| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(APA 30/03/17)
Le coup d’envoi des matchs de la Ligue 1 de football en Namibie (NPL) sera donné le 12 mai prochain, à la suite d’une crise de sponsoring qui avait conduit au report de son démarrage. Une société de téléphonie mobile Mobile Telecommunications Limited (MTC) a accepté finalement de reprendre le sponsor du championnat namibien de première division de football. Le président par intérim de la Ligue 1 de football en Namibie, Franco Cosmos a déclaré aux médias que le NPL avait réussi à obtenir un montant supplémentaire de 9 millions de dollars namibiens, soit 694.610 dollars américains, et que MTC avait accepté de continuer à parrainer la ligue de football semi-professionnelle. En août dernier, MTC...
(Xinhua 30/03/17)
L'Union africaine (UA) va s'efforcer d'établir au sein de ses pays membres des normes communes dans le domaine de l'électricité, de l'électronique et de toute autre technologie associée afin de garantir un accès rapide et universel à l'énergie. Une norme électricité continentale se prépare, a confié mercredi à Xinhua le secrétaire général de la Commission électrotechnique africaine de normalisation (AFSEC) de l'UA, Paul Johnson. L'AFSEC facilitera un accès universel à l'énergie à travers le continent et la mise en oeuvre de l'Agenda 2063 de l'Afrique - un cadre de développement visant à parvenir à un continent intégré, pacifique, prospère et axé sur les populations, a estimé M. Johnson. Cette commission compte actuellement 13 pays membres et tente de mobiliser la...
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde…...
(Agence Ecofin 27/03/17)
L’Eskom, la compagnie sud-africaine en charge de la fourniture électrique, a signé avec son homologue namibien NamPower un contrat de vente d’électricité lors de la 42ème réunion du comité du pool énergétique d’Afrique australe. La transaction portera sur la livraison pendant 5 ans de 200 MW d’électricité. Cette quantité fixe d’énergie pourrait éventuellement connaitre des augmentations en fonction de la capacité de transmission entre les deux réseaux. « La situation de l’Eskom s’est améliorée et nous sommes désormais disposés à...
(La Tribune 24/03/17)
Pour honorer la devise nationale de la Namibie, Unité, Liberté, Justice, lePrésident Hage Geingob a décidé d’exproprier les fermiers blancs qui occupent plus de 85% des terres cultivables du pays. Annonce en a été faite lors de la célébration de l’indépendance de l’ancienne colonie allemande. Hage Geingob, Président de la Namibie, n'est pas fan du Président du Zimbabwe, Robert Mugabe, mais il épouse certaines de ses idées. Comme par exemple exproprier les ...
(Le Monde 24/03/17)
Dans « Safari », le documentariste Ulrich Seidl montre comment ses compatriotes autrichiens paient pour faire des cartons sur la faune sauvage. Par Antoine Duplan Ulrich Seidl n’aime pas les gens, surtout les Autrichiens. A l’instar de Thomas Bernhard, Elfriede Jelinek ou Michael Haneke, c’est sans pitié qu’il crucifie ses compatriotes dans des films à valeur misanthropique augmentée. A travers fictions et documentaires, il éclaire les recoins de la psyché nationale en s’intéressant aux rapports des bêtes et de leurs...
(BBC 23/03/17)
Le président namibien Hage Geingob a appelé hier mardi à l'expropriation pour pouvoir redistribuer les terres à la majorité noire. Des expropriations qui se feront avec une compensation financière juste, selon le chef de l'état. L'objectif étant redistribuer 43% des terres arables d'ici 2020. Namibie : redistribution des terres Sous la pression d'une faction de son parti le SWAPO, le chef de l'état namibien veut effectuer des reformes sur le sujet sensible de la redistribution des terres. Alors que le...
(APA 23/03/17)
Les banques centrales de la Namibie et de l’Angola ont convenu de réduire la période de remboursement d’une convention d’échange de devises, le dernier versement étant prévu pour juin 2018. Les deux entités ont signé un accord de conversion de devises en juin 2015 pour permettre l’échange du Kwanza angolais et du dollar namibien dans les villes frontalières de Santa Clara en Angola et Oshikango en Namibie. Ce dispositif d’échange réciproque de devises visait à accroître le commerce et à approfondir les liens économiques entre les deux pays.
(Agence Ecofin 22/03/17)
Les propriétaires blancs de terres namibiennes sont dans le viseur du gouvernement. C’est ce qu’a déclaré mardi, lors des célébrations du 27ème anniversaire de l’indépendance de la Namibie, le président Hage Geingob (photo), qui envisage une expropriation massive des terres pour accélérer le transfert de biens à la majorité noire du pays. Dans un souci de légalité, le président envisage ainsi de recourir aux dispositions de la constitution qui autorisent l’expropriation des terres contre une une juste compensation. « Si...
(Xinhua 22/03/17)
La Namibie a célébré mardi le 27ème anniversaire de son indépendance, l'économie et la question des terres dominant le débat. S'exprimant à la nation depuis Rundu, à environ 700 kilomètres de la capitale Windhoek, le président Hage Geingob a déclaré que le Nouveau Cadre d'Empowerment Economique Equitable (NEEEF) que le gouvernement compte introduire viendra avec des conditions. Ces conditions, selon M. Geingob, concernent les marchés publics du gouvernement. "Certaines personnes s'opposent au NEEEF sans apporter de propositions alternatives", a-t-il déclaré...
