| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(APA 28/10/16)
Le Bureau des normes du Malawi (MBS) a ordonné une interdiction générale de l’importation de boissons non alcoolisées mozambicaines de marque Frozy, au motif que ces boissons ne répondent pas aux normes de sécurité qu’il a définies. Dans un communiqué remis jeudi à APA, le MBS a mis en garde le public du Malawi contre la consommation des boissons Frozy qui arrivent au pays avec différentes saveurs et des niveaux élevés d’acide citrique et de benzoate de sodium. Le MBS a déclaré qu’il avait trouvé le niveau d’acide citrique dans les boissons variant entre 2.240 et 5.376 mg/kg par rapport à un maximum autorisé de 3.000 mg/kg. Comme pour le benzoate de sodium, un agent de conservation alimentaire largement utilisé,...
(AFP 26/10/16)
Le gouvernement mozambicain a reconnu que sa dette, plombée notamment par le scandale des emprunts cachés de 1,4 milliard de dollars, était devenue "intenable" et souhaite désormais la restructurer, selon une note du ministère des Finances rendue publique mardi soir. L'opération de restructuration est un des prérequis pour rétablir les relations de Maputo avec le Fonds monétaire international (FMI), qui a suspendu ses prêts auprès du Mozambique, et négocier un plan de sauvetage de l'économie mozambicaine plongée dans une crise sans précédent. La dette publique du Mozambique...
(AFP 26/10/16)
Une rencontre entre deux médiateurs des pourparlers de paix au Mozambique et le chef du principal parti d'opposition Afonso Dhlakama a échoué en raison de combats entre l'armée et l'ex-rébellion, a rapporté mercredi l'opposant dans la presse. Ce rendez-vous, prévu samedi, visait à débloquer les discussions lancées en mai à Maputo pour mettre fin au conflit larvé entre le gouvernement et l'ancienne rébellion de la guerre civile mozambicaine (1976-1992), la Renamo, dans le centre du pays. "Nous nous étions mis d’accord (avec le président Filipe Nyusi) pour que deux médiateurs viennent à Gorongosa (centre) pour me rencontrer", a affirmé M.
(RFI 19/10/16)
Le président du Mozambique, Samora Machel, qui a péri dans un accident d’avion il y a 30 ans, avait été mis en garde contre la vétusté de l’appareil présidentiel et des lacunes de son équipage soviétique, selon les documents récemment « déclassifiés » par le ministère français des Affaires étrangères. Les causes de cette catastrophe aérienne font débat. Le « père » de l’indépendance du Mozambique est mort lorsque son Tupolev s’est écrasé, le 19 octobre 1986, en Afrique du Sud, à 200 mètres de la frontière mozambicaine. Outre Samora Machel, qui rentrait d’un sommet en Zambie, 34 personnes sont mortes. Armando Guebuza, président du Mozambique de 2005 à 2015, a déjà affirmé que Samora Machel avait péri dans un...
(AFP 18/10/16)
Les médiateurs internationaux participant aux pourparlers de paix au Mozambique ont annoncé mardi la reprise des négociations entre le gouvernement et les opposants de la Renamo, principal parti d'opposition, malgré l'assassinat d'un négociateur de ce parti. "Nous avons fait une rencontre bilatérale aujourd'hui avec la Renamo, demain à la même heure nous rencontrons le gouvernement, et ensuite nous verrons", a brièvement déclaré à la presse Mario Raffaelli, le coordinateur de la médiation internationale, à la sortie de la réunion. Le 7 octobre, le corps de Jeremias Pondeca, ex-député nommé par la Renamo pour participer aux pourparlers, a été retrouvé criblé de balles sur une route de bord de mer de la capitale mozambicaine.
(Jeune Afrique 14/10/16)
Spécialisé dans les géosciences, le français CGG va réaliser une étude pour l'Institut national du Mozambique pour recueillir des données sismiques au large du pays. Le but ? Améliorer la connaissance de la géologie du pays dont le potentiel gazier et pétrolier est considérable. Le groupe français de géosciences CGG a annoncé jeudi 13 octobre avoir remporté auprès du Mozambique un très vaste programme multi-clients pour acquérir des données sismiques au large des côtes du pays, sans toutefois en indiquer le montant. Selon le communiqué, ce programme, conclu avec l’Institut national du pétrole du Mozambique, doit « améliorer la connaissance de la géologie de la région et permettre aux entreprises pétrolières et gazières de mieux appréhender le fort potentiel »...
