Jeudi 25 Mai 2017

Une mission européenne à la frontière nigéro-libyenne sollicitée pour endiguer le flux migratoire

Une mission européenne à la frontière nigéro-libyenne sollicitée pour endiguer le flux migratoire
(Agence Ecofin 16/05/17)
Des migrants au Niger. Photo d'archives

(Agence Ecofin) - L’Allemagne et l’Italie veulent freiner la migration irrégulière vers l’Union européenne. Dans une lettre datée du 11 mai 2017 et adressée à la commission européenne, les ministres de l’Intérieur des deux pays demandent une mission européenne résidente dans la région (frontière entre le Niger et la Libye). Objectif, contrôler et endiguer le flux des migrants qui font de cette zone la plus privilégiée pour atteindre les côtes italiennes.

Pour l’Allemagne, cette lettre est la preuve d’un soutien à l’Italie, porte d’entrée de la plupart des migrants vers l’Europe. L’Italie préconise de son côté que cette mission de surveillance sollicitée devrait s’accompagner d’initiatives pour le développement de l’Afrique.

L’Italie a reçu plus de 42 000 migrants depuis le début de l’année. La Méditerranée centrale, voie privilégiée par les migrants pour atteindre l’Italie, a connu une hausse des flux migratoires de l’ordre de 18% en 2016.

En février dernier, l’Italie a annoncé vouloir débloquer 65 milliards de Fcfa pour le Niger et la Tunisie pour lutter contre la migration irrégulière.

Guevanis DOH

Commentaires facebook