| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(AFP 20/01/17)
Les intempéries au Mozambique ont fait 40 morts et 76.000 sinistrés depuis octobre et le début de la saison des pluies, ont annoncé vendredi les autorités qui se préparent à davantage de fortes précipitations dans les prochaines semaines. Quelque "8.000 maisons ont été détruites dans le pays", a précisé à l'AFP Paulo Tomas, le porte-parole de l'Institut de gestion des catastrophes naturelles (INGC), donnant un bilan de 40 morts et 76.000 sinistrés. Le gouvernement a placé cette semaine l'ensemble du territoire en "alerte orange"...
(APA 12/01/17)
APA-Maputo (Mozambique) - Une forte tempête a fait trois morts mercredi, détruisant 37 maisons dans la province de Nampula, a indiqué un responsable de l'agence de secours du pays. La déléguée provinciale de l'Institut national de gestion des catastrophes, Virginia Malawene, a indiqué à APA lors d'une interview jeudi, que deux des décès ont été enregistrés dans la ville portuaire de Nacala lorsque les victimes ont été emportées par les pluies torrentielles tandis que la troisième a été tuée par la foudre à Nihessiue Murrupula. Mme Malawene a déclaré qu’en plus de la destruction des maisons, la route d'accès au port de Nacala a été bloquée par les eaux de pluies. « Le mauvais temps a causé le déplacement d’au...
(BBC 04/01/17)
Le leader de l'opposition mozambicaine, Afonso Dhlakama, a annoncé mardi un cessez-le-feu de deux mois dans le conflit qui oppose la branche armée de son parti, la Renamo, et le gouvernement. Cette décision prolonge une trêve de sept jours annoncée le 27 décembre dernier. L'annonce inattendue de ce cessez-le-feu fait suite à une série de conversations téléphoniques entre Afonso Dhlakama et le président mozambicain Filipe Nyusi. Cela intervient au moment où les pourparlers de paix entre le gouvernement et la Renamo sont au point mort.
(Le Monde 30/12/16)
Pas ou mal relogées, sans emploi et malades, les communautés vivent le développement économique comme une malédiction « Le jour où l’entreprise est arrivée dans le district de Chirodzi, on nous a dit : “On va vous reloger avant de commencer l’extraction du charbon” », expose Bernardo Joia, chemise à carreau et béret sur la tête. C’était en 2008. « Mais depuis trois ans qu’ils tirent du charbon, nous sommes toujours là. Et nous, tout ce qu’on a reçu, c’est...
(AFP 29/12/16)
Sous une pluie battante, à l'abri dans une tente d'un camp de déplacés, Titus Albaosui témoigne du conflit oublié au Mozambique qui a généré la fuite de milliers de civils terrifiés. "Là-bas, c'est la guerre. Tous les soirs après 17H00, il fallait aller dormir dans la forêt". Ce fermier de 24 ans s'est résolu à quitter son village, à 130 km de là, après l'assassinat de son oncle par des hommes armés, en laissant quasiment tout derrière lui: "Si tu prends des choses, on te demande où tu vas", explique-t-il. Titus a trouvé refuge depuis mi-décembre...
(RFI 28/12/16)
Ce mercredi 28 décembre, on se rend au Mozambique, dans le quartier populaire de Mafalala, le plus ancien quartier noir de Maputo, et berceau de la lutte indépendantiste. Les deux premiers présidents du Mozambique indépendant, Samora Machel et Joaqim Chissano, ont vécu à Mafalala. Des écrivains, des compositeurs se sont croisé dans ce quartier, qui a vu naître Eusébio, le joueur de foot légendaire. Liza Fabbian a rencontré les habitants de Mafalala, avec l’association Iverca, qui œuvre à préserver l’identité...
(RFI 23/12/16)
Au Cambodge, les autorités ont découvert jeudi 22 décembre une tonne et demie d’ivoire et autres pièces d’animaux protégés à Phnom Penh dans un navire en provenance du Mozambique. Une nouvelle qui met en lumière le rôle de plaque tournante du Cambodge dans ce trafic à destination notamment de la Chine. La multiplication des saisies dans le port de Hong-Kong ces dernières années a probablement inquiété les trafiquants. Et pour cause : c’est désormais par l’Asie du Sud-Est et notamment le Cambodge que passe la route de l’ivoire africain.
(Le Monde 15/12/16)
Considérée comme l’une des femmes les plus riches d’Afrique, la femme d’affaires de 36 ans est morte lors d’une dispute conjugale de quatre balles à l’abdomen. La femme d’affaires et fille de l’ancien président mozambicain Valentina Guebuza a été tuée par balles, mercredi 14 décembre au soir, au cours d’une dispute avec son mari à son domicile. Atteinte de quatre balles à l’abdomen, la victime est morte lors de son transfert à l’hôpital, d’après la police mozambicaine.
(AFP 29/11/16)
Le nombre de personnes déplacées dans le centre du Mozambique par le conflit politico-militaire en cours a fortement augmenté pour atteindre 5.000, a rapporté mardi la télévision mozambicaine. Début novembre, la région accueillait 2.280 déplacés, selon l'Institut national de gestion des calamités (INGC). Les persécutions et combats qui opposent les forces gouvernementales à la branche armée du principal parti d'opposition, la Renamo, ont aussi provoqué la fuite au Malawi voisin de 2.500 réfugiés, selon les derniers chiffres du...
(AFP 25/11/16)
Le bilan de l'explosion tragique d'un camion-citerne transportant de l'essence dans l'ouest du Mozambique est passé vendredi à 93 morts, alors qu'une cinquantaine de blessés était toujours hospitalisée, a-t-on appris de source hospitalière. Un prédécent bilan communiqué lundi par une source hospitalière faisait état de 80 morts. Au total, 43 personnes sont mortes sur le coup et 50 autres ont succombé depuis à leurs blessures, a déclaré vendredi à l'AFP Veronica de Deus, la porte-parole de l'hôpital de Tete, la...
