| Africatime
Mercredi 26 Avril 2017
(AFP 26/04/17)
Quelques minutes ont suffi. L'unité de garde-forestiers de Nicolau Moises vient à peine de se déployer sur la route qui mène au port de Pemba, dans le nord du Mozambique, qu'elle a déjà conclu sa première affaire: la saisie d'un camion chargé de bambous fraîchement sciés. Le chauffeur est verbalisé pour avoir enfreint un moratoire annuel de 90 jours sur les coupes et le transport de bois instauré par les autorités du Mozambique. Début avril, le gouvernement de Maputo a décidé de prolonger l'interdiction de trois mois supplémentaires, pour tenter d'enrayer ou au moins de ralentir le trafic du bois. Car la déforestation menace la forêt tropicale qui recouvre plus de la moitié de la...
(AFP 29/03/17)
La fièvre s'est emparée de Montepuez et Tania Mabota n'y va pas par quatre chemins pour la décrire: l'essor de la mine de rubis, les convoitises et, surtout, les violences qu'elle suscite ont fait de cette ville le "Far West du Mozambique". Des milliers "d'étrangers sont venus de partout en quête de rubis" à Montepuez, petite ville située à plus de 1.500 km au nord de la capitale Maputo, constate le Dr. Mabota. Et "comme c'est souvent leur seul moyen de subsistance, ils se battent pour la moindre pierre". La médecin-chef de l'hôpital de Montepuez est aux avant-postes de cette guerre: ses équipes d'urgence en accueillent les victimes, "entre 10 et 13 chaque mois", dit-elle. "Les mineurs n'hésitent pas à...
(Autre média 24/03/17)
Octavio Filiano Mutemba, ministre de l'industrie dans les années 1990 pendant la présidence de Joaquim Chissano, reconverti dans les affaires, [...]
(SeneNews 20/03/17)
Apres que les Etats-Unis aient rapatrié plus de 130 sénégalais, c’est maintenant autour du Mozambique de mettre à exécution les menaces d’expulsions qui jaugeaient sur des immigrés sénégalais. D’après l’Organisation Horizon sans frontières, huit émigrés sénégalais ont été rapatriés de Mozambique hier, à bord d’un vol de la compagnie éthiopienne Airlines à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. Ces Sénégalais étaient condamnés dans des conditions inhumaines depuis plus d’un mois dans la province de Cabo Delgado à Pemba, au nord du Mozambique, rapporte le quotidien L’As.
(Angola Press 18/03/17)
Lisbonne (Le correspondant) - Une conférence sur «La violence contre les femmes dans la CPLP'' aura lieu le 25 juin à Lisbonne, à l’initiative de la Plate-forme pour le développement des femmes africaines (de PADEMA, sigle en portugais). S’adressant à l'Angop, à Lisbonne, la présidente de la PADEMA, Luzia Moniz, a dit que la réunion est inclus dans les activités du ‘‘Mars femmes’’ et vise la discussion de la loi et des actes de violence et de ses implications pour la politique et le développement dans les pays membres de Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).
(APA 17/03/17)
Un budget de 13,3 millions de dollars sera nécessaire pour organiser les élections municipales de 2018 et les élections présidentielles et législatives de 2019 au Mozambique, a estimé jeudi à Maputo, le porte-parole de la Commission nationale des élections (CNE), Paulo Cuinica. Img : Mozambique : Un budget de 13,3millions de dollars pour organiser les prochaines élections La CNE a également proposé une date pour les élections municipales, mais l’approbation du gouvernement est toujours attendue. “Ce que nous avons fait a été d’approuver par consensus, la date qui sera soumise aujourd’hui...
(APA 15/03/17)
Les autorités du secteur de la pêche de la province mozambicaine de Sofala ont saisi près d'une tonne de crevettes roses traitées clandestinement par une usine chinoise illégale, a appris APA mercredi auprès de sources médiatiques. Selon la chaine de télévision privée STV, 800 kilogrammes de crevettes roses ont été emballées avec un label inexistant au Mozambique ainsi que 80 kg de crabes traités en passe d’être exportés. Les produits illicites ont été saisis pendant le week-end dans une zone...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Le ministère mozambicain de la Santé a exprimé sa préoccupation devant l’aggravation de l’épidémie de choléra et de paludisme auquel le pays fait face depuis le début de l’année. « Nous enregistrons moins de cas ces derniers jours, mais ce qui nous préoccupe c'est que nous ne sommes pas encore parvenus à stopper la transmission de la maladie », s’est inquiétée Benigna Matsinhe, directrice adjointe de la santé publique qui décompte 1 200 cas de choléra pour 2 décès ;...
(AFP 14/03/17)
Le ministère mozambicain de la Santé s’est déclaré mardi "préoccupé" par une épidémie de choléra qui sévit au Mozambique depuis deux mois et a déjà fait deux morts, ainsi que par la hausse récente du nombre de cas de paludisme. Depuis le 5 janvier, plus de 1.200 personnes ont été atteintes par le choléra dans quatre provinces du pays et deux personnes sont mortes dans les environs de la capitale Maputo, a expliqué à la presse Benigna Matsinhe, directrice adjointe...
(Dakaractu 13/03/17)
Des compatriotes établis en Mozambique sont victimes d’une véritable chasse à l’homme de la part des autorités militaires et policières du pays. En effet, on nous rapporte que des ressortissants d’Afrique de l’Ouest dont des sénégalais sont arrêtés et conduits en prison depuis quelques jours ? Certains même devraient être rapatriés dans leur pays d’origine. Les sénégalais concernés devraient arriver ce lundi. Quid des raisons de cet acharnement sur nos compatriotes ? Notre interlocuteur n’ose pas s’avancer. Mais les vagues...
