Dimanche 22 Octobre 2017

Namibie: de jeunes talents aspirent à la technologie TIC

Namibie: de jeunes talents aspirent à la technologie TIC
(Xinhua 05/07/17)
L'Université de Namibie.

Elizabeth Ndeshitile, étudiante en technologie de l'information à l'Université de Namibie, vient de rentrer, à côté de trois camarades, d'une formation approfondie de deux semaines en Chine.

La jeune Namiienne cherche à saisir de nouvelles opportunités dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC), ce qui l'a amené à acquérir de nouvelles compétences à travers une formation offerte par le programme "Semences pour le futur" par un fournisseur leader de solutions TIC, le géant de la technologie chinoise Huawei.

Le programme, selon le directeur général sortant de Huawei Technologies Namibia, Yin Xianyu, vise à améliorer le transfert des connaissances, à développer les jeunes talents dans les technologies de l'information et de la communication et à encourager la participation numérique dans différents pays.

C'est bien l'avantage que prévoit le ministre namibien de la Technologie de l'information et de la communication, Tjekero Tweya, lorsque son ministère et Huawei ont signé un protocole d'accord sur la participation de la Namibie au programme.

Selon le ministre, dans le secteur des TIC de la Namibie, il existe un besoin urgent d'un grand nombre de techniciens qui peuvent relever les défis posés par la quête de la Namibie pour combler le fossé numérique.

"Avec ce programme, nous nous sommes concentrés sur la formation et la transmission de compétences aux jeunes et nous créons des occasions pour qu'ils puissent diriger demain. La nouvelle technologie est nécessaire pour les citoyens, d'où la nécessité de combler les lacunes en matière de compétences. C'est aussi l'un des domaines prioritaires des plans nationaux - Harambee Prosperity Plan et le cinquième plan national de développement", a expliqué M. Tweya.

"Avec le programme, j'ai appris de nouvelles façons d'améliorer nos capacités à s'adapter à l'industrie des TIC, car j'ai appris davantage sur les technologies de pointe, ainsi que sur les besoins d'innovation sur notre marché local", a noté Mlle Ndeshitile.

"La transformation est nécessaire car il n'existe pas encore de professionnels TIC pour fournir des services de cyber-administration à notre population. Cette lacune entre l'offre et la demande de talents entrave la progression sociale et crée un problème social. Par conséquent, notre engagement pourra combler cette lacune", a-t-elle ajouté.

Kunaije Kazaauana, un étudiant de troisième année à l'Université de Namibie qui a également participé au programme, a déclaré que le voyage en Chine l'a aidé à identifier un sujet de recherche pour ses études.

"J'ai développé des contacts en Chine et je reçois actuellement une expertise en technologie de l'information sur la façon de renforcer mon projet de recherche de fin d'année, afin de combler les lacunes locales", a expliqué M. Kazaauana.

Li Nan, chargé d'affaires à l'ambassade de Chine en Namibie, a félicité l'entreprise pour son investissement dans les talents locaux.

"La société investit dans la formation des Namibiens, pas uniquement à travers le programme pour les talents futurs. Deux tiers de ses employés sont des locaux, je suis sûr qu'ils continueront de bénéficier du développement de l'entreprise et du transfert de compétences", a-t-il déclaré.

L'année prochaine, six candidats namibiens seront sélectionnés pour participer au programme de formation en Chine.

Commentaires facebook