(Le Monde 13/10/16)
Les armes ont une nouvelle fois parlé à Maputo. Samedi 8 octobre, le corps criblé de balles de Jeremias Pondeca, un membre haut placé du principal parti d’opposition, la Renamo, a été retrouvé sur la route de bord de mer de la capitale mozambicaine. La piste crapuleuse n’a même pas été évoquée : cet ancien député était l’un des négociateurs du parti aux pourparlers de paix, qui devaient reprendre ce lundi dans la capitale. « Cet assassinat est une tentative délibérée de faire dérailler les négociations », commente un diplomate européen. Organisées depuis mai, celles-ci ambitionnent de mettre fin au conflit larvé qui oppose, dans le centre du pays, les troupes gouvernementales à la branche armée de la Renamo. Au...
(Agence d'information d'afrique centrale 12/10/16)
La reprise des négociations entre le parti au pouvoir et l’opposition, sur fond de violences, a été repoussée à mardi prochain après le meurtre d’un opposant à Maputo. Le Mozambique vit depuis quelques années une guerre qui ne dit pas son nom. Entre le parti au pouvoir, le Front de libération du Mozambique (Frelimo), et la principale formation de l’opposition de la Renamo (Résistance nationale du Mozambique) la guerre furieuse et sans quartier ne s’est vraiment jamais éteinte. Elle les avait mises aux prises dès l’accession à l’indépendance en 1975. Il fallut une première méditation italienne pour aboutir, 16 ans plus tard, à l’accord de Rome célébré en 1992 au siège de l’organisation catholique Sant’ Egidio. Mais sous la cendre...
(Agence Ecofin 11/10/16)
La Société financière internationale (SFI) prévoit d’aider le groupe brésilien Vale à clôturer le refinancement de la dette de 2,7 milliards $ de son projet de logistiques Nacala Corridor au Mozambique début 2017. Le refinancement pourrait aider la compagnie brésilienne (qui opère sur le projet Nacala et la mine de charbon Moatize dans la même région) à réduire ses charges financières. « Le plan est de clôturer (le refinancement, ndlr) d'ici la fin du premier trimestre 2017 », a déclaré à Reuters Marcel Bruhwiler, l’agent principal des investissements de la SFI pour l'infrastructure et les ressources naturelles, en marge d'une conférence sur le gaz à Cape Town. Il a expliqué que la SFI, branche financière de la Banque mondiale, cherche...
(Angola Press 11/10/16)
Macau - Les échanges commerciaux entre la Chine et les pays lusophones ont atteint en 2015, le volume d'environ 100 milliards de dollars, a annoncé le premier ministre chinois Li Keqiang, à l'ouverture de la 5e Conférence ministérielle pour la coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays lusophones, dénommée Forum de Macau. Selon le gouvernant chinois, la deuxième plus grande économie du monde est devenue l’un des principaux partenaires commerciaux et l'un des marchés d’exportation de grande croissance pour les pays lusophones. En ce qui concerne la situation actuelle de l'économie chinoise, Li Keqiang a dit que la Chine était engagée à développer de nouvelles opportunités commerciales, sur la base de la modernisation et transformation économique, ouvrant...
(AFP 10/10/16)
Les médiateurs internationaux participant aux pourparlers de paix au Mozambique ont reporté lundi la reprise des négociations au 18 octobre, au lendemain de l'annonce de l'assassinat d'un des négociateurs de la Renamo, le principal parti d'opposition. "La nouvelle de l'assassinat brutal du délégué de la Renamo, Jeremias Pondeca, un acte horrible et condamnable, ne doit pas conduire à entraver la recherche de la paix", a affirmé le coordinateur de la médiation internationale, l'Italien Mario Raffaelli, dans une déclaration lundi à l’AFP. Selon M. Raffaelli, les médiateurs comptaient de toute façon repousser d’une semaine les pourparlers afin de laisser plus de temps aux deux parties pour travailler sur leurs positions. Le corps de Jeremias Pondeca, ex-député nommé par la Renamo pour...
(AFP 09/10/16)
Un membre du principal parti d’opposition mozambicain, la Renamo, et négociateur aux pourparlers de paix a été assassiné samedi à Maputo, a annoncé son parti dimanche, à la veille de la reprise des négociations avec le gouvernement. "Une nouvelle fois, un de nos membres a été atteint par les balles assassines des ennemis de la démocratie", a indiqué la Renamo dans un communiqué. Des hommes armés non identifiés ont tiré samedi sur Jeremias Pondeca, ancien député et membre haut placé du parti, alors qu’il était sorti faire un footing.