(Xinhua 22/03/17)
Le président namibien Hage Geingob a déclaré mardi que la pauvreté continue à faire des ravages en Namibie. S'exprimant à l'occasion de la fête de l'indépendance du pays à Rundu, dans le nord-est de la Namibie, M. Geingob a affirmé que son gouvernement fera tout pour répondre aux besoins des groupes défavorisés et vulnérables en apportant de l'aide au travers des programmes sociaux existants et nouveaux. Le gouvernement namibien a fait passer l'allocation vieillesse de 1.100 dollars namibiens (87 dollars)...
(Xinhua 22/03/17)
Dans un contexte de ralentissement de l'économie et de hausse du chômage, certains Namibiens ont trouvé du réconfort dans le secteur de la construction routière où de nouveaux emplois sont crées grâce à certains projets chinois. Parmi eux Elina Nashixwa, directrice des ressources humaines pour le Groupe de coopération internationale Henan de Chine, qui a récemment amélioré une route reliant Otjinene à Okamatapati dans la région orientale d'Omaheke. La route longue de plus de 140 km qui a été élevée...
(Agence Ecofin 20/03/17)
L’opérateur historique Telecom Namibia a annoncé la fin de la première phase de déploiement du réseau 4G à travers le pays. La technologie de connectivité Internet à très haut débit est, pour l’instant, déjà disponible dans quatre villes côtières que sont Henties Bay, Swakopmund, Walvis Bay et Langstrand. Pour le succès de cette première phase, la société télécoms s’est offert l’expertise technique de l’entreprise chinoise Huawei Technologies. Avec l’achèvement de cette première phase de déploiement de la 4G à travers le pays, Theo Klein, le directeur général de Telecom Namibia, explique...
(Xinhua 18/03/17)
Le président namibien Hage Geingob a inauguré jeudi une route qui a été transformée en normes bitumineuses par une entreprise chinoise. Le tronçon Otjinene-Okamatapati de 140 km dans la région d'Omaheke a coûté 575 millions de dollars namibiens (environ 45 millions de dollars américains) et a été amélioré par la China Henan International Cooperation Group. Les travaux sur cette route ont débuté le 13 janvier 2014 et ont été achevés le 19 décembre 2016. Dans son allocution, M. Geingob a...
(AFP 18/03/17)
La Namibie envisage de faire un procès à l'Allemagne pour obtenir 30 milliards de dollars en compensation du génocide commis sur son territoire par les autorités coloniales de Berlin au début du XXe siècle, qui a causé des dizaines de milliers de victimes. Selon des documents officiels consultés par le quotidien The Namibian et l'AFP, les autorités namibiennes ont engagé des juristes pour préparer le dépôt devant un tribunal international d'une plainte pour violations des droits de l'Homme incluant "des...
(AFP 17/03/17)
Le génocide de leurs ancêtres par les autorités coloniales allemandes date d'il y a plus de 110 ans. Mais les tribus Nama et Héréro, originaires de Namibie, ont repris espoir d'obtenir réparation après la relance jeudi par une juge fédérale new-yorkaise d'une plainte déposée contre Berlin et restée jusqu'ici sans suite. En fixant la prochaine audience au 21 juillet, la juge Laura Taylor Swain a accordé une première victoire à la quinzaine de représentants des deux tribus venus spécialement à...
(African Manager 15/03/17)
L’Experte indépendante des Nations Unies pour la jouissance de tous les droits de l’homme par les personnes âgées, Mme Rosa Kornfeld-Matte, a félicité lundi 13 mars 2017 le gouvernement de la Namibie pour « sa détermination politique et sa vision sur la façon d’améliorer la vie de tous les Namibiens vers la fin de 2030 et de protéger leurs droits de l’homme » et a «exhorté le gouvernement à honorer ses promesses ». « J’en appelle au gouvernement à déployer tout effort possible en vue...
(Agence Ecofin 15/03/17)
La compagnie minière Bannerman Resources a conclu une convention de souscription avec la société namibienne One Economy Foundation, selon laquelle cette dernière acquiert 5% de participation dans le projet d’uranium Etango, en Namibie. Selon les termes de l’accord, en échange des 5% de participation, la société prêtera des fonds à Bannerman pour toutes les dépenses futures du projet, notamment les dépenses de pré-construction et de développement. Les prêts et les intérêts courus...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Glencore a annoncé mardi 14 mars 2017, avoir trouvé un accord pour la cession de ses 80% et 90% de participation respectivement dans les mines de Zinc de Rosh Pinah en Namibie et de Perkoa au Burkina-Faso. L'opération qui inclut aussi la possibilité de céder deux autres actifs en Namibie et au Canada a été évaluée à 400 millions $. L'acquéreur de ces actifs est la société minière Trevali Mining Corporation qui est cotée sur le Toronto Stock Exchange au...

Pages