| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(Autre média 23/09/16)
Le Parlement européen a approuvé l’accord de partenariat économique avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, le Lesotho et l’Afrique du Sud. Le 14 septembre 2016, le Parlement européen a approuvé un accord octroyant un accès détaxé à l’Union européenne aux produits venant de Namibie, du Mozambique, du Botswana, du Swaziland, et du Lesotho et améliore l’accès au marché européen de l’Afrique du Sud. Cet accord de coopération...
(Agence Ecofin 22/09/16)
Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, dans un communiqué rendu public le 21 septembre, que la croissance économie namibienne devrait tomber à 2,5% en 2016 contre 5,3% en 2015, en raison notamment d’une baisse de l'activité dans le secteur du BTP. «Après plusieurs années de bonnes performances, la croissance économique devrait temporairement ralentir en 2016. Le FMI prévoit une croissance de 2,5% en 2016 comparativement à 5,3% en 2015, en raison des efforts de consolidation budgétaire déployés par les autorités et du ralentissement de l'activité dans le secteur du BTP», a déclaré Geremia Palomba, le chef d’une mission...
(Jeune Afrique 22/09/16)
La Banque européenne d’investissement va aider l’Éthiopie, qui concentre un grand nombre de réfugiés en transit, à développer des parcs industriels pour retenir les candidats à l’exil sur place. La Banque européenne d’investissement (BEI) va prêter 200 millions de dollars (180 millions d’euros) à l’Éthiopie pour la construction de deux parcs industriels qui emploieront 30 000 réfugiés, selon l’agence Reuters. Cette aide vise à tenter de diminuer l’afflux de migrants à destination du continent européen. « Des initiatives et des projets tels que celui-là donnent aux gens le choix de rester plus près de chez eux et fournissent également une opportunité de croissance économique », explique Werner Hoyer, le président de la BEI, dans un communiqué. Ces réfugiés font eux-mêmes...
(Agence Ecofin 21/09/16)
Le président de la Namibie a indiqué que son pays sollicitera le marché financier sud-africain pour mobiliser 5 milliards $ en obligations souveraines et emprunts, au cours des 10 prochaines années. Ce choix, a expliqué Hage Geingob (photo), dans une interview à Bloomberg, a pour but de continuer d'attirer des investisseurs internationaux, tout en se protégeant de la volatilité qui caractérise les eurobonds émis en dollars américains. La Namibie est l'un des pays les moins pauvres d'Afrique, avec un Produit intérieur brut par habitant qui atteint les 5000 $. De ce point de vue, elle n'éprouve pas de difficultés particulières à financer le service de sa dette. D'ailleurs, les investisseurs en quête d'actifs à rendements fixes, offrant des marges supérieures...
(RFI 02/09/16)
Une pièce de théâtre racontant l'histoire d'une centaine d'enfants africains envoyés en Allemagne de l'Est à partir de 1979. La pièce est inspirée de faits réels pour révéler les drames familiaux derrière les enjeux africains de la guerre froide.
(Agence d'information d'afrique centrale 02/09/16)
L’ambassadeur de la Namibie, Vilio Hifindaka, a fait savoir au ministre d’Etat en charge de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo, que vingt affairistes de son pays sont prêts à développer les activités économiques au Congo dans les domaines de l’agriculture et de la pêche. C’était à l’occasion d’une entrevue ce 1er septembre à Brazzaville. « Nous avons discuté de la coopération entre la Namibie et le Congo dans les domaines de l’agriculture et de la pêche. Nos hommes d’affaires qui sont disposés à investir dans ces domaines travailleront en partenariat avec les acteurs économiques congolais », a expliqué l’ambassadeur au sortir de l’audience. Vilio Hifindaka a évoqué plusieurs atouts que regorge le Congo sur le plan...
(Angola Press 01/09/16)
Mbabane - La Communauté de Développement de l'Afrique australe (SADC) va appuyer la candidature de l'Angola comme membre du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, dont l'élection pourra se réaliser ce mois de septembre, à Genève, en Suisse. La décision a été prise au 36ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation régionale, qui a clôt ses travaux mercredi, à Mbabane, la capitale du Swaziland Se confiant à la presse, au sortir de la réunion, le ministre des Relations Extérieures, Georges Chikoti, a affirmé que la SADC avait accepté l’appui de la candidature sollicitée par l’Angola, qui fait déjà partie du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, de 2007 à 2010. Ce Conseil est...
