Samedi 16 Décembre 2017
(Xinhua 19/10/17)
Namibia is to pilot a project for the treatment of poor quality local groundwater to a level that complies with the national standards for drinking water, using sun and wind energy to power the process. According to the Adaptation Fund (AF) in an announcement on Wednesday, Namibia clinched the funds worth 4.9 million U.S. dollars for the project which is set to use reverse osmosis and pilot two plants in a rural setting, where the water demand of the communities differs. The two selected project sites are at Grunau settlement and at Bethanie village, both located in the far south of the country. The implementing entity in the country will be the Desert Research Foundation of Namibia, while the executing...
(Xinhua 13/10/17)
La Namibie a confirmé mercredi que l'anthrax avait tué les 120 hippopotames et 25 buffles la semaine dernière. Les animaux ont commencé à mourir le 1er octobre dans le parc national de Bwabwata, au nord-est du pays. Jusqu'au 10 octobre, on a enregistré 120 hippopotames et 25 buffles morts. Le ministère namibien de l'Environnement et du Tourisme, dans un communiqué, a assuré les touristes qu'il n'y avait pas de danger pour la santé des personnes en raison de la situation. Les responsables des parcs natures et de la faune, ainsi que du département vétérinaire du ministère de l'Agriculture, se rendent dans la région pour évaluer la situation, selon le communiqué. Les deux ministères s'efforcent de trouver une solution appropriée pour...
(Xinhua 13/10/17)
Les organisations écologistes namibiennes ont lancé une initiative de sensibilisation pour protéger les pangolins suite à une augmentation marquée des captures illégales, des meurtres et du commerce de pangolins sur les marchés internationaux. Le président de la Chambre namibienne de l'environnement (CNE), Chris Brown, dans un communiqué publié jeudi, a affirmé en réponse à la pression croissante sur les pangolins, qu'il avait pris l'initiative d'informer le pays du statut précaire de cet animal et de demander au public d'aider à arrêter le commerce illégal des pangolins. "Nous avons besoin d'un effort national collectif pour s'attaquer au problème du commerce illégal des pangolins sur les marchés internationaux", a souligné M. Brown. Le ministère de l'Environnement et du Tourisme et les conservatoires...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Xinhua 13/10/17)
La Namibie a déclaré jeudi avoir décidé de fermer certaines sections du parc national de Bwabwata pendant que les employés retirent les carcasses d'hippopotames et de buffles décédés depuis l'apparition d'un foyer d'anthrax la semaine dernière. Le ministère de l'Environnement et du Tourisme a déclaré dans un communiqué que cette mesure avait été convenue lors d'une réunion d'évaluation de haut niveau mercredi dernier. Des animaux ont commencé à décéder le 1er octobre dans ce parc situé dans le nord-est du pays, selon les responsables. Au 10 octobre, 120 décès d'hippopotames et 25 de buffles étaient confirmés. Il a également été convenu de mener une campagne de vaccination contre l'anthrax à destination du bétail vivant à proximité immédiate du parc, et...
(RFI 10/10/17)
Plus de 100 hippopotames ont été retrouvés morts dans une rivière d'un parc national en Namibie. Cette hécatombe pourrait être causée par la maladie du charbon, a annoncé ce lundi 9 octobre le ministère de l'Environnement. Sur des photos publiées dans la presse locale, des cadavres d'hippopotames gisent sur le dos ou la tête au-dessus de l'eau dans le parc de Bwabwata, au nord-est du pays. « Plus de cent hippopotames sont morts la semaine dernière. On ne connaît pas l'origine des décès, mais on soupçonne qu'il s'agit de la maladie du charbon »...
(AFP 09/10/17)
Une centaine d'hippopotames ont été retrouvés morts dans une rivière d'un parc national en Namibie, une hécatombe qui aurait pu être causée par la maladie du charbon, a annoncé lundi le ministère de l'Environnement. Sur des photos publiées dans la presse locale, des cadavres d'hippopotames gisent sur le dos ou la tête au-dessus de l'eau dans le parc de Bwabwata (nord-est). "Plus de cent hippopotames sont morts la semaine dernière. On ne connaît pas l'origine des décès mais on soupçonne qu'il s'agit de la maladie du charbon", a déclaré à l'AFP le ministre namibien de l'Environnement, Pohamba Shifeta. La maladie du charbon est une maladie bactérienne généralement associée aux climats arides. Le bilan pourrait encore être plus élevé, a estimé...
