| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Afreeknews 21/05/13)
A moins de 1000 jours de la date butoir de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a demandé lundi une intensification des efforts afin d'y parvenir, ajoutant que des pays comme le Mozambique - où il est arrivé en provenance de la Russie – en seront les premiers bénéficiaires. « Les OMD ont permis une mobilisation sans précédent des Etats membres et entraîné de nouveaux partenariats dynamiques. Ils ont surtout produit des résultats », a affirmé le patron de l'ONU, au cours d'une table ronde sur les cibles de réduction de la pauvreté retenues et l'agenda pour l'après 2015. « Aujourd'hui, six cent millions de personnes sont sorties de...
(Le Figaro 17/05/13)
CIS vient de remporter au Mozambique un contrat de près de 50 millions de dollars portant sur une durée de 36 mois, avec le groupe minier brésilien Vale. Ce contrat s'inscrit dans le cadre du projet de construction de deux tronçons ferroviaires supplémentaires du Malawi à la mine de Moatize (Province de Tete) et de Nacala Porto à Nacala‐a‐Velha (30 km), ainsi qu'un nouveau terminal charbonnier à Nacala‐a‐Velha. Il porte sur l'aménagement d'une cuisine et d'un restaurant (600 places) et sur les opérations de catering du camp principal de Nacala‐a‐Velha et de deux sites distants sur la voie ferrée, avec services de restauration pour une population journalière de 3500 à 5500 personnes et sur les prestations d'hébergement et de buanderie...
(Le Quotidien du Peuple 17/05/13)
Le Mozambique et le Brésil s' unissent pour lutter contre les crimes organisés transnationaux comme le trafic de drogue, le blanchiment d'argent et le trafic d'êtres humains, ont déclaré jeudi les responsables mozambicains. Un mémorandum d'entente signé mercredi par le procureur général mozambicain Augusto Paulino et son homologue brésilien Roberto Monteiro Santos indique que les agences anti-criminalité des deux pays vont travailler ensemble sur des questions pénales à travers les échanges d'informations et formations. Le Mozambique et le Brésil, tous deux membres de la Communauté des pays de langue portugaise, ont déjà un traité d'extradition. Le Mozambique est parmi les corridors de trafic de drogue en Afrique australe. Des trafiquants de drogue mozambicains et sud- africains ont été capturés dans...
(Green et Vert 14/05/13)
Dans les zones rurales, où réside la majeure partie de la population, moins de 30% des habitants ont accès à l’eau potable. Les autres doivent chaque jour parcourir de longues distances, parfois plus de 20 km, à la recherche de sources d’eau. Ceci a un impact négatif sur la vie des communautés. Conjugué à l’absence de bonnes pratiques en termes d’hygiène collective et individuelle, cela multiplie les cas de maladies comme la diarrhée, le choléra et les infections intestinales. “L’accès à l’eau potable reste un des défis majeurs du pays car près de 90% des morts sont dues à des maladies diarrhéiques provoquées par la consommation d’eau impropre et à peine 19% des familles sont raccordées au tout-à-l’égout, ce qui...
(Agence Ecofin 13/05/13)
(Agence Ecofin) - Flexenclosure, l’entreprise spécialisée dans le développement de systèmes intelligents de gestion d’énergie et de centre de données pour l’industrie des TIC, a déployé un eCentre pour l’opérateur Vodacom Mozambique. La structure, efficace en termes de consommation énergétique, dispose de trois unités, fournira des services de données et télécoms pour l’opérateur. Le eCentre est pré-équipé d’une solution de centre de données modulaire à fourniture rapide. David King, le président directeur général de Flexenclosure a déclaré : « Avec plusieurs années d’expérience à notre actif en Afrique, nous sommes les mieux placés pour délivrer les solutions clés en main que les consommateurs demandent ». Flexenclosure a installé son premier eCentre au Nigeria en 2001, puis dans d’autres pays d’Afrique...