(AFP 25/11/16)
Le Mozambique a décidé de renforcer son arsenal dans la lutte contre le trafic d'espèces animales ou végétales protégées en aggravant les peines de prison infligées aux contrebandiers, a-t-on appris vendredi de source ministérielle. Le Parlement mozambicain a voté mercredi une série d'amendements en ce sens, qui prévoient de punir jusqu'à douze et seize ans de réclusion les membres de réseaux criminels impliqués dans le commerce illégal de l'ivoire, des cornes de rhinocéros ou du bois, a précisé la même...
(Xinhua 25/11/16)
Le président chinois Xi Jinping a adressé ses condoléances à son homologue mozambicain Filipe Nyusi suite à l'explosion d'un camion-citerne qui a fait au moins 80 morts et des dizaines de blessés. Dans un message envoyé à M. Nyusi, M. Xi a rendu hommage à la mémoire des morts et a présenté ses condoléances aux familles des victimes ainsi qu'aux blessés de cette catastrophe.
(AFP 18/11/16)
Les autorités mozambicaines cherchaient vendredi à élucider les circonstances de l'explosion accidentelle, la veille, d'un camion-citerne qui a fait au moins 56 morts et 108 blessés, dont des femmes enceintes et des enfants grièvement brûlés, selon un bilan officiel provisoire. Une commission d'enquête a été mise en place pour déterminer les causes du drame qui s'est produit jeudi en zone rurale, non loin de la frontière avec le Malawi, à 90 km de la ville de Tete (ouest), la capitale...
(AFP 18/11/16)
Au moins 73 personnes ont été tuées dans l'explosion accidentelle d'un camion-citerne jeudi dans une région reculée de l'ouest du Mozambique, selon les autorités qui craignent que le bilan ne s'alourdisse. "Le bilan de l'incident est désormais de 73 morts", a annoncé Radio Moçambique, citant les autorités de la province de Tete où a eu lieu le drame. Un précédent bilan, communiqué par le gouvernement mozambicain, faisait état d'au moins 43 morts et 110 blessés, parmi lesquels des personnes grièvement...
(AFP 28/10/16)
Les effets de la pire sécheresse de ces 35 dernières années en Afrique australe devraient s'aggraver dans les mois à venir, a alerté vendredi l'envoyé spécial des Nations unies pour El Nino et le climat, à l'issue d'un déplacement au Mozambique. "Pour beaucoup d'enfants, de femmes et de personnes âgées, les prochains mois seront une véritable lutte pour leur survie", a déclaré Macharia Kamau à la presse à Maputo, précisant que le pic de la crise était prévu pour janvier prochain.
(Le Monde 19/09/16)
Vitorino Fabiao, 19 ans, a été kidnappé un dimanche de janvier. « Un ami l’a appelé pour lui proposer une recharge téléphonique au marché. Il y est allé et on ne l’a plus jamais revu », explique sa sœur, qui habite en périphérie de Tete, dans l’ouest du Mozambique. Autour d’elle, la famille se masse dans la cour en terre battue. Les mines sont déconfites. Vitorino était atteint d’albinisme, une maladie génétique héréditaire qui se traduit par une absence de...
(AFP 16/09/16)
La princesse Anne, fille de la reine Elizabeth II, a allégé son agenda et annulé un voyage au Botswana et au Mozambique prévu à la fin du mois en raison d'une infection pulmonaire persistante, a annoncé vendredi le palais royal. "La princesse royale se remet encore d'une infection pulmonaire. Son programme la semaine prochaine a donc été réduit avec un certain nombre d'événements annulés", a expliqué le palais royal dans un communiqué. "A titre de précaution...
(AFP 12/09/16)
L'armée mozambicaine a lancé une attaque et détruit une base utilisée par la branche armée de la Renamo, le principal parti d'opposition du pays, a affirmé la police dimanche, à la veille de la reprise prévue de pourparlers de paix entre le gouvernement et l'opposition. "L'armée et les forces de sécurité ont attaqué le quartier général de la Renamo" dans le district de Morrumbala "samedi matin et ont récupéré des marchandises qui avaient été volées dans la zone", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Jacinto Felix.
(AFP 05/09/16)
Les autorités mozambicaines ont présenté lundi à Maputo trois débris d'avion retrouvés ces derniers mois sur la côte du pays et qui pourraient appartenir à l'appareil de la Malaysia Airlines (vol MH370) disparu il y a plus de deux ans. Le morceau le plus grand, de forme triangulaire, rouge et blanc d’un côté et métallisé de l’autre, a été découvert fin août par un hôtelier sud-africain près de Morrumbene (sud). "C’est la première fois que nous récupérons une pièce qui porte des couleurs, et aussi à l’intérieur une étiquette, ce qui devrait faciliter l’identification...
(Le Parisien 03/09/16)
« De leur berceau jusqu'à la tombe, les albinos sont pourchassés et les parties de leur corps, recherchées. Tout, leurs orteils, leurs cheveux, leurs ongles et même leurs selles sont collectés. » Les déclarations ce vendredi de l'experte de l'ONU, Ikponwosa Ero, sont glaçantes, au terme de sa mission de douze jours au Mozambique. La jeune femme atteinte elle-même de cette maladie génétique héréditaire (qui se traduit par une absence de pigmentation dans la peau, le système pileux et l'iris des yeux) a présenté publiquement le bilan de son déplacement dans ce pays d'Afrique. Un bilan effrayant. Plus d'une centaine d'attaques...

Pages