| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François Hollande : pour survivre, Areva, renfloué par l’État, va céder d’ici à la fin de l’année sa branche réacteurs à l’électricien, tout en conservant la seule gestion du cycle du combustible, de l’extraction de l’uranium au...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde… Depuis l’accident japonais, il n’y a plus que deux ou trois appels d’offres chaque année, principalement en Inde et en Chine. Quant aux rares réacteurs de nouvelle génération qui avaient été commandés en Europe (notamment en Finlande et au Royaume-Uni...
(Agence Ecofin 27/03/17)
L’Eskom, la compagnie sud-africaine en charge de la fourniture électrique, a signé avec son homologue namibien NamPower un contrat de vente d’électricité lors de la 42ème réunion du comité du pool énergétique d’Afrique australe. La transaction portera sur la livraison pendant 5 ans de 200 MW d’électricité. Cette quantité fixe d’énergie pourrait éventuellement connaitre des augmentations en fonction de la capacité de transmission entre les deux réseaux. « La situation de l’Eskom s’est améliorée et nous sommes désormais disposés à...
(APA 23/03/17)
Les banques centrales de la Namibie et de l’Angola ont convenu de réduire la période de remboursement d’une convention d’échange de devises, le dernier versement étant prévu pour juin 2018. Les deux entités ont signé un accord de conversion de devises en juin 2015 pour permettre l’échange du Kwanza angolais et du dollar namibien dans les villes frontalières de Santa Clara en Angola et Oshikango en Namibie. Ce dispositif d’échange réciproque de devises visait à accroître le commerce et à approfondir les liens économiques entre les deux pays.
(Agence Ecofin 22/03/17)
Les propriétaires blancs de terres namibiennes sont dans le viseur du gouvernement. C’est ce qu’a déclaré mardi, lors des célébrations du 27ème anniversaire de l’indépendance de la Namibie, le président Hage Geingob (photo), qui envisage une expropriation massive des terres pour accélérer le transfert de biens à la majorité noire du pays. Dans un souci de légalité, le président envisage ainsi de recourir aux dispositions de la constitution qui autorisent l’expropriation des terres contre une une juste compensation. « Si...
(Xinhua 22/03/17)
La Namibie a célébré mardi le 27ème anniversaire de son indépendance, l'économie et la question des terres dominant le débat. S'exprimant à la nation depuis Rundu, à environ 700 kilomètres de la capitale Windhoek, le président Hage Geingob a déclaré que le Nouveau Cadre d'Empowerment Economique Equitable (NEEEF) que le gouvernement compte introduire viendra avec des conditions. Ces conditions, selon M. Geingob, concernent les marchés publics du gouvernement. "Certaines personnes s'opposent au NEEEF sans apporter de propositions alternatives", a-t-il déclaré...
(Agence Ecofin 20/03/17)
L’opérateur historique Telecom Namibia a annoncé la fin de la première phase de déploiement du réseau 4G à travers le pays. La technologie de connectivité Internet à très haut débit est, pour l’instant, déjà disponible dans quatre villes côtières que sont Henties Bay, Swakopmund, Walvis Bay et Langstrand. Pour le succès de cette première phase, la société télécoms s’est offert l’expertise technique de l’entreprise chinoise Huawei Technologies. Avec l’achèvement de cette première phase de déploiement de la 4G à travers le pays, Theo Klein, le directeur général de Telecom Namibia, explique...
(Agence Ecofin 11/03/17)
Le fournisseur de solutions de paiement en ligne, Direct Pay Online Group (DPO Group), a engagé une importante opération d’extension de ses activités en Afrique australe. La société a annoncé l’acquisition totale des filiales botswanaise et namibienne de Virtual Card Services (VCS), le facilitateur de règlements financiers par carte de paiement. Cette acquisition sera suivie de celle de la filiale sud-africaine. Cette série d’acquisitions fait suite au rachat de PayGate (Pty) Ltd, la plateforme sud-africaine de paiement en ligne, par...
(Agence Ecofin 08/03/17)
La Banque centrale de Namibie a annoncé, dans un communiqué publié le 1er mars, avoir pris le contrôle de SME Bank Limited, en raison de certains investissements pouvant poser un risque pour la stabilité de cet établissement de crédit dédié aux petites et moyennes entreprises. «Certains investissements effectués par SME Bank ne sont pas conformes à des principes d'investissement sains», a expliqué l’institution, indiquant que le directeur général de SME Bank et d’autres hauts dirigeants de la banque ont été...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(APA 01/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le groupe de la Banque mondiale vient de confier le poste de directeur des opérations pour sept pays d’Afrique australe au Camerounais Paul Noumba Um, a-t-on appris mardi de sources autorisées. Le nouveau promu qui prendra officiellement fonction mercredi, résidera à Pretoria, en Afrique du Sud, d’où il assurera la couverture des autres pays de la zone : Botswana, Lesotho, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe. Avant sa nomination, cet économiste était depuis janvier 2014, directeur...
