Dimanche 25 Juin 2017
(France TV Info 23/05/17)
Ces gardes-forestiers ont saisi des bambous coupés illégalement. Le Mozambique lutte contre la déforestation sauvage. Il interdit la coupe du bois jusqu’en juin. Difficile de faire respecter cette décision. Nicolau Moises est directeur provincial de l’inspection forestière. « Nous n’avons pas assez de moyens, pas assez de personnel. Presque tous nos inspecteurs sont concentrés dans les villes. Nous ne pouvons pas les envoyer dans les zones de coupe où il y a le plus d’infractions », explique-t-il. Plusieurs bois précieux poussent au Mozambique. Certains ont déjà disparu.
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur automobile suédois Volvo, vient d'annoncer son intention de renforcer sa présence en Afrique de l'Est. Le premier objectif que s'est fixé le management de Volvo Trucks est d'augmenter sa part de marché au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie de...
(APA 19/05/17)
La société d’Electricité du Mozambique (EDM, publique) prévoit de créer 200.000 nouvelles connexions au réseau national d’ici la fin de l’année, soit trois fois plus qu’en 2016. Un communiqué de presse dont APA a reçu copie a indiqué jeudi que les nouveaux branchements pour les clients seront faits grâce à la construction de 415 kilomètres de réseau de distribution à moyenne tension, ajoutant que l’an dernier, 70.994 familles avaient été branchées sur le réseau électrique national. Avec l’entrée de 70.994 nouveaux clients l’année dernière, les installations électriques sont passées de 1.450.
(Xinhua 17/05/17)
Près de 25 millions de Mozambicains bénéficieront d'ici 2030 d'un plan d'expansion reliant plus de zones rurales et urbaines au réseau national par la compagnie nationale d'électricité, ont annoncé les autorités locales. "Chaque année, la compagnie d'électricité investit environ 100 millions de dollars pour développer l'énergie électrique à travers le pays et nous pensons qu'en 2030, nous allons couvrir l'ensemble du pays, ce qui signifie que chaque foyer ou famille bénéficiera de la connexion de ses maisons au réseau national", a déclaré lundi Pascoal Bassela de la société d'énergie...
(Jeune Afrique 16/05/17)
Le président mozambicain Filipe Nyusi a procédé, vendredi 12 mai, à l'inauguration du corridor logistique de Nacala. Un méga-projet à 4 milliards d'euros qui comprend un port et une voie ferrée, destinés à l'exportation de charbon. Ce projet d’infrastructure comprend une ligne de chemin de fer de 912 km reliant la province occidentale de Tete, riche en charbon, au port de Nacala, aménagé pour accueillir des bateaux de grande taille. Avec ce port, le Mozambique entend concurrencer ceux de Durban en Afrique du Sud et de Mombasa au Kenya Ces équipements doivent permettre d’exporter le charbon extrait dans l’ouest du pays par le groupe brésilien Vale qui réalise ainsi son plus gros investissement en dehors du Brésil.
(AFP 13/05/17)
Le président mozambicain Filipe Nyusi a inauguré vendredi à Nacala (nord) un nouveau port et une nouvelle ligne de chemin de fer destinés à l’exportation du charbon, un investissement colossal de 4,1 milliards d'euros. Le méga-projet du Corridor logistique de Nacala (CLN) inclue une voie ferrée de 912 km et un terminal de chargement pour des navires de très grande capacité, pour exporter le charbon produit par le groupe brésilien Vale dans l’ouest du pays. L'investissement représente un tiers du produit intérieur brut du Mozambique. "Ce port que vous avez ici est l'unique et le plus grand de ce type en Afrique australe, voire en Afrique", s'est enthousiasmé M. Nyusi lors d'un discours à Nacala rapporté par la télévision publique...
(AFP 13/05/17)
Le cabinet américain Kroll a remis au procureur général du Mozambique les conclusions de l'audit sur les 2 milliards de dollars de dettes cachées par le gouvernement mozambicain, a annoncé samedi le bureau du magistrat. "Le procureur général de la République va procéder à la vérification et à l'analyse du rapport", indique le communiqué qui assure vouloir rendre public "le plus rapidement possible les résultats de l'audit". Entre 2012 et 2014, trois entreprises à capitaux publics liées aux services secrets et au ministère de la Défense mozambicains avait emprunté 2 milliards de dollars pour acheter du matériel de surveillance maritime et des navires. Contrairement à ce qu'exige la Constitution, le gouvernement s'était abstenu de demander le feu vert du Parlement...
