui veulent promouvoir des « alternatives à la migration », permettent de mieux cerner le profil des migrants. Après le verrouillage de la route migratoire des Balkans, les Européens veulent s’atteler au casse-tête de l’axe de la Méditerranée centrale. Parmi les propositions mises sur la table par la Commission européenne, des centres de « transit » chargés de retenir les migrants avant qu’ils n’entament la traversée vers l’Europe. Une solution qu’on retrouvait dans le programme d’Emmanuel Macron : « Nous développerons des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants, de manière complémentaire et additionnelle à notre aide au développement, en appuyant également...
(Xinhua 08/06/17)
Le Nigeria a entamé des processus visant à promouvoir une passe appropriée pour la navigation et l'irrigation sur le Niger, a déclaré mardi Suleiman Adamu, ministre des Ressources en eau du pays. M. Adamu a révélé que le projet serait exécuté en partenariat avec le gouvernement hongrois pour trouver des moyens pour introduire une formation visant à protéger les rives et les plaines inondables. Il a noté que même si ce vaste projet d'infrastructure prendrait du temps, le ministère avait entamé des négociations avec les experts hongrois. Le projet mesurant 4.280 kilomètres avec un bassin qui s'étend sur 2,2 millions de kilomètres carrés, le fleuve Niger dont l'origine se trouve dans la région de Faranah, dans le sud-est de Conakry,...
(APA 08/06/17)
Le général de division de l’armée malienne Didier Dacko a été nommé,commandant de la force conjointe du G5 sahel, organisation regroupant le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, a appris APA de source officielle. A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités les frontalières. Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint. Le général Didier Dacko est connu pour être un homme...
(AFP 07/06/17)
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a souligné dimanche la nécessité de maintenir "contre vents et marées" les enfants à l'école dans le sud-est du Niger, où des établissements sont fermés depuis deux ans à cause de la menace des jihadistes de Boko Haram. "Dans l'éducation, les gens essaient contre vents et marées de maintenir cet investissement dans chaque enfant", a déclaré à l'AFP Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, qui s'est rendue cette semaine à Diffa, dans le sud-est nigérien, proche du Nigeria.
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
L'OMS a lancé une alerte aux faux vaccins contre la méningite dans la sous-région ouest africaine. La maladie fait depuis janvier dernier des ravages au Nigeria et au Niger. Tout est parti du Niger, comme l’explique le ministre de la santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara : "une pharmacie de la place à Niamey a reçu une de ces commandes de vaccins". Elle contacte la firme qui lui confirme que c’est un vaccin falsifié. C’est alors qu’une lettre est adressée à l’OMS, qui à son tour lance l’alerte dans toute la sous-région. Lire la suite sur: https://www.voaafrique.com/a/alerte-aux-faux-vaccins-contre-la-meningite...
(AFP 07/06/17)
La France a présenté mardi un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU autorisant le déploiement d'une force militaire africaine chargée de combattre les jihadistes et les trafiquants de drogue dans le Sahel. Cette force militaire pourrait "utiliser tous les moyens nécessaires" pour "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes", selon une copie du texte obtenue par l'AFP. Le Conseil pourrait voter sur cette proposition de résolution la semaine prochaine. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée de cette mission. Le quartier général de la force sera basé au Mali mais...
(Dw-World 07/06/17)
Malgré la fin de l'épidemie de méningite qui a fait 183 victimes, les autorités alertent sur l'existence de vaccins non authentifiés sur le marché .Au Niger, l'épidémie de méningite est réapparue dans le pays au mois de mars dernier. Plus de 3200 cas ont été signalés dans tout le pays et 183 décès ont été confirmés. Les autorités sanitaires estiment actuellement que l’épidémie a été endiguée grâce à la vaste campagne de vaccination initiée par le gouvernement et ses partenaires. Néanmoins, un faux vaccin serait toujours en circulation. Il s'agit d'un produit de la marque Menguinhos Fiocruz en provenance de pays voisins. Le ministre nigérien de la santé publique Idi Illiassou Mainassara annonce que tout le systeme est aux aguets...
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...

Pages

(Le Monde 06/05/17)
Licenciée pour avoir dénoncé des pratiques frauduleuses au sein de la Banque agricole du Niger, Falamata Aouami est aujourd’hui poursuivie par son ancien employeur. Elle avait toutes les cartes en main pour réussir une brillante carrière dans la banque : un master 2 en audit et contrôle de gestion obtenu au prestigieux Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag, à Dakar), une solide expérience professionnelle et, à seulement 32 ans, un poste de directrice de l’audit et de l’inspection des services. Pour gravir les échelons, Falamata Aouami n’avait qu’une chose à faire : feindre de ne rien voir des pratiques déviantes au sein de la Banque agricole du Niger (Bagri), son employeur. Pour s’y être refusée, la jeune femme a...
(Agence Ecofin 06/05/17)
Du 3 mai au 2 juin 2017, la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) procèdera à la levée de 50 milliards FCFA (80 millions $) à travers un emprunt obligataire par appel public à l'épargne (APE). D’une maturité de 10 ans dont deux ans de différé, cette opération de «levée de fonds d'un montant de 50 milliards de FCFA s'inscrit dans le cadre de la mobilisation de ressources opérée par la BIDC pour financer ses opérations générales de prêts dans la zone de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) », révèle CGF Bourse. Le nominal est estimé à 10 000 FCFA avec un coupon annuel de 6,10%, minoré de toute imposition pour les résidents de la...
(APA 05/05/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Les actionnaires de Bank Of Africa (BOA) Niger, filiale du groupe bancaire du même nom, percevront le 19 mai 2017, au titre de l’exercice 2016, un dividende global net de 4,910 milliards FCFA (environ 7,856 millions de dollars), a appris APA, mardi, auprès de cet établissement bancaire basé à Niamey. Ce montant correspond à un dividende net par action de 4.910 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). La BOA Niger avait réalisé au terme de l’exercice 2016 un bénéfice après impôts de 6,600 milliards FCFA contre 5,795 milliards FCFA en 2015, soit une progression de 13,89%. Le total bilan de l’établissement bancaire s’est élevé à 286,739 milliards FCFA contre 262,943 milliards FCFA en 2015...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Le constat est alarmant. Le Niger compte aujourd’hui beaucoup trop de jeunes non scolarisés, déscolarisés ou qui achèvent leurs études sans diplôme, alors que les entreprises recherchent des compétences prêtes à l’emploi. En 2015, Niamey a décidé de prendre les devants en revalorisant la formation professionnelle, un effort d’une ampleur unique au Sahel. Le gouvernement compte presque quadrupler en 2017 le nombre de jeunes engagés dans ces filières, et passer de 8 000 à 30 000 inscrits. Jusqu’en 2011, il n’y avait dans le pays que deux lycées professionnels et techniques et sept centres de formation. Grâce au Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), dépendant du ministère des Enseignements professionnels et techniques, les grandes réformes ont débuté en...
(RFI 04/05/17)
Ils sont venus des villages environnants de Niamey, sur la base de simples rumeurs d’apparition d’or. Sur la montagne de Tanda-Boundou, des orpailleurs sauvages ont déferlé, munis de pioches, de pelles et de barres à mines à la recherche de ces précieuses pépites. Même si les indices sont très faibles de trouver la moindre trace d’or, des jeunes continuent à prendre d’assaut la montagne et les bas-fonds du village.