(Star Africa 13/05/13)
Les autorités sanitaires du Mozambique vont commencer en 2014 à administrer le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) responsable de la majorité des cas de cancer du col de l’utérus. L’hebdomadaire mozambicain Domingo a rapporté dans son édition de ce week end que la campagne de vaccination sera essentiellement financée par la ‘’Global Alliance for Vaccines and Immunisation » (GAVI, Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation), un partenariat public-privé international dans le domaine de la santé. Selon le directeur exécutif de GAVI, Dr. Seth Berkley, “un grand fossé existe actuellement entre les filles des pays riches et celles de pays pauvres. Avec les programmes GAVI, nous serons en mesure de combler cet écart, pour que toutes les...
(Agence Ecofin 13/05/13)
(Agence Ecofin) - La société indienne JSPL Mozambique Minerais s’est fixée l’objectif d’exporter 1 million de tonnes de charbon à coke et du charbon thermique vers l’Inde au cours de l’année 2013. Elle vient d’envoyer une première cargaison de 36000 tonnes vers ce pays. Le navire transportant la première cargaison a quitté, mercredi, le port de Beira au Mozambique en direction de l’Inde et « retournera pour un second voyage prévu en juin », a dit le directeur général de JSPL Mozambique, Manoj Gupta, rapporté par macauhub.com citant le journal mozambicain O Pais. JSPL Mozambique est contrôlée par la société indienne Jindal Africa, elle-même détenue par le conglomérat indien Jindal Steel and Power Limited (JSPL). Elle dispose, au Port de...
(Zegreenweb 10/05/13)
Nous vous parlons régulièrement du braconnage. Les rhinocéros, au même titre que les éléphants, font partie des espèces les plus prisées par les braconniers en raison de leurs cornes qui se vendent désormais à des prix exorbitants sur les marchés noirs, notamment en Asie. Il y a quinze jours la bonne nouvelle venait des Etats-Unis, où des chiens policiers avaient été dressés spécialement pour détecter les cornes de rhinocéros et d’éléphants. Aujourd’hui c’est avec beaucoup de tristesse que nous sommes dans l’obligation de relayer le triste constat : tous les rhinocéros du Mozambique ont été tués par les braconniers. Il en restait quinze, qui vivaient tranquillement dans le parc de Limpopo. Il n’y en a désormais plus aucun. Présents sur...
(Romandie 08/05/13)
Le 8 mai 2013, le Conseil fédéral a décidé d’octroyer au Burkina Faso et au Mozambique une aide budgétaire générale d’un montant de 32 millions de francs chacun pour les années 2013 à 2016. L’aide vise à soutenir ces deux pays dans la mise en œuvre de leurs stratégies de réduction de la pauvreté, lesquelles se concentrent sur une croissance générale et durable. Ces dernières années, le Burkina Faso et le Mozambique se sont caractérisés par une stabilité macroéconomique durable, une forte croissance économique et une importante augmentation des recettes nationales. Ils ont aussi réalisé des progrès dans les domaines sociaux comme l'éduction, la santé et l'eau. Toutefois, en matière de réduction de la pauvreté, la progression reste limitée. De...
(Agence Ecofin 07/05/13)
WesternGeco a entamé une campagne de sondage sismique 2-D sur plus de 31 000 km couvrant la majeure partie des eaux territoriales mozambicaines disponibles. « Ce sondage aidera les sociétés pétrolières à mieux évaluer le potentiel pétrolier et gazier du Mozambique », a expliqué à la presse Carel Hooykas, président de WesternGeco. La société anglaise de prestations géophysiques travaille, sur cette zone qui sera, à terme, répartie en plusieurs blocs, par l’institut national des hydrocarbures du Mozambique.
