| Africatime
Dimanche 29 Mars 2015
(Agence Ecofin 27/03/15)
Au Mozambique, le district d’Eráti dans la province de Nampula veut augmenter ses exportations de bananes vers l’Asie et trouver de nouveaux débouchés à sa production. Selon le quotidien Notícias, les autorités régionales veulent atteindre ces objectifs en pariant sur la Jacarandá Agrícola, une compagnie intervenant dans la région depuis 2010. En effet, l’entreprise bénéficiera d’une superficie de 6000 hectares pour étendre ses plantations de bananes. Jacarandá Agrícola, qui exploitait jusque-là 50 hectares va profiter de ces nouvelles terres pour renforcer sa présence aux Emirats Arabes Unies où elle a exporté 3000 tonnes de bananes l’an dernier. Le projet comporte également un volet relatif la réparation d’une route de 35 kilomètres menant du district d’Eráti...
(Agence Ecofin 25/03/15)
D’ici le mois de mai prochain, la province mozambicaine de Gaza verra s’achever les travaux d’installation de sept unités de transformation de produits agricoles. La construction de ces infrastructures s’inscrit dans le cadre d’un projet d’irrigation financé par la Banque africaine de développement (BAD). Baptisé Projet d’Irrigation du Bas-Limpopo (LLIP), l’initiative permettra d’améliorer la productivité agricole d’une superficie de 3000 hectares dédiés à l’horticulture et à la culture céréalière. Elle profitera à 4 000 producteurs de Gaza, ainsi que l’explique Armando Ussivane, président du conseil de direction du LLIP: «Dans le cadre de ce projet, les producteurs pourront bénéficier d’infrastructures de stockage et de machines agricoles» a-t-il affirmé. Lancé en 2013, le LLIP qui a connu un investissement de 44...
(France TV Info 20/03/15)
A Cherbourg, les Construction Mécaniques de Normandie sont en passe de réussir leur pari: livrer 30 bateaux en deux ans au Mozambique. Une belle carte de visite pour décrocher d'autres contrats.Il faut aller vite. Les CMN de Cherbourg sont en passe de réussir le pari du contrat de 200 millions d'euros avec le Mozambique: 24 navires de pêche seront livrés en avril, trois trimarans pour surveiller les eaux africaines en juin et trois intercepteurs, taillés pour s'opposer aux pirates des mers en septembre. Au total, 30 bateaux livrés en moins de deux ans. "Le fait d'avoir un premier démonstrateur qui permet de faire...
(Jeune Afrique 19/03/15)
Après avoir obtenu un agrément au Togo fin 2014, la Société générale annonce son entrée au capital de MCB Moçambique. Le groupe bancaire français prend ainsi pied dans un pays à très forte croissance et renforce un peu sa présence en Afrique non francophone. La Société générale a annoncé le 19 mars au matin son arrivée au Mozambique. Dans un communiqué, le groupe bancaire français a expliqué avoir signé avec Mauritius Commercial Bank (MCB) un accord pour l’entrée au capital...
(PANA 19/03/15)
Le réseau des associations de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) a initié une rencontre à Sao Tomé pour discuter de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, en vue de trouver de meilleures politiques qui permettront d’éliminer la faim et la malnutrition, a-t-on appris, mercredi, de source officielle dans la capitale santoméenne. Participent au forum, les représentants de huit des neuf Etats membres de la CPLP (Angola, Brésil, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Mozambique, Sao Tomé et Principe, Portugal et Timor Oriental). La Guinée équatoriale étant absente. Dans le cadre de la réunion, des leaders de coopératives agricoles, des agronomes et des représentants...
(AFP 16/03/15)
Le principal parti d’opposition mozambicain, la Renamo, a présenté lundi à l’assemblée son projet de création de provinces autonomes qui vise à régler les tensions post-électorales depuis octobre mais combattu par le Frelimo au pouvoir. "Nous avons présenté le projet aujourd’hui par écrit et son contenu sera dévoilé dans les prochains jours", a déclaré à l’AFP Antonio Muchanga, le porte-parole de la Renamo. Le parti est arrivé en tête dans cinq provinces sur onze à la présidentielle d'octobre. Le projet...