(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - La China National Petroleum Corporation a opéré de nouvelles découvertes de pétrole dans le nord-est du Niger. Elle a annoncé, la semaine écoulée, par le biais de son comité de gestion avoir mis la main sur cinq gisements importants d’or noir et d’autres de moindre importance, rapporte le numéro 73 du rapport périodique Objectif Afrique. Ces gisements sont, selon les responsables de l’entreprise chinoise, logés sur la partie sud du bloc d’Agadem et pourraient contenir jusqu’à 200 000 barils de pétrole. Une nouvelle qui devrait, non seulement permettre de doper la production nationale, mais d’accroître de 5 000 barils par jour les exportations de brut à la raffinerie pétrolière de Kaduna (KPRC), au nord du Nigéria. Le...
(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - En janvier dernier, le président directeur général du groupe télécoms indien Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal, avait révélé que des fusions et des cessions d’actions étaient envisagées dans certaines de ses filiales africaines peu rentables, pour améliorer leurs performances et réduire la dette du groupe. Selon deux sources internes à l’entreprise, que cite le journal indien The Economic Times, six filiales ont été identifiées par Bharti Airtel. Il s’agit du Rwanda, du Niger, du Congo, de la Tanzanie, du Kenya et du Tchad. D’après Christian de Faria, le président d’Airtel Afrique, la branche du groupe télécoms indien a rencontré au cours de la dernière année financière « des vents contraires alimentés par les fluctuations monétaires, les problèmes...
(La Tribune 02/05/17)
Depuis mi-avril, des vagues de Nigériens ne cessent de se diriger vers la capitale Niamey, après que des rumeurs aient fait état de l'existence d'or sur un site à ciel ouvert près de la ville. Depuis plusieurs jours, c'est pratiquement la ruée vers l'or au Niger. Mi-avril, des rumeurs persistantes faisaient état de l'existence du précieux métal sur un site à ciel ouvert près de la capitale nigérienne, Niamey. Depuis, des centaines de personnes, parfois des familles entières, ont pris d'assaut la ville et ses alentours, avec l'espoir de trouver des pépites du métal tant convoité. A pied, à moto, en voiture ou encore à dos d'âne, des centaines d'habitants suivaient au pas la rumeur qui finissait par les emmener...
(APA 02/05/17)
APA-Niamey (Niger) - Le Niger célèbre ce samedi, la Journée nationale de l’artisanat, un secteur qui, outre le fait de contribuer à hauteur de 25% au PIB du pays, emploie plus de 900 000 personnes. Ces dernières, réparties dans plus de 432 000 micros et petites entreprises, exercent une ou plusieurs activités sur les 206 corps de métiers répertoriés. Cette journée, qui en est à sa 24ème édition, a permis selon le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Ahmed Boto, la mise en œuvre de la Politique nationale de développement de l’artisanat en matière de commercialisation et de promotion des produits de l’artisanat. « L’artisanat, a souligné le ministre, constitue un facteur de lutte contre la pauvreté et le chômage...
(Jeune Afrique 02/05/17)
 
00:00
La compagnie Niger Airlines propose des liaisons aériennes quotidiennes ou hebdomadaires entre Niamey et les autres grandes villes du pays : Agadez, Maradi, Zinder et bientôt Diffa. Montez à bord, avec ce reportage de « Réussite », l'émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie presse. Relier par les airs les grandes villes du Niger entre elles, et faciliter ainsi les affaires : c’est l’idée qu’a eu Abdoul Aziz Larabou il y a cinq ans, avant de créer Niger Airlines. Cet économiste de formation est aujourd’hui à la tête de la principale compagnie aérienne du pays. Ses avions relient Niamey, la capitale, à Agadez, ville la plus importante au Nord, Zinder, deuxième ville du pays, Maradi ou...
(RFI 02/05/17)
Au Niger, des centaines de personnes, parfois des familles entières, se sont précipitées durant la 2e quinzaine du mois d’avril 2017 vers un site à ciel ouvert près de Niamey, pour tenter de trouver de l'or. La rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre, sur la présence du métal jaune dans cette zone de la capitale. Difficile de savoir d’où la rumeur est partie, mais la fièvre de l’or s’est emparée d’une partie de la ville de Niamey en cette fin du mois d’avril… Des centaines de personnes se sont ruées vers les bas-fonds de Kafa-Koira, près de l’aéroport de la capitale nigérienne, à la recherche de l’or. Et une mission de la direction des Mines de la région...
(Agence Ecofin 02/05/17)
Une cérémonie de remise des travaux de rechargement des pistes rurales s’est déroulée le 24 avril à Maradi (seconde ville du pays). D’une valeur de plus de 4 milliards de Fcfa, le fonds financé par le Projet d’appui à la compétitivité et à la croissance a permis de recharger plusieurs tronçons d’une longueur totale de 93,6 kilomètres. Ce sont les tronçons Gazaoua Gabawuri (36 km) ; Gazaoua - Guidan Tonko (22km) ; Aguié-Guidan Tonko (Niger) – Dankama (Nigéria) long de 19,8 km ; Bougouzaoua (Niger) – Birnin Kouka (Nigéria) long de 15,6 km. Pour le Secrétaire général de la commission mixte nigero-nigériane de coopération, l’ambassadeur Abdeljalil Aboubacar Souleymane, la remise des travaux est l’aboutissement d’un long processus démarré depuis la...
(APA 26/04/17)
Les importations commerciales entre les pays de l’espace de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’élèvent entre 10 et 15 milliards de dollars US, représentant 10% des importations globales de la sous-région, a révélé, mardi, Salifou Tiemtoré, Directeur des Douanes de la Commission de la CEDEAO. Img : CEDEAO : les échanges commerciaux inter-Etats s’élèvent entre 15 et 20 milliards USD par an (Officiel) M. Tiemtoré co-animait un panel sur ‘’les forces motrices du commerce intra-régional en Afrique de l’Ouest’’ à la faveur du Dialogue régional multi-acteurs organisé à Abidjan par le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (CACID). ‘’Les importations commerciales de la CEDEAO s’élèvent, annuellement entre 100 et 150 milliards de...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Alors que la justice française a accordé la dernière manche à Africard, Niamey ne cède pas et espère toujours remporter la partie et éviter de payer les millions d'euros réclamés par la société de production de documents biométriques. Malgré le fait que la justice française ait débouté, mi-mars, le Niger lors de sa dernière tentative devant le tribunal de Nanterre, dans le litige qui l’oppose à Africard, Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances, rejette toujours tout accord à l’amiable. Il espère encore obtenir la levée des saisies que la société de production de documents biométriques a opérées en France...