(APA 13/05/17)
Une délégation économique turque de haut niveau en visite au Mozambique a manifesté son intérêt à investir dans l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et le tourisme dans le pays. Cet intérêt a été manifesté jeudi à Maputo, la capitale, lors du Forum des affaires Mozambique-Turquie organisé par l’ambassade de Turquie, en partenariat avec la Confédération des associations économiques du Mozambique (CTA). “Nous sommes à Maputo pour trouver de nouvelles opportunités d’affaires dans les secteurs de l’agriculture, des infrastructures, de l’énergie et du tourisme”, a confié à APA, le représentant de l’ambassade de Turquie, Ahmet Mahir Yener, lors d’un entretien en marge de la réunion de Maputo. La délégation est arrivée au Mozambique jeudi et repartira samedi ; elle tentera durant son...
(AFP 11/05/17)
Le Mozambique et ses partenaires financiers attendent avec impatience l'audit censé faire toute la lumière sur le scandale de la "dette cachée" par son gouvernement, au coeur d'un scandale qui menace le président Filipe Nyusi. Plusieurs fois retardée, la remise au procureur de cet audit est annoncée pour vendredi et nourrit déjà une sourde bataille politique entre le chef de l'Etat et son prédécesseur Armando Guebuza. "On attend de connaître certains détails, comme par exemple si l'argent a réellement été utilisé pour ce qui a été annoncé ou alors s'il y a eu des pratiques de corruption", résume le patron de presse et commentateur Fernando Lima. Tout démarre entre 2012 et 2014, lorsque trois entreprises à capitaux publics liées aux...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Au Mozambique, l’ancienne usine de traitement de graphite qui a opéré à la fin du XXe siècle à Ancuabe, dans la province de Cabo Delgado, pourrait être bientôt remise en service. C’est ce qu’envisage le gouvernement, comme l’a déclaré le président Filipe Nyusi (photo), lors d’une récente visite dans le district. L’exploitation minière a commencé à Ancuabe en 1994, suite à un investissement de 12 millions $, d’un consortium de trois compagnies étrangères. Plus tard dans la décennie, l’usine de traitement a arrêté ses opérations à cause d’une pénurie d’électricité, et au coût très élevés des générateurs de secours. Selon M. Nyusi, le district est désormais alimenté en énergie électrique à partir du réseau national, ce qui est «une motivation...
(APA 06/05/17)
L’Administration nationale des zones de conservation du Mozambique (ANAC) a ouvert une enquête sur la disparition de 763 kilogrammes d’ivoire confisqués à des braconniers dans la partie nord du pays, a annoncé vendredi l’Agence de presse du Mozambique (AIM). Selon la source, les voleurs sont passés par le toit de la salle de stockage. Une équipe composée de membres des Services d’enquête criminelle (SERNIC) et des responsables de l’ANAC a été désignée pour mener l’enquête. Les défenses d’éléphants et cornes de rhinocéros, les dents de lion et de léopard, les peaux et griffes font l’objet de trafic international au Mozambique. Les rapports indiquent que la population animalière dans les zones de conservation du pays est passée de 20.000 à la...
(RFI 05/05/17)
Au Mozambique, Afonso Dhlakama a annoncé jeudi 5 mai une trêve illimitée au Mozambique. Le leader de la Renamo, ancienne rébellion et principal mouvement d'opposition, a fait cette annonce au cours d'une conférence téléphonique depuis son lieu de cachette, dans le centre du pays. Dhlakama qui se bat pour contester la mainmise du Frelimo, au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1975, espère que la prochaine étape devrait être la signature d'un accord de paix, alors que les deux parties sont en pleines négociations secrètes. Sa première trêve de deux mois, décidée en décembre 2016, avait bien tenu et avait été prolongée une fois. Afonso Dhlakama annonce cette fois une trêve illimitée qui doit conduire le Mozambique à une paix...
(AFP 04/05/17)
Le chef de l'opposition mozambicaine, Afonso Dhlakama, a annoncé jeudi la prolongation "sans nouvelle limite" de la trêve militaire, entamée en décembre dernier, entre la faction armée de son parti, la Renamo, et les troupes gouvernementales. "J'annonce aujourd’hui une trêve sans nouvelle limite. C'est une grande nouvelle pour le peuple mozambicain", a déclaré M. Dhlakama lors d'une conférence de presse téléphonique à Maputo. "Cela ne signifie pas la fin de la guerre, mais le début de la fin de la guerre", a-t-il ajouté. L'ancienne rébellion sanguinaire de la guerre civile mozambicaine (1976-1992) a repris les armes dans le centre du pays en 2013 pour contester la mainmise du Frelimo, le parti qui tient les rênes du pouvoir depuis l'indépendance du...
