Jeudi 18 Janvier 2018
(La Tribune 16/01/18)
La fronde sociale et politique contre les dispositions fiscales de la loi des finances 2018 ne faiblit pas au Niger où ce dimanche des milliers de manifestants ont battu le pavé à l’appel de la société civile. La loi des finances est pourtant déjà entrée en vigueur à la suite de son adoption par le parlement et le gouvernement ne compte pas faire marche arrière. C'est un peu comme le médecin après la mort, la fronde de la société civile contre la loi des finances 2018 mais cette dernière n'entend point baisser les bras. Ce dimanche, à l'appel d'un collectif d'organisations de la société civile, des milliers de manifestants ont de nouveau battu le pavé...
(APA 16/01/18)
APA-Niamey (Niger) - Des dizaines de milliers de Nigériens, toutes catégories socio- professionnelles confondues, ont battu le pavé ce dimanche, à l’appel du Cadre de concertation des organisations de la société civile, pour marquer leur rejet de la Loi de finances 2018 et son contenu de mesures antisociales. Cette marche autorisée par l’autorité administrative après trois refus s’est déroulé à la Place de la concertation, sis à l’Assemblée nationale. Ce qui a permis à ses organisateurs, au cours du meeting qui l’a sanctionné d’exprimer leur rejet de cette loi adoptée par les députés, comportant toute une batterie de mesures à caractères fiscal et administratif, susceptibles, selon ces derniers, « d’affecter sérieusement la situation, déjà très difficile, des ménages nigériens »...
(La Tribune 16/01/18)
Le Niger vient d’obtenir une enveloppe de 43 millions de dollars de la Banque africaine de développement (BAD) sous forme d’une aide budgétaire. Il s’agit à travers cet appui, d’aider le pays à faire face aux défis posés par les aléas climatiques et la chute du cours du pétrole et de l’uranium qui ont mis à mal les caisses de l’Etat. Une bouffée d’oxygène pour le gouvernement mais qui ne profitera pas directement aux bourses des populations qui vont devoir...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont montré un faible engouement lors de la séance d’adjudication ciblée de bons assimilables du trésor (BAT), à 3 mois, organisée par le Niger , a appris APA, mardi, auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur qui sollicitait 25 milliards FCFA, s’est vu proposer seulement 9 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar) Ce qui donne un taux de couverture...
(AFP 15/01/18)
Environ 1.500 personnes, selon les autorités, et plusieurs milliers, selon les organisateurs, ont manifesté dimanche à Niamey et dans d'autres villes du pays contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale". Les manifestants qui répondaient à l'appel d'une coalition d'organisations de la société civile, ont défilé en scandaient "A bas les députés !", "A bas la loi des finances" et "A bas le gouvernement". Les protestataires, dont de nombreux jeunes et femmes, ont tenu un meeting devant le parlement,...
(Le Point 15/01/18)
Les temps sont durs pour Areva en Afrique, et notamment au Niger. Présente depuis plus de cinquante ans au Niger, l'entreprise française détient deux filiales, la Société des mines de l'Aïr (Somaïr) et la Cominak, avec lesquelles elle gère les gisements d'uranium d'Arlit, dans l'extrême nord. Elle vient de mettre en exécution son plan de départ annoncé en octobre dernier pour faire face aux difficultés du marché. 700 personnes concernées… Ces mesures font partie d'un plan lancé par les deux...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Les institutions de microfinance nigériennes ont été autorisées par le gouvernement à offrir des produits et services de la finance islamique à leurs clients. L’exécutif nigérien a approuvé le 5 janvier 2018 l’adoption d’un projet de loi modifiant et complétant l’ancienne loi réglementant les systèmes financiers décentralisés (microfinances) Dans un communiqué, le gouvernement nigérien fait savoir que cette modification de la loi de 2010 vise à permettre aux microfinances de se conformer aux clauses de la Banque centrale des Etats...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région,...
(Agence Ecofin 11/01/18)
En 2017, deux pays africains ont annoncé le lancement de leurs Caisse de Dépôts et de Consignations (CDC), le Burkina Faso en avril et Niger en octobre. Inspiré du modèle français, ce type d’institution existe déjà au Maroc (photo), en Tunisie, au Sénégal, en Mauritanie, au Gabon, au Bénin mais aussi en Italie, au Canada ou encore au Brésil. Une caisse de dépôt est une institution financière publique qui gère, dans l’intérêt général, les capitaux issus des cautionnements, dépôts de...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine...