(Angola Press 30/08/16)
Luanda - Les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la SADC participant au 36ème sommet qui va se dérouler au Swaziland, les 30 et 31 août prochain vont chercher les sources de financement pour la matérialisation du programme d'industrialisation des Etats-membres de l?organisation, a informé lundi le secrétaire d'Etat angolais aux Relations Extérieures, Manuel Augusto. Le gouvernant a tenu ces propos lors du départ du vice-président Manuel Domingos Vicente pour Swaziland où il représentera le Chef de l’Etat angolais José Eduardo dos Eduardo. “La priorité de notre région à cette rencontre est le programme d’industrialisation. Dans la région, les Etats ont différents niveaux de développement, et au cours de ces deux dernières années, cet aspect a été abordé », a-t-il...
(AFP 18/08/16)
L'Afrique australe a besoin d'une aide humanitaire urgente pour éviter une nouvelle année de pénuries alimentaires en raison des inondations qui menacent désormais la région dans la foulée d'une grave sécheresse, ont prévenu jeudi des agences de l'ONU. L'Afrique australe souffre depuis deux ans des effets dévastateurs d'El Nino, ce courant climatique qui bouleverse le rythme des pluies et qui a apporté une grave sécheresse sur la région. 18 millions de personnes ont actuellement besoin d'aide alimentaire, dans le sud de l'Afrique, selon le Programme alimentaire mondial (PAM). Et cette année, c'est un autre phénomène météorologique inverse, la Nina, qui pourrait s'abattre...
(L'Essor 17/08/16)
Au deuxième jour de sa visite dans la capitale namibienne, le Premier ministre Modibo Keita a été reçu hier après-midi par le président namibien Hage Geingob. Au palais présidentiel, perché sur une colline, les deux personnalités ont parlé des liens d’amitié entre nos deux pays et surtout de la nécessité de persévérer dans le rapprochement des pays d’Afrique. Modibo Keita était porteur d’un message du président Keita à son homologue namibien. Le chef du gouvernement dira à son hôte que le Mali a encore besoin du soutien des États africains pour mettre les forces armées et de sécurité en état d’assurer la sécurité sur l’ensemble de son territoire. Au-delà du handicap de la distance et de la barrière linguistique avec...
(L'Essor 16/08/16)
Arrivé à Windhoek dimanche après-midi, le Premier ministre Modibo Keita a rendu une visite de courtoisie hier matin à, Saara Kuugongelwa-Amadhila, première femme à occuper le poste de chef de gouvernement dans ce pays. Les deux personnalités, en présence des responsables techniques des deux pays, ont exposé leurs attentes par rapport à la grande commission mixte. Le Premier ministre Modibo Keita a ainsi partagé des réflexions qui, de son point de vue, doivent inspirer les travaux de la première grande commission mixte. « Un grand honneur d’être ici avec une forte délégation de nature à développer une bonne coopération entre les deux pays.
(APA 12/08/16)
APA-Windhoek (Namibie) - La Namibie a ratifié l’Accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE), avant l’échéance du 1er octobre 2016 fixé par l’UE. L’ambassadeur de la Namibie auprès de l’UE, Kaire Mbuende, a déclaré à la presse vendredi que le vice-Premier ministre Netumbo Nandi-Ndaitwah a signé l’instrument de ratification des APE mercredi et il ne reste que le dépôt l'instrument de signature à l’UE. Il a ajouté qu’il y a maintenant un marché ouvert où nous pouvons exporter tout ce que nous produisons ce qui va immédiatement générer des millions de dollars pour la Namibie, à travers le commerce et les exportations. L’UE qui a signé les APE avec la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), le 10...
