| Africatime
Dimanche 05 Juillet 2015
(France TV Info 04/07/15)
Il aura fallu 16 ans pour relever le défi. La décontamination du Mozambique, l’un des pays les plus minés du monde, est enfin terminée. Retour sur une opération de grande envergure à laquelle ont participé plusieurs équipes de Handicap International. Son directeur de l’action contre les mines, Gilles Delencourt, s’est confié à Géopolis.Les guerres qui ont déchiré le Mozambique pendant plus d'un quart de siècle ont fait du Mozambique l'un des pays les plus minés de la planète. Est-ce qu'on peut dire aujourd'hui que la décontamination du pays est terminée? A ce jour, on peut quasiment dire que la décontamination du pays est terminée.
(Agence Ecofin 04/07/15)
Le calme est revenu dans la mine de titane Moma, sur la côte nord-est du Mozambique, où les activités d’exploitation ont retrouvé leur rythme normal après une période d’interruption consécutive à une grève irrégulière le 24 juin dernier. Kenmare Resources Plc, compagnie listée sur London Stock Exchange et Irish Stock Exchange, active dans cette mine, a annoncé le 3 juillet ce retour à la normale. « Tous les employés sont retournées à leur poste », a précisé la compagnie minière, ajoutant qu’elle a maintenu l’accord tripartite signé mars dernier avec les syndicats et le ministère du travail, relatif à ses mesures de réduction des dépenses et des indemnités. La grève a été déclenchée en pleine application, par Kenmare, depuis le...
(Agence Ecofin 02/07/15)
Auroch Minerals NL, listée sur ASX, a conclu un accord de vente contraignant avec Xtract Resources plc, cotée à Londres, qui achètera la totalité de sa concession minière 3990C de Manica, couvrant 75 km2 au Mozambique, pour une considération totale de 12,5 millions $. La compagnie australienne a annoncé le 30 juin la conclusion de cet accord par lequel elle prendra des actions ordinaires pour une valeur de 6,5 millions $ dans Xtract qui lui versera 4,5 millions $ cash...
(APA 01/07/15)
The leader of Mozambique’s opposition Renamo party Afonso Dhlakama, has announced the creation of a commission of Peace, Democracy and Economic and Social Development, the local media reported on Tuesday.Private daily paper O Pais quoted Dhlakama as saying the Commission chairperson will be hitherto unknown Claudio Mapulango, who will be deputized by Helena Macul, while its general secretary Mauricio Agostinho Juma. Dhlakama had proposed the creation of such a commission earlier in the month at the end of a meeting...
(Agence Ecofin 30/06/15)
Le gouvernement du Mozambique envisage de céder ses parts dans plus de 50 entreprises qu’il juge non-stratégiques du fait qu’elles ne figurent pas dans ses plans annuels et quinquennaux, ou alors parce que les actions y sont trop petites. Parmi celles-ci figurent l’opérateur de téléphone mobile Mozambique Cellular (Mcel) dans lequel l’Etat détient 26% de part. C’est Apolinário Panguene, le président d’Igepe, la société qui gère les participations de l’Etat dans les entreprises, qui l’a confié au site d’informations Macauhub à Maputo. Le patron d’Igepe a ajouté que la compagnie gère des actions de l’Etat dans 117 entreprises. Parmi ces sociétés, l’on trouve Mozambique Airlines (LAM), Telecomunicações...
(AFP 29/06/15)
Le Mozambique a dépénalisé lundi les relations homosexuelles, avec l’entrée en vigueur d’un nouveau code pénal qui écarte tout risque de persécution légale contre les homosexuels dans ce pays où l'intolérance est moins marquée que chez certains voisins d'Afrique australe. L'ancien code pénal, adopté en 1886 au temps de la colonisation portugaise, prévoyaient l’application de « mesures de sécurité » contre les personnes « s’engageant habituellement dans des actes contre nature ». Une provision qui aurait pu être utilisée pour persécuter les homosexuels, les exposant à des peines de travail forcé
(RFI 27/06/15)
Après cinq siècles de domination portugaise, le Mozambique est devenu indépendant en 1975, au terme d’une guerre d’usure qui faucha 63 500 personnes dont de nombreux civils. Quarante ans après la fin de la colonisation, la mémoire de la lutte pour la libération de la patrie reste encore vivace. En faisant appel à cette mémoire, le pouvoir mozambicain tente de prévenir contre les tensions qui montent et menacent la stabilité économique et politique dans ce pays encore fragile. Le Mozambique,...