(Agence Ecofin 25/04/17)
(Agence Ecofin) - La région de Dosso regorge d’énormes potentialités en terres irrigables à même de contribuer à l’autosuffisance alimentaire, selon le Directeur régional du génie rural. Au détour d’une rencontre sur le sujet, Arachi Dillé cite les mares aménagées, les cours d’eau artificiels, la vallée du fleuve Niger, les dallols comme potentialités de la région. Pour M. Dillé, la direction régionale, bénéficiant d’un financement de plus de 6 milliards de Fcfa de l’Etat et de ses partenaires, a aménagé 1252 hectares en petite irrigation, 158,5 hectares pour la grande irrigation puis 92 hectares d’anciens aménagements hydro-agricoles. En ce qui concerne les fermes agricoles, 105,5 hectares ont été dégagés, 1 498 forages maraîchers réalisés, 14 mares aménagées et 24 080...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Jeudi 13 avril 2017, les Ong One, Oxfam et Sherpa ont publié un rapport dans lequel ils concluent que les versements de l’exploitant minier Areva à l’Etat du Niger sont en deçà de l’approvisionnement en uranium dont il (Areva) bénéficie. Ceci, malgré la renégociation des contrats miniers entre l’Etat nigérien et le géant français. Dans un communiqué rendu public par la Direction de la communication d’Areva le 14 avril dernier, le groupe informe que « le chiffre avancé par Oxfam d’une baisse de 15 millions d’euros de la redevance minière est infondé. » Pour eux, la redevance au Niger est fixée par « la loi minière en pourcentage du chiffre d’affaires des sociétés minières. Ce pourcentage a...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(AFP 14/04/17)
"Des zones d'ombre persistent" dans les premières déclarations publiques des paiements d'entreprises extractives françaises aux pays producteurs, estiment les organisations non gouvernementales Oxfam, ONE et Sherpa dans un rapport publié jeudi, qui épingle notamment Total et Areva. Au total les trois ONG ont passé au peigne fin les déclarations de six groupes français - Total, Areva, EDF, Engie, Eramet ainsi que Maurel et Prom - portant sur leurs activités d'extraction de matières premières (énergies fossiles ou minerais) en 2015. Un exercice inédit, puisque ces entreprises sont obligées de publier leurs versements aux pays où elles exploitent des ressources...
(RFI 13/04/17)
Le Niger n'a pas tiré profit de la renégociation de son contrat minier avec Areva, le géant français de l'uranium. Bien au contraire. C'est la conclusion de ONE, Oxfam et Sherpa dans un rapport publié ce jeudi 13 avril. Les trois ONG ont scruté les déclarations que les entreprises françaises sont désormais obligées de publier sur ce qu'elles versent aux Etats dans lesquels elles exploitent des gisements. Il s'agit d'une transposition française de la directive européenne sur la transparence des industries extractives saluée par les ONG. Ces chiffres révèlent qu'au Niger, les revenus de l'uranium ont chuté de 15 millions d'euros entre 2014 et 2015 et que le Niger ne reçoit que 7% des versements d'Areva, alors que l'Etat du...
(Le Monde 13/04/17)
Une étude publiée par Oxfam, ONE et Sherpa montre que le flou domine encore dans les comptes des industries extractives. Gaz, pétrole et uranium dans le secteur de l’énergie, métaux dans le secteur de la construction, terres rares dans celui des nouvelles technologies… Les ressources extractives représentent un enjeu géopolitique et économique majeur. Mais leur exploitation reste marquée par des pratiques de corruption et d’évasion fiscale, dont pâtissent en premier lieu les populations des pays fortement dotés en ressources minérales et naturelles.

Pages

(Xinhua 26/08/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les habitants de la capitale nigérienne, Niamey, sont sortis massivement jeudi après-midi, sous le haut patronage du président nigérien Mahamdou Issoufou, pour réserver un accueil de grand jour à leur compatriote Abdoulrazak Issoufou Alfaga, vice-champion de taekwondo, a constaté l'agence Xinhua. En rappel, Issoufou Alfaga a remporté la médaille d'argent du tournoi de taekwondo des plus de 80 kg des Jeux olympiques à Rio, assurant ainsi à son pays une seconde médaille olympique de l'histoire, après le boxeur Issaka Daboré en 1972, à Munich. Avant de s'incliner en finale devant le champion du monde, Radik Isaev d'Azerbaïdjan, par 6 points contre 2, Issoufou Alfaga avait éliminé successivement en 1/8 de finales, le Français Ndiaye M'Bar (6-0), en...
(La Voix de l'Amérique 26/08/16)
Le taekwondoïste a remporté la médaille d'argent dans la catégorie des plus de 80 kg aux Jeux olympiques de Rio. Alfaga est le deuxième médaillé olympique du pays ; la première médaille remonte à 1972 en boxe. C'est pourquoi il lui a été réservé cet accueil des grands jours.
(Xinhua 26/08/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le Niger, qui vient de remporter la seconde médaille olympique de son histoire grâce à l'argent décroché par Abdoulrazak Issoufou Alfaga en taekwondo (+80kg) aux JO de Rio, la seconde médaille olympique de son histoire, est un vivier de jeunes talents dans cette discipline, mais ces derniers souffrent hélas d'un manque de soutien de l'Etat, estiment des pratiquants interrogés à Niamey. Face aux appels, le pouvoir a toutefois promis de s'engager. Le taekwondo est en effet l'un des parents pauvres du sport au Niger, ne bénéficiant pas d'un appui consistant des autorités de tutelle qui soit à la hauteur de son palmarès internationalement reconnu. Quoique pratiqué bien avant par quelques rares Nigériens, le taekwondo s'est popularisé à...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak est entré dans l’histoire olympique de sa nation en devenant le deuxième athlète à décrocher une médaille aux JO. En finale dans la catégorie des plus de 80 kilos, il a obtenu l'argent face à Radik Isaev venu d’Azerbaïdjan. Récit. La scène est presque indescriptible. Au moment où Issoufou Alfaga Abdoulrazak comprend qu’il accède à la finale : il se jette au sol, fait des roulades avec sa grande carcasse (2,05 mètres) et se prend la tête dans les mains. Ensuite, il saute dans les bras de son entraîneur. La salle hurle, le Niger est pour un instant le centre du monde.
(BBC 22/08/16)
Le taekwondoïste Abdoulrazak Issoufou Alfaga fait la fierté des Nigériens. Le multiple champion du Niger de taekwondo a offert sa deuxième médaille olympique à son pays, après celle (de bronze) remportée en 1972, à Munich, par le boxeur Issaka Daboré. Le champion nigérien âgé de 22 ans a chuté face à l'Azerbaïdjanais Radik Isaev, en finale de la catégorie des plus de 80 kilos. Le nom d'Abdoulrazak Issoufou Alfaga est sur toutes les lèvres dans sa région d'origine notamment, Maradi, depuis sa victoire sur le Franco-Sénégalais Mbar Ndiaye, lors des quarts de finale. Sa finale avec Radik Isaev a été suivie par des milliers de téléspectateurs, notamment à Maradi, la capitale économique du Niger, selon le correspondant de BBC Afrique...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak, avec l’argent en taekwondo, et l’athlète Burundaise Francine Niyonsaba, avec l’argent sur 800 mètres, ont offert à leurs pays respectifs les deuxièmes médailles olympiques de leurs histoires. Un 20 août riche pour l’Afrique avec huit nouveaux podiums aux JO 2016. ATHLETISME 800 mètres Femmes Francine Niyonsaba a fini deuxième de la finale derrière la Sud-Africaine Caster Semenya. La Burundaise de 23 ans a ainsi remporté la deuxième médaille olympique de l’histoire de son pays, après celle de Vénuste Niyongabo en athlétisme, aux JO 1996. A la peine durant les 200 derniers mètres, Niyonsaba a toutefois résisté au retour de la Kényane Margaret Wambui, qui s’est, elle, adjugée le bronze. 1.500 mètres Hommes Une finale tactique...