(Agence Ecofin 07/05/13)
La capacité de production de l’énergie électrique du Mozambique est passée de 12 000 à 18 000 MW au terme de récentes études portant sur les énergies nouvelles et renouvelables, a relevé le ministre de l’énergie Salvador Namburete, lors d’une conférence sur « L’électrification de l’Afrique : cas du Mozambique », selon macauhub.com. Selon M. Namburete, « le développement de ce potentiel qui est suffisant pour satisfaire les besoins domestiques mais le marché régional nécessiterait des partenariats public-privés surtout pour la construction des infrastructures de production et de transport ». Dans ce contexte, le gouvernement mozambicain entend élaborer un atlas sur les énergies renouvelables qui servira de banque de données sur les localités de bon potentiel pour le développement des...
(Agence Ecofin 07/05/13)
Le groupe Shell et le consortium indien constitué d’ONGC Videsh et Oil India sont en compétition pour une prise de participation totale de 20% dans le bloc 1 du riche bassin de Rovuma au Mozambique, a rapporté le quotidien indien The Economic Times. La société royale hollandaise et le consortium indien chercheraient chacun 10% dans ce bloc pour lequel le groupe américain Anadarko Petroleum et la société indienne Videocon Industries veulent céder chacun 10%, qui leur rapporteraient environ 6 milliards de dollars, selon des sources citées par le quotidien indien. ONGC Videsh se serait préparée à faire une offre plus intéressante mais le gouvernement indien est resté prudent après la déception consécutive à l’acquisition de Imperial Energy qui affiche un...
(Agence Ecofin 07/05/13)
Le groupe Olam International envisage de lancer des « investissements importants » au Mozambique au cours des quatre prochaines années, rapporte le portail mozambicain «macauhub.com.mo» le 7 mai. « Olam prévoit des investissements importants au Mozambique au cours des quatre prochaines années dans les secteurs de l’agriculture et de la distribution des produits alimentaires », a déclaré au portail Ujjwalkanta Senapati, le directeur général d’Olam-Mozambique, la filiale locale du groupe singapourien. Selon lui, la valeur de ces nouveaux investissements pourrait égaler les montants déjà investis dans le pays par le groupe Olam depuis son arrivée sur le marché mozambicain en 1999. Au Mozambique, Olam opère notamment dans la production des noix de cajou. Ses cinq unités de transformation des noix...
(El Watan 02/05/13)
Les discussions entamées il y a plusieurs mois sur la coopération énergétique entre l’Algérie et le Mozambique ont connu un début de concrétisation, mardi à Alger, par la signature d’un mémorandum d’entente et de coopération entre Sonatrach et la société mozambicaine des hydrocarbures, ENH-Empresa Nacional de Hidrocarbonetos. Depuis les récentes découvertes de gaz naturel dans l’offshore mozambicain à partir de l’année 2011, les rencontres entre responsables algériens et mozambicains se sont multipliées. Le Mozambique a régulièrement sollicité l’Algérie pour profiter de son expérience dans le domaine de l’exploitation du gaz naturel et des hydrocarbures en général. Les relations entre les deux pays remontent à la guerre d’indépendance menée par le Front de libération du Mozambique (Frelimo) contre le colonialisme portugais...
(Agence Ecofin 22/04/13)
African Stellar Holdings du Ghana cède pour environ 600 000 dollars australiens African Stellar Mozambique à la société australienne Republic Gold qui émettra 25 millions d’actions de 2 cents australiens, outre le versement cash de 100 000 dollars australiens, a rapporté Macauhub.com. Au Mozambique, African Stellar détient trois licences d’exploration aurifère dans les régions de Chimoio et Manica, dans la province de Manica, jusque-là sous-explorée. Alors que la cession reste conditionnée à l’approbation du gouvernement mozambicain, Republic Gold s’est engagé à verser, dans l’immédiat, 250 000 dollars australiens afin de maintenir opérationnelle African Stellar Mozambique jusqu’à la conclusion de l’acquisition.