(Xinhua 09/10/17)
Une épidémie présumée de maladie du charbon a tué 107 hippopotames en à peine une semaine dans l'une des plus grandes réserves naturelles de Namibie, le Parc national de Bwabwata situé dans la région du Zambèze. Le directeur du parc, Apollinaris Kannyinga, a confirmé dimanche ces décès. D'après lui, les premiers ont été recensés le 1er octobre, mais ce bilan s'est aggravé en fin de semaine. "Nous suspectons une épidémie de la maladie du charbon, mais notre vétérinaire doit encore confirmer ça", a-t-il dit. M. Kannyinga a ajouté que c'est la première fois qu'une telle épidémie mortelle frappe ce pays d'Afrique australe. La Namibie comptait jusqu'ici 1.300 hippopotames.
(Agence Ecofin 06/10/17)
Mercredi, la compagnie indienne ONGC Videsh a annoncé la conclusion de l’acquisition d’une participation de 30% sur la licence d’exploration EL 0037. Cette participation a été acquise auprès de Tullow qui conserve désormais 35%, ainsi que le statut d’opérateur. Par ailleurs, cette opération dont la valeur n’a pas été annoncée, marque l’arrivée de l’entreprise indienne sur le prometteur marché namibien du pétrole. Elle entre surtout dans le cadre de sa stratégie d’expansion qui consiste à ajouter des actifs d'exploration et de production à fort potentiel à son portefeuille E&P. Les autres partenaires sur la licence sont Pancontinental Namibia, filiale de Pancontinental Oil & Gas NL, listé sur ASX (30%), et Paragon Oil & Gas (Pty) Ltd (5%). Le bloc EL...
(Le Point 29/09/17)
Le pays pourrait saisir l'embellie économique qui s'ouvre à lui pour réformer en profondeur son modèle économique et social. Explications. Pendant que le président Donald Trump vante les qualités du système de santé namibien, un pays dont il n'a pourtant pas l'air de connaître le nom puisqu'en marge des Assemblées générales des Nations unies et devant un parterre de dirigeants africains il a parlé de la « Nambia », un ciel bleu économique semble tendre les bras à ce petit pays semi-désertique. Les bonnes nouvelles sont venues du ministre namibien des Finances, Calle Schlettwein. Dans un communiqué publié ce 27 septembre à l'occasion de la revue de l'économie et du budget de 2017, le ministre a indiqué qu'il anticipait des...
(AFP 15/09/17)
Heureuse comme une touriste en Namibie... Comme de plus en plus d'étrangers, Anouk Den Otter a craqué pour le pays africain et ses paysages grandioses. En plein hiver austral, elle y fête sa lune de miel en pagayant avec son mari au milieu des otaries. "Jusque-là, tout est bien", confie cette Néerlandaise de 29 ans en débarquant de son canoë sur une plage de Walvis Bay (ouest). "Les gens sont vraiment gentils et la nature magnifique." Employée dans un hôtel d'Amsterdam, la jeune femme avoue avoir choisi l'Afrique australe un peu par hasard. "J'ai consulté sur internet les meilleures destinations en juin et la Namibie est apparue en tête de liste. On y trouve un peu de tout. La mer,...
(Agence Ecofin 14/09/17)
Du 25 au 29 septembre à Windhoek, la Namibie accueillera la 5ème Conférence Afrique et Numérisation. L’évènement réunira d’importants acteurs de l’industrie de la radiodiffusion, des fournisseurs de services par satellite, des canaux de distribution en ligne, des opérateurs de télécommunications et des régulateurs venus des quatre coins du monde. Cette édition qui a pour thème « Leadership transformationnel en période de transition numérique », débutera par un forum de deux jours durant lesquels les participants examineront...
(Agence Ecofin 30/08/17)
En Namibie, la firme exploratoire britannique, Chariot Oil and Gas a choisi de ne pas renouveler son contrat d’exploration sur les blocs offshore 2714A et 2714B situés au large. L’annonce a été faite via un communiqué publié mardi. Selon ce document, la direction explique que cette décision entre dans le cadre de sa politique visant à mieux gérer son portefeuille et à s’imposer une certaine discipline financière. L’autre raison importante de ce retrait est le fait que l’entreprise n’ait pas trouvé de partenaire pour amoindrir les charges lors des prochaines phases de développement. « Bien qu'il soit clairement décevant que nous n’ayons pas pu attirer un partenaire sur ces blocs, il est important pour nous de maintenir la discipline financière...
(Xinhua 23/08/17)
La prochaine visite du vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli en Namibie favorisera davantage l'amitié et la coopération traditionnelles entre les deux pays, a déclaré mardi l'ambassadeur de Chine en Namibie, Zhang Yiming. L'ambassadeur Zhang Yiming a déclaré à une conférence de presse à Windhoek que lors de la visite du dirigeant chinois du 26 au 29 août, les deux pays échangeront des points de vue sur la coopération en matière de politique, d'économie, de technologie et de culture. En plus d'un entretien avec le président de la Namibie, Hage Geingob, le vice-Premier ministre chinois a prévu des visites des projets de coopération importants tels que la mine d'uranium Husab, le terminal à conteneurs de Walvis Bay et la station de...