(Jeune Afrique 20/08/16)
Il rêve d'apporter au Niger la deuxième médaille olympique de son histoire. Qualifié en taekwondo, Issoufou Alfaga Abdoulrazak entrera-t-il dans l’histoire de son pays au Brésil, aux Jeux de Rio ? Avant l’échéance, voici ce qu’il faut savoir sur l’espoir nigérien de 20 ans, qui concourt le 20 août. Un héritier de Daba Modibo Keïta De ses premiers pas sur le tatami en 2001, Issoufou Alfaga Abdoulrazak ne garde qu’un vague souvenir de son club du quartier Jangorzo. Orphelin de père et de mère, il y débute avec ses frères, mais après la mort d’un cousin sur le tatami, sa famille lui interdit la pratique du taekwondo. Trois ans plus tard, habitant chez un oncle au Togo, près de la...
(Xinhua 30/07/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a remis officiellement vendredi soir à Niamey le drapeau national aux six athlètes qui représenteront le Niger à la 31e édition des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016, qui auront lieu du 5 au 22 août prochain. Deux membres de la délégation nigérienne participeront aux épreuves de natation, deux autres à celles d'athlétisme, un à celles de judo et un autre à celles de taekwondo. Le drapeau a été officiellement remis par le président à Abdoulrazak Issoufou Alfaga, sur lequel le Niger fonde beaucoup d'espoir pour ces jeux. Ceinture noire 2e dan, il occupe actuellement la 11e place du classement mondial de taekwondo et la 2e en Afrique. Le chef de l'Etat...
(AFP 28/06/16)
Des dizaines de fois de suite, le Nigérien Ahmed Goumar soulève son adversaire et le fait basculer au-dessus de son épaule. Les deux athlètes sont les seuls à s'entraîner sur les tatamis de la "Kimacademie" de Niamey. Le pavillon qui date des Jeux de la Francophonie 2005 a été décoré avec des dragons et des motifs de judokas, karatékas, Taekowondo-in, façon BD et mangas. A l'intérieur trône une photo au Maroc de l'acteur américain Steven Seagal, féru d'arts martiaux, aux côtés d'un des responsables du club. Nous sommes en plein mois de Ramadan et il fait très chaud dans ce pays désertique, parmi les plus pauvres du monde. La pratique du sport est souvent mise entre parenthèses pendant le carême...
(APA 08/06/16)
APA-Conakry (Guinée) - La sélection nationale de handball de Guinée (dames) va connaître ses adversaires à la coupe d'Afrique des nations de sa catégorie, prévue fin 2016 en Angola, à l’issue de la cérémonie du tirage au sort des groupes du tournoi prévu pour le 25 juin prochain à Luanda (Angola). Outre le Syli féminin, neuf autres pays africains participeront à cette édition : l’Angola (pays hôte), la Tunisie (tenante du titre), le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, la RD Congo, le Nigeria et le Sénégal. En route pour l’Angola, le Syli féminin senior de handball a, dans le cadre de ses préparatifs, remporté le Trophée de la Première édition du Tournoi International Zoulkha Nasri à Oujda au Maroc...
(Xinhua 06/05/16)
Les compétitions entrant dans le cadre de la 10ème édition du Tournoi de lutte africaine (TOLAC), espace CEDEAO, ont débuté jeudi après-midi à Dosso (140 km, Est de Niamey). Le TOLAC, ou Tournoi de Niamey, a été mis en place et institutionnalisé à partir de 2001 par les ministres chargés de la Jeunesse et des Sports de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en vue notamment de favoriser le brassage des populations. L'objectif poursuivi vise à promouvoir les valeurs traditionnelles à travers la lutte africaine, à raffermir les sentiments d'appartenance à une même communauté et à renforcer ainsi la fraternité entre les peuples par le brassage et le partage. Ce tournoi mettra aux prises des lutteurs...
(AFP 17/03/16)
Une vieille tribune poussiéreuse, une piste de sable mal délimitée mais de fiers chevaux de course et des jockeys improbables : c'est l'univers de l'hippodrome de Niamey où, malgré la pauvreté des moyens, on entretient la flamme des courses hippiques. Eleveurs et parieurs se souviennent encore que le légendaire étalon nigérien Dokin Iska Dan Filingué a couru devant la reine d'Angleterre il y a plus de 50 ans. Les paris officiels sur les courses de chevaux du pays ont cessé il y a longtemps mais la passion renaît tous les week-ends sur le stade défraichi qui date des années 1970.
(Xinhua 08/03/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- Les compétitions de la 10ème édition du Tournoi de Lutte Africaine (TOLAC), espace CEDEAO, se tiendront du 3 au 9 mai prochain à Dosso, au Niger, apprend-on lundi au ministère nigérien des Sports à Niamey. Le TOLAC, ou Tournoi de Niamey, a été mis en place et institutionnalisé à partir de 2001 par les ministres chargés de la Jeunesse et des Sports de la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en vue notamment de favoriser le brassage des populations. Selon le comité technique préparatoire, la ville de Dosso, située à 140 km à l'est de la capitale, offre toutes les commodités, avec des infrastructures sportives et hôtelières de qualité. Ce tournoi mettra aux prises...
(AFP 05/03/16)
Deux nouveaux expatriés, Baldé Keita et Famara Diédhiou, et deux locaux, Pape Seydou Ndiaye etCherif Salif Sané, ont été convoqués vendredi par le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé pour la double confrontation contre le Niger, fin mars, en qualifications de la CAN 2017. Les quatre petits nouveaux viennent renforcer un groupe où figurent également les cadres habituels des Lions de la Teranga, Sadio Mané (Southampton), Henri Saivet (Newcastle), Kalidou Koulibaly (Naples) ou Lamine Sané (Bordeaux). Outre Alfred Ndiaye (Bétis Séville) et Issa Cissokho (Bari), le principal absent se nomme Diafra Sakho, l'attaquant de West Ham revenant tout juste de convalescence. Le Sénégal affrontera le Niger, le 26 mars à Dakar, avant de se rendre à Niamey le 29 mars. Les...
(RFI 07/02/16)
A tout juste deux semaines du premier tour de la présidentielle au Niger, les candidats sont en pleine campagne électorale. Le président Issoufou est en tournée dans le sud du pays, à Dosso. Ses concurrents sont eux aussi partis à la rencontre de l'électorat rural. C'est le cas de Seyni Oumarou, arrivé à la deuxième place lors de la dernière présidentielle en 2011. Le candidat du MNSD-Nassara a tenu un meeting dans le centre du Niger. Son objectif est de rallier le plus de partisans, afin d'éviter la réélection, au premier tour, de Mahamadou Issoufou. C’est dans un cortège de motos et de véhicules, tous phares allumés, que le candidat du parti Mouvement national pour la société du développement (MNSD-Nassara),...
