Samedi 27 Mai 2017

Thaïlande: 30 morts dans le Sud inondé et inaccessible

Thaïlande: 30 morts dans le Sud inondé et inaccessible
(AFP 10/01/17)

Le sud de la Thaïlande n'était plus accessible mardi par voie terrestre après l'effondrement de deux ponts et l'arrêt de la circulation ferroviaire à 300 km au sud de Bangkok en raison de pluies diluviennes qui ont fait 30 morts en huit jours.

Ces précipitations, les plus importantes depuis 30 ans d'après le chef de la junte, touchent des régions très fréquentées par les étrangers notamment en cette période de haute saison touristique avec un climat habituellement clément.

Des annulations de séjour ont été enregistrées notamment dans les îles très touristiques de Kho Samui et Kho Phangan.

"Deux ponts se sont écroulés sur l'autoroute n°4 (menant au Sud). Après l'effondrement, nous avons dû stopper la circulation" à environ quatre heures de route de Bangkok, après la station balnéaire de Hua Hin, a expliqué le porte-parole du réseau autoroutier thaïlandais.

Quant à la circulation ferroviaire, elle est également coupée dans cette région, où par endroits les rails ont été arrachés par les flots.

D'après un nouveau bilan après plus d'une semaine de pluies torrentielles, au moins 30 personnes ont été tuées, a indiqué mardi le ministère de l'Intérieur.

Au total, 12 provinces du Sud sont touchées, plus de 1,1 million de personnes affectées et plus de 360.000 maisons sous les eaux.

Le gouvernement a déployé des soldats pour distribuer de la nourriture aux habitants et évacuer certaines zones toujours sous la pluie mardi.

Parmi les victimes figure une fillette de cinq ans. "Sa famille avait trouvé refuge sur le toit d'une camionnette pour fuir la soudaine montée des eaux mais elle a glissé avec sa mère", a raconté à l'AFP Rawiroj Thammee, un secouriste.

"Elle a été emportée. Les villageois ont retrouvé son corps 200 mètres plus loin" mardi matin, a-t-il ajouté.

C'est le deuxième épisode d'inondations en quelques semaines dans le Sud, région la plus touristique du pays. En décembre, plus de 35 personnes avaient péri.

"Nous sommes environ une centaine de familles dans mon village et nous avons tous dû partir et avons tout perdu", a déploré, auprès de l'AFP, Chamnan Ingkaew, habitant de Kanon dans le district de Chaiya.

"L'eau a commencé à monter il y a six jours et elle atteint 2 mètres maintenant. Jusqu'ici nous n'avons pas eu d'aide car les bateaux n'avaient pu venir jusqu'ici", ajoute-t-il.

Le chef de la junte au pouvoir dans le pays depuis un coup d'Etat en mai 2014 a regretté mardi que les habitants n'aient pas tenu compte des messages demandant de quitter la zone avant les pluies.

"Beaucoup de gens veulent rester chez eux", a déclaré Prayut Chan-O-Cha, qui a expliqué que le développement constant des villes sans réel système d'évacuation des eaux rendait la Thaïlande très vulnérable aux inondations.

Le Sud du pays est très dépendant du tourisme et de l'agriculture, notamment de la production de caoutchouc, de fruits et d'huile de palme. Plus de 30 millions de personnes ont visité la Thaïlande en 2016.

Commentaires facebook