Mercredi 13 Décembre 2017

Perquisition au siège français d’Areva dans une affaire de vente douteuse présumée d’uranium au Niger

Perquisition au siège français d’Areva dans une affaire de vente douteuse présumée d’uranium au Niger
(Agence Ecofin 30/11/17)

Une perquisition s’est déroulée hier mardi au siège du groupe nucléaire Areva en France. L’information a été confirmée par le groupe, sans pour autant mentionner le contexte de la perquisition.

Mais plusieurs sources relient cette descente de la police judiciaire à une enquête préliminaire sur une vente présumée douteuse de la vente de l’uranium nigérien.

L’affaire remonte à 2012 mais a été révélée par la presse nigérienne en février dernier. Il est question de la vente de 5000 tonnes d’uranium nigérien impliquant Areva, des entreprises russes, libanaises et le ministre nigérien des Finances, Hassoumi Massaoudou, autrefois Directeur de cabinet du Président Mahamadou Issoufou.

Le Parlement nigérien s’était saisi du dossier à travers une commission d’enquête, mais n’a pas donné une suite favorable aux accusations portées contre M. Massaoudou.

Commentaires facebook