(Agence Ecofin 18/04/13)
Le port de Maputo arrive à saturation avec la croissance du trafic à 15 millions de tonnes, raison pour laquelle la Société de développement du port de Maputo (Maputo Port Development Company-MPDC) a dressé son schéma directeur infrastructures. Au cours des 5 prochaines années, le MPDC prévoit des investissements dans le port de l’ordre de 1,7 milliard $ pour améliorer la qualité de ses prestations et augmenter les capacités logistiques à 50 millions de tonnes à horizon 2020. 355 millions $ seront investit en 2013 et 2014 pour augmenter les capacités du terminal charbonnier de Matola de 6 à 7,2 millions de tonnes. MPDC est une joint venture entre la Société des chemins de fer du Mozambique, Grindrod (Johannesburg Stock...
(Agence Ecofin 16/04/13)
La société Metals of Africa rassure d’une bonne minéralisation de plomb, de zinc, d’argent et de cuivre au terme de sa campagne de 14 forages d’essai dans son projet de Rio Mazoe au centre-ouest dans la province de Tete au Mozambique. « Les forages ont recoupé des zones d’importante et éparse minéralisation sulfurée », a rapporté la société qui a fait état du recoupement d’une minéralisation élevé sur 0,75m contenant 21,8% de plomb et de zinc combinés et de 29 grammes d’argent à la tonne. La société australienne qui détient à 100% le projet de Rio Mazoe reprendra au mois de mai prochain les activités de prospection qu’elle étendra également au projet de Changara, une joint-venture avec Baobab Resources. Les...
(20minutes 11/04/13)
Le Mozambique a retenu Rio Tinto comme l'un des candidats privilégiés à un appel d'offres de quelque trois milliards de dollars (2,30 milliards d'euros) portant sur un projet de développement à la fois ferroviaire et portuaire censé doper les exportations de charbon du pays. «Nous avions 21 entreprises en phase de présélection et nous avons selectionné six comme candidats privilégiés, qui préparent désormais leur offre», a dit à Reuters par téléphone Paulo Zucula, ministre des Transports mozambique. Le pays dispose d'une l'une des plus vastes réserves de charbon non-exploitées au monde mais la pénurie d'infrastructures est devenue un casse-tête pour les grandes entreprises minières. Rio Tinto a ainsi déprécié ses actifs au Mozambique à hauteur de trois milliards de dollars...
(AFP 11/04/13)
Le gouvernement du Mozambique rencontrera une délégation de l'ex-groupe rebelle Renamo vendredi, pour tenter d'apaiser la tension après les violences de la semaine dernière qui ont fait plusieurs morts. Le gouvernement du Mozambique rencontrera une délégation de l'ex-groupe rebelle Renamo vendredi, pour tenter d'apaiser la tension après les violences de la semaine dernière qui ont fait plusieurs morts. "Le ministre de l'Intérieur recevra une délégation de la Renamo à leur demande", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pedro Cossa. La radio nationale a précisé que la rencontre doit permettre de "discuter de l'actuelle situation tendue dans le centre du pays". Mercredi, l'ancien commandant rebelle de la guerre civile au Mozambique Afonso Dhlakama a de nouveau menacé...
(Agence Ecofin 10/04/13)
Les ressources en minerai de fer se situeraient autour de 727 millions tonnes dans la région de Tenge-Ruoni, province mozambicaine de Tété, où Baobab Resources espère une bonne production de fonte brute, a rapporté lundi macauhub.com. L’évaluation effectuée par la société australienne de conseil Coffey Mining indique qu’environ 535 millions de tonnes des réserves totales sont localisées sur une superficie de 2,5 km2. L’étude de préfaisabilité économique conduite par Baobab Resources a révélé l’existence d’un grand potentiel dans le bloc pour une production annuelle de 1 million de tonnes de fonte brute. Baobab Resources s’est taillée 85% des parts du projet, laissant 15% au partenaire International Finance Corporation (IFC), la branche secteur privé de la Banque mondiale.

Pages