(Seychelles News Agency 22/08/17)
La contribution et la proposition des Seychelles pour l'introduction d'une stratégie régionale complète pour aborder collectivement les problèmes de drogue ont été accueillis favorablement par la Communauté de développement de l'Afrique australe SADC, a annoncé, lundi, un communiqué de State House. Les chefs d’État et les gouvernements de la SADC ont assisté au 37ème sommet qui s’est tenu ce week-end à Pretoria, en Afrique du Sud. Quant au VIH / sida, le président des Seychelles, Danny Faure, a souligné aux dirigeants de la SADC que l’État insulaire a connu une augmentation des infections aux VIH en raison de l’augmentation du nombre de consommateurs de drogues par voie intraveineuse. En conséquence, Faure a proposé le besoin urgent d'aborder le problème de...
(Xinhua 10/08/17)
La Namibie commencera prochainement à poursuivre les personnes qui tuent des animaux sauvages et publient des photos de leurs trophées sur les médias sociaux, a annoncé mercredi le ministre de l'Environnement et du Tourisme, Pohamba Shifeta. Les gens qui tuent des animaux, avec ou sans permis, et en publient des photos sur les médias sociaux pour se vanter seront sanctionnés par la loi une fois adopté le projet de loi sur la gestion des zones protégées et de la faune. Cette nouvelle fait suite à la diffusion virale dans ce pays d'une photo présentant un groupe de personnes qui ont abattu un koudou d'un tir avant de lui lancer des pierres pour le tuer. M. Shifeta a souligné que la...
(AFP 31/07/17)
Quelque 150 personnes ont défilé pour la première fois à Windhoek, capitale de la Namibie, pour revendiquer une meilleure protection légale pour les gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres de ce pays d'Afrique australe. Les participants à cette marche ont agité des drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel, criant "tous unis" en descendant l'avenue principale de la ville. Aucun incident n'a été signalé au long du défilé encadré par la police, même si certains passants ont lancé des mots désobligeants aux manifestants. "Notre demande n'est pas le mariage. Notre demande c'est que les couples qui vivent ensemble puissent bénéficier d'une certaine protection légale", a déclaré Friedel Dausab...
(AFP 27/07/17)
Lentement, les flots s'écartent pour faire apparaître celui que l'équipage du "Mafuta" surnomme le "boucher". Retenu par un énorme câble d'acier, ce monstre chenillé est hissé à la poupe du navire, qui croise le long des côtes de la Namibie. Quelques heures de maintenance en surface et l'engin de 285 tonnes replonge pour poursuivre sa juteuse besogne. Arracher des diamants du fond de l'océan. Alors que les mines qu'il exploite depuis des décennies dans l'aride désert namibien commencent à se tarir, le groupe De Beers a misé son avenir sur l'extraction off-shore. Une escadre de cinq bateaux armés d'aspirateurs sous-marins ratisse depuis plus de dix ans le lit de l'Atlantique à la recherche des pierres précieuses crachées par la rivière...
(BBC 25/07/17)
La Namibie a éliminé le Zimbabwe sur le score de 5 à 4 après les tirs au but. Les footballeurs namibiens, qui sont restés plus d'un an sans championnat national, sont venus à bout des Zimbabwéens. Le championnat namibien, qui a perdu son sponsor, n'a pas été fonctionnel depuis la saison 2015-16. "Nous n'avons pas eu de matchs de une ligue depuis avril de l'année dernière, donc c'est très difficile pour nous", a déclaré l'entraîneur de la Namibie Ricardo Mannetti. Pour réussir cet exploit, il a révélé qu'ils ont dû "prendre ces joueurs, les mettre dans un camp, les nourrir et les préparer mentalement". Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/sports-40710455
(AFP 21/07/17)
C'est une mince langue de terre qui plonge dans la baie de Lüderitz, dans le sud de la Namibie. Alignées sur un belvédère, des dizaines de stèles gravées du nom de soldats allemands tombés au début du XXe siècle lors d'une guerre coloniale oubliée. A côté, une unique plaque de marbre blanc honore la mémoire de quelques-uns de leurs adversaires, anonymes. De 1904 à 1908, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, tous membres des tribus herero et nama qui avaient osé défier l'autorité de Berlin, sont morts de faim, de froid ou de mauvais traitements dans cette petite péninsule reculée d'Afrique australe à l'époque colonie allemande. "Shark Island" (L'Ile au requin), c'est son nom, était alors un camp de...

Pages