| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(APA 26/04/17)
Les importations commerciales entre les pays de l’espace de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’élèvent entre 10 et 15 milliards de dollars US, représentant 10% des importations globales de la sous-région, a révélé, mardi, Salifou Tiemtoré, Directeur des Douanes de la Commission de la CEDEAO. Img : CEDEAO : les échanges commerciaux inter-Etats s’élèvent entre 15 et 20 milliards USD par an (Officiel) M. Tiemtoré co-animait un panel sur ‘’les forces motrices du commerce intra-régional en Afrique de l’Ouest’’ à la faveur du Dialogue régional multi-acteurs organisé à Abidjan par le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (CACID). ‘’Les importations commerciales de la CEDEAO s’élèvent, annuellement entre...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Alors que la justice française a accordé la dernière manche à Africard, Niamey ne cède pas et espère toujours remporter la partie et éviter de payer les millions d'euros réclamés par la société de production de documents biométriques. Malgré le fait que la justice française ait débouté, mi-mars, le Niger lors de sa dernière tentative devant le tribunal de Nanterre, dans le litige qui l’oppose à Africard, Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances, rejette toujours tout accord à l’amiable. Il espère encore obtenir la levée des saisies que la société de production de documents biométriques a opérées en France...
(Agence Ecofin 25/04/17)
(Agence Ecofin) - La région de Dosso regorge d’énormes potentialités en terres irrigables à même de contribuer à l’autosuffisance alimentaire, selon le Directeur régional du génie rural. Au détour d’une rencontre sur le sujet, Arachi Dillé cite les mares aménagées, les cours d’eau artificiels, la vallée du fleuve Niger, les dallols comme potentialités de la région. Pour M. Dillé, la direction régionale, bénéficiant d’un financement de plus de 6 milliards de Fcfa de l’Etat et de ses partenaires, a aménagé...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Jeudi 13 avril 2017, les Ong One, Oxfam et Sherpa ont publié un rapport dans lequel ils concluent que les versements de l’exploitant minier Areva à l’Etat du Niger sont en deçà de l’approvisionnement en uranium dont il (Areva) bénéficie. Ceci, malgré la renégociation des contrats miniers entre l’Etat nigérien et le géant français. Dans un communiqué rendu public par la Direction de la communication d’Areva le 14 avril dernier, le groupe informe que « le chiffre...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(AFP 14/04/17)
"Des zones d'ombre persistent" dans les premières déclarations publiques des paiements d'entreprises extractives françaises aux pays producteurs, estiment les organisations non gouvernementales Oxfam, ONE et Sherpa dans un rapport publié jeudi, qui épingle notamment Total et Areva. Au total les trois ONG ont passé au peigne fin les déclarations de six groupes français - Total, Areva, EDF, Engie, Eramet ainsi que Maurel et Prom - portant sur leurs activités d'extraction de matières premières (énergies fossiles ou minerais) en 2015. Un exercice inédit, puisque ces entreprises sont obligées de publier leurs versements aux pays où elles exploitent des ressources...
(RFI 13/04/17)
Le Niger n'a pas tiré profit de la renégociation de son contrat minier avec Areva, le géant français de l'uranium. Bien au contraire. C'est la conclusion de ONE, Oxfam et Sherpa dans un rapport publié ce jeudi 13 avril. Les trois ONG ont scruté les déclarations que les entreprises françaises sont désormais obligées de publier sur ce qu'elles versent aux Etats dans lesquels elles exploitent des gisements. Il s'agit d'une transposition française de la directive européenne sur la transparence des...
(Le Monde 13/04/17)
Une étude publiée par Oxfam, ONE et Sherpa montre que le flou domine encore dans les comptes des industries extractives. Gaz, pétrole et uranium dans le secteur de l’énergie, métaux dans le secteur de la construction, terres rares dans celui des nouvelles technologies… Les ressources extractives représentent un enjeu géopolitique et économique majeur. Mais leur exploitation reste marquée par des pratiques de corruption et d’évasion fiscale, dont pâtissent en premier lieu les populations des pays fortement dotés en ressources minérales et naturelles.
(RFI 13/04/17)
Les ONG ONE, Oxfam et Sherpa ont relevé des incohérences dans les déclarations de versements effectués par Areva au Niger, et par Total en Angola. Areva au Niger, Total en Angola... Malgré les efforts de transparence de ces entreprises françaises sur leurs rémunérations aux États où elles ont des gisements, le flou persiste, estiment ONE, Oxfam et Sherpa. Les ONG ont relevé des incohérences qui sèment le doute. En 2015, Total aurait ainsi versé 100 millions d’euros de plus que...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Le Niger a finalement remporté son bras-de-fer avec le Sénégal dans la bataille pour la présidence de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). C'est l’ancien ministre des Finances nigérien Abdallah Boureima qui a été choisi, après une bataille de plusieurs mois. Le Niger n’a pas lâché et cela a payé : Abdallah Boureima, qui était jusque-là commissaire chargé de la fiscalité et des politiques, a été élu lundi 10 avril à l’unanimité président de la commission de...
(AFP 12/04/17)
L’économiste nigérien Abdallah Boureima a été désigné nouveau président de la Commission de l’UEMOA à l’occasion de la dernière conférence extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous régionale qui s’est tenue le 10 avril dernier à Abidjan. Cette nomination met ainsi fin au feuilleton diplomatique dont le Niger et le Sénégal ont été les principaux acteurs ces derniers mois pour le contrôle du poste. Sur fonds de concessions et de médiation, le nouveau président de la Commission...