(Agence Ecofin 29/04/17)
Mardi dernier, le parlement mozambicain a approuvé une disposition qui prévoit des garanties de l’Etat pour des dettes cachées évaluées à 1,12 milliard $ de deux sociétés, ProIndicus et Mozambique Asset Management, rapporte Bloomberg. En 2015, les deux sociétés avaient contracté chacune une dette garantie par Maputo sans l’approbation du parlement. Pire, aucun projet de prêt n’avait été introduit au parlement mozambicain. Mardi soir, les députés de l'opposition ont quitté le parlement en signe de protestation au moment du vote qui désormais annule la décision antérieure...
(Xinhua 28/04/17)
Le dirigeant du Renamo, principal parti d'opposition du Mozambique, Afonso Dlhakama, a déclaré jeudi qu'il envisageait de prolonger la trêve avec le gouvernement. "La guerre n'est pas une bonne chose. Ceux qui haïssent la démocratie pensent que cela permettra d'en finir avec l'opposition à coups de canon mais ils ont tort", a déclaré Afonso Dlhakama. "La guerre ne résout rien mais elle ne fait qu'apporter davantage de peines. C'est pourquoi j'ai accepté cette trêve et je la prolongerai dans les jours à venir". L'issue dépendra des retours...
(AFP 26/04/17)
Quelques minutes ont suffi. L'unité de garde-forestiers de Nicolau Moises vient à peine de se déployer sur la route qui mène au port de Pemba, dans le nord du Mozambique, qu'elle a déjà conclu sa première affaire: la saisie d'un camion chargé de bambous fraîchement sciés. Le chauffeur est verbalisé pour avoir enfreint un moratoire annuel de 90 jours sur les coupes et le transport de bois instauré par les autorités du Mozambique. Début avril, le gouvernement de Maputo a décidé de prolonger l'interdiction de trois mois supplémentaires, pour tenter d'enrayer ou au moins de ralentir le trafic du bois. Car la déforestation menace la forêt tropicale qui recouvre plus de la moitié de la superficie de ce pays d'Afrique...
(Agence Ecofin 22/04/17)
Selon les informations relayées par le site lusophone Macauhub, le gouvernement mozambicain vient de fixer de nouveaux salaires minima dans plus de huit secteurs de l’économie. L'annonce intervient quinze jours après le consensus trouvé sur les nouveaux salaires minima au sein du Conseil consultatif du travail (CCT), un forum de négociation tripartite entre le gouvernement, les syndicats et les associations d'employeurs. Dans le secteur agricole, le nouveau décret instaure un salaire minimum de 51$.
(APA 15/04/17)
La Commission électorale nationale du Mozambique (CNE) déclare qu’elle mettra en place 11 commissions provinciales pour préparer les municipales prévues pour octobre 2018.Le porte-parole de la CNE, Paulo Cuinica, cité vendredi par Radio Mozambique, a affirmé que ces élections coûteraient 14,6 millions de dollars mais le gouvernement a informé la CNE qu’il manquait encore 900.000 dollars pour boucler le budget des élections. Selon le responsable, les délais fixés par la loi électorale prévoient que les commissions provinciales doivent être en place 60 jours après l’annonce de la date du scrutin. Le gouvernement avait fixé au 10 octobre 2018 la date des élections municipales. A l’heure actuelle, il y a 53 municipalités dans les onze provinces du pays.
(APA 12/04/17)
Les compagnies aériennes COTUR au Mozambique et TAAG en Angola ont signé un accord pour le lancement d'une nouvelle ligne devant relier Maputo, Lisbonne et Luanda, a appris APA mercredi. Les deux compagnies ont déclaré que l’ouverture de la nouvelle ligne aérienne favoriserait le tourisme dans les deux pays africains tout en donnant aux Mozambicains et aux Angolais l'occasion de visiter le Portugal et d'autres pays européens. Selon Noor Momade, un cadre de la COTUR, les voyageurs mozambicains verront le cout de leurs voyages réduit avec moins d’escales pour regagner l'Europe.
(Jeune Afrique 06/04/17)
La dette dissimulée du Mozambique, qui a déjà coûté au pays l'aide du FMI, atteint désormais l'ancien président. La justice mène un audit sur les comptes d'Armando Guebuza, encore en poste quand près de 2 milliards d'emprunts dissimulés ont été contractés par des sociétés publiques. Au Mozambique, le procureur général a demandé à plusieurs banques du pays de lui fournir des détails sur les comptes bancaires d’Armando Guebuza, ancien président du pays entre 2005 et 2015, rapporte l’agence Bloomberg. L’ex-président et 17 autres personnalités sont dans le viseur du ministère de la Justice, qui mène un audit sur un total de 2 milliards de dettes dissimulées par le gouvernement mozambicain sous son mandat. Pour mener cet audit, le procureur général...

Pages