(AFP 11/03/15)
Les fortes intempéries qui touchent le nord du Mozambique ces derniers jours ont fait près de 60.000 sinistrés, a annoncé mercredi un haut responsable des opérations de secours. "D’après les décomptes préliminaires, près de 60.000 personnes ont perdu leurs maisons à la suite des intempéries dans le nord du pays", a déclaré mercredi à l’AFP Joao Ribeiro, directeur de l’Institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC), précisant qu’aucun décès n’avait été constaté pour l’instant. Environ 10.700 maisons dans la province de Nampula et 1.200 dans la province de Cabo-Delgado ont été détruites, affectant un total de 59.600 personnes, avait auparavant indiqué le porte-parole du gouvernement Mouzinho Saide.
(AFP 09/03/15)
Un millier de personnes ont marché samedi à Maputo pour rendre un dernier hommage à Gilles Sistac, universitaire franco-mozambicain abattu cette semaine en plein centre de la capitale du Mozambique, a constaté l'AFP. Assassiné mardi à l'âge de 54 ans, Gilles Cistac, un Français naturalisé mozambicain, était l'un des rares avocats de droit constitutionnel dans un pays où il est quasiment impossible de poursuivre l'Etat en justice. Ces dernières semaines, il avait publiquement défendu le projet de décentralisation que le principal parti d'opposition, la Renamo, entend défendre à l'Assemblée courant mars, le jugeant parfaitement constitutionnel. Les manifestants, dont des étudiants, des défenseurs des droits...
(Agence Ecofin 06/03/15)
Triton Minerals Ltd a achevé avec succès le placement, auprès des investisseurs institutionnels et professionnels, de 7,1 millions actions ordinaires entièrement souscrites pour lever un million de dollars en faveur de son projet sur le graphite au Mozambique. Les fonds levés serviront à accélérer, a-t-elle annoncé le 5 mars, l’étude de faisabilité dans le projet Nicanda Hill, surtout y délimiter les zones de minéralisation à forte teneur de graphite de Mutola, Grande et Macico, outre le financement des besoins généraux...
(AFP 05/03/15)
Le corps de l’universitaire franco-mozambicain Gilles Cistac, assassiné mardi en plein centre de Maputo, sera rapatrié en France, a annoncé jeudi l’université où il enseignait. "Nous attendons la venue des parents du professeur Gilles Cistac. Ils viennent pour rapatrier le corps en France," a déclaré Armando Dimande, directeur de la faculté de droit de l’Université Eduardo Mondlane, à la télévision Miramar. Français naturalisé mozambicain, Gilles Cistac, 54 ans, était un universitaire respecté, et l’un des seuls experts en droit constitutionnel...
(RFI 05/03/15)
L'enquête se poursuit au Mozambique après l'assassinat de l'universitaire franco-mozambicain Gilles Cistac mardi à Maputo. Selon le parquet, ce dernier avait reçu des menaces sur Facebook. La France, elle, a dénoncé un « crime odieux » et l'opposition mozambicaine a promis « vengeance ». Gilles Cistac a été abattu alors qu'il sortait d'une brasserie. S'agit-il d'un crime crapuleux ou politique ? Le parquet estime qu'il est trop tôt pour le dire. Mais Gilles Cistac était connu des Mozambicains pour ses prises de position fortes. Gilles Cistac était arrivé au...
(AFP 04/03/15)
La France a condamné mercredi "l'assassinat", la veille à Maputo, de Gilles Cistac, un professeur franco-mozambicain proche de l'opposition au Mozambique, un acte qui constitue "une atteinte à la liberté d'expression et d'opinion". "La France condamne l'assassinat le 3 mars à Maputo de notre compatriote Gilles Cistac, professeur de droit à l'université de Maputo, double national engagé dans le débat démocratique mozambicain", a déclaré le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. "Ce crime odieux est une atteinte à la liberté d'expression et d'opinion", a ajouté le ministère....
(AFP 04/03/15)
L'universitaire franco-mozambicain Gilles Cistac assassiné mardi à Maputo avait reçu des menaces sur Facebook, a-t-on appris de source judiciaire mozambicaine mercredi alors que la France a dénoncé un "crime odieux" et l'opposition mozambicaine promis "vengeance". La semaine dernière, M. Cistac avait déposé plainte contre X suite à des propos injurieux tenus à son encontre sur Facebook par un profil baptisé "Kalachnikov cachée", a indiqué à l'AFP un porte-parole du parquet mozambicain, Marcelino Vilankulo. "Cette plainte est bien entendu prise en...
