| Africatime
Mardi 21 Février 2017
(AFP 20/02/17)
Le passage cette semaine du cyclone Dineo sur la côte sud du Mozambique a causé plus de 12 millions de dollars de dégâts, selon une estimation officielle présentée dimanche. Les pluies diluviennes et les vents violents ont fait un total de 652 644 sinistrés dans la province d'Inhambane, la plus touchée, selon ce bilan rapporté par l'agence de presse locale AIM à l'occasion d'une visite du Premier ministre Carlos Agostinho do Rosario. Dineo a frappé mercredi soir la côte sud du Mozambique, notamment les stations balnéaires d'Inhambane et Vilanculos.
(Agence Ecofin 18/02/17)
La Banque mondiale déboursera une enveloppe de 216 millions d’euros en faveur d’un projet de développement agricole et rural intégré au Mozambique. C’est ce qu’a annoncé Celso Correia (photo), le ministre mozambicain en charge du développement rural, de l’environnement et du foncier. Baptisé « Sustenta », ce projet vise à stimuler la production des petits agriculteurs ruraux mozambicains et ambitionne de lutter contre la pauvreté dans les zones rurales. Il est destiné à bénéficier à 700 000 personnes. Dans sa phase initiale, le projet s’orientera vers la réhabilitation des infrastructures agricoles et la redynamisation de 240 hectares de terres irriguées dans les provinces de Zambézie et de Nampula, respectivement localisées dans le Centre et le Nord du pays. Outre ce...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(AFP 17/02/17)
Le passage du cyclone tropical Dineo a fait 7 morts et plus de 130.000 sinistrés dans le sud du Mozambique, selon un bilan publié par l’Institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC). En outre, "plus de 20.000 logements" ont été détruits par des "vents et des précipitations très fortes" précise l'INGC dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. Des secouristes sont sur le terrain à la recherche d'autres éventuelles victimes, a déclaré vendredi une porte-parole de l'INGC, Simone Ngomane. Le cyclone Dineo a fait ses principaux dégâts dans la province touristique...
(AFP 16/02/17)
Le cyclone Dineo, rétrogradé jeudi matin en dépression tropicale par les services météorologiques, a provoqué des dégâts matériels au Mozambique et continuait sa route vers l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. Selon de nombreuses vidéos et photos publiées sur les réseaux sociaux et reprises par les médias locaux, les vents forts qui accompagnent Dineo ont arraché des arbres et des toits sur la côte mozambicaine, notamment dans la ville d'Inhambane (sud). Les autorités mozambicaines ne faisaient état jeudi à la mi-journée d'aucun mort ou blessé lié au passage du cyclone.
(AFP 15/02/17)
Le Mozambique se préparait mercredi à faire face à d'importantes inondations et à évacuer des populations à quelques heures de l'arrivée annoncée sur ses côtes du cyclone Dineo, qui pourrait faire de gros dégâts selon les météorologues. Dineo et ses vents, qui soufflaient mercredi à 130 km/h, doivent frapper le Mozambique dans le district de Massinga (sud), entre les villes touristiques de Vilanculos et Inhambane. La province de Gaza, plus au sud devrait également être touchée. Les services météorologiques mozambicains,...
(AFP 14/02/17)
Elle se répand à une vitesse foudroyante et fait des ravages dans les champs: la chenille légionnaire d'automne, débarquée d'Amérique, ravage les cultures céréalières du sud de l'Afrique et constitue une menace pour la sécurité alimentaire. Le fléau semble toutefois gérable, à ce stade, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), mais il est pris suffisamment au sérieux pour faire l'objet, avec d'autres ravages, d'une conférence dans la capitale zimbabwéenne Harare, à partir de mardi. Selon la...
(Xinhua 10/02/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda et le Mozambique veulent renforcer la coopération dans le secteur agricole, suite à la visite de José Condugua Pacheco, ministre mozambicain de l'Agriculture dans le petit pays d'Afrique. M. Pacheco a rencontré jeudi son homologue rwandaise, Géraldine Mukeshimana, à Kigali, capitale du Rwanda, pour signer des accords de coopération agricole. Les deux pays ont décidé de travailler ensemble pour partager les meilleures pratiques et améliorer le développement agricole et rural dans l'intérêt des citoyens des deux pays. Aux journalistes, Mme Mukeshimana a déclaré que l'agriculture est un des domaines potentiels de coopération entre le Rwanda et le Mozambique.
(RFI 08/02/17)
Après un boom économique prodigieux et l'espoir d'une croissance exponentielle, le Mozambique s'enfonce désormais dans une très grave crise économique. Le pays, aux multiples ressources naturelles, souffre de la faiblesse des cours des matières premières, mais surtout d'un grave déficit de crédibilité, lié au « scandale de la dette cachée » révélé au mois d'avril 2016. En 2013 et 2014, le gouvernement mozambicain a réalisé secrètement une vaste levée de fonds à l'étranger pour financer notamment un programme militaire secret. Le pays a ainsi contracté une dette colossale de près de 2 milliards d'euros, qui a fait plonger l'économie.
(Le Monde 07/02/17)
Empêtré dans un conflit ouvert entre le parti au pouvoir, le Frelimo, et l’opposition emmenée par la Renamo du chef rebelle Afonso Dhlakama, le Mozambique est sur le chemin de la paix. L’un des plus vieux chefs rebelles du continent africain toujours en activité, Afonso Dhlakama, vit caché depuis 2015 dans les montagnes du Gorongosa, au centre du Mozambique. C’est de là que le leader de la Résistance nationale mozambicaine (Renamo), le principal parti d’opposition, mène les opérations contre son...
