Mercredi 22 Novembre 2017

Doit-on dépénaliser l'homosexualité dans les pays africains ?

Dans des déclarations publiées jeudi dans un journal ougandais, la police ougandaise a réitéré ses accusations de « promotion de l’homosexualité » envers un organisme de lutte contre le Sida financé par les Etats-Unis.

Un mois après la promulgation d’une loi durcissant la répression de l’homosexualité, le gouvernement ougandais intensifie ses mesures anti-gays. Vendredi dernier, la police ougandaise menait une opération contre un organisme de lutte contre le Sida, le Walter Reed Project, qu’elle accuse de « promouvoir l’homosexualité auprès des jeunes ». Un raid sur lequel elle est revenue jeudi dans les colonnes du quotidien ougandais Daily Miror.

Le porte-parole de la police ougandaise explique ainsi que plusieurs agents ont infiltré une formation donnée par l’organisme qui « visait des jeunes entre 18 et 25 ans ». Pour lui, il ne fait depuis aucun doute que l’organisme de lutte contre le Sida « recrute » et « forme des jeunes hommes à avoir des relations sexuelles contre nature ». « On leur montre des vidéos où des hommes se livrent à des activités homosexuelles [...], on leur donne de la documentation sur des pratiques sexuelles protégées entre hommes, ainsi que des préservatifs et du lubrifiants », se justifie-t-il dans le quotidien.

Suite à ces attaques, le porte-parole de la représentation américaine en Ouganda aurait qualifié ces accusations de « fabrications », ajoutant que les bureaux de l’organisme étaient fermés le jour où la police affirme avoir infiltré une rencontre, selon le Daily Miror.

Le Walter Reed Project a suspendu ses activités depuis le raid de vendredi dernier, après qu’un de ses employés ait été brièvement détenu, selon l’AFP. Organisme de lutte contre le Sida financé par des fonds américains, il fournit un traitement aux personnes atteintes du VIH dans le pays.

Le raid mené vendredi dernier est la première opération du genre depuis l’adoption de la loi anti-gay par le Président Yoweri Museveni, le mois dernier. Cette loi controversée, qui avait provoqué un tollé au niveau international vise à mettre hors-la-loi la promotion de l’homosexualité et oblige les gens à dénoncer les homosexuels aux autorités.

Commentaires facebook