(Le Monde 26/06/15)
L’ancien président Joaquim Chissano est probablement le plus grand témoin vivant de l’indépendance du Mozambique, proclamée il y a exactement quarante ans, le 25 juin 1975. Premier ministre du gouvernement de transition en 1974, puis ministre des affaires étrangères du premier gouvernement, il a succédé en 1986 à Samora Machel – le libérateur du pays, qui garde une statue à son effigie dans la plupart des villes – à la suite de son décès dans un crash d’avion survenu dans...
(AFP 25/06/15)
Le Mozambique a marqué mercredi ses 40 ans d'indépendance par une cérémonie que le Frelimo, au pouvoir depuis 1975, a voulu grandiose, avec défilé militaire, parade aérienne et festivités populaires, mais sans associer l'opposition. "C’est dans ce stade qu'ont retenti les paroles teintées d'émotion par lesquelles Samora Machel proclama l'indépendance nationale", a déclaré le président Filipe Nyusi, évoquant le souvenir du premier président mozambicain cher au coeur de beaucoup de ses compatriotes. Environ 40.000 personnes et plusieurs chefs d’Etat avaient fait le déplacement, notamment le Zimbabwéen Robert Mugabe, président en exercice de l'Union Africaine, venu en voisin. Les autorités avaient vu grand.
(Agence Ecofin 25/06/15)
La compagnie agricole mozambicaine (Mozaco), une filiale du groupe João Ferreira dos Santos a soumis au gouvernement du Mozambique une requête pour obtenir 2000 hectares de terres arable dans la province Nampula. Cette superficie sera consacrée à la culture du soja selon Manuel Delgado, directeur de la compagnie. Cette demande fait suite à la mise en place d’une exploitation expérimentale sur une superficie de 280 hectares. La réussite de cette expérience qui s’est matérialisée par une production de 500 tonnes de soja l’an dernier a incité la compagnie a viser plus grand. Au Mozambique, la production de l’oléagineux a le vent en poupe dans le nord et le centre du pays en...
(Angola Press 25/06/15)
Maputo - Le vice-président de la République, Manuel Domingos Vicente, a rendu jeudi matin, à Maputo, hommage aux héros mozambicains, qui ont lutté pour la liberté du Mozambique, qui complète le même jour les 40 ans de son indépendance. Outre le gouvernant angolais, plusieurs autres Chefs d’Etat de la région australe ont aussi rendu hommage aux héros mozambicains, le chef de l’Etat du Zimbabwe, de la Zambie et de la Namibie, Robert Mugabe, Edgar Lungo et Hage Geingob, respectivement. A l’occasion, plusieurs personnalités ont fait de déclarations, notamment l’ex-président de ce pays, Armando Guebuza, qui a exprimé à la presse angolaise la satisfaction...
(Angola Press 25/06/15)
Maputo - Le vice-président de la République, Manuel Domingos Vicente, a assisté mercredi, au Centre Culturel de l'Université « Eduardo Mondlane », à Maputo, à un Gala organisé à l'occasion du 40ème anniversaire de l'indépendance du Mozambique. Selon une source officielle, l’acte central des festivités marquant aura lieu ce jeudi par une cérémonie politico-culturelle au stade de Machava, dans la capitale mozambicaine. Manuel Vicente, rappelle-t-on, représente le Chef de l’Etat, José Eduardo dos Santos à ces festivités qui se déroulent...
(AFP 24/06/15)
Ironie de l'histoire, de nombreux Portugais vont aujourd'hui chercher du travail au Mozambique et en Angola, d'anciennes colonies qui affichent d'insolents taux de croissance grâce à leurs ressources naturelles, 40 ans après leur indépendance. Jeudi, le Mozambique sera le premier à fêter l'anniversaire de son indépendance - l'Angola suivra le 11 novembre - dans un climat désormais apaisé vis-à-vis de l'ancienne puissance coloniale. L'Angola est depuis longtemps un important producteur de pétrole, tandis que le Mozambique est devenu la première destination d'investissements directs en Afrique australe depuis la découverte d'immenses gisements de gaz et de charbon. Ces richesses...