(RFI 26/01/16)
Les équipes de la Guinée et de la Tunisie ont décroché leurs places en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, ce 26 janvier au Rwanda, en battant respectivement le Nigeria (1-0) et le Niger (5-0). Nigérians et Nigériens sont éliminés. Le favori et le novice du groupe C poursuivent l’aventure en Championnat d’Afrique des nations 2016. C’est logique pour la Tunisie, vainqueur de l’édition 2011, et un bel exploit pour la Guinée, qui disputait le Chan pour la première fois. Les Guinéens sont allés chercher la qualification face au Nigeria, ce 26 janvier à Rubavu, grâce à un but d’Ibrahima Sory Sankhon (45e). Les Tunisiens, eux, l’ont décrochée face au Niger, grâce à un Saad Bguir exceptionnel en...
(RFI 25/01/16)
Victorien Adebayor est l’une des révélations de ce début de Championnat d’Afrique des nations. Ce grand espoir du football nigérien, qui porte le même nom que la star togolaise Emmanuel Adebayor, espère que ce Chan 2016 lui permettra de retourner en Europe, après un premier essai infructueux à Lorient, en France. Son nom est connu : Adebayor. Ses prénoms, Zakari et Victorien, pourraient l’être un jour. Ce Nigérien de 19 ans, qui participe au Chan 2016 avec le Mena, porte le même patronyme que la star togolaise Emmanuel Adebayor. « Je suis fier d’avoir le même nom que lui, déclare le jeune attaquant, dans un français un peu hésitant. Je ne l’ai pas encore rencontré. Mais j’aimerais bien le faire...
(Afrik.com 23/01/16)
Malgré de nombreuses occasions, la Guinée n’est pas parvenue à battre le Niger (2-2) vendredi lors de la 2e journée du CHAN 2016. Le Syli a même dû s’employer pour égaliser face à de valeureux Nigériens. Opposés ce vendredi à Kigali, le Niger et la Guinée se sont quittés sur un score de parité (2-2) lors de la 2e journée du CHAN 2016, ne parvenant pas à décrocher leur premier succès dans la compétition. En première période, les deux équipes se sont répondues au tac-au-tac. Auteur d’un contrôle parfait dans la surface, Aboubacar Sylla (39e) répliquait quasiment instantanément à l’ouverture du score de Youssouf Oumaro Alo (37e), qui avait bénéficié d’une passe contrée pour marquer en faveur du Mena. Deux...
(RFI 19/01/16)
L’équipe du Niger a débuté son Chan 2016 par une défaite 4-1 face à celle du Niger, ce 18 janvier à Kigali, dans le groupe C. Le Mena a d'ores et déjà réduit ses chances de qualification en quarts de finale du tournoi. L’équipe du Niger parviendra-t-elle à atteindre les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, comme en 2011 ? Cette perspective s’est éloignée ce 18 janvier à Kigali, dans le groupe C du Chan 2016, malgré une bonne première période face au Nigeria. Le premier quart d’heure du match est en effet dominé par le Niger. L’équipe nigériane se montre ensuite plus entreprenante mais sans être assez précise. Le Mena, de son côté, multiplie les incursions dans...
(Africa Top sports 19/01/16)
Pour son premier match du CHAN 2016, le Niger a fini par s’incliner face au Nigeria (4-1). Les hommes de François Zahoui ont encore deux rencontres pour espérer décrocher leur qualification pour le tour suivant. Mauvaise opération pour le Niger. Pour son entrée en lice dans cette édition 2016 du Championnat d’Afrique des nations, le Mena a fini par s’incliner lourdement face au voisin du Nigeria (2-0) pour le compte de la 1ère journéé du groupe C. Rencontre qui pourra laisser des regrets aux hommes de François Zahoui, trop timides dans leur entame de match et qui ont mis du temps à entrer dans la partie avant d’équilibrer les débats. Et comme un symbole, c’est après avoir fini le premier...

Pages

(RFI 20/07/16)
C’est l’un des rares festivals au monde qui donne à voir des films africains : Écrans Noirs à Yaoundé, au Cameroun. Un rendez-vous qui dure jusqu’au 23 juillet et où les réalisateurs s’emparent de sujets qui concernent le continent africain. Moussa Hamadou Djingarey y présente un film nigérien bouleversant, Le Pagne, ou la confession de Mariama, jeune fille victime d’excision. « Mon enfant, si tu lis mon message sur ce pagne, c’est que tu as atteint ta maturité. Donc, tu as le droit de connaître toute la vérité. » Le Pagne, c'est la confession de Mariama, jeune fille victime d'excision, puis violée en allant chercher du bois. Le Pagne, c'est le tissu sur lequel Mariama écrit sa vie, pour son...
(La Voix de l'Amérique 15/06/16)
Les écrivains du Tchad, Niger et du Cameroun revendiquent l'introduction des livres contre Boko Haram dans le système scolaire des trois pays. Les écrivains ont déclaré que pour que la lutte contre Boko Haram soit efficace, il faudrait informer les enfants dès leur bas âge des mauvaises pratiques de cette secte terroriste. Un orchestre de la rue invite la population de Yaoundé à la présentation d'un livre intitulé "Non à Boko Haram" par les écrivains du Tchad, du Niger et Cameroun. L'écrivain Camerounais Christian Ngange explique le contenu du livre au public. Selon l'écrivain Tchadien Renaud Dinguemnaial, ce livre est leur contribution à la lutte contre Boko Haram. Le Cameroun et le Niger ont déjà accepté l'introduction de cet ouvrage...
(RFI 11/05/16)
Visiter le Niger d’il y a plusieurs milliers d’années, au moment où le Sahara était verdoyant avec toutes sortes d’animaux, est possible grâce à une exposition de photographies présentée pendant quinze jours au Centre culturel Oumarou Ganda de Niamey. Le Niger a un art rupestre d'une qualité exceptionnelle que l'association Anigourane entend faire découvrir. L’association Anigourane, organisatrice de cette exposition, se propose de renouer le lien entre les Nigériens et leur patrimoine rupestre. Un patrimoine d’une centaine de milliers de gravures menacé par l’homme et l’environnement et présenté, en photographies . « Ce qu’on voit dans cette exposition ce sont de magnifiques photos de gravures rupestres, explique à RFI Karine Dyskiewicz, organisatrice de l'événement et coordonatrice de l'association Anigourane. Ces...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Le Point 09/04/16)
Mdou Moctar incarne la nouvelle génération de musiciens touaregs de par les thèmes qui illustrent ses compositions. En concert à Paris, il s'est confié au Point Afrique. Dans un petit passage à l'écart de l'agitation de la place de la Bastille, les gens commencent à se masser autour de La Mécanique Ondulatoire. Il est 22 heures passé dans la salle déjà moite du bar-concert. Longeant les murs bordés d'affiches de pin-up et autres posters de concerts de rock, Mdou Moctar descend l'escalier principal. Au milieu des vestes en cuir, look rockabilly et autres vestes en jean, il fend l'assemblée, vêtu d'un chèche gris-bleu qui ne laisse deviner que son regard. Noir, droit et déterminé. Le concert affiche complet. Les quelque...
(RFI 09/03/16)
Pour parler des femmes ce soir, notre invitée est une rappeuse nigérienne, Zara Moussa. Dans ses textes, elle milite pour le droit des femmes, et en particulier des femmes rurales du Niger, un pays où le taux de fécondité est parmi les plus élevés au monde avec plus de 7 enfants par femme, un pays où la scolarisation des filles est un vrai défi.