(Angola Press 09/08/16)
Luanda - Le ministre de la Défense Nationale, João Lourenço, a proposé à Maputo, lors d'une réunion ministérielle de la SADC, le 23 mars comme "Date de Libération de l'Afrique Australe", car c'est la date à laquelle se commémore la bataille de Kuito Kuanavale. Selon le ministre, qui a conduit une délégation angolaise à la XVIIIème Réunion du Comité Ministérielle de la SADC pour la Coopération Politique, Défense, Sécurité et Questions de violence dans le genre tenue du 1er au 05 août 2016 dans la capitale mozambicaine, "une importante victoire a été obtenue (le 23 mars) dans la lutte de libération de la Région Australe du Continent". La date de libération de l'Afrique australe a été vivement débattue, car il...
(AFP 28/07/16)
L'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé jeudi un cri d'alarme afin d'obtenir une aide d'urgence agricole pour dix pays d'Afrique australe menacés de sécheresse par le phénomène climatique El Nino. "Au moins 109 millions de dollars sont nécessaires" pour fournir d'urgence semences, outils et engrais afin que dix pays menacés de sécheresse puissent "produire suffisamment pour se nourrir et éviter d'être dépendants de l'aide humanitaire jusqu'à la mi-2018", a indiqué la FAO dans un communiqué reçu à Paris. Le plan d'intervention de la FAO couvre potentiellement 23 millions de personnes au...
(Xinhua 26/07/16)
La Namibie a l'intention de supprimer l'obligation de visa pour tous les Africains dans l'esprit du panafricanisme, a déclaré lundi le président Hage Geingob. M. Geingob, qui a officiellement ouvert la conférence sur l'examen de la politique étrangère du pays a dit que "nos frères et sœurs africains seront toujours les bienvenus en Namibie". "Nous nous sommes engagés à étendre ce privilège à tous les détenteurs de passeports africains en délivrant initialement des visas à l'arrivée et en supprimant éventuellement l'obligation de visa", a expliqué M. Geingob. La conférence qui réunit les diplomates namibiens analysera l'impact...
(Agence Ecofin 23/07/16)
Paladin Energy a signé un «term sheet» (document synthétisant les principaux termes d’un contrat) avec MGT Resources pour vendre à celui-ci 24% de sa mine Langer Heinrich, en Namibie, à un montant de 175 millions $. La transaction devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre de l’année en cours. La société a déclaré qu’elle est en train de finaliser avec son futur partenaire la documentation définitive pour l’exécution formelle de la transaction. Cette documentation comprend entre autres un accord de vente et d’achat, un pacte d’actionnaires et une documentation pour les accords d’exploitation de l’uranium.
(Agence Ecofin 22/07/16)
Selon Bryan Carter, le responsable des produits financiers à rendement fixe au sein de la division marchés émergents de BNP Paribas Investment Partners, a indiqué, que les obligations souveraines de la Namibie et de la Côte d'Ivoire, sont actuellement les plus attractives d'Afrique. « Elles n'offrent pas forcément les meilleurs rendements et les plus gros écarts de plus-values, mais les économies des deux pays sont moins dépendantes des matières premières, de la Chine et ont une plus grande diversification », a commenté...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(AFP 13/07/16)
L'Allemagne prévoit de présenter des excuses officielles pour l'élimination systématique des indigènes en Namibie issus des peuples Héréro et Nama par les troupes impériales allemandes il y a un siècle, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères. "Nous avons pour objectif de parvenir à une déclaration gouvernementale commune (avec les autorités de Namibie, ndlr) qui contiendrait une formulation commune sur les événements qui se sont produits et une excuse allemande qui serait acceptée par la Namibie et qui pourrait former la base d'une résolution des parlements" des deux pays...
(Agence Ecofin 05/07/16)
En Afrique australe, la Namibian Electricity Control Board (ECB) a autorisé une augmentation de 16,71% du tarif électrique. Le kilowattheure d’électricité coûte désormais 0,103 $ au lieu des 0,088 $ précédents. Selon Foibe Namene (photo), la CEO de l’ECB, cette augmentation tarifaire est en grande partie due à la dépréciation du dollar namibien face au dollar américain. « Cette augmentation de prix permettra à la NamPower (la compagnie nationale de fourniture électrique, Ndlr) de s’acquitter des coûts opérationnels, tout en continuant à fournir l’électricité. Cet ajustement tarifaire sera appliqué...

Pages