La Namibie en retard sur les OMD en matière de santé maternelle : première dame | Africatime
Mercredi 26 Avril 2017

La Namibie en retard sur les OMD en matière de santé maternelle : première dame

La Namibie en retard sur les OMD en matière de santé maternelle : première dame
(Xinhua 12/03/15)

La première dame de Namibie, Penehupifo Pohamba, a observé que ce pays restait en retard en matière de santé maternelle et que cela mettait en question la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Madame Pohamba a tenu ces propos mercredi lors de la cérémonie d’inauguration d’une maternité dans la ville de Gobabis, à quelque 150 kilomètres de Windhoek, la capitale du pays.

Cette maternité est un projet commun entrepris par le ministère de la Santé, l’Union européenne, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Programme pour l'accélération et la réduction de la mortalité maternelle et infantile (PARMaCM).

Le PARMaCM a été lancé en février 2013 par la première dame, avec un budget d’environ 132 millions de dollars namibiens, ou 11 millions de dollars USD.

"Les centres de maternité représentent une stratégie éprouvée de l’OMS pour contribuer à réduire la morbidité et la mortalité des mères et des nouveau-nés dans les régions rurales", a-t-elle indiqué.

La Namibie n’a pas encore réalisé deux objectifs du Millénaire essentiels, concernant respectivement la réduction de la mortalité infantile et le renforcement de la santé maternelle.

Les statistiques récentes du PARMaCM montrent que le taux de mortalité infantile en Namibie s’est élevée à 39 pour 1000 naissances de 2010 à 2014, tandis que le taux de mortalité maternelle s’est élevé à 385 décès pour 100 000 naissances.

Les OMD prévoyaient la réalisation cette année d’un taux de mortalité infantile de 19 pour 1000 et d’un taux de mortalité maternelle de 56 pour 100 000.

La première dame a estimé que les mauvaises performances du pays en matière de santé maternelle résultaient de l’inadéquation des infrastructures d’accueil des mères.

Commentaires facebook