(Jeune Afrique 16/02/16)
La chanteuse Hamsou Garba a été libérée lundi matin. Elle avait été interpellée il y a une semaine puis placée en détention à la prison civile de Niamey. La cantatrice, militante de Moden Lumana, parti du candidat Hama Amadou pour la présidentielle du 21 février, est sortie de détention lundi 15 février dans la matinée, selon une source policière qui n’a pas précisé les motifs de son arrestation. Elle avait été interpellée par la police en début de semaine dernière, puis incarcérée à la prison civile de Niamey.
(Jeune Afrique 12/02/16)
Attendu le 13 février à Niamey, le chanteur camerounais Franko ne pourra finalement pas donner son concert. Niamey ne « collera pas la petite ». Franko, le chanteur camerounais auteur du tube « Coller la petite » s’est vu refuser son visa d’entrée sur le territoire nigérien. Contacté par la rédaction de Jeune Afrique, la société de production du spectacle, Djobola Prod, explique cette décision : « Les autorités nigériennes ont refusé d’accorder un visa d’entrée à l’artiste parce que son titre ‘Coller la petite’ contrevient aux mœurs du pays à majorité musulmane. Mais ce n’est en aucun cas pour des raisons sécuritaires, uniquement pour des raisons morales. » Du côté de l’entourage de l’artiste on déplore cette situation :...
(Xinhua 22/01/16)
PARIS, (Xinhua) -- La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, va nommer le créateur de mode nigérien Sidahmed Alphadi Seidnaly, dit Alphadi, Artiste de l'Unesco pour la paix. La cérémonie aura lieu au siège de l'Unesco à Paris le 25 janvier, a-t-on appris jeudi d'informations officielles de l'Unesco. Ce titre est décerné à Alphadi "en reconnaissance de son engagement en faveur de la culture et du développement au service de la paix, du respect et de la dignité humaine, de sa contribution à la promotion de la tolérance, et de son dévouement aux idéaux de l'Organisation", selon les mêmes sources. Né à Tombouctou au Mali en 1957, Alphadi est diplômé de l'Atelier Chardon Savard à Paris. Surnommé "le Magicien du...
(Jeune Afrique 30/12/15)
Après l'annulation pour cause de menace terroriste de la 10e édition du Festival international de la mode en Afrique (qui aurait dû se tenir du 25 au 29 novembre à Niamey), la manifestation pourrait se replier momentanément à Abidjan.
(Jeune Afrique 03/12/15)
Sécurité oblige, le Fima n'a pu ouvrir ses portes à Niamey le 25 novembre. Le styliste nigérien espère réussir à financer le report de son festival. En 1998, en pleine rébellion touarègue, Seidnaly Sidahmed alias Alphadi organisait le premier Festival international de la mode en Afrique (Fima). Au milieu de nulle part, aux portes de l’Aïr et du Ténéré, dans un magnifique théâtre de dunes de sable, le prince du désert avait dressé 800 tentes, construit quatre restaurants et mis à la disposition de ses 1 500 convives triés sur le volet une centaine de 4×4. Elle a été reportée la veille par le gouvernement en raison de risques d’attentat Une débauche de moyens qu’Alphadi n’aura pas l’occasion de déployer...
(Le Griot 02/12/15)
Les médias au Niger ont observé plusieurs formes de protestation lundi soir, contre ce qu’ils qualifient de dérives policières contre les journalistes. Dans la soirée de lundi, on pouvait lire sur les écrans de la télévision : « La Liberté de la presse est menacée au Niger faisons tout pour la protéger »alors qu’une vingtaine de radios et de télévisions privées ont suspendu lundi soir à partir de 18H45 TU, leurs émissions pendant deux heures, dans un mouvement de protestation contre « les violences policières » subies depuis janvier par des journalistes lors de manifestions à Niamey, la capitale du pays. La décision a été prise par les patrons des médias qui entendaient ainsi dénoncer « les violations répétées »...
(BBC 25/11/15)
Le festival de la mode africaine (Fima), dont la cérémonie d'ouverture était prévue mercredi au stade Général Kountché à Niamey a été reporté à une date ultérieure. Les autorités nigériennes qui ont annoncé ce report évoque des "risques d'attentat". Environ 1000 festivaliers dont des créateurs de mode, des mannequins et des célébrités du monde des arts et de la culture des quatre coins du monde étaient attendus à cette édition du Fima. La devise retenue l'édition 2015 est : "éducation, et l'industrie pour une Afrique de métissage et de paix". Le promoteur du FIMA, Alphadi, a indiqué à la BBC avoir accepté immédiatement la décision de report du festival pour "donner une dimension de deuil à ce qui vient de...
(AFP 24/11/15)
Le 10e Festival international de la mode en Afrique "FIMA", prévu du 25 au 29 novembre à Niamey, a été reporté sine die, par craintes notamment d'attaques terroristes, a indiqué mardi son organisateur, Seidnaly Sidhamed alias Alphadi. "Le gouvernement du Niger a décidé de reporter cette 10e édition du FIMA, en raison de ce qui se passe à Diffa (sud-est nigérien), au Mali, au Tchad, au Cameroun, en France", a expliqué Alphadi lors d'une conférence de presse. Il a assuré que ce festival se tiendra "très prochainement", sans avancer de nouvelle date. Le Niger fait face depuis février aux raids et attentats suicides très meurtriers des islamistes armés de Boko Haram qui ont déjà fait des centaines de morts dans...
(Africa Top Success 24/11/15)
La dixième édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA 2015) censée démarrer à Niamey demain est annulée. Selon les confrères journalistes sur place, le gouvernement nigérien a pris cette décision au regard du climat d’insécurité qui prévaut dans la région. Une conférence de presse est prévue demain pour officialiser l’information. Le FIMA 2015 piloté par le styliste international nigérien Seidnaly Sidhamed Alphadi avait pour thème : « l’éducation et industrie pour une Afrique de métissage et de la paix ». L’évènement devrait être l’occasion pour son initiateur Alphadi de procéder au démarrage des travaux de construction de l’Ecole Supérieure de Mode et des Arts (ESMA). Selon l’agence chinoise Xinhua, Il s’agira d’un centre de référence en matière de...
(Jeune Afrique 09/11/15)
À l'occasion de la 10e édition des Rencontres de Bamako, « Jeune Afrique » revient sur quelques pionniers de la photographie africaine. Alors que Malick Sidibé parcourt les folles nuits de Bamako, Jean Depara celles de Kinshasa, Philippe Koudjina se penche sur la vie nocturne de Niamey, là où la jeunesse s’épanouit au rythme de la rumba et du twist. Durant les glorieuses années 1960-1970, le Niger et son uranium aiguisent les appétits cupides et attirent toutes sortes d’aventuriers. Les « vedettes de la chanson française viennent donner des concerts, comme Claude François, Adamo ou Johnny Hallyday. On a vu passer aussi Pier Paolo Pasolini et la Callas, qui sont venus en repérage pour le film Medea, en 1969. Et...
(Jeune Afrique 29/10/15)
Des concerts outre-Atlantique, un label britannique… L'orchestre formé en 2000 a su séduire les oreilles anglo-saxonnes avec son savoureux mélange de culture nigérienne et de rock ouest-africain. Difficile de trouver de meilleurs ambassadeurs de la culture nigérienne que les musiciens du Tal National. Véritable « Niger en miniature », le groupe compte généralement six musiciens sur scène, mais est composé de dix-sept membres parmi lesquels des Haoussas, des Zarmas, des Peuls, des Gourmantchés, des Kanouris, des Fulanis, des Toubous, des Arabes et des Touaregs. Il a su créer une harmonie envoûtante, où chaque ethnie mêle sa sensibilité, son répertoire et ses sons à ceux du rock. Adulé de Niamey à Zinder, le Tal National a aussi conquis les oreilles anglo-saxonnes...