(AFP 24/06/15)
Quarante ans après son indépendance, le Mozambique reste une nation en devenir, traversée par de nombreuses lignes de fractures qui menacent de la faire replonger dans la violence, estime l'écrivain Mia Couto dans un entretien à l'AFP. "Nous avons réalisé une sorte de miracle en trouvant la paix" après 16 ans de guerre civile (1976-1992), rappelle l'auteur de "L'Accordeur de silence", de passage à Paris pour la promotion de son dernier roman "La confession de la lionne" (Editions Métailié) qui...
(Angola Press 24/06/15)
Maputo - Le vice-président de l'Angola, Manuel Vicente, est arrivé mercredi après-midi à Maputo (Mozambique) pour prendre part aux festivités du 40e anniversaire de l'indépendance de ce pays, en représentation du Président José Eduardo dos Santos. A son arrivée à l'aéroport de la capitale mozambicaine, Manuel Vicente a été accueilli par le secrétaire permanent du Ministère des Affaires étrangères du Mozambique, Filipe Estume. Une délégation angolaise, composée du secrétaire d'Etat à la Coopération, Angela Bragança, de l'ambassadeur angolais au Mozambique, Brito Sozinho, et des hauts fonctionnaires...
(Angola Press 24/06/15)
Maputo - L'ambassadeur d'Angola au Mozambique, Brito Sozinho, s?est dit mercredi, à Maputo, confiant au renforcement et à la diversification de la coopération avec l'Angola dans les années à venir. Brito Sozinho a exprimé cette confiance a la presse dans le cadre des festivités du 40e anniversaire de l'indépendance du Mozambique (25 juin) et pour lesquelles la délégation angolaise sera conduite par le vice-président, Manuel Domingos Vicente, représentant le Président angolais, José Eduardo dos Santos. Selon le diplomate angolais, les...
(Agence Ecofin 23/06/15)
Savannah Resources Plc a annoncé, le 22 juin, la création d’une joint-venture de fait, qu’elle détiendra à 51%, avec Rio Tinto Group sur leurs prospects adjacents de sables minéraux lourds Mutamba, Dongane, Chilubane et Jangamo au Mozambique. La coentreprise non constituée en société intervient entre Rio Tinto International Holdings Ltd, membre du groupe Rio Tinto, et AME East Africa Ltd, filiale à 100% de Savannah, sur des prospects qui renferment d’épaisses couches de minéralisation d’ilménite à forte concentration de sables minéraux lourds à partir de la surface, apprend-on. « La fusion des projetsMutamba, Dongane et Jangamo est très pertinente d’autant plus...
(Afrik.com 20/06/15)
Des chercheurs américains ont découvert que près de 70 % des stocks d’ivoire de contrebande saisis provenaient de deux régions d’Afrique. Basé sur des recherches ADN, les résultats de cette étude pourraient permettre d’accroître l’efficacité de la lutte contre le braconnage. Le braconnage des éléphants d’Afrique se concentre principalement dans deux régions du continent, dans le sud-est de la Tanzanie et dans le nord du Mozambique. L’annonce a été faite jeudi par des chercheurs de l’université de Washington et des chercheurs d’Interpol qui ont publié jeudi une nouvelle étude dans la revue Science. Elle est basée sur des prélèvements ADN qui ont permis d’établir une...
(Afrique 7 19/06/15)
Une longue campagne de déminage permet de dépolluer le Mozambique des anciennes mines, qui ont tué 11.000 civils. Cette opération touche à sa fin et des milliers d’engins explosifs ont été retirés. Dix ans de guerre d’indépendance (1965-1975) et cinq autres de guerre civile (1977-1992) ont propulsé le Mozambique sur le podium des pays les plus minés au monde. En 1998, la Commission nationale de déminage estimait qu’environ 500.000 mines étaient éparpillées partout au Mozambique. Dix ans plus tard, la pollution s’avérait trois fois plus importante : 500 nouvelles...
(La Voix de l'Amérique 18/06/15)
Une représentation théâtrale a fait revivre le 16 juin 1960, resté dans l'histoire comme l'un des épisodes les plus brutaux de la fin de l'empire portugais et le déclencheur de la lutte armée pour se libérer du joug colonial.Dans des circonstances demeurées incertaines, les colons portugais ouvrirent le feu sur des paysans qui protestaient pacifiquement contre l'arrestation d'indépendantistes venus discuter avec les administrateurs coloniaux. La fusillade fit entre 14 et 600 morts, selon que l'on se réfère aux archives portugaises...

Pages