(La Tribune 31/01/17)
Le gouvernement namibien vient de lever le moratoire de 10 ans sur les nouvelles demandes de permis d’exploration de minéraux nucléaires combustibles, confirmant ainsi son ambition de rayonnement dans le commerce d’uranium. Une décision qui ouvre la porte à une accélération des investissements étrangers. L'uranium va peut-être propulser l'indicateur « investissements directs étrangers » dans les comptes de la Namibie cette année. Windhoek a levé le moratoire de 10 ans sur les nouvelles demandes de permis d'exploration de minéraux nucléaires...
(Agence Ecofin 10/12/16)
Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, dans un communiqué rendu public le 8 décembre, que l'économie namibienne ne devrait croître que de 1,6% en 2016 contre 5,3% en 2015, en raison notamment de la baisse des performances du secteur minier et de la réduction des dépenses publiques. «La croissance devrait s'affaiblir temporairement en 2016 pour se situer à 1,6% étant donné que les chantiers liés au développement de grandes mines prennent fin alors que le gouvernement a entamé un...
(Xinhua 15/10/16)
La Namibie courtise les autres pays membres de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour obtenir des soutiens pour commercer de l'uranium. À l'occasion de l'ouverture officielle de la 41ème Conférence du Southern African Power Pool (regroupement de l'énergie d'Afrique australe), ce vendredi dans la ville côtière de Swakopmund, le ministre de l'Énergie, Obeth Kandjoze, a déclaré que la Namibie aurait besoin de ce soutien car le commerce d'uranium est lourd de contraintes. Cette conférence coordonne et planifie les activités...
(Xinhua 05/10/16)
La Namibie a expédié vers Hong Kong sa première cargaison de bœuf, composée de différentes pièces découpées pour un poids total de 23 tonnes, après avoir reçu en mai l'agrément pour débuter les exportations vers ce marché chinois. La Meat Corporation of Namibia (Meatco), responsable du traitement et de la commercialisation de la viande, a déclaré mardi dans un communiqué avoir expédié le 22 septembre le premier container à destination de Hong Kong. Cet accord couvrait également l'exportation d'abats et...
(Le Monde 04/10/16)
Le Zimbabwe et la Namibie ne pourront pas vendre à l’étranger leur ivoire confisqué lors de saisies ou prélevé sur des carcasses pour financer des programmes de protection. Leur requête a été rejetée, lundi 3 octobre, par les pays réunis à Johannesburg pour la Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction (Cites). La question du commerce de l’ivoire et des moyens de lutte contre le braconnage divise prodondément les pays africains. Le continent est impuissant à freiner le...
(AFP 03/10/16)
La Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées d'extinction (Cites), réunie à Johannesburg, a interdit lundi à la Namibie et au Zimbabwe de vendre leur stock d'ivoire d'éléphants à l'étranger. La Cites "a voté contre la proposition de la Namibie et du Zimbabwe d'autoriser le commerce international de leurs #éléphants", a-t-elle annoncé dans un tweet, une décision aussitôt saluée par les organisations de défense des animaux.
(Agence Ecofin 24/09/16)
Tawana Resources effectue actuellement les démarches pour l’acquisition des droits miniers du projet de pegmatite Uis en Namibie. La compagnie minière a, en effet, annoncé à ses actionnaires qu’elle a signé un accord d’achat de la totalité des parts de Lithium Africa N°1 contre 5 millions de ses propres actions et 100 000 dollars australiens en liquidité. Selon les conditions ultérieures, 5 millions d’actions supplémentaires seront payées à l’achèvement des forages, des analyses et des tests métallurgiques, d’ici fin juin...
(Autre média 23/09/16)
Le Parlement européen a approuvé l’accord de partenariat économique avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, le Lesotho et l’Afrique du Sud. Le 14 septembre 2016, le Parlement européen a approuvé un accord octroyant un accès détaxé à l’Union européenne aux produits venant de Namibie, du Mozambique, du Botswana, du Swaziland, et du Lesotho et améliore l’accès au marché européen de l’Afrique du Sud. Cet accord de coopération...
(Agence Ecofin 22/09/16)
Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, dans un communiqué rendu public le 21 septembre, que la croissance économie namibienne devrait tomber à 2,5% en 2016 contre 5,3% en 2015, en raison notamment d’une baisse de l'activité dans le secteur du BTP. «Après plusieurs années de bonnes performances, la croissance économique devrait temporairement ralentir en 2016. Le FMI prévoit une croissance de 2,5% en 2016 comparativement à 5,3% en 2015, en raison des efforts de consolidation budgétaire déployés par les autorités et du ralentissement de l'activité dans le secteur du BTP», a déclaré Geremia Palomba, le chef d’une mission...

Pages