(Jeune Afrique 27/10/15)
Le styliste appelle les décideurs du continent à prendre conscience du potentiel de la filière textile. Et à la soutenir. Grande figure de la mode africaine, le styliste nigérien Alphadi souhaite voir décoller une véritable industrie du prêt-à-porter sur le continent. Nous l’avons rencontré dans son atelier, à Niamey. Jeune Afrique : Lors de la neuvième édition du Fima, en 2013, vous avez dit qu’il était temps « de réaliser la promesse des fleurs »… Que vouliez-vous dire ? Alphadi : Je souhaiterais voir l’industrie textile africaine éclater et briller de tous ses feux, grâce notamment à la classe moyenne qui émerge sur le continent et ne demande qu’à acheter les vêtements de créateurs locaux. Ces classes moyennes ne peuvent...
(Jeune Afrique 27/10/15)
Des centaines de créateurs, mannequins, stars venus du monde entier… Le dixième Festival international de la mode en Afrique, du 25 au 29 novembre à Niamey, promet d'être exceptionnel. Les stars du football Samuel Eto’o et Yaya Touré, l’acteur portugais Joaquim de Almeida, la chanteuse nigériane Yemi Alade (interprète du single à succès Johnny), les stylistes Xuly Bët, KikoRomeo ou encore Agnès b… Ce n’est là qu’un petit aperçu des invités attendus à Niamey pour la dixième édition du Festival international de la mode en Afrique (Fima), du 25 au 29 novembre. Et elles ne manqueront pas de compagnie. Les organisateurs ont convié quelque 350 stylistes, mannequins, personnalités du show-biz et des médias à cette grand-messe de la mode africaine,...
(MondAfrique 22/06/15)
Le Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) 2015 se tiendra du 25 au 29 novembre à Niamey au Niger. Pour en faire l’annonce, le célèbre styliste nigérien et Président fondateur du Festival, Alphadi, a tenu une conférence de presse jeudi 18 juin à la Maison de l’UNESCO dans le 7ème arrondissement de Paris. Celui que l’on surnomme « Le magicien du désert » promet un 10ème FIMA « plus gros et plus fort » pour redorer l’image du continent noir et promouvoir l’excellence à l’africaine. « La culture est un point de départ incontournable pour instaurer la paix et accélérer le développement en Afrique » a affirmé Alphadi, de son vrai nom Sidhamed Seidnaly. Cet événement est toujours...

Pages

(La Tribune 09/06/17)
C’est un homme « pétri d’expérience » qui a été porté mercredi 7 juin à la tête de la force armée conjointe du G5 Sahel pour éradiquer le terrorisme dans la région. Nommé au poste de chef d’état-major général des armées le 29 juin en 2016 pour remplacer le général Mahamane Touré parti à la retraite, le « nouvel homme fort du sahel », a acquis une réputation de meneur de troupes et de guerrier intrépide sur plusieurs fronts militaires au Mali, notamment au nord du pays. Sa nouvelle mission n’est pas une mince affaire. Né en 1967 à San, dans la région de Ségou au centre du Mali, Didier Dacko est un homme du sérail, en témoigne son ascension...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors que l'épidémie de méningite, qui a fait près de 180 victimes depuis le début de l'année, est désormais sous contrôle au Niger, l'OMS s'inquiète de la présence sur le marché de vaccins non authentifiés. Selon un rapport publié par l’ONU, le 17 mai dernier, au moins 180 personnes étaient décédées depuis le mois de janvier à la suite d’une épidémie de méningite au Niger. Au total, près de 3 000 cas suspects avaient été détectés. Les autorités sanitaires estiment que l’épidémie a désormais été endiguée, notamment grâce à une campagne de vaccination lancée à la mi-avril par le ministère de la Santé et ses partenaires. Mais, dans un communiqué publié le 2 juin, l’OMS a signalé la circulation d’un...
(Le Monde 08/06/17)
Les données recueillies par les camps de transit au Niger, qui veulent promouvoir des « alternatives à la migration », permettent de mieux cerner le profil des migrants. Après le verrouillage de la route migratoire des Balkans, les Européens veulent s’atteler au casse-tête de l’axe de la Méditerranée centrale. Parmi les propositions mises sur la table par la Commission européenne, des centres de « transit » chargés de retenir les migrants avant qu’ils n’entament la traversée vers l’Europe. Une solution qu’on retrouvait dans le programme d’Emmanuel Macron : « Nous développerons des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants, de manière complémentaire et additionnelle à notre aide au développement, en appuyant également...
(Jeune Afrique 07/06/17)
Un tribunal a condamné à trois mois de prison avec sursis l'opposant nigérien Amadou Djibo, pour incitation au complot visant à renverser le régime. Son avocat, qui dénonce une décision injustifiée, a fait appel. Le leader du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), Amadou Djibo dit Max, a été condamné mardi 6 juin à trois mois de prison avec sursis. Il est accusé d’incitation au complot visant à renverser le régime du président Mahamadou Issoufou, a indiqué son avocat Me Souley Oumarou à Jeune Afrique.
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
L'OMS a lancé une alerte aux faux vaccins contre la méningite dans la sous-région ouest africaine. La maladie fait depuis janvier dernier des ravages au Nigeria et au Niger. Tout est parti du Niger, comme l’explique le ministre de la santé publique Dr Idi Illiassou Maïnassara : "une pharmacie de la place à Niamey a reçu une de ces commandes de vaccins". Elle contacte la firme qui lui confirme que c’est un vaccin falsifié. C’est alors qu’une lettre est adressée à l’OMS, qui à son tour lance l’alerte dans toute la sous-région. Lire la suite sur: https://www.voaafrique.com/a/alerte-aux-faux-vaccins-contre-la-meningite...
(Dw-World 07/06/17)
Malgré la fin de l'épidemie de méningite qui a fait 183 victimes, les autorités alertent sur l'existence de vaccins non authentifiés sur le marché .Au Niger, l'épidémie de méningite est réapparue dans le pays au mois de mars dernier. Plus de 3200 cas ont été signalés dans tout le pays et 183 décès ont été confirmés. Les autorités sanitaires estiment actuellement que l’épidémie a été endiguée grâce à la vaste campagne de vaccination initiée par le gouvernement et ses partenaires. Néanmoins, un faux vaccin serait toujours en circulation. Il s'agit d'un produit de la marque Menguinhos Fiocruz en provenance de pays voisins. Le ministre nigérien de la santé publique Idi Illiassou Mainassara annonce que tout le systeme est aux aguets...
(La Voix de l'Amérique 07/06/17)
Un tribunal a condamné le président de la coalition des partis de l'opposition, Front pour la restauration de la démocratie et la Défense de la république. Amadou Djibo Ali dit Max est accusé d'organiser un complot visant à renverser le régime du président Mahamadou Issoufou. Les avocats d’Amadou Djibo Ali ont aussitôt décidé d'interjeter appel de la décision du tribunal de première instance de Niamey. "Nous ne sommes pas d'accord qu'un Nigérien puisse être poursuivi pour une infraction politique au registre d'atteinte à la sûreté de l'état," a déclaré Me Souley Oumarou, un de ses avocats.