(Le Monde 08/03/17)
Deux ans après le meurtre de Gilles Cistac, dont l’enquête est au point mort, d’autres « exécutions » ont décimé les rangs des opposants ou critiques du pouvoir. Le 3 mars 2015, l’avocat et universitaire toulousain Gilles Cistac était assassiné par balles en plein centre de Maputo, et en plein jour. Une figure incontournable du droit au Mozambique, pays dont il avait obtenu la nationalité. Sa mort avait alors déclenché une onde de choc dans la classe politique locale. Deux...
(AFP 03/03/17)
Le leader de l’opposition mozambicaine, Afonso Dhlakama, a prolongé vendredi de deux mois la trêve militaire dans le conflit qui oppose les rebelles de son parti, la Renamo, aux troupes gouvernementales dans le centre du pays, et annoncé une reprise formelle des pourparlers lundi. "Nous allons prolonger la trêve de 60 jours pour permettre non seulement le travail du processus de négociations, et qu’il n’y ait plus de morts", a déclaré Afonso Dhlakama, lors d’une conférence de presse organisée à...
(APA 01/03/17)
Les autorités policières de la province de Nampula, au nord du Mozambique, ont annoncé avoir arrêté 36 Ethiopiens soupçonnés d’immigration illégale. Les migrants ont été retrouvés dans une maison du quartier Meconta de cette région suite à une opération conjointe de la police et des services provinciaux d’immigration. « Nous n'avons pas vérifié si tous vivaient dans la même maison, mais le fait est que nous les avons tous retrouvés dans la même résidence après leur séjour dans la province...
(AFP 27/02/17)
Elle n'est connue que comme "la fille née dans l'arbre". Rosita Mabuiango est née il y a 17 ans, perchée sur une branche au-dessus des eaux en crue, pendant les plus meurtrières inondations de l'histoire récente du Mozambique. A l'époque, sa photo drapée dans un linge sale juste après son sauvetage miraculeux en hélicoptère avec sa mère avait fait la Une des médias de la planète et contribué à mobiliser l'aide en faveur des dizaines de milliers de victimes de...
(AFP 22/02/17)
La fille de Graça Machel et du premier président mozambicain Samora Machel a remporté mardi un procès très médiatisé contre son ex-petit ami reconnu coupable de violences conjugales, un phénomène en forte progression au Mozambique. Josina Machel a perdu en 2015 l'usage de son oeil droit, rouée de coups par un homme d'affaires mozambicain, Rofino Licuco, avec qui elle avait entretenu une liaison pendant trois ans. Un tribunal de Maputo a condamné mardi M. Licuco à une peine de trois...
(AFP 20/02/17)
Le passage cette semaine du cyclone Dineo sur la côte sud du Mozambique a causé plus de 12 millions de dollars de dégâts, selon une estimation officielle présentée dimanche. Les pluies diluviennes et les vents violents ont fait un total de 652 644 sinistrés dans la province d'Inhambane, la plus touchée, selon ce bilan rapporté par l'agence de presse locale AIM à l'occasion d'une visite du Premier ministre Carlos Agostinho do Rosario. Dineo a frappé mercredi soir la côte sud du Mozambique, notamment les stations balnéaires d'Inhambane et Vilanculos.
(AFP 17/02/17)
Le passage du cyclone tropical Dineo a fait 7 morts et plus de 130.000 sinistrés dans le sud du Mozambique, selon un bilan publié par l’Institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC). En outre, "plus de 20.000 logements" ont été détruits par des "vents et des précipitations très fortes" précise l'INGC dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. Des secouristes sont sur le terrain à la recherche d'autres éventuelles victimes, a déclaré vendredi une porte-parole de l'INGC, Simone Ngomane. Le cyclone Dineo a fait ses principaux dégâts dans la province touristique...
(AFP 16/02/17)
Le cyclone Dineo, rétrogradé jeudi matin en dépression tropicale par les services météorologiques, a provoqué des dégâts matériels au Mozambique et continuait sa route vers l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. Selon de nombreuses vidéos et photos publiées sur les réseaux sociaux et reprises par les médias locaux, les vents forts qui accompagnent Dineo ont arraché des arbres et des toits sur la côte mozambicaine, notamment dans la ville d'Inhambane (sud). Les autorités mozambicaines ne faisaient état jeudi à la mi-journée d'aucun mort ou blessé lié au passage du cyclone.
(AFP 15/02/17)
Le Mozambique se préparait mercredi à faire face à d'importantes inondations et à évacuer des populations à quelques heures de l'arrivée annoncée sur ses côtes du cyclone Dineo, qui pourrait faire de gros dégâts selon les météorologues. Dineo et ses vents, qui soufflaient mercredi à 130 km/h, doivent frapper le Mozambique dans le district de Massinga (sud), entre les villes touristiques de Vilanculos et Inhambane. La province de Gaza, plus au sud devrait également être touchée. Les services météorologiques mozambicains,...
(AFP 14/02/17)
Elle se répand à une vitesse foudroyante et fait des ravages dans les champs: la chenille légionnaire d'automne, débarquée d'Amérique, ravage les cultures céréalières du sud de l'Afrique et constitue une menace pour la sécurité alimentaire. Le fléau semble toutefois gérable, à ce stade, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), mais il est pris suffisamment au sérieux pour faire l'objet, avec d'autres ravages, d'une conférence dans la capitale zimbabwéenne Harare, à partir de mardi. Selon la...

Pages