(AFP 11/04/17)
Abdallah Boureima, ancien ministre nigérien de l'Economie et des Finances, a été élu à l'unanimité lundi président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) lors d'un sommet extraordinaire lundi à Abidjan, selon la déclaration finale de la réunion. M. Boureima succède à l'ancien Premier ministre sénégalais, Cheikh Hadjibou Soumaré, qui occupait ce poste depuis 2011 et qui avait annoncé sa démission à la surprise générale fin septembre. "Réputé pour son sérieux et sa rigueur, Abdallah Boureima est un homme de confiance du président (nigérien) Mahamadou Issoufou", a déclaré à l'AFP Zarami Abba, un membre du parti du président Issoufou, le Parti nigérien pour la démocratie...
(Agence Ecofin 11/04/17)
(Agence Ecofin) - Publiée mardi sur le site internet du pétro-gazier britannique Savannah Petroleum, une nouvelle mise à jour effectuée sur Agadem confirme que la prochaine campagne de forages dans le bassin, sera centrée sur la zone qui couvre le contrat de partage de production (PSC) R3. Il s’agira notamment de trois prospects déjà ciblés et en cours de préparation pour accueillir les travaux qui commenceront avant la fin du premier semestre de l’année en cours. Selon le document, le...
(Agence Ecofin 11/04/17)
À l’issue de la session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) tenue ce lundi 10 avril à Abidjan en Côte d’Ivoire, le nigérien Abdallah Boureima, a été désigné Président de la Commission de ladite institution. Ancien ministre de l'économie et des finances du Niger, puis Commissaire chargé des politiques économiques et de la fiscalité de l'UEMOA, Abdallah Boureima remplace à ce poste, le Sénégalais Cheick Hadjibou Soumaré. Ceci pour...
(RFI 11/04/17)
A Abidjan, se tenait ce lundi 10 avril un conseil extraordinaire des 8 pays de l'UEMOA qui ont le franc CFA comme monnaie commune. La population globale de l'Uemoa avoisine les 90 millions d'habitants. La politique d'échange et de développement de cette union économique et monétaire est dictée par les président des Etats membres et la Commission, qui siège à Ouagadougou, en est le maître d'œuvre. Hier lundi, à Abidjan, les huit chefs d'Etat se sont mis d'accord pour trouver...
(Agence Ecofin 11/04/17)
(Agence Ecofin) - Dans le but de lancer la seconde phase du programme Kandadji, une mission conjointe du gouvernement et des partenaires techniques et financiers s’est déroulée du 03 au 07 avril dernier. Ce fut l’occasion pour les acteurs d’évaluer le processus de la phase I, et d’identifier les contraintes en vue d’améliorer la stratégie d’attaque de la nouvelle phase. C’est ainsi qu’il a été convenu entre les différents acteurs de revoir la coordination du processus d’octroi des autorisations, du...
(AFP 10/04/17)
La croissance économique au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) devrait demeurer forte en 2017, à environ 7%, malgré la persistance des menaces sécuritaires et un contexte économique mondial morose, ont estimé lundi ses dirigeants à Abidjan. "Le taux de croissance dans l'Uemoa est estimé à 6,8% en 2016, contre 6,6 en 2015" a annoncé le ministre sénégalais de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, président du conseil des ministres de l'Uemoa. "Un taux quatre fois supérieur à la moyenne de l'Afrique subsaharienne. Ce taux était de 1,6%", s'est félicité, de son côté, le président ivoirien Alassane...
(Le Monde 07/04/17)
Dans cette obscure affaire de vente d’uranium, le groupe français Areva dit avoir perdu 18 millions de dollars et l’Etat nigérien affirme en avoir gagné 800 000… Il y a là, réunis autour d’une transaction financière qui sème le doute, tous les éléments d’un thriller politico-financier. On y retrouve le géant français du nucléaire Areva, un nouveau gouvernement, sans le sou, d’une ancienne colonie française en Afrique, des intermédiaires russes et libanais avec des comptes bancaires dans les Emirats arabes unis et des centaines de millions de dollars...
(Xinhua 07/04/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président nigérien Mahamadou Issoufou a procédé jeudi à Niamey à la pose de la première pierre de construction du 3ème Pont de Niamey sur le Fleuve Niger, dénommé "Pont Général Seyni Kountché", fruit de la coopération sino-nigérienne. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de Chine au Niger, M. Zhang Lijun, et de plusieurs hautes personnalités nigériennes ainsi que des représentants du corps diplomatique à Niamey. D'un coût de plus de 500 millions de yuans,...
(Jeune Afrique 07/04/17)
Le patron d'Orange pour l'Afrique et Moyen-Orient, Bruno Mettling, négociait depuis plusieurs mois pour l'ensemble des opérateurs télécoms. En déplacement à Niamey mercredi 5 avril, Bruno Mettling n’est pas revenu bredouille de sa longue journée de négociations avec le ministère des Télécoms et celui des Finances. Depuis septembre 2016, Orange et les autres opérateurs télécoms (Airtel et Moov/Maroc Télécom) ont entamé des discussions pour faire évoluer une fiscalité jugée confiscatoire et que Deloitte estimait dans un rapport récent à 42%...

Pages