(Le Monde 04/03/15)
Gilles Cistac, un avocat et universitaire franco-mozambicain expert en droit constitutionnel, a été tué par balles mardi matin 3 mars en plein centre-ville de Maputo, la capitale du Mozambique. L’avocat sortait d’un café situé sur l’une des artères principales de la ville, lorsque quatre hommes en voiture lui ont tiré plusieurs balles à l’abdomen et au thorax, a indiqué la police. Originaire de Toulouse, dans le sud de la France, l’avocat, âgé de 54 ans, était aussi un enseignant réputé...
(Africa Top sports 04/03/15)
Le Mozambique et le Zimbabwe complètent la liste des sélections déjà qualifiées pour le 28e Afrobasket qui se déroulera en Tunisie (19 au 30 août 2015). Défaite sans conséquence pour le Mozambique Aux prises avec le Botswana dans le groupe J (Zone VI de FIBA-Afrique) des éliminatoires, le Mozambique a validé sa qualification pour la phase finale à Gaborone malgré une défaite, 69-68, samedi. Les poulains de Matins Horacio avaient fait le nécessaire au match aller avec un matelas de...
(AFP 03/03/15)
Un universitaire franco-mozambicain, expert en droit constitutionnel et proche de l'opposition mozambicaine, a été hospitalisé dans un état grave mardi après avoir été blessé par balle par des inconnus à Maputo la capitale, a-t-on appris de source hospitalière. "Je confirme que nous avons reçu ce matin le citoyen Gilles Cistac qui a été touché par balle au thorax et à l’abdomen", a déclaré à la presse Joao Fumane, directeur général de l'Hôpital Central de Maputo. "Il est dans un état...
(AFP 02/03/15)
L’épidémie de choléra qui sévit dans le centre et le nord du Mozambique a fait 41 morts, selon le dernier bilan dévoilé lundi par les autorités du pays, et atteint désormais la Zambézie (centre), la province la plus touchée par les inondations qui ont ravagé ces dernières semaines la moitié nord du pays. "4.518 cas de choléra et 41 morts ont été enregistrés depuis le 25 décembre 2014", a déclaré Quinhas Fernandes, porte-parole du Ministère de la santé, en conférence...
(AFP 26/02/15)
Chaque saison des pluies, la périphérie pauvre de Maputo, la capitale mozambicaine, se transforme en immense flaque d'eau stagnante propice au paludisme et autres maladies. Cette année, la mairie a envoyé les bulldozers. Gilda, une occupante illégale d'une quarantaine d'années, expulsée le matin même avec ses enfants, a juste le temps d'entasser ses meubles et ses affaires dans la rue que les employés municipaux attaquent déjà à la hache les murs en roseaux du lieu qu’elle occupait dans le quartier...
(AFP 25/02/15)
Cinquante-six orpailleurs clandestins zimbabwéens ont été arrêtés après des échauffourées avec la police qui ont fait deux morts et plusieurs blessés dans le centre du Mozambique, a annoncé mardi la police mozambicaine. "Une fois qu'ils seront entendus sur leurs activités illégales d'orpaillage, les détenus zimbabwéens seront expulsés", a indiqué à l'AFP Belmiro Mutadiwa, le porte-parole de la police provinciale de Manica (centre). Deux mineurs ont été tués vendredi suite à une opération de la police visant à disperser des activités illégales d'orpaillage à Mavonde, dans la province de Manica. Cinq policiers ont été blessés alors que les mineurs se sont défendus en jetant des roches...
(AFP 24/02/15)
Le gouvernement mozambicain a annoncé lundi soir une prolongation du mandat des observateurs militaires étrangers, appelés en renfort en octobre après deux ans de guérilla larvée avec l'opposition de la Renamo. "Les deux parties sont d'accord sur le principe de la prorogation" du mandat de la mission, a déclaré à la presse le ministre de l’Agriculture José Pacheco, chef de file des discussions avec la Renamo. Il n'a pas précisé le nouveau délai accordé à ces experts militaires venus de...

Pages