Jeudi 29 Juin 2017
(Jeune Afrique 23/06/17)
Il y a encore un an, Les Filles de Illighadad chantaient dans la brousse, entre Tahoua et Agadez. Aujourd'hui, les trois musiciennes touarègues font la tournée des plus grands festivals européens. Quoi de plus naturel, pour un groupe de musique issu d’un peuple nomade, que de vous donner rendez-vous dans un aéroport ? Dans le hall, Les Filles de Illighadad sont assises à côté de leurs instruments, attendant patiemment leur vol pour Casablanca, avant de prendre leur correspondance pour le Portugal, où elles sont attendues au Festival islamique de Mértola. « De Niamey vers le monde », vante l’affiche lumineuse d’une compagnie aérienne juste au-dessus d’elles. Ces trois jeunes filles d’à peine plus de 20...
(Commod Africa 13/06/17)
Les stylistes Pathé’O -Burkinabè d'origine et Ivoirien d'adoption et Sidahmed Alphadi -Nigérien, créateurs de mode de renommée internationale, ont plaidé mercredi la cause du coton africain. Dans le cadre de ses 52è assemblées annuelles, la Banque africaine de développement (BAD) avait dédié une session au secteur africain du textile-habillement, session intitulée "Fashionomics". Le secteur représenterait un marché de $ 31 milliards en Afrique subsaharienne. C’est le deuxième secteur le plus important en terme d’emplois dans les pays en développement, après l’agriculture, selon la BAD. "L’Afrique produit du coton, mais ce coton ne reste pas chez nous", a déploré Pathé’O. "Nos pays producteurs exportent tout et il ne nous reste rien. Croire que l’industrie de la mode, ce sont les autres,...
(La Voix de l'Amérique 29/05/17)
Le festival Ciné Droit Libre à Niamey est une initiative des réalisateurs burkinabé du film sur le journaliste Norbert Zongo assassiné en 1998 au Burkina Faso pour encourager la liberté d'expression et le respect des droits de l'homme. Abdoulaye Diallo, un de ces réalisateurs et promoteur de ce festival, explique que c’est suite à la censure du film Norbert Zongo au Burkina Faso que l'idée du festival est venu. Ce film a été vu et apprécié partout dans le monde,...
(APA 24/05/17)
APA-Ahmedabad (Inde) Omar Faye : Envoyé spécial - L’industrie de la mode peut créer plus d’emplois que l’uranium au Niger a condition de bénéficier de l’aide des pouvoirs publics, a soutenu le styliste – modéliste nigérien, Alphadi, lors d’un panel organisé mercredi a Ahmedabad (Inde) dans le cadre des 52-èmes assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) axées sur le thème ‘’la création de richesses par l’économie de la mode’’. ‘’Depuis prés de 40 ans je me bats...
(AFP 23/05/17)
"Surtout n'écrivez pas que je suis nigérien", commence par ordonner le poète-peintre touareg Hawad. "Je suis touareg, ma nation, elle est écartelée entre cinq nations. Je ne reconnais pas ces nations africaines". Une anthologie de Hawad vient d'être publiée dans la prestigieuse collection Poésie de Gallimard. Le musée national Boubou-Hama de Niamey et le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) organisent, eux, jusqu'au 27 mai une rétrospective regroupant toute la carrière picturale de cet artiste. Hawad, bien plus connu pour sa poésie que pour sa peinture, écrit en langue touareg.
(Le Point 23/05/17)
Poète et peintre, ce Touareg vient d'entrer chez Gallimard à la NRF et s'offre une exposition de ses oeuvres à Niamey. Vouloir faire entrer Hawad dans des cases, des contours, lui accoler des épithètes, c'est s'exposer à des protestations. Hawad en rue déjà, rien qu'à l'idée. Rebelle, enragé, Touareg, nomade. Il est tout cela. C'est certain. Mais il l'est tellement que l'idée même le dérange. D'être ceci. Ou cela. D'ailleurs, toute son œuvre dit son refus, ses tentatives répétées de...
(AFP 10/04/17)
Depuis des années, il fait glousser toute l'Afrique francophone avec sa satire pince-sans-rire de la "République très très démocratique du Gondwana". Mais méfiance, le "Gondwana est partout", confie l'humoriste nigérien Mamane, l'œil qui frise. Avec son "président-fondateur" cramponné au pouvoir, son sous-développement chronique, ses routes défoncées, le Gondwana "c'est un pays imaginaire dans lequel tous les Africains peuvent se reconnaître", explique Mamane dans un entretien accordé à l'AFP. Neuf ans que ce natif du Niger - qui a bourlingué un...
(Agence Ecofin 02/02/17)
(Agence Ecofin) - La salle de cinéma du groupe français Canal+ a été inaugurée le 31 janvier 2017 à Niamey. Canal Olympia se veut un cadre de distraction et d’épanouissement des cinéphiles de la capitale. C’est le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Issa qui a procédé à la coupure du ruban. La salle de cinéma Canal Olympia Niger du groupe français Canal+ fait partie du réseau des salles de cinéma et de spectacles ouverts dans plusieurs pays d’Afrique...
(Agence Ecofin 12/01/17)
(Agence Ecofin) - L’enseigne CanalOlympia a été lancée ce 11 janvier 2017 à Conakry, la capitale de la Guinée. Le groupe Canal+ a ainsi ouvert sur le continent africain sa 2ème salle cinéma-spectacles, après la première qui avait été inaugurée à Yaoundé au Cameroun le 14 juin 2016. Après Conakry, 3 autres salles CanalOlympia seront ouvertes dans les tout prochains jours, le 18 janvier à Douala au Cameroun, le 1er février à Niamey au Niger, et le 25 février à...