(BBC 06/02/17)
Les autorités du Mozambique ont débuté ce week-end une vaste opération d'évacuation des habitants vivants près des rives du fleuve Limpopo en raison d'une éventuelle inondation. La décision a été prise après les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur le pays. Les responsables des secours d'urgence mozambicains craignent que les dégâts éventuels ne dépassent ceux occasionnés par les inondations de 2000 et 2001 qui avaient fait quelques 800 morts et forcé un peu plus de 500 mille personnes à fuir leurs domiciles. Selon une source...
(AFP 03/02/17)
Le président mozambicain Filipe Nyusi a annoncé vendredi le début d'une nouvelle phase des négociations visant à mettre fin au conflit entre son gouvernement et l'opposition armée, sans la supervision des médiateurs internationaux. "J’ai adressé des lettres à tous les médiateurs internationaux qui ont participé au processus de paix. Le peuple mozambicain est véritablement reconnaissant et apprécie leurs efforts, qui ont permis de rapprocher les positions du gouvernement et de la Renamo", a indiqué M. Nyusi devant la presse. "Cette phase peut être considérée comme terminée.
(Agence Ecofin 03/02/17)
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) compte décaisser, cette année, une enveloppe de 25 millions $ pour soutenir les petits exploitants agricoles mozambicains. L’annonce a été faite dans la capitale mozambicaine, Maputo, par Kanayo Nwanze (photo), le président de l’institution, au terme d’une audience avec le premier ministre mozambicain Carlos Agostinho do Rosario, dans le cadre d’une visite au Mozambique, du 30 janvier au 1er février. Ce fonds devrait permettre de renforcer les capacités des petits agriculteurs mozambicains, dans un contexte...
(France Inter 31/01/17)
Le Mozambique : le nouvel Eldorado africain ? Sauf que la crise économique a éclaté et personne, sur place, ne l'a vue venir. Après un "rêve économique", suite à la découverte d'énormes gisements gaziers et l'afflux des investissements notamment dans les infrastructures, la réalité est plus dure. En raison de la chute des prix des matières premières, hydrocarbures en tête, mais aussi à cause de ce gigantesque scandale dit des « dettes cachées », près de 2 Milliards d'euros d'emprunts...
(AFP 29/01/17)
Le chef de l'opposition mozambicaine Afonso Dhlakama accuse les forces gouvernementales de violer le cessez-le-feu proclamé fin décembre par sa branche armée, mais continue à espérer qu'il permette de relancer les pourparlers de paix avec le pouvoir. La Renamo, l'ancienne rébellion de la guerre civile (1976-1992) qui a repris les armes en 2013, a décrété à la surprise générale une trêve unilatérale le 27 décembre dernier. Présentée comme un "geste de bonne volonté", elle devait suspendre le conflit larvé avec...
(Agence Ecofin 28/01/17)
La Banque mondiale et le département pour le développement international du Royaume-Uni (DFID accompagneront la seconde phase de la reconstruction de routes dans la province de Gaza au sud du Mozambique. Le projet d’un coût de 170,5 millions de $ vise à refaire 190 kilomètres de routes endommagées pendant la période des inondations qui ont sévi dans le pays entre 2012 et 2013. Sur ce montant, le gouvernement mozambicain apportera 42,5 millions de $ tandis que la Banque mondiale et la DFID apporteront respectivement 113 millions de $ et 15 millions de $. Les travaux qui...
(Xinhua 27/01/17)
La Banque centrale du Mozambique a fait voeu mercredi de continuer de prendre les mesures nécessaires pour garantir la stabilité macroéconomique du pays. Pour cette année, la banque prévoit une croissance de 5,5% ainsi qu'une inflation moyenne de 14%, a déclaré le gouverneur de la banque centrale, Rogerio Zandamela. "Les marchés ont réagi aux mesures que nous avons prises, les taux de change sont sortis de leur phase de dépréciation et par suite le taux d'inflation annuel est retombé en...
(Le Monde 27/01/17)
En tournée en Tanzanie, au Mozambique et à Madagascar, le président turc a demandé que les réseaux d’éducation liés à l’imam soient fermés. Réponse mitigée. Il est allé droit au but. « Nous demandons cordialement votre soutien pour combattre les gülénistes partout dans le monde », a déclaré le président turc lors d’une tournée en Afrique de l’Est qui s’est achevée, mercredi 25 janvier, à Antananarivo. Poursuivant sa traque contre les réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, qu’il accuse du putsch...
(AFP 25/01/17)
Groupés autour de l'unique baobab du quartier 25-Septembre de Moatize, dans l'ouest du Mozambique, les hommes qui ont quitté il y a six ans leurs maisons et leurs terres pour faire place aux entreprises d'extraction du charbon ne décolèrent pas. "Ici, personne n'est content", annonce sans détour Arnaldo Chirimba, un ancien fermier qui a pris la tête d'une association de défense des familles déplacées. "Nous n'avons pas eu d'emploi, les maisons sont mal finies, l'eau ne sort pas des canalisations",...
(L'Express de Madagascar 25/01/17)
En croisade Si l’on en croit les articles pu­bliés par quel­ques presses internationales ces derniers jours, il semblerait que les visites d’État de Recep Tayyp Erdogan, président turc, dans trois pays africains, dont Madagascar, cette semaine, en ont quelques traits. D’après les publications, en date du 22 janvier, que l’on peut lire sur les sites d’informations de TV5 Monde, Radio France internationale (RFI), ou encore, Jeune Afrique, outre les accords de coopérations économiques et commerciales, au programme des sujets que...

Pages