(APA 08/10/16)
La dépréciation de la monnaie du Mozambique, le metical, a alourdi les pertes de l’Agence des Aéroports du Mozambique (ADM) qui se sont élevé à 300 % cette année contre 22 % la même période l’année dernière, a indiqué l’Agence vendredi. Les recettes de l’Agence durant l’exercice 2015 ont continué à être fortement affectées par la dépréciation du metical par rapport aux principales devises de négociation, conduisant à de lourds déficits. Le metical du Mozambique a chuté à un niveau record de 80 pour cent par rapport au dollar, vendredi, alors que les craintes imminentes d’un défaut de paiement de la dette souveraine pèsent sur la monnaie. Les ADM ont affirmé que le secteur du transport et de l’entreposage en...
(Agence Ecofin 06/10/16)
ENH, la compagnie nationale mozambicaine en charge des hydrocarbures, a annoncé mardi, avoir signé conjointement avec la compagnie italienne Eni, un accord de vente de gaz naturel liquéfié (GNL) à la compagnie pétrolière britannique BP pour une durée de 20 ans. « Par cet accord, les partenaires de la zone Area 4 ont franchi une autre étape importante » a fait remarquer ENH. Avant d’en arriver à la phase de vente, les deux compagnies signataires devront parvenir d’ici la fin de l’année à une décision finale...
(BBC 05/10/16)
4 octobre 1992- 4 octobre 2016, il y a 24 ans jour pour jour que l'accord de paix au Mozambique était signé entre le gouvernement du Front de libération du Mozambique (Frelimo) et la rébellion de la Résistance nationale du Mozambique (Renamo). Un document paraphé par les factions rivales, à Rome, sous l'égide de la communauté Sant'Egidio et qui mit fin à une sanglante guerre civile de 15 ans. Un cessez-le-feu fragile et à maintes fois non respecté.
(Agence Ecofin 03/10/16)
La Banque Centrale du Mozambique a indiqué vendredi 30 septembre 2016, avoir placé Moza Banco SA, sous administration provisoire. Les situations financière et prudentielle de cette dernière étaient devenues insoutenables, selon le communiqué qui a donné l'information. « La décision a été prise afin de protéger les épargnants et les autres créanciers de l'institution », explique la banque centrale La chute des prix des matières premières, notamment le gaz qui constituait un des piliers de ses projections de croissance, a porté un coup dur aux revenus en devises du Mozambique. Une situation qui a poussé la banque...
(Agence Ecofin 01/10/16)
Jeudi, la présidence de la république mozambicaine a annoncé le limogeage du ministre de l’énergie, Pedro Couto, en charge de ce portefeuille, depuis janvier 2015. Ceci, un mois avant la finalisation d’un important projet gazier de plusieurs milliards de dollars, avec Eni. Aucune raison officielle n’a été énoncée pour justifier la prise de cette décision. Cependant, Energy Pedia nous apprend qu’un communiqué distinct a nommé M. Couto, nouveau président de la compagnie hydroélectrique de Cahora Bassa. Pour le moment, le poste de ministre de l’énergie est vacant et, selon la presse locale, un nouveau titulaire devrait être nommé avant le début de la semaine prochaine.
(Jeune Afrique 01/10/16)
Chef de mission du FMI à Djibouti et en Somalie jusqu’à sa nomination par le président, Filipe Nyusi, ce doctorant en économie de l’université John-Hopkins est le nouveau gouverneur de la Banque centrale du Mozambique.
(Agence Ecofin 24/09/16)
Al Walker , le directeur général de la compagnie pétro-gazière américaine Anadarko, a laissé entendre que l’extraction de gaz dans le pays pourrait commencer en 2022 ou 2023 et qu’une décision finale d’investissement de 15 milliards de $ est attendue pour être prise en 2017. « Notre souhaitons aller très vite sur ce projet », a-t-il indiqué. Le groupe texan contrôle l’une des plus grandes réserves découvertes dans le bassin de Rovuma, il y a six ans, et située au large des côtes du nord du Mozambique. En début d’année, Anadarko avait affiché son ambition de se positionner comme l’un des leaders mondiaux de l’approvisionnement en gaz en s’appuyant notamment sur ses réserves mozambicaines. Omar Mitha, président d’ENH, la compagnie...
(Autre média 23/09/16)
Le Parlement européen a approuvé l’accord de partenariat économique avec la Namibie, le Mozambique, le Botswana, le Swaziland, le Lesotho et l’Afrique du Sud. Le 14 septembre 2016, le Parlement européen a approuvé un accord octroyant un accès détaxé à l’Union européenne aux produits venant de Namibie, du Mozambique, du Botswana, du Swaziland, et du Lesotho et améliore l’accès au marché européen de l’Afrique du Sud. Cet accord de coopération...

Pages