(Jeune Afrique 27/12/16)
À l'occasion de la 10è édition du Festival international de la mode africaine (Fima), qui s'est tenu à Agadez, au Niger, Alphadi, fondateur de l'événement qui fêtait ses 20 ans, nous a livré ses impressions. En 1998, le styliste nigérien Alphadi organisait dans le désert du Tiguidit (site naturel classé par l’Unesco), près d’Agadez, la première édition du Festival international de la mode en Afrique (Fima). Pour sa dixième édition et ses 20 ans, il a voulu revenir là où...
(Jeune Afrique 24/12/16)
À l'occasion de la 10è édition du Festival international de la mode africaine (Fima), qui s'est tenu à Agadez, au Niger, Alphadi, fondateur de l'événement qui fêtait ses 20 ans, nous a livré ses impressions. En 1998, le styliste nigérien Alphadi organisait dans le désert du Tiguidit (site naturel classé par l’Unesco), près d’Agadez, la première édition du Festival international de la mode en Afrique (Fima). Pour sa dixième édition et ses 20 ans, il a voulu revenir là où...
(RFI 22/12/16)
L'écrivain français Thomas Diétrich a été arrêté au Niger. Agé de 26 ans, il est notamment l'auteur de « Là où la Terre est rouge » et « Les enfants de Toumaï », deux livres sur l'Afrique publiés chez Albin Michel. En séjour dans le Nord, il a été interpellé lundi à Agadez et devait être renvoyé en France mercredi soir. Thomas Diétrich était au Niger depuis plusieurs jours. Il s'est notamment rendu au Festival international de la mode africaine...
(Agence nigérienne de presse 02/12/16)
Niamey - L’Ambassadeur de Russie au Niger, M. Doulian Alexey, a annoncé à la presse, ce mercredi 30 novembre 2016 à l’issue d’un entretien avec le Président Issoufou Mahamadou, qu’il vient de remettre une invitation officielle de son pays au ministre nigérien en charge de la jeunesse pour participer au festival mondial de la jeunesse et des étudiants que la ville russe de Sotchi abritera en octobre 2017. Le diplomate russe, dont le pays a également fait don mardi de...
(APA 07/11/16)
APA-Ouagadougou (Burkina) - La 14e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) qui a fermé ses portes dimanche dans la capitale burkinabè, a vu la consécration du Niger, lauréat du trophée le plus convoité, le Prix du président du Faso récompensant le «Meilleur stand pays». D’une valeur de 3,5 millions de francs CFA, ce prix a été décerné lors de la Nuit de récompense des artisans (NRA) du SIAO 2016. Dans la même catégorie «Meilleur stand pays», le...
(RFI 29/10/16)
Direction le Niger, où nous partons visiter, à Niamey, le musée des instruments de musique traditionnelle, qui a vu le jour en 1994. Il a été rénové en 2010, avec la construction d’un nouveau pavillon, grâce à la coopération espagnole. Quelques 170 instruments de musique, reflétant la diversité socio-culturelle du Niger, y sont exposés.
(BBC 25/10/16)
De nombreux Nigériens ont un grand intérêt pour les films en langue hausa produits par "Kannywood", l'industrie cinématographique du nord du Nigeria voisin. Ces films souvent tournés en hausa, une langue parlée par une partie des Nigériens, décrivent des faits sociaux, le vécu quotidien, les coutumes, les intrigues comme la polygamie. Communément appelés aussi "Dandali Soyéyya", c'est-à-dire "l'espace des amoureux", ils sont rythmés par des chants et danses. Au marché de Wadata, l'un des plus grands de Niamey, la capitale...
(Jeune Afrique 23/09/16)
Sept pavillons, de l’ère des dinosaures à l’âge du nucléaire, un zoo et même un centre de formation : le Musée national Boubou-Hama est à la hauteur des ambitions qui entourèrent sa naissance, en 1959. «L’établissement est aussi ancien que le Niger indépendant », annonce fièrement Moussa, 36 ans, guide au Musée national Boubou-Hama (MNBH), à Niamey. Depuis douze ans, il arpente les pavillons de ce lieu riche en histoire(s), créé en 1959, ainsi que les allées du parc zoologique, où...
(Jeune Afrique 13/09/16)
Chantre de la démocratie, défenseur de la cause des albinos, promoteur du don du sang… Le reggaeman nigérien ne ménage ni son talent ni son temps pour faire passer ses messages en musique. Où qu’il aille, Adamou Yacouba, alias Black Mailer, trouve une main à serrer, un ami à qui demander des nouvelles de la famille. Difficile pour lui de passer inaperçu. Il n’a jamais été du genre silencieux. Né le 1er janvier 1973 à Baga-Gorou, un village des environs...
(Xinhua 28/07/16)
NIAMEY, (Xinhua) -- La 4ème édition du Festival des Arts traditionnels et contemporains du Niger communément appelé Festival "Saduwa" se tiendra en octobre prochain à Zinder (Est), a-t-on appris mercredi auprès du comité d'organisation. Initié en 2013, ce grand rendez-vous vise à faire la promotion de la culture nigérienne en général, et de la ville hôte, Zinder, en particulier, il offre également l'occasion aux artistes de faire découvrir au public les grandes valeurs de la production des arts traditionnels et...
(AFP 27/07/16)
Mamman Sani est une sorte de légende au Niger, où sa musique sert d'indicatif entre les émissions de la radio et de la télévision nationales ou à meubler les temps morts à l'antenne, mais la force de son orgue lancinant a fini par dépasser les frontières. Ce musicien autodidacte, qui n'avait jusqu'à récemment enregistré qu'un seul album, sur cassette en 1981, travaille désormais en studio au Ghana à la sortie d'une oeuvre intégrale qui devrait compter des dizaines d'albums. C'est...

Pages