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...
(La Tribune 06/06/17)
La découverte d’une version falsifiée d’un vaccin antiméningococcique en circulation au Niger a provoqué une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). D’après les autorités nigériennes, les investigations se poursuivent pour déterminer la provenance ainsi que la quantité des produits contrefaits introduits dans le pays. Loin d’être un cas isolé, ce nouveau scandale remet à l’ordre du jour le fléau des faux médicaments en Afrique. C'est la première alerte du genre de l'année que l'Organisation mondiale de santé (OMS) vient de faire au sujet d'un «vaccin antiméningococcique falsifié en circulation en Afrique de l'Ouest ».
(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...
(RFI 06/06/17)
Les pays du G5 Sahel veulent une armée sous-régionale capable de lutter efficacement contre le terrorisme et l'insécurité en général, spécialement dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel se réunissent à Bamako ce lundi 5 juin pour une réunion, et les contours de cette force commune se précisent. L'effectif de cette force pourra aller jusqu'à 5 000 hommes avec un mandat d'un an renouvelable. Mais la véritable nouveauté c'est qu'elle sera dotée de deux composantes. Une militaire et une autre policière avec des effectifs chargés de lutter plus particulièrement contre le trafic de drogue, de biens, ou d'êtres humains. Une nouvelle manière...
(AFP 02/06/17)
Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés, ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, dans le nord du Niger, sur leur route vers la Libye voisine et probablement l'Europe, ont annoncé jeudi à l'AFP des sources locale et humanitaire. Six survivants ont donné l'alerte sur le sort funeste de leurs 44 compagnons de voyage. "Le nombre de migrants morts dans le désert pour l'instant est de 44", a déclaré à l'AFP le maire d'Agadez, Rhissa Feltou, sans préciser les circonstances du drame. La Croix-Rouge, dont une équipe est sur le terrain pour "récolter des informations précises", a aussi fait état d'"au moins 44 migrants morts".
(RFI 02/06/17)
Un nouveau drame de l'immigration. Au moins 44 migrants, parmi lesquels des bébés ont été retrouvés morts en plein désert dans la région d'Agadez, au nord du Niger. Ils tentaient de se rendre en Libye. Mais leur voiture est tombée en panne. C'est ce qu'ont raconté les six survivants ghanéens et nigérians, qui ont été récupérés par un transporteur et acheminés avant-hier au centre de transit de Dirkou. Ils sont maintenant pris en charge par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La région d'Agadez représente une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe et, pour pour lutter contre les trafiquants, Niamey a voté en 2015...
(RFI 02/06/17)
Dans l’affaire du trafic de bébés nigérians, au Niger, les condamnés du 13 mars 2017 ont été laissés en liberté jusqu'au mercredi 31 mai, où ils ont été convoqués à la gendarmerie pour se voir notifier leur décision d'incarcération. Ces hommes et ces femmes sont poursuivis pour « supposition d'enfants », un délit qui consiste à s'attribuer la maternité d'un nouveau-né qui n'est pas le sien. Parmi les personnes concernées par cette condamnation figurent un ancien ministre, le chef de file de l'opposition, et leurs épouses. Condamnés à une peine d'un an, ils ont passé, mercredi 31 mai, leur première nuit en prison. Deux mois et demi se sont écoulés entre le verdict du tribunal et l'incarcération des condamnés. Il...
(BBC 02/06/17)
Six membres présumés du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) accusés d'avoir pris part mercredi à une attaque des positions militaires à Abala, dans la région de Tillabéry, ont été arrêtés. C'est une opération de ratissage menée par l'armée nigérienne qui a permis de les appréhender. L'attaque a fait six morts du côté des forces de l'ordre, trois Maliens et trois Nigériens. Depuis quelques mois, les positions militaires proches du Mali et du Burkina Faso, sont la cible d'attaques de terroristes venus souvent du Nord-Mali.
(BBC 01/06/17)
Quarante quatre corps de migrants ont été découverts dans le désert nigérien. Ils sont morts alors qu'ils tentaient de se rendre en Libye. Trois bébés, deux enfants mineurs et dix-sept femmes figurent parmi les victimes, essentiellement des Ghanéens et des Nigérians. Selon six survivants, les victimes sont mortes de soif après la panne de leur véhicule.
(La Tribune 30/05/17)
Malgré la multiplication des attaques des groupes armés dans le Sahel et principalement au Mali, la force mixte régionale attend toujours le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU. La situation est d’autant plus paradoxale qu’en dépit du mandat offensif qui leur a été accordé, les casques bleus de la MINUSMA peinent à contenir la situation sur le terrain par manque de moyens. De quoi susciter des interrogations au sein de la population pendant que les dirigeants des pays du Sahel continuent à quémander l’assistance d’urgence de la communauté internationale. Le maintien de la force française Barkhane ainsi que la multiplication de bases militaires occidentales au Sahel...
(RFI 30/05/17)
Au Niger, l’opposant Amadou Djibo sera fixé sur son sort dans une semaine. Le jugement a été mis en délibéré au 6 juin prochain. Le procès de l’opposant s’est poursuivi, lundi 29 mai, à Niamey, pour « proposition de soulèvement ». Les débats ont été houleux devant un public composé, en majorité, de militants de l'opposition nigérienne. Le ministère public a requis six mois de prison. Détenu depuis quinze pour un flagrant délit de complot, le jugement d'Amadou Djibo a duré près de trois heures. Après le rejet de toutes les exceptions soulevées par la défense, le débat sur le fond de l’affaire a enfin eu lieu dans la salle d’audience des flagrants délits. Amadou Djibo était seul à la...
(RFI 30/05/17)
Deux policiers nigériens et un civil ont été tués samedi soir 27 mai dans une attaque contre un poste de police de la région de Tillabéri, près de la frontière du Burkina Faso, a annoncé dimanche soir le ministère nigérien de l'Intérieur. Trois policiers ont été également blessés. Selon les informations de RFI, les assaillants sont venus à motos. Cinq motos, selon le préfet du département de Tera. Ils ont attaqué le poste-frontière de Pétèl-Kolé, côté nigérien, emporté avec eux les armes et les munitions puis l'ont incendié. Ils ont fui ensuite vers le Nord, vers le Mali. Selon le préfet, le civil qui a trouvé la mort est de nationalité ivoirienne.
(Le JDD 29/05/17)
Le président du Niger Mahamadou Issoufou était l’un des rares chefs d’État africains invités au G7. Il a défendu la mise en place d’une force régionale sahélienne pour lutter contre le terrorisme. Vous avez rencontré Emmanuel Macron vendredi. Quelle a été la teneur de votre échange? Je l'ai d'abord félicité pour son élection. Nous avons évoqué les questions de migration, de développement et de changement climatique. Nous avons surtout parlé de coopération bilatérale, notamment de sécurité. Je l'ai remercié de l'engagement militaire de la France au Sahel et lui ai demandé de nous aider à rendre opérationnelle la force conjointe du G5 Sahel – Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad et Mauritanie – pour lutter contre le terrorisme au Mali. Quel...

Pages