La Namibie lance une campagne d'économie de l'eau de deux ans pour faire face à la sécheresse | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

La Namibie lance une campagne d'économie de l'eau de deux ans pour faire face à la sécheresse

La Namibie lance une campagne d'économie de l'eau de deux ans pour faire face à la sécheresse
(Xinhua 26/11/16)

La Namibie a lancé vendredi une Campagne nationale d'économie de l'eau visant les institutions publiques comme les bureaux du gouvernement, les écoles, les hôpitaux et les services pénitentiaires, dans un premier temps dans la capitale Windhoek avant de gagner tout le pays.

Le ministère namibien de l'Agriculture, aux côtés de ses partenaires, la ville de Windhoek, NamWater, et soutenu par SABMiller et l'organisation allemande GIZ, a lancé vendredi la campagne qui durera deux ans.

La campagne est le résultat d'une directive du gouvernement publiée par le ministère de l'Agriculture.

D'après le ministère, la campagne d'économie de l'eau a commencé plus tôt cette année.

Le secrétaire permanent adjoint namibien aux Affaires liées et à l'eau et aux forêts, Abraham Nehemia, a déclaré que la campagne d'économie de l'eau vise à mettre en place "la gestion de demande d'eau comme moyen de fournir une alternative immédiate et sur le moyen-terme en augmentant la distribution d'eau".

Il a ajouté que la gestion de la demande d'eau est une mesure facile, rapide et peu chère pour apporter des bénéfices sur le long-terme.

Par ailleurs, le ministère a fait savoir que l'analyse de la performance des méthodes d'économie de l'eau sera effectuée via la mise en place de "Water Marshals", sorte de capitaines des eaux.

"Les Marshals ont pour responsabilité de lire et d'évaluer la consommation d'eau, d'effectuer des tests de fuite, d'inspecter les équipements hydrauliques et de coordonner les réparations des fuites", a ajouté le ministère.

La Namibie doit actuellement faire face à une pénurie d'eau liée à la sécheresse qui persiste depuis trois ans et des principaux réservoirs du pays qui sont presque vides. 

Commentaires facebook