(Agence Ecofin 10/01/18)
Ces 09 et 10 janvier, la BOAD abrite, à Lomé, un atelier sous régional aux fins de promouvoir l’agriculture climato-intelligente. Les autorités nationales et les agences d’évaluation environnementale de cinq pays d’Afrique de l’Ouest à savoir, le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo, prennent part aux travaux. Les changements et la variabilité climatiques constituent une menace pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest, et surtout pour les agriculteurs de la région qui...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Le Niger va commencer à tester, dès ce mois de janvier, la télévision numérique sur une grande partie de son territoire. L’information a été révélée par l’Agence de Presse Africaine (APA). Le pays semble proche de la fin de sa migration, après avoir récemment reçu un lot d’équipements nécessaires à la diffusion en numérique. Selon APA, les premiers tests de la TNT offriront à la population locale les deux chaînes du groupe audiovisuel public (ORTN), à savoir Télé Sahel et...
(Agence Ecofin 08/01/18)
La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), à travers un communiqué sur son portail web www.bceao.int , déplore des informations malveillantes sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à l’existence « de faux numéros de série sur les billets de 10 000 FCFA et 5 000 FCFA » et de différences sur les dimensions de ces billets. La diffusion de ces messages prend une certaine ampleur et crée déjà un début de psychose au sein des...
(Agence Ecofin 03/01/18)
Selon l’Agence régionale d'appui à l'émission et à la gestion des titres publics dans l'UMOA (Agence UMOA-Titres), le volume annuel global provisoire des émissions de titres publics par adjudication au titre de l’année 2018 s’élève à 3026 milliards FCFA (environ 5,5 milliards $). Ce volume global qui regroupe les émissions provisoires de 7 des 8 Etats membres de l’UMOA (le calendrier d’émission du Sénégal n’étant pas encore disponible) se répartit selon les instruments comme suit : 1 212 milliards FCFA...
(Le Point 02/01/18)
La bourse régionale des valeurs mobilières, institution commune de pays d'Afrique de l'Ouest, a choisi d'enrichir la palette de financement des PME de la sous-région. Une initiative salutaire. Ça bouge du côté des petites et moyennes entreprises en Afrique. Beaucoup de fonds d'investissement, d'agence de développement se tournent désormais directement vers elles pour les financer. Dernièrement on a pu compter : Investisseur et Partenaire (80 millions d'euros), Proparco (750 millions d'euros), Fisea (120 millions d'euros) ou encore le fonds franco-africain...
(La Tribune 27/12/17)
L’Union européenne vient de décaisser une enveloppe de 45,975 millions d'euros soit quelques soit 30,15 milliards de francs CFA en faveur du Niger. Il s’agit du second décaissement de l’année qui est destiné à financer des projets de développement socio-économique et de lutte contre la migration irrégulière. Un appui budgétaire qui vient appuyer les réformes économiques et en matière de gouvernance mis en place par les autorités pour faire face à la conjoncture actuelle. Bonne nouvelle pour le Niger qui...
(La Tribune 27/12/17)
La quatrième session de la grande commission mixte Maroc-Niger a été l'occasion pour les deux pays de renforcer leur coopération. Les deux parties ont signé pas moins de 16 accords de coopération dans plusieurs domaines stratégiques, donnant ainsi un nouvel élan à leur partenariat. La session a été co-présidée par Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue nigérien Ibrahim Yacoubou. La coopération entre le Maroc et le Niger se porte de mieux en mieux. Ces 25 et...
(RFI 19/12/17)
Le Niger a obtenu jeudi 14 décembre la levée des saisies opérées sur trois de ses immeubles par la société Africard. Niamey marque un point, mais plusieurs de ses biens restent cependant encore saisis. Pour rappel, Africard est une société qui avait signé en 2011 un contrat avec Niamey pour la fourniture de passeports biométriques. Suite à une rupture jugée abusive de ce contrat en 2012, Africard a réussi à faire condamner le Niger à des dédommagements, le 6 octobre...
(La Tribune 18/12/17)
La Conférence de la Renaissance du Niger s'est tenue les 13 et 14 décembre et a réuni bailleurs internationaux et investisseurs privés au sein de l'Hôtel Méridien Etoile de Paris. Les 23Mds $ annoncés pour financer le Plan de Développement 2017-2021 dépassent les attentes initiales de 17Mds $. La Tribune Afrique a rencontré Kane Aichatou Boulama, Ministre du Plan et véritable cheville ouvrière de ces rencontres. Entretien. La Tribune Afrique : Quelles sont les grandes orientations du Plan de Développement...
(La Tribune 18/12/17)
Une enveloppe largement au-delà des attentes pour le financement d’un plan de développement quinquennal. Au terme de sa « Conférence de la Renaissance du Niger », Mahamadou Issoufou, le président nigérien est reparti avec plusieurs gros chèques. Au total, la levée de fonds de Paris auprès des organismes continentaux et du secteur privé a permis de récolter 23 milliards de dollars, soit plus que les 17 milliards escomptés. A Paris, Mahamadou Issoufou et son gouvernement ont « vendu » «...

Pages